AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 John Cena vs JBL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: John Cena vs JBL   24.01.08 20:10

Les défis de ce match seront postés ici.
N'hésitez pas à consulter les règles en cas de doutes, ou à contacter, The Rock, John Bradshaw Layfield, Ted DiBiase ou Irwin R. Schyster. Si vous ne défiez pas sans avoir prévenu la direction, vous serez sans doute sanctionné au classement ainsi qu’au portefeuille, que cela soit dis. IRS est radin, presque autant que Ted DiBiase.. mais pas autant que JBL !

Pour nous contacter :

JBL

IRS

Ted DiBiase

The Rock

Rappel : Défis interdits Lundi si aucun défi n'a été effectué avant.

FIN DES DEFIS MERCREDI 30 JANVIER 20 H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: John Cena vs JBL   27.01.08 13:25

Pimmm Pimmm pimmm… timmm Drrrllllllllll iiiiiiiiiiiiiiii yahhhhhhhhhhhhhhh
Pam pa la la !
Pam pa la la !
(allez c'est la dernière, encore un petit coup)
Pam pa la la !!
The time is Now, you can't see me, the time is now… NOW !!!


Et c'est John Cena qui apparaît en haut de la rampe ! Mon dieu ça faisait longtemps (non pas que Cena fasse son apparition, mais plutôt qu'un catcheur potable apparaisse enfin sur cette putain de rampe, ouais donc du coup ça revient quand même à dire que ça faisait longtemps que Cena n'était plus venu… Allez tourner de Doliprane pour tous le monde comme dirait l'autre crétin à limousine cornue)
Le rappaire (on continue dans le copyright bas de gamme) marche jusqu'au ring en ayant les deux point serré l'un contre l'autre, levé dans les airs.


Raymond: Tiens il imite le capo de la voiture à JBL ?

Jean: … Non c'est juste son Taunt depuis 5 ans…

Raymond: Un taunt ? qu'est-ce que tu racontes, il est bien en train d'imiter des cornes de taureau là !

Jean: J'abandonne… Je ne ferais pas comme ces flics qui se font tous tuer la veille de la retraite, mes nerfs ne lâcheront pas et je vais laisser couler ton idiotie.

Carl: Si j'puis me permettre une petite critique au narrateur… C'est pas très astucieux de faire deux blagues sur le sujet "La limousine à JBL a des cornes…" en même pas 10 lignes. D'une part pour l'horrible répétition, et surtout qu'il n'y a rien de honteux à arborer un pareil style. C'est très tendance au Texan, surtout chez les fils de bonne famille qui aime plaire aux femmes ! JBL est un homme de goût !

Jean et Raymond: TA GUEULE SCHTROUMPF A LUNETTE !

Et c'est à ce moment là que John se saisit du micro pour en placer une.

Cena: Si je suis venu aujourd'hui dans ce ring, c'est parce que je n'ai rien à dire.

Carl: Van Damme sort de ce corps !


Remarquez le petit clin d'œil à Lestat et Don Robert qui était des grand sympathisants de Jean Claude (comme on le sait tous, à condition d'avoir eu le courage de lire un de leur défi… oui c'est fait exprès le côté méchant, c'est pour gagner des points auprès de IRS et Ted)
Cena… Ted… IRS… Titan… Robert…La limousine de numéro 2. Tous les grand noms de l'efed y passe pour la dernière dîtes moi


Carl: Après le très célèbre "je t'appelle car je n'ai rien à te dire" voici le "je viens dans le ring car je n'ai rien à dire"…

Jean: Bin moi je pense que même lorsqu'on à rien à dire, on a le droit de l'ouvrir !

Raymond: Y'as pas déjà eu un référendum là dessus d'ailleurs ? Pour savoir si ceux qui n'ont rien à dire doivent le dire ou le garder pour eux même.

Jean: Dire quoi ? Ils n'ont rien à dire justemment.

Raymond: C'est toujours bien de le dire qu'on a rien à dire… C'est mon opinion, et respecte le, je suis un être vivant tous comme toi bordel !

Jean: TA GUEULE !

Raymond: Prendre la parole pour dire qu'on à rien à dire c'est pas bien. Mais la prendre pour demander aux autres de rien dire, et de manière grossière en plus, tu trouves ça justifié ?

Jean: CARL ! La corde !

Carl: Non ne fait pas ça Jean ! C'est la dernière rappelle toi !

Jean: Oublies ce que j'ai dit tout à l'heure, je veux mourir en héros moi aussi ! Pendu par ma propre volonté sur le siège où j'ai passé 40 ans de ma chienne de vie.

Raymond: Effectivement c'est tout à fait le schéma type d'une mort héroïque ce que tu viens de décrire.

Et voilà que Cena lâche son micro et repart en backstage après avoir insulté deux - trois fans au passages. Vous voulez un extrait ? Ouais ?
Bin il avait plus le micro devant la bouche, c'est con ! Niqué le lecteur niqué !

Carl: On dit "KC"

Jean: Le narrateur n'est pas un d'jeunsse… Il connaît pas le langage cool et branché.

Raymond: C'est sur "Niqué" relève bien plus du langage de vieillard.

Jean: A 25 ans, t'es vieux aujourd'hui !!

Carl: Moi je suis encore jeune alors.

Jean: Ca dépend… D'ici 4-5 mois je pense que la moyenne aura baissé. Ce qui fait qu'à 21 ans on sera vieux…

Raymond: N'oublie pas le bonus "Tecktonik" ?

Carl: Quoi que comment ?

Raymond: Explique lui Jean…

Jean: A 25 ans t'es considéré comme vieux, mais avec le bonus Tecktonik, tu gagnes facilement 5 ans !

Carl: Je comprend pas… ?

Jean: Je vais te faire un dessin… Imagine toi tu as 26 ans et tu dances pas la Tecktonik, alors tu es un vieux ! Mais si tu as 28 ans et que tu danses la tecktonik, alors tu es considéré comme jeune puisque 28-5 = 23 !! Donc ton vrai âge sera 23 ans et non plus 28… Tu me suis ?

Carl: Pourquoi 5 ans ? Pourquoi pas 6 ?

Jean: Attend tu t'imagines un mec de 31 ans dancer la Tecktonik ! Mdr trop la te-hon quoi !

Carl: Pas plus la honte que toi qui t'essaie au verlan pour la première fois à 60 balais…

Raymond: HEY STOP LES GARS ! Pourquoi on continue de parler alors que Cena est partit depuis 15 plombes ?

Carl: Vous voulez que je vous dises ?

Jean: Tu veux vraiment qu'on répondent ?

Raymond: C'est la dernière Jean, soit gentil ! Allez mon petit Carl, balance ce que t'as à dire.

Carl: Tous ça, ça sent le défi du mec qui poste que de la merde pour pouvoir poster le lundi…

Raymond: Il y aurait donc un moyen de contourner la règle du "Défi interdit le Lundi si aucun défi poster avant" ?!

Jean: Pas possible !

Carl: Oui ce moyen existe les amis… et John l'incroyable numéro 1 Cena vient de l'utiliser à merveille… Et mieux encore ! Il nous a exploiter gratuitement pour ça !

Raymond: Putain l'ordure !

Jean: En clair je ne serais pas mort à la veille de la retraite, mais je me serais quand même bien fait entubé…

Cena (qui repassait par là): Voilà t'as tout compris ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: John Cena vs JBL   27.01.08 15:42

Le pays va mal.
Depuis maintenant plus de dix ans, le spectre de la récession économique plane sur la glorieuse nation. Le chômage galope malgré les réformes de l'emploi, les classes sociales s'affrontent plus que jamais, et dans cette ambiance de misère, la seule alternative visible pour bon nombre d'entre eux est le crime.
L'insécurité va grandissante dans les ghettos, et le sentiment d'impuissance d'autorité se conjugue à celui d'impunité des délinquants. C'est la loi de la nature dans les ghettos, it's everyone for himself. Face au renoncement des pouvoirs publics, la population perdit tout espoir...jusqu'à l'arrivée de cet homme. Pugnace, hargneux, sans peur et sans reproche, il est celui qui va nettoyer la banlieue au Karcher. Avec lui, on va enfin faire le ménage !



Putain, Régis, t'es vraiment trop con ! Je me casse le cul à nous présenter le justicier du 21eme siècle et toi tu nous balances la tronche d'un roquet de 1m68 (talonettes comprises) qui passe son temps à faire le VRP aux quatres coins du monde et dont la réforme la plus médiatisée du moment a été de se faire une ancienne tapine sur le retour shootée au botox et dont on retouche les toffs de Paris Match avec photoshop ! Bordel, Régis, je te parle de grandeur, je te parle de charisme, d'inspiration, d'intensité ! Et last but not least, je te parle d'un vrai pays, je te parle d'AMERIQUE !
T'es viré, Régis, t'entends ? VIRE ! Comme dirait le veux crouton avec la voix de celui qui a une tumeur dans ses cordes vocales: YOU'RE FIRRRRRRRRRRRRRED !



Voilà, comme ça c'est mieux !
Nous disions donc, finie la chienlit, finie l'impunité de la crasse, les tocards allaient trouver à qui parler !
Et ce n'est pas plus tard que tout de suite qu'il va mettre les mains dans le cambouis. Par une soirée d'hiver, notre justicier de minuit débarque au sein de la jungle urbaine, le panache texan au vent, perçant les ténèbres en chevauchant son fier destrier blanc.


Hop, plan sur le fier destrier blanc. Sérieusement, il claque, hein ? Désolé si je n'ai pas, plus grand pour vous montrer toute l'étendue de la splendeur de la bête, s'po ma faute s'ils n'ont aucun goût sur google !

Notre héros arrive finalement dans le territoire de l'ennemi. Et là, il voit tout de suite l'horrible vérité dans toute son ampleur, qu'il décrit lui-même de cette célèbre citation qui restera à jamais répertoriée dans tous les manuels d'histoire présents et futurs:

JBL: Oh, boy...

Et ce n'était pas peu dire: ce n'était pas un lieu de résidence, c'était une fourmilière. Ca puait la plèbe à des kilomètres à la ronde, ici l'habitant de vit pas et ne se promène pas: il grouille. Tous ces miasmes de pauvreté et de médiocrité sont inhumainement étouffants, sans doute qu'à son retour dans sa batcave (pardon, son ranch) il allait devoir rester au moins trois jours dans sa chambre de décontamination !
Mais au-delà de sa révulsion, il avait le sens du devoir, notre Ivanhoé des Etats-Unis. Si à lui et son chauffeur on leur demandait (enfin, surtout à lui, son chauffeur, lui, s'en fout un peu du moment qu'on le paye) ce qu'ils pouvaient bien foutre dans pareil endroit, ils répondraient avec leur aplomb qu'on ne présente plus » we're in a mission for God  ! ».

Le fier destrier blanc arrive finalement à destination: le bar de chez le « Moe » local, qui ne soutient bien évidemment pas la comparaison avec son zinc personnel qu'il entretient dans l'aile gauche de sa demeure. Ici, il y a juste un tube de néon sous l'écriteau, une pancarte « Open », des photos de pin-up des années 50 d'époque (en même temps, ça vaut mieux, si on montrait des photos de pin-up des années 50 datant d'aujourd'hui, ça serait d'un gôut douteux, à moins d'avoir une certaine attirance pour les pornos allemands), des tables et des chaises qui feraient passer le mobilier Ikea pour la décoration d'intérieur du Sultanat de Brunei et une carte sur laquelle les restes du « Chili con Carne » figurent en tant que plat du jour depuis au moins trois semaine. En un mot, le parfait nid à prolos prisé par les locaux et nos amis les routiers reprenant la « 66 road » à bord de leur trois tonnes Australien.

Le « gérant » de l'endroit, tout droit sorti d'un roman d'Emile Zola (ou plutôt de Charles Dickens, on va dire... Emile Zola, ça ne fait pas Américain, comme référence !), accompagné d'une « charmante serveuse » qui devait certainement être l'une des pin-up épinglées au mur à une autre époque, fait son apparition.

Le barman bedonnant et qui pue: Pour vous, qu'est-ce que ça sera ?



Consternation !
Ca va être dur, John n°1, mais tu as une mission et il faut l'accomplir coûte que coûte. La nation compte sur toi. Tu es un homme fort, tu sauras passer outre !

JBL: Je...nous...nous venons pour la petite attraction locale.

Le barman qui a d'la graisse plein les tifs et deux gros points noirs sur le pif: Quelle attraction locale ? J'vois pas de quoi vous voulez parler...

JBL:

Le barman de mes deux tentacules, suintant (mais de sueurs froides, cette fois): OK OK, c'est au sous-sol, juste en prenant l'escalier.

Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvons dans un sous-sol (mal) éclairé, rempli de jeunes pisseux armés de casquettes à l'envers et de T-Shirts « Von Dutch » enroulés en bandana. On appelle ça avoir le look. Deux d'entre eux hurlent dans un micro chacun leur tour (on appelle ça « avoir de l'intensité ») et éructent en vers et en verlan des vannes de collégiens à l'adversaire (on appelle ça « un clash ») dans un concours de bites dignes de gamins de préau dont la réunion en rappelle fortement l'ambiance tout de même (on appelle ça « une jam session »).

Rappaire numéro 1: Yo yo yo, take it !
Ici mec, c'est mon pré, mon territoire
Tu t'inclines ou tu t'en prends plein la poire
Baisses toi et embrasses mon pied royal
Ou je t'enverrais ma reebok droit dans l'futal
T'es dans la MC Garrett zone, mec, t'entends ?
Si t'as pas ton ticket, moi par les couilles j'te pends !


Rappaire numéro 2: Yo, man, yo !
J'ai peur de rien, on m'fait des procès, chuis Myke Tyson
Lève la patte, chienchien, pisse, et marque ta zone,
Mais moi quand je tape l'incruste j'entre et j'me tape la bonne
Et les glandus de ton genre je les envoie dans la couche d'ozone !
Des là d'où je viens, man le respect ça s'réclame pas ça s'mérite
Et les bouffons dans ton genre on les pends par la -censuré- !


Une voix de gros texan: SHUT THE HELL UP !

Une minute de silence (non, personne n'est mort...enfin, pas encore). Saint Exupéry disait: « aimer, c'est regarder ensemble dans la même direction». S'il a raison, on est sur le point d'avoir une véritable partouze.

JBL: What in hell is this crap ? C'est la conglomérat des porte-manteaux sur pattes ? Un cosplay en l'honneur de Koundelic ? Le concours de celui qui ressemblera le plus à un sapin de Noël un mois après le jour de l'an ? Et en plus, ça cause ! My boys, il y a une raison pour laquelle l'espèce humaine est la seule à être douée de parole, les autres primates ont la présence d'esprit de ne pas parler parce que eux, au moins, ont la consicence que s'il ouvraient leur grande gueule, ça ferait courant d'air avec les chiottes !
Mais pour une poignée de secondes, une seule, une parenthèse dans votre existence de sous-genre, je viens vous offrir gracieusement l'occasion de sortir de votre condition, de vous élever et d'être retenus dans l'histoire comme ceux qui auront apporté leur contribution au renouveau de ce pays, si minime soit-elle. The Wrestling God est en mission, s'i daigne vous offrir la grâce de sa présence dans ces lieux, c'est uniquement pour mener à bien sa tâche de purgation de la grande Amérique. Elle sera longue, aussi je commencerais à plus petite échelle en nettoyant mon propre pré carré, celui du monde du catch, en commençant par la MDWF !
Si l'un d'entre vous, ne serait-ce qu'un seul, a la moindre information sur cet homme, qu'il parle, ici et maintenant !


Il exhibe naturellement une photo de John « Cenaze ».
Pas de réponse.

JBL: Come on ! Ne faites pas insulte à mon intelligence, je sais que vous savez où il est ! Il est l'un des vôtres et entre cancrelats, il y a une sorte de solidarité. On partage tout ! Je ne suis pas venu ici en tant que conquérant, du moins pas encore: dès que je saurais où se planque cet insecte, je nous rendrais mutuellement service en m'épargant votre vision et en vous laissant à nouveau mariner dans votre fange. Où est John Cena ? Say it !

Toujours pas de réponse. Un des « habitants » des lieux se lève.

JBL (qui ne se laisse pas démonter): Hey, son, tu penses m'impressioner ? Sais-tu seulement qui je suis ? I'm JBL ! J'ai bâti ma renommée en écrasant les individus de ton genre, pour moi, te mettre au tapis ne sera qu'une formalité et un nom de plus sur la liste des victimes du true American Heroooooo ! Alors vas-y, tentes quelque chose envers ma personne, fais moi plaisir: mais si je suis un bon chrétien, saches qu'après avoir reçu sur la joue droite, je ne tendrais pas la joue gauche !

Une deuxième personne se lève.

JBL: Et je n'ai pas peur non plus des Handicap Matchs !

Une troisième personne se lève.

JBL: Vous pouvez y aller, vous ne m'impressionnez pas !

Une quatrième personne se lève.
Puis une cinquième...

OK.
Ne faisons pas plus inutilement le remplissage de ce défi, en fait, c'est toute la salle qui est debout.

JBL: Lâches ! Une centaine de personnes contre un ! C'est tout ce qu'a trouvé la plèbe pour me faire face. Je vous reconnais bien là. C'était écrit depuis le début, les gens de votre espèce n'auront jamais, ô grand JAMAIS la droiture et la noblesse du Wrestling God !
Non, je n'ai pas peur ! Je ne suis juste pas préparé, c'est tout ! Je n'ai pas ma tenue de combat, je ne suis pas mentalement en condition...mais je reviendrais ! JBL n'est pas du genre à se laisser intimider ! Un autre soir, je reviendrais ici, tous vous prendre et débarrasser notre nation de votre présence ! Et ce jour-là, vous serez à genoux suppliant pour que je vous épargne. Mark my words !


Puis, fier et noble comme un prince, il quitte les lieux en laissant derrière lui une forte impression.
...
Comment ça « il est parti en courant et en claquant la porte et en laissant tous les participants de la « jam session » se marrer comme des tordus » ? T'étais pas censé être viré, Régis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: John Cena vs JBL   30.01.08 19:32

Carl: Et voilà… comme le dit si bien la chanson qui a souvent servit de thème au PPV Armageddon d'une certaines fédération dont je tairais le nom, The End is Here (ou The End is Near peut être, j'ai du mal avec l'accent Américain de l'Est de New York City)

Jean: C'est vrai… et que rajoutez de plus… si ce n'est que souvent les meilleurs partent les premiers… Tiens c'est pas Cena qui est partit 3 fois d'ailleurs ?

Raymond: Si c'est vrai… Et n'oublions pas Ted DiBiase qui a délaissé sa place de dirigeant le premier pour laisser le boulot à Irwin et Layfield.

Jean: Ah mais non, rien à voir, ça c'est juste l'exception qui confirme la règle comme on dit.

Carl: Pourquoi vous parlez de ça en ce moment ? Ca n'a aucun rapport avec la fermeture de la fédération, si ?

Jean: Non c'est vrai, mais je connais quelqu'un qui avait des comptes à régler avec un certains Tony-TM. Il se reconnaitra, enfin non… puisqu'il lit pas les défis. Il joue à la marelle et 1.2.3 soleil le soir pour déterminé qui gagne quoi !

Carl: QUOI ?! Tony-TM = Ted DiBiase ?

Jean: Bin… comment t'as reconnu ?

Carl: Je l'imagine bien sauter à cloche bien et en train de lancer une craie par terre, c'est tout.

Raymond: Allez ! Le défi commence maintenant !!!


Installation du nouveau décors et changement d'ambiance…

L'heure H du jour J est enfin arrivé ! La MDWF va fermer. John Cena aura réussit son paris, être le dernier champion de la MDWF (Bon d'accord… dernier "Tag" Champion de la MDWF, mais ne venez pas le bassinez avec ça, le pauvre sort de 2 mois de thérapie pour s'en remettre)
Et c'est pour ça que "John le plus beau" arbore son plus jolie sourire. C'est décidé ! Pour fêter ça il part à la plage !
Déjà ?! Vous allez me demandez. Et oui ! John Cena ne participera pas au dernier PPV de la MDWF, car John Cena est grand, John Cena est beau, John Cena est puissant, John Cena et un peu comme Alain Delon lorsqu'il parle de lui même mais surtout, John Cena est très bien coiffé !
Et toutes ces raisons font que John Cena s'en fou de son match contre JBL ! Aucune ceinture en jeu, juste l'honneur et le prestige… Mais Cena s'en fou du prestige, et en plus devoir cogner sur un mec avec un physique juste bon à goûter les confitures avant de les donner à bouffer au cochon, c'est un peu le genre de prestige dont on peut facilement se passer.
Le rappaire va donc partir en vacances (oui ça fait mieux que dire "partir au chômage") plus tôt que tous le monde. Il va enfin pouvoir se reposer un peu. Mais le Champ' n'a pas l'habitude de partir en vacances… Et après avoir feuilleté en intégralité tout un magazine touristique présentant les plus belles plages au monde. Cena hésite encore…





Cena: Huuuummm… Beaucoup de pub mensongère je suis sûr. Je vais attendre le retour de ma femme pour lui demander son avis.

Et Cena se penche pour prendre la télécommande de la télévision posé sur la petite table de salle à manger. C'est à ce moment qu'il tombe sur une lettre d'un fan que le facteur a déposé ce matin.
Cena déchire l'enveloppe et commence la lecture…

Citation :
""Cher John. Je sais que vous avez connue beaucoup de moment difficile ces derniers temps.
Un départ précipité de la WWE, une arrivée à la MDWF indigne de votre grandeur et bientôt le chômage… Tous ça pour à peine un titre Tag Team supplémentaire à votre palmarès…
Bref, beaucoup de gâchis.
C'est pourquoi à mon humble niveau, j'ai pris l'initiative de vous offrir des vacances dans mon pays: La France, et plus spécialement…


Drinnng Drinnnng (bruit de téléphone portable qui sonne, c'est bien de le préciser quand même, si par miracle un enfant passe lire ce défi dans une dizaine d'année, je suis pas certains qu'il aurait pu comprendre tout seul ce qu'était cet onomatopée)

Cena: Allô…

Interlocuteur: Hey John ! C'est Vince à l'appareil, il faut que je te parle en urgence. Avec le Rumble qui approche, j'ai des plans pour toi ! Et des très bons plans si tu veux mon avis.

Cena: Huumm P.I. Pas intéressé parle à ma main…

BIP BIP… après avoir raccroché, Cena reprend la lecture de sa lettre.


Citation :
… dans ma région: La Picardie !
Trouvez ci joint deux billets allez et retour pour un séjour à Fort Mahon.


Evidemment cette photo là n'apparaît pas dans le courrier, mais c'est pour que vous vous rendez compte. Tous le
monde n'a pas eu la chance de partir tous les mois de Juillet à Fort Mahon jusqu'à ces 14 ans

En espérant vous voir très bientôt.

Signée: PanchoTrick a.k.a Legend_Killer_V1 qui vous défend sur tous les forums de catch français. (Si déjà rien
que ça, ça sent pas l'arnaque… Non ce qui est en parenthèse n'était pas écrit dans la lettre)

Cena: Ouahhhh ouhh ! Je suis une vedette super riche (enfin un peu moins qu'avant depuis que Irwin est mon employeur) et ce petit bambin à probablement dépenser tout l'argent de son job d'été pour me faire venir dans sa région. C'est le genre de cadeau qui me fait plaisir, j'ai beau être un homme, j'ai aussi mon côté un peu "femme capricieuse" et je trouve très touchante cette petite attention de m'avoir régler à l'avance les frais de voyage pour mon séjour à la plage ! C'est décidé, cette année je pars en …

Numéro 1 regarde de nouveau la lettre.

Cena: En Picardie, voilà c'est ça !

Et voici une très belle chanson qui va vous retracer l'ensemble des vacances de Cena et sa femme sur la plage Picarde.

Youpi - Youpi, c'est les grandes vacances !
C'est partit pour des mois ! Je chante… je suis heureux.
Youpi - Youpi, nous partons en vacances !
Mais dans le ciel de France, pas un coin de ciel bleu…

Demain, je serais au bord de la mer.
Avec ma femme, mon chien, et quelques packs de bières.
15 heures de voyage, il fait toujours pas beau…
Je demande à ma femme, de m'ouvrir une bouteille de Kro.

Rahh et voilà les orages, c'est partit pour des heures.
Coincé dans la tente avec l'ami maître brasseur.
Ma femme vient de verdir, elle a une drôle de tête.
Je crois qu'elle va vomir… AHHHH MAIS C'EST DEJA FAIT EN FAITE !!!

Putain faut pas vomir ici !!! Espèce de morue !
C'était déjà plein de boue, et voilà que maintenant ça pue…
Coincé dans 2 mètres carré, dehors il pleut à seaux.
Je demande à ma femme d'ouvrir la bouteille d'ouzo.

Youpi - Youpi, la pluie s'arrête enfin…
Les duvets vont sécher !… Et le vomit aussi…
Je sors de ma tente, je titube et je tombe (contrairement à la moitié des catcheurs MDWF qui titubent mais ne tombent pas XD)
Pas de plage aujourd'hui, je suis raide… Je succombe !

Après 10 heures de sieste intense, j'ai pus récupéré.
Je prend mon maillot de bain et mon canard en forme de bouée.
J'ouvre ma petite canadienne. AYé C'EST DEJA TROP TARD !
LES 10 HEURES DE SOLEIL PASSé, JE RETOURNE AU PLUMARD !
… …euhhh mais tiens d'abord fait moi un 'ptit ricard là … …

Ricard… ricard… PLUS JAMAIS CHEZ LES PICARDS !!!

… On rentre !


De nouveau dans l'avion pour retourner sur le continent Dollariens, Cena ouvre son journal et regarde l'actualité dans le monde des stars. Bref il ouvre son magazine "Closer" quoi…

Citation :
LA UNE DE LA SEMAINE: Cena aurait été vue par des paparazzi dans un camping près du Touquet. Deux questions se posent alors: La MDWF paye t-elle ces lutteurs ? Et est-ce que Cena sera présent lors du PPV de la MDWF ?

Cena: Bon… au moins je fais la UNE.

Citation :
Section faits divers: JBL a récemment proposé à Jillian Hall de la prendre pour fiancée. La demoiselle n'a pas encore donné sa réponse mais lorsqu'on demande à Layfield l'intérêt d'une telle démarche, celui ci nous a répondu, je cite: "De nos jours un homme célibataire est pointé du doigt, le célibat est presque une maladie. Je cherchais à me mettre avec quelqu'un depuis quelques temps, mais l'idée de tomber sur la mauvaise personne m'effrayait quelques peu. Heureusement un très bon amis à moi qui a un métier à haute… très haute responsabilité même, m'a conseillé de me mettre avec une chanteuse, le coup médiatique est énorme paraît-il. Et ayant déjà travaillé avec Jillian dans le passé, j'ai directement pensé à elle."



Faits divers toujours: Le voyage en Egypte de Nicolas et Carla est désormais terminé, Sarkozy en a d'ailleurs profité pour faire une déclaration à sa Juliette devant la presse en disant qu'elle sera toujours quoi qu'il arrive sa priorité. Très belle déclaration, Sarko est donc un grand romantique. Petite parenthèse pour signaler une baisse du pouvoir d'achat chez les français et une monté en puissance de la violence dans les quartiers HLM d'île de France.
Nicolas est rentré à Paris ce matin où quelques journalistes l'accueillaient à sa demande pour une interview. Sarko aurait dit aux médias que son séjour avec Carla s'est passé à merveille. Il aurait également mentionné à la fin de cette conférence que sa vie privée ne regarde que lui…

Drinnnng Driiinnnng ! (encore ce putain de Tél !)

Cena: Allô oui ?

Interlocuteur: Numéro 2 ? C'est numéro 1 à l'appareil.

Cena: Qu'est-ce que tu veux …?

JBL: C'est quoi ces conneries que je lis dans Closer, tu te serais prit des vacances anticipé, tu ne participes pas au dernier PPV de la MDWF ?!

Cena: Hein quoi ? Mais non pas du tout !!!
Pssstt Chérie on attérit dans combien de temps ?


Femme à Cena: D'ici 1 bonne heure je pense.

Cena: Passe me voir dans ma loge en fin de journée, tu verras que je suis bien présent. Tu sais JBL, tu ne devrais pas trop lire Closer et ce genre de magazine. Ces abrutis raconteraient n'importe quoi pour vendre du papier…

JBL: Ah ah oui c'est bien vrai, ils ont même inventé une petite histoire sur moi et ma vie sentimentale. Enfin je te passe les détails, que des salades pour vendre leur torchon comme tu dis.

Cena: Ah ah ah, exact !

JBL: Hé hé hé !

Cena: Ah ah… ah la la la

JBL: Ohhh oui comme tu dis…

Cena: …

JBL: Donc je peux passer en fin de journée tu as dit ?

Cena: Mais oui bien sûr ! Viens prendre l'apéro.

JBL: C'est noté.

Cena: Hé hé.

JBL: Ah ah

Cena: Bon bin je vais te laisser du coup, je vais atté… euhhh aller promener mon chien.

JBL: Oui moi aussi je dois aller régler quelques petits trucs. J'ai une bague à aller me faire rembour… euhhh un chèque à aller poster je voulais dire. Enfin à encaisser plutôt ! C'est pas en signant des chèques qu'on se remplit les poches hé hé hé. A ce soir.

Bip Bip

Cena: Hey tu veux un scoop ?

Femme à Cena: Quoi ?

Cena: Jillian, elle a dit "non".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Cena vs JBL   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Cena vs JBL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» Tag Team Champion :Kane & Chris Jericho vs Randy Orton & John Cena
» DVD : John Cena : My Life
» John Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Ring-
Sauter vers: