AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 King of the Ring

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: King of the Ring   12.12.07 20:00

Les défis de ce match seront postés ici.
N'hésitez pas à consulter les règles en cas de doutes, ou à contacter, The Rock, John Bradshaw Layfield, Ted DiBiase ou Irwin R. Schyster. Si vous ne défiez pas sans avoir prévenu la direction, vous serez sans doute sanctionné au classement ainsi qu’au portefeuille, que cela soit dis. IRS est radin, presque autant que Ted DiBiase.. mais pas autant que JBL !

Pour nous contacter :

JBL

IRS

Ted DiBiase

The Rock

Rappel : Défis interdits Lundi si aucun défi n'a été effectué avant.

FIN DES DEFIS MERCREDI 19 DECEMBRE 20 H

King of the Ring:
3 défis par lutteur.
Vous aurez pour obligation de mentionner le nom de TOUS les candidats du tournoi dans vos défis.


Avantage de Black Jay Brawler: Celui-ci ne participant qu'à partir de la demi-finale, il est naturellement favorisé par rapport aux autres. Et ce, grâce à deux bonus:
1- Il a droit à un défi supplémentaire, soit 4 défis au total
2- Il n'a pas l'obligation de mentionner tous les autres participants du tournoi dans ses textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   14.12.07 13:35

Vos gages:

BJB => Sur un des trois défis du tournoi, Jay devra faire un "pélerinage" à l'orphelinat de Titan et revisiter l'univers du personnage à sa manière. Tout cela sans forcément le singer et jouer le grand nostalgique donc... le défi devra juste être "référencé".

Ce gage n'annule pas les avantages qu'il a déjà acquis. (voir au dessus)

René Duprée => Sur un de ses trois défis du tournoi, Duprée devra réaliser un défi en étant bourré ou bien tournant autour du thème de l'ivresse. (d'alcool comme d'autre chose, tant que le rapprochement est fait)

Ce gage n'annule pas les conditions qu'il doit respecter. (voir au dessus)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   14.12.07 21:46

Il y a des histoires que personne n’oubliera…Des histoire légendaire, magnifique, racontant le destin formidable d’un être exceptionnel ! Personne n’oubliera l’histoire de Spider man, celle de Néo dans Matrix, celle de Frodon du seigneur des anneaux ou encore celle de Sasha le héros des Pokemons…Ben aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire d’un jeune garçon, dont le destin est exceptionnel, un jeune homme bourré de talent qui a un avenir tout tracé…Cette histoire, c’est l’histoire de Jason Balboa, l’arrière-petit-fils du grand Rocky Balboa ! ( oui cette histoire se passe dans un futur assez lointain, mais pas trop quand même…).
Jason Balboa, est, comme son ancêtre, fan de boxe. Dès l’âge de 4 ans, il rentra dans l’école montée par son arrière-grand-père. ( a ben quand je vous dis histoire exceptionnelle c’est pas pour rien ). Et dès ces débuts, il a marqué un grand coup, obligé d’affronter des jeunes de 3 ans de plus ( ben il y a pas de catégorie poids maxi léger plume d’oie ), il sortit de sa première année avec un bilan de 35 victoires dont 30 par KO, et seulement 2 défaites ( et encore, il était malade ces jours là…). Déjà les entraîneurs affluaient pour voir ce prodige à l’action. Arrivé à l’âge de 17 ans, après plusieurs titres remportés dans sa petite fed, un certain Paul Beaker…



…le pris sous son aile. Dés lors, cet expert en boxe fit travailler très dure Jason dans tous les domaines. Technique, rapidité, force,…Il voyait en Jason, le futur Rocky Balboa, même au-dessus de Balboa ! Il voyait dans ce gamin, comme le messie de la boxe, l’homme qui viendrait éclaircir cet univers de son talent. ( ^_^ ). Les 2 travaillèrent dure des mois entiers. Après 1 an passé ensemble, Jason remporta son 1er gros titre national. Mais Paul voulait aller plus haut, et il l’engagea dans la plus grande fed de boxe au monde, la MDBF ( Million Dollar Boxing Federation ). Là bas, Jason Balboa rencontra un tout autre niveau. Mais il parvint à s’en sortir grâce aux bon conseil de son coach Paul BeakerAprès quelques Mois passé là bas, Jason rentra dans le tournoi que la fed organise chaque année. Le king of the ring tournament. Tournoi qui chaque année désigne le roi du ring pour une année entière ! Un titre presque plus prestigieux que le Million dollar title. Le plus gros défi de la jeune carrière de celui que l’on nome déjà « le Punisseur des rings »…Le jeune devenait déjà très aimé des foules, et des fans de boxe qui appréciait son style. Rapidité, puissance, des vrai canon accroché au bout des bras…Alors que le tournoi avançait, il était venu le temps ( nan nan je ne dirais pas cathédrales ! ) des quarts de final. L’affiche de ce soir : « Le punisseur des rings » Jason Balboa VS « Le Baguette Française » René Duprée…René Duprée, star montante de la boxe, quelques gros titre à son actif. Allons voir l’interview d’avant match…

Carl Stealward : Monsieur Babloa, monsieur Balboa !! Un mot avant votre match de ce soir ? Pas trop pression pour ce premier gros match de votre courte carrière ? Vous êtes le parfait outsider…

Jason : Oui, le parfait outsider…L’homme dont personne ne se méfie, mais qui au final parviendra à ses fins ! Je suis confiant, même si je sais que ce match sera l’un de mes plus difficile. Mon coach sera là, Duprée ne m’effraie pas…

René : Ah je ne t’effraies pas ? Et bien c’est tant mieux pour toi mon petit ! Mais je peux t’assurer qu’une foie sur le ring, ce n’est pas ton nom qui te sauvera ! Tu n’as AU-CU-NE chance face à moi ! Je vais te briser, des goss comme toi j’en mange au petit dèj !

Jason : Comme tu veux…Tu devrais juste te demander si tu auras encore la possibilité de manger des petit dèj après notre match…Oublies pas ton protège dents…

René ( incrédule ) : Vous avez entendu ? AVEZ VOUS ENTENDUS ??? Mouahahahah, pauvre ignorant, je vais t’étaler en moins de 2…

Jason : Tu sais dire autre chose ? Voyons ce que tu vaut sur le ring.

Allez, aussitôt dit, aussitôt fait, Jason VS René en quart de final ! Ca va chier ! La presque déjà légende, face à la futur bientôt star montante…

Allez le match commence…On va pas tout vous résumer, les premiers rounds sont des rounds d’observations…Quelques bonnes manchettes sont porté par René…Arrivez au round N°7, Jason n’a aucun signe de fatigue…René commence à montrer des gestes d’énervement face à la résistance du jeune Balboa…

René : Allez…Gamin…La…La fête est fini…

Jason lance un sourire de coin qui en dit long… Here we go pour ce 7em round ! Observation, coup, esquive,…La technique est de mise ce soir ! Jason cherche à fatiguer son adversaire…René court autour de Jason en essayant de l’atteindre…Loupé, loupé, loupé…BAM ! Droite dans la face…René facille…Et tombe, le nez sûrement fracturé…Le sang se répand pendant que l’arbitre compte jusqu’à 10…

WINNER : Jason Baaaaaaaaaaaaaaaaaaaalbooooaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaac !!!!

Il l’a fait ! Jason a fermé la grande bouche de René Duprée, sans trop forcer…Duprée lance un faible regard sur Jason, semblant à la foi inquiet, et impressionné…Jason lui renvoie un sourire, et Paul Beaker, un grand sourire, lui tend une serviette …
Quelques jours plus tard, la presse sportive ne parle plus que de ça… « Jason Balboa : La même destiné que ses ancêtres ? » ; « Le futur de la boxe » ; « La déception Duprée » ; « Jeunesse au pouvoir ! »…Bref, on parle soit du talent du jeune Balboa, ou de la désillusion de Duprée…Ce dernier aillant déclaré qu’il avait eu des problèmes personnels, et une mauvaise préparation, ce qui expliquerait cette désillusion…Info ou intox ? On verra cela lors du prochain tour, si les talents de Jason Balboa remonteront à la surface.
Demi final donc…Jason Balboa VS « La rage polonaise » Polak ! Un boxeur connu pour sa force de frappe et ces tendance à partir au quart de tour…Pas très réfléchit, mais quand il atteint sa cible, ça fait mal ! D’autant plus qu’il est entouré de son coach Johnny Bob, grand entraîneur et ancien boxeur, qui, on ne sait pourquoi, a été cherché ce boxeur en Pologne afin de le prendre comme poulain…N’empêche qu’il a de bon statistiques ce Polak ! 57 WIN, 49 by KO, et 4 Lost. Polak et Johnny Bob accompagné encore d’autre petit homme, qui sont connu comme préparateur physique, vocal,..Bref, les 2em coach de Polak….Equipe qui est donc redoutable pour sa solidarité…Allez, en exclu., la conférence de presse…

Carl Stealward : Alors Jason, un mot avant ce match ? Réaction après votre exploit, contesté par Duprée ? Pensez vous allez jusqu’au bout ? Et…

Polak : Yop ! Stop cette putain d’interview disco boy ! Et toi, le Balboa…DEGAINE TA RACE !!!!! Tu crois pouvoir vaincre la rage polonaise avec les techniques que t’as appris ton arrière grand oncle au niveau de ta cousine germaine ? Rentre chez toi va, avant que je te face bouffer ta langue 6 fois après l’avoir arraché de ton corps !

Fathôm : Ouep ! DEGAINE TA RACE espèce chiure d’hiboux ! La Johnny Bob Brand va t’apprendre à boxer ! Polak, va te montrer ce que c’est que de l’affronter ! No chance in hell bastardo ! Moi le grand bilingue Fathôm 1er, peut même te faire ravaler ton fierté maintenant !

Juachim : Du calme Fa-fa…Laisse Polak s’en occuper…De toute manière que ce soit contre toi, moi, Polak ou même Serge, ce pechnos n’a aucune chance !

Le groupe : Rentre chez ta mère !!!! Et DEGAINE LUI SA RACE !!!!!

Jason :…My god…Je savais pas qu’on faisait dans le plancton à la MDBF…Vous vous prenez pour qui ? Vous pensez être surpuissant car vous êtes 5 ? Eu…4 et demi pardon…

Serge : Oh facile celle là !

Jason : A vous 5 vous avez autant de QI qu’une grenouille morte ! Je préfère pas perdre mon temps avec des plancton dans votre genre…On se retrouve in the ring, bitch !

Allez le match ! L’équipe instopable de la MDBF face à l’étoile montante Jason…Le match est violent, Polak loupe pas mal de coup, et passe son temps à courir après Jason…Mais quand il touche sa cible, Jason l’a sent passer…Jason est tout de même perturbé par le reste de la Johnny Bob Brand…Au bout du 8em round, Jason semble ne plus pouvoir tenir face aux cris de pucelle de Juachim…Il emmène Polak vers son coin, ce dernier le suit sans se poser de question en essayant juste de toucher son adversaire…Et BAM ! Patatoes dans la face de Juachim ! Après une esquive de Jason, Polak n’a pas put contrôler son mouvement…Le polonais est désemparé…Jason lui donne alors la raclé de sa vie…Droites et gauches dans les côtes, Polak a les yeux qui lui sortent des orbitent…Jason attend que la tête de Polak soit correctement positionné…Jason charge son coup devant la tête sans expression du polonais, et…Plus rien…Enfin pour Polak, le noir complet…Il se réveillera plus tard dans la soirée, aillant oublié son prénom…Quant à Jason Balboa, il va en final !
Depuis ce moment, Jason et Beaker passèrent leur temps à l’entraînement intensif ! Et enfin, voici venu le temps de la grande final qui décidera du nouveau king of the ring de cette année ! Et l’adversaire de Jason Balboa est ni plus ni moins que l’un des meilleurs boxeur du moment…Le grand, le puissant, le rapide, le vainqueur de nombreux titres mondiaux, et le dernier vainqueur du king of the ring… « Le poil étranger » Heeeeeeeeeeeeeeeeeebus !!!!!! L’un des plus grand boxeur que la Terre ai connu…Souvent nommé meilleur boxeur que le grand Rocky Balboa ! La bête sauvage, accompagné de son coach Armando Ricardo Alejandro Mirando Buscando Estrada ! Entraîneur cubain. Allez, allons y pour l’arrivé des 2 concurrents dans le ring…

Citation :
Arrivez sur le ring, l’outsider de ce match, la nouvelle génération des Balboa, considéré comme l’étoile montante de la boxe mondial, un destin aussi grand que son arrière grand-père…J’ai nommé, « Le punisseur des rings » Jasoooooooooooooooooooooooooooooooon…Baaaaaaaaaaaaaaaaalbooooaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Ovation du public qui adore le jeune boxeur !

Citation :
Arrivez sur le ring, la bète sauvage, directement venu des forêts d’amazonie, considéré comme l’un, voir LE plus grand boxeur de tout les temps, le 2 fois champions du monde, l’ancien vainqueur du king of the ring tournament…J’ai nommé « Le poil étranger » Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeebuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus !!!!

Les 2 sont fin prêt, et c’est parti ! Le plus grand événement sportif de l’année commence ! Les premiers rounds sont dominé par Hebus, le salo cumule vitesse, technique, et surtout de la puissance ! Chaque coup de poings équivaut à un coup de sledge du célèbre catcheur Triple H ! Jason est mis plusieurs fois au tapis…Fin du round 9…

Beaker : Allez Jay ! Allezn concentre toi, tu peux l’avoir…

Jason : Trop fort…Il…Il est…Fort…Trop…

Beaker : Tape directe dans la face, te poses pas de question, frappe le nez, casse-lui le nez si il faut ! Mais surtout évite de te prendre ces coups !!!

DING DING DING !
Le 10em round commence…La bestiole se rue sur Jason Balboa…Il frappe, mais Jay arrive à esquiver 5 fois de suite mais…BAM ! Dans les côtes ! Un coup de Hebus a touché Jay ! Il frappe il frappe ! Jason tombe…Hebus lève les bras et l’arbitre compte…Tout vas au ralentit…

1

2

3

4

Jason remonte sur ces genoux se demandant où il est…Il voit des têtes…Il entend des cries…Hebus lève les bras en signe de victoire…Et ! Mais il n’a pas gagné ! Personne n’empêchera Jason d’aller jusqu’au bout…PERSONNE !

8

9

Jason est debout !!! Hebus ne le voit pas venir…BAM ! Dans le pif ! Hebus ne comprend pas…Une 2em, une 3em ! Et encore ! Tout dans la tête ! Il suit les conseils du coach à la lettre ! Hebus est dans les cordes, Jason l’explose !!! Hebus est à genoux, sans réactions, Jason Balboa enchaîne toujours ! Hebus saigne, de la lèvre, du nez, de l’arcade sourcilière !!!! My god, c’est un massacre ! Le haut du corps d’Hebus chute finalement au sol…

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10 !!!!!!

http://www.youtube.com/watch?v=mVGVXi6TdI0

HE IS YOUR WINNER AND THE NEEEEEEEEEEEEEEW KING OF THE RING !!!
JASOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON


BALBOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   14.12.07 23:36

Le grand pouvoir du français.


Duprée

D’aussi loin que se souvenaient les ancêtres de nos ancêtres, ZAAR avait toujours été un monde en guerre.
Une guerre dont nul ne se rappelait l’origine, une guerre sans trêve ni merci, sans quartier ni vainqueurs, que ne cessaient de se livrer entre eux les trois immortels.
A chaque croisée des soleils, lorsque les ombres se rejoignent, le grondement de leurs armées en marche s’élevait aux trois points cardinaux.
Du Sep venait Masked One Main Noire et la masse écrasante de ses légions d’airain. Brutes sans visage, bardées de fer, juchés sur leurs pesants Womochs cracheurs de feu …
De l’Hor fondait Hébus le parfumé et l’escadre mortelle de ses archers volants. Cruels androgynes aux traits empoisonnés, fendant les airs sur les voiles végétales des Orphys carnivores.
Du Far se ruait Polak la cyclope et la horde déchaînée de ses guerrières borgnes. Féroces amazones à la paupière cousue, emportées au massacre par le galop d’acier de leurs Traganes sauvages …

Mais dans cette guerre ce n’est bien entendu pas ces trois immortels qui vont se battre dans ce champ désolant de la tuerie programmée. Mais les acteurs de cette barbarie sont nombreux.
Français esclaves aux mains tremblantes, jetés dans la boucherie par des maîtres impitoyables …
Tawals velus sans cervelle ni jugement, dont la force colossale était dressée à tuer …
Tous n’obéissaient qu’à une seule et aveugle loi : EXTERMINATION !
Fracas des armes, tonnerres du feu, choc des masses rageuses se heurtaient de plein fouet.
Que ce soit sur la terre ou dans les airs la bataille faisait rage et les hommes partout tombaient comme des mouches.
Tous contre tous, chacun contre chacun …
Emportés par une mer furieuse de cris, de terreurs et de râles.
Folie sanglante des gorges tranchées, des os broyés et des chairs que l’on éventre.
Corps piétinés, membres arrachés, faces hurlantes écrasées.
Horreur absurde de la mort donnée et reçue sans même savoir pourquoi.
Et tandis que des trois points cardinaux retentissaient le signal de rappel des troupes. Ces derniers s’en retournant vers leurs camps respectifs. Laissant sur le champ de bataille les morts et les blessés.
Qui étaient-ils donc ces maudits qui avaient condamné notre monde à une telle infamie ?
De quel néant d’abjection étaient-elles issues ces races supérieures qui nous avaient contraints à une aussi atroce servitude ?
Qui avait permis l’existence de ces trois immortels dont l’appétit de massacre et de sang semblait ne jamais devoir connaître de fin ?
Quel crime abominable avions-nous donc commis pour mériter cela !?
A chaque croisée des soleils recommençait la guerre. Une guerre sans quartier ni vainqueurs, dont il ne restait, au soir des batailles, que le charnier des vaincus abandonnés aux dents de ronce des Sheers bicéphales.
C’est pourtant dans cette désolation qu’un jour se produisit ce que l’on appela plus tard le MIRACLE …
Ou, tandis que ces Sheers remplissaient encore et toujours leurs estomacs des morts laissés là. Un français ne se laissa pas faire, il n’était pas mort, il n’était même pas blessé. Il se débattit un long moment face à un de ces êtres difformes avant de lui trancher les deux têtes. Mais il y avait véritablement trop de Sheers … Le français prénommé René Duprée se rapprocha rapidement d’un Womoch pas tout a fait mort et lui fit, dans son dernier soupir, cracher une dernière flamme haut dans le ciel. Là haut, c’est la débandade et tous les Sheers s’enfuient du côté des trois points cardinaux. Il était désormais seul, et libre. Il pouvait réfléchir mais il ne savait pas quoi faire, vers le Sep, le far ou l’Hor, il retournait vers ses bourreaux … Il en avait assez. Mais il n’était pas le seul, une voix forte lui arriva, elle semblait venir du ciel, et c’est tout naturellement que ce petit être ancien esclave levait les yeux.
Il vit alors une masse cubique flotter dans les airs. Et cette masse lui fit parvenir ses paroles :
"Moi aussi j’en ai assez de cette insignifiante poussière d’univers agitée sans répit de sa folie guerrière …
Il faut que cela cesse ! Sinon je serais obligé de la détruire !
Prosterne-toi, René Duprée, car je suis celui qui est ! Je suis celui qui a tous les noms !
Je suis le maître créateur des mondes, mais appelle moi Shelton Benjamin.
Entends l’avertissement que je te charge de donner aux peuples de Zaar : si votre monde n’a pas retrouvé la paix d’ici cinq croisées de soleils, je l’engloutirai dans une Apocalypse de feu.
Je t’ai choisi René Duprée car tu es là, j’ai à ma charge des millions de milliards d’autres mondes, je suis très occupé alors je ne perdrais pas mon précieux temps à chercher quelqu’un.
Mais je comprends les difficultés de ta situation, ainsi pour t’aider je t’accorde le grand pouvoir."
De nouveau seul le petit français restait interloqué là, ne sachant si c’était un rêve, mais ne sachant même pas ce qu’est le grand pouvoir.

Kevin Nash

Le français poursuivant sa quête, c’est à dire errant à droite et à gauche sans trop savoir où il doit aller, rencontre le Tawal Kevin Nash poursuivit par des amazones de Polak. Ce con de Tawal velu est sans cervelle se jette sur le français pensant que ce dernier allait l’aider … D’ailleurs les amazones en rigolent … Et c’est normal, un ancien esclave avec encore à ses chevilles une chaîne … Mais désormais devenu un autre homme, Duprée décide de ne pas se laisser faire, il répond à celle qui semble être la chef de ce groupuscule d’émissaires amazones et lui prédit d’utiliser son grand pouvoir sur elle si cette dernière ne ‘en va pas, leur laissant la vie sauve. Bien entendu Manny-Ace, la cyclope, s’approche d’eux, le français en invoquant son grand pouvoir tendit une main décidée vers elle, qui s’écroula immédiatement. A la plus grande surprise de tous les protagonistes présents, les autres amazones s’enfuyant. Mais Nash voit désormais approché, en l’air, es archers de Hébus. Ces derniers descendant au sol, Nash et Duprée en profitent pour s’enfuir. Ah tiens en fait c’était un de ces archers qui avait tué la cyclope … Mais alors qu’est-ce que ce grand pouvoir ??
Nash décide alors de débarrasser Duprée de ses chaînes. Il va ensuite chercher des victuailles puis trouve une grotte afin de passer la nuit en sécurité.

Jessica Alba

Bon là c’est clair il est gentil Kevin, mais il est un peu beaucoup con quoi … La grotte qu’il avait trouvée se situait en plein milieu du territoire des Colts … Une race que même les Immortels respectaient … Et lui, ce poilu sans cervelle nous avait amené sans réfléchir en plein milieu de leur territoire … Nous n’avions rien à faire d’autres que nous cacher en attendant la nuit.
Mais là en bas, un petit français d’esclave se fait menacer du fouet alors la belle Jessica Alba, française elle aussi, le protège et se retrouve à la merci du maniaque du fouet : Black Jay Brawler. Oui le petit marrant se la joue bien face aux esclaves, il profite bien d’eux … Et il se fait amener par deux autres Colts la belle droit dans la grotte de nos amis.
Et tandis que ce petit (partout) sadique de Jason s’apprête à faire son affaire à la belle, Duprée sort alors de sa cachette et invoque son grand pouvoir pour sauver la jeune fille en danger.

Bah quoi il ne marche pas ce grand pouvoir ? Heureusement a troqué sa cervelle pour des muscles. Un combat Jason vs Kevin débute alors et bien entendu la force brute l’emporte sur la vile mesquinerie du Colt. C’est un véritable passage à tabac qui se déroule alors et ce sont tous les Colts qui arrivent alors vers la grotte, mais bon, ils sont tous les mêmes, et à l’image de Jason, leur nombre doublé à leur mesquinerie communicative ne fait rien au grand Kevin.
Mais bon, Duprée en profite pour se sauver avec la belle Jessica Alba. Bah ouais il n’en a rien à battre de Kevin Nash … Ce n’est qu’un Tawal poilu qui ne doit sa vie qu’à lui, il est normal qu’il lui rende …
Arrivés en forêt, Duprée appris qu’avant d’être capturée elle était une française libre vivant dans la réserve de Paaris. Oui des français libres, il y en a. C’était décidé ils se rendraient tous les deux jusqu’à la réserve de Paaris.

Paaris

Ici dans cette réserve, il n’y avait que des français libre. Et Duprée raconta toute son histoire, depuis le début. Avec en point d’orgue la rencontre du Dieu créateur des mondes et surtout le grand pouvoir !
Les sages l’écoutèrent avec attention … Car en effet il existe une vieille prophétie qui parle d’un français, d’esclave il est devenu le CHOISI. Ceci est raconté par les vénérables de Paaris, en réalité un jour viendra celui qui aura été désigné par Shelton Benjamin pour arracher le peuple français à sa malédiction. Ce choisi sera le guide d’une foi nouvelle. Il sauvera le monde de la destruction en rachetant toutes les fautes que le reste du monde aura faites.
Hélas devant le conseil, les vénérables ne l’écoutèrent que d’une oreille peu attentive … En réalité ces hommes avaient tout simplement peur de ne plus être bien vu des Immortels. En effet ces derniers n’acceptaient la liberté du peuple français dans ce coin reculé de Zaar si ces derniers ne faisaient pas de vagues. Hors la proclamation d’un Choisi les amenant à la libération et à la fin de l’oppression ce n’est pas vraiment ce qu’ils avaient envie …
Alors le président des sages de Paaris, le vieux et vénérable Zizi-Top, annonça que Duprée était un imposteur mais afin d’en être sûr ils aimeraient bien voir un petit miracle, alors qu’il change cette eau en vin prouverait bien qu’il est René Duprée le Choisi.
Idée absurde et complètement has been, un peu comme le gars qui a déclaré cette imbécillité, imaginez un vénérable vieillard avec une guitare en carton et pesant qu’elle fait de la musique … Oui ses doigts bougent sans qu’il ne puisse rien y faire mais il ne s’en rappelle plus … Un savant mélange de Parkinson et d’Alzheimer … Surtout une lâcheté sans borne de la part de ces vénérables sages …
Lâché même par son peuple, il se retrouve seul, il décide de s’en aller sans trop savoir où aller … Mais c’est sans compter sur l’amour de la petite Jessica Alba qui vient le rejoindre avec une poignée de fidèles croyant en lui. Il fut alors décidé que trois groupes de français se formeraient, un pour chaque point cardinal. Et pendant ce temps Duprée et Alba devaient se rendre à la mémoire de ce monde.

Sualtam

Bon, on se fout un peu du voyage, mais tel est-il que le voyage dura longtemps, il n’y avait pas de vent tandis qu’ils voyageaient sur un radeau de fortune. Et tandis que Duprée commençait limite à blasphémer vis-à-vis de ce manque d’aide de la part du Dieu créateur des mondes, ce dernier lança une tempête comme seul Noé en connu une dans l’histoire plus ou moins vraie de notre planète.
Arrivés là, balancés par la tempête, le radeau détruit, fracassé en petits morceaux qui ne serviraient même pas à faire des allumettes …
Mais ils étaient arrivés à bon port … Et l’essentiel était bien là …
Après cela ils passèrent des heures à marcher à travers de ce fatras de branches, mais la rencontre avec des habitants de cet arbre révèle qu’en fait, l’arbre est Sualtam, la mémoire du monde. La seule façon de rentrer en son contact est de rentrer dans une plante qui donnera alors un appel télépathique vers cette mémoire.
Sualtam raconta alors tout à ce cher Duprée, tout pour qu’il comprenne.
Il nous faut, pour cela, remonter à l’âge ancien de Zaar, les temps premiers d’avant la guerre …
En ces temps là les Tawals velus vivaient librement dans leurs forêts, les Colts ne quittaient jamais leurs montagnes, et les français étaient le peuple maître de la planète.
Ils vivaient aussi heureux qu’on puisse l’être, dans les villages ou dans les villes, dont la principale avait pour nom Nancy.
Ils élisaient leurs rois, étaient gouvernés par des conseils de vénérables et adoraient d’une foi naïve mais profonde le maître créateur qu’ils appelaient Shelton Benjamin.
Tout aurait pu continuer ainsi durant des milliers de croisées si un de ces rois du nom de Charlie Haas, n’avait décidé qu’il serait désormais l’unique divinité que ses sujets devaient adorer.
Alors les français se détournèrent de Shelton Benjamin pour élever des temples et des idoles à la gloire de Charlie Haas.
La colère du maître créateur fut effroyable et sa punition pire encore.
Un jour funeste entre tous, le sol de Zaar se déchira d’innombrables gouffres béants, tandis que le feu du ciel détruisait Nancy et toutes les autres cités de la planète.
Quant à Charlie Haas, il fut frappé d’une lèpre affreuse. Puis il disparut, personne ne sait comment. Une légende dit que, depuis, il souffre éternellement dans le non monde. Mais je ne pourrais dire si cette légende est fondée, car même moi j’ignore ce qu’est réellement le non monde.
Hélas cet épouvantable châtiment ne suffit pas à apaiser le courroux de Shelton Benjamin. Qui en réalité n’est qu’un petit intrigant arriviste jaloux du pouvoir qu’il peut laisser aux autres.
Des ruines encore fumantes de ce monde ravagé surgirent en hurlant les armées de ceux qu’on appela les trois immortels : Polak la cyclope, Masked One main noire et Hébus le parfumé.
Ainsi naquit la guerre et ainsi débuta le long esclavage du peuple français, qui ne cesse depuis d’expier la terrible faute de ses ancêtres.
Mais une prophétie dit qu’un jour viendra un choisi désigné par Shelton Benjamin lui-même, qui rétablira la paix sur Zaar et rendra leur liberté aux français. C’est tout ce que je sais sur ce que tu voulais connaître René Duprée.
Et René sorti de cette plante télécopieuse d’idées mais il savait que désormais il devait chercher chez Volga la devineresse. La femme aux prophéties, elle aussi habitante de Sualtam. Il faut la chercher, la rencontrer et lui demander une prophétie afin d’aider à comprendre comment faire pour libérer les français.
Il sait qu’il doit faire vite mais ce n’est pas à René Duprée que l’on dicte ce genre de choses, alors bon, c’est un putain de lieu magique alors il suffit de penser à ce que l’on veut. Il ferme les yeux et out à coup il sent apparaître dans ses mains une bouteille de Pineau des Charentes et un saucisson. Bouteille qu’il vide en un temps record et un saucisson qu’il se mange bien puisque c’est du Cochonou !
Duprée se relève alors, les idées se bousculent dans sa tête mais une idée fixe est dans son cerveau, il veut aller se baigner ! Par ce beau soleil, quoi d’autre à faire ? Rien de mieux qu’une putain de bonne baignade, et ensuite une bonne sieste !! Mais c’est Jessica Alba qui vient le rejoindre et c’est à cet instant qu’il se rend compte que ce n’était pas une bonne idée de se descendre cette deuxième bouteille de vodka après ce petit pineau … Mmm …

La suite, dans un instant si je le veux !

Allez un avant goût avec un René Duprée qui à cause des méfaits de l’alcool ne se souviendra pus où habite cette Volga. (Rien à voir avec la boisson) Du coup je n’en parlerais pas mais vous aurez sans doute cette version dans le dvd Director’s Cut bientôt sur vos écrans près de chez vous !
Et en plus en bonus track un magnifique voyage avec Jay, le dernier et le moins con des Punishers. Le dernier représentant de cette race. Qu’hélas tous ses congénères étaient morts de faim tandis qu’ils erraient dans un lieu ou rien n’était comestible … Un pommier … Vous voyez le niveau quoi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   14.12.07 23:38

Volga

Tout à coup un drôle de truc s’approcha du français et lui demanda s’il était bien René Duprée. Ce dernier lui répondant par l’affirmative, le drôle de truc lui annonça alors qu’il avait été envoyé par la devineresse Volga. Il se nommait Black Jay Brawler et était un Punisher. Il était chargé de l’amener jusqu’à chez Volga.
Il était le dernier Punisher, lui seul trouva à manger, à part lui, Jay, le moins con des Punishers … Bon là il déblatère pendant dix plombes sur sa condition de dernier Punisher, la masse de boulot … Le devoir de mémoire et toute cette connerie … A ce qu’il paraît sa race était la meilleure … Toutes ces conneries on sait où cela mène …
Enfin nous voila devant chez Volga, je rentre dans la pièce. Elle ressemble à une pieuvre avec des yeux au bout de ses tentacules … Bref, pas vraiment un canon.
Cette Volga est aussi une magicienne confirmée, un jour où elle s’ennuyait elle a fait un pendentif à la forme on ne peut plus inspirée de la forme à laquelle Shelton Benjamin. Oui un cube noir avec une petite touffe de cheveux blancs sur le sommet.
Volga lui annonce qu’avec ce pendentif, on peut souhaiter n’importe quoi, cela marche à tous les coups, alors oui en effet c’est pratique.
Bon, afin de réaliser une prophétie, la petite formalité est de devoir lui faire atteindre un état de plaisir. Et franchement Volga n’est pas du goût du French Lover …
Mais bon, elle est magicienne, elle laisse Duprée tel qu’il est car lui est beau. Elle en revanche change d’apparence, elle ressemblait désormais à Monica Bellucci.
Et là inutile de vous dire que je ne peux vous raconter ce qu’il c’est passé puisque bon il est clair que nous ne sommes pas un premier samedi soir du mois sur canal + … Et puis même avec le double contrôle parental … En tout cas, René Duprée a eu sa prophétie.
La Paix Reviendra Quand Les Trois Unira.

Et en sortant de la pièce, Duprée embarque le pendentif magique de Volga, dehors il retrouve enfin Jessica Alba et Jay. Ce dernier étant chargé de les ramener sur le continent.

Merde je ne vous avais pas dis qu’il se trouvait sur une île … Quel piètre narrateur je fais … M’enfin fallait réfléchir un minimum aussi, s’ils prennent un radeau c’est pas pour aller faire les courses au supermarché du coin …

Hébus

Sur le chemin du retour le français ne voyait pas où la prophétie de Volga allait l’amener … Il ne voyait pas quoi faire pour arriver à faire unir les trois Immortels … Et tandis qu’il vole, oui le Jay vole, ce dernier se la racontait de nouveau comme jamais personne ne se l’était raconté … Il n’arrêtait pas de parler, sans cesse, Duprée en avait marre. Mais il n’en eu pas le temps, en effet face à lui des archers d’Hébus le parfumé, et comme tout bon prédateur, il y en avait aussi à droite et à gauche, une flèche bien tirée vint percer le réservoir de Jay. Oui parce que je ne vous l’avais pas dis mais Jay n’existe pas réellement … C’est juste une machine, un être tel qu’il est ne peut réellement exister … Franchement qui peut se croire le dernier d’une race n’existant pas … Qui peut se sentir tellement important qu’il se croit un surhomme ? Non réellement personne … Et il finit au sol par s’écraser …
Pendant ce temps avec sa classe habituelle Duprée est parvenu avec sa belle a rejoindre le sol indemne. Mais seul petit souci, il l’a perdu en arrivant au sol, et pendant ce temps il n’a rien trouvé de mieux à faire que de se faire capturé par les archers d’Hébus.
Mal de crâne … La dernière fois ce n’était pas pour les mêmes raisons … Il se réveille dans une geôle puante, empli de français … Il retrouva même les français libre de Paaris qui avaient été chargés avant qu’il ne rejoigne Sualtam de chanter ses louanges à l’Hor. Le reconnaissant ces hommes crièrent de nouveau ses louanges. Les autres français étaient tous des esclaves estropiés et Duprée après toutes les louanges chantées à son égard dû montré sa capacité à réaliser des miracles puisque tous les estropiés décidèrent de le mettre à l’épreuve. Et lui avait un atout non négligeable dans sa manche, le magnifique pendentif de Volga. Tous les membres repoussèrent un peu à la manière du bras de Bernard Lavilliers lorsqu’il a été à la chasse aux tigres.
Bref, ils étaient tous sensés mourir, dans une arène pour la plus grande joie des hommes d’Hébus le parfumé.
Quelle ne fut pas la surprise des hommes ici présents de voir des français normalement estropiés arrivés bien entier, en parfaite santé et hurlant à la gloire de Duprée ?
Mais bon finalement cela ne changeait rien …
Enfin si un peu puisque le français pris la parole face à un Immortel.

Le Choisi : Ce que tu vois là n’est pas un rêve, c’est un miracle que j’ai pus réalisé grâce à mon grand pouvoir. Ce grand pouvoir que j’ai reçu du maître créateur des mondes. En son nom, Hébus le parfumé, je t’abjure de cesser la guerre stérile que tu mènes contre les autres immortels et de délivrer mes frères de leurs chaînes.

Ils allaient mourir des mains des Tawals velus ! Ces derniers s’élancèrent prêt à tuer sans vergogne et violer sans retenue (ou l’inverse) les pauvres français face à eux. Duprée chercha un miracle et donc son pendentif mais ce dernier demeura introuvable …
Cela allait être un massacre … Le premier Tawal arriva sur eux et s’arrêta !! Gloire au Choisi !! Gloire à René Duprée hurlaient les autres français. Ce Tawal n’était autre que Kevin Nash, ce con qu’il avait sauvé des archers une première fois et qui lui permit de s’enfuir de la montagne des Colts ! Comme quoi une bonne action est toujours récompensée !
Bref Tawals et Français ensemble dans une arène, mais à la merci des archers de ce parfumé d’Hébus.
Euh là il n’y eut pas photo … Ils furent tous massacrés … Tous ? Non le Choisi était toujours vivant ainsi que son lécheur de pied officiel qui n’a pas de nom mais que nous nommerons Edge … Et bien entendu Nash, ce dernier trouvant une sortie dans la grotte dans laquelle ils s’étaient réfugiés. Dehors, ils étaient de nouveau à l’air libre. Et ils étaient heureux. Heureux d’être en vie. A part Nash qui avait plus faim qu’autre chose, mais bon c’est le résumé de sa vie. Manger ou être manger … Une fois dehors ils s’éloignèrent vite et loin …

Polak

Après un bon sommeil Duprée envoie cette grosse tanche de Nash chercher à bouffer, cela au moins il sait le faire … Tiens où est Edge ? Bwarf … Il a dû rentré à Paaris … Avec tout ce qu’il a vécu … Allez hop, un petit jus et une bonne sieste !!

Ya du moustique par ici, je n’arrête pas de me faire piquer. Bah allez j’ouvre les yeux et … Merde que fait ce Colt à me piquer avec cette lance. Merde c’est la cyclope que j’avais tué grâce à mon grand pouvoir … Mais ce coup-ci c’est un gars … Oui il s’agit bien de Manny-Ace.
(L’homme que je ne savais pas où placer dans ce récit et que je dois donc improvisé un peu partout vus l’aurez compris …)
Bon bah Duprée est un type plutôt calme est cool, vous l’aurez compris, mais là lui, c’est un con, en plus il lui balance sa fumée de merde dans la gueule … Bah voila, le français se lève lui pique sa lance et le transperce avec. Mais d’autres Colts arrivent alors et le français se retrouve enfermé dans une cage avec ce Edge … C’est ce fumier qui l’a balancé … Et en plus il me rend mon pendentif qu’il m’avait piqué … Vraiment faut pas croire les blonds chauves …
Et la misère continue, les deux français se retrouvent dirigés vers le Far où ils revoyaient encore et encore des français esclaves … Oui nous étions bien chez Polak la cyclope. Les français venant de Paaris reconnurent aussitôt l Choisi !! Et même sous la menace des fouets ils hurlèrent à sa gloire car au fond d’eux ils savaient que ces barreaux n’étaient qu’apparences, Duprée venait les sauver !
Et là tandis qu’il était conduit devant l’Immortel, Duprée osa se tenir debout et lui dit qu’il n’avait pas tué sa guerrière Manny-Ace !
(Merde j’aurais pus l’utiliser là … Cela aurait évité le sempiternel, ouah lui, son truc il est naze, il donne le même nom à deux persos différents … Mais taisez-vous, il sait ce qu’il fait !! Ou pas d’ailleurs …)

Le Choisi : Ce n’est pas moi qui ai tué ta guerrière, c’est mon grand pouvoir. Ce grand pouvoir que j’ai reçu du maître créateur des mondes. En son nom, Polak la cyclope, je t’abjure de cesser la guerre stérile que tu mènes contre les autres immortels et de délivrer mes frères de leurs chaînes.

Euh là bien entendu elle lui ria au nez mais bon, elle avait un peu peur tout de même alors elle lui demanda de franchir un bassin rempli de shampoing mais pas de n’importe quel shampoing. Edge s’y jeta et c’était du shampoing acide … Tuer par son art de vivre, quelle misère … Le français étreignit fortement le pendentif de Volga, et marcha sur le shampoing ! Un nouveau miracle sous les yeux d’une immortelle … Les amazones se jetèrent sur lui et ce pendentif se retrouva dans le bassin … Il n’avait plus rien …
Il se réveilla dans les appartements spéciaux de Polak … Cette dernière se mis à genou devant lui, elle le croyait, il était bien le Choisi, alors il devait la guérir de la lèpre qui rongeait son visage. Elle s’agenouillait et le suppliait, mais Duprée ne pouvait rien faire … Son collier étant tombé dans le bassin d’acide. Polak ne le croyait pas, dans son appartement une porte donnait dans le non monde et elle balança Jessica dedans … Duprée se jeta à son tour par amour pour sa belle dans ce nom monde dont nul ne pouvait revenir …

Masked One

Là ce croyant seuls au monde, enfin au non-monde justement, les deux décidèrent enfin de se dévoiler leur amour avant de se dévoiler plus bassement leurs corps. Mais là fête n’aurait pas été complète s’il n’y avait pas Charlie Haas le roi maudit avec eux !! D’ailleurs ce dernier fut d’une aide précieuse puisqu’il leur indiqua une sortie. Sortie qu’ils pouvaient emprunter car eux n’avaient pas de raisons d’être là … Lui ne sortirait que quand Shelton Benjamin accorderait son pardon, mais Shelton est un maître jaloux et rancunier et jamais il n’accorderait son pardon …
Sortant de ce non-monde, les deux français se retrouvèrent tout en bas de la forteresse de Masked One Main Noir …
Une nouvelle fois notre héros fut capturé … Oui il fut capturé mais c’est normal ce n’est pas un héros, c’est un homme parachuté là par hasard et qui fait de son mieux ce que tout le monde veut qu’il fasse … Et il y réussit puisque tous les français croit en lui. D’ailleurs, hors de cette forteresse se retrouvent tous les français de Zaar, il y a les prisonniers venus du Sep, de l’Hor et du Far qui ont réussis à briser leurs chaînes, mais aussi les français de Paaris qui ont osés défier l’autorité des Immortels en sortant de leur réserve. Ils veulent tous une seule et même chose la libération de Duprée le Choisi, leur Choisi.
Et lui se retrouve là, face aux trois Immortels réunis … Mais il y a aussi le conseil des Vénérables, présidé par Zizi-Top.
Bien entendu, ces vieillards imbus d’eux-mêmes et si lâches, tellement lâche que le vieux Zizi-Top arbore avec gloire et honneur un T-Shirt orné de ce slogan : I love les Immortels. Donc bon, bien entendu Duprée fut condamné à mort. Mais il rie. Il rie à gorge déployée car il est parvenu à mettre en oeuvre ce qui lui semblait impossible … Les trois Immortels sont réunis, contre lui. Entraîné dehors de force il fut enchaîné à un monolithe qui ressemblait fortement à la vision qu’il avait eu de Benjamin.

Shelton Benjamin

Le silence n’était pas vraiment au rendez-vous quand Zizi-Top redonna le verdict, les français présents hurlaient leur haine envers ces vieillards faibles et malodorants qui livraient à leurs ennemis leur Choisi … Celui qui aurait dû les délivrer des chaînes qui les entravent depuis tant de temps … Mais par leur faiblesse ils se condamnent eux-mêmes ces pauvres fous …
Et Polak s’avance lançant un trait d’arbalète se logeant directement dans un poumon de Duprée. Mais ce dernier était beaucoup plus costaud qu’il n’y paraissait …

RD : Il est trop tard Polak, j’ai vu la lèpre qui te ravage la face … Oui, tire Hébus le parfumé mais tous les parfums dont tu t’inondes ne peuvent masquer la puanteur de la lèpre qui te ronge les jambes.

Et là ce fut Hébus qui lui envoya une flèche qui atteignit son foie d’alcoolique. ET Masked One lui lança sa dague qui lui transperça le cœur. Mais le français savait qu’i pouvait encore sauver son peuple. Et il se battit contre la mort.

RD : Pourquoi n’ôtes-tu pas ce gantelet Masked One ? relevant ainsi à tous la lèpre qui te pourrit le bras. Oui je sais enfin ce qu’est le grand pouvoir, c’est de pardonner au nom de notre maître à tous. Je vous pardonne Polak, Hébus et Masked-One, je vous pardonne au nom de Shelton Benjamin. Je te pardonne aussi Charlie Haas. Je te pardonne …

Il est mort le français mais une tornade emporta les trois Immortels tandis que Charlie Haas apparut en leur lieu et place. Et celui-ci parla. Il dit qu’il était le seul auteur d’une faute irréparable, mais il l’avait commise parce qu’il l’avait voulu. Oui, lui Shelton Benjamin, maître cruel de jouets qu’il créé. Lui qui voulut qu’il en soit ainsi. Comme il le voudra toujours. Lui l’omniscient, l’omniprésent, l’omnipotent maître créateur. Il a voulu que la folie d’un roi emmène tout son peuple dans le sacrilège et le reniement de son nom. Et c’est encore lui qui fit naître dans sa haine les trois Immortels qui contribuaient à la punition de la faute que lui avait commise, seul. Et quand l’heure de son pardon est enfin arrivé, grâce à un homme au cœur pur, tu as encore voulu par une ultime cruauté qu’il soit accordé au prix de cet ultime sacrifice. Pour tout cela, il le maudit, il maudit ce despote sanguinaire qui se fait appeler Shelton Benjamin.
Boules de feux et tout le tintouin, tout le monde il était mort. C’était l’Apocalypse sur Zaar.
Car oui en vérité Shelton est un maître jaloux. Jaloux et rancunier. Mais il respecta sa parole, il ne détruisit pas Zaar. Au contraire de tout ce qui vivait qui el fut inexorablement. Seuls quelques Tawals velus trouvèrent refuge dans les entrailles de la planète. Enfin le calme revient, et Zaar se recouvrit d’une épaisse couche de glace. Couche qui au fur et à mesure des siècles disparut, laissant la porte ouverte aux amphibiens de s’emparer de la terre. Monstres inconnus comme il n’y en avait jamais eus. Monstres qui disparurent à leur tour.
Ce ne fut que bien plus tard que les lointains descendants des derniers Tawals remontèrent à la lumière du Soleil. Les profondeurs dans lesquelles ils se cachèrent les avaient préservés des cataclysmes mais les avaient transformés, ils étaient devenus fragiles, craignant la pluie, le froid et la faim. Ne survivant qu’à grand peine. Mais pourquoi de tous ces peuples de Zaar ce fut celui là qui fut sauvé ? Pas pour continuer son culte, aucuns d’eux n’a conscience de ce miracle, je suis le seul à savoir, le dernier. L’ancêtre des ancêtres de mes ancêtres s’appelait Kevin Nash. Ila transmis ce miracle de génération en génération jusque moi. Mais je n’ai pas de descendance. Shelton n’a pas détruit notre monde, mais il a fait encore pire, il l’a oublié …
René Duprée le Choisi est mort pour rien car ce monde est sans avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   15.12.07 15:46

Pourquoi toujours se battre ? Le catch par-ci le catch par là…Stop ! Faisons une pause, une pause loin de tout ces combats entre homme en slip moulant…Partons pour un moment triste, émouvant, rempli de souvenir…Black Jay Brawler, ancien membre des Punisher, rend visite à l’orphelinat de son ancien mentor…Lestat Dragonheart.
Rappelons la forte relation entre les 2 hommes. Alors que la guerre des clans débutait à la MDWF, qu’OBEY avait commencé son recrutement et qu’un certains Lestat Dragonheart avait formé son clan pour rivaliser…Jason Fighting se voit enrôlé avec le groupe de Lestat. Lestat, anciennement Titan, légende de la MDWF. Forcément, le jeune Jason était comme un enfant devant le cadeau de noël dont il a toujours rêvé et qu’il vient de recevoir…Jay était admiratif de Lestat…Sa carrière, son palmarès, sa carrure et sa simplicité lui ont tout de suite voué un grand respect pour Titan…De plus, les 2 s’entendèrent tout de suite très bien. Lestat Dragonheart content de trouver un membre fidèle et respectueux après les départs de Rémi, ou encore Methodcobra, aimait bien ce petit Jason. Fidèle jusqu’au bout ! Après de nombreux moment passé ensemble, le pire arriva…Lestat Dragonheart, connu pour avoir un fort caractère, se pris la tête avec le staff de la MDWF…Et finalement, après un dernier match ensemble, Lestat Dragonheart quitta le monde de la MDWF. Grosse perte pour la fed, mais également pour Jason. Le jeune, qui avait beaucoup évolué depuis son entré à la MDWF, se sentit seul. Son mentor, et meilleur ami à la fédération venait de partir…Depuis plus de nouvelle, Lestat, ainsi que le Juge Bearer partirent comme un coup de vent…Jay a encore quelques contact avec Paul, mais le punisher a totalement disparue de la criculation. Tout le monde connaît le côté mystérieux de Lestat, Jason ne se fait donc pas de soucis pour son ancien mentor. Mais il n’empêche qu’aujourd’hui, Jason Fighting est nostalgique, nostalgique des punisher, des moments passé avec ses amis, chose qui est rare dans le catch… C’est ainsi, qu’en pleine préparation pour sa demi final du king of the ring, Jason part se ressourcer là où le grand Lestat Dragonheart a grandi.
Jason arrive devant l’orphelinat…Un endroit classique…Personne ne se serait douté qu’un jour, un jeune homme d’ici deviendrait l’un des plus grand catcheur au monde…Jay entre…

Une dame… : Que puis-je faire pour vous monsieur ?

Jason : Je…Eu…Un ami a moi a grandi ici et…Enfin, je voulais faire un petit passage, histoire de voir à quoi ressemblait son passé…

La dame : Qui était-il ?

Jason : Lestat Dragonhreart…Peut être le connaissiez vous mieux sous le nom de Titan ?

La dame est bouche bée…Les yeux ronds…

Jason : madame ?

La dame : Vous connaissez Titan ?

Jason : Oui…C’est un ami…

La dame : Mon dieu ! Mais vous êtes Jason Fighting

Jay ne s’attendait pas à ce qu’une bonne sœur connaisse quelques chose au catch mais bon…

Jason : Oui…Oui c’est moi. Mais…Vous suivez la MDWF ?

La dame : Bien sur ! Notre cher Titan y était ! Nous la suivions pour voir son évolution ! Mais depuis son départ, nous avons interdit l’accès à la chaîne qui retransmet la MDWF…Ces diables ont eu l’audace de renvoyer Lestat !

Jason : Oui….C’est dommage…Mais vous ne voulez pas me montrer sa chambre, ou un truc qui lui appartenait ?

La dame : A désolé mais sa chambre n’est plus ici…Comme tout ce qui lui a appartenu…Mais vous pouvez allez à son musée qui lui est consacré !

Jason : What The fuck ? Un musée ?

La dame : Ben oui…La ville est fier de son héros ! Alors un musée a été créé pour lui. Il est juste à côté de l’orphelinat !

Jason : Ben merde ! Merci alors, je vais y jeter un oeil.

Jason sort de l’orphelinat déconcerté…Il tourne la tête et voit alors devant lui, un bâtiment gigantesque, avec une statue de 4m de haut de Lestat Dragonheart, le titre de Million Dollar champion sur ces épaules !

Jason : Woa !

Jay avance, et va pour rentrer dans le bâtiment quand…

Garde : Hep ! Vous là ! L’entré est payante ! Vous êtes pas n’importe où ici !

Jason : Excusez moi…Je eux…Je suis Jason Fighting ! Ami de Lest…

Garde : Jason Fighting ??? Oh je suis fan de vous ! Toute la ville vous aime ! Tout le monde vous est reconnaissant d’avoir soutenu notre Lestat jusqu’au bout !

Jason : Ah ben eu...C’est normal voyons !

Garde : Allez-y entré entré !

Jason : merci !

Et Jason rentre donc dans le musée consacré à son ami. De nombreuses photos sont accroché sur les murs du hall d’entré. On voit notamment Lestat porter des prises sur des gens comme Edge, Rémi, B-Max, …Des images montrant Titan avec ces titres gagnés, des photos du groupe des Punisher également…Puis le couloir prend un virage et la visite commence alors ! On reeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeefait la carrière de la légende Lestat Dragonheart…
Après quelques bons mètre, on peut notamment voir un extrait du match Titan VS Bafftech où le Punisher gagne le titre de Million dollar champ’…Jay reste admiratif quelques instants…Puis reprend sa visite…2em moment qui attire Jay…Payback du 30 octobre 2006… « Titan def. Hebus »…Hebus, la légende de la MDWF, ancien vainqueur de 2 Million dollar title…Ancien vainqueur du rumble de la MDWF…Et sûrement l’un des plus gros concurrents pour Jason lors de ce king of the ring tournament…

Jason : Titan avait donc réussi à abattre la bête…Mon mentor, celui qui m’a tout appris avait déjà battu ce gros tas rempli de poil…Peut-être avait-il eu l’aide de Rocky…Mais ce match était un très beau match, et Titan méritait autant cette victoire qu’Hebus…Et aujourd’hui, Hebus c’est plus ce que c’était…Il ne parcours plus les main event, et c’est même plus lui le leader de la OUSK…C’est l’autre saloperie de Hard Gay qui est au commande, fini l’air de Bubus, il s’est éteint en même temps que tous les anciens, The Rock, Edge et j’en passe…Son ère est révolue, place à la nouvelle génération de la MDWF ! Et j’en fais parti, Hard Gay a beaucoup apprit au sein de le OUSK, et regardez où il est maintenant ! J’ai fais de même, j’ai beaucoup appris avec Lestat, et maintenant, il est venu le temps pour moi de montrer à tout le monde ce dont je suis capable…Et quoi de mieux que de battre un ancien 2 times million dollar champion ?

Après toute cette réflexion inspirée par la victoire de son mentor sur Bubus, Jason Fighting continu la visite des lieux…Quand il arrive devant un match qui attire quelques peu son attention… « Lestat Dragonheart def. Juachim ( with J.B.B)” Bof…Passons…Et Jay continu sa route quand soudain il se re-stoppe devant un autre match… »Lestat Dragonheart def la Johnny B ; Brand au complet »…

Jason : Et ben…On peu dire que la bande de plancton c’est bien dégainer leur race par Lestat…Et plus d’une fois…Je les rencontrerais sûrement lors du tournoi…Ce Polak c’est inscrit…Mais que ce soit Polak, Juachim, ou je ne sais pas qui encore, ça revient au même, ils ne valent pas mieux les uns que les autres…Tous des tricheurs, ils ne peuvent pas gagner sans être 15 à faire le tomber…Mais pourtant Lestat les a déjà battu, et tous en même temps dans un parking qui plus est…C’est que ça doit bien être possible de les battres ces glandus…La rage polonaise, la rage polonaise…Pfff…Si Lestat a réussi à tous les battre en même temps, je peux sans doute les battre aussi ! Même avec ses potes autour de moi, ils ne me passeront pas sur le corps…Il suffit de savoir comment les avoir, et c’est dans la poche…Avec un peu de jugeote, ça devrait passer tranquille…Surtout que je les connaît, c’est pas les meilleurs quand il s’agit de réfléchir…

Et hop, on continu…Finalement, arrivé devant le 2em « René Duprée VS Lestat Dragonheart-No contest » Jason s’arrête et réfléchit…

Jason : 2 no contest…Ce Duprée n’est en effet pas n’importe qui…Je les même déjà rencontré il n’y a pas longtemps…Et j’ai bien vu qu’il avait du potentiel…La preuve, il a lui aussi battu Hebus, il fait un peu parti également de le nouvelle génération de la MDWF…Mais lors de ces 2 no contest, tu étais à OBEY…Qui dit OBEY dit tricherie…Et j’ai confiance en toi, pour me dire que ces match n’ont pas du être clean…Mais maintenant René…Il y a une GROSSE différence, tu es seul ! Tu as choisi de virer OBEY…C’est ton choix, mais c’est sans conteste, ta plus mauvaise décision ! Seul à seul, avec personne qui ne peut intervenir, tes chances de victoire son divisé par 10 ! Maintenant lorsque je t’affronte, je ne pense plus qu’à toi, et je n’aurais plus à me dire « tien, j’ai pas encore vu d’OBEY se pointer… »…Ca va être plus cool ! Mais je ne te sousèstime pas pour autant…Si jamais on se croise dans le king of the ring, ce sera un beau match, le hardcore X, oublions-le, la l’enjeu est 10 fois plus important…Et ça me motive plus que tout ce tournoi. Le faite que tu sois seul, n’est que du benef. Pour moi…

Finit la visite…Jason sort de ce musée, pensif…

Jason : Voilà…Voilà comment s’est formé l’une des plus grande légende du catch…Maintenant à moi de jouer, je suis le seul qui peut raviver la flamme qu’il y a dans le mot Punisher…Il est temps pour l’élève d’honorer son maître…Lestat m’a tout appris, m’a permis d’être où je suis maintenant, quoi de plus beau que d’avoir une chance de devenir million dollar champion pour rendre hommage à son travail…Mon mentor les a tous déjà battu…René, la JBB, Hebus,…Ce sont tous de grand catcheur…Mais Titan leur a toujours donné du fil à retorde, même les a quelques fois surpassé…Pourquoi pas moi ? Je ne pense pas avoir le talent de l’ancien Punisher, mais je pense au moins avoir appris beaucoup en étant avec lui, je suis « The new Punsiher » et lors de ce king of the ring, je vais prouver que je ne me suis pas attribué ce nom pour rien !

Et Jay quitte finalement l’endroit…Dans quelques jour, le plus gros événement de sa carrière va se dérouler, sa plus grande chance va lui être donné…Il ne lui reste plus qu’à la concrétiser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 2:28

Dans moins d'une semaine, malgré une médiatisation étonnamment modérée, va se dérouler le tournoi le plus important de la fédération: le King of the Ring, dont le vainqueur se voit attribuer une place de challenger au Million Dollar Title à « All About Money III », soit le titre prestigieux gagné dans le Pay Per View le plus prestigieux. Difficile de pouvoir exiger plus, à moins de vouloir le beurre, l'argent du beurre et se taper la crémière, ce dont on a autant de chances de l'obtenir que d'entendre la JBB sortir un truc intelligent (et encore, je crois que j'aurais personnellement plus de chances avec la crémière, en fait !). C'est bien sûr plus qu'il ne faut pour attirer du peuple, et les 8 finalistes retenus, entre ces derniers, Shelton Benjamin, René Duprée « je suis un clan à moi tout seul », Black Jay Brawler lui aussi membre unique (Si en plus on compte le chain gang, faut croire que c'est devenu « hype » en ce moment les groupes à un seul membre à la MDWF !)) d'un clan qui sent depuis des lustres la naphtaline, Masked One, celui qui veut jouer au nouveau Frédéric Beigbeder mais qui a autant de charisme que Bernard Menez et n'a rien trouvé de mieux que d'enfiler le masque faute d'avoir les moyens de s'offrir une séance de chirurgie esthétique, son nouveau copain Kevin Nash le jeune qui ne veut pas vieillir même à 50 ans passés et une rotule réduite en poudre benco, Manny Ace le nouveau pote de Carlos Fisher (ça en dit largement assez !) et Zizi Top dont le seul pseudonyme suffit déjà à faire la preuve qu'on tient encore un vieux pervers pépère, on a là pour ainsi dire un vrai échantillon représentatif de la MDWF actuelle. Naturellement, comme pour chaque rendez-vous important, l'homme des bois a son nom sur cette glorieuse liste. Et son manager s'est évidemment arraché les cheveux pendant toute la semaine pour trouver l'entraînement idéal afin d'optimiser leurs chances.

Petit hic: comment en assurer la promo ? C'est ce que vous montre la Havana Productions, là maintenant tout de suite...

Le matin, 07h00

AAE: ZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz...

Le radio-réveil: Is this the real life ? Is this just fantasy? Caught in a landslide, no escape from reality. Open your eyes, look up to the skies and see...

BLAM !

AAE: Puta, foutu réveil ! Il pourrait hurler moins fort !

Comme à chaque fois, c'est un réveil difficile. Estrada sortant du lit, en comparaison de celui qu'on voit défiler devant les caméras, une main se grattant l'aisselle, l'autre se grattant, euh...autre chose, ça fait tout de suite moins classe. Par moments, on croirait vraiment se retrouver face à son « cliente » ! Se dirigeant la salle de bain pour remettre la tonsure en état et élaguer tout ça au niveau des joues et du menton, il rallume la radio qu'il écoute d'une oreille distraite:

Citation :
Bienvenue sur MDWF.FM, la radio officielle de la MDWF et la seule chaîne qui parle d’argent, d’impôts et de catch ! Place à notre émission vedette, « un combat dans le show », où comme à chaque épisode, nous allons revenir sur un match en particulier de l'émission à venir, en compagnie de notre expert maison, Jacques ! Bonjour Jacques, pas réveillé du pied gauche ce matin ?

Jacques: En même temps, avec mon lit placardé contre le mur de ma chambre sur le même côté, j'aurais du mal !

Sacré Jacques, toujours le même humour ! Pour cette édition, nous allons comme vous vous en doutez nous pencher sur LE combat dont tout le monde parle, celui opposant plusieurs lutteurs devant s'éliminer les uns après les autres pour finalement déterminer un seul et unique vainqueur !

Jacques: Avec le Million Dollar Championship en guise d'horizon, bien sûr. Sous de telles conditions, comment ne voudriez-vous pas en parler ! Mais l'autre mérite de ce match est qu'il rassemble probablement l'échantillon le plus représentatif de ce qu'est la MDWF à l'heure actuelle: un clan dominateur, un nouveau venu arriviste qui en veut, un jeune lutteur ayant du potentiel mais que personne ne prend au sérieux et qui se fera un devoir de leur montrer ce qu'il a dans le ventre, et enfin quelques invités surprise encore peu connus mais qui auront certainement à coeur de se faire un nom. La configuration idéale, en sommes !

Sans oublier El Natural, l'homme des bois, qui est sans doute celui que vous suivez avec le plus d'attention en ce moment. Le voyez-vous remporter ce challenge et être le dernier « homme », si l'on peut dire, à rester debout ?

Jacques: El Natural et son manager sont dangereux et n'ont plus grand chose à prouver, c'est vrai. Néanmoins, les autres candidats ont des arguments aussi importants en leur faveur, si ce n'est plus: en toute honnêteté, je ne le vois pas en ressortir vainqueur.

AAE: Tas de conos, encore heureux que ça fait une éternidad que plus persona ne suit les conseils de cet experto à la mords-moi le noeud. Porchè son émission est-elle encore diffusée, d'ailleurs ? Il aurait du aber la bonne idea de danser au bout d'une corde après el départ de son ancien lutteur fétiche, ça nous aurait fait des vacances !
Campeon, j'espère que tu es prêt, la conferencia est dans moins d'une heure ! Pas de tiempo à perdre !


A peine sortis du hall de l'Hôtel (un deux étoiles. Même s'ils ont les moyens de séjourner au Hilton depuis le changement de proprio, Ricky the Geek a lui-même décrété que le changement se ferait en douceur !), les ennuis commencent.

Un clodo un peu stone: Hé, salut frangin ! Toi aussi, tu viens du Sud ? T'as sûrement gardé des pesos pour ton vieux pote Manny ou un peu d'herbe planquée dans la fourrure de ton copain ? Allez, fais pas ta pute, mec, un peu de solidarité entre les minorités Américaines, merde ! Chuis en manque, là, j'ai besoin de tirer une taffe et de m'envoyer au Pays des Merveilles !

AAE: Désolé, Alice, ma nous n'avons pas élevé les porcos ensemble. Cuando je décide de fréquenter quelqu'un, ce dernier doit obéir à un taux minimum d'humanidad et de dignité: et les chiens d'égout qui s'allongent en levant la patte et qui font « kai kai «  por aber un dollar et le claquer en herbe qui fait rire ne rentrent clairement pas dans le cahier des charges !

Manny: Allez, mec, juste une pièce, merde !

AAE: Désolé si nous ne pouvons pas te faire prender l'ascenseur jusqu'au ciel bleu, la spécialité de mon cliente et me, c'est plutôt el retour à la réalité: ne persistes pas, où nous te la renverrons en pleine face, et le choc risque d'être violent !

Manny: Va chier, vieille pute !

On sent l'éducation du gars, quand même. Et en plus, ce con zone tout prêt de la cadillac: je suis sûr qu'il a pensé à la gauler ! Vite, l'heure tourne, fais chauffer le contact et en voiture Simone !

AAE: C'est Armando, pas Simone !

Gnihihihihihihihi....

Bon, ça commence bien. Le gel, sans doute ? Faut dire qu'il fait un froid de canard, ce matin !

Gnihihihihihihi..

AAE: Puta, démarre, ce n'est vraiment pas el momento !

Gnihihihihihihihihihihihihihihihihihihi...prffffffffff !

AAE: Mierda, c'est byen le moment ! Pas le choix, campeon, on va devoir se taper le métro: et tant pis si tu ne rentres pas dans la cabine o que tu fais fuir le controleur !

Une fois arrivé dans le « sub' », ça ne se présente guère mieux:

Une voix féminine dans le haut-parleur: Nous informons nos aimables usagers que suite à un mouvement social, le trafic est interrompu sur la ligne B jusqu'à nouvel ordre ! Veuillez emprunter les correspondances !

AAE: Ma c'est la fiesta du slip, aujourd'hui ou quoi ? Je commence vraiment à crecer que c'est un complot !

Un clochard, cette fois blanc et une barbe de dix kilomètres au menton avec un écriteau mentionnant « une piaisse poor médé à survivr merssi »: La veste à clous et les santiags, j'économise pour me payer une Cadillac et une Harley, j'ai déjà la guitare, mais chuis ici en pleine gare, chuis là j'crève la dalle j'vais finir mar m'tirer une baaaaaaaaaaalle...

Hébus: Eurk !

AAE: Si, un tel niveau de déchéance, c'est triste. Je savais que ca fait un momento qu'il ne vendait plus un seul album, mais je ne pensais cuando même pas qu'il tomberait aussi bas ! Ca explique sa tentative de percer dans la lucha à son âge !
Muy byen, il ne nous reste plus qu'à trouver un taxi, en espérant qu'il y en ait à cette heure-ci !


Mais pour une fois, Armando a du bol: il y en a au moins un !

AAE: Taxi, au building à l'angle de la 13eme rue et de la 666eme avenue, por la conférence de presse. Et appuyez sur el champignon, je suis prêt à me montrer muy generoso !

Le chauffeur: La conférence de presse, celle de la MDWF ? Vous bossez pour eux ? J'vous ai p'tet déjà vu quelque part....

AAE (soudainement rempli d'espoir): Si, si, exactamente ! Vous voulez un autographe ?

Le chauffeur: Boh non, moi le seul qui m'intéresse là-dedans, c'est René Duprée. Quel type, n'empêche: il enchaîne les combats brutaux, fait même parfois deux matchs par show et pourtant il n'a même pas l'air fatigué ! Il est increvable, ce mec, c'est un immortel ! Remarquez, ça tombe plutôt bien, hein, vu le match qui l'attend au PPV, ça ne peut que l'avantager: ils le disent eux-même dans la promo, « Il ne doit en rester qu'un ! ». Har har har !

AAE: Et ça ne vous ai jamais venu à l'idea qu'il pouvait, disons...utiliser certaine substances illicites por se maintenir en forme ? Après tout, il a des appuis byen placés, en cas de contrôle...

Le chauffeur: Des quoi ?

AAE: Oh, nada, laissez tomber...

En temps normal, il lui aurais volontiers dit toute la vérité sur son idôle, que c'était surtout un sidekick sans personnalité ayant passé la majeur partie de sa carrière dans l'ombre de ses deux leaders, dont le premier titre fut celui d'une division déjà morte à laquelle plus personne ne s'intéressait, que lors de ses tentatives de percer dans la cour des grands il se faisait systématiquement rabrouer même quand le « grand » en question ne l'était déjà plus pour personne et que sa carrière sentait bon le vieux cèdre. Et bien d'autres choses encore.
Mais là, Armando était déjà moralement épuisé, et il ne voulait pas briser sa dernière chance d'arriver à l'heure: il avait donc décidé, comme on le dirait poliment en Anglais, de fermer sa grande gueule.
Par contre, il n'hésite pas à la rouvrir sur un autre sujet:

AAE: Dites chauffeur, au cas où je m'étais mal fait incluir tout à l'heure, si vous vous dépêchiez de me déposer à l'adresse, je saurais vous rémunérer d'une façon particolarmente inhabituelle por un chauffeur de taxi, les amendes diverses et variées étant aussi à ma charge. Qu'attendez-vous por appuyer sur ce puta d'accélérateur ?

Le chauffeur: Je demande que ça, mon p'tit pote, mais y'a de la circulation aujourd'hui. Malgré toute la volonté du monde, j'peux quand même pas faire pousser des ailes à ma bagnole et vous y amener en vitesse Jumbo Jet ! C'est un cab que je conduis, moi, pas la batmobile !

AAE: Ma à ce point là, nous aurions presque aussi vite fait d'y aller à piès !

Et comme pour le narguer, il y a précisément un jogger en survet' gris et bonnet qui passe tout prêt d'eux en courant, le volume du walkman poussé à fond (y'a des jours où le destin prend vraiment du plaisir à se foutre de votre gueule !).

La zik du baladeur: Pam palalm palalam palalam palalam pam palalam palalam palalam tinlinliiiiiiiiiiiiiiiin, tlinlinliiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiin... (musique d'un film sur la boxe avec Mr Sylvestre dedans).

Le manager Cubain parvient à le reconnaître un instant: c'est Black Jay Brawler, un concurrent. Il a l'air d'être à fond dans son entraînement, c'est qu'il y croit dur comme fer, le petit ! Ces jeunes...
Un bon quart d'heure plus tard:

Le chauffeur: Bon, mon p'tit pote, je voudrais bien faire des miracles, mais la route est encore plus bouchée que le cul de ma belle-mère avant la prise de sa dragée fuca ! Va falloir vous débrouiller tout seul, mais fort heureusement, vous n'êtes plus très loins: vous voyez le cimetière, là-bas ? Vous le traversez dans le sens de la longueur, et vous y êtes. En vous mettant au pas de course, vous pourrez même arriver à l'heure. J'espère simplement que vous n'avez pas peur des zombies, paraît que celui de l'Oncle John traîne dedans avec son dentier qui fait clac-clac: ça surprend toujours quand on ne s'y attend pas, har har har !

Très spirituel, vraiment. Mais au moins, ça paraissait un bon plan, et de toutes façons, y'avait plus le choix ! Pleins gaz !

En traversant le cimetière en courant sur les gravats (une belle preuve du respect de la quiétude des lieux que les pensionnaires apprécieront sûrement), ils tombent à nouveau sur Black Jay Brawler: toujours le survet' sur les épaules, mais cette fois plus au pas de course, et le bonnet non pas sur la tête mais tenu dans les main, le crâne légèrement penché en avant. Mon petit doigt me sussure à l'oreille qu'il honore quelqu'un, et pas n'importe qui...

Ici repose Lestat Dragonheart,
aka Titan
aka The Punisher,
aka Bobby Jacky

Ancien lutteur décédé en Décembre 2007.
Rest In Pisse


AAE: Ma.. J'étais même pas au courant !

Black Jay (murmurant): Lestat, mon mentor, mon ami, mon frère, d'armes, peut-être mais pas seulement...Quand bien même tu nous as quittés par la petite porte et que tous ici s'apprêtent à oublier ton nom, to combat n'aura pas été vain ! Je poursuivrais ton oeuvre...

AAE: Même...seul ?

Black Jay (surpris de la présence des deux phénomènes sociaux): Tiens z'êtes là...Oui, seul. Même si je dois rester à jamais dans la solitude, je continuerais le combat et emprunterais la voie des justes. Lestat était ma lumière, et tant que je resterais vivant, je serais son prophète et porterais son message. Un jour, même vous finirez par percevoir sa vérité !

Allez, on rit, on ne rit pas ?
En temps normal, Black Jay aurait sorti ça dans n'importe quelle promo ou n'importe quand sur le ring qu'il serait déjà en train de se rouler par terre, le sourire béat et encore plus pris de convulsions


Dernière édition par le 16.12.07 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 2:47

que s'il avait foutu ses deux doigts sur une prise secteur 220V. Mais là, il ne savait pas pourquoi, c'était autrement. Est-ce le cadre (un cimetière, faut-il le rappeler) qui l'incite à un minimum de retenue ou est-ce le regard de cocker implorant son mémaître de lui donner un biscuit en lui donnant la papatte que le néo-Punisher lui lance à la fin de sa dernière déclaration ? Lui-même ne doit pas le savoir très bien, mais ce qui est sûr est qu'il n'avait nullement envie de le rembarrer pour le coup. Il se contente de lui répondre par une tape sur l'épaule:

AAE: Keep up el good work, kid !

Moui, bon, c'est bien joli tout ça, mais t'aurais pas oublié quelque chose ?

AAE: Me ? Euh...

Réfléchis...

AAE: OH NO !

Et si ! L'heure tourne, vite vite vite !
Une demi-heure plus tard, à la réception du lieu où devait se tenir à la conférence de presse:

AAE: Ouf, han !- Buenos dias, senor, nous venons por,-ouf ouf !- la promoción de – pfouuuuuuuuuuuu !- la MDWF ! Vite !

Le gardien: La quoi ?

AAE: La promocion !! La conferencia de presse, avec todo les journalistes, les cuestiones indiscrètes, les flashs qui crépitent et tout et tout ! Vous savez ce que c'est, quand même, ils ne recrutent pas encore leur service de securidad en Sibérie, si ?

Le gardien: Aaaaaaah, ça, la pub pour la fédération de lutte ? Mais vous êtes complètement à la ramasse, mon vieux ! Elle est terminée depuis une demi-heure !

AAE: COMO ??? No attendez, c'est une erreur ! Il doit byen rester uno o dos journalistes à la recherche d'une interview exclusive ! Hein ? Je serais même prêt à faire ça gratuitement ! A pagar, même !

Le gardien: Vous ne comprenez pas: il n'y a plus personne, plus PERSONNE ! Vous êtes complètement passés à côté ! Il ne vous reste plus qu'à revenir demain !

AAE: Ma ca ne peut PAS attendre demain ! C'est une cuestion de vie ou de mort !

Autant négocier la vente sauce meunière à un élevage de soles. Quand c'est râpé, c'est râpé !
Game over (aucun rapport avec Mr. Gendre !), Armando, same player shoot again. Et pour parler de tous ces René Duprée, JBB, Zizi Top, Black Jay Brawler, Masked One, Shelton Benjamin, Kevin Nash et Manny Ace, il faudra chercher ailleurs...ou attendre demain !


Le matin, 07h00

AAE: ZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz...

Le radio-réveil: Is this the real life ? Is this just fantasy? Caught in a landslide, no escape from reality. Open your eyes, look up to the skies and see...

BLAM !

AAE: Mgngngngngngn !

Oulah, ça sent le réveil difficile. La barbe naissante, le cheveux en pétard à la Bafftech, il a du mal à se lever ce matin, le père Estrada ! Une main se grattant l'aisselle, l'autre se grattant, euh...autre chose, le voilà affiché devant vous, Messieurs dames, dans toute sa splendeur. La tête dans le coltard, il se dirige vers la salle de bain pour se faire un peu plus humainement présentable, après avoir à nouveau tourné la radio pour écouter les dernières nouvelles.

Citation :
Bienvenue sur MDWF.FM, la radio officielle de la MDWF et la seule chaîne qui parle d’argent, d’impôts et de catch ! Place à notre émission vedette, « un combat dans le show », où comme à chaque épisode, nous allons revenir sur un match en particulier de l'émission à venir, en compagnie de notre expert maison, Jacques ! Bonjour Jacques, pas réveillé du pied gauche ce matin ?

Jacques: En même temps, avec mon lit placardé contre le mur de ma chambre sur le même côté, j'aurais du mal !

Sacré Jacques, toujours le même humour ! Pour cette édition, nous allons comme vous vous en doutez nous pencher sur LE combat dont tout le monde parle, celui opposant plusieurs lutteurs devant s'éliminer les uns après les autres pour finalement déterminer un seul et unique vainqueur !

Jacques: Avec le Million Dollar Championship en guise d'horizon, bien sûr. Sous de telles conditions, comment ne voudriez-vous pas en parler ! Mais l'autre mérite de ce match est qu'il rassemble probablement l'échantillon le plus représentatif de ce qu'est la MDWF à l'heure actuelle: un clan dominateur, un nouveau venu arriviste qui en veut, un jeune lutteur ayant du potentiel mais que personne ne prend au sérieux et qui se fera un devoir de leur montrer ce qu'il a dans le ventre, et enfin quelques invités surprise encore peu connus mais qui auront certainement à coeur de se faire un nom. La configuration idéale, en sommes !

Sans oublier El Natural, l'homme des bois, qui est sans doute celui que vous suivez avec le plus d'attention en ce moment. Le voyez-vous remporter ce challenge et être le dernier « homme », si l'on peut dire, à rester debout ?

Jacques: El Natural et son manager sont dangereux et n'ont plus grand chose à prouver, c'est vrai. Néanmoins, les autres candidats ont des arguments aussi importants en leur faveur, si ce n'est plus: en toute honnêteté, je ne le vois pas en ressortir vainqueur.

AAE: Hey, depuis cuando ils font des rediffs le matin, maintenant ? Surtout cuando ce sont des tissus de mierdas pareilles !
Campeon, t'es prêt ? Cette vez, on fonce !


Mais à peine sorti de l'hôtel, le destin s'acharne:

???: Hé, salut frangin ! Toi aussi, tu viens du Sud ? T'as sûrement gardé des pesos pour ton vieux pote Manny ou un peu d'herbe planquée dans la fourrure de ton...

AAE: Hé, t'as aussi grillé ta barette mémoria à force d'y aller sur la fumette ? Tu m'as posé la même cuestion hier pile au même endroit, et je croyais aber été assez clair ! Tu veux que je te la refasse en Bulgare ?

Manny: Hein, de quoi tu causes ? Si j'avais vu ta gueule de con quelque part, j'me souviendrais, mec ! Maintenant, fais pas ta pute, t'aurais pas 10$ pour aller m'acheter un cône ?

AAE: Plutôt crever la boca ouverte sous le pont plutôt que de te refiler le moindre cent, junkie !

Manny Ace: Va chier vieille pute !

AAE: Et change de disque, o achète-te un bouquin, histoire d'aber un vocabulaire de plus de 4 mots !

Et en plus, ce con zone tout prêt de la cadillac: je suis sûr qu'il a pensé à la gauler ! Vite, l'heure tourne, fais chauffer le contact et en voiture Simone !

Gnihihihihihihihi....

Bon, ça commence bien. Le gel, sans doute ? Faut dire qu'il fait un froid de canard, ce matin !

Gnihihihihihihi..

AAE: Esplendido, ça n'a pas changé depuis hier !

Hébus: Orko ?

AAE: Como ça, elle marchait très byen hier ? Tu te fouts de me, c'est ça ? Bah, acune importancia, il reste encore el métro...

Arrivés à la station:

Une voix féminine dans le haut-parleur: Nous informons nos aimables usagers que suite à un mouvement social, le trafic est interrompu sur la ligne B jusqu'à nouvel ordre ! Veuillez emprunter les correspondances !

AAE: ...

Un clochard, cette fois blanc et une barbe de dix kilomètres au menton avec un écriteau mentionnant « une piaisse poor médé à survivr merssi »: La veste à clous et les santiags, j'économise pour me payer une Cadillac et une Harley, j'ai déjà la guitare, mais chuis ici en pleine gare, chuis là j'crève la dalle j'vais finir mar m'tirer une baaaaaaaaaaalle...

Hébus: Eurk !

AAE: Si, si, je sais ma...Oh et puis zut ! Fonçons, il doit rester encore un taxi !

Et effectivement, Armando a du bol: il reste bien encore un taxi !

AAE: Hé, ma je vous connais ! C'est pas vous qui m'aviez déjà transporté hier ?

Le chauffeur: Aucune idée, mon p'tit pote, des gars comme vous, j'en choppe treize à la douzaine ! J'vous emmène où ?

AAE: Taxi, au building à l'angle de la 13eme rue et de la 666eme avenue, por la conférence de presse. Et appuyez sur el champignon, je suis prêt à me montrer muy generoso !

Le chauffeur: La conférence de presse, celle de la MDWF ? Vous bossez pour eux ? J'vous ai p'tet déjà vu quelque part....

AAE: Ma.. Normal, c'est vous qui m'avez pris hier !

Le chauffeur: Curieusement, j'en doutes, mais si vous le dites...Par contre, si vous voulez me filer votre autographe, c'est inutile, j'en recherche qu'un seul: celui de René Duprée ! Quel type, n'empêche: il enchaîne les combats brutaux, fait même parfois deux matchs par show et pourtant il n'a même pas l'air fatigué ! Il est increvable, ce mec, c'est...

AAE: Un inmortal, et ça tombe byen, dans el prochain combate qu'il doit disputer, il ne peut en rester qu'uno ?

Le Chauffeur: Oh ouais, z'avez carrément lu dans mes pensées, mon p'tit pote ! On doit avoir le même humour ! Tenez, puisque vous êtes sympas, il se pourrait même que je vous fasse une ristourne pour la course.

AAE (de moins en moins rassuré): Mucha gracias, c'est trop aimable !

Mais tarif plein ou tarif réduit, il semble que la voiture ne soit pas le moyen de transport le plus rapide disponible !

AAE: Chauffeur, au diable la ristourne, appyez-moi sur ce puta de champignon et je vous offre el double !

Le chauffeur: Je demande que ça, mon p'tit pote, mais y'a de la circulation aujourd'hui. Malgré toute la volonté du monde, j'peux quand même pas faire pousser des ailes à ma bagnole et vous y amener en vitesse Jumbo Jet !

AAE: Si, si, je sais, c'est un cab que vous conduisez, pas el Batmobile !

Le chauffeur: Putain, exactement ce que j'allais dire, har har har ! Alors vous, vous êtes trop fort !

La zik du baladeur: Pam palalam palalam palalam palalam pam palalam palalam palalam tinlinliiiiiiiiiiiiiiiin, tlinlinliiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiin... (musique d'un film sur la boxe avec Mr Sylvestre dedans).

Et là, Estrada commence à ne pas aller bien, mais alors pas bien DU TOUT !

Le chauffeur: Bon, mon p'tit pote, je voudrais bien faire des miracles, mais la route est encore plus bouchée que le cul de ma belle-mère avant la prise de sa dragée fuca ! Va falloir vous débrouiller tout seul, mais fort heureusement, vous n'êtes plus très loins: vous voyez le cimetière, là-bas ? Vous le traversez dans le sens de la longueur, et vous y êtes. En vous mettant au pas de course, vous pourrez même arriver à l'heure. J'espère simplement que...

AAE: Pas de soucis por me, je n'y crois pas aux zombis, et encore meno à votre Oncle John traîne dedans avec son dentier qui fait clac-clac: ça surprend toujours quand on ne s'y attend pas !

Le chauffeur: Bordel, on doit être des jumeaux astraux, c'est pas possible autrement ! Passez me voir ce soir à la maison, Edna fait une omelette bien fondante dont vous me direz des nouvelles !

Trop tard, le poilu et son manager sont déjà partis au pas de course et traversent le cimetière dans le sens de la longueur. Pour tomber en chemin sur le même Black Jay, en survet' tête baissée devant une pierre tombale.

Black Jay (murmurant): Lestat, mon mentor, mon ami, mon frère, d'armes, peut-être mais pas seulement...

AAE: OK, fils, laisse-me te poser une cuestion avant que tu continues: crois-te vraiment que c'est parce que persona ne voulait entendre sa vérité qu'il a fini par morir abandonné de tous ?

Black Jay: C'est évident, non ?

AAE: Ou est-ce parce qu'il est devenu en un tiempo record dans l'historia de la lutte el has-been el plus pathétique que n'a jamais connu la federacion et qu'il avait la défaite chevillée au corps ? Je vais te dire quel est ton problema, joven. Déjà, aber un maître à penser et se référer uniquement à lui, c'est un mauvais choix: tu ne fais qu'être un suiveur, et si l'original a échoué, il n'y a aucune razon que le fan/la copie carbone ne réussisse davantage. Et cuando l'original en question est la plus mauvaise blague qui n'ait jamais existé dans ce business, autant decir que tu te colles déjà el pistolet sur la tempe ! Ecoutes les palabras d'un vrai expert, Jay, et émancipes-te: la seule verdad utilité de cette tombe et pour qu'on puisse pisser dessus en zig zag !

Black Jay Brawler: Je...

AAE: Désolé, nous avons d'autres chats à fouetter, un combate à gagner ce venredi, por ejemplo. Je te laisse à tes ruines minables, prophète !

Black Jay Brawler:...

Arrivés devant le building:

AAE: Ouf, han !- Buenos dias, senor, nous venons por,-ouf ouf !- la promoción de – pfouuuuuuuuuuuu !- la MDWF ! Vite !

Le gardien: Aaaaaaah, ça, la pub pour la fédération de lutte ? Mais vous êtes complètement à la ramasse, mon vieux ! Elle est terminée depuis une demi-heure !

AAE: Et si je vous dis que c'est d'une importancia vitale, que je suis prêt à pagar et tout et tout, ça ne change nada, por supesto ?

Le gardien: Rien du tout, Monsieur, j'en ai bien peur...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le matin, 07h00

AAE: ZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz...

Le radio-réveil: Is this the real life ? Is this just fantasy? Caught in a landslide, no escape from reality. Open your eyes, look up to the skies and see...


Dernière édition par le 16.12.07 10:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 3:08

BLAM !

AAE: Brpffffffffffffffffff...

Maintenant que vous avez compris le principe, on vous laisse imaginer le spectacle...
Dans un réflexe quasi pavlovien, il retourne le bouton de la radio:

Citation :
Bienvenue sur MDWF.FM, la radio officielle de la MDWF et la seule chaîne qui parle d’argent, d’impôts et de catch ! Place à notre émission vedette, « un combat dans le show », où comme à chaque épisode, nous allons revenir sur un match en particulier de l'émission à venir, en compagnie de notre expert maison, Jacques ! Bonjour Jacques, pas réveillé du pied gauche ce matin ?

Jacques: En même temps, avec mon lit placardé contre le mur de ma chambre sur le même côté, j'aurais du mal !

Sacré Jacques, toujours le même humour ! Pour cette édition, nous allons comme vous vous en doutez nous pencher sur LE combat dont tout le monde parle, celui opposant plusieurs lutteurs devant s'éliminer les uns après les autres pour finalement déterminer un seul et unique vainqueur !

Jacques: Avec le Million Dollar Championship en guise d'horizon, bien sûr. Sous de telles conditions, comment ne voudriez-vous pas en parler ! Mais l'autre mérite de ce match est qu'il rassemble probablement l'échantillon le plus représentatif de ce qu'est la MDWF à l'heure actuelle: un clan dominateur, un nouveau venu arriviste qui en veut, un...

Sans oublier El Natural, l'homme des bois, qui ...

SBLAAAAAAF !

Là, cette fois, je crois que la radio est définitivement foutue !

AAE: RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
Campeon, prépares tes affaires, on s'en va TOUT DE SUITE !!!


Une fois arrivés à la sortie de l'Hôtel:

Un clodo un peu stone: Hé, salut frangin ! Toi aussi, tu viens du Sud ? T'as sûrement gardé des pesos pour ton vieux pote Manny ou un peu d'herbe planquée dans la fourrure de ton...

BLAM !
Non, c'est pas Hébus qui frappe, mais bien Armando. Et il continue, un vrai acharné, lo Cubano !

AAE: Je vais t'en donner du « frangin », me ! J'vais te le faire bouffer par el trou au milieu de ton calzoncillo, ton cône, espèce de rat ! Tiens, tiens et tiens !

Hébus (choqué par la scène, il n'imaginait pas son compagnon comme ça !): ONKR !

AAE: Si, si, campeon, je vais très bien ! Tiens, vl'a cette saloperie de cadillac qui ne va même pas démarrer...

Gniihihihihihihih...
Ah ben non.

AAE: Tant pis, on va se casser au métro !

Une fois là-bas:

Une voix féminine dans le haut-parleur: Nous informons nos aimables usagers que suite à un mouvement social, le trafic est interrompu sur la ligne B jusqu'à nouvel ordre ! Veuillez emprunter les correspondances !

AAE: Tiens, come de par hasard...

Un clochard, cette fois blanc et une barbe de dix kilomètres au menton avec un écriteau mentionnant « une piaisse poor médé à survivr merssi »: La veste à clous et les santiags, j'économise pour me payer une Cadillac et une Harley, j'ai déjà la guitare...

AAE: ET TE, TA GUEULE !

Arrivés dans le taxi:

AAE: Chauffeur, si, je suis de la MDWF, et no, je n'en ai nada à carrer de votre René Duprée qui est un inmortal et qui a un avantage ce vendredi parce qu'il ne doit en rester qu'uno, har har har ! Juste...conduisez !

Le chauffeur: Heu...Bien, certes certes (putain, encore un drogué ! Tout fout le camps dans cette ville !)

La circulation a méchamment tendance à ralentir, on pourrait presque y aller plus vite à pied...

La zik du baladeur: Pam palalam palalam palalam palalam pam palalam palalam palalam tinlinliiiiiiiiiiiiiiiin, tlinlinliiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiin, tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiin... (musique d'un film sur la boxe avec Mr Sylvestre dedans).

BLAM !

Ouh là, ca y est, il a craqué ! Il a pété un fusible ! La bave aux lèvres, Armando regardes le corps de Black Jay Brawler étendu les bras en croix sur le bitume et fracassé à coups de portière. Regardant son « cliente », il n'a même pas le temps d'avancer une explication qu'il sent un coup sec derrière la nuque...

Plus tard, dans le cabinet du Dr. Nash (pas celui-là, l'autre, l'ami n°1 des catcheurs !):

Dr Nash Bis: Bien bien bien, j'ai lu le dossier: aggressions verbales et physiques, propos incohérents... Oh le beau cas. Des comme ça, j'en traite pas souvent ! Mais rassurez-vous, Mr Estrada, ici vous êtes en parfaite sécurité, confortablement allongé, on va pouvoir discuter calmement entre hommes de votre problème !

Histoire de vous épargner des longueurs inutiles (et d'avoir encore de la place pour écrire mon défi !), on vous dira juste que...il lui raconte tout, et pourquoi l'invraisemblable lui arrive: il revit en permanence la même journée !

Dr. Nash Bis: HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! Non, celle-là, elle est bien bonne ! C'est en tout cas plus marrant que de soigner en permanence Masked One, mon frangin Kevin Nash pour son problème d'alcoolisme ou faire de la pédopsychiatrie avec la JBB !

AAE: Ma c'est pourtant la vérité, je vous jure !

Dr. Nash Bis: Non, sans blagues, vous avez vraiment cru que vous repassiez la même journée en permanence ? Vous avez besoin de repos, junior ! Le Manny dont vous parlez, de son petit nom Manny Ace, tout le monde le connait dans le quartier: il est tellement pété comme un coing qu'il prendrait la reine Elizabeth pour une actrice porno ou Zizi Top !

AAE: Et la route embouteillée ? Et les grèves de métro ?

Dr. Nash Bis: Le métro est en grève depuis une semaine et le mouvement sera reconduit pour encore quinze jours. Quyand à la route, elle est embouteillée en permanence depuis les travaux: y'a que les touristes pour encore commander un taxi !

AAE: Et Black Jay que je revois SIEMPRE au même endroit ?

Dr. Nash Bis: Lui ? Ah oui...Si ça peut vous rassurer, il va au cimetière TOUS LES JOURS. Lestat Dragonheart l'a tellement marqué que depuis, il ne supportes pas de vivre sans lui. Et fait tout ce qu'il peut pour s'imprégner de sa personne. Le pauvre, à même pas 20 ans, il s'enferme déjà dans le passé: il est cuit, je vous dis !

AAE: Admettons... Ma porque le chauffeur me parle siempre de René Duprée ?

Dr. Nash Bis: Parce que c'est l'un de ces nombreux fanboys à la con qui pululent dans le domaine du catch et qui sont infoutus de penser à autre chose ! Vous avez déjà lu Freddy sur le forum de CR ?

AAE: Pardon ?

Dr. Nash Bis: Euh, rien, laissez tomber...

AAE: Bon, admettons por tout le monde, ma il reste un problème: la radio ! Porque la radio me diffuse siempre la même chose ? Siempre le même programme avec ce même expert à la mords-me le fion qui débite ses mêmes conneries sur el même match ?

Dr. Nash Bis: Ah ça...Et bien je vous dirais que ça vous apprendra de ne pas écouter jusqu'au bout ! Figurez-vous qu'à l'occasion de l'anniversaire de la chaîne MDWF FM, ils ont fait une rétrospective sur l'une de leurs premières émissions phares et ont sorti tout spécialement un numéro pour le Pay Per View à venir.

AAE: Euh, disculpan me, ma je n'arrive pas à comprendre...

Dr. Nash Bis: C'est bien simple, reprenons la description que vous m'en avez fait. Le premier jour, ils parlent d'un « match à élimination » avec, je cite, « un clan dominateur, un nouveau venu arriviste qui en veut, un jeune lutteur ayant du potentiel mais que personne ne prend au sérieux et qui se fera un devoir de leur montrer ce qu'il a dans le ventre, et enfin quelques invités surprise encore peu connus mais qui auront certainement à coeur de se faire un nom. ». Ce match, c'était le « Over the Tope Rope challenge » à Where it all begins again, premier du nom. Le clan dominateur, c'était le Silence Sampler, l'arriviste, c'était Wolfpack, qui se voyait déjà dans la cour des grands, le clown de service, c'était Mordekai le goth et l'invité surprise, B-Max, que personne n'attendait aussi bien placé. Rien de très sorcier.
Pour le deuxième match, l'émission parlait du premier « Royal Rumble de la MDWF », avec en clan dominateur toujours le Silence Sampler cette fois représenté par Bafftech et Titan, le rôle de l'arriviste étant tenu par Edge, celui du rigolo de service Wolfpack dont la carrière était déjà méchamment essouflée et qui occupait une place de lower mid-carter ayant acheté son billet plutôt que de l'obtenir. Quand aux « surprises », on peut ranger dans cette catégorie tous les petits nouveaux comme Crusher, qui a éliminé le Punisher tout de même !
Enfin, pour la dernière émission, ils faisaient référence à nul autre que votre prochain match, le King of the Ring ! Avec dans le rôle du clan dominateur la OUSK, qui a tous ses mebres dans les postes clés sur la carte, l'arriviste étant René Duprée qui depuis sa victoire dans la Hardcore X Division, ne se sent littéralement plus pisser, la JBB étant la bouffonerie de service et des types comme Black Jay ou Manny Ace étant là pour le côté sympathique du « on donne sa chance à tout le monde » et pour boucher les trous !


AAE: Ma...Porque s'ingénuer à les présenter exactement DE LA MEME FACON ?

Dr. Nash Bis: Mais parce que c'est la même chose ! On en revient toujours au même point ! Il ya une phrase qui synthétise tout cela à la perfection: l'histoire est un cercle, elle est faite pour se répéter. Et nous, nous ne faisons que tourner en rond !

AAE: C'est... C'est pas mal. Et qui a dit ça ?

[colo=red]Dr. Nash Bis: C'est vous ![/color]

AAE (qui semble comme surpris de l'apprendre): Ma... Vraiment ? Ca devait remonter il y a byen longtemps, alors...

Dr. Nash Bis: Et donc, vous êtes en train de me dire qu'avec l'age, vous vous oubliez, hein ? C'est d'une tristesse, quand j'étais devant mon poste de télé à regarder vos promos et que j'ai entendu ça, je me suis aussitôt dit: « Kev', en voilà un qui LUI a tout compris au business! ». Vous surnagez dans le stress, Mr. Estrada, alors qu'il n'y a aucune raison de vous inquiéter: le contexte n'a jamais été aussi favorable !

AAE: Je...J'en apprends tous les dias !

Dr. Nash Bis: Enfin, réfléchissez. Si l'histoire doit se répéter, alors elle se répétera jusqu'au bout. Ne venez surtout pas me dire que vous avez oublié comment les matchs se sont terminés les deux première fois: celui qui en est ressorti vainqueur, ce n'était ni le clan d'obèses, ni la terreur de service, ni le canular vivant et encore moins les outsiders. Celui qui a été et sera le dernier à rester debout, c'est VOUS !

Hébus (pointé du doigt): Greuh ?

AAE (après quelques instants de réflexion): Je...Je vois. Ma curieusement, ça me pose un cas de conscience: vous savez, doctor, je sais cuando même pertinemment que mon cliente e me avons fait notre temps, que même si nous dos crèvons d'envie de remettre la mano sur el titre, il faut saber faire place à la nueva generacion !

Dr. Nash Bis (tapant du poing sur la table !): Qu'elle aille au diable, la nouvelle génération, je lui pète au nez à la nouvelle génération, je leur défeque sur la cloison nasale, elle peut bien aller se faire foutre avec un lampadaire !

AAE: ???

Dr. Nash Bis: La grandeur d'âme, les grands principes, le patriarche qui veut laisser un héritage, je connais. Mais quand on veut donner ce genre de BA, il y a un pré-requis indispensable à cela: il faut que la succession soit prête. Et elle est prête, à votre avis, la succession à la MDWF ? Ouvrez les yeux, nom de Dieu ! Les Punishers laissent les clés de la maison à Black Jay, il ne s'est jamais senti aussi seul. The Rock et Edge laissent le destin d'OBEY entre les mains de René Duprée, moins de 15 jours plus tard, le clan met la clé sous la porte ! Le serial loser Shelton Benjamin a un title shot pour la ceinture Wall Street ! Mais ce n'est pas le pire...Vous avez vu le dernier Payback ?

AAE: Bah, si, come tout le monde !

Dr. Nash Bis: Et rien ne vous a choqué ? Pendant le milieu de l'émission, je suis tombé sur une partie de Magic faite entre étudiants, dont un nippon. Je ne dis pas qu'il faut de l'originalité et du fun, mais le concept de venir s'affronter sur le ring et de se battre par le biais d'un jeu, c'est un concept qui a déjà été vu et revu, que ce soit le coup du Puissance 4 entre Bafftech et Carlito ou plus récemment un des General Managers qui se fait humilier à Battlefield. Comme le disait Gérard de Nerval « Le premier à avoir comparé la femme à une rose était un poète, le second était un imbécile ! »

AAE: Ma je ne vois pas où est le problema: cuando un concept est bon...

Dr. Nash Bis: Le concept était bon, le concept était bon...Avez-vous seulement regardé ce qu'ils en ont fait ? Savez-vous qu'après le visionnage de cette séquence en direct, l'ingénieur du son de la fédération est venu me voir, en sueurs, pris de convulsions, bavant de toute son eau et se mordant la langue ? Moi-même, quand j'ai vu ça la première fois, j'ai cru à un dérèglement de mon câblo-opérateur et que je regardais Fox Kids ou la chaîne Boomerang. Mais non, j'ai bien vérifié, j'étis sur MDWF TV ! REt c'était unr promo pour le Million Dollar Championship ! Il y a péril en la demeure, Mr. Estrada, le roster actif actuel a besoin d'un vrai leader qui mette fin à cette sinistre farce, quelqu'un qui a les épaules pour occuper la position de n°1 et de faire la pluie et le beau temps dans le show comme il se doit. Tant pis si c'est un vieux de la veille, après tout n'importe qui n'a pas forcément le profil. C'est votre destin à vous et votre poulain de remporter une nouvelle fois ce type de compétition et d'être couronné à All About Money III, pour être le premier triple Million Dollar Champion ! Et vous y allez mettre de la conviction ! Répétez après moi: Nous allons gagner le tournoi !

AAE: Nous...allons...

Dr. Nash Bis: Du nerf !

AAE: Nous... Nous allons gagner le tournoi !

Dr. Nash Bis: Encore...

AAE: Nous allons gagner le tournoi !

Dr. Nash Bis: Encore un peu...

AAE: NOUS ALLONS GAGNER LE TOURNOI !

Hébus: ONKR !

Hé ben, ils sont remotivés, les bougres. Ca faisait un petit bout de temps qu'on ne les avait plus entendus avec une telle intensité, une telle envie. Avertissement aux autres candidats: vous allez peut-être bien avoir affaire à un Hébus et Armando des grands jours. Et qui, plus que tout le reste, veulent remettre la main sur la ceinture !
Have a nice day, comme dirait l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
Masked One

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 10:22

Tout en haut … du building de la « Obey me or I fouet you with my martinet », un silhouette déchire le ciel brumeux. Une cape flotte dans le vent et claque l’air frais de cette fin de soirée…
Tout en bas, une voix s’élève… Un homme tout en cuir s’exclame en frappant lourdement contre une immense porte de fer… « Oh oui ! J’ai été un très vilain garçon ! Je suis Hard Gay, je suis un polisson, je n’obéis à personne moi ! Oh, oui fouettez-moi ! »
Sans doute un fanatique qui essaie de pénétrer cette bâtisse inquiétante (à défaut d’autre chose)…
Mais tout en haut, tout ce vacarme ne perturbe pas la placidité de cet homme… Un homme au visage caché, un homme qui semble dominer la ville, ses habitants, ses ambiances, … son âme même…
Oui mais voilà...

Tout au fond, à droite, oui là-bas, émergeant des cabinets et bientôt poursuivi par une nuée nauséabonde… un autre homme se rapproche, fourbement.


Robert Deschamps : Hey, toi, là, Bernardo ou je sais pas trop quoi ! Qu’est-ce que tu fous sur MON toit !
dans mon fief ! Dégage de là avorton !


L’homme masqué ne bouge pas, ne répond pas, comme absorbé dans un ailleurs plus profond, plus intense, … plus vivant.
Le « propriétaire des lieux » s’impatiente et se rapproche peu à peu, se saisissant au passage d’une immense barre de fer …


René Duprée (ouais ça va hein, tout le monde peut se planter) : Je vais pas te le dire 50 fois mon gars !
Ici, c’est chez moi !
J’ai déjà viré tous ceux qui m’empêchaient d’étaler mon incommensurable égo de spyro.. nan … psychotrop… nan, psycrotrap… nan…
Oh, puis merde, je vais pas partager ce putain d’immeuble à la con avec le cousin de Batman ! Dégage que je te dis !!


Le Français (ouais, je le remets maintenant) brandit son arme métallique et … l’abat tout à coup et de toutes ses forces derrière la nuque de l’homme masqué …
C’est affreux, c’est dégueulasse, c’est complètement assassin…
Mais rien ne se passe !
L’homme masqué ne bouge pas d’un centimètre, tandis que le français se masse le poignet comme ressentant une intense douleur après avoir porté ce coup.

Tout soudainement, l’homme au masque étrange semble sortir de sa torpeur et se retourne vers son agresseur !
Le français recule, une goutte de sueur perlant sur son front…


René Duprée : Hey ! mon ami, je rigole !
Euh !
… Tu veux un petit bout de camembert ?


Masked One : Wow.. Woooooow... Woooooooooooohhh !!

Croyez-le, croyez-le pas, l’homme masqué titube et bascule sur le parapet.
Il chute, comme attiré par le vide ou entraîné dans un tourbillon de haine.


René Duprée : Ah ah ah ah !
Je suis le maître du monde ! Ah ah ah ah !
Bon, j’ai faim moi…


Pendant que le Français se réjouit de sa « victoire », l’homme masqué continue de tomber, de tomber, de tomber… Quand tout à coup !



Des flamands verts ! Eh oui, des flamants verts bande de daltoniens !
Ces somptueux animaux transgéniques (ah ah, il est beau le travail de nos chercheurs !) passent alors que l’homme masqué s’apprêtait à heurter le sol de sa tête et l’emportent avec eux…
Suivons leurs course folle !
A travers les nuages !
A travers les étoiles
To the infinity … and beyond ! ... et ta mère !?
Continuons à les suivre, à travers ... à travers ces putains de nuages à la guimauve, on a perdu leur trace ! C’est malin ! Quel blaireau ce caméraman !



… Ah, ça y est ! Regardez, là-bas ! Les nuages se dissipent… Là sur la colline, c’est l’homme masqué, il se tient debout, un curieux flacon serré dans ses mains. Devant lui se dresse un manoir… Sombre demeure, inquiétant domaine… Où donc sommes-nous ?!



Après avoir remercié les flamands, l’homme masqué s’engage courageusement dans le chemin qui mène au manoir. Ce chemin est immense, et tortueux à souhait. La trajectoire de notre « héros » est digne d’un parcours de slalom…


Masked One : Elle est à nous ceeeeeetttteeee vieille peeaaaaaauuu !
Elle esssssttt à noooooouuusss cetttte sale vieille peeaaaaaaauuu ! Pa’s k’on est leeeeess meeeeillleeeeuuuuur eeeuuhhh !


Notre lutteur masqué semble vouloir se redonner du courage en entonnant un petit chant… mais… mon dieu qu’il chante mal… Sa voix détruit le silence morbide qui règne ici… Et cela semble gêner quelqu’un… Oui, quelqu’un semble vivre dans ce qui pourrait ressembler à un jardin si l’endroit était entretenu…

Manny Vice : Yo du bouffon !
Passe passe le oinj !
Tu t’esclaffes comme un camion !
T’es foncedé ou t’es poinpoin ?!
Ecoute le grand rappeur des buissons !
Et tu apprendras comment on gagne !
Dans la vie comme en mission !
Sur le ring, moi j’ai la rage !
N’est pas cool qui le voudrait !
N’est pas un as tout lutteur !
T’as beau être chelou et masqué !
Si t’approches d’ici tu meurs !


Notre homme masqué semble être presqu’amusé par ce dialecte étrange et claque des doigts, en décadence totale, pour tenter de suivre le rythme étrange émanant des lèvres de Manny Ace…

Manny Vice : Hey je te parle du glando !
Mexicain ou usurpateur americano !
Tu vaux pas un clou si tu te frottes à moi !
Je vais te la faire à l’envers ou à l’endroit !
Tu vas pas capter d’où ça v…


Hmmmmm… Après une petite lampée de son flacon mystère, le Masked One vient de flanquer son pied entre les dents du rappeur qui s’écroule aussi sec, dans un nuage de fumée … révolutionnaire, éclatant au passage un pauvre petit buisson innocent…

Pendant ce temps, le lutteur masqué reprend son chemin, et … sa chansonnette… Sa démarche est de moins en moins rationnelle, il semble vouloir survoler le chemin, peut-être pour se rendre plus vite sur le seuil de cette triste demeure…


Masked One : Holllllaaa du baaateaaauuu !
C’est moi ! Je rentre à la maisoooon et je viens de chassseerrr un bisssssoooonnn !
Ouvre moi !!!!
Sinon… Je vais souffler… souffler… et la maison va s’envoooolllerrr !


C’est quoi cette odeur ? Ca sent l’écureuil bouilli ou le chien écrasé… Non, pire que ça, ça sent comme dans les cuisines d’Hébus ! Vous saviez que ce gars-là mange du putois au petit déjeuner !
Et oui, ce n’est plus un secret pour personne, voilà pourquoi Wolfpack et toute sa famille ont disparu de la MDWF… brrrr…
Bref, ça pue quoi, et ça devient encore pire maintenant qu’on est prêt de cette immense baraque !

Moooouuuuuuuiiinnn... L’immense porte roule sur ses gonds, un homme tout endimanché en sort, ce doit être le gardien des lieux… ou plutôt le maître d’hôtel, si l’on en croit le petit badge qui orne la poche de sa veste…


Shelty Benjamy : Bijour Missieur dou mask. Lé patroun il est pala.

Masked One : Salut à toi indigène !
Qui c’est qui est par là ? Le patroun, c’est qui ça ?! !


Shelty Benjamy : Non, Missieur, pala. Lé patroun il est pala ! Pas pala ou paci, il est pala dou tout !
Masked One : Bon, je comprends rien du tout Bamboula !
Et puis d’abord, tu devrais pas être rentré toi, t’es en basket !
Alors qui c’est qui est par là ?!


Shelty Benjamy : Woooowww Missieur, toi être compètment pompette ! Tou devrais mé donner ta gnooollle et aller couver ton vin !

Masked One : Touche pas à mon breuvage espèce de Woodward d’opérette ! Et puis je m’en fous pas mal de qui est par là ! Faut que je rentre, c’est pressé !

En prononçant cette dernière phrase (péniblement d’ailleurs à en croire l’articulation exagérée de notre bonhomme), le lutteur masqué enfonce le visage du majordomme dans la porte d’entrée puis s’essuie les pieds avec grande difficulté sur son veston, ignorant le râle agonisant du gentil Shelty…

Masked One : Je sais pas où t’es “patroun” mais j’ai besoin de c’te place !
Pouussssseeeez vous les gringgggooooooooss ! Andale !
C’est moi que vlaaaaaa !!


Je crois que notre lutteur masqué a du mal digéré quelque chose ! Il hoquète de plus en plus et essaie tant bien que mal de faire passer ça en se rinçant la gorge à grandes rasades de la gourde qu’il trimballe…
Je ne sais pas ce qu’il cherche mais il fouille partout…
Peut-être est-ce lui qui habite ici, une bien étrange demeure en vérité, mais c’est un bien étrange personnage finalement…

… Quoi qu’à voir l’ardeur avec laquelle notre ami fouille les lieux, il faudrait qu’il soit un peu amnésique pour s’acharner comme ça… Il ouvre tous les placards, toutes les armoires, tous les buffets… Pousse tous les fauteuils, toutes les tables… Inspecte chaque recoin, cheminée, poubelle… Il trouve plusieurs orphelins là-dedans ( ?) mais, ça, il semble s’en contre-fiche notre bonhomme ! Et c’est au hasard de ses recherches qu’il entrouvre une armoire de taille respectable de laquelle émane un grincement strident…

… Et non ce n’est pas la porte de la-dite armoire qui manque d’huile, c’est le son peu mélodieux qui s’échappe d’un instrument mal accordé…


Masked One : Oh ben grotte de zout !
Du b’as fait beur papy !


Pipi Top : Ah mortecouilles !
Vla que ma gratte est désaccordée (dit-il en faisant tourner sur elle-même un antique modèle de guitare électrique) ! D’habitude, ça fait rameuter tout un tas de jolies pépées !


Masked One : Douzement, douzement le vieux…
J’ai beut-edre des chveux longs mais j’zuis pas une gonzezze boi !
Et pis berde qu’est-ze-qu’un vieillard cobbe doi fout dans ze blacard ?!


J’ai de plus en plus de mal à comprendre ce que dit notre homme masqué. Je crois que le flacon qu’il tient dans ses mains et qui est à moitié vide maintenant n’y est pas étranger… J’ai du mal à le croire, mais il se pourrait bien que cette étrange boisson ne soit finalement qu’un pauvre alcool frelaté et que notre ami masqué ne soit finalement sur les traces du meilleur ami de Kevin Nash, j’ai nommé la «barrique» Scott Hall…


Dernière édition par le 16.12.07 10:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masked One

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 10:22

Zizi Top : Hey, jeune merdeux ! – Et toi aussi vaurien de narrateur, c’est Zizi Top mon nom, pas Pipi… -
Rien à carrer de ce que tu penses de ma cachette ! Ici, c’est mon coin de paradis à moi alors viens pas me gâcher mes chances de trouver mon inspiration !
Et ne m’appelle pas « le vieillard » ou il pourrait t’en cuire !
Je ne suis peut-être pas “in” comme vous dites les jeunes, mais j’ai suffisamment de poigne pour vous apprendre à vivre moi !


Masked One : RRRR RRRR RRR (c’est une espèce de rire d’australopithèque)
Laize boi rire bébé ! Du vas vinir bar bouiller des couches à forze de d’énerver cobbe za ! Z’est bas bon pour ton goeur !
Bis z’ai bas le demps de m’amuser, je zuis extrêmement pressé (dit-il en faisant un effort surhumain pour bien articuler ces quelques mots).


Le vieux rockeur armoirophile bout intérieurement (mais ça se voit à l’extérieur, ça doit être une espèce de bifidus haineux) et devient rouge comme les bretelles d’IRS !
Il s’empare d’une seconde guitare (moins bien conservée celle-là) et frappe un grand coup sur la tête du Masked One !

… Mais là-encore rien ne se passe… Attendez, si… La pièce se met à tourner autour de nos deux hommes et … et … que se passe-t-il, le vieil homme commence à brûler ! Il brûle en hurlant des insanités d’un autre temps alors que le lutteur masqué le regarde impassible, l’esprit visiblement occupé ailleurs ; on dirait presque qu’il ne se rend compte de rien…




C’est vraiment ignoble… Et en plus ça a l’air d’avoir réveillé le maître de ses lieux !
Le « Patroun » comme disait notre bon ami avec un os dans le nez (oui le narrateur est un connard, il a des préjugés et utilise des expressions de merde, le narrateur ne craint rien, le narrateur connaît personnellement Alain Delon…)
Un homme musclé, torse nu (brrr avec ce froid) descend à tire d’ailes vers notre homme masqué au milieu de cette pièce qui est maintenant envahie de mauvaises herbes…
Masked One fronce les sourcils (ouais, je le sais, pas parce qu’il a un masque qu’il n’a pas de sentiment !)




Masked One : Et berde, va bleuvoir, les oizeaux volent bas…

Black Jay Brawler : Ca t’amuse, petit voleur ?!
Tu n’aurais pas du entrer ici, tu n’aurais pas du fouler ce lieu sacré !
Titan n’aurait pas apprécié ta visite, et … moi non plus d’ailleurs !
Tu as effrayé les enfants que j’héberge ici, tu as abîmé la porte d’entrée et, en plus, tu as cramé le grand-père !
Si ça ne me démangeait pas autant, ces putains d’ailes noires de leur mère, je viendrais te coller une raclée tout de suite ! Attends deux secondes, que je me gratte…


Masked One : Dis-dong L’Ayatolla !
Z’en n’ai rien à baddre de ze que doi et don ami Michale Titson vous voudez izi avec zes gozzes ! Dou ze que ze veux debuis doud à l’heure, z’est g’on me dise où zont zes butains de chiottes !


Black Jay Brawler : Hein ?!
Tu cherches les toilettes ?!
Es-tu déjà si effrayé qu’il te faille te vider les trippes ?!
Attends mon gaillard, en tant que dernier défenseur du clan des punishers, je ne te laisserai pas déshonorer la demeure de Lestat ni même prononcer son nom encore ! Tu souilles ce pour quoi nous nous sommes toujours battu et tu ne t’en rends même pas compte ! Tu vas regretter d’avoir franchi le seuil de cet… Hey, K’est-ce que tu fous ? ! Arrête, je supporte pas… Argghh bllll


Le Masked One est littéralement en train de vomir sur les pieds de Black Jay Brawler (ça lui apprendra à pas mettre des pompes comme tout le monde) !
Le sombre et inquiétant personnage est lui-même en proie à un combat intérieur rageant dans lequel il tente de ne pas vomir à son tour…
Finalement, il prend la fuite en hurlant à la mort que le lutteur masqué est fou, qu’il a le diab le en lui et que Titan doit revenir…




Et voilà, j’en étais sûr… Le Masked One vient de laisser échapper son flacon… et c’était rien de plus qu’un vulgaire tord-boyaux !
Si j’avais une âme je serais déçu… Mais bon comme j’invente cette histoire, j’en ai un peu rien à foutre en fait hein…
Tout à coup une sirène retentit ! Mais qui est-ce ?!




Masked One : (Entre deux dégobillements)
Bon, gui z’est engore ?!


Jesse : Jesse !

James : James !

Polak : Polak !

Le groupe : La team Croquette pour inspecter les défiiiiiiiiiissss de meeeeerde !

Masked One : Bolag?! Bourguoi un bolonais ?!

James : Décision budgétaire... Vous savez ce que c’est, les travailleurs polonais, c’est un bon parti, tout ça !

Jesse : Enfin, en temps normal ! Parce que lui, il est peut-être polonais, mais travailleur, on n’a pas encore trouvé !

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Masked One : Ze bois...

James : Justement... C’est quoi ce défi à la con ?!
Nous avons toute autorité en la matière et le règlement de la MDWF stipule parfaitement bien que tu n’as pas le droit d’utiliser les autres lutteurs dans une mise en scène où ils seraient violentés ! !


Masked One : Voyez avec le narrateur, moi ze zuis bas en édat...

Jesse : Alors ?!

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Narrateur : Ah, non, ça va pas me tomber dessus en plus ! Tout est parfaitement en règle, regardez mes autorisations…

James : On s’en tape de vos autorisations !

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


James : Ta gueule toi !
Non, mais vous plaisantez ?! D’abord, cet orphelinat, ce relent d’alcool, vous avez pas l’impression d’avoir pioché dans les gages des autres lutteurs ?!


Narrateur : Pourquoi c’est interdit ?…

Jesse : C’est pas la question…

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Jesse : Ta gueuuuuule !

James : Ca, c’est pas interdit, mais frapper ses adversaires ! Ca, ça ne passera pas, vous allez chopper une amende grosse comme… au moins aussi grosse que ça !

Narrateur : Alors là, je vous arrête tout de suite… Téléphonez aux autres lutteurs, vous verrez qu’ils n’ont rien… Regardez mieux !

James : Hein ?!

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Soudain, la brume se dissipe, la clarté revient petit à petit et la sombre demeure fait place à une pièce blanche, toute baignée de lumière...
Sur un fauteuil est avachi le Masked One… A ses pieds, plusieurs cadavres de bouteilles, une pizza mal digérée et la télé qui joue pour personne…


Narrateur : Hey, masked One, explique leur !

Masked One : Hein ?! Quoi?!
Qu’est-ce que ?!
Oh putain, ce mal de crâne…
Ca me fait toujours ça, à chaque fois que j’entends une promo de Duprée, faut que je me prenne une biture, sinon, j’ai envie de mettre fin à mes jours… mais putain, celle-là, elle était carabinée !


James : Alors... Tout ceci n’était qu’un délire d’alcoolique ?!

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Narrateur : Evidemment… J’allais quand même pas casser la chute avant la fin !
Enfin, en même temps avec les flamands vous auriez pu deviner…

James : Bon gland mais c’est bien dur !
Ah quel abrutie elle fait celle-ci des fois, elle m’avait presque convaincu que…


Jesse : Pardon ?!

James : C’est pas moi, c’est Polak…

Polak : Polako ! Polako !
JBB ?!


Masked One : Bon vos gueules !
Y en a qui essaient de dormir ici !


Mouais, tu parles d’un défi à la con oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 16:57

Les Bahamas, son soleil, sa chaleur, ses palmiers, ses plages de sable fin peuplées de naïades en Bikini toutes plus belles les unes que les autres, ... et Kevin Nash ?!? En effet, Big Sexy a depuis des années, depuis qu'il a percé dans le milieu de la lutte professionnelle, ses habitudes dans ce petit coin de paradis sur terre. Nous l'y retrouvons d'ailleurs sur la terasse d'une magnifique villa, avec un evue imprenable sur la plage. Bien sûr, il est accompagné de son mai de toujours, Scott Hall

Nash : On est pas bien la, mon pote ?? Le soleil, les palmiers, la bières, et les demoiselles qui ne vont pas tardées à arriver...

Hall : Ah mais on est plus que bien... ici, pas besoin de Bounty pour avoir un vrai goût de paradis...

Nash : J'avais vraiment besoin de ça, de me tenir un peu à l'écart de la MDWF, et même de OUSK...

Hall : J'ai effectivement cru comprendre lors du dernier show que tout n'était pas au mieux dans votre clan. Tout ça à cause du p'tit bigleux, non ?

Nash : En partie oui. C'est vrai que depuis qu'il est arrivé, c'est un peu le bordel entre nous. Au début c'était cool, c'est quand même lui qui a racheté mon contrat, et il n'a jamais rechigné à signer les chèques pour les stocks de bière, le nouveau frigo, ... même le voyage ici, c'est lui qui l'a payé... enfin, ça, il ne le sait pas encore...
Mais depuis qu'il a ramené la JBB, et a développé un esprit de conquérant tel unpetit allemand moustachu il y a quelques dizaines d'années, ça va beaucoup moins bien... Il s'amuse à prendre des décisions sans nous consulter, sous prétexte que c'est lui qui a le pognon, que sans lui on aurait même plus de cabanne au fond du jardin, ...


Hall : Je comprends que ça puisse te chauffer légèrement les oreilles... Il est pas aucourant que t'aimes pas recevoir des ordres et être prit pour un larbin ? La Wolfpack, il a jamais entendu parler ??

Nash : J'ai des doutes. Tu sais lui, tout ce qui n'a pas un clavier et un écran, ça ne l'intéresse pas des masses. Et les shows de l'époque n'étaient pas disponibles « librement » sur le net. J'imagine qu'il était trop occupé lors de Lan sur Doom2 pour pouvoir s'intéresser aux istoires de scission de la nWo. Mais la semaine dernière, je lui ai fai passer un petit message que je suis sûr il a très bien compris...

Hall : J'ai vu ça, d'ailleurs, merci pour l'hommage, j'en ai presque eu la larme à l'oeil Par contre, ton compère Hébus a encore besoin de quelques perfectionnements niveau lançage de cure-dent...

Nash : Hahaha tu l'as dit... pauvre caméraman...

Hall : Et à part le p'tit bigleux, qu'est ce qui trouble encore l'harmonie de votre clan ??

Nash : C'est très simple : l'accès au titre mondial !! Les dirigeants ont eu la bonne idée de mettre en place un tournoi façon King of the Ring, avec comme récompense pour le vainqueur un Title Shot au titre détennu par HardGay. Avec ma victoire de la semaine dernière, je me suis qualifié jusqu'en quart de final. Et c'est maintenant que les choses sérieuses commencent...

Hall : Y'a d'autres p'tits gars de ton clan dans le tournoi ??

Nash : Ben déjà; le titre est tenu par HardGay... enfin, pour le moment. Il devra le défendre contre Juachim de la JBB lors du PPV. Ensuite, le lutteur le plus poilu après moi, mais de peu, mon compère Hébus s'est également qualifié. Et enfin, l'adversaire qu'il m'a été attribué lors du prochan tour, Polak, lui aussi de la JBB. Bien qu'en tan que membre de la JBB, j'ai eu peu de mal à les considérer comme mebre de OUSK.

Hall : Et les autres participants, tu les connais ?

Nash : Yep, bien sûr. Pour affronter notre ami Hébus, on a la nouvelle blondinette la plus connu du Show-Biz...

Hall : Britney ?? Paris ?? Lindsay Loan ??

Nash : ...Shelton Benjamin... mais lui ne me fait aucune soucis. Premio, parce que je l'ai déjà battu et le rabatterais encore si nécessaire! Et deuxio, parce que contre Hébus, il n'a simplement aucune chance...

Hall : Il a bien fait de se teindre les cheveux en blond, sinon, le poilu aurait pu le confondre avec une barre chocolatée géante et aurait pu essayé de le bouffer....

Nash : Haha c'est clair. Déjà que quand je lui ai tendu une bière lors de notre 1ère rencontre, il a avalé la canette d'un coup d'un seul...

Hall : Sacré bestio... bon, alors Shelton c'est règlé, on sait que Hébus passera à la phase suivante à son détriment. On a qui d'autre encore ??

Nash : Un vieux papi du rock fan d'un des meilleurs groupes du monde, ZZ-Top, face à un grand timide apparemment, vu qu'il n'ose pas révéler son identité, The Masked One.

Hall : Ton pronostique ?

Nash : J'irais pour le grand timide. Parce que selon les rumeurs de couloir du moment, il serait enfait une ancienne grande star de la fédération voulant effectuer un retour surprise. Et même si je suis assez fan des papy rockeurs à la longue barbe, j'ai bien peur que ça ne soit pas suffisant pour passer au tour suivant.

Hall : Encore un de moins, on fait passer le masqué au prochain tour... ensuite ??

Nash : Notre fumeur de pètes nationale et fan de Bob Marley par excellence, Many Ace, contre notre Frenchie national toujours autant fan de menuet, et quii a récemment décimé tout un clan à lui tout seul, seul problème, c'était le sien, René Duprée !!

Hall : Il se retrouev seul ?? Fini les compagnons de la chanson ??

Nash : Eh oui, finito la Bande à Basil. J'pense que notre fumeur de joints n'aura spas grand chance face au mangeur de fromages qui puent, c'est quand même l'actuel Hardcore X champion.

Hall : Ca y est, on afait le tour de tes potentiels adversaires ??

Nash : J'crois bien oui... ah non, j'en oublie un : L'homme-clan, celui qui pense pouvoir aller contre OUSK tout seul, BJB !! Mais lui, c'est un peu différent, il a réussi à avoir le privilège de rentrer dans la compétition directement lors de la seconde semi-final. J'espère qu'il avait garder ses genouillères pour ça, parce qu'il a du en passer du temps sous bureau...

Hall : J'pensais pas qu'il se passait ce genre de chose chez vous... ça se rapproche vraiment de la Wwe alors... Bon, maintenant qu'on a fait le tour de tous ceux que tu pourrais avoir à affronter, y'en a qui t'effraient particulièrement...

Nash : Eh ben...

Alors que Kevin Nash allait nous donner son avis sur quel concurrent lui paraissait le plus sérieux, on entend la porte de la villa s'ouvrir, suivit par des cris aigues, appartenant sûrement à de charmantes demoiselles... et effectivement, voilà une bonne douzaine de miss en bikinis venant se précipiter sur Nash&Hall, avant de tous finirent dans la piscine... la suite, au prochain numéro !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 18:20

Une salle…Des milliers de gens rassemblé dans des tribunes…De la musique à faire exploser le tympan de certains…De nombreux compétiteurs…Tous rassemblé pour un grande événement…le king of danceflor tournament !

Présentateur ( qu’on appelera Johnny Blyde ) : Booooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooonsoir à tous !!!!!!!!!

Public : YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEAHHHHHHHHHH !!!

Johnny : Alors c’est parti !!!! Tonight ! le plus grand tournoi de tecktonik IN DA WORLD ! Des compétiteurs rassemblés pour ce phénomen mondial s’affronteront dans des battles de danse ! Il s’affronteront tous en même temps, et se feront éliminer par nos juges ! Ces juges sont bien entendu connu, car ce sont eux qui ont lancé la tecktonik, IN DA WORLD ! Faites un triomphe à notre juri…TeD « Le nounours danseur » Diby, Irwin Mc Schyster et Johhny Bigoud Layfold !!!!

Public : YEAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!

Johnny : Et maintenant sans plus attendre, place à nos concurrents ! Venant des quatre coins OF DA WORLD ! Les plus grands danseur de tecktonic !!!! Le premier, le grand, le musclé, le noir, SHELTY-B !!!!!!
Ensuite, venant DIU BRÄSIL !!! La bête poilu, le gros sac de nœud made in SOUTH AMERICA !!!!! J’ai nommé, BIOUBIOUSS !!!!!!!!
Egalement, le plus vieux ce soir, venant avec sa guitare et ses poux, le vieux, le crasseux, le barbu, ZOBY TOP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Le suivant, celui qu’on nomme, le mystérieux tecktonikeur, le seul à tecktoniker masqué ! MASKED TWO !!!!!
Arrivant sur le ring à son tour, accompagné de sa troupe de tecktonic, celui qu’on surnome, la rage polono-tecktonikène…POLOK ! Et ses amis la Jimmy J. Brand !
Ensuite, pour le plaisir des dames ! Le grand, le musclé, le sexy ! Celui qui c’est auto-surnomé- DA BIG SEXY BOY’S, veuillez accueillir, KERVIN NOCKLE !!!!!
Le suivant de près, le jeune mais déjà complètement shooté, celui que…Ben qu’on a choisi pour remplacer un autre…Eu…ben MANY PLACE !
L’avant dernier concurrent, venant de France ! Reconnu comme le best dés best dans sa country ! R. DUPRY!!!!
Et the last ONE ! L’auto-surnomé : DA NEW TECKTONIKER, le magnifique, BLOCK JOSS BAFFER !!!!


Public : YAHOUUUUU OUAIII GENIALLLLL OUUUUUUUUUUUUUUU AAAAOEZF ER JVEJGGGGGGGGGGGRIIIIIIIIIIIIIIII

( Oui ça surprend mais les cris sont tellement aigus qu’on a du mal a distinguer ce qu’ils disent…Alala…On voit qu’on a le droit à un public d’ado en train de muer…J’oses pas imaginer le nombre de boutons d’acnés présent dans le public…)

Johnny : ARE YOU READY ???? RIGHT NOW, Le show va begginner devant vos yeux ! place à la musique !

Bon et là, forcément, de la musique de merde commence…Qui sera le prem’s à s’engager dans le tournoi…A, on voit Many Place qui se jète au milieu de tout le monde et qui danse le premier ! Tout le monde le regarde…Bof pas terrible…Ah il tente directement son coup fatal ! Le coup du « je danse comme un ouf avec un pecos IN MY MOUTH » Impressionnant, mais voilà que Shelty-B rentre dans la danse ( merci, merci, bon pas très dure à placer non plus quoi…) Et il porte également sa prise de finition, la Dancing-Bone !

TeD Diby : MANY PLACE OUT !

Bon voilà la pauvre Many Place qui quitte la sale en pleure …Shelty, tout en dansant, demande au prochain de venir face à lui ! Et c’est Kervin Nockle qui arrive ! Le match est pas mal, quand se mêle au troupeau, Zoby Top ! Un match à 3 se déroule ! On voit de belle chose, notamment de la part de Shelty-B, on voit bien qu’il s’y entraîne longuement ! Mais Kervin Nash porte alors sa Jacnife-Teckto-Bomb !

TeD Diby : Zoby&Shelty OUT !

Ouuuu ! Gros coup du Big sexy boy’s ! Il invite des autres à venir, et voilà que c’est Masked Two qui vient ! Beau combat alors, mais Nockle se fera éliminer après que Masked Two ai enlevé son masque, et l’ai rajouté comme accessoire dans sa danse…Ca fait toujours un p’tit plus…Allez, maintenant c’est R Dupry qui rentre…Oh mais voilà également Bioubiouss qui les rejoints…On se rappèle notamment d’un combat acharné entre Dupry et Bioubiouss, finalement remporté par Dupry…Victoire longuement contesté, donc forcément, Bioubiouss veut sa revanche ! Après quelques coups ( dont un French Tecktover de Dupry ) Nockle se fera éliminer, mais Bioubiouss restera dans la place…Car avant que les juges n’ai dit Bioubiouss éliminé, ce dernier riposte d’un « welcom to the tecktonic jungle », qui fera changer les juges d’avis…

TeD Diby : Masked Two OUT !

Le match reprend de plus belle entre les 2 rivaux ! OH MY GOD !!!! “Saut de la Tecktonik” sur Dupry ! Ce dernier ne peut y résister !

TeD Diby : R. Dupry OUT !

Et voilà les 2 derniers qui rentrent en jeux ! Block Joss Baffer et Polok ! Le combat est magnifique ! Bioubiouss est tout de même dépassé lorsque Polok et Block Joss porte les 2 portent, l’un un double neck falling dance, et l’autre un full metal teckto splash !

TeD Diby : Bioubiouss OUT !

La big final maintenant ! Oh god quell match ! Et mais attendez !!! Voilà que Polok appèle avec lui sa Jimmy B. Brand ! Oh ils sont en train d’atomiser Block Joss !!! Regardez !

http://www.youtube.com/watch?v=36e9kZcRWGI

On voit notamment Super Teckto à la peau noir ( nouveau costume ) et DA HUGE FAT’ de l’autre côté…Bien sur en gros plan, c’est Polok.
OH !!! DAMN ! BLOCK JOSS BAFFER REPOND !!! Et de quelle manière ! look at this !

http://www.youtube.com/watch?v=H-4pooeIyu0

OH GOD !!! Quelle puissance !!!! On a jamais vu ça ! Les juges n’ont pas d’autre choix…

TeD Diby : Polok OUT !

Johnny : Oh yeah ! Oh yeah yeah yeah ! Laddies and gentleman ! HE IS YOUR WINNER AND THE NEEEEEEEEEEEEEEEEW KING OF DANCELFOR !!! Block Joss Baffeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee…

..AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!

On retrouve Jason Fighting, en sueur dans son lit…

Jason : Wh…What…WHAT…WHATH THE FUCK WAS THIS FUCKING NIGHTMARE !!!!

On comprend ça réaction…

Jason : Faut que j’arrête de penser tout le temps à ce tournoi…Ca me fait faire des cauchemar…Oh god…Ca c’est d’avoir mangé à côté d’Hebus à la cantine de la MDWF ce midi…Faut plus que je m’approche de lui…Sa nouvelle passion me distrait de mon but…Bon dodo maintenant, j’ai un putain de tournoi qui arrive dans pas longtemps, c’est pas le moment d’être insomniaque…

BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM TCHAK DI DI POUM BOUM BOUM !!!

Damn ! Encore de la tecktonik ! C’est des jeunes en bas de l’hôtel…Jason se lève va par la fenêtre…

Jason : OH ! STOP IT ! Allez faire vos réunion ailleurs ! Il y en a qu’on des matchs de catch à préparer ! Alors votre secte vous lui trouvez un nouveau lieu ! Dégagez de là où je descends ! Et toi là avec ton pull qui clignote, tu veux vraiment que je descende ! YOU WANT TO BE PUNISH RIGH NOW ???

Jeune : Wesh fais pas chier le vieux !

Bon ben…On ne vous racontera pas la suite…On peu seulement vous dire, que plus jamais on entendit de tecktonik dans ce secteur…Mais au lieu d’aller chez les flic pour coups et blessure, Jay’ reçut une médaille de la légion d’honneur pour service rendu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   16.12.07 23:09

C'est pas tout ça de parler des sous-fifres incapables, de ces pauvres glan dus d'autres participants, il est l'heure de se concentrer sur le meilleur lutteur de l'histoire. ( Oui, c'est Josh qu'est a la naration, ça vous surprend ? ). Bref ! Nous retrouvons donc notre héro Shelton Benjamin en plein coeur de la foret amazonnienne. Dans une aventure nommée...


A la chasse au Bubus !



Le Bubus ! Le terrible Bubus, le monstre assoifé de sang qui répand la terreur et le sang partout ou il passe. Notre vaillant héros a juré lui régler son compte, le Bubus sera son prochain adversaire. Sa quête commence en Amérique du sud. Non Carlos, pas du coté de la Belgique... Plutôt vers le Brésil...



Brésil... Le soleil, la plage, les filles... Miam...

...

Nan, pas ce Brésil la, plutôt par la...



Voiiiiiiila ! C'est déja plus la bonne ambiance ! Sombre, glauque a souhait ! C'est en plein dans la foret amazonniène que Shelton va lutter. Sa piste commence dans un petit village nommé Zizitop. ( Ben quoi ? Fallait bien le caser quelque part le vioc ! ). Petit village indigène loin de toute civilisation. SHelton demanda aussitôt a rencontrer le chef du village, qu'on appelait Masked One

Shelton : Pourquoi ?

L'autre, le sous-fifre dont personne n'en a rien a foutre : Ben... Parcequ'il porte un masque...

Shelton : Ouais mais mais pourquoi en anglais comme ça...

LALSFDPEARAF : Il trouve que l'anglais ca fait classe, il trouve que ça l'faisait mieu que Mascarado, ca fait produit d'beauté pour femme qu'il dit ! Bon, tu vas l'voir ou merde la !

Notre héros va donc voir le chef du village... Ouille ! Il s'était préparé a tout mais la...



...

Apres vingt minutes d'éclat de rire non controlés. Shelton reprend enfin son serieux. Et il fait bien, car sa discussion avec l'homme masqué lui apprendra quantité de choses. PAr exemple, que le Bubus était autrefois un homme normal, qui s'appelait Hébus. Mais qu'une étrange malédiction s'est abattue sur lui alors qu'il violait l'acces d'un templs maya. Il apprit également qu'il ne se séparait jamais de son fidel garde du corps, Kevin Nash.

Shelton : Ca fait pas très bresilien...

Masked One : Nan mais c'est l'autre crétin qui écrit ce défi qu'a besoin de caser des noms alors bon...

Masked One dit a Shelton qu'il lui dirait ou se trouve le temple, mais qu'en échange d'un service. Shelton devrait éliminer un des villagois qui, devenu fou, était retourné a l'état sauvage et attaquait parfois le village. Shelton accepta. C'est ainsi qu'il se retrouva a traquer le villageois déserteur, Polak. Il le trouva vite, il était déja mort...

Shelton : Ca c'est fait...

Ouais bon ben ça va ! Je suis non violent et j'avais pas envie de décrire une scene de baston ! J'ai le droit quand meme nan ? T'façon j'fais c'que j'veux, c'est moi l'narrateur ! Et si j'ai envie de dire Manny-Ace, juste comme ça pour rien, pour avoir un nom de moins a caser, et ben vous l'avez dans le...
Bref. Apres s'etre aquitté vaillament de sa mission, Shelton partit en quete du tombeau perdu Mais en chemin, une bien étrange vision s'offrit a lui, deux hommes étaient assis sur un tronc d'arbre mort. Shelton, dans un élan de bravitude ( big cacedédi Ségo ! T'aurais du l'écraser l'autre Hornswoggle la ! ) se cacha derrière un buisson et tenté d'intercepter la conversation.


Le premier mec bizar : M'sieur Lestat ! M'sieur Lestat ! J'voulais vous dire merci ! C'est vrai ... ... Depuis l'début d'cette aventure dans l'Mordore, nous avons combattu... Sauron, Saroumane, des dragons, des piranhas, des chevaliers noirs, des orques, des Ourouk Haïs, des chinois, des arabes, des noirs, et même des gitans ! ... ... ... Vous m'avez toujours soutenu m'sieur Lestat ! ... Merci ! Merci beaucoup...

...

...

M'sieur Lestat ?


...

Lestat : Hein ?

Le con qui parle tout seul depuis trois plombes : Vous m'écoutiez pas ? ... ... ... ... Vous étiez encore avec votre précieux...

Lestat : Oui pardon Black Jay Brawler... C'est mon précieux...



Lestat : C'est mon nano...

Le Seigneur des Nanos !


...

Bref ! Notre héros doit reprendre la route ! Bon, j'vous épargne le récit du voyage, long douloureux, bourré de serpents, d'araignés et d'autres bestioles dans le genre, pour en venir a l'essentiel. Shelton arrive soudain a l'endroit indiqué par tête de cochon... Seulemen problème, il n'y a pas qu'une pyramide maya... Mais des dizaines ! Sur la droite, un panneau indiquait :

Citation :
CAMPING DES PYRAMIDES.
Reservation par signeau de fumées

...

Shelton : 'Tain j'suis pommé moi...


Ca ne serait jamais arrivé dans un ménhir !

BON ! Comme le dit si bien Michael Scofield, Pas le choix faut y aller ! Shelton rentre dans la première pyramide. La il tombe sur un mec bizar, semblant célebrer un culte a une divinité aztèque ( C.a.d que personne n'en a rien a battre ) : L'Edge.

Prètre : Que fais-tu la ? Profanateur ! Moi, René Duprée, plus grand des prètres a la solde d'Edge, te somme de quitter ces lieus !!!

Shelton : Euh... J'voudrais juste un renseignement. Vous savez pas ou j'pourrais trouver le Bubus ?

Duprée : Euh si... Vous prenez la premiere a droite, vous continuez sur trois rangées, vous tournez a gauche et c'est la deuxieme sur la gauche.

Shelton remercia le prètre, et sorti, pret a suivre ses indications, mais sa route fut barrée par...

Nash : Alors comme ça tu cherches le Bubus ?

Kevin Nash ! Le serviteur du Bubus ! Ca va se gatter !

Shelton : Tu perds ton temps Nash ! Je suis plus fort que toi !

Nash : Oui mais moi j'ai le pouvoir de faire appel a mon ancien alié, Scott Hall, et seul face a nous deux, tu ne peux rien ! SCOTT HALL ! VIENS A MOI !!!

Voie de Scott Hall : Heu... Nan...

...

...

...


Nash : ... Merde...

PLIF !

BAM !

SHBLANGUE !


Le Bubus : Nagjulgu Onkr !

Ouais ben traduction... "Tu es fort ! Mais tu ne viendras pas a bout de moi !

Shelton : Tu crois ça ? ( Oui, Shelton comprend le Bubus... ) Eh bien non, car j'ai... CA !



Oh nan... Le vieux coup de la bombe anti-puces... Shelton la vaporise donc sur le Bubus qui est soudain pris de convultions... Et... ET il redevient humain ! Ca marche ! Le Bubus reprend son ancienne forme d'Hébus...

Hébus : Oh merci ! Merci mon Dieu, Merci, tu m'as délivré de la malediction, je vais enfin pouvoir vivre libre et sans me gratter !

Shelton : J'crois pas nan !



PAN !

J'ai gagné ! A moi le trésor perdu !!!



_________________________________________________

...

Shelton : On est vraiment obligé de faire tout ça ? Nan mais serieux, ca craint ! Et puis le coup de la bombe anti-puces... T'as pas l'impression que c'est du méga vu, revu et encore revu ? En plus ça m'emmerde de devoir me foutre de leur gueule comme ça, j'ai tout le respect du monde pour Hébus et pour Nash et pour...

Josh : Mais arrète ton délire ! C'est pour ça que tu gagnes pas, faut avoir la haine, la rage, fautq ue tu montes sur le ring avec l'envie de leur péter la gueule !

Shelton : C'est la meilleur ! Un mome qui me donne des leçons de catch ! Tu veux p'tetre monter sur le ring a ma place a TNHU nan ?

Shelton pret a TNHU pour le KOTR... C'est pas gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: King of the Ring   18.12.07 20:37

J.-L. Delarue : Bonsoir à vous tous pour cette nouvelle émission de « Toute une histoire ». Aujourd’hui, dans cette émission nous allons parler des méfaits de l’alcool.
Ces stars reconnues mondialement, adulé de partout dans le monde et qui sont tombées dans la déchéance la plus complète à cause de ce problème de boisson.
Nous retrouvons tout de suite To Laporte au bar de Saint Sulpice !






J.-L. Delarue : To ? Quand je vous ai dis de prendre votre paye sur place c’était bien entendu après l’interview !. !. !

To : Tout à fait Jean’Mi … Ici à Saint Sulpice, il pleut de la vodka et le champagne coule à flot ! Je suis avec The French Tippler, l’ancienne personnalité préférée des français qui après avoir descendu dans les sondages montre qu’il a une bonne descente. Et là, au vu des cadavres qui traînent tout autour de lui je ne pense pas qu’il soit en état de me répondre intelligiblement !

On voit DUprée complétement mort au milieu de chaises écroulés et de tables cassés.

To : C’était To au Saint Sulpice, à vous les studios !

J.-L. Delarue : Quelle déchéance … Il suit vraiment jusqu’au bout son ancien mentor Edge. Passons maintenant au …

WAKE UP THIS MORNING !

Miséricorde … Il fait encore nuit … Mais ce cauchemar m’a sacrément bien réveillé … Allez hop, à la musculation histoire de préserver ce corps de champion, la douche et ensuite au boulot.

Voila qui fait du bien.

Et là, du haut de mon building, moi René Duprée, je me rappelle.
Il est bon de se remémorer le passé. A mes tous débuts j’étais vu comme l’envahisseur, le type qui voulais prendre la place des bons lutteurs de la MDWF … Moi qui fut le premier à mettre à terre les Ratings Boosters. C’est à partir de ce moment que l’on m’a un peu plus pris au sérieux.
Mais moi je savais que je valais mieux, je savais que je méritais mieux. J’étais désormais le lutteur qui monte. Pour tout le monde. J’étais le lutteur qui voulait mieux que ce qu’il avait. Le type imbu de lui-même incapable de se contenter de ce qu’il avait …
Etais-ce de ma faute à moi si, mieux que quiconque, je connaissais mes possibilités et mieux encore mes limites.
C’est là qu’à commencer ma montée au pouvoir. Inexorablement, passant par une ceinture de champion par équipe que personne n’a réussi à me retirer, des victoires probantes face à des ténors non pas du barreau mais bien de la fédération. Ensuite, ce titre Hardcore-X que je suis parvenu à retirer des mains de ce qui fut mon plus grand challenge, la bête de la MDWF, le chaînon manquant dont tout le monde avait peur et que personne n’osait affronter … Je l’ai fait et je l’ai vaincu, tout cela le même soir duquel j’ai mis fin au règne de champion de celui dont il ne faut prononcer le nom. Oui, personne n’avait fait ce que j’étais parvenu à faire. Et moi je l’ai fait le même soir. En une soirée j’ai réalisé ce que personne n’était parvenu à faire au cours de sa carrière.
Parlant carrière, celle qui s’ouvrait à moi était désormais pavée d’or et de diamants. Je me hissais vers les sommets. Mais comme tout vainqueur, des boulets continuaient à s’accrocher à mes pieds. Je m’en suis débarrassé sans honte et sans pitié. Ils n’étaient que des poids à ma vertigineuse montée au pouvoir.

Duprée, regarde alors par sa fenêtre et voit poindre le Soleil au loin tandis que les premières lueurs matinales une à une s’allume également. C’est un grand jour aujourd’hui.

Oui, j’avais le statut et l’ambition. Je savais où je voulais arriver, et plus important encore, je savais que j’avais les capacités pour y parvenir.
Bien entendu cela ne suffit pas, il faut un tournant, un coup de pouce du destin.
Ce coup de pouce me fut donné par mes employeurs. Un magnifique tournoi King Of The Ring, dont le vainqueur aurait droit à un aller simple pour le Million Dollar Title au prochain PPV, c'est-à-dire All About Money 3. Historiquement le plus important. Emotionnellement le plus fort. Pour moi, c’était écrit, je gagnerais mes trois matchs de la soirée, garderait mon titre Hardcore-X, et remporterait ce championnat à ce PPV. Ceci est l’apanage des grands hommes et j’en suis un. C’est indéniable.
Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. J’avais un premier tour des plus faciles … Je devais me débarrasser de Manny-Ace, un type dont je me demandais même comment il trouvait le chemin du ring avec tout ce qu’il s’enfilait. Ceci ne fut qu’une simple formalité que j’expédiai rapidement car il fallait que je pense aux autres matchs. Ceci je le voyais comme un tour de chauffe, un entraînement face à un sparring-partner. Et ce fut exactement cela qui se passa. Il n’exista pas. Un punching-ball, rien de plus. Outre ce fumeur invétéré et perdant non moins invétéré, le premier tour révéla la disparition prématuré dans ce tournoi de Shelton Benjamin, un lutteur présent depuis les débuts de la fédération et n’ayant touché des ceintures que lorsqu’on lui demandait de l’essuyer … Mais il faut dire à sa décharge qu’il devait encore se faire démolir le soir même dans un autre match. Mais bon, même se donnant à 200 pour cent, il lui aurait impossible à passer … C’était là l’échec du petit peuple que personne ne reconnaît face aux grands patrons connus, la défaite de l’éternel jobber se moquant éternellement de ceux qui l’appellent ainsi mais n’agissant jamais autrement pour prouver que l’on avait tort. Sinon que dire de la défaite de Zizi-Top ? Ce pseudo vieux rocker ne s’est même pas pointé au gala … Il a dû croire qu’il avait un concert, bien que nous sachions tous qu’il était seul chez lui, devant son miroir à jouer à Guitar Hero … Oui Alzheimer c’est triste … Mais bon, pour le coup ça l’a sauvé d’une tumeur cérébrale … Mais oui s’il avait été atteint de Parkinson, il ferait des meilleurs scores à Guitar Hero, pour lui-même le niveau facile avec les trois touches était trop balèze, il avait créé un mode Charming X-Treme avec une seule touche … Mais bon, ce n’est ni la question ni le problème actuellement … Le dernier éliminé de ce premier tour fut notre polonais bien aimé [olor=red]Polak[/color], son pote au sein de la JBB ayant un match pour le titre, ce bon à rien ne s’est pas pointé dans le King Of The Ring … Pourtant la possibilité pour lui de laisser sa marque ici, autrement qu’en amenant a cousine pute dans les shows ou en vomissant partout puisqu’il est le seul polonais ne tenant pas l’alcool. Et pour avoir fréquenté des polonais, je vous le dis ce type était un phénomène … Etait car il fut emporté d’une cirrhose un soir où il but trois verres de cidre doux … Et dire que leur technique fut payante puisque la JBB devînt championne du monde, ou pas d‘ailleurs car ceci est une autre histoire.

Nouveau coup d’œil par la fenêtre, une activité on ne peut plus anormale avait lui en bas de chez lui. Un coup d’œil par la longue vue et il voyait qu’on déroulait le tapis rouge devant sa pote d’entrée. Il souriait car il savait qu’enfin, il avait atteint son but réel. Le but qu’il avait lorsqu’il posa le premier pied sur le sol américain. Pays du rêve et d’un style de vie nouveau pour lui.

Et ensuite je m’en souviens, j’étais en demi finale. Face à moi deux hommes pour qui je représentai le pire de ce qui pouvaient arriver ! Il y avait là Kevin Nash, l’homme de la OUSK, l’homme qui passe plus de temps à bouffer que pour faire des promos pour ses matchs … Un looser passant plus de temps chez le psychanalyste et faisant ensuite style qu’il en est un. Un vrai caméléon capable de se glisser dans n’importe quelle situation grâce à son physique passepartout. Mais dans ce match je ne peux qu’avouer qu’il n’était pas au mieux, victime d’une intoxication alimentaire que je pensais à l’époque … En réalité, aujourd’hui je sais que je fus meilleur … D’ailleurs cet adversaire ne m’avait jamais battu et ne me battras jamais par la suite car il se rendit une nouvelle fois chez le psychanalyste mais ce dernier jugeant désormais son état trop grave l’envoya dans un asile de fous. Asile de fous spécialement réservé aux anciens lutteurs puisqu’en son temps c’est là bas que j’étais allé faire un tour afin d’aller chercher Lestat Dragonheart avant le match de l’année que fut la Chamber Of Pain. Il y avait aussi dans le ring Black Jay Brawler, le petit n’enfant Punisher qui n’était là que parce qu’il était un bon caddy. Alors que ceux de son équipe victorieuse d’avec JBL Ont tous eu une chance pour un grand titre, lui a eu droit d’avoir une chance pour avoir une chance d’avoir un titre … Un type aussi commercial que cela ne peut devenir quelqu’un … Il doit être un leader dan l’âme afin de bien vendre ce qu’il est. Et surtout bien vendre la Million Dollar Wrestling … Et moi, dans cette demi-finale, j’étais chaud, contrairement à eux. Je savais que ce n’était là qu’une marche sur l’échelle me menant au sommet. Je savais à quoi m’en tenir car auparavant dans l’autre demi-finale, Masked-One fut éliminé de la course au titre. Ce type c’était un peu le masque de fer du pauvre, un type qui se cachait derrière un masque pour ne pas qu’on le reconnaisse et qui balançait des conneries sur les autres personnes son prétexte de son incognito. C’est le type dont tout le monde se foutait et pour preuve, personne n’a réellement cherché à savoir qui il était. Mais ce type se croyait important et carrément nécessaire …

Beaucoup d’agitation qu’il y a en bas, il faut avouer que ce n’était pas un petit événement. La première fois que ceci se passait sur notre bonne vieille planète Terre.

Il ne me restait plus que la finale, et un adversaire que je connaissais par cœur, Hébus. Celui qui m’avait donné le plus de mal avant de parvenir à le battre. Mais après cela, je n’ai plus jamais eu peur de quoi que ce soit, cette rivalité m’a permis de savoir encore un peu mieux ce que je voulais. Mais lui, cet homme que j’avais face à moi, je connaissais désormais ses points forts et ses points faibles. J’avais été par le passé découragé mais après la victoire dans ce Flames Of Phénix, ce match où j’ai réalisé l’impensable, je savais exactement ce que j’avais à faire. Oui j’avais peur, qui n’aurait pas peur face à ce monstre ? Il faudrait être un fou ou un menteur pour dire que l’on n’a pas peur. Je n’étais ni l’un ni l’autre. Je le connaissais parfaitement, lui aussi me connaissait mais pour ma part j’avais changé depuis notre dernier affrontement … J’étais devenu plus méchant, plus rusé, plus fort également. Lui au contraire avait stagné, mais était devenu un as de l’informatique … C’était cool mais dans une fédération de lutte ce n’est pas le plus important … Cela lui a en effet joué des tours dans ce match, et pas qu’à lui au vu des répercussions qui eurent lui dans son groupuscule. Et j’ai donc remporté logiquement ce premier King Of The Ring. Et ensuite normalement et fort logiquement je suis devenu Million Dollar Champion de la Million Dollar Wrestling Federation.

Duprée regarde une nouvelle fois en bas, mais beaucoup plus en détails ce coup-ci, en effet les cars de journalistes arrivaient enfin. Ils arrivaient par Charter entier. Et en bas, ce n’était plus une agitation saine et normale mais bien la guerre. Guerre pour savoir qui serait le mieux placé, qui prendrait les meilleures photos. Duprée s’en foutait, il savait qu’au final ce serait lui qui choisirait les photos. Désormais se préparant devant la glace le français se remémorait sa carrière d’après la lutte.

Je me souviens que l’on me traitait de fou, mais je n’étais toujours pas fou, bien évidemment que je profitais de ma carrière de lutteur mais c’était bien pour cela que j’étais devenu lutteur. Me rapprocher des gens, leur faire comprendre que je ne reculais devant rien pour faire ce qui était bon pour eux. Un adversaire ne voulait pas un match à leur plus grand dam ? Je m’en occupais, le match avait lieu, les fans étaient contre moi mais au fond d’eux ils savaient que c’était grâce à moi. Je profitais de mon argent couplé à celui d’OBEY pour faire changer quelques lois américaines. Et ainsi je devins le premier président américain à ne pas avoir la nationalité américaine. Je remis les USA sur les bons rails, économiquement, politiquement et socialement, je recréais des liens avec tous les autres pays de la planète. Après cinq mandats consécutifs, oui j’avais aussi changé cette loi visant à limiter le nombre à deux mandats, je me rendis compte que je pouvais faire encore mieux. Je pensais dominer le monde mais finalement je n’avais le pouvoir que sur une partie de la planète. Je décidai donc de militer pour l’élection d’un président mondial unique. Un président du Monde qui aurait à sa botte la totalité des pays de la Terre. Ceci mis un certain temps à être accepté et qui mieux que moi pouvait en être le premier président ? Personne évidemment, je fus élu avec 99,9% des voix. Mais je pense bien entendu savoir d’où venaient ceux qui n’avaient pas votés pour moi.
Mais là, enfin j’avais enfin atteint mon but.
Cette envie de pouvoir qui depuis toujours était en moi était enfin rassasiée. J’étais heureux, j’étais l’homme le plus puissant de la planète. C’est sous ma présidence que la planète fit des avancées extraordinaires, les maladies et la pauvreté disparurent, l’espérance de vie augmenta de façon non négligeable. Les gens étaient heureux, et de cela ils me remerciaient. Et moi je m’amusai comme un fou, rien ne m’était jamais rapproché. En effet, qu’étaient mes petites bourdes en comparaisons des avancées que j’avais permises ? Négligeable … Une véritable faute de goût que de me les reprocher … En plus l’on savait que je pouvais casser qui je voulais si l’envie me prenais … J’avais des partisans dans tous le milieux.
J’étais heureux d’être au sommet du monde. Je pensais être l’homme le plus heureux de tout l’Univers.
Je m trompais. L’on découvrit d’autres espèces intelligentes dans l’Univers, d’autres possibilités. Et moi qui étais bloqué sur cette planète à cause de mes fonctions. Pour cette fois je ne me représentais pas mais mon candidat fut élu. Le fils d’un de mes vieux compagnons, le nouveau président du monde s’appelait René Grenier.
Et moi, enfin libre, je partis à l’aventure à la rencontre des étoiles. Toujours plus haut. Je ne me fixais plus aucunes limites, j’appris beaucoup à leurs contacts, leurs coutumes, leur mode de vie, leur langage, tout cela n’avait plus aucuns secrets pour moi. Je revenais sur Terre avec une nouvelle idée …

SWEET HOME FRANCE

Oui ma sonnette est funky … Ma cravate était mise, réellement dans ce costume de flanelle je ne faisais pas mes 150 ans. Tout cela sans Botox ou autre coup de bistouri. Je descendis par l’ascenseur. Et ouvrit la porte de la Tour Duprée comme il était désormais bon de la nommer depuis plus de 115 ans. Les journalistes se ruèrent vers moi. Et la première question fusa alors.

Journaliste : Monsieur Duprée, pour la première fois un terrien fut élu. Alors la question que tous nos concitoyens se posent : qu’est-ce que cela fait d’avoir été élu Président du Monde Libre et des Alentours Proches ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: King of the Ring   19.12.07 11:14

Comme vous le savez tous, dans quelques jours aura lieu le dernier PPV de l’année à la MDWF. Gros PPV donc ! PPV où se déroulera un gros match entre 2 GM et leurs « ami » pour couronner des nouveaux champion par équipe, mais également LE match de cette soirée, le match pour le titre de champion du monde dans un last man standing, entre l’un des 2be3 de la MDWF et le gay le plus connu au monde ! Bref, du gros PPV tout ça ! Alors regardons les forc…

Souffleur : Psssst, oh gros con, tu dois faire la promo du king of the ring !

Ah merde…Bon oui donc je disais, 2 gros match, mais c’est en oubliant LE vrai gros match, ou plutôt LES vraix gros match de cette soirée ! En effet, lors de « Friday Night hold up » aura lieu le fin du grand tournoi qui décidera qui sera le nouveau N°1 contender au plus gros titre de la fed ! On trouve dans ce tournoi des mecs comme Hebus, René Duprée, Black Jay Brawler, Polak, Zizi Top,…Et j’en passe ! Lors de cet événement, on assistera aux quarts de final, aux demi-final, et bien sur, à LA final ! Mais forcément, quand on a tous ce monde à caser dans un tournoi, faut le faire intéligeament ! Allez pas croire qu’on a placé les différents protagoniste au plouf plouf ! Nan nan nan ! Une grande réunion a eu lieu entre 3 staffeurs de la MDWF, afin de décider du programme de ce tournoi ! Et rien que pour vous ! Pas plus tard que Right now ! Vous allez assister à cette réunion, car un de nos caméraman indiscret c’est glissé dans le bureau des boss de la MDWF ! Alala…Qu’est-ce qu’on ferait pas pour vous ein ! Prennez ça comme un cadeau de fin d’année ! Bon, je suis sur vous êtes debout devant votre écran et êtes en train de me crier dessus car vous voulez voir ce document EXCLUSIF ! Allez bande de chenapans ! C’est parti !

Dans le bureau de IRS, un soir de décembre…

IRS : Bon, les match de qualification sont fini Ted ! A nous de placer tout ces pions afin que ce tournoi soit le plus attirant possible ! T’es prêt ?

Ted : Hum eu…Ou est ma boite de pépito…Ah la voilà ! Bon vas-y, j’écoute tes propositions mon cher Irwin !

IRS : Alors, alors, regardons déjà qui c’est qualifié…On a Hebus, Zizi Top, Polak, Manny Ace, René Duprée, Kevin Nash, Masked One et Shelton Benjamin…Shelton ? Mais on l’avait pas mis contre Triple H ?

Ted : Ben si…C’était d’ailleurs ton idée afin qu’il quitte tout de suite le tournoi…Tu disais que c’était mieux pour la fed qu’il ne continu pas le tournoi, car il est pas assez intéressant…

IRS : Oui Ted je sais très bien ce que j’ai dis merci ! Mais bien sur qu’il est pas assez attirant ! Plus personne n’est attiré par Benjamin ! Donc j’avais pensé que le mettre contre Triple H nous en débarrasserait…Et en plus Triple H attire toujours les ratings !

Ted : A ben on peu dire que ton idée a bien fonctionné…

IRS : Tssss…S’il te plais Ted, on a pas le temps pour les moqueries, je fais ce que je peux pour garder cette fédération en vie !

Ted : Et je t’en remercie…

IRS : Bon…Continuons…Tiens plaçons déjà cette truffe de Benjamin…Contre qui pourait-on le mettre pour que la foule soit intéressé, tout en sachant que ce serait bien qu’il soit éliminé dès les quarts…

Ted et IRS se regardent…

IRS&Ted : Hebus !

IRS: Mais bien sur ! Même si j’aime pas ce gros machin, il faut avouer qu’il est toujours aussi aimé…Et en plus, il risque de ne faire qu’une bouché de Shelton…Bon c’est placé, premier quart, Hebus VS Shelton !

Ted : Et ben pour fêter ça, j’ouvre une autre boite de pepito !

IRS : Ensuite…Bon tien Zizi Top…Eu…Ben je sais pas trop quoi faire avec lui…Il est nouveau je le connais pas assez bien pour le rendre intéressant…Pour l’instant c’est à lui de faire ces preuves…

Ted : Moi je le mettrais contre Masked One…

IRS : Contre Masked One ? Pourquoi ?

Ted: Ben comme tu l’as dis, Zizi Top est encore inconnu…Et Masked One lui c’est son rôle d’être inconnu, alors tu les mais ensemble, et tu as un match d’inconnu ! Le public saura pas trop où se mettre, c’est le meilleur moyen pour forger une opinion…Ils n’ont aucun préjuger sur les 2, ils seront obligés d’en choisir un…

IRS : Si tu le dis…Mais le match d’inconnu me fait peur…Si ils sont si inconnus que ça, bonjour les ratings…

Ted : Fais moi confiance.

IRS : OK ok, va pour le match d’inconnu…Bon la suite ! On a Polak, René Duprée, Manny Ace et Kevin Nash…Ben c’est déjà tout trouvé ! Polak VS Kevin Nash et Duprée VS Manny Ace !

Ted :…Bien sur ce choix n’est aucunement fait en rapport avec ton amitié pour René….

IRS : Bien sur que nan ! Je ne suis pas ami avec René ! On pouvait encore m’accuser au temps de The Rock et Edge à OBEY, mais là, OBEY n’existe plus ! Je vois pas pourquoi je serais ami avec lui…

Ted : N’empêche que tu es plus ami avec lui qu’avec Nash ou la Johnny B. Brand…

IRS : Arrêtes Teddy ! Je te vois venir ! Si j’ai fais ce choix c’est uniquement pour donner de l’intérêt à ce premier tour ! Regardes ! Polak VS Kevin Nash ! OUSK VS OUSK ! On peut pas faire mieux !

Ted : Si, René VS Nash ou René VS Polak…Il y a toujours eu une certaine tension entre ceux là…

IRS : Oui mais regardes ! Manny Ace ! Ce match face à Duprée ! C’est LA chance de sa vie ! Si il fait bonne impression, il ne peut que gagner quelques chose ce soir là ! Si il impressionne face à Duprée, alors je peux te dire qu’il recevra un push dans pas longtemps…

Ted :Manny Ace il est bien ami avec Carlos Fisher nan ?

IRS : Eu oui je crois…

Ted : Ouai ok…C’est bien ce que je pensais…Tu crois vraiment qu’il battra Duprée ? Ou même qu’il résistera ? Le français a battu Hebus il y a pas longtemps…

IRS : Tu sais, on en fait tout un plat de cette victoire, mais franchement…Hebus…Il a beaucoup perdu ! Fini l’époque où il était champion du monde ! La bête des bois c’est transformé en jobber de luxe ! Et René…Il est pas si fort que ça non plus ! Rien que cette victoire dont il peu tant se venter ! Il a juste esquivé lorsque la bête lui plongeait dessus ! Moi aussi je peux le faire !

Ted : OK, prochain match IRS VS Hebus, flame of the phoenix match !

IRS: Nan mais pas la peine de s’enflammer…Ce que je veux dire c’es…

JBL : Hi ! Désolé pour le retard les gars, j’étais en plein travail…

IRS : C’est bon on sait où tu vas travailler…Tu l’as fais en combien de trou le parcours d’aujourd’hui ?

Echange de regards pas très amicaux entre les 2 staffeur…

JBL : Bon ok, mais ça fait du bien le golf ! Tu devrais en faire Irwin…T’es tout coincé en ce moment…D’ailleurs j’ai remarqué ça depuis un certains temps…Depuis une certaine défaite même…

Ted : Stop ! Je veux pas que ce bureau ne devienne un champ de ruine ok ? Bon John, tu es arrivé un peu tard tu sais…Les matchs sont déjà organisés…

JBL : Te te te Teddy ! J’ai une info de dernière minute…J’ai vu ce…Black Jay Brawler je crois, à mon lieu de travail…

IRS ; Arrêtes d’appeler ça ton lieu de travail !

JBL : Je peux parler ? Bon, et il m’a demandé une place pour le king of the ring…

IRS : Et tu as accepté ?

JBL : Ben je…J’avais pas trop le choix…

IRS : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Je comprends ! Ce qu’essaie de nous dire le gros John, c’est que le punisher a utilisé son “cadeau” que JBL a promit à tous ces amis si ils gagnaient contre mon équipe !

Ted : Ben je vois pas où est le problème…Au contraire, virons Manny Ace, déjà qu’il a perdu son match face à John…Ca position dans le tournoi n’est qu’une suite de circonstances jouant en sa faveur…

IRS : Nan ! On laisse le match de Duprée comme il est ! Je veux donner cette chance à ce jeune Money Ice…

JBL : C’est Manny Ace…Nan mais de toute manière, on a décide d’une place en demi final…

IRS : Quoi ?

JBL : Ben attends ! Déjà il voulait une place en final ! Alors je lui ai dit que c’était pas possible…Alors il s’est montré menaçant…J’ai préféré assurer le coup…C’est déjà pas si mal une demi final !

IRS : Mais on est déjà le bon nombre espèce d’imbécile ! La prochaine fois que tu veux faire le père noël avec nos employé tu nous en parle avant !

Ted : Irwin arrête de t’énerver ! C’est pas bon pour ton cœur ! On a cas mettre ce Jason en demi-final, qui sera un triple threat match ! Ca donne une petite originalité au tournoi ! C’est pas plus mal !

IRS : Bon ok…Et dans laquelle ?

Ted : Hum…La 2em ! Comme ça, il affrontera Duprée, et soit Polak soit Nash, il y a aura donc 3 membres de clan, ou d’ancien clan différent ! Pas mal nan ?

JBL : Je suis d’accord !

IRS : Pfff…Lèche cul ! Toute manière Ted, tu préfère John a moi j’en suis sur…

Ted : Oh mais dis pas ça !

IRS : Si si ça se voit !

Ted : Mais nan !



Bon on va partir là dessus hein…Je pense que vous vous en fouter un peu de la querelle amoureuse entre les 3 hommes…Voilà comment on organise un tournoi à la MDWF, un peu de magouille traîne derrière, mais bon…Le spectacle sera au rendez-vous ! Qui sera couronnez King of the ring ? Qui sera le nouveau challenger pour le titre mondial ? Qui sera dans le main event de All About money III ??? Vous le saurez en regardant le PPV, ce vendredi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: King of the Ring   

Revenir en haut Aller en bas
 
King of the Ring
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» King Of The Ring 2015
» [REVO.] - [SOA's Firewall] - [King Of The Ring Vs Kennedey]
» King of the Ring - 24 juin 2007
» King of the Ring - 30.04.08 (Résultats)
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Ring-
Sauter vers: