AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock

Aller en bas 
AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5338
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   12.01.09 0:32

Les défis de ce match seront postés ici.
N'hésitez pas à consulter les règles en cas de doutes, ou à contacter, The Rock, John Bradshaw Layfield, Ted DiBiase ou Irwin R. Schyster. Si vous ne défiez pas sans avoir prévenu la direction, vous serez sans doute sanctionné au classement ainsi qu’au portefeuille, que cela soit dis. IRS est radin, presque autant que Ted DiBiase.. mais pas autant que JBL !

Pour nous contacter :

JBL

IRS

Ted DiBiase

The Rock

Rappel : Défis interdits à partir du Mercredi 21 Janvier si aucun défi n'a été effectué avant.

FIN DES DEFIS DIMANCHE 25 JANVIER 20 H

Règles : Duchess of Queensbury
Duchess of Queensbury
En ringside, assise sur son trône, une monarque présentée comme étant la « Duchesse » regarde le combat et dicte ses quatres volontés au ring announcer, pouvant changer les règles de l'affrontement à tout moment, sur un simple caprice. Les lutteurs devront alors se plier à ces règles sur le champs, quelles qu'elles soient !

Tous les 3 jours, à minuit, une règle sera donnée par le staff, qui sera valable de 00h01 à 00h00 trois jours plus tard. Tous les défis postés pendant cette intervalle de temps devront alors obéir à cette règle.

Bon, commençons par la première règle :

Vous êtes dans une fête foraine.... et il pleut !

Prochaine règle Jeudi à 00h01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   14.01.09 23:10

Ah, la fête foraine ! Parfois aussi appelée foire du trône ou Fête à Neu-neu (on ne se vexe pas, là-bas derrière, j'en ai fait des jeux de mots pourris mais sur ce coup-là, ce n'est pas moi qui ait trouvé le nom !), ses chaises volantes, sa grande roue, ses autos tamponneuses qui ont sûrement traumatisé Razor Ramon Hard Gay à vie vu son obsession permanente de tamponner au derrière, ses confiseries, ses barbes à papa (j'aurais bien glissé une vanne gratuite sur Ted DiBiase, mais bon...). Typiquement le genre de de loisirs un peu disparus, signes d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, comme la MDWF en quelque sorte. Remarquez, ça avait quand même un putain d'inconvénient: c'est toujours en plein air, et ça devient tout de suite moins marrant quand...

Onkr !

AAE: Ma no, voyons, c'est juste un petit crachin. Tu verras, c'est très vivifiant !

Dit-il alors qu'un bon gros cumulo-nimbus s'avance, aussi noir que la chevelure d'Edge. On ne vous l'a pas dit ? En fait, il a fini par l'accepter, la propale du producteur: pas qu'il n'ait pas sa fierté, mais entre la drogue, les putes, la deuxième femme et sa pension alimentaire pour nourrir les gosses, le maître chanteur qui lui menace de mettre en vente ses photos de nu en compagnie de Rikishi son soit-disant « ami fidèle » et tout ça, fallait assurer ses arrières. Sans compter que lui n'a pas eu l'occaison d'être le larbin d'un riche texan à limo (alors que lui aurait bien voulu: la vie est vraiment mal foutue !).

Le cumulo-nimbus aussi noir que la chevelure d'Edge qui a finalement accepté la proposition de...comment ça, « je ferme ma gueule » ?: BROOOOOOOOOOOOOOOOOM !

AAE: Décidément, l'air va se faire de plus en plus vivifiant !

Golo golo zuk !

AAE: Ah no, hein ! Toute la semaine tu m'a cassé les corones pour qu'on aille faire enfin un tour dans cette si jolie petite fiesta dans le parc dans le quartier d'à-côté vu qu'on avait tout le tiempo pour le faire depuis que la federacion a fermé, alors maintenant qu'on y est, tu te dépêches de de le faire, ton puta de petit tour !
Puis tu vas voir, quand il fait mauvais comme ça, ça écrème tout de suite tous les touristes lambdas. On va avoir le parc pour nous tout seul !


Comme l'aurait dit Perceval, « c'est pas faux ». Plus ça mouille, moins y'a de bouille ! Hébus n'aurait pas le pelage qui lui colle à l'épiderme sous le poids de la flotte qu'il serait comme un vrai gosse.
Tiens, d'ailleurs, on va essayer ce machin, là-bas, tout de suite !


AAE: Quoi, le jeu du maillet ? Excellente idée ! Puis au moins, on ne perdra pas trois heures à t'expliquer les normas. Tu vois la galette dans le tube ? Le but du jeu est de la faire arriver tout en haut pour faire taper la cloche en tapant sur la balance avec le maillet, en faisant comme ça, gngngngnnnnnn...aie -bruit de craquement de lombaires.
...
Bon, à ton tour, et ne parle de ceci à personne ou je te rase.


Sitôt dit, sitôt fait, l'homme des bois prends le manche du maillet fait dans le même matériau.

AAE: Pour te motiver, tu n'a qu'à te dire que tout ceci représente...la carrière d'Edge. Si si, c'est même exactamente ça. Enfin, por supuesto que si, tut e rappelles de lui ! Tu sais, le gars qui serait prêt à frapper n'importe quel coup pour faire décoller sa carrière, un peu comme toi avec le maillet sur la balance. Tapine du patron, tapine de « fille perdue, cheveux gras, et yeux tellement parcourus de veinules que ce ne sont plus des orbites ma la carte routière du Kansas », tapine de métrosexuel, tapeur d'el Titan, c'était le Laurent Ruquier de la MDWF: pour parrvenir au sommet, il aura vraiment tout essayé ! Et si au final, il y sera « cuando même » un petit peu parvenu,on peut s'étonner du fait que ça ait pris autant de tiempo. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué: hardcore match pour le Million Dollar Championship: fini le naso sur le tableau de bord en acajou de sa bagnole. Match pour la trentième plazza au Rumble: le naso sur la bouteille de liquide physiologique au fond de l'ambulance. Rumble match: grâce à lui, on gagne notre ticket pour expliquer à l'autre notre façon de penser en main event. Et si on voulait vraiment pinailler, on pourrait même rajouter que son run de maitre du mondo a pris fin grâce à un de nos congénères, autrement dit, on pourrait y voir notre responsabilidad de façon indirecte. A ce niveau-là, ça vire au running gag. Si lui, c'est la palette, nous dos, en fait, on est le gong: s'il monte trop haut, on sera toujours là pour le faire redescendre aussi vite. Comme on le dit chez les jeunes conos de nos jours, « this is not arrogance, this is destiny ! »

DING !

Superbe sonnerie en la bémol mineur. On me dit au propmpteur que ça aurait du être un la tout court, mais je soupçonne le fait que la cloche ait fini par légèrement rouiller sous la douche...
Attraction suivante, s'il vous plait. Et là, c'est comme au Port-Salut, c'est écrit dessus !


Dirty Henry's Shooting stand

AAE: Tu vas voir, campeon, ça aussi ce n'est pas très compliqué. On va commencer par s'adresser au senor là-bas, et lui demander une arme

Poum poum !

AAE: Euh, veuillez excuser l'enthousiasme débordant de mon partenaire ici présent, ma on voudrait bien essayer votre merveilleux jeu du tir sur les ballons...

Le tenancier s'exécute et commence par donner au Million Dollar Champ' un flingue. Mais pas un six-coups, hein, un vrai gros gun avec un loooong canon (comme mon glock carré dans l'entejambe, quoi, et lui aussi paré à dégainer...hem...).

Dirty Henry: c'est un .44 Magnum, le plus puissant soufflant qu'il y ait au monde, un calibre à vous arracher toute la cervelle. Tu dois te poser qu'une question : "Est-ce que je tente ma chance ?" Vas-y, tu la tentes ou pas ? Vas-y, allez ! Fais moi plaisir !

AAE: T'as entendu el senor ? Il ne te reste plus qu'à soigneusement pointer le canon. T'as qu'à te dire qu'en face c'est La Rocca. Si, celui-là même, le type qui a du tellement se shooter au botox pour conserver une peau sans arrugas que ce n'est plus une cabeza, qu'il a, c'est une boîte de Petri. Sans compter les séances passées en chirurgie esthétique à se faire tirer et charcuter la peau dans tous les sens pour conserver une silhouette de jeune hombre à bientôt 40 anos et les interminables poses sous la lampe à UV au point qu'on se demande si sur le ring, on va nous le servir bleu, saignant ou bien cuit ! Ce n'est pas que j'ai quelque cosa contre, ma entre les autogreffes, les implants, les agraphes et autres trucs que je n'ose même pas imaginer, tout ça doit être aussi stable qu'un baril de Nitroglycérine plaçé sous le cul de Michael J. Fox. Pas étonnant qu'il ait souhaité arrêter sa carrière dans la lucha. Ca aurait fini par être comme ce ballon de baudruche: à l'entrée, c'est tout lisse et tout rond, à la fin du combate, c'est comme après avoir tiré dessus, BAOUM !

Huhuhu...

AAE: Tu reparles de mon cheveu blanc, tu es un homme mort.

Dirty Henry: Bon, on s'encule ou on prend le train ?

AAE: Tu vois, campeon, à cause du trait de caractère de notre amigo, il n'a pas de préférences. Il déteste tout le monde : les Juifs, les métèques, les Englishs, les Irlandais, les Négros, les Chinetoques, les Japs...Faites vot'choix !

Golo...

AAE: J'en sais nada ce qu'il en pense, des Cubanos !

Dirty Henry: Les pires de tous les métèques.

AAE: ...Dépêches, toi, avant que je ne te fasse pointer autre cosa que les ballons...

Le .44 magnum, plus puissant soufflant de...T'ain, ce que vous pouvez être malpoli avec moi ce soir !: Floutch...

Ah bah, pas de ballons crevés ce soir. Il a du tellement pleuvoir que le canon du superbe engin devait en être inondé.
C'est en cachant à peine une forme de satisfaction revancharde qu'Armando Alejandro Estrrrrrrrrrada remet le pétard mouillé à son heureux propriétaire.
Next !


Ah le train fantôme, bien évidemment. Non, toute allusion idiote au come-back de la MDWF est à proscrire, bande d'esprits mal placés...

AAE: Buena idée, au moins, on sera à l'abri !

Et pour le coup, il ne prends même pas le temps d'expliquer à son poulain « le principe ». Faut dire que pour juste placer son cul sur un siège et attendre que ça défile, il peut quand même le comprendre tout seul.
Alors que le trajet commence, Armando ne peut s'empêcher de penser à voix haute.


AAE: C'est amusant comme la percepcion des choses peut évoluer avec l'âge ! Tout petit, j'étais littéralement aterrorizado par les trains fantômes et toutes les horreurs qu'on peut trouver dedans. Maintenant, j'en rigole de tout ce décorum en carton pâte !
Tu te rappelles d'el Titan ?


Mmmmmh ?

AAE: Si, el Titan, Lestatos, Bobby Jacky -oui, je sais que tu aimes te rappeler de celle-là aussi !- et de sa dernière copine Don rigoberto de las Vegas. El Punisher, l'emo de cinquante anos, le vénérable en perpétuelle crise d'adolescence avec son lot de cuestiones existentielles et surtout-il y tenait tellement !- l'invincible vengeur siempre là pour vous administrer votre inévitable punition. Ah ça, c'était sûr, dès qu'il commençait à l'ouvrir, on était bien puni, ça vous remettait dans le droit chemin direct. Ma son principal problema était come la vérité dans certains services du FBI, ailleurs...
Comme por de nombreux luchadores dans ce business, leur principal avantage réside dans leffet qu'ils procurent. Certains se réveillent d'entre les muertes, d'autres sont des barons de l'enfer tout droit sortis d'un pentagramme en flammes, lui, c'était une sorte d'essence divine, une mano de dio.


Gooool ?

AAE: Ma no, pas celle de Maradonna, cono fini ! Siempre est-il que ce qui peut constituer leur fuerza fait finalement leur faiblesse. Un dia, quelqu'un qui s'en laisse meno compter que les autres arrive et provoque « l'impensable » ma néanmoins inévitable. Ca failli être nous dos, ça l'aurait même été si tu n'avais pas eu le brazo coinçé dans la portière, ça aura été finalement quelqu'un d'autre. Ma ça ne change nada à l'affaire: depuis que le seul mot dont il s'est siempre refusé l'existence dans son vocabulaire, celui de « défaite », a été gravé dans le marbre de sa tablelle famélique qu'il appelle « carrière ». Et depuis, plus nada n'a été comme avant ! « Je suis le padre fouettard, il est fini ton p'tit Noël, j'te botte les fesses Jean-Balthazar » ? Cause siempre, tu m'intéresses ! Il a même tenté de rameuter une troupe pour se sentir moins seul ma son clan aura fini comme toutes ces start-up qui ont pupulé aux débuts du net: en page 404 !

Mmmmh, zo zo...

AAE: Quoi, tu le trouves ressemblant, le gorille en papier mâché ? Il t'en faut peu. Ce train fantôme est encore plus mauvais que n'importe cuale autre dans mes souvenirs ! Je n'ai même pas le plus petit poil dressé, vivement quon en finisse que...
...
HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Pas les araignées, je déteste ce...ces...trucs !


Dommage qu'il fasse noir dans le bâtiment, je suis sûr qu'en vendant l'image d'un Armando suspendu aux bras de son cliente dans la position de jeune mariée sur Ebay, je me serais fait des couilles en or !
Les bonnes choses (comme les autres) ayant une fin, le duo sort du train...et ne tarde pas à sortir du parc tout court.


AAE: Bueno, rappelles-me de ne jamais ré-accepter de t'emmener en sortie quand il ya plus de tres nuages à l'horizon: on pue tous les dos tellement le chien mouillé que si el combate devait se faire ce soir, on serait sûrs de le gagner par Count Out !
Ceci dit, le ring de la federacion, finalement, c'était un peu notre parc d'attracion à nous: le visiteur, quel qu'il était, jeune brésilien après son opéracion au calzoncillo, metrosexuel avant son operacion au naso, justicier qui a raté son operacion de nettoyage, tous étaient assurés de ne pas être déçus par notre petit tour de manège.
Ca fait un ano que tout ça s'était arrêté, ma ce n'est que maintenant que je réalise à quel point cela me manquait. On va leur montrer qu'on n'est pas encore trop viejos pour ce genre de conneries, ha ha !


Honkr...

C'est sur ces derniers mots que le Roger Murtaugh et son arme fatale reprennent finalement la route.
Vous allez rire: cinq minutes plus tard, il faisait beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5338
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   14.01.09 23:37

A partir de Jeudi à 00h01 :

"Et si mes défis devaient avoir un personnage qui parle comme Maitre Yoda ?"

Prochaine règle, Dimanche à 00h01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   19.01.09 17:02

HG: euh normalement on a changé de consignes non ? en tout cas j'avais ça de prêt mais je n'ai pas pu le poster ce week end... je le mets quand même, vu que c'est un show pour le fun je suppose qu'on va pas être à cheval sur les règles. au pire si ça pose problème à mes adversaires, faites le savoir. Wink

-------------------------------------------------------------------------------------------

Nous retrouvons Edge assis sur un banc, un bonnet vissé sur la tête, des lunettes noir, tremblotan, tournant frénétiquement la tête de tous les cotés et visiblement très nerveux. Cette image contraste avec l'homme assis près de lui, un vieil homme avec une tête de tortue, dans un vieil imperméable gris, avec des lunettes de soleil lui aussi. Edge vient de le rencontrer hier à la fête foraine, alors qu'il pleuvait, mais on le garde pour le bonus DVD en fait ça... notre ami canadien à tout de suite vu en ce vieux Monsieur le mentor qui manque tant à sa vie après IRS, The Rock, Rikishi, Carlos Fisher, son producteur véreux, en bref toutes les personnes masculines plus âgées que lui qu'il rencontre.

Edge: Dites moi vieil homme, qu'est-ce que je dois faire ?

Vieil homme: Hein ?! Quoi ?!

Edge: Qu'est-ce que je dois faire ? Ma carrière ? Mon match d'adieu à la MDWF ? Comment pouvez vous m'aider à m'en sortir ?

Vieil homme: Te calmer tu dois.

Edge: Ouais, ouais...


...

Edge: Mais qu'est-ce que je dois faire ?!

Vieux: Le loup du bois, la faim fait sortir.

Edge: C'est un indice ?

Vieil homme: Peut être. Je sais pas. Qui êtes vous ?

Edge: Je suis Edge ! On s'est vus à la fête foraine hier. Je vous ai dit "je suis le maître des clefs, êtes vous le cerbère de la porte ?" et vous m'avez dit "Effectivement, oui". Ca c'est passé comme dans mes rêves ! Je commençais à désespérer mais maintenant je sais, c'est vous mon maître, celui qui me guidera enfin vers le chemin de la sagesse.

Vieux: Effectivement oui.

Edge: Je suis si content de vous avoir enfin trou...

Vieux con: ... Mais attendez, qui êtes vous ?!

Edge: ... c'est un test, c'est ça ? Je dois apprendre la patience, je dois apprendre à décrypter le message qui se cache derrière vos paroles ? Vous essayez de me faire comprendre quelque chose ?

Vieil homme: Ah oui, je vois. Dites donc, blond ça vous allait mieux. C'est quoi cette teinture ?

Edge: Mais hier vous m'avez dit d'accepter la proposition et de me teindre les cheveux !

Vieux sage: Suivre ton instinct tu dois.


Edge: Putain ça valait le coup de chercher un mentor ! Ca fait 6 mois que je cherche à donner une direction à ma vie et l'autre il me dit suis ton instinct, et bah merci ça c'est du conseil qui vaut de l'or...

Vieux fou: Commencez pas à me faire chier, vous me dîtes que vous avez besoin d'un maître spirituel, moi je joue le jeu, je fais des phrases à l'envers façon Yoda... si en plus vous êtes exigeant. Au fait vous m'avez toujours pas répondu, vous avez pas une petite pièce ?

Edge: Non désolé j'ai pas... hey attendez, mais vous êtes un clodo en fait ?

Vieux fais gaffe, une chaise ! : Si loin, je ne m'aventurerai pas mais...


BOUM !
Edge vient encore de sortir une énorme chaise de nulle part dans une séquence digne des meilleurs épisodes de Nicky Larson, et assome le pauvre clodo sans même que cela ne fasse tiquer les passants. Et oui le mal de notre monde moderne c'est l'indifférence, l'apathie, un jour je vous ferai un défi là dessus. Equidam num ept statis. Ca veut absolument rien dire mais je suis très en colère contre la societé. Edge lui, maintenant beaucoup plus calme, reste pensif sur son banc. Quelques secondes plus tard, il se lève et s'adresse à la dépouille de son ancien mentor.

Edge: En fait... merci. Merci vieux connard de m'avoir ouvert les yeux ! Il est évident que cette recherche continuelle de mentor était un frein à ma réussite. Maintenant Edge ne compte que sur lui même ! Edge est un homme nouveau, pour la 74ème fois en 3 ans à la MDWF. Et quoi de mieux pour fêter symboliquement mon renouveau, que d'enfin pouvoir affronter mon ex-mentor... tuer le père si l'on peut dire... The Rock. Ce chien opportuniste qui savait bien qu'il ne s'entraînait plus assez pour assurer ses arrières tout seul a toujours cherché à s'entourer d'une bande de larbins pour assurer sa survie... dès le début... le Silence Sampler, puis une fois qu'ils n'ont plus étés compétitifs, OBEY. Tous sur le pied de guerre 24/24 alors que Mister Rocky lui se contentait de se pointer au PPV pour ramasser les honneurs. J'ignore ce qu'il pousse à venir chercher un ultime chèque à la MDWF - un manque de projets cinématographiques peut être ? - mais ce que je sais c'est que cette fois il n'y aura personne pour le protéger, de moi mais aussi de son grand rival.

Je parle bien sur d'Hébus, à qui Estrada a sûrement du imposer la vision des inombrables navets du Great One, ce qui expliquerait le pourquoi de cette haine féroce... c'est encore plus efficace que dans Orange Mécanique ! Hébus qui je dois l'avouer, aura aussi été pour moi un de mes plus grand adversaire. Oui je parle d'un vrai adversaire là ! Je sais que j'ai passé beaucoup de temps à me gargariser de mes victoires contre Titan, mais à la 74ème je pense que tout le monde a fini par comprendre qu'en fait, c'était pas trop dur alors je vais pour vous refaire le couplet. Hébus lui, il m'a fait buter, plusieurs fois il a même stoppé mon ascension oui... mais ce qu'oublie de dire ce cher Estrada c'est qu'un certain jour de Chamber of Pain, j'ai bien couché sa bête au centre du ring, 1-2-3. Je ne vais pas vous la faire, pour réussir ça, j'ai du sortir le match de ma vie ce soir là... mais je crois que là, tous les éléments sont réunis pour que cela arrive à nouveau. Rien à perdre, et l'occasion de régler une bonne fois pour toute quelques vieilles rancoeurs... le traitre, l'ennemi juré, et pour combler le tout mon porte bonheur, mon marche pied habituel, toujours présent dans un coin quand il s'agit de relancer ma carrière.

Oui je crois que ce match, que cette soirée, sera la soirée d'Edge ! Un match synthèse de ma carrière, un match parfait pour la terminer et pour conclure le Triple DVD qui la retracera et me permettra de me survivre pendant encore 2 ou 3 mois. Le rendez vous avec l'histoire est pris !

...

Edge: Alors, pas mal non ?

Cameraman: Ouais pas mal, incisif, grandiloquent, dramatique, intense et tout... le nouveau Edge quoi ! Fini les pleunicheries, maintenant coup de chaise pour tout le monde !

Edge: Ouais ! J'espère que mon petit numéro attirera l'oeil de quelques producteurs. On va se boire un coup pour fêter ça ?

Cameraman: Désolé mais je dois aller filmer la promo d'un autre catcheur...

Edge: Menteur, personne ne fait de promo cette semaine à la MDWF !

Cameraman: Oui bon ok en fait je suis claqué, j'ai envie de rentrer chez moi. C'est bon tu le prends pas mal ?

Edge: Ne m'abandonne pas !

Cameraman: Mais...

Edge: Qu'est-ce que je vais faire tout seul ? Hein ?

Cameraman: Ben...

Edge: En fait tu es comme tous les autres ! Un traitre !

Cameraman: Bon je vais te laisser hein... et oublie pas, t'es un homme nouveau hein ! Allez reprend toi !

Edge, les larmes aux yeux: ...

Changez le naturel, il revient au galop. C'est comme Hébus, on a beau le shampouiner, le débroussailler un peu et le parfumer, il sent toujours le putois irlandais un lendemain de cuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rock
Million Dollar Champion
Million Dollar Champion
avatar

Nombre de messages : 938
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   19.01.09 21:28



Simon Monceau : Bonsoir et surtout bienvenue pour un numéro en LIVE de votre émission favorite, ça va se savoir. Si ce soir, nous n’avons pas envie de rentrer chez nous, si ce soir on a pas envie de fermoer nois gueules, si ce soir on le fait quand même, si ce soir on déserte les PMU et on laisse les gorons de vin blanc à Venise, si ce soir nous sommes fraîchement frais devant vos yeux en direct des studios du Golgot 23, c’est pour ce soir nous retrouver toi et moi, nous même devant ce spécial MDWF.



Ours Maturin : C’est quoi la MDWF ?

Simon Monceau : La MDWF mon petit c’est un peu comme le cirque mais en moins bath, c’est le cirque des vieux, c’est là que les gens de l’époque regardaient le catch, ce sport de bourrin pour bourrés parfois bourges.

Ours Maturin : Dis, tu veux être mon ami ?

Simon Monceau : Non je ne veux pas être ton ami, je ne veux pas être ami avec des ours. Je veux être ami avec des amis, des personnes vivantes qui de leurs vivants te regarde dans les yeux sans baisser le regard pour te dire qu’ils t’aiment, en te serrant dans leurs bras poilus

Ours Maturin : Alors moi l’ours maturin, l’ours content et positif je m’en vais

Simon Monceau : Ce n’est qu’un au revoir Ours Maturin, peut-être se retrouvera t’on sur les routes du succès comme nos invités se retrouvent plus de plusieurs mois après leurs dernières apparitions à la MDWF. Ce soir, mes amis, mes spectateurs, mes choubidoux en fleurs, je reçois les main-eventers de l’événement unique MDWF PPV dont j’ai oublié le nom et dont apparemment tout le monde s’en tamponne le coquillage contre les coins de son écran de télévision ( Ouch mais un peu TRUE STORY )

Tous sauf un

Mais avant de parler des absents, puisque les absents ont toujours tord, enfant du tonnerre ou pas. Voici mes invités.




Lestat Dragonball !

Un gros rentre sous un silence des plus totales, on entend le bruit des caméras ce qui est toujours mauvais signe niveau popularité pour la personne qui rentre. Le souffleur n’essaye même pas, il joue à la Nintendo DS. Lestat est gros. Alors oui il a toujours été gros mais là, on parle d’un tour de taille à la Elvis Supreme.

En plus il est moche

Et con

Bref il n’a pas bcp changé (et c’est dommage)

Lestat Dragonball avance vers Simon Monceau. Mentalement Simon Monceau, qui pourtant en a vu des raclures, des mous du cul, des nazes se dit de ne plus jamais inviter ce type. (Il a raison). Lestat a l’air d’avoir fumé du crack en quantité industrielle mais très vite on se rappelle que ce regard vide, cet absence d’émotion, cette ressemblance avec une vache est son air habituel. Je vous parie 100 Euros que ce naze va nous gonfler avec son seuil.


Lestat Dragonball : Seuil tu ne dois franchir Simon

Rhoooooooo le boulet, je vous avais prévenu. En plus ce naze parle maintenant comme Yoda, le sympathique grand père de Shrek dans l’Empire contre attaque. Il doit trouver ça distingué.

Lestat Dragonball : De retour Lestat est, maître des clefs suis-je

Et merde, souvenez vous de sa période jeu de rôle, on dirait qu’il est à nouveau là-dedans. Sérieusement on a pas de chance hein, de toutes les personnalités merdiques que le gros à eu, du pompier des Village People à l'enfant des ténébres qui se pissait dessus, il nous revient avec la plus chiante. A un moment faut tout de même souligner le geste, ça doit être une forme d’art. Quand l’autisme et la débilité made in village consanguin se mettent au service du vide. Mesdames et Messieurs, Lestat Dragonball.

Ce mec pourrait nous lire l’annuaire ça serait moins chiant.


Simon Monceau : Léstat Dragonball, la nuit dans le noir une question revient hanter les noirs songes de mes nuits blanches. Pourquoi revenir ?

Lestat Dragonball : Revanche Lestat Dragonball doit concrétiser, fluctuent est l'avenir. En mouvement toujours, revanche par contre saine

Simon Monceau : Une revanche ? Bon nous on veut bien mais à un moment, quand on présente une fiche de 303 défaites pour 6 victoires, est-ce qu’on peut appeler ça une envie de revanche ?

Lestat Dragonball : The Rock doit-Lestat Dragonball battre

Simon Monceau : Houlà, voilà un nom à ne pas prononcer car effectivement si un des main-eventers il nous manque c’est lui, le champion du peuple, il est trop cher ( et trop beau ) pour notre show, ce qui autant me paraissait prétentieux voir pompeux quand le cousin de l’assistant de son assistante nous a envoyé un fax signifiant son absence du show, autant me parait plus concret quand j’assiste à la médiocrité visuelle que je vois dans le reflet opaque de mes yeux.

Lestat Dragonball s’énerve. On voit ça à la petite veine sur son cou mais aussi au fait qu’il pète, alors oui c’est moyen classe mais ça lui donnerait presque une petite touche en plus, une sorte de signature. Il agrippe Simon Monceau à la gorge. Simon Monceau se dégage et pousse Lestat Dragonball !

OH LA HONTE ! LESTAT DRAGONBALL IL EST PLUS FAIBLE QUE SIMON MONCEAU ! DU MOINS C’EST-CE QUE J’AI ECRIS SUR UN ARBRE EN BAS DE CHEZ MOI !

PD CE LESTAT DRAGONBALL !


( Et plus si on en croit la feuille des avis officiels, alors oui ça n’a jamais été prouvé mais le petit Kevin, 11 ans retrouvé en état de choc près de l’Orphelinat où travaille Lestat Dragonball, c’est à mon avis tout sauf une coïncidence )

“You think you know me
You think you know me”

Oh mais c’est la musique de l’ancienne R-Superstar ! Edge fait son entrée dans le studio.

*Enorme silence*

Ouch, il a pris du bide lui aussi. Bon le reste ça va, il est presque aussi joli qu’à l’époque, une sorte de mélange entre Dave et Jake « The Snake » Roberts. Ça lui va bien dans le genre vieux beau, en plus vieux que beau ( Et en con ) Mais ne critiquons pas trop vite maybe il est toujours aussi drôle qu’avant, maybe ses fantastiques speech qui ont ravis des dizaines et dizaines de spectateurs vont nous ravir.

Simon Monceau qui a terminé de maîtriser Lestat Dragonball, lui tend un micro.

Edge lui tend une raquette.

Ah ouais génial l’humour. Pour sa défense citons le fait qu’il ne peut plus pomper les magnifiques promos du Rock et peut-être qu’à force de passer des heures et des heures dans des salons autobronzants, ça lui a un brin grillé les neurones.

C’est clairement un tocard.

Un tocard qui a l’air un brin tendu, il regarde à gauche, droite et soudain se fige tel un i majuscule. Une vieille fait son apparition.


La vieille qui est tellement moche qu’on dirait Wolfpack : Qu’est-ce que tu fais ici ? Je t’avais dis de m’attendre à la maison non ?

Edge : Oui non mais

La vieille qui est tellement moche qu’on dirait Wolfpack : Tu crois pas que je t’entretiens pour que tu fasses ton retour sur le ring non ? Je veux pas te voir là-dessus, tu es mon doudou ma chose, pas question de te voir te faire rattatiner

Edge : Ouais mais ouais mais je dois faire mon retour et battre The Rock

La foule, Simon Monceau, La vieille qui est tellement moche qu’on dirait Wolfpack et même Lestat Dragonball rient de bon cœur. Mais oui Edge battre The Rock, et pourquoi pas un noir président des Etats-Unis ?

« Bouyaka Bouyaka »

Shittttttttttttt la musique de Rey Mysterio retentit dans le studio.

Armando Machin-truc Estrada arrive en courant, il s’empare du micro.


Armando Machin-truc Estrada : Santa Maradonna, carbon, chuppacabra, e parla espanol ? Qu’est-ce qué cé que cette mousique ? Ce n’est pas la mousique de ma campeano, el beta Heblus ?

Simon Monceau : Honnêtement je ne crois pas que ça va faire une grande différence. Suis pas certain que les gens se rappellent de Héblus.

Héblus fait son entrée

*Enorme silence, certaines personnes s’en vont*

C’est pas beau un animal qui vieillit, on sent que la fourrure part en vrille, il a des cacas dans les yeux et ses déplacements rappellent la danse de l’amour d’un vieux singe qui aurait vu Mimie Mathy en nuisette dans une vieille rediffusion de Joséphine Ange-Gardien, C’est moche, qu’on appelle un vétérinaire.

Héblus fait des gros signes, alors soit il veut dire qqch, soit il va falloir faire péter le budget pour remplacer la moquette. Heureusement c’est la première variante.

Héblus attaque Simon Monceau !

Simon Monceau reverse la prise, il passe une atèmis à Héblus qui vacille sous les coups. Le corps solide de la bête à fait place à une vieille baudruche anémique, on l’appellait le roi de la jungle, dorénavant il faut l’appeler … Euh ouais en fait faut pas l’appeler.

Simon Monceau pour le Running Powerslam maintenant, et BING il l’effectue à merveille. Héblus est dans les vapes. Edge en profite pour faire le tomber, on reconnaît le mec fourbe. Après faut juste lui dire que c’est pas un match, il doit encore s’ajuster.

Mais Monceau ne mange pas de se pain là, il relève Edge par les cheve…. OH MON DIEU ! EDGE A UNE MOUMOUTE ! EDGE A UNE MOUMOUTE ! I REPEAT, EDGE A UNE MOUMOUTE ! La foule rit, enfin ce qu’il reste de la foule parce qu’ils se sont barrés les gars, tellement c’est devenu des ringards les anciens main-eventers de la MDWF. Edge se casse en courant, il a honte le veule.

Simon Monceau se retourne, il ne reste plus que Lestat Dragonball face à lui.

Ah non, le gros s’est évanoui. Trop d’action tue l’action pour celui que les 3-4 ans appelaient le Punisher. Simon Monceau regarde la caméra une et n’a plus qu’une seule chose à faire :




Simon Monceau : La MDWF, la victoire des victorieux, la gloire des glorieux. Parfois l’envie de revenir revient en boucle dans l’envie de l’ancien homme qui a eu. Ce soir, Edge, Lestat Dragonball & Héblus voulaient nous délivrer un message, un message en forme de message qui dirait « Viens The Rock », nous les anciennes gloires avons une revanche à prendre. Mais sur qui ? Sur The Rock ou sur la vie ? Peut importe finalement, cristalliser ses rancoeurs sur celui qui réussit, sur celui qui est toujours aussi fort qu’avant, sur celui qui sort avec des top-modèles H&M, sur celui qui touche des millions de dollars par mois alors que moi Héblus je vis dans un chenil, que je me nourris de défections, que mes cris sont moins forts.

Alors que moi Edge, sans cheveu et avec un bide à bière, castré par ce qui a si longtemps été sa force, jamais sorti de l’ombre du Great One. Alors que moi Lestat Dragonball .. Euh bein pas la peine de vous faire un dessin. Nous jaloux, revanchards, faibles, souhaitant se nourrir de la lumière du champion du peuple, du Brahama Bull, du seul type qui a fait qqch de sa vie après la MDWF, c’est presque normal. La jalousie est jalousie, humaine, motif de vie au final mais seulement si elle à vocation à être dépassée.

Foncer contre un mur n’aide pas.

Foncer contre un Rock n’aide pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5338
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   19.01.09 21:45

Règle : Vous passez un week end avec Adam Sandler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   20.01.09 1:30

Nous retrouvons Edge accompagné de son cameraman (mais qui filme alors ? ha ha. ouais mettre un peu de mystère dans les promos ça donne toujours un coup de pouce) assis dans un café, en pleine discussion animée.

Edge: Putain je le hais ce connard !

Cameraman: Qui ?

Edge: The Rock ! Même pas une petite promo poussive pour se mettre en route, direct il nous pond un un truc hilarant et nous casse tous en deux en 27 secondes. Putain c'est décourageant...

Cameraman: Ouais enfin ça c'est hollywood... tout de suite les gros moyens, les guest star de renommée internationale... tu peux être le petit film indépendant qui cartonne au box office contre toute attente ! Faut y croire.

Edge: Mouais... The Rock en fait c'est ce mec qu'on détestait tous au lycée. Nous on était mignons, on avait un peu d'esprit et on arrivait à décrocher quelques sourires en coin de la part des filles en classe. Lui à peine il sort une vanne tout le monde est mort de rire, un peine un sourire et elles tombent toutes ! Putain c'est dur d'être toujours le numéro 2.

Cameraman: 3 en fait. Y'a Hébus... puis Elvis Supreme aussi p'têt...

Edge: Merci ça me fait du bien d'entendre ça... Je le déteste ! Enfin je l'admire aussi mais je le déteste plus. Oh merde je suis déjà un vieux frustré !

Cameraman: Oui c'est comme Titan avec ses parents... mais ça c'est la crise d'adolescence plutôt...

Edge: C'est grave quand même d'un être émo en crise à son âge non ?

Cameraman: Je sais pas, peut être qu'en fait il fait parti du groupe Indochine...

Edge: Ouais peut être ça expliquerait bien des choses. Mais revenons à nos sujets, moi aussi je peux être fun, je l'ai déjà été ! J'ai même été le premier à être drôle à la MDWF, bien avant ces deux bouffons de Carlito et The Rock.

Cameraman: Quand tu copiais les promo de The Rock avec des parodies de films de super héros et des péripéties abracadabrantesque par exemple ?

Edge: Hey, je ne suis jamais allé jusqu'à copier The Rock. TRUE STORY.

Cameraman: Mmh... si tu le dis.

Edge: Nan il fau que je fasse un truc 100% Edge... hey ! Par exemple le coup de « Un jour dans la vie de... » !

Cameraman: Ah ça ? C'est encore plus du déjà vu qu'Hébus au far west !

A ce moment précis, devant son ordinateur portable, Estrada qui était entrain de narrer la rencontre d'Hébus avec le barman alcoolique joué par CM Punk (LOL2009 trop original quoi) dans le ranch de Ted Dibiase, décide d'effacer toute sa page word et d'aller fumer un cigare à sa fenêtre au cas où ça lui donnerait des idées.

Edge: Je suis vraiment à court d'idées. Ca y est je suis un has been. Je suis BaffTech !

Cameraman: Si tu étais BaffTech tu te serais suicidé avec un clou près d'une clairière.

Edge: Ah il a terminé comme ça finalement ?

Cameraman: Je sais pas... non j'avais juste envie de dire ça, ça sonnait bien.

Edge: ... Je sais !

Cameraman: Quoi ?

Edge: Il me faut un mentor, un coach, un mec tip top drôle qui puisse m'apprendre l'art oublié des vannes qui font ouch. Ouch.

Cameraman: Ca va pas recommencer quand même ?!

Edge : Hey regarde ce type dans la rue ! Il a une démarche rigolotte je suis sur qu'il connait plein de blagues drôles de « ta mère elle est... »

Cameraman: Mais attend, ce mec c'est...




ADAM SANDLER !




Adam Sandler: Salut les fleurs, ça boum ?

Cameraman: Tu copies encore un peu là.

Edge: Ta gueule le no-name, oublie pas que le larbin qui sert à agrémenter mes promos de dialogues – parce qu'avouons le, c'est plus facile que pondre un monologue sans devenir chiant au bout de 4 minutes – est une situation extrêmement précaire. Si tu tiens à ton job tu ne me dis plus jamais que je copie The Rock maintenant, Ok !



Adam Sandler: Chill out les gars. Vous voulez du chocolat suisse ?

Edge: Adam Sandler, je ne sais pas vraiment pourquoi le monde – enfin les USA surtout et dieu sait que ce sont des gros cons – te trouve drole mais je sais aussi que Ted Dibiase est fan de toi alors je ne ferai pas de remarques désobligeantes sur la qualité de ta production cinématique.



Adam Sandler: Ok c'est cool. Vous connaissez Roger Federer ?

Edge: Ecoute moi Adam, tiens c'est marrant je viens de remarquer qu'on avait le même prénom, est-ce un signe du destin ? Peut être sera tu celui que j'attendais, peut être que toi et moi on sera comme Lestat et le suicide, tout était fait pour nous réunir mais étrangement le sort aura fait tarder notre rencontre... enfin bref Adam tu dois m'aider à redevenir drôle. Je dois casser The Rock, mais le tout en finesse et avec désinvolture pour ne pas passer pour un gros frustré et un copieur qui essaye en vain de se la jouer fun.



Adam Sandler: Hum pourquoi pas « Hey The Rock, t'es peut être un caillou, mais tes promos elles cassent pas des briques... »

...


Edge : Putain c'est le truc le plus mauvais que j'ai entendu cette année. Je crois même qu'il y avait des blagues plus drôles dans les scénettes pré-remise de prix aux NRJ Music Awards...

Là Adam Sandler, conscient de son incapacité à trouver sa place dans un monde en crise qui a besoin de rigoler, se recroqueville dans la position du foetus car il sent que c'est la scène ou Edge va lui donner un coup de chaise. J'ai envie de dire que ça aurait été la meilleure des fins à cette regrettable rencontre mais j'apprend que pour faire plaisir à Ted il va falloir passer tout un week end avec Adam Sandler.

Edge: Bon, Adam Sandler, tu ne m'aideras vraisemblablement pas à résoudre mes problèmes d'inspiration mais je t'aime bien. Veux tu partir avec moi en week end ?



Adam Sandler : Ok.

...


Malheureusement il arriva ce qu'il devait arriver, Edge fut à nouveau trahi par son mentor du moment qui préféra partir en week end avec Hébus.





Monde de merde.


Dernière édition par Edge le 20.01.09 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat/Titan

avatar

Nombre de messages : 1460
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   20.01.09 16:07

Désolé les amis, mais je me vois dans l'obligation de déclarer forfait. Par un grand manque de temps, je ne pourrai pas poster un seul défi avant la date limite. Je vous souhaite bonne chance à tous, et que le meilleur gagne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prisonville.miniville.fr/
The Rock
Million Dollar Champion
Million Dollar Champion
avatar

Nombre de messages : 938
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   20.01.09 19:15

- Miami, quelque part dans les States.

Travelling qui plombe la ville entière au beau matin, l'image est belle, la mouette rieuse. Le soleil sent bon le chaud et franchement les mecs de MTV qui réalisent cette émission se disent qu'ils sont au top du hip-hop.

Today, ces mecs là se sont levés tôt pour filmer l'émission spéciale consacrée à la rencontre de deux monstres du cinéma, deux légendes, des types qui sont ni des vieux beaux sur le retour, plus soucieux de leurs brushings à la Nathan Cappwell que de continuer le combat, ni des immenses homosexuels refoulés qui cachetonne comme concierge dans un orphelinat et qui on des postes du mec qui joue dans Twilight sur les murs de leurs chambres, ni et encore moins des gorilles sur le retour, enfants croisés de Mimy Mathy et du mec qui fait le doubleur-cascade de Passe-Partout dans Fort Boyard.

Ouais, ici on fait des émissions sur les winners et on les fait bien (sourire américain Golgate de vigueur ).

Bref today, on filme ze rencontre du cinéma. D'un côté The Rock, le Brahama Bull, ancien champion du monde de catch, aucunes défaites, que des victoires. Ce type là est un beau gosse, il sent bon le succès et la vie l'aime, comme une mère aime ses enfants. De l'autre Adam Sandler, un gus qui a fait des films moins bon que ceux de ze Rock mais bon on est pas là pour pinailler.

La rencontre, que toute une génération attend de Wolfpack à truc machin gay Ramon est sur le point d'arriver. Adam Sandler se dirige vers l'entrée de la superbe maison du Great One.

Ce gueudin frappe à la porte ( C'est trop in de pas avoir de sonnettes alors fais pas genre lecteur, avec ta sonnette et tes cheveux gras. T'es un ringard, il y'a même des chances pour que tu sois Lestat Dragonball c'est dire. En gros continue à écouter tes merde emo/japan x et ferme ta gueule )

*toc toc*

Ze Rock ouvre ( on sent le mec qui assure et qui regarde pas par l'oeil de boeuf. Genre, c'est des bandits ? Bein Bring it, le Rock vous castagne propre en ordre ), bref The Rock ouvre

le face à face

Adam Sandler : ADAM SANDLER CONTENT !


Sympa le look Edge pour Adam Sandler non ? Il a presque l'air aussi ridicule que l'original. C'est marrant cette volonté de vouloir s'habiller comme des stars de porno gay, c'est p-être un truc allemand je sais pas, respectons

The Rock : Who in the Blue Hell are you ?

Adam Sandler : MOI ADAM S..

The Rock :IT DOESN'T MATTER WHAT YOUR NAME IS !

*SLAM*

Shiiiiiiiiiiiiiiiiit Ze Great One vient de refermer la porte sur le nez d'Adam Sandler. C'est la panique dans la régie une, les producteurs/réalisateurs/mecs en charge d'MTV sont blanc, il y'a descente d'organe, il y'a tchialage.

C'est moi où on sent la panique ? ça me rappelle Lestat Dragonball au début de ses matchs, quand il touche son instant de lucidité là où il réalise qu'il est un gros tocard inadapté à la vie en communauté tout juste bon à ( mal ) jouer aux jeux de rôle avec ses amis imaginaires, et surtout qu'il réalise que physiquement il est plus proche d'avoir la force d'une otarie que d'un taureau en furie.

Dans le doute ils décident d'appeler l'assistant du frère de l'assistante qui connaît un mec qui est sorti un soir avec l'assistant du Rock, quand je dis sorti un soir il fait bien sûr lire couché avec et jamais rappelé, un peu comme fait Lestat Dragonball avec les enfants de l'orphelinat sauf qu'avec lui ça se passe dans les bois et qu'ils sont menacés d'un gun et d'avoir à regarder le best-off de ses speechs.

*tut tut*

Président d'MTV : Qu'est-ce que c'est que cette histoire ( Copyright Arnold ) ? Vous foutez en l'air toute la planification de notre émission vedette qui cartonne niveau audience, et en plus je connais monstre bien Barak Obama*

*Ce qui est faux mais claque pas mal dans une conversation où veut faire le malin

l'assistant du frère de l'assistante qui connaît un mec qui est sorti un soir avec l'assistant du Rock : Ecoute coco ( Détail authentique qui nous rappelle qu'on est dans le showbiz ), The Rock à autre chose à foutre de son week-end que de le passer avec un acteur de seconde zone, un mec qui ferait passer le gars qui joue Corky pour Al Pacino. C'est qui Adam Sandler comparé à The Rock ? T'as vu Get Smart ? alors tu fermes ta face et tu compares pas The Rock et Sandler d'accord ? Academy Oscar Performence mon gars, Sandler c'est une gamine en tutu à côté. Le genre de tocard à dire oui pour jouer le père Seavers dans un remake de Quoi de neuf docteur adapté au grand-écran.

Président d'MTV : On peut pas vous laisser dire ça, Adam Sandler est un de nos meilleurs acteurs

l'assistant du frère de l'assistante qui connaît un mec qui est sorti un soir avec l'assistant du Rock : Ah oui, il se situe où exactement, entre le passager numéro 34 dans Speed et le mec qui fait cadavre numéro 43 dans l'épisode de la semaine d'NCSI ?

Président d'MTV : Si il était si mauvais pourquoi il ferait autant de films ?

l'assistant du frère de l'assistante qui connaît un mec qui est sorti un soir avec l'assistant du Rock : Putain mais fuck off ! De nos jours, tout le monde joue au cinéma. Putain même Edge à joué dans Higlander IV !

*Gros silence*

( Bon je voudrais pas me la ramener mais rien que sur cette vanne et cette vanne seule, on devrait me filer la victoire easy. )

Président d'MTV : C'est en partenariat avec la MDWF

*tut tut tut tut*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   21.01.09 1:34

Mardi 20 Janvier 2009, quelque part dans les studios de Cinecittà. Le plateau est déjà installé, Armando est confortablement installé sur le siège pliant aux côtés de Steven Spitzburg qui gueule des instructions à la maquilleuse qui
...
Et merde. Non vraiment les mecs, z'êtes pas sympas, on se fait déjà chier à pondre des défis qui nous prennent trois plombes de notre vie sociale (et ouais, j'fais genre on en a une. Même si c'est pas vrai, ça reste toujours la meilleure excuse pour rien foutre ou arriver à la bourre !), c'est pas pour se faire spoiler avant même qu'on les ponde.
Bon bah du coup, et si on vous racontais le week-end qu'Hébus et Armando ont passé avec Adam Sandler ? Ca me paraît bien , ça dites, en plus, chuis sûr que personne ne l'a jamais fait (si si.). Enfin, là, en l'occurence, on va plutôt se cantonner à la fin du week-end avec Adam Sandler. Ca se passe tout en bas du building, on y trouve Hébus, Armando et Adam (sans son Eve), et sur la table trois rails de poudre blanche. On vient de me dire au promteur que non, ce n'est pas du talc pour les fesses d'Hébus.


AAE: Putain, je savais que j'en ai fait des conneries pour subsister quand cette compagnie a fermé, mais pour avoir accepté de passer un promo d'un week-end avec Adam Sandler, je devais vraiment être out of space !

Adam Sandler: Ben, si on devait comparer à maintenant...

Et il l'a dit dans un Anglais impeccable, en plus.
...
Là, il doit être VRAIMENT foncedé !


Hébus (horrifié !): ONKR !

AAE: C'est ça, fait ta prude, comme si tu n'étais pas au courant. J'avais déjà dit devant les caméras que dans le temps, j'avais fait circuler le one-way ticket to paradise en Amérique, t'imagines bien que je n'allais pas me gêner pour taper un petit peu dans le stock !

Adam Sandler: Ami, je sais que le monde moderne est sans pitié et agit tel un rouleau compresseur sur nos existences, mais il y a d'autres moyens pour en pas succomber au désespoir !

AAE: Ah parce que t'es témoin de Jéhovah, en plus ? Bon Adam, c'est pas que je t'aime pas mais...si, en fait, je t'aime pas. J'ai essayé, pourtant, hein. Après avoir signé le contrat, j'ai agi en bon professionnel, on t'a acueilli dans notre demeure, laissé la meilleure chambre, mais quand dès le matin tu t'es radiné dans le salon en pyjama et chaussons Droopy pour nous tendre des bols de chicorée, j'ai tout de suite su que ça allait être un week-end de merde ! Scusez, faut que je m'enfile une petite....aaaaaaaaaaaaah, ça y est, je suis dans mon sous-marin jaune et je vois Lucy dans le ciel avec des diamants. Poussez-vous les filles, j'arrive !

Adam Sandler: Ami, je proteste !
C'étaient des chaussons Pikachu !


AAE: Et qu'est-ce que ça peut me foutre ?

Adam Sandler: Ami, tu ne devrais pas être aussi méchant avec moi. Je suis un acteur aimé et respecté, je peux être un bon coup de pouce pour vos carrières. Pas plus tard que la semaine dernière, je suis passé dans une émission TV avec the Rock et...

AAE: Hihihihihihihihihihihihi !

Hébus: Golo...

Ouais, là je crois que c'est foutu. Il est libre, là, Armando, y'en a même qui disent qui l'ont vu voler !

Adam Sandler: Ami, face à ton scepticisme, je vais te faire le coup du sourire du peuple qu'il m'a appris lui-même, hors caméras !

Ah ouais...Bon, ce n'est pas encore ça mais y'a de l'idée !

AAE: Huhuhu...Bon, c'est pâs mal, mais il manque juste un truc: les points de suture qui pètent !

Adam Sandler: Ami, tu vois en moi la confusion la plus totale qui...

AAE: J'sais pas si c'est la dernière mode d'Hollywood le retour aux années hippies mais autant te le dire cash: c'est à chier. Tout comme le resto Pakistano-Thailandais que tu nous a forcé d'essayer: le prochain qui essaye de me faire bouffer de la couille de yak aux arômates est un homme mort !
Bon, pour The Rock, tu vas quand même me dire que tu l'avais pas remarqué. Ce type, c'est le nouveau Michael Jackson, pour garder son teint de jeune fille, il s'est fait injecter et transplanter tout le dictionnaire vidal. Il est même allé jusqu'à se greffer la peau de son cul sur le front, c'est plus le Brahma Bull, c'est la créature de Frankeinstein ! Manque plus que son alcoolo de manager se radine en blouse blanche au PPV et dimanche sur le ring, he's aliiiiiiiiiiiiiiiiiive !



Adam Sandler: Ami, il n'y a rien de mal à utiliser la chirurgie esthétique. Moi-même, j'avais pris un peu au niveau des hanches et...

AAE: Et tu veux savoir où tu peux te les carrer, tes poignées d'amour, maintenant que tu te les ai faites sucer ? Le Dr. Phil Astin, tu connais ? Celui qui devait soigner Rey Mysterio d'une élongation au bras et qui l'a tenu éloigné des rings plusieurs mois ?
Tu ne t'es jamais demandé pourquoi depuis le retour de la MDWF il n'avait encore jamais montré sa gueule à la télé ? Ouais, tu peux arrêter ton char, Ben-Hur, je l'ai vue, ton émission, t'as même pas franchi le seuil* ...de sa porte ! Tout comme j'ai pu voir à la télé le numéro qu'il a acheté à Simon Monceau...On sent le type qui a encore des moyens sous la pédale, Sandler. Bordel, on est aux Etats-Unis d'Amérique, le pays qui a inventé le Jerry Springer Show multidiffusé et il a besoin d'aller chercher son ersatz seulement montré aux trous du cul du monde, et en plus sur le câble ! Ca c'est du gars qui a encore de l'influence dans le show-biz, ou qui a su allonger le pognon ! Je parie que pour rester à la pointe de la mode à Hollywood, il a confié tout son plan d'épargne à Bernard Madoff !


*Gag !

Adam Sandler: Ami, je sens en toi la tension qui envahit, arrête donc cette substance qi tu détruit de l'intérieur et...

AAE:...Et ta gueule. Tiens d'ailleurs, y'a le petit serpentin qui m'fait de l'oeil ! Sniiiiiiiiirfl...

Et c'est reparti pour un vol express planète terre – Arizona Dream.

Hébus: Beurk !

AAE: Mais vas-y, dis le que je te répugnes ! Comme si j'en avais encore quelque chose à tamponner !

Adam Sandler: Ami, cesse de te faire du mal. La lutte est peut-être finie pour vous deux, mais vous pouvez encore faire carrière au cinéma. Je recherche justement des has been de la lutte pour le deuxième épisode de « mi-temps au Mitard » et...

AAE: Et tu voudrais qu'on fasse ton Edge, c'est ça ? Plutôt être pendu avec mes boyaux en guirlande de Noël !

Adam Sandler: Ma bordure ? Pourquoi, tu penses que je devrais y retourner pour mes poignées d'am...

AAE: Putain,Sandler, te fait pas encore plus con que tu ne l'es déjà ! Le Edge, du latin edgus, edgi qui veut dire « ver solitaire » était la maladie, le morpion de la MDWF: un truc qu'on se refile par contact. Et entre IRS, CM Junk la Rocca, Rikishi et Gérard Lanvin, ça a circulé sévère !

Adam Sandler: Gérard Lanvin ???

AAE: Ouais, Gerard Lanvin, le producteur des has-been de France. Déjà, être has-been en Amérique, c'est pas la joie mais alors dans le pays où des types qui diffusent Richard Clayderman à la radio, je te laisse imaginer ce que ça doit être. Bref, après avoir vu ses espoirs de carrière coupés courts aux USA, il s'est souvenu qu'il était chanteur dans l'hexagone dans une vie antérieure, qu'il a quittée précipitamment pour une sombre histoire avec le fisc. Du coup, il s'en est souvenu et a fait un petit tour par là-bas. Chez ceux pour qui une corde à linge est le fil sur lequel tu suspendais tes slips Mickey au balcon, ça passe comme un lettre à la poste, mais autrement, dès que tu entends une de ses chansons, tu le grilels tout de suite ! «Love me, please, love me, je suis fouuuuuuuuuuu houuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu de vous, pourquoi vous moquez-vous chaque jour de mon pauvre aaaaaaaaaaaaamouuuuuuuuuuuuur ? »

Adam Sandler: Et toi, là-bas, fait quelque chose, il a déjà presque fini tout le sachet !

Hébus: Greuk.

Ben...

Adam Sandler: Ami, tu devrais vraiment arrêter cette merde !

AAE: Hihihi...et pourquoi, je te prie ?

Adam Sandler: Parce que la drogue, c'est mal !

AAE: Oh putain, ça y est, voilà qui nous fait son Titan, maintenant ! J'aurais du m'en douter que quand tu as voulu passer dans cet orphelinat devant les caméras, y'avait un truc !

Adam Sandler: Mais, ami, c'est bon pour ton image, tu te fais proche des gens, tu montres la grandeur de ton âme et deviens un modèle d'éducation pour les générations futures !

AAE:...
Putain, là, il me faut une ligne !


Adam Sandler: Mais...

AAE: Bon, Sandler, je connais le business, je sais comment ça tourne une compagnie. Pour vendre plus de places et toucher un public aussi large que possible, il faut toujours ce gentil héros Américain, ami-ça y est, j'ai fini par détester ce mot !- du public de 7 à 77 ans. Hogan y a donné, La Rocca y a donné (si si, true story, comme il le dirait lui-même !) mais le Demis Roussos à paillettes et son Achille Zavatta se sont dit qu'un type en jaune poussin flashy qui a piqué à Zizi Jeanmaire son truc en plumes, c'était quand même dépassé, fallait un truc qui parle plus aux jeunes d'aujourd'hui. Et les jeunes d'ajourd'hui, c'est quoi ? Les no-lifeux qui restent le cul vissé sur leurs chaises devant World of Warcraft, les fans de Tokyo Hôtel et les emos qui débattent dans leurs forums sur la meilleure façon de se suicider en s'ouvrant les veines sans tâcher la moquette. Vous prenez tout ça, vous mixez, servez bien frappé, et hop, ça vous fait Lestat Dragonheart !
Putain vive l'opération marketing pour fans de Britney Spears. Ca tombe bien qu'elle ait sorti une chansons quis 'appelle “toxic”, lui et tous ces jeunes cons, on devrait les noyer dans l'acide !


Adam Sandler: Ami, je crois que tu as eu ta dose. Puisques tu refuses d'entendre raison, je vais devoir te montrer la voie de force ! Rends-moi cette paille immédiatement ou...ou... ou je vais devenir très méchant !

On sent le type qui en impose, quand même.

AAE: Va chier la mangue, Sandler, laisse-moi rêver et quitter ce monde de merde... Emmenez-moi au bout de la terre, emmenez-moi au pays des merveilles !

Hébus: ONKR !

Là, ça en impose quand même un peu plus ! Pour le coup, Armando s'arrête un instant...mais ne lâche pas sa paille.
Grosse mandale sur Armando qui part sur Dream Boulevard direct !


Adam Sandler: Merci ami, ta méthode, quoiqu'un peu brutale, a le mérite d'être efficace !

Et saut de la horde sur Adam Sandler qui cpmmençait légèrement (mais légèrement, hein...) à les lui briser !
Ouais, il le porte quand même bien, encore, non ? Bon, avec le temps, c'est devenu moins gracieux, moins lyrique, mais ça travaille toujours autant les abdos.
La suite pour vous faire travailler la rétine (et nos doigts tout boudinés) au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   23.01.09 16:46

Règle: Vous rencontrez et passez une journée avec Barack Obama. A la fin de celle-ci, vous avez au choix :
- résolu la crise au proche orient
- déclenché une guerre nucléaire mondiale voire même interplanetaire
- bu un café avec lui au starbucks en parlant catch

(comprenez: lâchez vous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hebus vs Lestat Dragonheart vs Edge vs The Rock
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agnar.d.Edge[terminer]
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» Lestat Stuart
» Lestat
» Fatal Four Way : MVP VS CM Punk VS Edge VS Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Ring-
Sauter vers: