AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)

Aller en bas 

Etes vous triste ?
Aussi triste que Elvis Suprême
22%
 22% [ 2 ]
Non
11%
 11% [ 1 ]
Ta gueule
22%
 22% [ 2 ]
IRS a pleuré
44%
 44% [ 4 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:02

«Money Money Money» des ABBA se met à jouer dans une aréna encore une fois pleine à craquer ! On est à guichets fermés ce soir et les fans de la MDWF ont décidé de tous venir assister à ce show en masse !! La camera balaye la foule qui est très électrisante ce soir !! Comme d’habitude le traditionnel lâché de billets à l’effigie de Ted Dibiase est de rigueur ce soir. On peut lire ça et là sur les pancartes des petits mots tels que « Merci pour mon award c’est sympa !! », « JBB = BJB » ou encore «Rock-E Rock-E». La salle est fin prête et les hostilités vont bientôt commencer, retrouvons nos commentateurs favoris !

Carl : Bonsoir chers amis, bonsoir Jean et bonsoir Raymond !

Jean : Bonsoir à tous et bienvenue pour ce show!

Raymond : Bienvenue à tous !

Jean : Et bien ce soir les amis, très peu de matchs et de segments, de dernier Payback de l’histoire de la MDWF va sans doute être très mauvais !

Raymond : Surtout que tu as reçu un award, la preuve que tout va vraiment mal !

Carl : Oui je suis ok avec ça !

Jean : Vous êtes surtout jaloux bande de cons !

Raymond : Et bien puisque tout va mal pourquoi pas continuer avec le premier match hein ?


vidéo ici
Eh ouaip c’est bien la musique de la Team Harissa. Les 2 hommes viennent sur le ring, aujourd’hui c’est Sirando qui monte sur le ring et Blok Pataco qui reste dans son coin à le manager.

Et voici la musique de l’adversaire, c’est First To Last-Note To Left. Eh oui c’est Greg le tueur de … de rien du tout en fait … Bah vu qu’il a pas mis d’entrée ce gland et qu’il ne liras pas de toute façon on av dire qu’il rentre sous les huées du public puisque personne ne l’aime. Bref il arrive sur le ring et se retrouve face à face avec son plus grand défi ! 1m86 quand même …


Ding Ding Ding
Les deux hommes se font face, Greg regarde Sirando et commence à rigoler. Ce dernier ne s’en laissant pas compter fonce sur lui et lui place une Clothesline ! Non mais merde, il se prend pour qui ce type. Pas une victoire et il se la raconte. Bref le portugais ne le lâche pas, il le relève et lui place un DDT qui lui fait se planter la tête au sol. Et il monte sur la troisième corde et Moonsault !! Greg se tient le ventre et roule de douleur sur le ring tandis que Sirando commence à prendre confiance et à se montrer davantage au public. Il relève alors Greg, qui n’a du millionnaire que le nom, qui le surprend par un Low Bow de vicieux !! Le portugais tombe au sol à cause de la douleur. Greg le relève et lui fait une magnifique German Suplex avant de l’enchaîner avec un Atomic Drop. Et Greg regarde son adversaire au sol avant de se moquer de lui et de faire face au public avec insolence.

Jean : Bon c’est bon là, il va arrêter de nous faire chier à chaque fois qu’il sort une prise …

Raymond : C’est pour montrer tous les progrès qu’il a fait !!

Carl : Maintenant il arrive à monter sur le ring sans se casser un genou …

Eh oh, on loupe le show là !! Et c’est d’ailleurs dommage puisque pour une fois qu’on n’a pas la pub qui nous bouffe un bout on retrouve les deux hommes au sol, complètement Knock Out !! Et c’est Greg qui se relève en premier, mais déjà Sirando est lui aussi sur ses pieds. Comme au début, les deux hommes se font de nouveau face. C’est Greg qui attaque le premier avec une série de droites dans l’abdomen du portugais ce dernier se plie en deux après un coup de pieds. Tandis que Greg tente le Pedigree, Sirando le contre avec un surpassement, il le relève et Reverse Indian Deathlock Surfboard. Le membre de la team AHrissa va l’attendre dans le coin et tandis que le petit Gregory se relève il lui porte un magnifique Enziguiri qui renvoie Greg au tapis. Sirando lève ses mains en direction de Block PAtaco et ce dernier fait le signe de la fin ! Et tandis qu’il est toujours au sol, le portugais lui porte un Caralho !! Après une seconde d’inexpugnable souffrance notre non millionnaire abandonne les larmes aux bords des yeux !

And The Winner Of This Match, via Submission : Of The Team Harissa, SIRANDO !

Carl : Triste nouvelle que celle du retour de Greg ...

Raymond : T’as pas forcément tort tu sais.

Jean : Je dirais même plus que tu as raison.

Raymond : Fais gaffe tu as la moustache qui s’allonge.

Carl : Quoi ?

Raymond : Non c’était une blague.

Jean : Je dirais même plus blague c’était une !

Carl : ????

Jean : De quoi Carl ?

Carl : Vous vous foutez de moi la c’est ça ?

Jean : Tu retombes dans ta paranoïa ?

Raymond : Oui tu vois des gens morts partout c’est ça ?

Carl : Arrêtez !!!!

Raymond : Bon, pendant que Carl se soigne, nous allons passer au prochain match de la soirée.

Jean : Qui est ….

Raymond : Heu…

Jean : Qui est ?

Raymond : Je sais pas en fait. Restrictions budgétaires oblige, on a plus le planning.

Jean : Bon bah on verra bien.


AOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Tell the boys with guts to come in the ring tonight
Don't care about the rulebook because you make your own rules
You don't have to takes to fill they shoes
See, it's just a crowd pleaser,
On the ground I leave ya
You're the first never makin' emenies with these soldiers
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
You might wind up in a body bag !




Cela ne peut signifier qu'une chose : l'arrivée du seule et unique, Big Sexy, Kevin Nash ! Le voilà qui se pointe sous le PognonTron, le sourire aux lèvres face à l'accueil que lui réserve les fans. Le tout nouveau membre de Ousk descend tranquillement la rampe, saluant ses fans du fameux geste du WolfPack (une sorte de signe du taureau à une main, si vous voyez le truc). Il arrive aux abords du ring, monte sur l'appron, et enjambe comme à son habitude la 3ème corde, avant de refaire, mais plus puissament cette fois, le signe du WolfPack. Très zen, comme à son habitude, il se laisse choir sur les cordes du ring, se recoiffe (Edge, sort de ce corps !) et attend pépère l'arrivée de son adversaire.


Raymond: Y'a pas, Big Sexy en a essayé plusieurs des entrées, mais c'est celle-ci qui reste la meilleure !

Jean: Ouaip, c'est beau comme un enterrement.

Carl: Ah non, ça ne va pas recommencer, putain...

Raymond: On avait dit du PO-SI-TI-VISME, Jean ! On est là pour donner du bonheur aux gens, leur faire oublier leur vie de merde, leurs soucis de jeunes cadres dynamiques même plus jeunes (et même pas dynamiques !), la hausse du pouvoir d'achat, l'interdiction de s'en griller une petite dans le bistrot du coin, la hausse des impôts et du prix de l'essence...On est une industrie du rêve, Jean ! On est là pour mettre de la paillette dans les yeux des gens pour leur mettre la main dans le larfeuille ensuite ! Et tu vas encore me saloper le boulot avec ton pessimisme dédaigneux de Bernard-Henri Lévy wanabee ?

Jean: Mais...

Carl: Ray, c'est toujours Carlos qui te fournit ou tu as changé de dealosse ? Ils ont recruté Kofi Kingston ?

Raymond: Oh ferme donc ta grande gueule, le Eddie Murphy passé au friseur ! Tu crois que j'en ai pas marre, de me forcer à passer pour le veillard cacochyme de service pour faire le job et mettre en valeur le disciple de Martin Short et le rescapé de la Blaxploitation dont le seul horizon de carrière pendant les 40 premières années de sa vie était de se taper le gros cul de Pam Grier ? De régulièrement et sciemment me planter et avoir l'air con pendant les matchs alors que de nous trois, je suis le seul, je dis bien LE SEUL à avoir un minimum d'expérience dans le business et à être capable d'aligner les noms des prises sans faire de fautes ? C'est le dernier Payback de l'histoire, et pourtant j'en ai déjà ras-le-bol d'attendre ! Ce soir, je vais me lâcher !

Carl: Peut-être, mais de l'autre côté de l'arena de préférence, on a l'odorat délicat à cette table !

Et avec tout ça, on a réussi à rater le début de l'entrée de l'adversaire du jour ! Bravo les professionnels !

...NS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC

(Hey, je vous avais prévenu, qu'on avait raté le début !)
C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


[color=darkred]Raymond: Et donc, amis télespectateurs, bonsoir ! Bienvenue pour cette rencontre trrrrrrrrès explosive entre l'actuel Million Dollar Champion et l'un des toujours potentiels prétendants au titre Wall Street. La rage, l'audace, l'ambition de la Pologne contre l'expérience, la confiance en soi et le physique de l'Amérique, la vieille Europe contre le nouveau monde croisent le fer pour un combat qui s'annonce mémorable ! Restez avec nous, c'est sur MDWF TV et c'est maintenant !


Carl: Ca y est, Ray a bouffé Nelson Montfort.

Jean: Je sens déjà que je suis nostalgique de la version d'avant...

Dong !
Ca y est, les fauves sont lâchés: la meute de loups contre le plantigrade, ça s'annonce très bestial, ce soir ! Polak et Fathom s'empressent déjà de traverser les cordes mais Juachim leur fait signe qu'il a la situation en main: ce combat, il le gagnera à la loyale, c'est lui le champion, hein ho hé d'abord !

BLAM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:02

Coup de genou dans l'abdomen: Kevin Nash le sait plutôt bien, quand on est venu pour combattre, on ne raconte pas sa vie ! Lentement, mais sûrement, avec la maîtrise qui fait sa marque de fabrique, il l'accule contre un poteau du ring et commence son travail de sape.
Un coup de genou, un deuxième, un troisième: sous la violence de l'impact et vu la consitution du bonhomme (aussi musclé, grand et fort que moi ! ...Okay, qui c'est qui rigole, là-bas au fond ?), le pauvre polonais rentre déjà en mode métronome, mais ce n'est pas encore fini: Kevin Nash s'éloigne légèrement, le regarde, l'encadre de ses deux pouces et index...et on y retourne, cette fois le coude en avant ! Et un, et deux, et trois, cette fois ça y est, Juachim est définitivement à la poursuite du lapin blanc au pays des Merveilles (note de l'auteur: j'attends avec une impatience même pas voilée la version de Tim Burton, même si je parie ma paye du mois que c'est encore Johnny Depp qui va se taper le rôle du chapelier fou !). Big Sexy décide alors en plein accord avec lui-même de s'octroyer une pause et au passage et se recoiffe cette splendide chevelure qui a fait sa renommée. Hé, ça lui a même valu un award avec Edge cosplayé en Kojak, alors respect !

Carl: Ca c'est ce qui s'appelle une mise au point !

Raymond: Tout à fait, Carly, Kevin Nash en ce début de combat fait jouer l'avantage physique et en profite pour balancer une véritable correction à l'équipe adverse de frappes très lourdes mais bien placées. Mais gare à la désinvolture, les joueurs de la petite équipe Polonaise pourraient bien finir par en profiter et créer la surprise !

Jean: Oh non, c'est de pire en pire. Voilà maintenant qu'il nous fait son Jean-Michel Larqué !

Carl (les mains jointes): Pitié, rendez-nous notre Ray ! Viiiiiiiiite !

Mais Ray n'a pas forcément tort: alors que Big Sexy, comme souvent dans ce genre de situations, ne se méfie pas assez, Polak profite du fait qu'il soit un peu trop rès des cordes pour tirer un grand coup sur la chevelure (et y'a de quoi aggripper !) et attirer son cou dans une guillotine inversée ! Ca n'a pas échappé à l'arbitre qui ne manque pas de faire valoir son opinion dans le langage des signes de bras (cad en gesticulant dans tous les sens), mais comme toujours dans ce genre de situations, c'est trop tard, le mal est fait. Juachim, retrouvant ses esprits, en profite pour continuer le match: Big Kev a le genou à terre, se tient la nuque et se retourne trop tard pour éviter...le bulldog, qu'il enchaîne tout de suite en montant sur la deuxième corde pour effectuer un Lionsault ! Ouh le copieur ! Entre ça et les blagues foireuse sur le Titantron il y a deux mois, on voit qui l'inspire ! Big Kev se relève mais accuse le coup, le moment semble propice pour déjà boucler le match: Juachim se met face à la tête, s'agrippe à son cou les deux genoux pointés en avant pour le Break the C...pardon, le Dégaine Ta Race...

Raté ! Dans un sursaut, Big Daddy Cool repousse violemment des avant bras: il évite la correctionnelle de justesse !

Raymond: Après la démonstration de puissance, voici la démonstration d'agilité et de vivacité ! Profitant de la dépense d'énergie de son adversaire pour en faire l'étalage de la sienne, le jeune catcheur souple et créatif reprend le dessus dans cette seconde moitié de match ! Jean, à ce moment du match, rien n'est encore joué !

Carl: Ray, quand tu lis tes fiches, essayes au moins d'être un peu plus discret !

Jean: Ouais, là ça fait vraiment commentateur de la TNA !

Au tour de Kevin Nash de s'amuser à nouveau: prenant son adversaire par la tête, il le porte en scoop slam, puis s'élance dans les cordes en courant (c'est à dire en marchant un tout petit peu plus vite que la normale, faut pas s'presser non plus, hé !) pour atterrir en leg drop. Juachim est à nouveau sonné, Big Kev en profite pour que ce soit au tour du jeune blanc-bec de se retrouver la gorge sur la corde (la première, cette fois): il se jette du côté opposé, revient et atterit en...coup d'entrejambes (on va dire ça comme ça !) !
Pendant ce temps-là à l'Ouest du ring...la discussion continue entre le zèbre sur deux pattes et les membres de la spirit squad version vodka, Polak se faisant particulièrement insistant. A la une, à la deux, à la trois...Non, toujours pas d'accord avec ce que je raconte ? Viré ! Oui, là, maintenant, tout de suite, retour aux vestiaires, direct. Non, tu ne passes pas à la case départ, non, tu ne toucheras pas 20 000 francs, c'est aller simple sans retour !
Pour le coup, mister the referee ne fait plus attention à ce que fait Fathom, et pourtant ça l'intéresserait à plus d'un titre: c'est que l'ami des médicloriens tient dans les mains un truc qui ressemble drôlement à une chaise qui va finir sur le coin de la tronche à quelqu'un, ça ! Le genre de magouilles qui a le don d'énerver notre Big Bad Wolf national qui s'en va sur le champs expliquer sa façon de penser. Et pour faire valoir ses droits, il dispose d'un argumentaire on ne peut plus frappant: big boot !
Fathom se glisse à l'extérieur du ring, non sans avoir fait glisser la chaise en direction de Juachim qui s'en sert immédiatement pour l'abattre en plein sur le buffet ! En plein dans le mille Emile !

Jean: Là, Ray, tu pourrais reconnaître la superbe passe dans le dos de la défense fait d'un très beau lancé du bras au sein de l'équipe polonaise, quand même !

Raymond: ...

Carl: Y'a pas, même avec son changement de gimmick, Panach' sera toujours Panach' et Raymond sera toujours Raymond !

Big Sexy est à nouveau pris d'une violente migraine, et pourtant on vous assure qu'il ne s'est pas tapé une cuite (c'est assez rare pour être signalé, hé !). L'arbitre se retournant, il ne peut voir que Juachim montant sur la deuxième corde, puis saisir à nouveau la tête de son ennemi les deux genoux en avant pour porter le Break the C...
Pardon...


LE DEGAINE TA RACE !
Validé !

Vainqueur du match par finish move: Juachim !

Jean: De la ruse, de l'opportunisme, tout ce que j'aime. On peut encore voir de bons trucs à la MDWF !

Carl: Entre nous, Ray, je préférais quand même ton ancienne gimmick. Sérieusement.

Raymond (l'air ahuri): Gimmick, moi ? Mais...

Jean: Oui, voilà, comme ça ! Y'a pas, ça le fait tout de suite mieux !

Carl: Quelqu’un a un stylo à me prêter ?

Jean: Tiens

Carl: Merci

Jean: De rien

Carl: Je te le rends dans 5 minutes, j’ai un dossier à remplir.

Jean: Pas de problème !

Raymond: Un dossier de quoi ?

Carl: De candidature à la FAPW.

Raymond: QUOI ??

Jean: QUOI ??

Raymond: Pourquoi je n’ai pas un moi aussi ?

Jean: QUOOOOOOIII ???

Raymond: Oui t’as raison, moi je vais plutôt poser un dossier chez Direct 8.

Carl: Direct 8 c’est la chaîne qui a lancé Passe Partout dans la chanson.

Raymond: Je croyais que le lancer de nain était interdit en France !

Jean: ….

[color=darkred]Raymond: ….


Carl : Et maintenant, c'est l'heure du Hardcore X Challenge.

Raymond : Qui opposera un revenant, Derek Naivlys à René Duprée, champion en titre.


La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin

A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.

Rollin de Limp Bizkit retentit dans l'arene accompagnes par les cris hysterique de la gente feminines se trouvant dans le public. Derek Naivlys apprait sous le titantron arborant son pantacorut en jean et un t-shirt "Sexe, Alcool et Violence".
DereK avance ensuite sur la rampe en recevant les clameurs de la foule. Il se permet même de taper dans quelques mains de fans au passage. Derek est maintenant sur le ring, il monte sur le turnbuckle et se frappe la poitrine puis se met en position de catcher.


Voila nos deux hommes sont sur le ring, Derek Naivlys salut ses fans, pendant que René donne sa ceinture a l'arbitre. Les deux hommes sont prêts pour une bataille qui déterminera si oui ou non, nous allons couronner ce soir, un nouveau champion, ou alors si René Duprée conservera son titre pour le tout dernier pay per view de la MDWF. La cloche sonne et les deux hommes se jettent l'un sur l'autre. Le contact est fait, mais l'absence des rings de Derek se fait sentir, et plie sous la force du French Tripler. LE champion fait reculer Derek jusq'au corde. L'arbitre vient les séparer, mais René donne un claque à Derek qui répond directement par un coup de pied dans l'abdomen, puis enchaîne avec une Suplex ... QUI ENVOIE LE CHAMPION PAR DESSUS LA TROISIEME CORDE !!!

D'emblée Derek marque un grand coup en envoyant valdinguer le champion, qui fait mine de se relever sans problème ( mais on a tous des problèmes dans la vie ... oui ... TOUS !!! - mode déprime : OFF )
René remonte sur le ring, et taquine Derek en applaudissant moyennement. Une provocation qui n'a pas lieu d'être car Derek semble déjà bien remonter, et court denouveau face à son adversaire. René esquive tout bêtement, et Derek prend élan dans les cordes, René place alors un Big Boot dans Derek qui l'envoie à son tour par dessus la troisième corde. René le rejoint et s'empare d'une chaise immédiatement. Derek lui a soudain disparu ...

FIN DU MATCH.

...

René se doute bien que Derek se cache sous le ring, mais où va-t-il sortir et avec quoi ? ( Hornswoogle peu être, c'est tellement à la mode ... ) René se baisse et regarde sous le ring ... PSSSSHHHHHHHHHHHH ...

Raymond : Et c'est un BUUUT !!!

Jean : Mais bien sur Raymond, et la marmotte ?

Raymond : Gentil la marmotte.

Derek sort du dessous du ring avec un extincteur, et en administrer une petite dose sur le visage de René qui tombe à la renverse. Derek balance alors l'extincteur et s'empare de la chaise qu'avait pris René. Il attend que le French Phenom se relève et lui donne un violent coup de chaise dans le dos. ET BOOM comme dirait un copain. René se retrouve au sol. Derek place la chaise prêt de la cheville du champion. René essaye de s'en échapper en rampant comme une vielle larve ... mais quelque chose de vraiment pitoyable, plus pitoyable que la coup de Carl.

Carl : HEY !!

En attendant, il essaye de s'en aller doucement, pendant ce temp Derek monte sur les barrières de sécurité avec l'intention de sauter sur la chaise, qui se trouve, il faut le rappeler, sur le cheville de René. Pas de bol. Derek allait sauter, mais René se retourne et a attraper l'extincteur. René ne cherchait donc pas à s'enfuir, mais à aggriper l'arme de Derek. Il envoie la dose et c'est au tour de Derek de se prendre de la mousse dans les yeux. Ah ça fait mal hein. Derek tombe en arrière et en passant sur quelque fan, qui ne peuvent s'empêcher de lui tripoter les abdos, c'est pas tout les jours qu'un catcheur bodybuilder vous tombe dessus, qu'est ce que vous aurez fait à leur place hein ?
Derek se relève doucement, et lorsqu'il entre ouvre ses yeux, il peut voir René Duprée qui se trouve pile debout devant lui, en agitant bêtement sa main.

René : Coucou !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:03

BAM !!!
Coup de chaise, qui fait denouveau tomber Derek sur les fans, maintenant plein de sueur sur leurs beaux habits ( avec ça, on peut bien attaquer la MDWF, The Sandman à bien été attaquer parce qu'il avait mis du sang sur une femmes ... la différence est pas très grande entre du sang et de la sueur ... c'est bon j'arrête ) René prend Derek Naivlys et le ramène dans la zone de combat ou plus communément appelé, le ring. René prend par la même occasion, la chaise. Autant la garder, sa peut lui être utile.
Les deux sont denouveau sur le ring. Derek est denouveau réveillé et essaye de s'en prendre à René, mais celui ci, plus expérimenter, arrive à prévoir les mouvements de Derek, il contre l'assaut du Million Dollar French Guy ( ou quelque chose du style - c'est pire que Ken Herkenreich à retenir comme nom ) et lui administre un coup de genou, avant d'enchaîne rapidement avec un FRENCH BOMB !!!

René est sur le point de faire le tomber ... L'arbitre arrive, et ...

1,
2,

LA SALLE EST ALORS PLONGé DANS LE NOIR !!!

Jean : Oh bah non, qu'est ce qui se passe encore !!!

Raymond : On a prévenu les techniciens que c'était la reprise aujourd'hui ?

I Think You Know Me !!!

Surprise Surprise. Lorsque la lumière se rallume, c'est la musique d'Edge qui se fait entendre. René Duprée lâche Derek Naivlys, qui roule vers les cordes. René s'approche lui aussi des cordes et attend que son ennemi se pointe. Mais personne n'arrive. Derek Naivlys commence à reprendre ses esprits !!

Jean : OH MY GOD !!!

Raymond : Jim Ross sort de ce corps !!!

Jean : Nan mais regarde, Edge est sur le ring !!!

It's Real, It's Damn Real. Edge est sur le ring et attend que René se retourne. The Rated Bald Superstar se tient pour sa position favorite ( non pas de kamasutra inside ), le Spear. Il tend sa main vers René, avec un sourire des plus sadique. René se retourne ... ATTENTION. Edge se met à charger, RENEE L'A VU VENIR !!!
René fait un saute mouton, esquive, Edge ... et SPEAR D'edge sur Derek Naivlys !!!!

Jean : Oh la boulette !!!

Edge ne sait pas quoi dire à dette instant, mais il n'a pas le temp de réfléchir, car René est toujours là. Edge sort du ring à toute vitesse. René prend alors Derek par la cheville et le tire vers le Milieu du Ring. Après un Duprée Bomb et un Spear, Derek est achevé. René tente le tombé ...

1,
2,

LA SALLE EST ENCORE PLONGÉ DANS LE NOIR !!

Jean : NAn mais c'est pas possible !!!

Love your hate…
Your faith lost…
You are now…
One of us !

LA musique de AFI, miseria cantare (the beginning) se fait entendre dans le… CM Punk apparaît sous le millioTron.


Cette fois ci, c'est sous la musique de CM Punk que la lumière revient. Et on peut le voir accourir vers le ring tel une gazelle voulant échapper à un Lion. Il monte vers le ring, escalade les escaliers, puis les cordes et arrive très vite sur la troisième corde. René se relève, et voit CM PUNK partir pour uN FROG SPLASH ... René ne sait pas quoi faire, il dois agir vite ...
IL ESQUIVE AU DERNIER MOMENT !!!

FROG SPLASH sur Derek Naivlys !!! René Duprée se relève et va chercher CM PUNK. Ce dernier n'a pas le temp de s'échapper, René l'attrape et l'envoie valdinguer en dehors du ring, directement sur EDGE ( il a un compas dans l’œil, j'en suis sûre ) ... Après avoir fait sortir Cm Punk, René se rue sur Derek et tente un troisième tombé ...

1,
2,
3 !!!!

Victoire et toujours champion Hardcore : René Duprée.

Jean : Et voilà, on continue à avoir le même champion Hardcore !

Raymond : Ca te gêne ?

Jean : Non pas du tout.

Raymond : Alors pourquoi tu parles mal de lui ?

Jean : Mais j’ai …

Raymond : Pas mais !

Carl : Pas de chèvre !

Jean :

Carl : Vous savez que j’ai eu mon bac !

Jean : Ah ouais ?

Carl : Il y’a longtemps, très longtemps..

Raymond : .. dans une galaxie lointaine, très lointaine..

Carl : Connard !!

Jean : LOL !!

Carl : Toi aussi !!

Jean : Bon avant que tu ne deviennes complètement dingue, passons à la suite du show.

Nous nous retrouvons dans un bar malfamé, dans le centre de New York, le « Bliss Bar ». C’est un endroit décrit comme dangereux. En effet, même les autorités n’y mettent pas les pieds tellement ils ont peur. Et pour cause, à chaque fois que la police locale venait, ça finissait en bain de sang. Mais vous vous dites, mais, qu’est-ce que l’on va faire là-bas ? C’est simple. Triple H a vu l’appel de BJB à la MDWF, disant qu’à AAM 2, BJB veut Triple H pour la ceinture Wall Street. De ce fait, Triple H l’a invité à venir dans ce bar pour discuter de cela. C’est alors que BJB rentre dans le bar. Il est aux alentours de 23h. A cette heure-là, même les gens les plus courageux, non habitués du bar, ne s’y aventurent pas. BJB s’approche du barman. Il observé par les adeptes du bar.

BJB : Bonsoir monsieur...Je..Eu...Je suis Jason Fighting et eu...je dois rencontrer un certains Triple H...Vous ne sauriez pas où...

Barman : Ah, c’est toi BJB.

Le Barman crache parterre.

Barman : Il est dans l’arrière salle. Tu prends la porte au fond à droite. Tu longes le couloir et c’est la dernière porte à droite.

BJB : Merci du renseignement.

BJB n’est pas rassuré et pour cause, mais il va à l’endroit indiqué. Il rentre dans la pièce. La lumière est tamisée, non pas pour donner un petit air romantique, mais simplement, pour rester dans l’ambiance. (Non, mais oh !)

Triple H : Bonsoir BJB. Prend place.

Triple H est assis devant un bureau. BJB (Oui, j'écris BJB, parce que Jason Fighting, c'est plus long à écrire! Quoi, je viens quand même d'écrire Jason Fighting ? Et merde!) s'assoit en face.

BJB : Salut Hunter...Dis, tu sais qu'avec ta tête j'étais sûr que tu cotoyais les coupes gorges les plus sinistres...Mais de là à passer ses soirées dans le "Bliss bar"...Bref...J'ai une question, pourquoi est-ce que toi, qui est quand même connu pour me détester de toute ton être, m'invites-tu moi, qui te déteste sûrement autant que tu me détestes...Nan parce que si c'est pour un backstage brawl t'aurais put attendre que ce soit télévisé...

Triple H : Salut Jason! Tu veux que ce soit télévisé ?Tu veux vraiment affiché encore une défaite gratuite comme ça, sachant que JE suis The Master of Backstage Brawls ! Rigolo va! Si je t'ai fait venir ici, c'est pour parler du prochain PPV...tranquillement. De plus, le patron est un ami. (J'aurai pu vous dire que Triple H a défoncé le proprio du bar et grâce à cela, il a gagné le respect, et c'est pour cela qu'il vient quand il veut dans ce bar...mais en fait, je vais la jouer pudique et vous dire que le proprio est juste un pote d'enfance du Game, ça fait moins impressionnant et alors ?) J'ai vu que tu as encore l'intention de me défier pour mon titre, et ce, malgré les nombreux revers que tu as subis. Enfin, peu importe. Le prochain PPV sera LE dernier PPV. Et pour ce dernier PPV, j'ai envie de le finir en beauté! C'est pour cela que j'accepte ta proposition! Ce sera toi, contre moi au prochain PPV, pour mon titre!

BJB ( sursautant presque..) : Wou ! Et ben, on est rapide chez les Hunter ! Je suis content que tu ai entendu parler de mon intention de prendre ton titre avant la fin de la MDWF...Mais je suis encore plus heureux de savoir que tu acceptes !

Triple H : Mais, ce ne sera pas n'importe quel match comme tu peux t'en douter. Ce sera un 3 STAGES OF HELL!!

BJB ( Encore une fois à la limite du sursautage...Mais là en plus classe, Jason rajoute son sourire en coin ): Et ben...Un 3 stages of hell...Pour le titre de Wall street champ'...Lors de All about money III, qui sera à la foi mon premier, mais le dernier de la fed...OH GOD ! J'accepte Hunter ! La fed va voir ses derniers jour arriver, ainsi que tout ce qui va avec...Et quoi de plus beau pour un titre Wall street, que de se voir disputer pour la dernière fois dans un énorme match, lors d'un énorme PPV ! C'est pas que je t'aime bien, ou que j'ai envi de te dire un quelconque compliment sur toi Triple H...Mais j'avoues que cette idée m'enchante plus que tout !

Et beh...Qui aurait cru que dans ce pub lugubre aurait lieu une si grande annonce...Le barman qui continu d'essuyer ses derniers verres, regarde bizarement les 2 individus...Si seulement il savait que le destin du titre Wall street vient de se sceller ici même dans son bar, où d'habitude, à par une baston ou 20€ gagnés au morpion, on ne voit rien de formidable, il ne ferait certainement pas cette tête !

BJB: Bon Hunter, parlons plus sérieusement...Qui dit 3 stages of hell, dit 3 sortent de match différent...Et, j'ai ma petite idée du comment on va trouver un accord sans que ça parte en fight général, bien que l'on ne soit que 2 ici...

Jay lance un regard furtif vers une pièce traînant sur une table voisine...Puis enchaîne avec son sourire en coin et un mouvement faciale qui signifie "Allez vient, on va finir les derniers détails au pile ou face gros con ! Comme ça, seul le hazard décidera de notre sort !" ( Si si, on peut dire autant de mot en un geste facial ! Faut juste avoir la classe quoi...Genre, Shelton Benjamin, lui, ne pourrait pas mettre autant de mot dans un rictus...)

Triple H : Je savais que cette idée allait t'enchanter. Et à ce que je vois, tu veux que le sort, le destin choississe lequel de nous va choisir les stipulations. Tu veux jouer au jeu à ton regard. Eh bien d'accord! Choisis pile ou face. Je vais lancer la pièce. Celui qui gagne choissit la première stipulation et ainsi de suite. Alors, quel est ton choix ?

BJB: Pile!

BJB a fait un choix qui vient du coeur. Ce pile peut être un avantage. C'est du 50/50!! Triple H lance la pièce. Cette dernière rebondit sur le sol. Elle roule et finalement face!

Triple H : J'ai gagné!!

BJB ramasse la pièce et s'aperçoit que...eh bien qu'elle est truquée! Il y a deux pièces face!!

BJB: Oh tricheur !

Triple H (En mode mauvaise fois totale): Moi ?!! Non!!

BJB: Je vais prendre une pièce à moi!

BJB lance SA pièce. Elle attérit dans sa main et....c'est face!!

Triple H : Eh bien, il faut vraiment croire que c'est le destin! Alors, comme premier match, je choisis...un FIRST FINISHER MATCH!! L'opportunisme sera de rigueur. Un pedigree est vite parti et tu le sais!

BJB: Ben écoute, si on enlève le temps que tu met pour pencher ton vieux dos, et parvenir à agripper mes 2 bras, oui on peut dire que cette prise va vite...Allez, la 2em est pour moi !

BJB relance la pièce en l'air. Et....Pile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:03

BJB: Yeah!! ..

Triple H (En mode mauvaise fois totale): Ah, mais je croyais que l'on changeait de choix!! Bon, allez, comme je suis seigneur, amdmettons que tu gagnes!

BJB: Hum...Voyons, voyons...Eh ! Tu sais quoi, j'ai bien envi de rajouter de la violence dans le match, et quoi de mieux qu'un bon vieux Hell in a cell ! Allez Hunter, la der des der maintenant !

BJB relance la pièce en l'air. Mais la pièce lui échappe des mains. La pièce roule et finit sur la tranche. On dirait que la pièce va être relancer mais...le barman ouvre la porte. Le courant d'air fait tomber le pièce. Le résultat est sans appel...c'est Face!!

Triple H : Oh Yeah! Le destin l'a voulu ainsi!! Et c'est vraiment un plaisir de te dire que le dernier match sera un Parking Lot Brawls Match!! La voiture de Jean sera ta tombe!!

BJB ( sceptique... ): Hum...Tu te l'a joue stratègique à ce que je vois...M'enfin, en plus de prendre ta ceinture, je prendrais ton titre de king of PLB ! Histoire de finir en beauté quoi !

Triple H : Rigole rigole, mon petit...Il n'empêche que maintenant, le sort lui même vient de décider que tu n'auras jamais de titre à la MDWF, car en PLB, je suis tout simplement INVAINCU ! Alors si en plus, tu as déjà 2 matchs dans les jambes, autant dire qu'on connait déjà le vainqueur de notre match ! Je sais même pas si je vais prendre la peine d'y participer tellement que le résultat est prévisible ! Bref, ce fut un plaisir de discuter avec toi!! Enfin tout est relatif.

BJB: De même...Allez, je te laisse, j'avoue que rester aussi près de toi autant de temps, sans te donner la moindre torgnole, me donne la nausée...Bon, on se revoit à All about money...

Jay se lève, salut le barman d'un signe de tête, et sort dans le froid glacial de cette soirée où le futur du titre de Wall street champion vient de se décider...La prochaine fois que l'on reverra ces deux gaillards, ce sera lors de All About Money 3 dans un Three Stages of Hell: First Finisher, Hell In A Cell et le fameux Parking Lot Brawls Match! Et ce, rien que pour la ceinture Wall Street!! Dadiou que ça s'annonce bien!

Carl : Vous pouvez me résumer ce segment ? Je suis parti aux toilettes la.

Jean : Bah non, crève, fallait rester.

Raymond : Je suis d’accord avec lui.

Carl : Bande de traîtres !

Raymond : Et tu oses !!! C’est toi qui veux partir autre part.

Carl : Bah la MDWF va fermer en même temps, je vais pas rester ici à commenter les moustaches de Raymond.

Jean : Bah si.

Carl : Ok ok, c’est ça. Et si on passait à la suite tout de suite ?

Jean : Ok.


La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin


A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.

I think you know me...

L.A. is the fucking game to play
L.A. is the fucking game to play

L.A. gets you down on your knees
L.A.'s spreading like a disease
L.A. is the fucking game to play
L.A. is the fucking game to play

L.A. ! L.A. ! L.A. !



L'intro de « LA Murder Motel » démarre en trombe dans l'arena qui est soudain plongée dans le noir. Non, ce n'est pas un catcheur gothique de troisième zone qui nous fait une parodie de l'UnderTaker, mais l'annonce de la venue du catcheur le plus talentueux, le plus beau, le plus hype, le plus fashion, Edge ! Apparaissant sous le MillioTron tel le Christ de retour parmi les hommes, éclairé par les faisceaux de projecteurs tandis que les Flash crépitent dans l'arena comme une nuée d'uzis tenus par des Vietnamiens partis à la chasse au Johnny Rambo. Ca plus les étoiles parsemés sur la piste sont toujours aussi agressifs pour les globes oculaires, il a drôlement bien fait de garder ses lunettes de soleil ce soir ! Fonçant dans le ring, glissant sous la première corde, il se relève une fois parvenu au beau milieu de celui-ci...il remarque la présence de son adversaire et vient subitement de se rappeler la stipulation du match. Ironique, n'est-ce pas ?

Les premiers accords de Pieces - (Dark New Day) - se font entendre. Les lumières baissent en intensité et une fumée blanchâtre légèrement teintée de cyan commence à apparaître.
Une silhouette se profile peu à peu derrière la fumée... Lorsque celle-ci se dissipe enfin, on aperçoit BaffTech qui lève son poing alors que la musique s'emballe et que quelques feux d'artifice éclatent.
Baff se dirige ensuite sereinement mais résolument vers le ring accompagné par quelques nuages de fumée le long de la rampe...
Sur le ring, BaffTech fait les cent pas puis monte sur un coin du ring, brandissant la ceinture.
Il redescend alors et se place au centre du ring, lorgnant vers le titantron et l'arrivé imminente du dernier adversaire...

YEAH!

All I've ever wanted was destiny to be fulfilled
It is in my hands, I must not fail, I must not fail

Even through the darkest days
This fire burns always


"This fire burns" de Killswitch Engage retentit dans l’arène et CM Punk fait son arrive, il se dirige vers le ring avec un micro en main il salue poliment les fans, perché sur un coin du ring puis bondit en arrière pour revenir au centre du dit ring. Quelques taunts placé avec classe et voilà que le "Straight Edge Soldier" s’apprête à prendre la parole.


Raymond : Sur la papier, c’est un bon match !

Jean : Vous sous-entendez que ça ne sera pas un bon match ?!

Raymond : Non, mais, c’est que je me suis mal exprimé.

Jean : Eh bien, ne t’exprimes plus !

Carl : Eh Oh !!

Jean et Raymond : Quoi ?!!

Carl : Le nouveau de Manau !

Jean et Raymond :

Et voici pour le dernier Payback, le dernier match par équipe. Et quel match ?!! Il oppose l’actuel Champion Harcore-X, Renée Duprée et Bafftech à Edge et CM Punk. Chaque équipe prend place dans son coin. Chacun des lutteurs veut commencer, mais il ne peut y en avoir que deux. Cela a beau être le dernier Payback de l’année, les règles sont les règles. Malgré une mésentente qui se fait sentir dans chacune des deux équipes, c’est René Duprée qui prend place d’un côté et CM Punk de l’autre. L’arbitre demande que l’on face sonner Raymond…euh, la cloche. Les deux lutteurs s’observent, mais pas pour très longtemps. Ils se jettent l’un sur l’autre et c’est parti pour une épreuve de force. Epreuve de force remportée par le français, puisqu’il emmène CM Punk jusque dans le coin opposé. Le français ne le lâche et l’arbitre décide de les séparer. Le français arbore un sourire, d’un air de dire : « Je suis Mr OBEY et toi, qui es-tu no-name ? ». Ce sourire ne plait pas à CM Punk Ce dernier court vers René pour lui faire une clothesline mais René Duprée se baisse et…Surpassement ! Le Français ne perd pas une seconde, et donne des coups de pieds dans le ventre à CM Punk. Puis, il se baisse, le prend à la tête et lui met des droites. L’arbitre calme René. René se relève, et relève par la même occasion CM Punk, mais ce dernier le contre. Il lui donne des coups de coudes dans le ventre, puis des droites. Le Français a l’air sonné. CM Punk se projette dans les cordes pour un Dropick mais, le français esquive. CM Punk se relève en se tenant le dos. René lui porte une Standing Suplex. Edge se ramène sur le ring pour mettre une Clotheline à René Duprée mais René se baisse et Standing Spinebuster !

Raymond : Il est chaud le français !

Jean : On dirait !

Carl : Il vous en faut peu…

Raymond et Jean : Peu pour être heureux…vraiment très peu pour être heureux ! Chassez de vos esprits tous vos soucis.

Carl : C’est cela oui !

Bafftech demande le changement. Lui aussi veut participer. Mais le français n’est pas d’accord et il le fait savoir. Les deux se crient l’un sur l’autre. Ce qui laisse le temps à CM Punk de se mettre. Il en profite pendant que René ne fait pas attention à lui pour lui faire un Dropkick dans le dos. Bafftech fait le changement. Les deux partent dans un combat de droites. Combat que perd CM Punk. Bafftech lui porte un backbreaker. Edge, qui s’est remis du Spinebuster, est dans le coin et dit à CM Punk qu’il est mauvais. CM Punk se relève et fait le changement avec Edge. Ce dernier est surpris, mais il n’a pas le choix, il doit monter sur le ring. Bafftech court vers le coin du ring et force Edge a monté dans le ring. L’arbitre qui refaisait son lacet n’a pas vu le changement, mais il laisse faire. Bafftech donne des droites à Edge et le lance dans les cordes. Edge esquive une première fois, mais la seconde, Bafftech lui fait un Flapjack. Edge a tout juste le temps de respirer que Bafftech le relève et le lance dans les cordes. Ce dernier se prépare à faire un surpassement, mais Edge esquive et passe dans le dos à Bafftech et lui fait un Edge-O-Matic. Edge récupère quelques secondes et décide de relever Bafftech, mais ce dernier en se relevant donne des coups de coudes dans le ventre à Edge. CM Punk arrive de nulle part et donne un bon coup de genoux dans la tête à Bafftech. CM Punk décide de faire son GTS. Il le fait et demande à Edge de faire le changement mais Edge n’est pas d’accord. Les deux commencent à se prendre la tête (chose qui ne devrait pas avoir lieu, l’arbitre n’ayant pas validé le changment) mais René Duprée rentre dans le ring. Il distribue des droites de part et d’autre. Il lance CM Punk dans les cordes et lui fait une Clotheline. Il lance ensuite Edge et lui donne un coup de coude en plein dans les dents. Il se dirige vers CM Punk qui se relève et lui fait un Scoop Slam. Et c’est parti pour le « French Tickler » !! Duprée danse et Elbow Drop ! Edge court vers René Duprée, mais Dupré esquive, et fait un surpassement sur Edge qui passe…par-dessus la troisième corde et attérit sur Bafftech ! CM Punk se relève encore, mais difficilement. Le français le prend en Duprée Bomb.

1 !!
2 !!

3 !!

Pinfall !

Vainqueurs : René Duprée et Bafftech !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:03

Carl : Victoire de Duprée & Bafftech !

Jean : Tais-toi sale traître.

Carl : Oh c’est bon arrêtez.

Jean : Non, espèce de coloré !

Carl : Quoi ?

Jean : Coloration foncée !

Carl : Bon bah puisque c’est comme ça, je m’en vais @Cantona

Raymond : Ouais salut !

Jean : La suite Raymond.

Raymond : Bon, le combat qui suit se passe dans le parking de la MDWF, lieu de prédilection de Triple H !

Jean : Et bien non Raymond !

Raymond : Comment ça ?

Jean : Le combat a bien lieu dans un lieu insolite, mais ce n’est pas dans le parking !

Raymond : Ah bon ?

Jean : Non, c’est en direct du centre commercial de Stamford que nous allons retrouver les deux adversaires !


Et c’est bel et bien dans un centre commercial et non dans le parking du building MDWF que se déroule le combat qui oppose HHH à Hébus, qui ajoute le quatrième H. Et pour rester dans la tendance, l’un des lutteurs risque de connaître la lettre H, celle qui indique l’hôpital. Les deux lutteurs se fixent, on attend juste l’arrivée d’un arbitre afin non pas de faire respecter la loi, il n’y en a pas, mais juste d’effectuer le tombé ; il a la vie dure notre arbitre. Le voilà qui arrive en courant, et qui fait le geste de faire sonner la cloche. Mais seul ceux qui regardent le combat via la Millio’Tron dans l’Aréna l’entendent. Les deux hommes (enfin, peut-on parler d’homme pour Hébus, depuis le temps) se jettent l’un sur l’autre, mais vu le poids du Chaînon Manquant, Triple H ne peut que s’incliner. Notre homme bestial (ça lui va bien) se retrouve donc à califourchon sur son adversaire, et commence à la marteler de coups, les deux mains jointes qu’il lève haut au-dessus de lui avant de les abattre sur le pauvre Cerebral Assassin. Mais rassemblant ses forces encore fraîches, Triple H parvient à bloquer un coup de massue improvisée, et résiste devant la force colossale du monstre. Il envoie finalement les deux mains encore jointes d’Hébus sur le côté (comme le ‘tiot poulet), et balance un coup de tête phénoménal. Malheureusement, on se demande qui s’est fait le plus mal des deux. Triple H se dégage toutefois du poids éreintant de son adversaire. Les deux hommes se redressent, et Triple H y va de plusieurs droites qui ne font pas bouger le colosse, au contraire, cela l’énerve plus qu’autre chose. Sur le ring, on peut voir Estrada regardait avec attention le combat sur le Millio’Tron, son chapeau dans les mains.

Raymond : Il est inquiet l’Estrada.

Jean : Je le serais à sa place ! Triple H est le spécialiste des combats qui ne se déroulent pas dans un ring !

Raymond : C’est vrai que sur un ring, ça laisse à désirer !

Jean : Pas du tout, tu dis n’importe quoi !

Raymond : Ouais, ouais, chacun son avis mon ami…

Triple H se recule, et incite Hébus à l’attaquer. Ce dernier ne se fait pas prier et fonce tel un taureau, mais Triple H, tel le toréador, esquive la charge de Bubus, le laissant passer à travers la vitrine de la boutique « Chez Dédé, écharpes et Cravates pas chères ! ». Le Chaînon Manquant se redresse, et découvre une véritable caverne d’Ali Baba pour lui, tout plein de cravates. Hébus s’en empare de plusieurs dizaines, qu’il est mignon notre Hébus, l a des yeux d’enfants, ouvrant tardivement ses cadeaux de Noël. Mais tout rêve a une fin, celle du réveil, et ce réveil, il s’appelle le coup de pelle que porte Triple H. Ben oui, pendant que Hébus s’amusait avec ses cravates, Triple H en a profité pour aller faire les soldes dans la boutique bricolage. Elle a opté pour la pelle, qu’il a eue pour pas chère, et une pelle sur le crâne d’Hébus, ça raisonne, certes, mais ça fait mal aussi. Pourtant, El Natural ne fait que vaciller (oui, vous me direz, c’est déjà pas mal), et c’est non pas le deuxième, ni le troisième, mais bel et bien le quatrième coup de pelle qui le fait s’effondrer ! Triple H profite de l’occasion pour faire le tombé !

1…
2…
Dégagement !

Triple H écarquille les yeux ! Estrada a failli en bouffer son chapeau ! Hébus lui, se redresse tranquillement, en se grattant la tête. Visiblement, il ne comprend pas trop ce qu’il se passe… Ah si, il semble comprendre quelque chose, oui, ça y est, et vu le regard qu’il lance à Triple H, ce dernier a eu tort de le déranger dans son paradis. Hébus fonce sur Triple H, pare avec son bras la tentative de coup de pelle, avant de balancer un Jumping Shoulder Block solide qui envoie The Game au tapis. Puis il le soulève à bout de bras, le place derrière sa tête, et y va d’un Torture Rack ! Triple H hurle de douleur, mais sa douleur prend fin lorsque Hébus porte son attention sur la vitrine « Candy Shop ! ».

Jean : Welcome to the Candy Shop !

Raymond : M’est avis que le rappeur que vous citez ne parlait pas de la même chose, mais c’est un détail…

Ah mais qu’elle est encombrante cette vitre qui l’empêche d’accéder aux bon-becs. Pas de souci, Triple H va l’aider ! Hébus balance donc Triple H à travers la vitrine, et se jette sur les dragibus ! Triple H commence à se redresser… BOUM ! Coup de distributeur à bonbons en verre sur la tête. Hébus se régale apparemment, et c’est donc avec précaution que Triple H se relève discrètement. Hébus tourne pourtant la tête vers son adversaire, mais seulement juste à temps pour recevoir un coup de pied terrible en pleine poire, ce qui lui fait cracher la tonne de bonbons qu’il avait dans la bouche. Plein de dragibus de gâchés donc. Triple H continue son assaut, et fait tomber tout un rayon sur Hébus, et balance même toutes sortes d’objets qui lui tombent sous la main. Triple H se redresse et regarde de droite à gauche, avant de lâcher un sourire dément. Il quitte la boutique à bonbons, alors que le caméraman se retourne vers le lieu où semble reposer en paix le pauvre Hébus, enterrer sous des milliers et des milliers de bonbons. Estrada est à genou sur le ring, effondré. Mais un mouvement parmi les crocodiles et les schtroumpfs éclaire son visage. Oui, incroyable mais vrai, Hébus ressuscite de parmi les bonbons, et parvient à soulever le rayon censé le bloquer, et se relève (qui a dit que le Plus Haut n’existait pas !!!), fou de rage ! Il cherche son adversaire, et Triple H semble être le seul à ne pas avoir cru à la fin d’Hébus, qui celui-ci utilise maintenant une arme diabolique pour venir à bout du Chaînon Manquant ! Le voilà au volant d’un chariot transpalette. Il fonce droit sur Hébus qui n’a le temps que de sauter sur le côté. Triple H fait un demi-tour rapide (si quelqu’un se demandait ce que faisait comme boulot avant le catch, maintenant c’est clair), et fonce à nouveau sur sa cible. A nouveau, Hébus se pousse sur le côté, mais se prend un coup de batte de baseball. Triple H a fait des emplettes pendant la sieste de son adversaire. Triple H saute du chariot et balance de nombreux coups à Hébus. Ce dernier finit à tomber contre la balustrade de l’étage, et Triple H y va d’une Clothesline qui le fait passer PAR-DESSUS LA BALUSTRADE !! Hébus s’en va s’écraser trois mètres en dessous, passe à travers le toit du carrousel et s’écrase parmi les chevaux.

Raymond : Il a tué Hébus le fou !

Jean : Euh, no comment…

Raymond : Ah ben voilà, t’assumes même pas les frasques de ton chouchou !

Jean : Ben faut dire qu’il faut au moins ça pour venir à bout du gorille…

Triple H fonce à l’étage du dessous, et, batte prête, progresse parmi les chevaux. Arrivé sur le lieu du drame, c’en est un autre qui se joue, car plus d’Hébus !! Triple H se tourne de tous les côtés, descend du manège, prêt à recevoir toute attaque du Chaînon Manquant. Mais ce n’est pas El Natural qui attaque, mais le cheval qui lance avec force du haut du manège. Triple H le reçoit de plein fouet, et s’effondre, pris de spasmes ! Mais le plus dur est à venir, car Hébus se jette de son perchoir pour un Diving Splash ! Hébus se relève un peu difficilement quand même, il est plus costaud que la moyenne, mais quand même, il ne reste qu’un australopithèque ! Il soulève Triple H, et y va d’une Powerbomb à travers le pupitre de commande du manège. Triple H s’écrase dessus avec un cri strident. Mais le Bubus n’en a pas fini. Il tire le Cerebral Assassin par le bras, puis le soulève en Military Press, avant de l’envoyer baldinguer dans les bancs, ça tombe bien, il a besoin de se reposer le Triple H. Hébus se dirige vers son adversaire, mais ce dernier a le réflexe de pousser puissamment un banc du pied, banc qui percute violemment les jambes d’Hébus qui tombe en avant. Ce dernier commence à se relever, mais c’est d’un coup de banc phénoménal que Triple H parvient à rabattre son ennemi au sol. Triple H se jette sur Hébus, et tente le tombé…

1…
2…
Dégagement !!!!

Triple H n’y croit pas, mais ne perd pas de temps, car El Natural est déjà en train de se relever. The Game remonte l’étage en titubant, allant retrouver son magasin préféré. Il fouille parmi les outils… scie sauteuse, non. Tronçonneuse… faut pas abuser ! Clé à molette, pas suffisant ! Ah, barre à mine, voilà qui est intéressant. Triple H se retourne, et a juste le temps de placer sa barre en opposition à la charge de Hébus. Ce dernier percute de la tête la barre, mais le coup d’épaule passe, et plie en deux Triple H ! Le visage du Game exprime vraiment la douleur et l’épuisement, alors que du sang dégouline sur le visage d’El Natural. Sur le ring, on vient de perdre le pauvre Estrada. Les deux lutteurs parviennent à se relever tant bien que mal parmi toutes les barres à mine renversées après l’impact. Hébus tente de porter un coup de poing à Triple H qui a le réflexe de parer, coup de pied à l’estomac… Pedigree !!!! Incroyable, avec l’énergie du désespoir, The Game vient de porter son finish sur son adversaire.

Jean : Ca y est, victoire de Triple H !!!

Raymond : J’y crois pas ! De statut de Cerebral Assassin, il passe à assassin tout court, et l’autre il fête sa victoire…

Triple H se laisse littéralement tomber sur Hébus…

1…
2…
Dégagement !!

C’est impossible !! C’est clairement ce qu’exprime le regard du Game. Il relève Hébus, le traîne en-dehors du magasin, et lui claque la tête contre la balustrade. Une fois, deux fois, trois f… NON !!! Hébus bloque la troisième tentative en attrapant des deux mains la balustrade. Triple H écarquille les yeux tout en forçant, mais rien à faire Hébus semble encore avoir de l’énergie à revendre. Il balance un coup de coude violent au Cerebral Assassin. Il attrape la tête de Triple H et la claque contre son genou. Puis il le place sur son épaule avant d’y aller d’un Powerslam ! Il relève à nouveau Triple H, et lui éclate le dos contre le mur. Triple H tombe assis, et ne semble plus réagir. Hébus penche la tête de côté, et son regard se noircit. Il recule de quelques pas, et s’accroupit. Il attend, patiemment, que son adversaire reprenne vie. Oui, Hébus a décidé d’achever Triple H. Ce dernier commence d’ailleurs à se relever timidement. Hébus fonce sur lui pour le Saut de la Horde…… NON !!! Triple H esquive au dernier moment, laissant Hébus s’écraser violemment contre le mur. Triple H se traîne jusqu’au chariot de tout à l’heure, et fonce sur Hébus, les fourches mi-basses (ou mi-hautes, comme vous voulez).

Raymond : Ce match n’a que trop durer, ça va mal finir, je te le dis moi !

Jean : Tu as fini d’être aussi pessimiste, Hébus est plus solide qu’il en a l’air va…

Raymond : C’est pas faux, il l’a prouvé, mais Triple H va trop loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:03

Jean : Pfff, n’importe quoi…

Hébus, déjà un genou à terre, attrape les deux fourches qui encadrent et ses épaules. Triple H commence à baisser les fourches. Hébus, comprenant qu’il est en danger (l’instinct de survie), commence à retenir la progression des fourches. Le chariot vibre de tous les côtés, c’est phénoménal la force que développe El Natural. Toutes les veines du corps d’Hébus palpitent, ressortent atrocement. Il parvient à commencer à soulever les fouches, sous le regard stupéfait de son adversaire. Triple H regarde de tout côté, et attrape la canette de bière à ses pieds (ah si le chef du cariste savait…). Il la balance en pleine tête d’Hébus. Celui-ci s’en trouble, et HHH continue d’abaisser les fourches. Hébus est obligé de s’allonger dos au sol, mais parvient à maintenir les fourches à nouveau. Et à nouveau, il commence à soulever !! Triple H saute du chariot, et y va d’un coup de pied fulgurant en pleine face du Chaînon Manquant. Ce dernier est maintenant prisonnier au sol. Triple H se laisse tomber de tout son poids, et fait signe à l’arbitre de faire le tombé. Hébus se débat, mais rien à faire…

1…
2…
3 !!!!

Vainqueur via « pinfall » : Triple H

Jean : Voilà, une victoire très innovatrice de Triple H !

Raymond : T’appelles ça une victoire toi ! Triple H a attenté à la vie d’Hébus, et t’appelles ça une victoire !

Jean : Il est vivant non ?

Raymond : Mais c’est parce que c’est Hébus, n’importe qui serait déjà mort ! Et puis, river les épaules au sol à l’aide d’un chariot… hum…

Jean : Quoiqu’il en soit, Triple H a gagné !

« Les dés ont parlé »
Eh oui, dans un Payback, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu cette inscription sur le Titantron. Cthn429 apparaît alors, aussi affuté que lors de son dernier passage à la MDWF. Il monte sur le ring et prend le micro


Jean : Oh !

Cthn429 : Bonjour à tous. Que de temps passé depuis notre dernière intervention officielle à la MDWF. Que de changements aussi, à tel point que nous ne reconnaissons plus cette fédération. Pour être franc, nous ne savons pas qui sont les différents champions. Sauf un : Triple H. Nous avons regardé avec intérêt son combat contre Hébus, qui est sans doute le plus grand lutteur que la MDWF ait jamais eu. Nous devons avouer avoir le regret de n’avoir jamais pu faire un combat contre lui en 1 vs 1. Comme la MDWF va fermer ses portes, ça ne se fera jamais et c’est dommage. Ca ne se fera pas car pour le dernier show de la MDWF, nous allons affronter Triple H.

Ce dernier a remporté son combat tout à l’heure. Nous avons été surpris de cette performance, nous devons l’avouer. Mais ça ne change rien à ce que nous pensons :cet homme n’est pas à la hauteur du titre qu’il détient. Du temps où nous étions champion Wall Street, il y avait une réelle compétition à la MDWF. C’était l’âge d’or de la fédération, il y avait de vrais lutteurs. Maintenant, c’est une compétition au rabais et donc logiquement Triple H est un champion au rabais.

Nous détenons le plus long titre de l’histoire du Wall Street Title. A cette époque, d’ailleurs ce dernier et Cthn429 étaient synonyme. Il est donc logique que nous reprenions ce titre alors que la fédération va fermer. C’est dans le sens de l’histoire et rien ne pourra l’empêcher.
Triple H, ne crois pas que quelques mois d’inactivité nous ont rouillé. Nous avons plus de talent que toi, et le talent ça ne se perd pas. Tu pourras bientôt t’en rendre compte ! Les dés ont parlé !


Après cette intervention, Cthn429 regagne les vestiaires.

Jean : Bon bah voila, c’est la fin…

Raymond : Et bien voilà que Payback c’est fini pour toujours !! Merci à tous de nous avoir suivi, longue vie à moi-même. Ici c’était Raymond Rougeau et mon acolyte de toujours Jean Brassard qui vous souhaitent le bonsoir !! Et y’a aussi Carl quelque part !

Fin de retransmission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:10

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Ted DiBiase mais faut pas oublier Homer aussi sinon il les fera pas pour la semaine prochaine. .

Crédits (segments)

Cthn429
Segment Cthn429

Black Jay Brawler
Segment Triple H & Black Jay Brawler

Triple H
Segment Triple H & Black Jay Brawler

Crédits (matchs)

Titan
Parking lot brawl
Triple H vs Hébus,

Johnny B. Brand
Hardcore X Challenge
Derek Naivlys vs René Duprée

Triple H
Tag Team Match
Bafftech & René vs Edge & CM Punk

René Duprée
Single Match
GR3G vs Harissa

JBL
Single Match
Kevin Nash vs JBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
cthn429

avatar

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 10:51

Pitite question: le combat pour le wall street title, c'est qui contre qui du coup?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.friendly-yvolution.com
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 12:44

Ben, j'ai lut pratiquement tout ( oui j'dois bientôt partir, mais promet je lit tout quand je reviens ! )
Ben c'est un petit Payback quoi...Il n'y a pas grand chose dedans...Mais les match reste bon quand même !

Sinon, ouai, on va avoir un soucis pour la Wall street Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 17:25

Un petit Show pour le dernier Payback. Adieu show du mardi soir. Pas beaucoup de segment, mais c'st pas la mort - je pense que tout le monde sera au rendez vous pour la der des der.
En tout cas, je suis content d'avoir gagner contre Nashouille, même si il avait un sacré manque de temp et moi de motivation. POur le dernier Payback, je trouve que c'est marquant.

Gimmick On : Hébus t'as perdu ... MOUAHAH degaine ta race !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   23.01.08 19:50

Bon effectivement, c'est sur que ce payback a une odeur de "début de la fin", malgré le AAM III qui s'annonce y'a pas bézef de segments et les storylines avancent peu (sauf HHH vs BJB, effectivement !).
Ca reste bon, surtout au niveau des matchs plutôt bien fichus. C'était sympa, ce brawl dans le centre commercial: et félicitations à Mr gendre, j'aurais préféré un poil plus d'échanges mais il n'est clairement pas le Taker du parking pour rien Smile

Rendez-vous au pépévé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   24.01.08 13:15

ouaip bah voila ...

sinon mon hardcore-x c'était bien un match dans un parking lol^^
tant pis ...
allez encore un ppv ... avec plus de participations souhaitons-le ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   24.01.08 19:33

@cthn429 a écrit:
Pitite question: le combat pour le wall street title, c'est qui contre qui du coup?

Cf la carte: on a trouvé le moyen de satisfaire tout le monde Smile
Vous allez être tous particulièrement exposés ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payback 22 Janvier 2008 (le dernier)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAW - 14 janvier 2008 (Résultats)
» Royal Rumble (RAW) - 27 janvier 2008 ( Résultats)
» RAW - 28 janvier 2008 (Résultats)
» Haiti en Marche: discours de Preval du 1er janvier 2008
» Discours du president Preval, 1er janvier 2008 aux Gonaives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: