AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007

Aller en bas 

Pourquoi personne n'a voté ici ?
Parce que t'avais oublié le vote.
25%
 25% [ 1 ]
Parce que t'es con
50%
 50% [ 2 ]
Parce que
0%
 0% [ 0 ]
Parce
0%
 0% [ 0 ]
Que
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:05

Tout en haut du building de Duprée, puisqu'il est désormais bon de le nommer ainsi, il y a Duprée justement.
Et tout en bas de ce même building, plus précisément devant la porte d'entrée, il y a deux malfrats tout de noir vêtu qui sont devant la porte. Bien entendu me direz-vous puisqu'ils sont dehors. Mais là n'est pas la question, je narre, t'as tort, I am the NARRATOR !



Guy 1 : Pfff ... Même pas un garde ... L'est devenu tellement mégalo qu'il a viré la sécurité ...

Guy 2 :  Ouais, mais là c'est clair ... En fait il est complètement dérangé ... Je pensais qu'il voulait le pouvoir mais en fait, il a juste perdu des cases le gars ...

Là il y a quand même un mini événement quoi !! Le retour des frères Guy que l'on avait pas vu depuis Disobedience Leads To Violence !. Ce Pay Per View est vraiment magique !!

Guy 1 : Allez hop on rentre, la porte n'est même pas fermée ... Il doit être complétement ivre mort dans un coin le Froggy.

Guy 2 :  Je t'attends là en faisant le gay !

Guy 1 : Te forces pas trop ...

Guy 2 :  Non mais je n'en aurais pas besoin, personne n'arriveras à se faufiler derrière moi, j'ai un oeil de lynx !

Allez il n'en faut pas plus pour que Guy 1 se rentre dans le building, qui instantanément se met en mode, "Intrusion, Fuck The Enemy Of The Liberty" (IFEL pour les amis, comme la tour Parisienne pour le plus nostalgique des français ...).
C'est à dire une baisse d'un rideau de fer sur tout le premier étage et l'arrivée d'une cage d'acier indestructible autour de Guy 1, l'intrus ! Voyant cela Guitou se barre en courrant.
Et il arrive tranquillement sortant de l'ascenceur le français, et il porte à sa main un magnifique sabre Hattori Hanzo.


René Duprée :   Alors comme ça, on voit de la lumière et on rentre chez les honnêtes gens ? Allez ôte ton masque j'aimerais bien savoir à qui je parle. Allez plus vite que ça où je t'offres au membre le plus méchant d'OBEY !

Guy 1 : Je suis horrifié... je ne suis pas du tout au courant que tu es seul dans ce grand building ... et j'ai vraiment peur que tu ailles chercher tous tes potes ... ah lala, Poor Lonesome Froggy ...

René Duprée :   Et qui a dit que je n'étais pas le membre le plus méchant du clan ? Je pense l'avoir prouvé ces dernières semaines ... Allez fous ta cagoule par terre, ou je te l'arraches avec mon sabre. Malheureusement pour toi, je suis novice dans cet art ... Et pas à un cadavre prêt ...

Hey surprise, le type c'est le directeur de comm' d'OBEY, enfin l'ancien, c'est Mr Fatu !! C'est aussi la tête pensante du putsch visant à destituer Edge. Il est à la merci de l'homme qu'il a mis en place. Comme quoi, chaque action entraîne une conséquence. Les mouches ont réellement changées de troll pour celui qui était l'homme de l'ombre d'OBEY mais qui en tirait les ficelles.

Mr Fatu : Arrête ton trip seul au monde Duprée... T'as pas les épaules pour ça. Même ce bon vieux Edgy ne les avaient pas. Allez, rend moi les clefs de la maison, fais moi confiance, tout va revenir à la nomale, tout ira bien... On va te trouver un docteur pour ta tête, ça nous évitera que tu finisses clodo et chauve...

René Duprée qui ne l'écoute même pas : Toi de retour ici ? Tu sais ce qui arrive à ceux qui reviennent ici tentant par tous les moyens de profiter de ma nouvelle notoriété ? Ils repartent du Building par des nouveaux moyens mis en place par mes propres soins. Alors que dis-tu des nouvelles installations du Building Duprée ?

Mr Fatu : Mouais ... Bof en fait ... Je ne trouve pas ça formidable formidable... La grille qui tombe ça fait un certain un effet "cool", j'avoue, mais bon.... Puis il est où le café ?

René Duprée :   T'as mangé Doink pour être aussi drôle que cela ? C'est pour cela qu'on ne le vois pus hein ? Tiens, parlant de cette nouvelle installation, tu vois ce levier ? Oui ? Il sert à ouvrir une trappe permettant l'évacuation des indésirables tel que toi ... Mais où se trouve cette trappe ? Regarde en dessous-de toi !

Inquiet, le gros dircom' regarde en dessous-de lui et voit cette inscription gravée dans le marbre "Bye Holy Shit"

René Duprée :   Oui, tu as sans doute deviné ... Je voualis atteindre des sommets mais après le virage de HHH via le toit, à part un hélicoptère je ne voyais plus ... Alors toi, tu iras plus bas que terre ... J'ai déjà fait le vide ordure avec Max et Rémi, toi tu essayeras la fosse septique avec élimination des eaux usées. La chance hein ? Tu me diras comment était la merde de Edge, toi qui avait l'habitude de le torcher. Bye !

Mr Fatu : Hey, t'as pas le droit ! OBEY c'est moi, sans moi vous, enfin tu n'es rien, tu vas le regr... aaaaah !

Et voila le plus grand toboggan du monde, mais les petits n'enfants ne faites pas ça chez vous, et surtout, ne venez pas faire ça chez moi !

« Walk Idiot Walk » de The Hives retentit dans le stade, ce qui réveille instantanément la foule, qui est quand même arrivée depuis 15h et a du se taper une démonstration de comptabilité de JBL et autres pom pom girls en attendant de voir des hommes, des vrais, en sueurs sur un ring. La camera balaye cette même foule ! On peut lire certaines pancartes comme « Ted Dibiase + Pepito = love forever » ; « Mais où est donc Ornicar ? »; « BaffTech rase ton bouc » ou encore « Libérez le Corse ».

Comme à l’accoutumée, des dollars à l’effigie de Ted Dibiase tombent du ciel et ce soir chaque billet sera échangeable contre une boite à Raymond. Vous la retournez, et c'est Raymond qui parle dedans ! La camera s’approche de l’écran géant, ce soir en forme de coffre fort dont la porte a été défoncée, puis de la table des commentateurs où se trouvent Raymond, Jean et Carl…


Carl : Bonsoir chers amis, je suis Carl Woodward et bienvenue à Tuesday's Night Hold-up, la MDWF fait sa sortie directement sur un PPV et quel enjeu ce soir !

Raymond : En effet une place de challenger au Million Dollar Championship à All about Money III, le plus grand évènement de l’année, sera en jeu dans un tournoi type King of The Ring à 8 participants ! Je suis Raymond Rougeau !

Jean: Million Dollar Championship qui sera d’ailleurs dispute ce soir entre le champion en titre Razor Ramon Hard Gay, et un adversaire des plus dangereux car en fait ils sont plein dans son groupe : Juachim ! Et moi, l’incontournable Jean Brassard !

Carl : Ca c’est de la présentation. Vivement que ça commence tout ça.

Raymond : C’est le cas de le dire ! Mais à part ces deux grandes affiches qui devraient nous permettre de connaître le main event de All about Money III, on aura aussi quelques bons petits matchs.

Carl : Bon c’est pas tout, mais on a un tournoi ce soir ! Alors commençons la longue série de match qui nous attends maintenant !

Raymond : Oui, et c’est un beau Hebus VS Shelton Benjamin pour commencer !

Jean : Pauvre Shelton…Après sa récente victoire plus que surprenante sur Triple H il a du reprendre confiance, mais là, avec ce qu’il l’attend, il risque de vite repartir dans la dépression…

…Welcome to the jungle !
C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.
L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada.Montrant Rémi & René du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Les deux hommes montent sur le ring.


AIN’T NOT STOPPING ME NOOOOOOOOOOO !!!

Et le voici le voila qui débarque comme un fou sous le MillioTron, Shelton Benjamin saute dans tous les sens en tappant dans la main des fans tandis qu'il avance vers le ring sur lequel il monte d'un saut par dessus la troisieme corde. Il se dirige vers un coin, saut directement sur la deuxieme corde et fait son taunt en levant les bras lentement vers la foule. Il reccomence la meme chose de l'autre coté, puis s'échauffe un peu en attente de son adversaire


Et c’est parti ! La cloche sonne, et Hebus ne perd pas de temps, il se rue sur Benjamin, avec une sorte de clotheline, esquivé par Shelton ! Hebus retente une nouvelle fois, encore esquivé ! Et voilà les 2 qui partent dans une course poursuite tout autour du ring ! A chaque fois, Benjamin passe en dessous du bras de son adversaire…Mais Hebus arrive finalement à coincer Shelton Benjamin dans le coin avec un étranglement ! L’arbitre ne se fait pas prier, et commence à compter en ce début de match..

1 !
2 !
3 !
4 !

Déjà à la limite, Bubus lâche Benjamin…L’arbitre le gronde déjà…Il commence bien son match l’homme de la forêt…Benjamin reprend sa respiration en se tenant la gorge à 2 mains, et BAM ! Coup d’avant bras dans la nuque ! Hebus martèle son adversaire de puissant coup d’avant bras ! Benjamin se retrouve à genoux, Hebus se jète dans les cordes et tente un big boot sur son adversaire à genoux, mais Shelton arrive à se baisser au bon moment, et d’une sorte de roulade, se retrouve derrière Hebus, à 4 pattes, et porte une magnifique balayette ! La taille des mollets d’Hebus lui permettent de ne pas tomber directement sur le derrière, mais il perd l’équilibre, et fait quelques pas en arrière en essayant de retrouver l’équilibre…Benjamin ne lui laisse pas le temps, et porte un dropkick sur Hebus, qui passe par-dessus la 3em corde !!! Il tombe vers son manageur Estrada, qui va vite prendre des nouvelles de son « petit » protégé…Josh, à l’extérieur du ring, se moque du gros tas de poil, et félicite son « ami » …Ce dernier lui envoie un bref signe de main. Shelton Benjamin fait quelques échauffements, le temps que Bubus remonte dans le ring. C’est fait ! Shelton porte une série de droites à sa manière sur Hebus, ce qui ne semble pas avoir beaucoup d’effet sur la bête, mais bon…Ca partait d’une bonne intention…Après une bonne série, Shelton s’arrête, regardant Hebus surpris de ne pas le voir vaciller…Hebus saisi alors la tête de Benjamin, et lui donne un bon headbutt ! Puis un autre sur le derrière de la tête de son adversaire cette foie ! Hebus, se projète dans les cordes, et porte une lariat dans le dos de Benjamin ! Moove surprenant, mais qui suffit à envoyer Benjamin tête la 1er dans les cordes, en position de 619. Bien sur, le monstre ne porte pas cette prise, mais après s’être élancé dans les cordes, il écrase Benjamin de tout le poids de son entre jambe. Shelton Benjamin se remet tout seul sur pieds, se tenant la gorges, mais il repart vite au sol d’une puissante clotheline ! Et hop, on enchaîne d’une descente de la cuisse ! Hebus s’assied sur Benjamin, et lui porte une série de punch ! Shelton Benjamin ne peut se protéger, et c’est l’arbitre qui intervient une nouvelle foie ! Hebus relève Shelton, le projète dans les cordes, et tente une clotheline, mais Benjamin baisse la tête, et agrippe le coup d’Hebus pour le rabattre sur son genoux dans un magnifique backbreaker ! Ce moove surprend tout le monde, y compris Bubus qui est allongé sur le dos maintenant…Shelton est fier de lui, et tente directement le tombé !

1…
2

NAN !

A peine 2 !

Jean : Trop présomptueux le Shelton ! Si on pouvait battre Hebus avec ça, ça se saurait !

Raymond : Qui ne tente rien n’a rien !


Dernière édition par Ted DiBiase le 05.01.15 18:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:05

Jean : Oui mais bon…Il y a des circonstances pour utiliser cette expression…Là c’était quand même sur que Hebus allait se relever…

Raymond : Ben on sait jamais ! Imagine qu’il y ai eu un botch ! Hebus aurait été vraiment touché, et il serait resté exprès au sol ! C’est ce qu’on appèle de l’improvisation monsieur !

Jean : Ecoutez-moi le, ce gland…J’vais t’improviser ta gueule moi tu vas voir…

Carl : Oh eh du calme ! Le match c’est sur le ring !

Quoi que là c’est plus vraiment sur le ring que ça se passe…Benjamin a porté un dropkick couché, afin qu’Hebus glisse sous la 1er corde ! Maintenant, « the most athletic superstar in MDWF history » assène de nombreux coup de pieds sur le torse d’Hebus, appuyé contre la rambarde de sécurité. Encouragé par Josh qui mime les mouvements de grand guerrier power ranger…Estrada qui ne peut pas intervenir dans le match, va quand même remonter les bretelles du goss…Ce dernier lui tire la langue, et met un coup de pied dans les tibias d’Estrada qui sautille sur place suite à la « violence » du coup ! ( vous savez, le pointu pile dans le milieu du tibia…Prise qu’on a tous déjà encaissé dans notre jeunesse, et qui malgré la simplicité, fait bien mal…) Estrada insulte Josh de toutes les insultes espagnoles qu’il existe sur terre…Josh rigole, mais Armando commence alors à lui courir après ! Une nouvelle course poursuite s’engage autour du ring…BAM ! Oh ! Alors qu’Hebus était de nouveau sur pied, il se mange son manageur dans la face ! Estrada arrivant à fond, s’est pris Hebus qui se relevait en même temps ! Les 2 OUSKiens sont à terre, et Josh crie à Shelton de remonter sur le ring ! L’arbitre en est au compte de …

8 !

Mon dieu Shelton va battre Hebus !!!

9 !

Oh god ! Shelton est presque en larmes alors qu’Hebus balance son manageur par dessus la rambarde de sécurité afin de se dégager de son poid !

10 !
NAN !!!!!

Shelton croit avoir gagné, mais Hebus est rentré en même temps que l’arbitre comptait 10 ! Ce dernier ne préfère pas prendre de risque, et annonce à Benjamin que le match continu ! Oh ! grosse clotheline de la part de Bubus qui semble plutôt énervé ! Benjamin se relève, et s’en reprend une nouvelle ! Et encore une ! L’athlétique catcheur de la MDWF est en mauvaise posture… Hebus le remet de face, et lui porte un violent atémi ! Coup de pied dans l’abdomen, et suplex magnifiquement porté ! Oh oh…le capitaine de la OUSK monte sur la 2em corde…Et c’est un headbutt de la 2em corde sur Benjamin ! Ce dernier se tord de douleur…

Raymond : Ouh…Un Hebus aérien ce soir !

Carl : Il tente des prises risquées, alors que si il gagne il aura encore beaucoup de match après…Pas très intelligent

Jean : En même temps, depuis quand Hebus est intelligent ?

Et Hebus n’écoute pas l’ami Carl, il continu ce match, en portant cette fois un très beau boston crab ! Shelton Benjamin semble assez loin des cordes…Ah, mon intuition de narrateur était juste, Benjamin tente une autre technique que le classique « j’attrape les cordes parce que je peux rien faire d’autre ». Il met à profit sa grande agilité, et commence à se tortiller, et est maintenant sur le dos, sous les fesses d’Hebus qui lui tien toujours les jambes ( un peu dure de décrire, mais pour ceux qu’on pas compris ben…Tant pis ! ) Benjamin essaie d’entraîner son gros adversaire dans un rollup, mais Hebus résiste, et arrive alors à remettre sur pied Shelton ! Belle manœuvre ! Benjamin n’a pas tout compris ce qu’il lui arrivait, et se prend, comme réveille, une bonne grosse claque ! Puis le gros et poilu Bubus, prend Benjamin en german suplex ! Mais ce dernier ratérit sur ces jambes ! Hebus tourne la tête et se prend un superkick ! Il tombe, et Benjamin retente le tombé !

1…
2…
NAN !

Shelton remet quelques coup de pied sur Hebus, puis lui attrape les jambes, et essaie de mettre Hebus dans son finish « the true pain » ! Mais Hebus utilise sa force jambesque, pour propulser Benjamin dans les cordes, puis il arrive à se mettre rapidement sur pied, et…saut de la…NAN !!!! contré en reverse DDT ! Estrada en mange son chapeau…Shelton retente le tombé !

1…
2…
Nan !

Benjamin se tien la tête à 2 mains…Il décide de monter sur la 3em corde…Hebus se relève à son tour, et Benjamin par pour une diving clotheline…SAUT DE LA HORDE EN PLEIN AIR ! Hebus, sous les ordre d’Armando qui gueule comme un dingue, fait le tombé…

1…
2…
3 !!!

WINNER et qualifié pour le prochain tour : Hebus

Raymond : Et voilà première victoire de ce PPV pour Hébus

Carl : C'était assez prévisible non ?

Raymond : Ouais, j'avais donc pas parier sur Shelton. Espérons qu'il fera mieux.

Jean :

Raymond : Ok c'était une blague

Jean : Ouf.

Raymond : Vous saviez que l'Ice Tea c'est une boisson de terroriste ?

Jean : Hein ?

Raymond : Dessus c'est marqué : "antioxydant"

Jean :

Carl : Bon on va voir les coulisses très vite.

Nous sommes devant l’arène qui accueille le PPV de ce soir. Plus précisément, derrière l’arène, près de « l’entrée des artistes » si vous voulez. Un homme portant un imperméable grisâtre, des lunettes noires, une barbe et des cheveux longs s’approche de l’entrée, quand il est intercepté par un agent de sécurité…

Agent de sécurité, bombant le torse: Woh pas si vite. Badge s’il vous plait.

Homme : Déjà que maintenant je me fais refouler en boîte, tu vas pas nons m’empêcher d’entrer ici ? Allez Brutus, laisse moi passer j’ai pas que ça à faire…

Agent de sécurité qui se la pète alors qu’il a quand même un salaire de merde : Désolé, pas de badge, pas d’entrée. C’est la règle.

L’homme à l’imperméable soupire, puis se contente de baisser brièvement ses lunettes de soleil. La position du caméraman ne nous permet pas de voir son visage, mais le videur lui, semble bien l’avoir reconnu.

Homme : Ca y est, tu percutes ?

Agent de sécurité un peu gêné : Désolé, je vous avais pas reconnu tout de suite… mais oui, "je crois que je vous connais".

Dit-il avec un sourire en coin. L’homme en imperméable lui donne une rapide tape amicale sur l’épaule, puis s’engouffre dans les entrailles de l’aréna...

Raymond : On va passer à la suite veux-tu.

Jean : Mais oui je veux.

Raymond : Et c’est un match entre Masked One & Zizi Top.

Jean : Zizi top est déjà sur le ring !


WEEEEEEEEEYYYYYYY !!!
Heeeeere is the (la musique s'emballe et se transforme peu à peu en un rythme plus … latin) New Wrestling Revelation !
The truth will be unmasked
When the Masked One cares
The secrets lay down, hacked
When the Masked One Airs


Les deux adversaires sont déja sur le ring, et la cloche sonne. C'est parti ! L'homme masqué le plus masqué de tous les hommes masqués et son adversaire se tourne autour... Et Zizi Top passe a l'attaque, la prise de contact et le masqué prend aussitôt l'avantage. Il prend son adversaire en Headlock et l'entraine au centre du ring. Le vieux se projette dans les cordes pour faire lacher son adversaire, mais celui-ci tient bon et ramenne Zizitop au sol, et transforme sa prise en Sleeper Hold. Zizi Top semble déja hors d'état de se battre. Regardez, il s'endort ! Le marchand de sable va passer... Et hop, direction la clinique ! Mince ! J'aurais pas du le dire, le voila qui se réveil, il tape même du pied par terre pour se maintenir éveiller, et pas n'importe comment, en rythme ! Si je ne m'abuse c'est tout bêtement We Will Rock You des Queens. Difficile de trouver beaucoup mieux dans ce genre de circonstance, mais ça semble efficace. Le vieux commence a se relever, et le voila qui balance un viokent coup de coude dans l'estomac du masqué un. Un deuxieme. Rey Mysterio le lache, Zizi Top se projette dans les cordes et... Se fait sécher par une Clothesline. Zizi Top est au sol, et c'est un Elbow Drop qui lui arrive droit sur la tête. Et El Generico le couvre.

1...
2...

Trop tôt. Zizi Top se dégage sans trop de problème, pas grave ! Masked One le relève, et le projette dans un coin. Il s'apprête a le suivre, mais le vieux lève la patte et VLAN ! Le visage masqué vient s'encastrer dans sa botte ( de cuir bien evidemment ). Zizi Top enchaine, il grimpe sur la deuxieme corde et s'élance... Tornado DDT ! Il tente un cover infructueux, puis relève son adversaire. Ce dernier lui place une droite dans le ventre. Une autre, encore une petite... Projection dans les cordes, le vieux revient avec un Shoulder Block a la volée, il se remet a courir pendant que son adversaire se relève et lui administre un second coup d'épaule, Masked One se relève encore, et Zizi Top le prend sur ses épaules... Et non, Masked One se laisse glisser derrière son adversaire et lui applique une sorte d'Edge-o-matic. Les deux hommes sont au sol... Et celui qui porte un masque ( vous devinerez jamais lequel des deux c'est ! ) se relève. Zizi Top commence également a se relever, Masked One accompagne le geste, et porte une Suplex. Il le relève... Seconde Suplex ! IL Le Relève... TROISIEME SUPLEX ! Et c'est le cover.

1...
2...

Et non ! Zizi Top se dégage encore et toujours, inlassablement. Masked Ouane le relève a nouveau et l'accule dans un coin avec une Manchette a l'Européenne, puis le suit dans ce meme coin avec une CLothesline. Zizi Top titube vers le centre du ring et Masked One l'attrape en... Sidewalk Slam ! Masked One domine ! Il relève a nouveau son adversaire, le projette dans les cordes... SPINEBUSTER !!! Et le voila qui se pavane dans le ring, en jetant des "achetez mon bouquins" au public. Zizi Top se relève lentement, et l'homme masqué s'en appercoit, c'est reparti.... Et Zizi Top tente desuite de reprendre l'avantage, une droite. Une gauche. Une milieu. Doroite, droite, droite, droite... Coup de genou dans le ventre de la part de Tiger Mask. Projection dans les cordes... Zizi Top s'est retenu aux cordes. Masked One se jette a sa suite, mais plein de la fougue de la jeunesse, ZiziTop se laisse tomber en attrapant les cordes au passage, et le Masked se ramasse sévère hors du ring. Les deux adversaire sont donc au sol. Dont l'un hors du ring. Quelques secondes s'écoulent, puis les deux se relèvent. Masked One s'approche du ring, mais Zizi Top l'attrape par le cheveux, en se penchant par dessus la troisieme corde. Fais gaffe le vieux, tes pieds sont juste a coté... Et voila ! Masked One agrippe rapidement les pieds de son adversaire et les tire, Zizi Top se mange le sol et se fait tirer hors du ring ou Masked One va gentillement lui cogner le crane sur les escaliers en métal. Puis il le remonte sur le ring et commence a s'acharner sur son crane. Une deuxtrois quatre cinq six sept douze neuf vingt quatre dix neuf vingt huit dix... il s'arrète pas ! Ah si, il s'arrète de toute façon sinon il était disqualifié alors bon... Il relève son adversaire et pour se la jouer encore un peu plus 'j'suis un catcheur', porte une German Suplex avant le cover.

1...
2...

Et toujours pas ! Masked One le relève, et Scoop Slam. Il cours dans les cordes, Dropkick dans les cotes. Il le relève et... LOW BLOW FROM PAPYVILLE !!! ET rebelotte ! Les deux adversaires sont au sol. 1... 2... 3... 4... 5... 6... Papy est debout. Masked One se relève lentement, Papy le chope sur ses épaules et Samoan Drop ! Masked One se relève rapidement, et Zizi Top se dépeche d'appliquer un Running Neckbreaker. Il fait le cover mais n'obtient que le compte de deux, il relève son adversaire... Et le met en position... Pour le Zizi Move ! Un Tombstone Piledriver, il lui frotte la tete contre le service trois pieces, heureusement qu'il a mis un masque ! Et entame la prise... NON ! Au dernier moment il a réussi a faire basculer son adversaire en arrière, celui-ci doit le lacher, il se retourne, l'homme au masque est déja debout, coup de pied dans l'abdomen et... BAFFSTEAK !!! BAFFSTEAK !!! Masked One vient a nouveau de porter la célèbre prise de finition de Bafftech ! Et c'est le cover !

1...
2...

...

3 !!!

Vainqueur : The Masked One !


Dernière édition par le 21.12.07 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:05

Raymond : Victoire de la personne masqué !

Jean : Et on sait toujours pas qui c’est…

Raymond : C’est la vie…

Jean : Non je crois pas, je pense plutôt que c’est un homme.


Les repas de famille, c'est comme les réunions en entreprise: on n'a pas forcément des choses à se dire, mais on y vient et on les dit quand même. Et lorsque ce repas n'est pas inter-familial mais inter-clanique, même si le clan en question doit être un des plus chtarbés du sport-entertainment, ca reste bonnet noir et noir bonnet. Bienvenue donc au sein de la OUSK, à l'heure de la tablée du soir, où entre les dernières blagues bien grasses de Big Sexy, les blagues de même niveau mais sur d'autres pratiques de Razor Ramon Hard Gay, les pétages de plomb d'Alice Suzuki, les tentatives systématiquement vouées à l'échec d'Estrada de parler business, les dernières conneries de la JBB et les commentaires du « nouveau patron » Ricky the Geek sur le dernier test publié sur nofrag.com, tout ce beau monde s'agite en pure perte faute d'un réel centre d'intérêt commun.
Pourtant, ce soir, c'est différent. Il y a bien un sujet dont tout le monde meurt d'envie de parler et l'ambiance risque de fortement ne plus être la même. Mais halte au spoil, on va vous laisser découvrir tout ça par vous-mêmes...

Ricky the Geek: Une bonne vielle réunion extrarr … etxraraaor … ex-tra-ordinaire de PDG, c’est ça qu’est bon ! Bon le bilan financier est bon, merci bibi hun mes lulus, l’ambiance à l’intérieur du clan s’améliore, même si Acadomia a encore du mal à s’exprimer avec le reste de la guilde et ce soir je peux vous annoncer que la OUSK a vaincu ses adversaires …



(Kevin Nash applaudit, RR Hard Gay se déhanche et Hébus, dans une verve étonnante, prend son manager Armando Estrada dans ses bras, ce dernier suffoque mais acquiesce le coup.)

Ricky The Geek : Nos ennemis, les Punishers, enfin l’attroupement de lemmings en manque de considération, sont apparemment mort-né dans l’œuf, en rachetant la OUSK, on m’avait dit de me méfier des Punishers comme rivale, j’ai vu, j’ai attendu, mon économiseur d’écran s’est mis en veille !



Et OBEY, je leur ai racheté la Johnny Bande … Headshot ! Comme j’ai vu au dernier show, ils ont préféré s’exploser en vol avant même de finir le nouveau film de The Rock qu’il projetait dans l’avion.



Hé oui mes lulus, nous sommes le seul grand clan restant, mon arrivée vous a propulsé en position Premium, WINNERS !


AAE: A la salud du seul verdad nid de talents de la Million Dollar Wrestling Federacion, où malgré les coups durs, les tentatives de démantèlement de certains autres groupes et les égards de recrutement (clin d'oeil à la JBB), nous avons démontré que nous étions la seule verdad force de présence dans ce business et avons acquis le statut que l'on mérite. Etre un parti puissant, ce n'est pas qu'une affaire de nombre !

Kevin Nash: That’s right baby, comme au bon vieux temps de la défunte mais non moins immortelle nWo, voilà que nous régnons sur le monde du sport-entertainment !! Je suis fier de faire partie de ce groupe de joyeux trublions, et je lève mon verre(et quel verre !! Le Kev’ n’est pas un petit joueur quand il s’agit de bière… un peu plus et il foutait des tâches de mousse partout au plafond) et ce, malgré les petites incohésions internes que nous pouvons rencontrer en ce moment. (Nash jette alors un regard vers RTG ainsi que la JBB)

Ricky the Geek: Mes lulus, la victoire est dans les faits : Tous les membres de la guilde sont sélectionnés et présents au grand King Of The Ring, si avec ça on frôle pas le Perfect.

AAE: Verdad ! La OUSK au grande complet por la compétition la plus importante de l'année ! 16 luchadores, un seul gagnant...

Kevin Nash: ...pour la position de n°1 contender au Million Dollar Championship...

Juachim : Et ce titre de Million Dollar Champion est détenu par ...

Alice Suzuki:...

AAE: ...

Kevin Nash:...

Hébus: Grouk ?

Lourd silence.

Razor Ramon Hard Gay: Domo ? Pourquoi vous me regardez comme ça ?

Ricky the Geek: Hannn …J’ai une idée …



Avec tout ces catcheurs de la OUSK dans ce tournoi, il y a énormément de possibilité que l’on puisse avoir des doublons entre catcheurs de la guilde, on peux éviter le hasard et maîtriser de A à Z la compétition pour qu’un des notre gagne et puisse permettre à Hard Gay et la OUSK de conserver la ceinture de champion.



Hannn … Mais c’est génial !



Si on veut optimiser à fond nos probabilités de victoire, bon je pense qu’on va se retrouver sans problème avec trois OUSK en demi-finale, JBB, Hébus, et Nash, on s’arrange pour mettre des tranquillisants dans la gourde de Hébus pour qu’il perde tranquillement sans violence sa demi-finale, Nash et JBB en finale, on offre le pushing de Level final à Nash pour qu’il puisse s’allonger contre Hard Jay et c’est bouclé, WINNERS !


AAE: Une minute, gringo, cuale stratégie ? Cuale plan, cuale soluce ? Qui t'a dit qu'on allait renoncer à la competicion ?

Hébus: Golo !

Kevin Nash: Ca va peut-être sembler un peu contradictoire avec ce que j’ai dit avant, mais on a beau faire partie du même clan, c’est pas pour autant que je vais me coucher !! Cette fois, pas de Fingerpoke de la mort comme face au Lama Jaune !

Polak : Me couché ? Et pis quoi encore, hey, c'est pas parce que Jacques nous à racheter que nous devons nous plier à vos règles. Déjà on est bien gentil, on vient à vos réunions de merde.

Juachim : C'est vrai que questions magouille, nous n'allons pas la jouer copain copain tous ensemble. Que sa soit Hébus ou Nash, Hard Gay et vos membres cachés ( clin d'oeil à Hard Gay ) nous n'allons en aucun cas laisser passer la chance de devenir, champion, et challenger à la fois. Désolé Ricky, ton plan, tu te le fou dans ton disque dur, désolé Hard Gay, ta ceinture tu te la fou dans le ...

Le Groupe : STOOOOP !!

Ricky the Geek: Je croyais qu’on était une guilde …



Je me reprends !



Les intérêts du clan d’abord, on va quand même pas s’auto Spammer ?


Razor Ramon Hard Gay: Maiiiiiiiiiis ! Clanbs, guilde, peu importe, nous tous au sein de la OUSK, c'est comme Belle et Sébastien: amis pour la vie, non ?

Pas de réponse. Mais des regards de braise qui en disent long, même de la part d'Hébus pourtant pas du genre à être un génie de l'acting ressorti de l'actor's studio !

Razor Ramon Hard Gay:

Progressivement, les membres se dévisagent les uns après les autres. Et pas besoin d'être sorti de l'X pour deviner quel peut être la teneur de la conversation:

AAE: Autant jouer franc juego avec te, Kev'. N'y vois nada de personnel, je dirais même qu'on s'entends byen tous les deuxet qu'on forme une buona équipe, ma vendredi prochain, il n'y aura qu'un seul gagnant. Et ce sera nous. Même si après dos règnes nous n'avons plus nada çà pruebar, nous ferons todo ce qui sera nécéssaire por qu'El Natural soit le premier three times Million Dollar Champion de l'histoire de la lucha professionnelle. Les tournois de type « seul contre tous » ont été siempre notre spécialité, et come je l'ai siempre dit à feu Elvis, l'historia est un cercle, elle est faite por repasser au même point et se répéter. Nous avons gagné el over the top rope, nous avons remporté el premier Royal Rumble de la federacion, cette vez-là ne fera aucune différence !

Kevin Nash: N’y voyez rien de personnel les gars, j’vous aime bien, y’a plutôt une bonne ambiance, on se marre bien, et personne ne pique dans mon stock de bières. Mais là faut pas déconner, n’espérez même pas 1 seconde que je laisse passer une opportunité pareille. Faut bien avouer que je suis une des forces montantes de la Fed… et n’essayez pas de nier, si ça n’était pas le cas, vous ne m’auriez pas recruté. J’en ai peut-être l’apparence, mais je suis loin d’être un touriste ici. Alors ok pour les stocks de bières, les soirées privées dans les villas à Miami, la déconne… mais là c’est du sérieux, et personne ne pourra m’empêcher de défendre mes chances pour ce titre. Celui qui essaiera, aura à faire au Big Bad Wolf…

Juachim : Non mais écoutez les les deux gringo, hein senior Armando. Dois-je vous rappelez qu'on vous à battu tout les deux avec votre champion tout de cuir vêtu ? Vous etes bien sympa à vous marrer comme des gros pingouin, les delirium sur les cours d'info, sur Excel, les petites partie de va chercher avec Hébus, c'est bon cinq minutes, ce petit est joueur, mais très lourd, et attendez .. Le Nash, ce n’est pas parce qu'il fait psychotérapeuthe et lutteur en même temp qu'il peut se permettre d'avancer tout ça, ici ce n’est pas la gloire à Chris Nowinsky hein. LEs gars, si il doit bien avoir un gagnant, c'est la petite bête noir de la OUSK, Polak.

Polak : Dégaine ta race le poilu.

Juachim : La gloire du grand monsieur de la jungle est passée, le flambeau du capitaine caverne, elle nous va de droit
Razor Ramon Hard Gay:Et moi qui croyais que vous étiez tous mes copains !

Ricky the Geek: Arrêtez je vais appeler Lycos !

(RTG enclenche un numéro de mobile !)

Bip …

Bip …

Bip …

Salut, t’es bien sur le répondeur d’Irwin. Laisses un message après le bip, j’essaierais de te rappeler, sauf si c’est Carlos Fisher, je n’organise pas de match après 23 heures. Ce numéro est surtaxé.
Big Kiss

(Trop cool ce IRS ! RTG raccroche.)

Ricky The Geek : Hannn … Bon je crois que j’ai une autre idée !

JBB, AAE & Big Kev, d'une synchronisation à faire pâlir de honte les petits chanteurs de la croix de bois: Ta gueule !

Lourd silence. Le deuxième de la soirée, c'est un record.
Et le pire est que celui-là n'est pas prêt de s'arrêter: tout le monde finit ce qu'il a dans l'assiette (ou la gamelle pour certains) mais personne n'ose l'ouvrir, que ce soit pour parler du sujet ou de n'importe quoi d'autre. Le premier qui pète provoque un bain de sang !

Super Wrestler : Sinon vous savez pourquoi les castors ont la queue plates ? Hein Hein vous savez ? C'est parce qu'ils se la font sucer par des canards.

...

Super Wrestler : Par des canards, vous avez compris ?? Les becs ... ils sont ... euh ... Oh pis rien.

On y était presque...
Non, décidément, les meetings de la OUSK, ca fait VRAIMENT repas de famille !

Carl : Yo les amis, cette réunion me rappelle que j'ai une nouvelle amie !

Jean : Je crains le pire

Raymond : Elle s'appelle comment ?

Carl : Raphaëlle

Jean : C'est un beau prénom, ça me fait penser au peintre

Carl : Le peintre Raphaël ?

Jean : Non non, Picasso

Raymond : ...

Jean : Bon passons à la suite si vous le voulez bien.

Carl : Ok

Raymond : Pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:05


AOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Tell the boys with guts to come in the ring tonight
Don't care about the rulebook because you make your own rules
You don't have to takes to fill they shoes
See, it's just a crowd pleaser,
On the ground I leave ya
You're the first never makin' emenies with these soldiers
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
You might wind up in a body bag !

Cela ne peut signifier qu'une chose : l'arrivée du seule et unique, Big Sexy, Kevin Nash !! Le voilà qui se pointe sous le PognonTron, le sourire aux lèvres face à l'accueil que lui réserve les fans. Le tout nouveau membre de Ousk descend tranquillement la rampe, saluant ses fans du fameux geste du WolfPack (une sorte de signe du taureau à une main, si vous voyez le truc). Il arrive aux abords du ring, monte sur l'appron, et enjambe comme à son habitude la 3ème corde, avant de refaire, mais plus puissament cette fois, le signe du WolfPack. Très zen, comme à son habitude, il se laisse choir sur les cordes du ring, se recoiffe (Edge, sort de ce corps !) et attend pépère l'arrivée de son adversaire.


DEGAINE TA RACE
JBL & John Cena auront des adidas
On vient de Varsovie, on vient de Cracovie
La Rage Polonaise mec c'est tout les jours que tu l'as vie.
SAVE_US_//JBB

DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC

C'est sous cette musique que le membre de la JBB entre sur le ring. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


Raymond : Tiens, on dirait que Polak essaye de dire quelque chose à Kevin Nash.

Jean : C’est quoi à ton avis ?

Raymond : Peut-être veut-il le secret de ses cheveux ?

Carl : Le shampooing est la solution.

Jean : Bref, je suis pas sur que Big Daddy Cool se laisse convaincre.

En effet, la négociation n’a pas l’air de fonctionner comme Polak le voudrait. Kevin Nash n’aime pas s’amuser dirait-on. Polak décide alors de pas se fair avoir ! Il mets une gifle à Nash qui bouge sa tête de droite à gauche ! Le géant… vert ? s’enerve mais ne bouge toujours pas, une deuxième droite !! Attention, Roll Up de Polak

1...
2...

Non, Kevin Nash se dégage ! Polak engueule l'arbitre pour la forme et relève Kevin Nash. Non ! Kevin Nash ne décolle pas du sol, sa tête est toujours prise sous le bras de Polak mais il le repousse violemment jusqu'au coin du ring pour se dégager ! Puis Kevin Nash prend maintenant le controle avec un coup à la gorge de Polak, puis un second, et enfin un troisième. Nash porte maintenant un étranglement à Polak, l'arbitre commence le compte et Kevin Nash relâche Polak à 3, avant de recommencer, une nouvelle fois jusqu'au compte de trois. Kevin Nash projette maintenant Polak dans le coin adversaire, il rebondit vers lui et Kevin Nash en profite pour le mettre dans un Full Nelson ! Polak gigote dans tous les sens pour essayer de se libérer et face à cela Nash change de tactique... Full Nelson Slam ! Kevin Nash fait le tombé mais Polak se dégage à deux. Kevin Nash relève Polak mais ce dernier lui envoie une série de coups de poing dans l'abdomen et réussit à renverser la tendance, puis il tente à nouveau... non, Kevin Nash le repousse dans les cordes puis l'attrape avant de le soulever dans les airs puis...

Raymond : Il retombe au sol !

Jean : Logique

Raymond : Pourquoi ?

Jean : T’as cru qu’il allait voler c’est ça ?

Raymond : Bah…

Jean : Si c’était un chat, et qu’il avait de la confiture sur le dos, il tomberait de quel coté à ton avis ?

Carl : Il volerait…

Kevin Nash se relève lentement avant d'attraper Polak par les cheveux, il le projette dans les cordes et se prépare pour le Big Boot droit dans sa gueule !

Raymond : C'est peut être fini ! C'est une prise décisive généralement.

Kevin Nash fait signe à la foule que c’est fini, et il relève Polak et la place entre ses jambes ! JACKNIFE POWERBOMB !

Jean : T’avais sans doute raison

Kevin Nash essaye maintenant le compte.

1 !
2 !

Non !! Dégagement !

Jean : C’est moi ou il a fait exprès de relever la tête de Polak ?

Carl : Dans la mesure où il tient la tête de son adversaire en ce moment même, je pense que tu as raison.

En effet ! Kevin Nash n’a pas l’air d’avoir fini avec son adversaire ! Le voilà maintenant qui laisse Polak à terre, et il sort de l’extérieur avant d’être interpellé par un spectateur ! C’est Tony Shalboub !!!

Raymond : Regarde, c’est Monk !

Carl : Putain mais qu’est-ce qu’il fout la lui !

Monk semble attristé par Kevin Nash, je crois qu’il lui dis que sa mèche de cheveux n’est pas droite ! Il s’approche de la tête de Kevin, et le RECOIFFE !!!

Carl : Oooooohhhhhhh !!!

Un vent de stupeur frappe l’arène ! (En plus il fait froid) Plus personne ne parle, on entend plus aucun bruit, un peu comme quand Chris Jericho rentre dans l’arène ou Carla Bruni chante !! Kevin Nash est en colère, et il frappe Tony en plein dans la face !

Jean : Ca va lui remettre les dents droites je pense.

Raymond : Pauvre Monk.

Kevin Nash fini de menacer tous les autres spectateurs de l’arène puis remontre sur le ring. Polak est déjà debout, enfin presque, mais Kevin Nash le replace en position pour son finish ! Il se recoiffe encore, fais un clin d’œil à Tony qui s’essuie avec une lingette, et JACKNIFE POWERBOMB

Vainqueur : Kevin Nash

Raymond : Je ne parlerais plus de ce match.

Carl : Pareil

Jean : Pareil.

Carl : Dites moi

Raymond : De quoi ?

Carl : Pour une fille..

Raymond : Oui ?

Carl : On dit une médecine ?

Jean : Ca me rappelle un super film tiens ! « La doctoresse a de gros seins »

Carl :

Raymond : Ok bon moi, je continue le show les gars ! René Duprée contre Manny Ace !


La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin


A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.


Le thème de Manny Ace retentit dans l'aréna, le garçon apparaît avec un bédo à la main.
Il descend la rampe très lentement, cool attitude ! Je crois reconnaître du Carlito dans sa manière de bouger. Il tire une dernière latte avant d'éteindre sa cigarette qui fait rire puis entre dans le ring. Quelques fans féminine du premier rang se penche pour ramasser le mégot


Les deux hommes sont sur le ring. Il est bon de rappeler que le vainqueur passera en demi finale du King of The Ring. René Duprée sautille sur le ring, pendant que Manny-Ace, accroupi près des cordes, regarde le champion Hardcore X s'échauffer. L'arbitre, fait sonner la cloche. Les deux hommes s'avancent et se fixent longuement. C'est le champion qui passe le premier cap en donnant un claque à Manny-Ace.

Public : BOUUUHHH

René Duprée souris au public, pendant que Manny-Ace rigole. Il donne à son tour une claque à René ... et non, le champion esquive et y va d'un coup de genou dans l'abdomen, puis d'une petite tapette derrière la tête de Manny Manny. René prend de haut l'un des nouveaux "prodige" de la MDWF. Enfin prodige, c'est vite dit. Manny-Ace à un défi à sa hauteur, lui qui voulait affronter René depuis sa défaite avec Carlos Fischer. Manny-Ace fonce sur René Duprée, tête baissée, mais le champion esquive et y va d'un petit croche patte. Manny-Ace s'ecrase dans les cordes.

Jean : Mr OBEY est dans la place.

Raymond : OH OH OH, Manny-Ace peut nous réserver des petites surprises.

Jean : Tu peux arrêter de faire le père noël s'il te plait ?

René Duprée, regarde le public, et fait un petit pas de menuet. Sa nous manquait tout ça n'est ce pas. Allons enfant de la patrie, René Duprée retourne vers son adversaire, toujours avachis dans les cordes. René l'agrippe par le slip et le relève doucement, mais voila que Manny-Ace se réveille et lui porte un mini Stunner, René en à la mâchoire en vrac, et titube debout, Manny-Ace se relève immédiatement et court vers les cordes. Il revient et porte un dropkick dans les genoux de René qui tombe sur ceux-là. Manny-Ace reprend du poil de la bête, donne une droite, une deuxième, une gauche, soudain, il donne des coups dans le vent, René reçoit une déferlants de coups partout sur le visage. L'arbitre lui demande d'ouvrir les points. Manny-Ace reprend de l'élan dans les cordes, et lorsqu'il revient ... René est début ... OH OH OH ...

SPINEBUSTER DE RENE DUPREE. IL tente un tombé.

1,
2,

René relève le bras de Manny-Ace. René relève ensuite son adversaire et le projette dans les cordes, lorsque Manny Manny revient, René lui porte un Samoan Drop. Oui notre champion ce soir s'essaye à quelques nouveautés. Manny-Ace est au sol. René le rejoint assez rapidement, et commence à le frapper au front. René se déchaîne, et frappe assez violemment sont adversaire. L'arbitre vient cette fois ci avertir René, qui soyons clair, n'en a rien à secouer de ce que dit l'arbitre. Il relève Manny-Ace et lui porte un Dragon Sleep. Il porte une pression énorme sur la nuque de Manny-Ace.

L'arbitre veut commencer à voir si Manny-Ace est encore apte à continuer le combat, mais René prote une Reverse Suplex. Manny-Ace atterri directement sur ventre et roule vers les cordes. René ne le laisse pas très longtemps se reposer. Il l'emmène vers le coin, le relève. Manny-Ace est tellement groggy, qu'il ne doit pas voir où il est, ni dans quelle mauvaise posture il se trouve. René Donne quelque coup de bélier sur Manny-Ace, puis un coup de BOULES ...

SPECIALE DEDICASSE A ZIZOU. René recommence sa série de coup de bélier, avant de bloquer Manny-Ace dans une de ces prises. Il prend alors son adversaire sur le dos, et porte alors une Torture Rack.

Jean : C'est une destruction de la part de MR OBEY.

Raymond : OH OH OH ... Manny-Ace peut nous réserver des petites surprises.

Jean : Euh ... je t'ai déjà demandé d'arrêter, tu commences à me faire peur.

René Duprée, tente un tombé.

1,
2,


Dernière édition par le 21.12.07 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:06

René relève encore une fois le bras de son adversaire. Ensuite, le pousse vers un coin du ring. Manny-Ace commence a se relève doucement, pendant ce temp, René, prend place dans le coin opposés, et s'accroupi en tendant un bras.

Jean : Tiens, je reconnais cette prise.

René porte un sourire diabolique et sadique sur son visage. Manny-Ace est enfin debout. René commence à charger et ... SPEAR DE RENE DUPREE. Le choc est très violent, meme si il n'égale pas celui du rated r superstar. Désolé. René Duprée se releve et fait un bras d'honneur à la foule. Il relève directement Manny-Ace est n'attend pas plus longtemps pour lui porter un EDGECUTION !!!!

Jean : Et là, tu pourrais me dire où son les surprises de Manny-Ace ?

Raymond : OH OH OH, Manny-Ace peut...

Claque de Carl Woodward sur Raymond.

Carl : Oué, nan mais moi aussi il m'énerve avec ces trucs.

René Duprée ne s'amuse plus. Manny-Ace commence à saigner du front. René relève Manny-Ace, place sa tête en dessous de son bras. René prend ensuite son adversaire dans une suplex et ... PEAK VIEWING TIME. René tente le tombé.

1,
2,
3 !!

Victoire via Pinfall et qualifié pour la demi final du KOTR : René Duprée

Carl : Hmm…

Jean : Ouais je pense pareil que toi.

Carl : La prise de finition la, c’était pas la bonne n’est-ce pas ?

Jean : Ah non je pensais pas à ça en fait.

Carl : Mais c’était celle de Edge ou pas ?

Raymond : Ouais, je crois bien. Le PVT

Jean : Partie qui Voie Trouble ?

Carl : Putain, n’importe quoi toi. Je démissionnerais à ta place.

Jean : On a les mêmes chaises alors arrête.

Carl : Et si on allait voir ce qu’il se passe dehors ? Je crois qu’il y a du grabuge dehors.

Devant l’entrée de l’Aréna, au service billetterie. Il y a apparemment une certaine agitation.

Guichetier : Monsieur, je vous le répète pour la Nième fois, je ne peux pas faire ça, j’en risquerais mon job.

Kevin Nash : Et en refusant, tu risques de te faire sacrément botter le cul, petit !! Tu préfères quoi ??

Guichetier (qui commence à être sérieusement apeuré au vue de son expression faciale) : Ecoutez, je suis désolé, mais je ne peux rien faire pour vous. Je n’ai pas le droit de vous donner comme ça une place VIP pour votre ami, M. Hall.

Kevin Nash : J’crois que t’as pas compris un truc. C’est pas une demande que je te fais, mais un ordre que je te donne. Si je n’ai pas ce billet en main rapidement, j’vais venir te voir derrière ta petite vitre, et c’est avec ton sang que je vais le faire ce ticket. Découpé avec tes dents…

Guichetier : Je vais tenter de rappeler mon supérieur… (il décroche son téléphone)

Kevin Nash : T’as raison, fais donc ça…

Guichetier (au téléphone) : Oui, c’est à nouveau à propos de M. Nash… oui, je sais, mais… oui, mais il insiste très fortement… bon, très bien… merci…

Kevin Nash : Alors ??

Guichetier : Désolé, mais c’est vraiment impossible…

Kevin Nash : Bon, ok, j’insiste pas… T’as mangé quoi hier soir ? Un steack ?

Guichetier : Hum, oui, pourquoi ?

Kevin Nash : Et il était bon ?

Guichetier : Oui, très bon…

Kevin Nash : J’espère que tu l’as bien savouré… parce que c’est quelque chose que tu ne pourras plus faire avant un p’tit moment une fois que je serais passer derrière ta vitre…

C’est alors que Nash donne un violent coup dans la vitre de la billetterie, la fissurant sévèrement. Sous l’impacte, le guichetier fait un bond de quelques mètres, alors qu’on peut lire la peur sur son visage. Nash balance alors un second coup, et la vitre explose en mille morceaux. Il attrape alors le guichetier par le col.

Kevin Nash : Le billet, maintenant!!

Guichetier: ....

Sous le choc et la violence de l’impacte, voila le pauvre guichetier qui a tourné de l’œil. Nash le relâche alors, le laissant tomber au sol violemment. C’est alors qu’il aperçoit poser sur un coin du bureau, un ticket VIP réservé au nom de « Ricky The Geek ». Nash s’en empare, un grand sourire aux lèvres… Il sort alors son téléphone portable.

Kevin Nash : Scott, c’est moi. Pour ton billet, c’est bon ma poule, VIP comme tu me l’avais demandé. Mais dis moi, t’as toujours tes vieilles lunettes triple-foyer à épaisseur pare-balles ?? Oui ? Ben il est temps de les dépoussiérer…

La caméra coupe.

Jean : Yeah, ça va être un beau combat ça ! The Rock et JBL, une sacrée équipe !

Carl : N’importe quoi ! C’est Cena et The Rock contre Goldust et JBL !

Raymond : Vous fumez les gars ! C’est JBL & John Cena Vs The Rock & Goldust !!!

Jean : Ah ah ah ah ! Sacré Raymond ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !

Carl : A la limite, ça pourrait être un fatal 4 way tout au plus…

Raymond : Vous êtes vraiment trop cons…


IF YOU SMELL LALALA WHAT THE ROCK IS COOKIN' !

The Rock fait son apparition dans l’arena à guichet fermé (grève des caissiers en fait mais chuuut. ). La foule applaudit à s'en faire exploser les poignets puis soudain c'est le drame, ces cons se souviennent que La Rocca bein c'est un heel, un bad guy dans le genre méchant. S'en suivent donc douze secondes de silence puis quelques hurlements et maintenant là ça lance du "bouh" à foison. Jour de tonnerre. D’autant plus vrai que suivant le Great One s’avance Goldust, soufflant de sa façon exubérante, ce qui énerve encore un peu plus les spectateurs…

The Rock est sur le ring déjà, il monte sur le coin gauche et lève le bras bien haut. Je crois bien mec, qu'il respire l'électricité. Pascal Obispo en avait fait une chanson, comme quoi quand il nous arrive rien dans la vie on se démerde avec pas grand chose. Goldust, quant à lui, reste sur le bord du ring, en faisant le tour et tentant de prendre le public à parti… Mais le public s’en fout un peu…


Carl : Et voilà, ils nous mélangent même les entrées… Je vous jure…

Raymond :

Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
My time is now, you can't see me, my time is now... NOW !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!



Après tous ces bruitages musicaux, Cena apparaît enfin en haut de la rampe, il regarde à gauche et à droite, il a le regard méchant et parle tout bas comme s'il insultait chaque personne du public qu'il voit. D'un seul coup il lève ses poing en l'air, les ressert l'un contre l'autre et lève un doigt de chaque main pour faire les cornes du Taureau !!
JBL lui emboîte le pas, la mine quelque peu déconfite, comme encore dépité de devoir faire équipe avec lui…

Cena le regarde et sourit largement puis montre ce qui écrit sur son T-Shirt avec sa main droite et descend la rampe presque en courant. JBL le montre du doigt et balance les bras en signe de résignation, il descend lui-aussi la rampe, mais à une allure beaucoup plus modérée.

JBL jette un œil sur ses adversaires devant lui et finit pas accélérer le pas à son retour, si bien qu’il se retrouve sur le ring avant Cena. Ce dernier regarde à son tour vers le milliotron et, après une grimace étrange, se glisse à l'intérieur du ring et monte sur l'un des coins pour refaire le signe du Taureau avec ses mains.

Cena se place enfin au centre du ring, puis fait mine de menacer l'arbitre avec son doigt tandis que JBL, lui, menace ses adversaires du soir.

Les deux Johns finissent par se retrouver côte à côte tandis que le Rock est tout près maintenant de son partenaire Goldust…


Jean : Je vois pas trop pourquoi JBL parle à Cena… Il devrait s’occuper de son partenaire plutôt et ne pas pactiser avec l’ennemi… Comme le Rock qui est en train de se préparer au combat en fusillant son adversaire Goldust du regard !

Raymond :

DONG !!

La cloche vient de sonner mais ni JBL et Cena d'un côté ni The Rock et Goldust de l'autre n'ont l'air de vouloir commencer le combat. En fait, et pour être plus exact, on dirait qu'ils ont envie de commencer des combats dans leurs coins respectifs plus qu'au milieu du ring… Le Rock fait les gros yeux à Goldust qui préfère se glisser en dehors du ring et s'installer sur une chaise dorée plutôt … vilaine.
Cena et JBL sont, quant à eux, en pleine "conversation", n'ayant toujours pas décidé qui devait commencer le combat.
L'arbitre est planté au milieu, ne sachant pas vraiment quoi faire… ni comment.

Finalement, le Brahama Bull se détourne de son "égérie à moustache" et décide de prendre les choses en mains… Ni une, ni deux… ni trois ou quatre, le voilà qui déboule dans le coin opposé ! Cena esquive de justesse mais pas JBL qui passe par … dessous la 3ème corde (oui, ben quand on tombe, on choisit pas toujours le chemin de la chute…)

Et les hostilités sont donc officiellement lancées !
Cena profite de son esquive pour contre-attaquer et balance de puissants atémis à la poitrine du Rock. Ce dernier encaisse sans trop de difficultés et réplique à son tour avec une belle série d'atémis, prenant soin, comme à son habitude, de prendre le public à témoin avant de frapper.

De fil en aiguille, les deux hommes se retrouvent au milieu du ring tandis que l'arbitre explique calmement à JBL qu'il doit rester dehors maintenant qu'il y est.

Carl : Entame de match presque improvisée on dirait…

Jean : Comment ça presque ? Evidemment que c'est improvisé !

Raymond : Oui, enfin ce qu'il voulait dire, c'est qu'on jurerait qu'ils ne se connaissent pas et qu'ils font n'importe quoi…

Jean : Bah, se connaître, si… Après c'est une autre histoire…

The Rock et Cena ne se connaissent peut-être pas intimement mais ça ne les empêche pas de se livrer à une joyeuse démonstration de "C'est moi qui tape les plus fort" remportée tour à tour par l'un et l'autre…
Après être de nouveau passé dans le rôle du vainqueur provisoire, Cena lance à nouveau un gros coup de poing en direction de son adversaire mais le Rock baisse la tête, tourne sur lui-même avec une rapidité affolante et se retrouve directement dans le dos de Cena ! Il l'attrape alors par les aisselles (ça tombe bien, pile poil quand on a une pub pour Sanex qui défile en bas de l'écran) et le cloue au sol dans un crucifix porté avec violence !

Cena retombe directement sur la nuque et le Rock n'en profite pas pour faire le tombé !
Et bien non, le Rock est juste content d'en avoir fini avec les coups de poings et décide de s'octroyer un bain de foule !
Il se rapproche des cordes et s'appuie sur la deuxième en hélant quelque chose que je n'ai pas compris mais qui, visiblement n'a pas lu à JBL qui prend aussitôt une teinte d'un rouge très pigmenté…

Cena se relève avec difficulté, sa nuque le fait visiblement souffrir. Et le Rock en profite pour l'étaler au sol avec un coup de la corde à linge très appuyé. Puis, il prend son élan et revient avec un coup de poing porté aux tempes du rappeur.

Le Rock continue alors son assaut, il relève Cena et … Belly to belly suplex !
Enchaînement avec un DDT suivi d'une projection dans les cordes…
Cena revient et tente de sauter par-dessus son adversaire mais le Rock l'attrape à la taille… Cena se laisse finalement chuter et entraîne le champion du peuple avec lui dans une toute bête … planchette japonaise !
Le Rock est projeté en avant mais se rétablit bien vite sur ses pieds. Cena se relève, plus par réflexe que par dynamisme offensif, et voit fondre sur lui le Brahama Bull qui s'apprête visiblement à lui décrocher les côtes dans une espèce de spear mélangé à un fond de pierre !
Cena esquive de justesse et se paie même le luxe de réaliser un croc en jambe qui fait chuter le Rock au tapis !
Cena lui marche ensuite carrément sur le dos pour rejoindre son coin !
JBL exulte à l'idée de pouvoir rentrer sur le ring. Cette fois-ci Jonh Cena ne tergiverse pas et passe le relai proprement, il semble encore ressentir les effets du début de match sur sa nuque…

JBL s'avance posément mais sûrement vers le Rock qui vient de donner un coup de pied dans la première corde du ring, un peu déçu d'avoir raté sa manœuvre.
Il regarde JBL, puis son coin, et décide d'aller, lui-aussi, faire le changement.
Oui, mais voilà ! Goldust est assis à l'extérieur du ring et lui fait signe qu'il préfère regarder.
Le Rock fait les gros yeux !


Raymond : Un peu gonflé le bonhomme ! S'il ne voulait pas combattre, il ne fallait pas s'inscrire, c'est pas très sympa pour son partenaire…

Jean : Bah, c'est une stratégie pour s'économiser et pouvoir faire la décision à la fin…


Dernière édition par le 21.12.07 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:06

Carl : … Ou alors il a juste …. La frousse !…

Raymond : Eh eh, me plaît bien cette hypothèse à moi…

Frousse ou pas frousse, Rock-e ne va pas s'en laisser compter comme ça !
Il demande à JBL de l'excuser. Le solide Texan ne comprend pas forcément tout mais y voit l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ses adversaires… Aussi il laisse faire.

Le Rock descend furieux aux abords du ring et vient se planter devant Goldust. Ce dernier le regarde et lance un de ses fameux soupirs qui semblent venir du fin fond du char VIP de la Gay Pride…
Le Rock secoue la tête comme pour dire "Hey ho, la pouffe dorée ! On soupire pas quand le Rock t'appelle ! D'ailleurs, on soupire pas tout court ! D'ailleurs, on ne respire même plus quand le Rock est là !" et, joignant le geste à la parole, il lui indique assez clairement que pour mieux voir l'action, il n'a qu'à s'approcher du moniteur en le tirant par le col !
Goldust se lève alors et déclare que c'est une bonne idée. Il pousse le Rock qui en reste comme deux ronds de flanc (et rien à foutre si ça ne s'écrit pas comme ça)… et prend tranquillement sa chaise pour aller s'assoir près des commentateurs arméniens (ouais, c'est international à mort la MDWF !)
The Rock n'en croit pas ses yeux, The Rock croit rêver… Mais the Rock voit ce putain de cinéma en direct live. Il se frotte les yeux et se rapproche de son "partenaire". Le voilà qui ui propose de lui porter sa chaise !

Raymond : Alors là, je comprends plus rien…

Mais c'est pour mieux lui en donner un grand coup dans l'arrière de la nuque.. puis un deuxième, un troisième et quelques 5 ou 6 petits frères.

Carl : Tout de suite, ça paraît plus logique…

L'arbitre n'intervient même pas, il se contente de compter le Rock à l'extérieur sous le regard intéressé de JBL qui y voit un probablement dénouement, au mieux, avec une victoire par décompte extérieur, au pire, avec un match à handicap à 3 contre 1.
Goldust ressemble maintenant à une décoration de Noël, oscillant entre le doré de son costume et le rouge de son sang….
Le Rock relève le corps de son "partenaire" et crie quelque chose comme "Ah ! Tu voulais regarder hein ?!" avant de plonger la tête de Goldust dans le moniteur, dans une gerbe d'étincelles et de fumée !

Jean : Dites donc, on se croirait sur les shows de catch de MTV là !

Carl : C'est vrai ! Manque le vampire mais on peut toujours appeler Nosferatu ou Mordekai !

Raymond : Ouais euh… On n'est pas obliges non plus hein…

Les équipes médicales affluant aux abords du ring. Le Rock remonte tranquillement dans le ring alors que JBL l'accueille avec un grand sourire, lui ouvrant même les cordes, avant de lui faire signe avec son pouce, qu'il vient de condamner ses chances à la victoire.

L'arbitre arrête son compte à 9, il indique au Rock qu'il était temps, et ne prête pas même attention à toute l'agitation qui se produit à côté du ring, avec l'évacuation de Goldust sur une civière et le remplacement du moniteur tv des commentateurs arméniens par un technicien Darty qu'on soupçonne d'avoir été dépêché sur place en anticipation…

Le match peut reprendre !

Raymond : Le match peut reprendre !

Oui, c'est ce que je viens de dire…
Bref, JBL et le Rock se font maintenant face au centre du ring. C'est JBL qui attaque le premier avec un coup de pied dans les côtes du champion du peuple, puis il le place directement sur ses épaules et c'est parti pour un sidewalk slam !
A moitié réussi parce que le Rock retombe sur les fesses et se relève presqu'aussitôt pour esquiver un coup de la corde à linge et donner un grand coup de tête à son texan d'opposant !

JBL recule et s'assoit dans les cordes. The Rock arrive vers lui et exécute un magnifique saut chassé sans élan qui se plante avec à propos sur la tête de JBL, comme une bonne grosse claque des pieds !
JBL titube et finit par tomber en arrière, à l’extérieur du ring. Et là, le Rock nous fait un truc assez inhabituel, le voilà qui agrippe la troisième corde à pleines mains et s’envole par dessus pour retomber sur le texan dans une sorte de saut de l’ange !

La cible est touchée !
Le Rock se relève rapidement mais Cena lui tombe dessus ! Coup de coude dans le dos depuis le bord du ring !
Le Rock pose un genou à terre mais Cena semble encore souffir de sa nuque et va s’appuyer contre les barricades…
Cela laisse tout de même le temps à JBL de se relever et de remettre le Rock dans le ring, non sans avoir bousculé au passage son partenaire…

Carl : J’ai comme l’impression que les 2 Johns ne sont pas encore prêts à passer leurs vacances ensemble…

Jean : En même temps passer ses vacances dans un ranch… Je comprends Cena…

Carl : Ouais, enfin c’était une image hein…

Raymond : Fais pas ton littéraire comme ça !

Carl :

JBL est de nouveau sur le ring et il projette le Great One dans les cordes,… esquive d’un coup de la corde à linge… Ca revient, attention, JBL attrape le Rock et … powerslam !

Le texan sautille sur place et montre à la foule que l’autre General Manager est has been… Bien mal lui en prend, Le Rock se relève et place son bras entre les deux bonnes grosses cuisses de son adversaire !
JBL est à terre et se tort de douleur tandis que le Rock le regarde avec mépris…
Il fixe également Cena qui vient de remonter sur le bord du ring, se tenant encore la tête… Allez, pas le temps de rêvasser, le Great One relève JBL et le place en position de souplesse arrière… qu’il maintient en chandelle… A la grande surprise de tous, Cena demande à la foule d’encourager son partenaire mais peu suivent ses instructions… John insulte alors les spectateurs derrière lui, puis insulte également le Rock qui vient de rabattre durement JBL au tapis. Le Rock se relève doucement et mime un petit coup de balayette à l’intention de Cena qui fulmine derrière sa cordelette…

Le Rock relève encore une fois JBL et l’envoie dans les cordes… Surpassement !
JBL est au tapis, et Cena n’en peut plus… Il rentre sur le ring et se saisit du cou du Rock, par derrière, Neckbreaker !
L’arbitre s’approche des trois hommes mais Cena ne l’écoute pas, il aide JBL à se relever mais lui colle une grosse baffe quand celui-ci est enfin sur pieds !
JBL ne comprend pas mais Cena lui montre le Rock en lui indiquant qu’il faut qu’il en donne plus pour le mettre par terre…
L’arbitre raccompagne Cena en dehors de l’action tandis que JBL relève le Rock après avoir soupiré en signe d’impuissance face aux « conseils » de son allié…
JBL place la tête du Rock entre ses jambes et s’en va pour une powerb… Non, c’est un écrasement de la tête qu’il prodigue en guise de médicament !
JBL demande à la foule d’approuver mais en vain… Tant pis, ce n’est pas la foule qu’il faut convaincre, JBL tente le tombé :
1...
2 ..

Non, dégagement du Great One en force ! JBL semble assez surpris… Le Rock se relève illico et donne un grand coup d’avant-bras dans la mâchoire de Layfield avant de le projeter durement dans le coin où se trouve Cena… Le rappeur en profite pour donner une claque dans son dos et devenir l’homme légal sur le ring…
Mais le Rock est déjà sur eux, se saisit de leurs deux têtes et les frappe l’une contre l’autre… une première fois, puis une deuxième… Les deux Johns chancellent devant les cordes… C’est trop beau pour Rock-e qui prend son élan et d’un double coup de la corde à linge envoie les deux compères en dehors du ring !

Le Rock descend assez vite les rejoindre et s’aperçoit que les deux hommes s’appuient sur la barricade pour reprendre leur souffle…
Le Great One rit de bon cœur et s’approche d’un spectateur non loin de là… Et lui arrache son appareil photo des mains !

Raymond : Allons ! Comme s’il ne pouvait pas s’en payer un !

Le Rock s’approche alors de ses deux adversaires et les pousse indolemment du pied ! La prise de vue sera parfaite ! Le voilà qui mitraille leurs deux postérieurs !

Jean : Eh, eh, il va être content le gars en bleu là… Ca va lui faire de belles photos…

Carl : Encore faudrait-il qu’il récupère son appareil…

Bien vu Carl, Rock-e vient tout juste de le balancer à la face de JBL, qui venait de se retourner…
Au tour de Cena de se retourner maintenant… Le Rock l’attrape et le ramène dans le ring, tranquillement…
Il le soulève alors dans un enfourchement et le rabat durement au centre du ring… Le Rock regarde à gauche puis à droite (c’est bon, on peut traverser) et fait les gros yeux à la foule… Il défait la protection qu’il porte au coude et la balance dans les airs !!!
Ca veut bien dire ce que ça veut dire… le voilà qui part dans les cordes, saute par dessus Cena encore à terre, rebondit dans l’autre corde et revient vers son adversaire… Ca va être le coup de coude du peuple !
Et bien non, le Rock s’arrête juste devant Cena et lui fait le signe du « U can’t see me ! » avant de descendre tout d’un coup sur lui avec un headbutt en plein visage !

Cena se tient le visage à deux mains à présent, ce n’est décidément pas une bonne soirée pour la partie « têtale » de sa personne… Le Rock est assez content de son petit effet et fait signe à JBL qu’il en a aussi pour lui !
Mais c’est sans compter sur les ressources de Cena ! Le voilà qui se relève, sorti de nulle part et place le Rock sur ses épaules… Il va lui administrer son FU !
Non, le Rock parvient à agripper une corde et la manœuvre se transforme en coup de la guillotine ! Cena s’en prend une nouvelle fois un bon coup dans la nuque !
Mais alors que le Rock est debout sur le tablier du ring, à l’extérieur des cordes, JBL se rue sur lui et l’envoie valdinguer dans la foule… L’arbitre vient à la rescousse du Rock et empêche JBL de poursuivre…
Cena en profite pour descendre en bas du ring lui-aussi, toujours en se tenant la tête, et va chercher le Great One… Il le place pour une powerbomb ! En dehors du ring !
Et il l’exécute à la perfection !
Le Rock en a pris un sacré coup, d’autant que le bord du ring n’est pas très bien rembourré à cet endroit…

Mais Cena semble bien amoché également et a beaucoup de difficultés à revenir sur le ring…
Il y parvient cependant et va même faire le changement avec JBL qui n’attendait que ça pour descendre à son tour en dehors du ring et se saisir du Great One pour le ramener dans le ring !
Le Rock est maintenant accroupi, en train de se relever mais JBL arrive en trombe sur lui et … Big boot !

Jean : Oh, la vache, il a du lui décrocher la mâchoire là !

Carl : Un petit air de vengeance peut-être…

Vengeance ou pas, le Rock déguste ! JBL l’arrose de coups de pieds avant de le ramener dans le coin où il s’en donne à cœur à joie alternant avec Cena les coups de poings sur le ring… l’arbitre renonce à dire quoi que ce soit, de toutes façons, à deux contre un, que pourrait-il bien faire…
JBL passe le relai à Cena qui ramène le Rock au centre du ring et lui rend la monnaie de sa pièce… Coups de coude d’abord, puis backsuplex… et enfin un très beau DDT !
Cena ne poursuit pas plus avant son assaut… Il monte sur la troisième corde et se prépare à une belle descente du coude… à la Shawn Michaels !
Parfaitement réussie !
C’est le tombé !
1 ..
2..

Non, ça ne suffira pas, le Great One relève son épaule droite et fait casser le compte… Cena se relève, visiblement encore étourdi, et s’en va faire le changement avec JBL en lui disant clairement qu’il n’a plus qu’à le finir… JBL entre sur le ring d’un air de dire « Mais ouais, bien sûr… » mais s’en va résolument expliquer sa façon de penser au Great One…

Souplesse arrière, suivie d’un backbreaker !
JBL lève encore le Rock et le place sur ses épaules, c’est un FU ? Non, un fallaway slam qui rabat le Great One au tapis !
Le Brahama Bull est dans de sales draps et ce n’est pas étonnant, à deux contre un…

Il se passe quelque chose, la foule se lève pour lorgner le milliotron !

Raymond : Hey mais regardez ça !

Voilà Goldust ! Goldust revient vers le ring, il marche d’un pas rapide et la tête basse, il a l’air décidé à entrer en action cette fois, mais de quel côté ?!

Jean : Ca alors, je m’attendais pas à le voir rappliquer de sitôt !

Carl : Ouais, et puis vous avez vu, c’est comme dans les films américains quand les héros sortent d’une bonne grosse baignade sans une goutte d’eau… Regardez-le, costume impeccable… On ne dirait pas qu’il est passé à travers un écran de tv tout à l’heure !

Raymond : Bah, c’est logique, c’est un expert en cinéma !

Carl : Ouais mais là, on est carrément dans le domaine des effets spéciaux ! !

JBL est tout aussi intrigué que nous et relâche un peu son attention… Ca pourrait bien lui être fatal… Le Rock est derrière lui et lui porte un Rock Bottom !

Carl :Sorti de nulle part ! !

Jean : Ah, ben non, il était juste à côté sur le ring, là…

Le Rock profite de la surprise générale et tente le tombé !
1..
2..

Non, il n’y aura pas 3, JBL ne se dégage pas mais Goldust vient d’agripper la jambe du Great One et le tire en dehors du ring… Le Great One est furieux et tente un coup de poing mais Goldust bloque le coup et … exécute un BaffSteack, directement sur le sol de la salle !

Carl :Ah, bah, il imite mieux BaffTech que le Masked One celui-là, c’est beaucoup plus efficace ! !

Raymond : Et pourquoi personne ne m’imite moi ?!

Jean : Je suis sûr que tu ne tiens pas vraiment à avoir une réponse…

L’arbitre ne peut pas se permettre de faire sonner le cloche, après tout c’est le Rock qui a commencé en attaquant Goldust plus tôt dans la soirée mais on voit bien qu’il maîtrise moyennement la situation tout de même…

En tous cas, c’est tout bénef’ pour JBL qui vient chercher le Great One, quasiment inanimé en dehors du ring… JBL le ramène sur le ring, et demande à Cena de lui « tenir debout »… Cena râle à outrance mais finit par s’exécuter… JBL prend son élan et fonce alors vers le Rock, que Cena maintient debout, pour une clotheline from hell…

Carl :Tsss... C’est téléphoné… le Rock va se baisser et c’est Cena qui va ramasser… On voit ça dans tous les matchs !

Et bien Carl avait … tort ! JBL foudroie le Rock de sa corde à linge, Cena esquivant à temps le coup…

Carl :Au temps pour moi !

C’est le tombé !
1..
2..

… et 3 !!!!


Dernière édition par le 21.12.07 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:06

Vainqueurs du tournoi et New Tag Team champions : John Cena & JBL

Raymond : Incroyable, ils l’ont fait !!

Jean : Ils étaient deux contre un en même temps !

Carl :Tout ça, c’est la faute de Goldust !

Raymond : Et ben ça, c’est pas sûr !

Carl : Ben, si, c’est évident quand même !

Jean : Non, Carl, regarde, Raymond a raison !

Sous les yeux médusés du public, Goldust vient de jeter sa perruque à terre et se débarrasse de son manteau !
JBL et Cena qui célébraient en tirant la couverture chacun de son côté ont tous deux un mouvement de recul en apercevant… le Masked One ! C’est le Masked One qui se cachait sous les traits de Goldust !

Carl : Je me disais ! J’avais du mal à comprendre comment il avait pu se remettre sur pieds aussi vite !

Le Masked One se rapproche du Great One, depuis l’extérieur du ring et le regarde avant de déposer à côté de lui ce qui ressemble à un exemplaire de son livre incendiaire à l’encontre de la MDWF…

Jean : Un vieux litige ?!

Raymond : Aucune idée ! Mais après lui avoir coûté la chance de récupérer le titre tag team, je ne crois pas que le Great One va être son meilleur ami à l’avenir !

Carl : Je dirais même plus… Je vous prédis une vengeance en bonne et due forme !

Jean : Bon, c’est pas tout ça, mais on a des nouveaux champions là ! Et il paraît qu’il se passe quelque chose en coulisses…

Raymond : Ah oui ?

Cette fois il y aurait de l’agitation au niveau de l’entrée VIP

Videur : Et vous dites être monsieur :… ?

Homme mystérieux (encore un !) avec de longs cheveux noirs bouclés mal cachés sous une perruque, des lunettes triple-foyer qui pourrait arrêter une roquette, qui apparemment déstabilisent celui qui les porte plus qu’autre chose, un cure-dent sur une oreille…) : M. Geek, Razor The Geek… Je suis le grand frère de Ricky, propriétaire de la OUSK ! Il m’a donné ce ticket VIP.

Kevin Nash : Et Ricky m’a personnellement chargé de l’accompagner... tiens regardez, le voila qui arrive, on va pouvoir lui demander…

Et effectivement, Ricky The Geek arri… hum, enfin c’est quelqu’un ressemblant de loin à Ricky The Geek qui arrive. La taille est a peu prêt la bonne, mais le teint de peau est beaucoup plus foncé, les lunettes sont à verres fumés, et on peut distinguer la forme d’un cigare dans la poche de la chemise.

Fake RTG : Una problemo avec mon frère ??

Videur : Euh... non, non aucun problème ... Bon show messieur…

Et bien, finalement Kevin Nash aura réussi son coup pour faire rentrer son ami Scott Hall en VIP.

Carl : Je crois que ça va commencer, magnons nous.

Jean : Ok. Raymond, t’annonces ?

Raymond : Ok j’annonce !


Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.
L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada.Montrant Rémi & René du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Les deux hommes montent sur le ring.

WEEEEEEEEEYYYYYYY !!!
Heeeeere is the (la musique s'emballe et se transforme peu à peu en un rythme plus … latin) New Wrestling Revelation !
The truth will be unmasked
When the Masked One cares
The secrets lay down, hacked
When the Masked One Airs


La cloche retentie, c’est parti pour cette première demi-finale ! Les deux hommes semblent relativement frais physiquement pour ce match : Masked One n’a fait qu’une bouchée de Zizi-Top, et malgré un combat plus disputé face à Shelton Benjamin, Hébus ne semble pas avoir grillé trop de cartouches non plus. Et d’ailleurs, ça se voit, pas de round d’observation, c’est immédiatement un premier contact au centre du ring ! L’épreuve de force profite, comme bien souvent, à Hébus qui fait fléchir l’homme masqué sous sa puissance. Mais ce dernier porte un coup de genou à l’abdomen d’Hébus, et glisse astucieusement dans son dos, tentant de le saisir avec une ceinture arrière, seul moyen de maîtriser la bête en ce début de match. Hébus, plus vif et intelligent qu’on ne le croit, se précipite immédiatement vers le coin du ring en marche arrière, pour y écraser son adversaire ! C’est réussi et l’impact fait lâcher la prise. Hébus profite de la situation et porte maintenant une série de coups de béliers sur l’homme masqué. Ce dernier encaisse en grimaçant. Hébus prend quelques pas d’élan et s’élance pour une nouvelle charge… mais Masked One lui envoie son pied dans la figure ! Il n’a eu qu’à lever la jambe, qu’El Natural est allée percuter de plein fouet. Il est un peu sonné du coup, et le luchador saisit l’occasion, s’élance pour un Running DDT… Non ! Hébus ne se laisse pas faire, et contre avec un puissant surpassement ! Bien qu’il ne soit pas un cruiserweight, Masked One a voltigé ! Hébus se frappe la poitrine pour se galvaniser…

Raymond : Et bien, Hébus va encore être très fort cette année… Masked One semble sans solutions en ce début de match.

Carl : Laissons lui le temps de trouver son rythme de croisière, ainsi que la strategie à utiliser contre une telle force de la nature…

Jean : Ouais enfin qu’il tergiverse pas trop, parce qu’Hébus est du genre à vite finir le travail…

C’est d’ailleurs bien son intention. Il prend quelques secondes pour se secouer la tête, et évacuer le choc qu’il a reçu à la tête et voilà qu’il relève Masked One, le soulève dans les airs pour un Suplex… olalah, il maintient son mystérieux opposant pendant 5 bonnes secondes avant de se laisser tomber en arrière en un fracas qui ébranle tout le ring ! Masked One se tient douloureusement le dos… Hébus ne lui laisse pas le temps de souffler, le relève à nouveau, le projette dans les cordes, clothesline… non, Masked One esquive ! Puis il court dans le sens inverse et s’élance pour… NON ! Hébus l’intercepte avec une sorte de puissant lariat et le cloue au sol ! Nouvelle tentative de riposte avortée pour Masked One qui rampe au sol, un peu énervé que rien ne fonctionne pour lui dans ce match. Un énervement qui va lui profiter d’ailleurs… alors qu’Hébus tente à nouveau de le relevr, à genoux au sol, Masked One bombarde l’abdomen d’El Natural de coups de poing, réussisant à couper le souffle de la bête. Puis VLAN, un grand coup au menton ! C’est qu’il a du caractère le bougre. Mais Hébus, il en a aussi. Surpris par ce retour « fraume nowaire » comme diraient nos amis américains, le voilà un peu vexé. Pour se soulager, il arme un grand coup de pied en direction de la figure de Masked One… mais ce dernier roule au sol et l’esquive à temps. Au passage, il place une manchette sur la jambe d’appui d’Hébus et le fait chuter au sol ! Astucieux ! Conscient qu’il ne doit laisser aucun répit à son adversaire s’il veut prendre le dessus sur lui, le lutteur masqué se rue sur la jambe d’Hébus et porte une clef… bien appliquée, on voit que derrière ce masque sa cache un fin technicien. Hébus gigote et tente de se dégager, mais Masked One tient bon… il réussit même à se relever tout en gardant la clef, puis plonge sur son adversaire, descente du genou en plein sur la jambe d’Hébus ! Ce dernier grimace de douleur.

Carl : Masked One a peut être trouvé une ouverture…

Jean : Il a trouvé la fermeture éclair de sa braguette peut être ?

Raymond : Waouh, on dirait une blague de John Cena

Jean : Y’a deux types au second rang derrière nous qui ont rigolés.

Carl : Oui, mais c’est à cause de ta coupe de cheveux ça.

Jean : Ecoutez moi les remake foireux de Mel Gibson et Danny Glover, je vous emmerde, ok ?

Sur le ring, l’homme au masque pas en fer (variante) tient toujours la prise. C’en est trop pour Hébus, c’est comme s’il venait d’entendre 187 blagues de Jean Brassard à la suite ! Il se redresse, en position assise, puis balance une bonne droite au masque de son adversaire, qui ne l’avait pas vu venir ! Sonné, il laisse Hébus se dégager sans trop de soucis. Néanmoins, la bête a du mal à se relever… et c’est même Masked One qui est le premier debout, avantage dont il profite, il attrape El Natural et lui porte un DDT… NON ! Hébus ne se laisse pas faire, et à nouveau, il contre en surpass… non ?! Il soulève plutôt Masked One sur son dos, en bonne position pour porter un gros spinebuster type Alabama Slam ! Mais c’est sans compter sur la ruse de Masked One, qui se retient aux cordes… Hébus tire de toute ses forces, mais le luchador ne lâche ! Il en remet un coup… toujours pas ! Hébus est tout rouge, si c’était David Banner il serait déjà tout vert et il aurait déchiré son short. Cette fois ci il tire violemment… Masked One est emporté, tellement fort qu’il passe par-dessus Hébus et retombe sur ses pieds face à lui ! Les deux sont aussi surpris, mais Masked One est plus vif, il donne un coup de pied à l’abdomen d’El Natural et… IMPLANT DDT ! Cette fois c’est réussi, et c’était beau ! Masked One fait le tombé…

UN…
DEUX…
TRR… NON, Hébus se dégage, levant un poing rageur dans les airs. Masked One soupire, épuisé par son effort et également un poil (c’est le cas de le dire face à Hébus) déçu de ne pas avoir couché la bête suite à cette belle manœuvre. J’en profite pour saluer Philippe Manœuvre, grand fan d’Elvis Supreme devant l’éternel. (comme nous tous) Masked One se relève, ne lâche pas l’affaire, il attrape la jambe d’Hébus et tente une Figure Four Leg Lock… non, Hébus donne un grand coup de tatane dans le dos du luchador avant qu’il ne puisse sceller la prise ! Hébus se relève… mais Masked One le prend de vitesse à nouveau, avec un low dropkick en plein dans les genoux ! Hébus tombe littéralement face la première au sol ! Masked One, opportuniste, voilà l’occasion parfaite de placer… UN SINGLE LEG CRAB ! Voilà Hébus de nouveau pris au piège ! Masked One en rajoute, et frappe du poing le genou d’Hébus, tout en rajoutant de la pression.

Carl : La tendance est peut être en train de se renverser, voilà un moment qu’Hébus ne contrôle plus les choses !

Raymond : Il ne faut pas vendre la peau de la bête avant de l’avoir tuée…

Jean : Ah, je me doutais bien qu’il y en aurait un de vous qui la sortirait celle là. A chaque match d’Hébus, ça vous tente trop hein, bande de petits médiocres sans imagination ?

Carl & Raymond : Ta gueule Jean !

En tout cas ce dicton n’était pas faux, car Hébus réussit à saisir les cordes ! Nouveau moment de frustration pour Masked One… et quel match ! Masked One, malgré la fatigue, est le premier debout, et il compte bien poursuivre son offensive. Il prend quelques pas d’élan, et guette, attendant que le chaînon manquant se remette sur pieds… lorsque celui-ci y arrive, non sans difficultés, l’homme masqué se rue vers lui… MAIS HEBUS L’ATTRAPE AU VOL POUR UN SPINNING ROCK BOTTOM ! Ou si vous préférez le « Catatonic » de Chris Harris, ou bien encore le « Samoan Slam » d’Umaga. Masked One est écrasée au sol comme une crêpe, la puissance mais aussi la rapidité d’exécution d’Hébus est effrayante. C’est le tombé, sur un homme masqué KO, le bras en croix au centre du ring…

UN…
DEUX…
TRRR… NON ! Masked One s’en sort, de très peu ! Armando Alejandro Estrada ne manque d’ailleurs pas d’engueuler chaudement l’arbitre, qui selon lui est un peu mou. Il faut dire que comme cet arbitre n’est pas un no-life qui passe sa vie sur la MDWF et sur des sites pornos, du coup il n’est pas très musclé du bras droit, n’est-ce pas John Cena ? Hébus semble également agacé de ne pas avoir pu conclure le match… il se relève, toujours bien handicapé par son genou, il boîte même ! Masked One lui se relève lui aussi péniblement, à l’aide des cordes… il a été sacrément sonné ! Ca va se jouer à pas grand-chose cette fin de match, les deux demi-finalistes sont déjà bien « abimés ». Hébus, toujours en boitant, se dirige vers son adversaire et le saisit par le masque… puis BAM, coup de tête ! Encore un bon choc pour Masked One, qui commence à voir tourner les étoiles au dessus de sa tête. Nouveau coup de boule, encore plus sévère ! Heureusement qu’Hébus le retient d’une seule main, sinon il serait sans doute allé au tapis. El Natural retient donc toujours Masked One comme un pantin désarticulé à bout de bras… il pense là voir le bon moment pour en finir, voilà qu’il porte le Luchador aux cheveux longs sur son épaule ! Puis il prend quelques pas d’élan pour un RUNNING POWERS… NON, la douleur d’Hébus à la jambe est trop forte, il tombe à genou, impuissant ! Masked One lui se réveille et saisit immédiatement l’opportunité, c’est un ROLL-UP !

UN…
DEUX…
TRRRRRRRRRROOOOOOI…

NON ! Hébus se dégage in extremis ! Masked One avait tâché de placer la pression sur la jambe d’Hébus pour l’empêcher de briser ce tombé, mais la bête a des ressources. L’homme masqué sait qu’il faut qu’il maintienne Hébus au sol, ne surtout pas le laisser faire parler sa puissance. Voilà donc qu’il le relève brièvement, pour lui balancer un grand coup de genou en pleine tête, MMA style. Hébus est sonné. Masked One lui se dirige à nouveau vers la jambe douloureuse d’Hébus, peut être pour une nouvelle clef mais quelque chose retient son attention au dernier moment…

Jean : THE ROCK !

Oui Jean a raison, voilà The Rock qui débarque sur la rampe d’entrée entouré d’une nuée de gardes du corps. The Great One traverse l’entrée tranquillement, presque en touriste, puis vient se placer près du ring. Masked One, méfiant, ne quitte pas des yeux ce spectateur particulier… et ce dernier lui rend. Voilà qu’il retire ses Ray-ban à 777777 dollars (son chiffre porte bonheur) et fixe longuement l’homme masqué.

Raymond : Mais qu’est-ce qu’il fout là ?

Carl : Ca semble évident, il veut se venger après le sale coup que Masked One lui a fait dans le match pour les titres par équipe !

Jean : Hey mais attention… !

Voyant que Rock-E n’a pas l’intention de l’attaquer, Masked One retourne à ses affaires… mais Hébus est déjà debout, et le prend par surprise, SAUT DE LA HORDE ! SAUT DE LA HORDE ! L’impact n’est peut être pas aussi fort que d’habitude, la vitesse de l’animal étant largement réduite à cause de sa blessure, mais ça reste impressionnant, et après un tel combat, pas sur que Maske One soit en mesure de s’en sortir… c’est le tombé…
UN…
DEUX…
TTRRRRRRRRRRRROIS !

OUI ! Cette fois c’est bon, Hébus l’emporte et se qualifie pour la finale du King of the Ring.


Dernière édition par le 21.12.07 21:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:07

Vainqueur : Hébus

Raymond : Et bien, années après années, Hébus est toujours présent… il a gagné le Rumble l’année dernière, le voilà en finale du King of the Ring !

Jean : Oui enfin avec sa blessure et un combat aussi épuisant on peut lui souhaiter bonne chance hein…

Carl : Ne pas vendre la…

Jean : STOP !

Carl : Hihihi.

Raymond : Mais regardez ce qui se passe à l’extérieur du ring…

A l’extérieur du ring, c’est l’inimaginable qui se produit : The Rock, tout sourire, applaudit vivement Hébus ! Ce dernier n’en revient pas, il est là, les yeux grands ouverts, l’écume aux lèvres… ah, on me fait signe que c’est son expression naturelle. Un autre qui n’en revient pas c’est Estrada, a quelques mètres de là. Rock-E monte maintenant sur le ring…

Carl : Payback time…

Jean : Mais non, c’est un PPV !

The Rock & Hébus se croisent, leurs regards aussi. Ni vraiment reconnaissant, ni vraiment chaud à l’idée de remettre les couverts avec le Great One une énième fois, El Natural quitte le ring, toujours en boitant… Estrada l’aide à marcher le long de la rampe, lui aussi en jetant un lançant un dernier regard méfiant à Rocky. Lourd passif entre ces trois là… mais l’actualité c’est plutôt le passif entre The Rock & Masked One, qui se cherchent des noises depuis plusieurs semaines maintenant.

Il ne reste plus que The Rock. Et au sol, Masked One, qui se relève pénibl… BLAM ! The Rock lui envoie un grand coup de pied dans la figure pour le renvoyer au tapis ! Puis il se jette au sol, le roue de coups maintenant ! Ca ne rigole pas entre ces deux là… et voilà que The Rock s’en prend au masque de son ennemi ! Il le déchire carrément… et REUSSIT A L’ENLEVER ! The Rock brandit le masque dans les airs comme un trophée, et l’essaye même pour le fun…. Pendant ce temps, Unmasked One comme on pourrait désormais l’appeler, reste au sol. L’angle de la caméra, ainsi que ses longs cheveux qui recouvrent son visage, nous empêchent de l’identifier… The Rock lui, ne veut plus faire durer le mystère, il saisit l’homme par les cheveux et… ce dernier repousse Rock-E, le prend par surprise et BAFFSTEAK !

Raymond : C’est… ?

The Rock vient de se faire surprendre par un Baffsteak exécuté à la perfection ! L’homme démasqué se relève, rejette ses cheveux en arrière…

Carl : BAFFTECH !!

C’est bien lui, ce n’était pas du bluff ! BaffTech est là, au milieu du ring. Voilà maintenant qu’il frotte l’épaisse couche de maquillage sur son pectoraux, révélant son fameux tatouage, le doute n’est plus permis !

Raymond : Ca alors ! C’était bien lui le mystérieux lutteur masqué auteur de ce pamphlet à charge contre la MDWF…

Jean : S’il aime pas la MDWF, il a qu’à pas revenir en tout cas, ce justicier de mes deux !

En tout cas, il a pas l’air si malheureux que ça d’être « officiellement » de retour, le Baff ! Il scrute une foule en délire, qui clame « BaffTech, BaffTech » comme dans les plus beaux jours… blasé ou pas, notre plume acide semble émue ! Tellement qu’il laisse le temps à The Rock de se remettre sur pieds avec son fameux saut carpé, waouh quelle agilité, en plus quand il le fait lui il risque pas de se péter un genou comme HBK. Baff le voit venir : c’est parti pour l’échange de gifles ! A toi, à moi… la foule fait « ouuuais », « bouuuuh », c’est le délire dans l’arène ! Ces deux légendes de la MDWF sont entrain d’en découdre sur le ring pour la première fois, mais leurs antécédents sont lourds : rappelons que The Rock avait trahi le Silence Sampler de BaffTech pour rejoindre Edge & IRS. Et ça, l’ex « Général Balayeur » ne l’a pas oublié, l’échange est d’une violence rare… dans leur élan, les deux rivaux se projettent même en dehors du ring ! Et le combat se poursuit le long de la rampe, sans qu’aucun des deux ne puisse prendre l’avantage. Voilà qu’ils sont bientôt tout en haut de la rampe, The Rock tente un instant de lancer Baff du haut de celle-ci, mais ce dernier le contre et l’envoi plutôt tête la première derrière le rideau ou les lutteurs font leur entrée… le combat se poursuit en coulisses, Baff balance brutalement Rocky contre un mur, tente de le charger mais ce dernier l’esquive, puis ramasse une espèce de caisse en carton qui trainant et l’envoi à la gueule de Baff ! Pas ce qu’il y a de plus efficace mais le combat est si intense qu’on ne calcule plus rien de deux cotés. Celui qui ne calcule rien non plus, c’est Kevin Nash, entrain de se préparer pour faire son entrée, qui se trouve là, juste devant les deux ennemis jurés… Big Daddy Cool observe le combat un moment, puis hausse les épaules et se dirige vers la rampe d’entrée…

Raymond : La seconde demi-finale va commencer, malheureusement on va être obligés de laisser de coté la bagarre entre BaffTech et The Rock… mais gageons que ce ne sera pas leur dernière confrontation !

Carl : Tu m’étonnes ! Tout ça sent le dream match d’ici peu… frottons nous les mains.

Jean : Ouais surtout qu’il fait froid.

Raymond : Belle observation Jean. Maintenant faisons place à la seconde demi finale !


AOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Tell the boys with guts to come in the ring tonight
Don't care about the rulebook because you make your own rules
You don't have to takes to fill they shoes
See, it's just a crowd pleaser,
On the ground I leave ya
You're the first never makin' emenies with these soldiers
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
You might wind up in a body bag !

Cela ne peut signifier qu'une chose : l'arrivée du seule et unique, Big Sexy, Kevin Nash !! Le voilà qui se pointe sous le PognonTron, le sourire aux lèvres face à l'accueil que lui réserve les fans. Puis ils tapent un peu la discute avec eux, leur dit qu'il a croisé deux abrutis entrain de se déchirer en backstages, que le monde tourne mal, que c'était mieux avant. Le tout nouveau membre de Ousk descend tranquillement la rampe, saluant ses fans du fameux geste du WolfPack (une sorte de signe du taureau à une main, si vous voyez le truc). Il arrive aux abords du ring, monte sur l'appron, et enjambe comme à son habitude la 3ème corde, avant de refaire, mais plus puissament cette fois, le signe du WolfPack. Très zen, comme à son habitude, il se laisse choir sur les cordes du ring, se recoiffe (Edge, sort de ce corps !) et attend pépère l'arrivée de son dernier adversaire.

No more sorrow de Linkin Park retentit dans l'arena ! Jay se tient en dessous du miilitron sans bouger, tête baissé...Il attend quelques peut, puis enlêve sa capuche avec énergi et avance vers le ring assez rapidement. Il ne prend pas la peine de monter par les escalier, et passe entre la 2em et la 3em corde. Une fois dans le ring, il monte sur un des turnbuckle et salut ses fans, et n'hésite pas à faire quelques mauvais gestes à ceux qui l'insultent. Puis il redescend et attend son adversaire en faisant quelques échauffements...

Haha quel bel entrée, l’orphelin de Punisher s’arrête finalement et regarde en direction du Titantron…


Jean : Hey, tu sais à qui il me fait de plus en plus penser ?

[color=#a020ff Carl et Raymond : A ta mère ?

Jean : Non…A Véronique…

[color=#a020ff Carl et Raymond : TOUTOUYOUTOU !!

Jean : Et voici le champion X !

La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin

A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue alors qu’il soulève sa ceinture Hardcore


Ca y est ! Les gladiateurs sont maintenant tous sur le ring ! Ils se mettent en triangle et se regardent, il savent qu’il n’en restera qu’un, et Christophe Lambert ne sera pas là pour tous les tuer à coup d’épée et choper leur énergie vital ! C’est très sérieux…Black Jay Brawler montre à Kevin Nash René Duprée du doigt et demande une alliance, Nash sourit et accepte, les deux hommes se dirigent vers le français mais à la surprise générale, BJB met un gros coup dans le dos de Nash qui s’effondre à terre, Duprée en profite pour sortir du ring et regarder ce formidable spectacle qui se prépare…BJB n’y va pas avec le dos de la cuillère et n’hésite pas à donner des coups de pieds là où ça fait mal, bas ventre, testiboule et ce qui s’en suit. BJB relève Nash et lui donne un coup dans la gorge puis plusieurs dans la tête, mais Nash est grand et fort et il est donc compliqué de le faire tomber. Pour cela, Jason prend de l’impulsion sur les cordes, court vers Nash et OUUUHHHH Clothline ! Mais le géant ne faiblit pas, Jason retente la même opération…OUUUHHHH Clothline encore ! Kevin Nash commence à vaciller, Jason prend encore plus d’impulsion et OUUUUUHHH !! Kevin Nash contre avec un BigBoot des moins orthodoxe, Jason s’écrase comme une crêpe, René Duprée remonte discrètement sur le terrain…Tentative de Roll-Up sur Nash ! 1..2..Nash casse, il se relève aussitôt et tente d’attraper le français mais le bougre est trop rapide et descend du ring, le grand barbu se prépare à le suivre mais BJB c’est lui aussi relever et fait un Back Cracker ! C’est autour de Nash d’effectuer une imitation de la crêpe, l’ancien Punisher en profite pour essayer le tomber..1..2..Mais René Duprée casse le compte, lance Brawler sur le coin, coup de coude dans la gorge, BJB se la tient (la gorge…) Duprée monte sur la deuxième corde (faut pas trop lui en demander) et fait un double Axe Handle sur Brawler qui s’écroule, Duprée tente le tomber..1..2…Nash casse la prise, il prend Duprée par les cheveux, le met sur ses épaules ! Mais le français est coriace, se débat et ressort du ring sous le regard de notre Nash qui lui crache des blasphèmes (et des petits machins de salive par la même occasion), mais Duprée lui fait signe de se retourner, ce que fait Nash qui voit BJB qui commence à se relever et vaciller, Nash lui donne une baffe, BJB répond par un coup de poing, Nash redonne une baffe mais BJB persiste avec ses coup de poings, il les enchaînent..1..2..3..4..5..6, Nash arrive dans le coin et BJB en profite pour monter sur la seconde corde et redonne des coups de poings.

Carl : Peu technique mais très efficace !

En effet, le géant barbu ne réagit plus…Du moins c’est ce qu’on croit, il attrape BJB par la taille et semble vouloir le jeter mais BJB contre avec une planchette japonaise ! Nash se relève tout de suite après et court sur BJB mais l’ancien fiston de Titan donne un coup de pied dans le bas ventre de ce cher monsieur et enchaîne avec un DDT ! Black Jay Brawler est en feu ! Il tente le tomber..1..2..Nash lève l’épaule…Jason rentente..1..2…Nash relève l’épaule !

Raymond : Je me demande pourquoi y’en a qui s’entête à faire ça…

Jean : Parce qu’ils ont suivit tes conseils.

Raymond : J’ai déjà conseillé ça ?

Jean : Bah les tombés, y’a que ça que tu savais bien faire

Raymond : C’est drôle…

Les minutes passent et Jason continue d’assouvir sa domination sur le membre de OUSK qui a du mal à se faire respecter, en effet la vivacité de Jason lui empêche de faire bien des choses…De plus René Duprée en dehors du ring ne cesse de le provoquer ! Dur de gérer les deux choses ! Et pourquoi pas régler les deux problèmes en même temps ? Black Jay Brawler prend de l’impulsion pour sauter sur Nash mais celui-ci le réceptionne et le balance sur Duprée qui draguait une petite américaine à gros seins…Nash vraisemblablement fier de son action monte sur la seconde corde histoire de faire gronder le public, il descend du ring où il voit les deux corps de ses adversaires…Une partouze de morts…Nash commence par soulever Jay puis Duprée, les deux sont groggy et ne comprennent pas trop ce qui leur arrive…Nash présente les deux corps au public, il montre celui de BJB, le public hue…Il montre alors celui de Duprée, et le public explose ! Apparemment ils veulent que le français se fasse hacher menu ! Nash jette BJB et soulève Duprée, le met sur ses épaules, veut le jeter contre la barrière de sécurité mais le français met ses bras au dernier moments, Nash se précipite sur lui mais Duprée lui fait un Eyepock et tente de fuir mais se fait bloquer le passage par Jason qui tente le superkick, Duprée se baisse et c’est Nash qui se le mange en pleine face ! Quel artiste ce Duprée ! Alors que Jason vérifie les dégâts sur Nash, le français se farcie l’ancien Punisher à coup de Snap jab puis décampe de l’autre côté du ring…

Jean : Qu’est ce qui lui arrive ?

Raymond : C’est que le coco il a deux matchs…

Nash et Jason se relève au même moment, Jason remonte sur le ring et Nash tente de lui chopper la jambe mais Jason se précipite sur les cordes et tente un Baseball Slide mais le membre de OUSK évite, et donne un gros coup dans la cuisse de Jason qui crie très fort (normal, il a mal…Et Dieu sait que les coups venant de Nash sont pires que des anesthésiants…Quand Nash te frappe, ta jambe tu la sens plus…Jamais…) Bon là par contre il a du rater la veine, c’est pour ça que BJB a les larmes aux yeux…Nash remonte tranquillement sur le ring et travaille sur la jambe de BJB…BJB boite et ne peux pas courir pour échapper au géant…C’est alors que remonte René Duprée, le français monte sur le ring et frappe Nash par derrière (décidemment) lui fait un puis deux Back Suplex, BJB monte sur la troisième corde et fait un Moonsault que se prend Duprée en pleine face ! BJB tente le tomber..1..2...Duprée lève le bras, bras qui se fait attraper par BJB qui tente le arm drag mais Duprée fait une roulade arrière, tente le croche patte mais BJB évite et fait un Bulldog ! Face la première sur le sol ! Jason est en feu, Nash tente la clothline mais il évite une fois de plus en passant sous le bras de Nash, Nash se retourne et encore Superkick ! Nash ne tombe pas ! Black Jay Brawler donne un coup dans le ventre de Nash qui se cambre…Arrive à mettre Nash sur ses épaules ! C’est partit pour le Black Crash ! Non ! René Duprée pousse BJB qui se laisse tomber sur le dos (Donc Nash se mange lamentablement), BJB se relève (Puisque c’est le barbu qui a tout mangé) et se jette sur Duprée, et lui donne une série de coups de poings, BJB se relève et crie, la foule le suit mais une fois qu’il se retourne, Duprée a encore quitté le ring…BJB profite que Nash soit toujours au sol…

1..2..3 !!

NOOOON BLAGUE !!! ET QU’ELLE EST DRÔLE !! Nash a mit sa jambe sur la corde !


Dernière édition par le 21.12.07 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:07

BJB n’en croit pas ses yeux, il remet le corps de Nash au milieu du ring et retente le tombé…Mais c’est trop tard, Nash commence à se relever ! Mais BJB donne un coup de pied dans le torse de Nash…OUHHH ! Puis un deuxième ! OUHHH ! Il met son genoux sur le dos de Nash, prend ses bras et tente la soumission…Malheureusement Nash est bien trop musclé et casse rapidement la prise, les deux hommes se retrouve une fois de plus face à face, yeux dans les yeux…Il n’y en aura qu’un seul en finale ! Nash fait signe à Jason de frapper où il veut, Jason frappe le torse mais Nash ne réagit pas ! Il frappe la tête mais Nash ne réagit pas ! Il frappe la jambe mais Nash ne réagit pas ! Il frappe alors les croustibats une fois de plus ! Nash se baisse !! Jason lève les bras et demande l’aide la foule qui crie et tape des pieds.

[color:2827=#a020ff Carl : On se croirait dans un concert de Country…

Jean : HHHHHHHHIIIIIIIIIHAAAAAAAAAAAAAAAAA !!

Raymond : Tout doux la vache…

Jason fait un Back Breaker à Nash, monte sur la troisième corde, tape dans ses mains…C’est reparti pour le Moonsault ? NON ! Il n’a pas vu Nash se relever car il est dos à l’action ! Nash le choppe par les aisselles ! Il se prépare pour le Jacknife Powerbomb ! Il lève le corps de BJB ! Qui passe par au dessus de Nash et contre en Hurricanerana !! Nash se frotte les yeux, BJB fait cette fois signe à Nash de s’approcher, Nash court vers Jason mais celui-ci fait un croche pied et Nash se ramasse par terre ! Il lui donne des coups dans les côtes ! Puis relève Nash ! Il se prépare pour un Black End ! Mais Nash baisse violement le bras et enchaîne avec un DDT ! Nash relève le jeunot fait le signe de la mort autour de son cou, le met sur une épaule mais Jay s’accroche à la troisième corde avec les mains, glisse derrière Nash, le pousse ! Nash se retourne, Coup de pied dans la tête ! Nash se tient le visage ! BJB monte sur la troisième corde ! TOP ROPE BULDOGG ! Puis BJB met Nash sur ses épaules !

ET C’EST LE BLACK CRASH !!!

BJB finit enfin par le faire ! Il se met sur Nash pour le décompte !

Un !

Deux !

Tro…

René Duprée est remonté sur le ring et a chopé la jambe de BJB, il le lance contre le coin, donne un coup d’épaule, Snake Eyes, et…

LOIRE VALLEY DRIVER !!

Black Jay Brawler finit K.O ! René Duprée va sur le corps d’un Nash innerte...

Un

Deux

Trois !!

Vainqueur : René Duprée

Raymond : Et voila, on a notre finale.

Carl : Et ça sera Duprée vs Hébus chers amis.

Jean : Une remake du remake qui tue, un classique quoi !

Carl : Ouais, autant qu'un Barcelone vs Réal Madrid ou un Lyon vs Nancy !

Jean : ...

Carl : Rigole pas c'est les matchs du week end.

Raymond : Bon et sinon, tu fais quoi Carl la ?

Carl : Je regarde mon compte en banque.

Raymond : Ah ok.

Carl : P..., je me suis fait arnaquer, même en payant par Paypal

Jean : T'inquiètes pas, le crime ne Paypal !

Raymond : Bon. passons au match pour le titre Wall Street allez !

Carl : ...


Il est temps de jouer le jeu, copain !
Le roi des rois, l'assassin cérébral, le jeu, l'Astérix sous stéroïdes est dans la place ! Venant de débarquer à l'instant même à bord de sa ferrari customisée (immatriculée « ZEGEM » et comportant côté passager un pare-soleil décoré à l'effigie du film de David Fincher avec Michael Douglas en vedette. Ca c'en est un qui assume sa gimmick !), il apparaît sous les caméras vêtu d'un costard cravate sur la partie supérieure, et en Jeans et santiags pour la partie inférieure. De loin, on dirait Johnny de retour au stade de France pour son dernier concert. Il porte aussi un attaché case sur laquelle la régie fait rapidement un gros plan, histoire de dire de façon à peine appuyée (mais juste à peine, hein) « mais qu'est-ce qu'il peut bien y avoir là-dedans ? ». Triple H remarque alors la présence de la caméra et la regarde face-à-face, pour adresser tout sourire un « salut les potos ! » au public. Il jette alors un rapide coup d'oeil et fait mine de se gratter le menton d'un air interrogateur (ben voyons !). Bon allez, je vais l'ouvrir devant vos yeux, mais c'est bien parce que c'est vous, hein ! Clic clac, on dévoile petit à petit le contenu du colis, qui comporte deux objets: la ceinture Wall Street qu'il met sur l'épaule, et...et...son meilleur et inséparable copain, bien sûr ! C'est un fait connu, mister Levesque ne se déplace JAMAIS sans son outil de travail ! Le voilà désormais prêt à casser du Shelton dans le parking. Fort heureusement pour lui, le combat aura lieu dans une autre partie des lieux, séparée par une porte de laquelle il s'approche en enlevant progressivement son haut de costume (« on va la tomber, tomber la chemiiiiiiiiseuh ! ») pour dévoiler un marcel à son effigie.

Carl: Bonne idée le fait d'avoir séparé le parking en deux parties, ça pourra éviter certains...incidents malheureux.

Jean: A qui le dites-vous !

Raymond: Jeannot, ta caisse à savon, tu l'as garée où ?

Jean: Ben dans le bon endroit du parking, bien sûr ! C'était la question à 25000 €, Jean-Pierre ?

Carl: Jean, tu veux parler de CE compartiment ? Celui qu'on voit en ce moment-même ?

Ca y est, Tripz est arrivé dans la bonne place (là où ca va cogner !). Shelton Benjamin, lui, ne fera pas d'entrée, il l'attendait déjà de pied ferme. Enfin, ferme...C'est vite dit: après son match de tout à l'heure qui s'est fini en saut de la horde aérien digne du vol d'un avion de la TWA à New York le matin du 11 Septembre, il est quand même plié en deux, et tel le pope, corne (désolé, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas sortie, celle-là !). A vue de nez, je ne serais pas étonné qu'il y ait une côte flottante de cassée. Mais c'est un battant, le Shelton, il a obtenu son title shot au titre Wall Street au forceps et a bien l'intention de jouer sa chance jusqu'au bout !

Jean: Hé hé, stop, minute, pause, on freeze, là: z'êtes pas en train de me dire que ce compartiment-là, c'est là où...

Raymond & Carl: Et si !

Jean:...

...


NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAON !



Courage, Jeannot, ce ne sera qu'un long et horrible moment à passer !

Pouet !

Le coup de klaxon est lancé, préparez-vous pour la bagaaaaaaaaaaaarre ! Voyant l'infériorité physique de son adversaire, Vince's boy ne fait pas l'effort d'entamer le combat et choisit même de narguer son adversaire. Tu la vois, cette joue ? Tu la vois ? Allez, je vais être sympa, je te laisse frapper le premier coup, vas-y ! Frappe, frappe, donnes-moi tout ce que t'as, montres-moi que t'es un dur ! Sheltibi encore tout transpirant et endolori tente une droite, esquivée d'un simple mouvement de recul du crâne du champion wall street. Une deuxième tentative, une troisième... Boudiou que c'est humiliant ! Le père Benjamin écume littéralement de rage, mais plus il tire la tronche vers le bas, plus celle de son adevrsaire part elle vers le haut (si vous vous imaginez le truc !). Mr Gendre se rapproche et...et il lui tapote amicalement la joue ! Appelez l'électricien, là je crois qu'il vient de sauter un fusible ! Je l'aurais, je l'aurais, je l'aurais, JE L'AURAIS ! Shelton tente une dernière tentative, il s'étire de tout son long devant un Triple H quasi hilare...et dedans ! Un coup bien stiff donné directement sur la mâchoire !

Raymond: Ah ben tout de même ! J'ai failli attendre !

Jean: Te fais pas trop d'illusions, Ray, on appelle ça la charité !

Raymond: Ou l'excès de confiance !

Jean: Pas de la part du Game, non. Mais que veux-tu, ça faisait un moment qu'il n'a plus fait de mal à personne, le pauvre garçon ! Ca a fini par lui fendre le coeur !

Faut bien avouer en tout cas que ça l'a surpris, le chevelu ! Pas mal, petit, pas mal ! J'ai bien envie de le revoir encore une fois, tiens ! Comme on le dit dans la bible, « si on te frappe à la joue droite, tend la joue gauche ! »
Shelton, quelque peu surpris, n'hésites néanmoins pas à réessayer...
Seul petit problème: Monsieur H n'est pas un bon chrétien ! Bam, une droite dans la face, une deuxième, une troisième, une quatrième, le pauvre Sheltibi en prend véritablement pour son rhume et ne peut rien faire d'autre que de se laisser pousser jusqu'au pare-choc d'une vieille corvette. Et là, c'est une destruction en règle ! Et une, et deux, et trois et quatres (toutouyoutou, toutouyoutou...), c'est le festival ! Le pauvre Shelton s'agenouille (lui aussi ce n'est pas un bon chrétien! On ne t'as jamais appris à ne vénérer personne d'autre que ton Dieu ?) et se laisse étaler contre le devant de la tuture, complètement amorphe. Son adversaire lui montre alors l'objet du débat et semble lui dire clairement « Tu la vois ? Tu la vois, hein ? Ben profites-en, mon con, parce que tu ne la reverras jamais plus d'aussi près ! ». Reculant pour prendre son élan, il se jette le pied en avant en direction du « royal dôme » du most athletic superstar in MDWF's history...
Non, Shelton se laisse glisser par en-dessous, tire la jambe du Game et c'est Mr Astérix qui se mange le pare-choc en pleine gencive !

Raymond: Aie, en voilà un qui va devoir s'en tenir à la purée pour le repas de ce soir !

Jean: Même pas, Ray, en bon pro, Triple H est un adepte de Tonigencyl !

Raymond:...


Dernière édition par le 21.12.07 21:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:07

Avec Tonigencyl, ta gencive c'est du béton, mais ça fait mal quand même ! Surtout quand le pare-choc est bien épais come on les aime aux US ! Se telant la bouche des deux mains, Triple H est désormais plus vulnérable aux éventuelles attaques de Shelton qui ne se fait pas prier pour continuer ! Et à lui, son truc, c'est plus le coup de pied dans le genou. Une, deux, trois dans la rotule, au tour du Cerebral assassin de s'agenouiller, mais je doute qu'il se fasse adouber chevalier ce soir ! Sheltibi a plutôt en tête l'idée de lui empoigner la tignasse et de lui faire dire bonjour une nouvelle fois à la voiture, cette fois-ci au niveau du capot ! Bing, ça fait un joli trou dans la carosserie, c'est très design ! Ce n'est pas fini: Shelton lui empoigne cette fois le bras et le jette contre une jeep (vous savez, ces merveilleuses voitures tout terrain, avec en particulier un magnifique pare-choc anti-buffles sur le devant !)... blam, en plein dans le mille Emile ! Et il enchaîne tout de suite en fonçant à son tour pour lui atterrir sur le coin de la tronche en un Shelton Splash ! Joli massage pour les lombaires du champion wall street, mais pour le coup, ça a réveillé la douleur de son challenger qui se tient à nouveau les abdos en grimaçant de douleur.

Raymond: Avec ça, au moins, Triple H aura pu goûter à la plaisanterie !

Jean: Sauf que là, ce n'est pas lui qui se tient les côtes !

Carl: Et moi, j'ai toujours autant de mal à vous trouver pliant, tous les deux...

Premier temps mort. C'est à celui qui s'en remettra le premier, et apparemment...c'est Triple H. Une droite, deux droites, tout en finesse, il anesthésie son adversaire avant de l'agripper à son tour par les cheveux (sauf que dans son cas, c'est quand même plus difficile !) et le dirige...vers la portière du conducteur, qu'il ouvre. A mon avis, ce n'est pas tellement pour l'inviter à prendre le volant, ça s'annonce très mal pour notre athlète black...non, au dernier moment, il recule et la porte tape dans le vide. Ne perdant pas le nord, Sheltibi en profite pour à son tour pour prendre la tête (dans tous les sens du terme) du champion wall street...et l'encastrer dans la vitre ! La tête du Game est couverte de bouts de verre et quelques gouttes de sang commencent à émerger ! Blade job ! Blade job (non, je ne fais pas la promo du film dans lequel il nous fait un caméo !) ! Shelton lui prend cette fois-ci le bras et profite de l'ouverture faite pour l'écraser...contre le rebord de la fenêtre ! L'avant-bras a morflé sa mère comme le dirant les d'jeunz ! Ce n'est pas fini: Shelton tente une nouvelle prise mais le champion wall street contre d'un coup de genou bien placé, lui prend la tête à son tour, et blam, le museau contre la vitre côté passager ! Winston Churchill nous promettait du sang et des larmes, et de ce côté-là, on va en avoir pour notre argent ce soir !

Carl: Une fois que le combat sera fini, vous penserez à rappeler au conducteur de ce véhicule à shampouiner ses banquettes !

Toujours plus loin dans la grâce et la finesse, le combat se caractérise maintenant par un échange de droites de la part des deux bélligérants sur des figures qui ressemblent de plus en plus ux tomates sur l'étalage de mon marché. 15-0 pour Shelton, 15-15, 15-30 pour Triple H, 15-40 pour Triple H, 30-40 pour Shelton, égalité, avantage Shelton, re-égalité, avantage Mr Gendre, balle de set et jeu pour Triple H, qui en profite pour se sortir de ce guêpier ! Shelton ne le laisse pas tranquille et lui saute dessus les deux avant-bras en avant. Triple H, tel le roseau, plie mais ne rompt pas et se retourne, mais pour mieux se manger cinq phalanges sur le nez (qu'il a assez volumineux, c'est pas comme si c'était d'une difficulté insurmontable de l'atteindre, donc !) et se faire prendre la tête en étau sous le bras de son challenger. J'espère qu'il a un bon déodorant ! Shelton monte sur le capot de la voiture (ah pardon, j'oublie toujours de préciser. Euh...une cadillac, voilà, c'est ça, une cadillac !) et blam, DDT sur le capot ! C'est le festival des capots troués ce soir (et non pas des capotes trouées, on est un établissement correct à la MDWF !). Shelton se relève lentement et tente de porter le champion wall Street sur ses épaules... Non, raté, Triple H est trop lourd, il retombe sur ses pattes (un vrai chat) et balance une solide corde à linge qui cloue notre Djbril Cissé au sol ! Les deux sont désormais l'un sur l'autre, Mr Gendre étant celui qui est au-dessus (au viol !) mais alors qu'il s'apprête à l'étrangler des deux mains, Shelton parvient à placer ses jambes et contre en planchette japonaise: HHH atterrit le dos le premier contre le capot de la voiture juste à côté (un vrai festival, on vous dit !). Shelton ne perd pas de temps et tente un splash...contré, Triple H attrape l'oiseau au vol et le plaque en spinebuster direct contre le pare-brise !

Raymond: C'est sûr qu'il aurait mieux valu que le pare-brise rentre en contact avec une contrav' !

Carl: Au moins, après la retraite, Tripz pourra toujours se reconvertir en pervenche !

Approche-t-on de la fin du match ? Les deux bras écartés et bombant le torse, le moustachu fait déjà son taunt, même s'il n'y a pas de public (tant qu'il y a une caméra qui regarde !). Son concurrent, déjà quelque peu entamé au début de la rencontre, semble bien parti pour prendre le premier autobus pour dream boulevard, placer sa prise de finition devrait être une formalité. Il place la tête de Shelton entre les cuisses (mmmh !), met les deux mains de sa victime sur le côté...Non ! Dans un effort désespéré, Shelton se soulève et LE soulève, pour l'envoyer se viander sur le toit du véhicule, qui se déforme sous le poids ! Nouveau temps mort, nos deux bélligérants. C'est marrant mais à regarder de près cette voiture, je crois que je l'ai déjà vu quelque part...

Jean (agenouillé, les deux bras derrière la nuque façon « Platoon »): WHYYYYYYYYYYYYYYYYYYY ???

Ah, ben, j'me disais aussi...
Shelton est le premier à se relever et se dirige vers le corps de son ennemi, mais se fait acueillir fraîchement par une manchette à l'Européenne, qui le propulse hors du véhicule. Joli vol plané au passage ! Tripz se relève à son tour, plus difficilement, pour mieux se faire cueillir par Shelton qui lui porte un German Suplex ! Vlan, sur le bitume ! Le champion Wall Street a les lombaires qui lui crient « j'ai mal ! », mais Shelton fait une monumentale erreur (spéciale dédicace à Jack Slater, ça c'est un héros d'action): il se tient debout sur ses deux jambes bien écartées face à lui, autrement dit c'est un véritable boulevard offert à toute main un peu trop balladeuse...
OOOOOOOOOOOOW !
Shelton doit se sentir plus proche de sa Mamma, à l'heure qu'il est ! Triple H saisit cette occasion pour prendre de l'élan, foncer sur sa victime et prendre sa tête en un face crusher. Et on assiste au premier tombé du match:
1
2


Non, Shelton tient encore bon. C'est que ça en devient embarrassant ! Triple H le saisit, le porte sur ses épaules et le conduit tête la première vers la portière arrière d'une camionette...contré, Shelton glisse à l'arrière du Game et le pousse des deux mains dans la même direction ! Sans élan, ça a évidemment beaucoup moins d'impact, mais ça le distrait suffisamment pour tenter un Fisherman Suplex... contré par Triple H qui le sèche d'une violent corde à linge. Deuxième tombé:

1
2

Toujours pas. Il s'en arracherait presque les cheveux, le bougre (non mais sérieusement, vous imaginez un Tripz chauve, vous ?) ! Mais le pire est que l'ami Sheltibi en profite pour à son tour placer un petit paquet:

1
2

Encore loupé ! Ca se voit que le match a un peu trop duré, les deux hommes veulent en finir ! Se relevant quasiment en même temps, les voilà désormais face à face, tous les deux dégoulinant de sueur de sang, et le regard de la vache normande regardant passer le train Corail Paris-Caen des hommes fatigués autant physiquement que moralement. Mais aucun n'est décidé à lâcher le morceau. Du coup, pendant quelques secondes, ils se dévisagent sans agir, attendant la première (et dernière !) erreur de l'autre.
C'est finalement Triple H qui esquisse un petit geste: levant légèrement les yeux au plafond, il semble vouloir montrer quelque chose à Shelton. Ce dernier se méfie, mais piqué par la curiosité, ne résiste pas...et lève légèrement la tête pour voir ce dont il est question.
Monumentale erreur, Jack Slater (comment ça, « je l'ai déjà sortie plus tôt dans le match et je radote » ? Non mais j'vous zutte, moi d'abord !Z'avez qu'à booker le match si z'êtes pas contents !)...

Jean: C'est là que ça sert d'avoir des relations !

En effet, ce n'est nul autre que le meilleur ami de Triple H qui intervient à ce moment du match !
Coup de slegdehammer dans les abdominaux !
Si on prend en plus en compte le fait que dès le début de l'affrontement, le pauvre Sheltibi était déjà plié en deux, en voilà un dont le bas-ventre aura passé une sacrée soirée (diffusée pas plus tard que cette semaine sur TF1 !) !
Cette fois, rien ne peut empêcher l'inéluctable: la tête entre les cuisses (je suis sûr qu'il aime ça en secret, ce vicelard !), les bras écartés...

Pedigree !
Pedigree droit sur le bitume !
Il n'y a plus qu'à faire le pin:
1
2
3
!

Winner and still Wall Street Champion: Triple H !

Carl : Shelton a encore perdu...

Raymond : C'est comme le PSG...

Jean : Ca devient normal en fait Smile

Carl :Allez on passe à la suite.

Raymond : Et la suite c'est quoi ?

Jean :Le main-event !

Carl : OH GOD ! THE MAIN EVENT !!!! DA MAIN EVENT !!!! DAAAAAAAAAAA MAIN EEEEEEEEEEEEEEEEVENT !... enfin le pré-main event mais c'est quand même un main event quoi !!

Raymond : Jean ! Jean ! Dis lui de me lâcher !

Jean : Oh du calme Carl ! C’est pas la première fois qu’on commente un pré-main event !

Carl : Oui, mais la c’est pour le million dollar belt ! C’est un last man standing match! Toutes les conditions sont réunit pour que ce soit énorme !


DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC
C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


Viva la vida loca de Ricky Martin retentit dans l’arène tout entière… Hard Gay apparaît en dessous du Milliotron suivit de Alice Suzuki et fait son déhanché habituel dans le vent ! Il continue de marcher vers le ring en faisant des mouvements dont il a le secret et finit par monter sur le ring. Il enlève sa ceinture Million Dollar et la montre au public, la donne à l'arbitre puis refais quelques mouvements histoire d'augmenter de quelques degrés la chaleur ambiante

Et voilà les 2 adversaires réunis sur le ring ! Juachim se détache de son équipe, les yeux fixé sur la ceinture que Hard Gay tient dans ses mains…Hard Gay la donne au « referee » de ce soir, ce dernier la montre aux 2 hommes…Juachim est limite en train de baver quand il la voit, et Hard Gay, lui, est plus sérieux…Le regard déterminé…

DING DING DING !

Et c’est sous les bruits de la cloche, et les jappements de Carl, que commence ce main event ! Last man standing match je rapèle ! On a le droit à tout, et c’est bien ce qui dérange Hard Gay qui regarde presque inquiet les 3 amis de Juachim en dehors du ring… « Allez on y va » leur dit l’arbitre ! Et les 2 se tournent autour, aussi méfiant l’un que l’autre…Et c’est Juachim qui se lance en premier, il tente la prise de contact, mais Hard Gay fait parler sa technique et tourne le tout en head lock ! Mais Juachim attrape le bras de son adversaire, et se sort de la prise dans un armlock ! However ( ma prof’ d’anglais dit que ça fait plus classe de dire ça…Alors comme c’est le main event je fais les choses bien.), Razor Ramon Hard Gay tourne la prise dans un nouveau armlock ! Un début de match bien technique ! Oh nan…J’ai parlé trop vite…Pour se sortir de la prise, le membre de la JBB porte un low blow avec son talon…Mais bon, pas de DQ, tout est permis ! Hard Gay est plié en 2, et Juachim lui assène un violent coup de genoux dans la tronche après avoir pris élan dans les cordes ! Le champion du monde est à terre ! Juachim est fier de lui, sous les applaudissements du reste de la Johnny B. Brand…Hard Gay ne semble pas très content…Pourtant, il se relève avec un grand sourir, semblant dire à son adversaire « A tu veux jouer à ça ? » Et il se jète dessus pour un testicular claw ! Porté ! Les yeux de Ju-ju lui sortent des orbites, Polak se cache les yeux, Fâhom les oreilles, et Super Wrestler la bouche…( ben quoi…C’est pas ma faute, je décris ce que je vois…). Juachim crie à la mort, et est obligé de porter de gros headbutt pour s’en sortir ! Ces headbutts ont du être également douloureux, mais aucune souffrance n’est comparable à un testicular claw…Bref, les 2 adversaires s’éloignent quelques peut, se massant divers parti du corps ( vous aurez devinez quelle partie se masse Juachim ^_^ ). Puis le challenger made in JBB va porter une belle droite sur Hard Gay ! Ce dernier répond, et un classique à toi à moi commence alors ! Match remporté par Hard Gay ! Coup de pied dans l’abdomen, et magnifique neackbreaker de la part du champ’. Le champion se jète dans les cordes, et porte un superbe houston hanghover à la Booker T, mais depuis le ring directement ! Belle preuve d’agilité de la part de Razor Ramon ! Juachim se tient la gorge, et se prend alors une série de coup de pied dans la nuque. Hard Gay le relève, le projète dans les cordes, et surpassement ! Le million dollar champ’ chauffe le public après ce moove ! Le pauvre membre de la JBB se tient le bas du dos, semblant quelques peut énervé…Mais il s’apaise vite, lorsque Polak, lui file en douce un poing américain…RRHG relève son challenger et BENG ! RIGHT IN THE FACE !!! Hard Gay tombe comme paralysé....Juachim demande à l’arbitre de compter !

1 !

2 !

3 !

4 !

Hard Gay se force à remonter sur les genoux..

5 !

6 !


Dernière édition par le 21.12.07 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:07

Il est sur pied ! Mais vacillant…Juachim en profite pour lui asséner une série de coup de poings…Tout cela jusqu’à atteindre une corde, Ju-ju laisse Hard Gay à demi conscient, et se projète dans les cordes d’en face, et tente une cactus clotheline, mais malheureusement pour lui, le champion avait encore une moitié de « conscient » en lui, et porte un nouveau surpassement par dessus la 3em corde !!! Juachim a fait un joli vole plané…Le bruit de l’atterrissage était un peut effrayant mais bon…Le champion de la MDWF sort du ring, et fouille en dessous…

Carl : Ah ! Place au hardcore les amis !

Jean : C’est pas parce que tu as entendu le narrateur dire « cactus clotheline » que directe tu dois croire qu’on va voir du hardcore made in Mick Foley !

Hard Gay sort un peu de tout, de la simple chaise, à la batte de baseball entouré de barbelé… Mais c’est un couvercle de poubelle dont Hard Gay va se servir en premier…et BAM ! BOUM ! TAM ! 3 coups dans le crâne de Juachim, ce qui suffit à faire tomber ce dernier…Mais le reste de la Johnny B. Brand intervient vite…Oh ! Juachim, stop d’un geste de la main ces coéquipiers…Personne ne comprend, pas même Hard Gay, mais Juachim semble leur dire, d’une faible voix, qu’il veut gagner ce titre de lui-même ! Belle preuve de flair play, Razor Ramon Hard Gay sourit et tend sa main pour relever Juachim…BAM ! Coup de chaise dans le bassin du champion ! Juachim l’avait saisi en douce, il était tombé contre le dessous du ring…Le membre de la JBB se relève, il brandit sa chaise dans les cieux, et la rabat sur le dos de son adversaire, qui était à 4 pattes après le premier coup. Juachim s’acharne sur Hard Gay avec de nombreux coup de pied. Toute la JBB sourit et tapent dans leur main, sûrement en essayant d’entraîner le public avec eux…Mais les gens sont plus du côté du nippon, ce qui fait que le groupe se prend un beau bide…Mais Ju-ju, comme nous l’appelons ce soir, ne se stop pas, il porte une série de coup de poings maintenant ! Puis il relève le champion, et le balance contre le poteau de l’un des coins du ring ! Le japonais se le prend en pleine poire ! Juachim court à fond sur son adversaire, et porte un dropkick ! La puissance et le fait que Hard Gay ne s’y attendait pas du tout, envoie le champion de la MDWF droit au-dessus de la table des commentateurs !

Raymond : Jean ? Ca va ?

Jean : Bougé le ! Enlevez-le ! Au-secour !

Raymond : Carl aide-moi, il faut sortir Jean de là !

Carl : Nan, je n’interviens pas dans le match moi !

Mais c’est Juachim qui sort Hard Gay de se foutoir…Le membre de la JBB prend alors la cloche qui annonce le début et la fin d’un match…Il l’a fait résonner 2, 3 coups tout content de lui, et l’aplatit sur le crane du champion ! Hard Gay commence alors à saigner…Le champion tombant, la tête en sang, fait réaliser à Juachim se qu’il est en train de faire…Il sent qu’il est à 2 doigts du titre de champion du monde…Cette image de lui levant le titre lui redonne la rage…Et inexplicablement, en cœur avec le reste du groupe, il lâche un « DEGAINE TA RACE ! » bien puissant ! Puis il fait le ménage sur la table des commentateurs, signale à nos 3 glandus de commentateur de dégager, et saisi Hard Gay en position de suplex…Porté à travers la table des commentateurs ! Juachim se lève, et gueule sur l’arbitre un « DEGAINE TA RACE ! » qui lui fait comprendre qu’il doit compter…

1 !

2 !

3 !

4 !

Hard Gay bouge…

5!

6!

7!

Il est à genoux….

8 !

9 !

Coup de pied dans la tronche! Juachim a compris que le champion allait se relever, et n’a pas préféré attendre ! Hard Gay, toujours en sang, se retrouve alongé au sol…Ca va être dure pour lui…Juachim se tourne alors vers son équipe, il semble leur dire quelque chose…Sûrement un plan, car les 4 membres se mettent au travail. Super Wrestler et Juachim relève Hard Gay, et Polak et Fâthom soulève un escalier en métal…Le groupe se regarde, crie encore leur catch phrase, et Juachim et SW balance alors Hard Gay en direction de la Fat&Po qui, eux, balancent l’escalier en avant…BAAAAAAAAAM ! OH GOD ! Hard Gay a contré ! Hard Gay a contré !!!! C’est Juachim et Super Wrestler qui se sont pris l’escalier dans la tronche ! Les 2 tombent au sol sans réaction, Hard Gay, se tenant au ring, fait un signe de la main à l’arbitre pour que celui-ci compte…

1 !

2 !

3 !

4 !

5 !

Toujours aucune réaction…

6 !

7 !

8 !

Nan ! Polak et Fâthom relèvent leur équipier ! Ca compte ! Juachim est toujours dans le match ! Mais dans quel état…Il ne tient presque plus debout, et est obligé de s’appuyer contre le ring…Hard Gay lui aussi est pas mal. En sang, il est assis contre le poteau du coin du ring se tenant la tête…La « Fat&Po conection » parle à leur chef, en lui demandant son état de santé…Ce dernier leur signal qu’il va continuer le match. C’est le champion de la MDWF qui semble se remettre en premier ! Il est debout…Mais Juachim semble demander une nouvelle chose à ses coéquipiers…Les 2 hochent la tête en signe d’affirmation…Puis ils font une double projection de Juachim sur Hard Gay ! POWERSLAM SUR LE SOL !!!! A pleine vitesse ! Quel choc ! Et encore un plan de la JBB qui tombe à l’eau ! Il faut mieux que Fathôm et Polak laisse Ju-ju se battre seul parce que là…D’ailleurs, gêné de leur dernier acte, les 2 vont voir comment se porte leur ami Super Wrestler toujours étendu sur le sol après le choc avec l’escalier en métal…Egalement sur le sol, Juachim qui hurle en se tenant le dos, mais il n’est pas seul, le champion Million dollar est également face contre terre après l’effort qu’il a fait…Il semble bien fatigué…L’arbitre compte alors, peut être pour un no contest si les 2 ne se relèvent pas…

1 !

2 !

3 !

Hard Gay est presque debout, Juachim lui essaie de revenir sur pied en s’aidant de la rambarde de sécurité…

4 !

5 !

Hard Gay est debout !

6!

7!

8!

Juachim aussi ! Hard Gay porte alors un coup de pied dans le dos de son adversaire…Puis il le relève, et porte un backcraker à la Carlito ! Juachim se tord de douleur en se tenant le dos ! Le champion du monde le relève, et le projète dans le reste de son équipe ! La JBB est réuni, mais dans un sal état…SW est toujours inconscient, Juachim n’a plus de dos, et Fâthom et Polak sont étourdi après le choc qu’ils viennent de prendre ! Hard Gay est seul debout ! Le nippon semble dans un accès de furi, il monte sur le tablier du ring, se met de dos au groupe, tire sur la 3em corde pour se monter dans les airs, et springboard moonsault sur la JBB !!!! Un gros tas de catcheur c’est formé à l’extérieur du ring maintenant…L’arbitre compte…

1 !

2 !

3 !

4 !

Hard Gay roule sur le sol et commence à remonter sur ses pieds…

5 !

6 !

Un bras de Juachim apparaît dans le tas que forme la JBB…Un peu à la mort vivant qui sort de terre…Mais là c’est moins classe…

7 !

8 !

Hard Gay est une nouvelle fois debout !

9 !

Juachim inextremiste également ! Enfin, il est à moitié debout, appuyé contre la rambarde de sécurité…mais il est sur pied, ça compte donc !

Carl : Ce match ne va jamais finir !

Jean : Ouai…J’aimerais bien qu’ils se grouillent…Je commence à avoir les jambes raides de rester debout...Tu crois qu’on peut virer les commentateurs espagnol et leur prendre leur table ?

Raymond : C’est jouable…

Carl : Nan ! Pas de violence ! Restons concentré sur le match qu’on doit commenter !

Jean : T’es pas drôle !

Raymond : Quel professionnalisme…

Mais il a raison le Jeannot ! Ce match est infini ! Mais quelques chose me dit que le fin va approcher quand on voit l’état des 2 hommes…Hard Gay et plus que vacillant et ne peut pas marcher sans s’appuyer contre quelque chose…Juachim semble avoir perdu l’usage de ses jambes…Le reste de la JBB est bien mal en point également…On ne risque plus d’en entendre parler, et c’est mieux comme ça ! Place au fair play ! Les 2 hommes sont maintenant face à face, et un échange de droites, extrêmement lent, commence alors…On croirait qu’un technicien a pressé sur la touche « ralenti » afin qu’on voit mieux ce qu’il se passe ( si si cette touche existe ! ) C’est quand même le champion qui prend le dessus…Il ne peut plus porter une belle prise de catch sur son adversaire, il se contente juste de le projeter, le dos en premier contre la rambarde de sécurité ! Juachim lâche un crie de douleur…Razor Ramon prend quelques pas d’élan, et porte un léger, mais efficace, dropkick sur la cage thoracique de son adversaire appuyé contre la rambarde…Puis il va alors chercher une arme…Hard Gay semble vraiment vouloir en finir, il va prendre la batte de baseball entouré de barbellé ! Est-ce avec cette arme que Hard Gay va conserver son titre ? Que les espoirs de la JBB, et surtout ceux de Juachim, vont s’envoler ? Et ben voyons ce qu’il se passe tout de suite ! Hard Gay maintient la batte dans les airs, à la façon d’un grand joueur de baseball…Juachim se relève péniblement, ET HARD GAY LUI FRACASSE LA BATTE IN DA FACE !!!!! Oh god ! Ju-ju saigne abondamment ! En quelques secondes, il a autan de sang sur la face qu’Hard Gay…Il s’écroule…L’arbitre compte alors…

1 !

2 !

3 !

Aucun mouvement…Hard Gay semble prier…

4 !

5 !

6 !

Hard Gay va conserver son titre…

7 !

BAMMMMMMMMMMMMMM

WHAT ??? Oh !!! Hard Gay est étalé sur le sol…Ricky The Geek a surgit de nul part, et a fracassé son ordi portable sur la tronche du champion !!!!

9 !

NAN !

Ricky relève Juachim !!!! Il l’aide à reprendre conscience d’où il est…Puis Ricky va relever Hard Gay…Il fait signe à Juachim d’en finir !!! Ce dernier s’approche en s’aidant de ce qu’il peut pour marcher…Hard Gay ne répond plus, il est maintenu debout par Ricky, positionné derrière Razor Ramon…Juachim crie un ultime « DEGAINE TA RACE » Et les larmes aux yeux, mélangé à son sang, fait quelques part de course, saute les 2 genoux en avant sur la face de Hard Gay et l’entraîne dans sa chute…C’est le « Degaine ta race » !!!! Porté ! Ricky s’empresse de relever Juachim et demande férocement à l’arbitre de compter !

1 !

2 !

3 !

4 !

5 !

6 !

Le reste de la JBB c’est regroupé autour de son champion…Super Wrestler dans les bras de Polak…Fâthom et Ricky soutenant Juachim au bord de l’évanouissement…

9 !

10 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:08

HE IS OUR WINNER
AND THE NEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEW
MILLION DOLLAR CHAMPIIIIIIIIIIIIIIIION:
JUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACHIM !!!!!


Et c’est en pleur, a moitié inconscient que le membre, le capitaine de la JBB, reçoit le titre suprême de la MDWF ! Après tant de moi, la JBB est arrivé au but suprème ! Qui aurait prévu que cette bande, ce remix de la Spirit Squad en mieux, gagne un jour le titre mondial !!!



Ben en tout cas personne…Et personne ne le voulait…Le public se révolte ! Elle jète divers objet comme des bouchons, des boites vide ( voir complète ) de Pépito, des bouteilles pleine également…Bref c’est une vrai émeute qui éclate ! On entend des « YOU SCREW HARD GAY ! » de partout ! Juachim, emmené par Ricky et Polak, quitte le ring, suivit par Fâthom et Super Wresler…C’est un vrai hold up auquel nous venons d’assister !

Carl : Ben c’est pas « Friday night hold up » pour rien !

Raymond: La manière est contestable, mais tout à fait légale... Juachim a mis toutes les chances de son coté et le voilà champion.

Jean : Et ! C’est toi le connard qui m’a jeté cette bouteille de coca ? Tu sais combien il coûte mon costume ? T’as dis quoi là ? Ben vient ! Vient je t’attends moi ! Ouai ouai c’est ça !

Carl : En tout cas ça va être intéressant de voir ce qui va se passer dans OUSK, ce soir Ricky a clairement pris parti pour ses protégés de la JBB... Juachim champion quand même, qui aurait pu imaginer ça !

Raymond: Oui, quoiqu'il en soit, il va se passer des choses... et c'est dans cette ambiance électrique qu'il va falloir continuer, car il reste encore la finale du King of the Ring !

Carl : Qui va déterminer celui qui affrontera Juachim à All About Money III d'ailleurs !

Jean :NON ! Pas du coca sur mes cheveux ! MES MAGNIFIQUES CHEVEUX !!

Raymond : C’est l’heure de notre grande finale !

Carl : Et une fois de plus, ce sont Hébus et René Duprée qui vont croiser le fer pour la victoire… Hébus domine largement le français en nombre de victoires, mais Duprée est bien le dernier à l’avoir emporté dans un spectaculaire Flames of Phenix. Tout est possible !

Jean : Tout devient possible avec la MDWF ! Même que Raymond sorte avec Carla Bruni.

Raymond : Ca y est maintenant on est comme tout le monde, on a pas pu s’empêcher d’en parler. Ca te plait d’être un mouton Jean ?

Carl : Vu sa coiffure, visiblement oui… au fait, ça colle pas trop le coca ?

Jean : Je vous…

If you got the money honey
We got your disease…
In the jungle
Welcome to the jungle !
Watch it bring you to your nanananana… knees, knees
I wanna watch you bleed !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace… Hébus fait son entrée, courbé comme à son habitude, mais encore plus aujourd’hui : après sa demi-finale, Hébus boîte encore et le bandage à sa jambe droite ne semble pas atténuer sa douleur. Une blessure qui ne semble pas atténuer l’enthousiasme d’Estrada, qui fait signe à la foule et à qui veut bien le croire qu’Hébus sera couronné ce soir…


Raymond : Hébus semble toujours sévèrement touché… ça risque de jouer dans ce match. En attendant voici le French Tippler René Duprée !


La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste à cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin

Human Bomb version MDWF, l’homme avec qui même Nicolas Sarkozy ne peut négocier, fait son arrivée sur la rampe, à pas lents. Le mégalomaniaque psychopathe obsessionnel paranoïaque d’OBEY observe Hébus depuis tout là haut. Il semble confiant, et en parfaite condition physique : on ne peut pas dire qu’il se soit bien fatigué lors de la demi finale qu’il a volée à la barbe de Black Jay Brawler. Le French Tippler se débarrasse de se peignoir, ainsi que de sa ceinture Hardcore-X qu’il n’aura même pas défendu ce soir. Puis il se dirige vers le ring…


DING DING DING !

Et c’est parti ! La première finale du tout premier tournoi individuel de la MDWF… des grandes premières, Hébus a l’habitude d’en gagner : Battle Royal de Where All Begins Again, le Rumble de Tuesday night hold up, 60 minutes Iron Man Match dans le main event d’All About Money II… sans parler de l’ambulance match contre Edge ou de la poignée d’autres exploits qu’El Natural a réalisé. Duprée lui, éternel espoir désormais émancipé, n’a pas un palmarès si impressionnant mais il a également remporté la première édition d’un match bien particulier : Le Flames of Phenix, et c’était contre Hébus, justement !

Alors, qui prendra le dessus ce soir ? L’expérience d’Hébus ? La jeunesse et la soif de reconnaissance de Duprée ? Faîtes vos jeux !

En tout cas pour eux, pas de round d’observation : René Duprée se jette immédiatement au sol et tente d’attraper la jambe d’Hébus ! De quoi donner le ton et ne laisser aucun doute sur sa stratégie. Malheureusement pour lui Hébus est moins bête qu’il en a l’air, il voit venir le coup, il saisit Duprée en ceinture et recule pour le contrer, puis le soulève pour une sorte de Side Suplex ! Joliment réussi. Duprée se relève instantanément, se dirige à nouveau vers les membres inférieurs d’Hébus mais ce dernier l’en empêche à nouveau, cette fois ci en l’attrapant par la tête et en portant un face lock. Mais Duprée tourne sur lui-même pour s’en dégager, et projette Hébus au sol d’un armdrag ! Puis là il se rue de nouveau vers sa jambe, mais El Natural saisit les cordes pour parer toute éventualité.

Raymond : Ca sent le match très psychologique…

Jean : Freud vs Didier Destal le psy du loft ?

Raymond : Mais qu’est-ce que tu racontes ?!

Les deux hommes se relèvent, se font face. Duprée calme le jeu, il propose tout simplement une épreuve de force à Hébus. Ce dernier, sûr de sa force, accepte. Le français lève ses mains en l’air, Hébus y joint les siennes et fait immédiatement plier le français… mais ce dernier balance un grand coup de pied dans la jambe droite d’Hébus, le mettant à genoux ! Duprée a finalement réussit à placer son attaque en faisant preuve de ruse. Le français saisit maintenant Hébus au visage, et lui porte un Mini-DDT ! Hébus étant à genoux, difficile de faire mieux mais c’est déjà pas mal. C’est le tombé !

UN…
DEU… Non, Hébus se dégage. Duprée tente à nouveau de saisir la jambe d’Hébus pour une clef, mais ce dernier lui envoie un coup de genou avec sa jambe « valide » pour l’en dissuader, et ça marche bien : Duprée est un peu sonné, il semble même être ouvert à l’arcade… Hébus en profite, se relève, prend son élan prudemment pour ne pas aggraver sa blessure puis y va d’un big foot sur Duprée ! A son tour de faire le tombé…

UN…
DEUX..
T.. Non, Duprée se dégage. Il est en sang, dès le début du match, mais la blessure semble superficielle. En tout cas, Hébus ne lui laisse pas le temps de se remettre et l’attrape pour un sleeper hold. Hébus est conscient qu’il ferait mieux de ramener le combat au sol pour ne pas trop s’exposer. Les conseils d’Estrada depuis l’extérieur du ring vont d’ailleurs dans ce sens. Malheureusement pour lui, Duprée, réussit à « ramper sur le dos » et étire sa jambe pour la poser sur la première corde, cassant la prise. L’arbitre demande au chaînon manquant de lâcher prise, ce dernier n’est pas très chaud, mais après quelques secondes il s’exécute sous la menace de disqualification. Hébus est donc obligé de se relever. Duprée fait de même et lui fait. On se prépare pour un nouveau contact… non, Duprée change subitement de tactique et y va d’un low-dropkick en plein dans les genoux… NON ! Hébus l’a vu venir, esquive de justesse, puis vlan : il profite que Duprée soit cul par terre pour s’élancer pour une très lourde descente du coude ! En plein dans l’abdomen, le français en a le souffle coupé. Hébus relève le français… puis le place tout de suite dans un bearhug, l’empêchant de rependre son souffle ! Désemparé, la seule solution du français et de balancer un grand coup de boule à Hébus ! Ca marche, il lâche la prise, mais c’est Duprée qui semble s’être fait le plus mal sur cette action. Il titube d’ailleurs de quelques pas en arrière, sonné… le temps d’encaisser UNE ENORME CLOTHESLINE de la part d’El Natural ! Le French Tippler s’est fait décapité, il est tombé à l’horizontale ! Impressionnant. Hébus relève Duprée, puis le place en position de… Suplex ? Mais toujours blessé à la jambe, il relaisse assez vite Duprée tomber en avant… ce dernier retombe pile poil l’abdomen sur la troisième corde, ce qui lui souffle à nouveau le coupe. Ou plutôt l’inverse. Puis Hébus enchaîne, s’élance dans les cordes… pour une charge qui fait basculer Duprée à l’extérieur, ou il tombe lourdement !

Carl : Hé ben il a de la ressource notre grand blessé !

Raymond : Hébus a connu une petite baisse récemment mais il est toujours là dans les grands moments… Duprée est prévenu !

Jean : Mouais. Ca devient toujours la même chose à la fin !

Après cet effort Hébus reprend son souffle, appuyé aux cordes… il baisse sa garde et se fait surprendre par Duprée, déjà debout, qui l’attrape au cheville et le fait chuter ! Ouch. Puis voilà qu’il tire Hébus à l’extérieur du ring… avant de le balancer contre les barricades qui séparent le ring du public ! Puis il en profite pour infliger une série de sévères coups de poing au Natural, n’hésitant pas à fermer entièrement le poing, l’arbitre ne pouvant voir ce genre de détails depuis le ring. Puis Duprée projette maintenant Hébus en plein dans l’escalier ! Fini la psychologie, là c’est du bon brawling à l’ancienne. Quoique, on peut très bien mêler les deux… voilà que René saisit la jambe d’Hébus… KNEE CRUSHER en plein sur l’escalier en métal ! Hébus tombe sur le sol en béton, se roulant par terre de douleur… Duprée lui nargue la foule au premier rang ou on retrouve d’ailleurs le type en imperméable de tout à l’heure (non pas Scott Hall) puis il balance un coup de pied dédaigneux à Bubus qui rampait sur le sol. Puis un autre ! Et Duprée attrape Hébus par les cheveux, le remonte dans le ring… il effectue directement le tombé en mettant la pression sur la jambe d’Hébus, tente même de mettre discrètement ses pieds en appui sur la seconde corde… mais l’arbitre le voit et refuse de compter. Duprée râle puis retire ses pieds, l’arbitre compte cette fois…

UN… non, Hébus se dégage. René Duprée se relève, engueule un peu l’arbitre, puis voilà qu’il relève également Hébus, le place en position de Suplex, mais en retenant sa jambe… FISHERMAN SUPLEX ! Superbe. Hébus laisse échapper un cri de douleur à l’impact alors que Duprée maintient la position pour le tombé…

UN…
DEUX…
TRRRRRR… NON ! Hébus réussit à lever les épaules, à défaut de bouger la jambe. Duprée engueule à nouveau l’arbitre, lui dit qu’il faut compter plus vite. Ce dernier ne se laisse pas impressionner et dit au français qu’il connait très bien son boulot. Et toc ! Duprée fait la gueule mais ne bronche pas plus. Il relève Hébus, le met en position pour… Non, Hébus se rebiffe et repousse Duprée dans les cordes… et BELLY TO BELLY SUPLEX ! Enorme, le ring a tremblé sous l’impact ! Hébus semble avoir une sorte de second souffle, voilà qu’il se remet sur pieds, toujours boitant, mais pourtant de nouveau combatif : il se frappe le torse allègrement, sous les encouragements d’Estrada ! El Boubousse se dirige vers le coin du ring, s’y accroupit… on sait ce qu’il a en tête ! A peine Duprée se relève t-il que c’est parti et c’est le SAUT DE LA HORDE ??!!



OUI ? OUI ! Hébus y est allé mollement, handicapé par sa blessure, mais réussit bien à retourner Duprée comme une crêpe et à l’écraser de tout son poids ! Encore une fois l’impact n’est pas si impressionnant que d’habitude, mais cela devrait suffire…

UN…
DEUX…
TRRRRRRRRRRRRRRRRRRR …

NON !


Dernière édition par le 21.12.07 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:08

l’extérieur, Estrada mange son chapeau comme le ferait Genevieve de Fontenay venant d’apprendre que Miss France 2008 a fait des photos de nues dans sa tendre jeunesse. (publiées en fin de show avec celles de Laure Manaudou, restez avec nous !)
Les deux hommes se relèvent dans le même temps… et c’est même Duprée le plus rapide, alors que Hébus est encore à quatre pattes sur le ring, voilà qu’il lui marche délibérément sur la main, le renvoyant au tapis, criant de douleur ! L’arbitre fait signe à Duprée que ce n’est pas très gentil, ni même sympa et qu’il espère qu’il ne l’a vraiment pas fait exprès mais le français ne l’écoute même pas. Il relève Hébus, lui envoie une sévère atemis, remuant tous les poils qui peuplent le torse d’El Natural… puis une seconde, une troisième, une quatrième ! De quoi l’acculer jusqu’au turnbuckle. Puis il projette Hébus vers l’autre turnbuckle, s’élance pour une charge… NON ! Hébus lui envoie son pied en pleine figure ! De quoi faire reculer le français vers le centre du ring… au tour d’Hébus de s’élancer, peut être un nouveau saut de la h… NON ! DUPREE LE PREND DE VITESSE AVEC UN FULGURANT SPINEBUSTER LIFT TO CHOKESLAM ! OUCH. Le ring a tremblé une nouvelle fois, belle rapidité d’exécution ! Duprée reste en position assise au sol pour que l’arbitre compte…

UN…
DEUX…
TRRRRRRR…

NON ! TOUJOURS PAS !

Duprée, pourtant, ne s’énerve pas et reste étrangement calme. Il faut dire qu’il a l’habitude d’être passé près de vaincre Hébus, il sait maintenant qu’il faut en faut souvent plus que ce qu’on pense. Duprée se relève donc, et attend patiemment qu’Hébus fasse de même… et ce dernier est à peine debout, que Duprée le neutralise d’un coup de pied vicieux en pleine cheville. Hébus part pour s’écrouler au sol mais Duprée le retient par les cheveux, puis le balance contre le turnbuckle. De là, il place, avec difficulté, Hébus sur ses épaules…. C’est parti pour le LOIRE VALLEY… NON ? Duprée a autre chose en tête… voilà qu’il escalade le turnbucklle, toujours avec la bête sur le dos !

Raymond : Il est fou !

Carl : Il est surtout conscient qu’il n’y a que ça à faire pour abattre la bête… c’est quitte ou double maintenant !

Jean : Allez René !

Duprée réussit à se hisser sur la première corde, puis il continue, le voilà sur la seconde… mais ce qu’il n’avait pas prévu dans son plan, c’est qu’Hébus ne se laisse pas faire ! El Natural se débat avec énergie, frappant à l’aveuglette sur le dos de Duprée, gigotant sans cesse. Duprée, sous le poids de l’animal, ne tient plus…. HEBUS SE DEGAGE !


Mais il chute depuis le turnbuckle… et atterrit directement sur sa mauvaise jambe ! OUCH. Les enfants se cachent les yeux dans le public, les filles poussent des cris hystériques, Djibril Cissé pleure devant sa télé, on est pas passé loin de revivre Sid et sa jambe qui part en équerre sur ce coup. Duprée est perché là haut. Donc il ne peut pas être le chat. Mais aussi et surtout, il a tout le loisir de plonger sur la bête agonisante et de s’offrir la victoire de renom qu’il attendait pas… lentement, mais sûrement, Duprée se hisse jusqu’à la troisième corde… et c’est parti pour…

HEBUS ! HEBUS dans un sursaut quasi surnaturel, plonge sur les cordes à proximité du turnbuckle, et réussit à déséquilibrer Duprée ! Puis dans son élan, voilà qu’il se redresse, se dirige à toute vitesse vers Duprée et l’attrape sur son épaule et… LUNCH TIME, LUNCH TIME EN PLEIN CENTRE DU RING ! El Natural utilise ses dernières cartouches pour faire le tombé…

UN…
DEUX…
TRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRROIS !!!

Vainqueur et King of the Ring : Hébus !

Jean : Quoi ? Non pas encore !!

Raymond : IN-CRO-YABLE !

Carl : IN-CROY-ABLE !

Raymond : Si tu préfères oui.

Jean : Quelle catastrophe…

Carl : Hébus l’a encore fait. Même avec une jambe en miettes, il est de nouveau vainqueur ! C’est le premier et le dernier King of the Ring de la MDWF.

Raymond : Et il disputera son second main event d’All About Money III consécutif… contre son partenaire de la OUSK Juachim, du moins à priori ! Tout va très vite à la MDWF…

Ce qui va vite aussi, c’est le petit monde qui se presse sur le ring pour sacrer Hébus. Des agents de sécurité qui sont obligés d’aider Hébus à se relever, ce dernier après relâché son dernier effort, ne peut quasiment plus tenir debout. Estrada lui saute partout sur le ring… le tout devant un René Duprée, le regard perdu dans le vide, qui ne fait même pas attention à toute cette agitation.

L’annonceur officiel de la MDWF Lorenzo Lamas (oui, comme l’arbitre, mais rien à voir) remet la couronne de roi à Hébus. Le premier réflexe de ce dernier est de la croquer, mais quand il se rend compte qu’elle est trop dure, il préfère la donner à Estrada ! Estrada qui reçoit également un trophée géant très « art comtemporain » (qui a dit moche ?) qui semble représenter un building en or massif.

Jean : Je me demande ce que ferait Goldust s’il avait l’occasion d’avoir ce long et épais building en or…

Raymond : Je t’en prie Raymond, c’est les vacances demain, des enfants nous regardent.

Carl : Ah bon ?

Raymond : Non ils regardent tous la WWE parce que y’a Jeff Hardy et Rey Mysterio.

Jean : Connards de mioches.

Carl : Profitons en pour vous rappeler que vous pouvez répondre au challenge du Père Noël lui-même durant la trève… vous savez où. En attendant, joyeux noel, joyeuses fêtes, amusez vous bien et surtout bourrez vous la gueule pour oublier que la vie c’est de la merde !

Raymond : Ouaip ! Et encore bravo à Hébus…

Carl : Et à Juachim, quoiqu’en pensent certains !

Jean : Ciao !

Le PPV se termine sur les images d’Hébus, recouvert de confettis et fêtant la victoire avec son manager… ah ça y est, comme le veut la tradition, Hébus a déjà cassé la couronne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:09

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Homer .

Les crédits (matches) :

Black Jay Brawler
Million Dollar Tournament, quarter final match 1 :
Hébus vs Shelton Benjamin

Shelton Benjamin
Million Dollar Tournament, quarter final match 2 :
Zizi Top vs Masked One

Ted DiBiase
Million Dollar Tournament, quarter final match 3 :
Polak vs Kevin Nash

JBB
Million Dollar Tournament, quarter final match 4 :
Manny Ace vs René Duprée

Bafftech
Tag Team Championship:
JBL & John Cena vs The Rock & Goldust

IRS
Semi final 1 :
Hébus vs BaffTech

Razor Ramon Hadogay
Semi final 2 :
Duprée vs Nash vs Black Jay Brawler

JBL
Parking Lot Brawl Match : Wall Street Title on the line !
Triple H © vs Shelton Benjamin

Black Jay Brawler
Million Dollar Championship, Last man standing match :
Razor Ramon Hard Gay © vs Juachim

IRS
Million Dollar Tournament: Final
Hébus vs René Duprée

Les crédits (segments) :

René Duprée
Segment Duprée / Mr Fatu

???
Segment Homme mystérieux (encore un) / agent de sécurité

La OUSK au grand complet.
Segment OUSK 1

Kevin Nash
Segment OUSK 2&3

IRS
Segment The Rock vs Masked One/BaffTech

IRS et ???
Segment final... à suivre ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 21:09

Mais soudain l’antenne reprend. Hébus et Estrada ont quittés le ring. La fête est finie. Il ne reste que Duprée au centre du ring, encore perdu dans ses pensées, au milieu des confettis, amer. Finalement, Duprée semble sortir de ses songes, jette un regard à la foule. Il se relève se dirige lentement vers la rampe d’entrée… mais ?!

Jean : HEY, un type agresse René Duprée !

Raymond : QUOI ?! On est encore à l’antenne ?

En effet, un fan sortant du public fait irruption. Un type en imperméable. Cheveux longs, barbes, lunettes noires. Il a dans sa main la chaise sur laquelle il était assis au premier rang… étrangement, aucun agent de sécurité ne réagit. Duprée lui, commence seulement à entendre la réaction de surprise émanant de la foule, il se retourne et fait face à…

Raymond : SCOTT HALL !!


Jean : Non…

COUP DE CHAISE !

Duprée tombe lourdement au sol. L’impact a fait s’envoler le chapeau… ainsi que les cheveux (perruque ?) de l’homme en imperméable. En dessous, on découvre quelques centimètres de cheveux blonds. L’homme retire maintenant ses lunettes…

Jean : EDGE !!

Raymond : Ah non, pas lui !

Carl : Et si !

Effectivement, c’est bien Edge au centre du ring, un Edge new look, plus de longs cheveux blonds forcéments, une barbe naissante. L’ancien Million Dollar Champion relève les yeux, scrute la foule qui le hue comme aux plus beaux jours de son règne de champion ! A ses pieds, Duprée reprend très péniblement ses esprits… Voyant cela, Edge déplie la chaise qu’il tenait dans sa main, au centre du ring, juste à coté du français. Puis il sort un micro de sa poche. Hou la honte, Edge il joue à Singstar chez lui c’est pour ça qu’il a son micro perso !

Edge : Alors Duprée, ça gaze ?

Moi, ça roule. J’avoue que j’ai eu un peu de mal à me remettre après ce qui s’est passé le mois dernier. Tu sais, quand tu m’as trahi, quand tu m’as a provoqué la perte de mon titre, titre qui devrait encore appartenir à quelqu’un digne de son nom et pas aux deux guignols qui l’ont porté successivement après moi. J’étais également blessé. J’ai donc du travailler dans mon coin pour revenir… dur de perdre ses contrats publicitaires, son exposition tous les mardi soir en prime time, de rentrer à nouveau dans l’anonymat, de ne plus avoir amis, ni influence dans le milieu, d’être un no-name en somme. Non je ne vais pas te chanter une chanson de Garou, rassure toi… je veux juste te remercier. Car pendant cette période, la seule chose qui m’a aidé à tenir…. C’était toi.

Oui la vengeance… ok c’est pas original… mais faut avouer que c’est toujours très stimulant. Faute de pouvoir balancer des photos de toi à poil sur le net, je me suis préparé pour toi René, pour ce jour, et pour te rendre la monnaie de ta pièce. Je pensais d’ailleurs intervenir durant la finale, provoquer ta défaite, avoir la jouissance de voir tous tes rêves s’effondrer à cause de moi. Mais j’ai changé d’avis. J’ai préféré attendre la fin du match… pourquoi ? Parce que je me doutais bien qu’une fois de plus René, tu échouerais sur la dernière marche. Comme à chaque fois que tu as essayé de jouer aux grands René. L’éternel second couteau, toujours bien placé jamais vainqueur – au moins on peut dire que tu es un digne représentant de ta patrie. Et c’est tout ce qu’il te restera. Tu as voulu jouer au gosse impatient, ouvrir le placard ou étaient cachés les cadeaux… malheureusement papa est rentré et t’as pris en flagrant délit. Et c’est l’heure de la fessée…


Edge saisit le visage de Duprée, le porte à son niveau et le fixe droit dans les yeux. Avant de lui cracher à la figure. Puis le canadien glisse sa chaise sur le sol, et y colle la joue de Duprée. Puis il se saisit d’une seconde chaise qu’il cachait sous son imperméabel… (plus fort que Metal Gear Solid et son arsenal de destruction sans même avoir de sac à dos !) chaise qui d’ailleurs, est marquée du logo OBEY.

BAM !

CON-CHAIR-TO !

Edge laisse négligeamment tomber la chaise au sol, esquisse son sourire le plus vicieux, éclate de rire même, puis finit quitte le ring, laissant Duprée complètement KO…

Jean : Allelujah ! Dieu est de reour !

Carl: Tu encourageais Duprée y'a deux minutes !

Jean: Ouais mais je préfère Edge...

Raymond : Et un autre retour inattendu en tout cas ! Ca s’annonce très chaud entre Duprée & Edge… c’est un combat qu’on esperait plus et qu’on va peut être avoir à la rentrée !

Carl : Raison de plus pour bien penser à rallumer votre télé sur notre chaine dès la rentrée !

Jean : Oui par contre zappez les rediffusions de vieux disney tout pourris pendant les fêtes…

Raymond : Arrête, on va encore avoir des problèmes !

Jean : J’ai rien dit

Carl : Allez, cette fois c’est la bonne, au revoir à tous !

Raymond : Bye !

Jean : Bye bye ! X2 c’est moi le plus fort !

Raymond : Hey…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 22:38

Dites il manque le début du segment^^
(poui j'en suis sur^^)

bon je commence la lecture^^

EDIt : un PPV qui déchire sa race !!!
de grands matchs, des segments importants pour la suite,
des bons retours
perso j'édore !!!

Bravo au vainqueur du KotR ... Perso, je me voyais vainqueur mais bon, il était écrit que je resterais l'éternel second lol !!


Dernière édition par le 21.12.07 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   21.12.07 23:43

YEEHAH !
King of the ring, baby ! Le "seul contre tous", y'a pas, ça me réussit ! flower

Bravo à tous, que ce soient lutteurs ou bookers (surtout ceux comme BJB ou notre Prez bien aimé qui ont pris en charge plusieurs matchs !), ce fut du bon boulot.
Un seul regret: par rapport au nombre de matchs, ça manquait un tout petit peu de segments, on avait tendance à enchaîner les combats. Ceci dit, ils étaient nombreux sur la carte et il s'est passé plus d'un truc important, donc ça relève plutôt du pinaillage.
Sur ce, rendez-vous à la rentrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   22.12.07 7:06

Bon Show, il y a moins de surprise que d'habitude ... Mais faisont un petit tour du schmilblick.

Beaucoup de match - pour le KOTR c'etait plutot pas mal Smile Mais bizarrement, je trouve que c'est moin marquant qu'un Royal Rumble version MDWF ... enfin, le but est le même - devenir challenger Smile - donc bravo à tout les feudeurs du KOTR, Bravo à René qui se glisse jusqu'en final, ainsi que Bubus, qui comme d'habitude, gagne l'un des plus grands match de l'histoire de la MDWF. Sa devient même une habitude ^^

Bravo HHH - désolé Shelton. ( faut le dire quand même. )
Bravo à la team JBL/Cena, même si à deux contre un c'etait assez facile. Je me demande ce que va devenir cette equipe vu le depart de John Cena.

Bravo à MOI - JE SUIS ENFIN DEVENU CHAMPION DU MONDE YOUPIII YAHOOOOOOOO !!!!!!!! Comme le dirait ce cher Arthur - C'est que du Bonheur. Enfin, j'ai réussi mon coup. Mouahah. Bon bah bubus, il smelberait qu'on va boucler tout ceci ensemble à All About Money 3.
Symboliquement, pour moi sa le fait, vu que c'est sur toi que j'ai eu ma toute toute premiere victoire sur la fédération. Apres pour toi, spa pareil ^^

PIs, LA surprise du jour - le retour de notre copain chauve qui s'attaque à René. La suite risque d'etre assez interessante.

Bon show en général, sa manque de segment c'est vrai ( pour une fois que j'en envoie pas faut dire ... ) Mais bon, la présence de match comble le tout. Pour le dernier PPV de l'année, c'est quand même quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   22.12.07 14:07

Et ben un bon PPV qui continu la longue série d'exelant big event de la MDWF !
2 grosses nouvelles feuds qui éclatent, Rock VS Bafftech et Edge VS Duprée qui promettent !
Un new champ ! Bravo à Wolf qui l'a mérité, et dommage pour Hard Gay quand même...
Sinon, seul point noir entierement personnel...Ma participation au king of the ring...Vraiment déçu...Avec un défi de plus que les autre je m'attendais au moins à aller en final...Mais j'ai échoué...Enfin il y avait quand même Duprée et Hebus, c'est sur que éliminer l'un 2 aurait été gros...Mais j'avais pensé que ce défi en plus aurait joué en ma faveur...Tant pis ^^ Reste plus qu'à trouver une dernière feud jusqu'à All about money III ...

Elvis suprem/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   22.12.07 14:16

Rassurez vous, c'était très serré entre vous 4 (Hébus, Duprée, Baff et Jay) mais il est ressorti de nos avis qu'Hébus était tout de même (une fois de plus !) un poil supérieur...

D'un certain coté il aurait été pas mal de donner une "promotion" à certains d'entre vous mais nous jugeons seulement et uniquement sur les défis, c'est le seul moyen de rester objectif. Et là, l'ami poilu s'est détaché de peu chez tous les décideurs... mais vous n'avez pas à rougir de vos performances.

Quant à Duprée (un peu comme Elvis) il est bien plus qu'un éternel second... disons qu'il a eu moins de chance que certains, mais je pense que tout le monde se souviendra de lui dans le paysage Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   22.12.07 16:58

Whooo ! Superbe PPV ! Magnifico ! Retour d'Edge et de Bafftech ( oui, on le savait déja mais le retour officiel a quand meme déchiré Very Happy ) Des feuds qui éclatent, des nouveaux champions ( Et du coup, c'est quoi ton projet Cena ? ... ), la consécration pour certain, un retour au sommet pour d'autre, félicitation a tous le monde ( te décourage pas Duprée, perso j'aurais parié sur toi Very Happy ).
Bon, apres, forcément hein, déçu d'ma défaite au Wall Street, comme déçu du match en lui meme d'ailleur, c'était pas un PLB comme je les aime, ça tournait trop en rond, la faute aux deux je suppose ^^

En tout cas avec tout ça, un Main Event Wolf/Bubus et des tas de surprises qui s'annoncent, AAM III s'annonce GRAND ! :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
Jean Brassard

avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   22.12.07 22:59

Superbe PPV !!!

Pour une fois j'aurais payé ma place pour le voir !!!

Vivement Duprée vs Edge, qui sera le Obey's master ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   03.01.08 1:21

Ouais JBL on est champion !!! ... ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   03.01.08 8:47

Et c'est seulement maintenant qu'il s'en rend compte. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tuesday Night Hold Up 2 - 21 décembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thuesday Night SuperShow Special - 10 Avril 2012 (Résultats)
» Résultats Tuesday Night Raw 8/01/13
» Résultats Tuesday Night Raw 15/01/13
» RAW - 3 décembre 2007 (Résultats)
» RAW - 10 décembre 2007 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: