AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Payback du 11 décembre 2007

Aller en bas 

Le prremier show en retard de l'histoire de la MDWF, c'est...
Un signe
8%
 8% [ 1 ]
Anecdotique
0%
 0% [ 0 ]
Intenable !
0%
 0% [ 0 ]
La faute à Ted
0%
 0% [ 0 ]
La faute à IRS
15%
 15% [ 2 ]
La faute à JBL
0%
 0% [ 0 ]
La faute à Voltaire
8%
 8% [ 1 ]
La faute à Michal, ce sale étranger
23%
 23% [ 3 ]
Je m'en fous, je les lis pas de toute manière
46%
 46% [ 6 ]
Total des votes : 13
 

AuteurMessage
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 0:11

Show déprogrammé pour cause d'évènement sportif majeur.
(coupe du monde de hockey sur gazon handisport)

Sera diffusé demain matin en principe, restez sur vos gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:22

Ici, au sommet du monde, nous sommes une poignée d’hommes prêt à tout pour imposer notre point de vue. Oui, pour montrer que nous sommes les meilleurs nous sommes de moins en moins nombreux … Encore aujourd’hui je suis seul ici haut … Seul dans cette salle qui pourtant a connu tant de réunions au sommet, réunion qui définissaient dans quelle direction le petit monde de la Million Dollar Wrestling Federation allait se diriger. Oui c’est une chance de faire partie d’OBEY, les seuls vrais patrons de cette fédération. Du moins il y a quelques temps … Aujourd’hui ce n’est pas tellement ça …
Duprée se dirige vers la fenêtre du building, un verre de vodka à la main. On ne peut rien voir, légèrement en contrebas les nuages cache à Duprée la vision de la rue.
Et cette voix qui tambourine dans mon crâne …
Oui avant tu as raison c’était mieux … C’était mieux avant … Ceci est né de l’association productive de Rock-E, de Edge et de IRS … Malheureusement, ou heureusement ils ne sont plus là … Tu y es évidemment pour quelque chose René Duprée.
Putain de conscience, qu’est-ce que j’en ai à foutre d’un Jiminy Cricket … Je suis pas un gosse en bois au nez qui grandit quand je mens bordel … Je suis assez grand pour savoir que j’ai de bonnes raisons de faire ce que je fais …
Et cette voix qui revient, encore plus forte …
Oui, sans doute, et que penses-tu des cas Crusher, Charming X-Treme et B-Max ?
Pis elle appuie là où cela fait mal cette voix, pourquoi je me répondrais à moi-même ? Je ne suis pas fou que je sache, je ne suis pas encore paranoïaque au point d’avoir une double personnalité ou un complexe d’infériorité issu d’une tendance paranoïaque …


René Duprée : Laisse moi ! Va t’en ! Je me fous de toi et du reste d’ailleurs …

Si je suis dingue … Je me réponds … Comme si quelqu’un d’autre était présent dans la pièce, cette pièce restée seule avec moi depuis trop longtemps …
Et cette voix qui persiste et signe à la manière d’un Gouffran au PSG …
Cette voix m’est familière, je l’entends depuis longtemps … Mais d’où puis-je bien la connaître ? Cela fait tant d’années quelle me suit … Voila j’y suis c’est …


HHH : Alors, tu sais que j’ai raison puisque tu refuses de répondre.

Lui ici … Moi qui pensais qu’il avait échangé son pass pour un place dans le tournoi King Of The Ring … Non il l’aurait échangé contre un passage direct en finale …

René Duprée : Ils ne nous apportaient rien … Ils n’étaient plus que des poids pour nous … Des boulets qui nous empêchaient d’avancer … A vivre avec ce qu’ils étaient à l’époque et non avec ce qu’ils pourraient être dans un futur proche … Et je n’aime pas ce passé …

HHH : Ce passé que tu n’aimes pas, j’en fais partie également … Tu parles de la WCF et de tout ce que cela représente … Cette vision petite et candide de la lutte amateur sans argent et sans projets … Je comprends que cela te gène au vu de l’opulence dans lequel tu te complais désormais … C’est aussi la raison pour laquelle tu t’es débarrassé de Max je présume …

René Duprée : Non … Je n’y ai pris aucuns plaisirs … C’était juste une obligation … Cela fait je ne sais pas combien de temps qu’on ne le voyait pus … Il n’a même pas un titre, il a perdu ce putain de titre tag que je lui avais confié. Il a perdu ma confiance et il a perdu sa place dans OBEY … Il repartira du bas de la hiérarchie, et c’est un bien pour lui puisque ainsi il ne pourra se reposer sur ses lauriers … Je déteste ceux qui sont dans un groupe et qui ne s’investissent pas …

HHH : Aie, ça a l’air d’être mauvais signe pour moi ça …

Et Triple H recule face à un homme qu’il a bien connu, qu’il connaît d’ailleurs toujours et qui est son ami.(ou pas)

René Duprée : Pourquoi tu aurais des choses à te reprocher mon cher Levesque ? Toi qui est actuellement le plus haut gradé dans OBEY puisque détenteur de la ceinture numéro 2 de la fédération.

René Duprée commence à sourire regardant sa ceinture posée là avec élégance et nonchalance sur cette magnifique causeuse de style peut être Louis XIV. Ceinture que le français s’empresse de rejoindre. Devant ce geste d’amitié et de relâchement, HHH se détend un peu plus.

HHH : Tu as raison mon frère d’armes, Crusher éait un sous-fifre, B-Max et Rémi des ratés ne méritant pas leurs places ici, au sommet de la fédération. Au contraire de quelqu’un comme moi qui suis au sommet et bientôt plus, je gagnerais le King Of The Ring, et comme tu l’as dis, je suis le véritable boss d’OBEY puisque j’ai la meilleure ceinture d’entre tous les membres d’OBEY !! Merci à toi René, moi qui pensais que tu suivais la mauvaise pente.

Et le Cerebral Assassin qui tend une main virile vers le French Phenom. Duprée regarde cette main tendue et le suspense est à son comble …



Et Duprée prend la main tendue de Triple H. Ce dernier se lève souriant et quitte la salle, sa ceinture Wall Street sur l’épaule.

HHH : Tu seras mon premier challenger, je ne pensais pas que j’aurais pus te dire ça sans suivre le même chemin que Max et Rémi … Bravo à toi …

Et Triple H quitte le building d’OBEY sans rien avoir de plus, il n’est plus membre mais il s’en fout, il a la vie sauve.

Non mais vous ne pensiez pas que ça finirait comme ça ?? Allez hop une fin à la Scoubidou !! Mais si là où ça devient tout flou avec Scooby et sammy qui oscille leurs corps, souvenez-vous, même repris chez Wayne’s World. Pis c’est mon speech, c’est moi que j’en fais ce que je veux … Pour les incultes cherchez vous une image merde, je fais pas dans le caritatif ou dans le bénévolat !


Après cette franche et virile poignée de main, Triple H se retourne. Erreur face à un homme dans l’état d’esprit de Duprée actuellement puisque notre chasseur se retrouve avec un magnifique coup de ceinture Hardcore-X dans la nuque, coup qui le fait directement tombé dans les vapes. Evidemment, c’est pas une gonzesse l’ami Duprée !

René Duprée : C’est bon tu reviens à toi ami de mes débuts ? Alors comme cela tu te crois supérieur à moi sous prétexte que ta ceinture est classée numéro deux dans la fédération ? Eh bien sache que des ceintures j’en ai autant qu j’en veux moi ! Et puis les ceintures n’ont de classe que d’après les champions qui la porte, et qui monte la bannière étoilée de ce titre au plus haut. Moi j’ai battu Hébus, toi elle était vacante … On voit bien ici, en effet, l’importance de ton titre … Dis moi une question que je me pose, ce n’est pas gênant ce vent dans la figure ou est-ce qu’où tu es tu ne l’as pas ?

HHH : …

René Duprée : Tu ne réponds pas ? Oui je me doute que c’est difficile de répondre quand on est suspendu par les pieds du haut du plus haut Building, celui là même qui fut choisi par Peter Jackson pour joué le rôle de l’Empire State Building … Mais The Rock a refusé car il n’avait pas de rôle pour lui dans King Kong …
Tu vois HHH, tu avais raison, je suis ton ami, alors je ne te lâcherais pas de cette hauteur vers le bas directement … En souvenir du passé tu feras cela par paliers … Oui je les ai faits installés il n’y a pas si longtemps … Tu t’écraseras de paliers en paliers et te retrouvera en bas, bien entendu tu n’es plus el bienvenue sous mon toit.


Disant cela Duprée coupe la corde maintenant les pieds de HHH au bord du toit et ce dernier tombe doucement une dizaine de mètres plus bas, récupéré comme une fleur par le premier palier. Premier palier qui commence déjà à se rétracter. Mais le français est un homme occupé, il rentre bien au chaud, sort sa feuille et barre directement le nom de Triple H, il regarde les deux noms suivants sur sa liste : Mr Fatu et les membres de la JBB. Un point d’interrogation se trouve à côté de ces derniers. Vraiment, vivement ce prochain Pay Per View.

C'est la fête au village
Les parents les enfants ont avalé leur potage,
Pour chanter
Pour danser pour chahuter
En chantant des airs bien de chez nous
Houhou…!
Pour faire les fous...


Mais quel con mais quel con MAIS QUEL CON ! Qui c'est qui m'a mis un CON pareil à l'équipe technique ! Hé, toi, t'es au courant que le show a commencé et qu'il faut lancer le générique ? Hein, du CON ? Et c'est quoi cette position avachie et cette boîte de cassoulet qui déborde sur les platines ? Mais quel con ! T'es viré, t'entends ? VIRE ! Pas étonnant que tout foute le camps ici avec des CONS pareils !
Toi là-bas, balance-moi le négérique en vitesse, tu vois pas que ça urge ? Hopopop !
(Mais quel CON !)

Money, money, money
Must be funny
In the rich mans world
Money, money, money
Always sunny
In the rich mans world
Aha-ahaaa
All the things I could do
If I had a little money
Its a rich mans world !


Amis télespectateurs, bonsoir ! C'est donc après cette interlude bien indépendante de notre volonté (mais quel CON !) que commence le show de Payback ! L'arena est pleine à crauqer, le public est chaud bouillant, ce soir, on vous met, ce soir on vous met le feu ! Les vieilles habitudes ayant la vie dure, le lâcher de billets à l'effigie des ronds-de-cuir de la fédé est toujours de rigueur, et les petits bouts de papier sont échangeables pour des paquets de pépitos à la boutique située juste à l'arrière. Les pancartes fleurissent toujours comme les boutons d'acnée sur un faciès d'adolescent en pleine crise hormonale et in peut y lire pêle-mêle "RAW IS MDWF", "Save_US.BrahmaBull" ou "je cherche un tournevis cruciforme taille 5 mm mais si tu es blonde et à forte poitrine, tu m'intéresses aussi !". Les hostilités vont bientôt commencer, et tout de suite retrouvons nos Riri, Fifi et Loulou de service !


Raymond : Qui c'est Riri ?

Jean : Qui c'est Fifi ?

Carl : Qui c'est Loulou ?

Pas grave, laissez tomber, les gars.

Raymond : Non mais moi je veux vraiment savoir !

Jean : Il a dit "laissez tomber", le Monsieur ! Tu veux qu'on te fasse un dessin ?

Carl: Amis télespectateurs, bonsoir ! Bienvenue pour ce Payback spécial "King of the Ring" puisque cette émission sera presque exclusivement consacrée à la première phase du tournoi qui se terminera au Pay Per View. LA opportunité à ne pas manquer, puisque le gagnant sera le prochain n°1 contender au Million Dollar Title !

Jean : Pourtant, ça n'a pas l'air de suffire. demande à ramon, le caméraman à gauche. Il y a 10 matchs ce soir, et pourtant il a rarement été aussi peu sollicité ! Travailler plus pour gagner plus, q'uils disaient !

Raymond : En même temps, la ceinture, elle se mérite, on ne va quand même pas la donner dans un Kinder Surprise. Tant pis pour eux, et tant mieux pour les autres !

Jean : Ah ben tu vois que tu peux dire des trucs biens, quand tu veux !

Carl : Mais tout de suite, nous abordons le premier match ! Here we go for the hardcore-X Challenge !


Jean : Depuis quand tu parles anglais toi ?

Carl : Ben attends, MOI j’ai passé l’école de journalisme…Là bas faut parler un peu de tout…

Raymond : Bon attendez là, le hardcore X challenge sa fait dans le parking ce soir !

Jean : QUOI ?????????????????



Bon laissons vite Jean avant de le voir peter son cable… Nous arrivons dans le parking donc…René Duprée is here, ceinture au bout du bras. Mais qui voilà, la OUSK au complet !

René Duprée : Vous pouvez dire ce que vous voulez, je suis prêt depuis longtemps, je traîne dans les parkings et je regarde, j’observe tout ce qui se passe. Je me suis entraîné à me battre avec les armes qui seront présentes.
Le fait est que vous soyez tout OUSK ou pas ne changera rien … Je garderais ce titre que j’ai eu tant de mal à retirer de votre bande. Je peux vous dire que vous ne le récupérerez pas facilement. Ricky apprend que je te prends quand tu veux à PES.


Nouvelle arme un feuille tombe entre la Viper et la Fuego, et coup de Sledgehammer en plein sur cette dernière.

AAE : Buenos dias, amigos ! C'est byen ici la petite sauterie avec mon viejo amigo René Duprée ? Pads que je sois devenu un fidèle cane à la mémère Ricky el geek, ma cuando j'ai appris la nouvelle, prendre una petite revanche était une proposicion difficile à refuser.
Je suis au courant des ultimas nouvelles, rené: parait maintenant que tu serais devenu un clan à te tout seul ? Muy byen, on verra alors ce que ça donne contro un autre clan dans son entier. Ca devrait te paraitre équilibré, no ? A moins que suite à todo le mal que tu t'es donné contro un seul de ses représentants, tu ne te décides à te mostrar raisonnable et à nous donner notre bien tout de suite, ça épargnera un nuevo gouffre financier à la securité sociale !


René Duprée : Oui tu as raison ... J'ai en effet fait la fée du logis en nettoyant les immondices trainant ci et là ... Que veux-tu ... Moi je ne traines pas les boulets que tu es obligé de te trainer ... Je vais montrer que je susi arrivé là où j'en suis non pas parce que je suis dans OBEY mais bien car je suis le meilleur. Et que c'est OBEY qui a profité de ma montée en puissance.
Mais là, je vois que les rôles sont carrèment inversés ... Je courrais après ton "poulain" pour un match pour le titre, et là que vois-je ? Toi qui vient ici même pour un match pour ce même titre ?
Laisse moi rire de la situation, ne trouves-tu pas qu'il y a un changement total dans nos rôles respectifs dans la fédération ? Les deux choses ne changeant pas seront le vainqueur, moi, et donc le toujours champion Hardcore-X, toujours moi.


Jean : C’est un match ou un segment ?

Carl : Ta gueule !

Jean : A aussi ouai…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:24

René fait face à toute la OUSK complète ainsi qu’à la JBB !!! Comment peut il s’en sortir ! Le million dollar champ’ Hard Gay, le big Sexy Kevin Nash, El natural Hebus, le…Ben Ricky The Geek, Armando Estrada et toute la bande de plancton face à lui !!!! On se l’a joue Rambo ce soir ! Bref, pas le choix pour notre ami, enfin ennemi plutôt, René Duprée, son titre doit être toujours mis en jeu, il ne peut refuser le combat…Mais on dirait qu’à la OUSK on est pas si salo que ça ! Le clan décide de ne lancer qu’un seul de leur membre sur le champion ! Un championnat du monde de pierre feuille ciseau begin right now ! Hop ! The winner is …Kevin Nash ! Le grand garçon se retourne près à en découdre avec le français et…et se prend une giclée du produit éteint-incendi !!!! Le big sexy ne voit rien ! BAM ! Coup d’extincteur maintenant dans la face ! Nash tombe la tête ensanglantée sur le sol…inerte…Toute la OUSK reste bouche bée devant leur partenaire échoué sur le sol…On dirait que cela n’a pas plut à Hebus qui se jète sur René pour un saut de la hor…DROIT DANS UN PILONE !!!!!! El natural se fracasse dans un pylône de béton après que le français se soit décalé ! Il est con ce Bubus quand même…Et 2 de moins ! René lui-même n’en revient pas ! Voilà Hard Gay qui se jète sur René, et cette fois le membre de la OUSK prend le dessus ! Coup de poing coup de poing ! Une vrai bataille de chifogné débute…C’est plus du catch ! Un vrai backstage brawl ! Coup de genoux dans le ventre du nouveau cap’taine d’OBEY, puis neckbreaker ! Hard Gay assène maintenant des petits coup de pied sur le français qui est au sol. Hard Gay s’arrête alors, ramasse la ceinture de hardcore X champion, et se prépare en prenant de l’élan à attaquer le français d’OBEY ! Il court, mais René se décale une foie de plus…ET SAUT DE LA HORDE !!!!! Droit sur Hard Gay ! Hebus était de retour, mais le monstre de la forêt a mal calculé son coup…

Jean : MOUAHAHAHAHAHAH !

Raymond : Arrête ça fait mal !

Jean : Ah il y a pas à dire, OUSK est super bien organisé…

Le temps qu’Hebus regarde ce qu’il vient de faire suffit à René pour porter un joli low blow du pointu ! En gros René tire un penalty à la Pauleta dans les coroness d’El natural ! Il ramasse ensuite se ceinture, et en donne un gros coup dans la tête d’Hebus qui se protégeait encore les parties ! 3 hommes au sol pour la OUSK ! René se retourne toujours assez surpris de ce qu’il fait, et regarde la JBB…Les seuls « vrai » catcheur restant…René leur fait signe, Polak et Fathom ne se posent pas de question ! Nouveau brawl entre les 3 hommes ! la Fat&Po prennent le dessus, surtout grâce au grosse manchette de Polak ! Les 2 balancent René contre le mur ! Puis après, l’enchaîne avec une double back suplex sur le sol ! Ouch ! René souffre ! Double descente du coude ! Les 2 membres s’éclatent ! Ils font signe à Juachim de les rejoindre, mais c’est Super Wrestler, grand combattant du clan OBEY, qui arrive mettre 2, 3 coups de pied sur René ! Après quelques instants, la Fat&Pot connection le stoppent en lui disant qu’eux aussi veulent s’amuser ! Mais Super Wrestler leur dit de ne pas s’en meler…Apparement ce combat regarde lui et OBEY..Mais Polak ne l’entend pas de cette oreille, il retourne Serge, mais ce dernier semble devenir fou…Il veut détruire ce membre d’OBEY qui lui fait face ! Alors il aveugle Polak ! Puis se rejète sur René qui était en train de se remettre debout…Mais Polak ne semble pas avoir aimé ce geste…Malgré que SW soit son coéquipier, il le soulève de René, et le projète contre le par brise d’une voiture ! Il veut continuer son attaque, mais Fathom et Juachim les séparent…

Jean : Mon dieu…

Carl : Bon c’est vrai que niveau « entente entre partenaire » on a déjà vu mieu…

René à nouveau libre se relève, le corps endoloris…Il regarde autour de lui et ne voit personne…Sauf Ricky the Geeck et AAE ! Va-t-il attaquer les 2 manageur de la OUSK ?? La réponse et oui ! Il attrape Ricky par la tête et l’écrase contre le capot d’une voiture ! AAE essaie de l’en empêcher, mais il ne peut pas résister à la force du français…Bras à la volée sur le capot ! AAE a faillit heurter le tête de Ricky…Ce dernier est d’ailleurs dans une mauvaise passe…René ne semble vraiment pas l’aimer, et malgré qu’il ne soit pas un catcheur, le français veut quand même lui faire du mal…Fisherman suplex à la John Cena sur le sol ! Mon dieu ! Ricky est, comme on dit, mutherfucking dead !!!! Mais revoilà le champion du monde !!! Hard Gay se jète à nouveau sur René, mais avant tout coup porté, René sait déjà ce qu’il a à faire…low blow une nouvelle foie ! On dirait qu’Hard Gay n’a pas l’option coquille de protection dans son slip en cuir…René ne se pose pas de question avec la position du million dollar champ’, et DDT sur le sol ! Hard Gay saigne ! René Duprée soulève alors le champion du monde en military press, et la balance…SUR KEVIN NASH ! Ce dernier était revenu à la surface pendant un instant…Bon faisons les compte…AAE et Ricky sont KO, Nash et Hard Gay sont entrelacé et la JBB sont toujours en train de régler leur petit différent …Tout le monde à compris, et y compris René, que le dernier survivant est…Hebus ! Le champion Hardcore X se retourne tout essoufflé, et voit El natural se relevé…Fin énervé ! Le bestio se rue sur son grand rival, et lui assène 2 gros coups d’avant bras qui suffissent à calmer le français ! BAM ! Eclatage de face à travers une vitre ! O GOD ! René se fait aplatir la tête contre la voiture ! MAIS ARRETEZ CE MONSTRE !!! Hebus est en train de tuer René ! Il n’arrête pas son attaque, et le capot de la voiture a complètement changé de forme …Ainsi que la tête de René qui commence à saigner…

Jean : STOP STOP !!!

Carl : Oula…

Raymond : Je regarde pas ! Vous me dites quand c’est fini ?

Hebus arrête enfin son attaque…René glisse sur le rebord de la voiture et tombe à genoux la tête complètement explosé…Hebus crie en signe de victoire, et relève René, il veut l’envoyer contre un pilone, mais René retourne la projection, et c’est Hebus qui s’explose dans le pylône ! Hebus saigne à son tour ! Mon dieu c’est un demolition derby ! ( JR si tu m’entends ). Tout le monde semble étourdit…Hebus ne semble plus savoir où il est…Oh ! Voilà Super Wrestler qui est apparemment ressortit du fight inter-JBB, il court vers René…ce dernier semble avoir une idée…Il ramasse sa ceinture, et la jète dans les bras de SW ! Ce dernier la rattrape, et la regarde…SAUT DE LA HORDE !!!!!!!!!!!!!! Hebus totalement aveuglé par son sang, s’est jeté sur Super Wrestler croyant que c’était René du à la ceinture Hardcore…René saisit alors sa dernière chance…Il marche assez vite, pas vraiment droit mais bon…Il arrive alors à une voiture, il monte, les clefs étant accrochées dedans ! René démarre…BAM ! Il vient de renverser Polak qui s’était jeté bêtement sur la route du français croyant pouvoir l’arrêter…René s’en va ! René est parti !!!!

Raymond : Quoi ?

Jean : Mais qui a gagné ?

Carl : Ben il y a pas eu de tombé…Donc René est toujours champion…

WINNER AND STEAL HARDCORE X CHAMP’ : René Duprée

Carl : Il s'en sort bien le Duprée…

Jean : Oui c'est sur, défendre chaque semaine une ceinture dont personne ne veut, avec la possibilité de s'enfuir pour la conserver, c'est peinard.

Raymond : On sait tous à quel point les français sont fainéants. Passons au second match, qui va compter pour le Million Dollar Tournament !



La veste à clous et les santiags
J'économise pour me payer
Une Cadillac et une Harley
J'ai déjà la guitare
Électrique car
Je colle un max à mon époque
Faut pas se voiler la façade
C'est fini le temps des aubades
Faut faire du rock
Rock, rock,
Papy rock...


Et c'est le Papy Rockeur qui fait son entrée, il est chaud comme la braise de l'enfer ! Yeah Baby ! Mais quoi ?! Il embrasse une fille du public ! Oh My God ! Il s'avance, sa guitare à la main, il nous joue "La grange" des ZZ Top !
YEAH BABY!



« Still waiting » de SUM 41 retentit dans l’arena. Air Crash arrive motivé ! Il descend la rampe d’accès en faisant quelques gestes d’échauffement. Il monte dans le ring et sautille sur place.

Air Crash croise le regard de Zizi top…Le jeune catcheur semble bien motivé ! Il faut que c’est pas n’importe quoi comme match ! Un match du king of the ring s’il vous plait ! Normal que pour un jeune catcheur ça soit motivant ! Sinon, de l’autre côté le papy rockeur s’échauffe les bras avant son match…
DING DING DING !
Allez la cloche sonne et c’est parti pour ce match du king of the ring. Air Crash va chercher son adversaire pour une épreuve de force. La jeunesse l’emporte, et Air Crash le prend dans un head lock ! Il le garde quelques temps, mais Zizi se dégage de la prise en projetant son jeune adversaire dans les cordes, Crash revient, mais se fait prendre dans un samoan drop ! Tombé !
1…
2…

Nan !
Crash réagit, il semble vraiment énervé de s’être fait surprendre ! Il regarde méchamment son adversaire en le traitant de vieux…Zizi ne semble pas vraiment aimé cette réflexion…Il met alors des coups de poings fermés sur Crash ! L’arbitre lui signale d’arrêter s’il ne veut pas se faire DQ. L’enjeu est trop grand pour perdre sur un DQ donc Zizi Top s’arrête. Il relève Air Crash, quelques atémis, puis le projète dans les cordes, et le réceptionne en backdrop !!! Crash se relève immédiatement, mais le vieux est déjà dessus, et lui redonne 2, 3 baff avant de le rebalancer dans les cordes, pour un nouveau surpassement…Nan ! Crash retombe sur ses pieds ! L’high flyer a parlé ! Mais il se fait vite refermer la bouche par un SUPERKICK qui claque bien ! Crach est au sol et semble ne pas comprendre ce qu’il lui arrive !

Carl : Et bien…On dirait que son âge n’empêche pas Zizi Top de dominer son adversaire…

Jean : L’expérience bat la fougue du jeune garçon…

Raymond : Et ouai, comme le vieux proverbe chinois dit : « La vieille feuille de tulipe, peut surprendre le jeune ananas en plein vole »

Jean&Carl : ……

Allez, laissons notre ami Ray dans son trip, et repartons sur le match ! Zizi provoque son adversaire, ce qu’il l’énerve encore plus ! Crash se jète et porte un coup de genoux dans le bassin ! Le rockeur a la respiration coupé ! Crash porte alors une suplex, il la maintient, une 2em ! Et une 3em ! Les 3 amigos de la part de Air Crash ! Il enchaîne directement avec un springboard moonsault ! Crash fait le spectacle. Il provoque le papy rockeur qui est au sol, et lève ses bras en signe de victoire ! Il se la pète, il dit qu’il a eu vite fait de calmer le vieux, et que maintenant il va s’amuser ! Il attrape Zizi Top, l’emmène vers le coin, monte sur la 3em corde toujours en tenant la tête de son adversaire, et Tornado DDT ! Puis il remonte sur la 3em corde, fait le signe de la fin, et il part pour son five star frog splash !!!! NAN !! Il ratérit sur les genoux de Zizi Top ! Crash est à genoux et se tient le bas du ventre…Il l’a sentit passer ! Top se relève, projète Crash dans les cordes, et à la réception, le soulève afin de le placer dans un tombstone piledriver ! A oui…J’avais oublié que Top a rajouté sa petite touche…C’est son finish, « The Zizi moove », il fait donc frotter la tête de son adversaire sur ses parties, et BAM ! La prise est porté !
1…
2…
3 !!!

WINNER : Zizi Top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:26

Carl : Et ben, j’aurais pas parié sur lui !

Raymond : Le pauvre Crash…Avant de se faire éliminer, il se fait ridiculiser !

Jean : Il avait qu'à mieux travailler ! Alllez, retrouvons je ne sais pas qui je ne sais pas où pour un nouveau segment qui s'annonce très ennuyant.


TOUT EN HAUT...

D'une montagne tibétaine ??? Dans un temple boudhiste. Nous entrons, les caméramans sont quand meme pas monté jusque la pour rester a la porte ! Entre les moines boudhistes tous aussi chauves que la fusion d'Edge et de YZJFXACTHNEIFKS4297645652225, une chevelure blonde attire notre attention... Goldust ? Edge perruqué ? La mère noël en tutu ? Et bien non, la personne concernée relève la tete et...


Caméraman 1 : ARGH NON !!!

Caméraman 2 : FUYEZ ! FUYEEEEEEEZZZ !!!

Trish : C'EST CA ! CASSEZ VOUS BANDE DE MERDES !!!

C'EST TRISH STRATUS !!! La dernière fois qu'on l'avait vu, c'était apres sa deuxieme défaite consécutive contre Alice Suzuki et Sofia !

Trish : Tu veux ta ration toi aussi ou quoi ?

Gloups !

Moine : Soeur Trish ! Il faut vous calmer ! Nous sommes dans un monastere, vous etes venu ici pour exorciser votre haine. Veuillez vous calmer, vous déranger nos frères...

Trish : MAIS TA G... Oui... Pardon frère John !

Ben vous vous attendiez a quoi ?

Trish : Bon, bande de bouseux...

Frère John : Hum...

Trish : Cher public de la MDWF... Depuis mes... 'Tain, c'est dur a dire ! ... mes défaites... ARGH ! Depuis mes défaites méritées a cause de mon arrogance et de ma haine qui m'aveuglait. J'ai donc décidé de me retirer dans ce lieu saint et... De me soigner de mon agressivité. Or je vais vous annoncer la nouvelle... Que vous etes pas pret de me revoir. Et c'est tant mieux pour moi Bande de trou du *** Bref, lorce que je reviendrais, j'aime a croire que je serais plus forte, de corps et d'esprit.

Trish se lève alors, saisi la caméra qui la filmait, posée sur un banc, abandonnée par son proprietaire. Elle sort, se met au bord d'un précipice. regarde derrière son épaule et balance un dernier...

Trish : A jamais bande de cons !

Et elle balance la caméra dans le vide.

Jean : Je ne saurais commenter ce passage, j'étais aux toilettes. Passons tout de suite à la suite, d'ailleurs Kevin Nash et Nosferatu sont déjà sur le ring ! Enfin c'est surtout le mec qui a eu la flemme de copier coller leurs entrées... mais chut.



Kevin Nash est sur le ring, il fait face à Nosferatu. LE vampire regarde de très prêt le big daddy cool, qui semble plus imposant que jamais. Les deux hommes se regardent dans les yeux, le premier qui les baissera aura perdu le match.
Nosferatu recule.
Il a perdu.

Vainqueur via les yeux fermés : Kevin Nash ...

Non, je déconne. Nosferatu prend son élan dans les cordes et revient avec un coup de la corde à linge. Mais Kevin Nash encaisse et ne tombe pas. Nosferatu recommence la manoeuvre, mais rien y faire, BiG Sexy Kevin Nash ne se décide pas à laisser un espoir au vampire.

Jean : Sa manque d'enthousiasme tout ça. C'est bien un match de la OUSK

Raymond : Arrête Jean, ce n’est pas de notre faute si Nash est plus en forme.

Nosferatu concentre toute sa force dans son bras et reprend son élan une dernière fois, mais Nash ne se laisse plus faire et décide de contre attaquer avec un Powerslam. Nosferatu s'ecrase durement au sol. Kevin Nash lui se relève, la force tranquille. IL n'aide même pas Nosferatu a se relever. Le vampire, est de nouveau debout, tant bien que mal, il charge à nouveau sur Nash tout en établis...

BAAAM !!

Big Boot de Kevin Nash, qui ne m'a pas laisser le temp de supposer que ...

RE BAAM !!!

Descente du coude de Kevin Nash sur Nosferatu, qui roule jusqu'a l'extérieur du ring. Le vampire se tient les côtes et regarde Big Daddy Cool, qui est plus resplendissant que jamais. Nosferatu qui était si bien parti durant ces quelques semaines, semble plutôt dépasser parce qui aurait pu être une nouvelle chance dans sa carrière. Il décide de jouer le tout pour le tout, et va prendre une chaise en dehors du ring.

Raymond : Mais si il fait ça, il va être disqualifié !!

Nosferatu remonte avec la chaise, et fait face à Kevin Nash. L'arbitre n'ose meme pas intervenir pour retirer l'objet des mains de Nosferatu. Nosferatu lève la chaise et décide de frapper un grand coup sur le membre de la OUSK. NON, Kevin Nash arrête la chaise avec ses mains, et la retire violemment. Il semble très en colère. Nosferatu donne une droite à Kevin Nash, qui ne bronche pas d'un poil. Puis une autre, et encore une autrE.

Jean : Ah, il semblerait que Kevin Nash en a marre.

La résistance de Nosferatu contre Kevin Nash est tellement faible, que le membre de la OUSK décide d'y aller plus fort et d'en finir. Il donne un coup de genou dans l'abdomen de Nosferatu, et le prend pour sa prise de finition. A la une, à la deux, et à la trois ...

JACKNIFE POWERBOMB. Kevin Nash tente le tombé en posant sont pied sur le torse de Nosferatu.

1,
2,
3.

Vainqueur via Pinfall et qualifié pour les quarts de final : Kevin Nash.

Jean : Voila, Nosferatu à laisser passer sa chance.

Raymond : En plus du titre par équipe, il nous déçoit sur ce coup.

Carl : A on me fait signe qu'on y va...

Raymond: Ou ça ? Le show est déjà fini ???

Carl : On va dans les backstages espèce de nouille !

Et oui, c'est bien ça, on va en direct live dans les couloirs de la MDWF. On retrouve d'ailleurs notre ami Black Jay Brawler ! "The new Punisher" marche tranquilement dans les couloirs, en tenu de civil...Ben ouai, faut pas croire que les catcheurs portent toujours leur vêtement de combat...Vous voyez un mec comme René Duprée sortir en slip moulant dans la rue ??? En plus, en ce moment en France on se pèle le fion...Bref, c'est un Jason qui semble plutôt joyeux que nous voyons. Faut dire qu'il est déjà en demi final du grand tournoi de la MDWF ! Si ça c'est pas avoir la classe qu'est-ce que c'est ! Mais sa bonne humeur disparait soudainement, lorsque, au détour d'un angle de mur, quelque chose, ou plutôt quelqu'un lui stoppe sa marche ! Et vu le regard du punisher, ça doit pas être le marchant de glasse...

BJB : Hunter...

What ??? Hunter Helf Huns...Eu...HHH ! The game, the wall street champion en face à face, face ( répitition oui je sais...) à l'un de ses meilleur ennemis ! On dirait que HHH ne s'y attendait pas non plus...Faut dire que ce virage en épingle est pas facil à manoeurvrer...Les 2 ont bien faillit se percuter, ce qui n'aurait pas arrangé leur relations...

BJB: Pfiou...Ta sale gueule fait encore plus peur quand elle surgit dans un couloir !

Triple H: La tienne s'est bien remise depuis la dernière fois où je t'ai encastré dans la voiture à Jean. Allez, dégage de ma route!

Bon ça c'est fait...Mais on dirait que Jason ne veut pas en rester là...C'est assez stupide...Quand on connait leur amour respectif... plus ils parlent, et plus il y a de chance que les backstages deviennent un champ de bataille...Mais Black Jay ne se pousse pas...

BJB : Hep ! Attends une minute. On peut parler nan ! Nous sommes des gens civilisé...Bon c'est vraix que toi, tu ne sais pas vraiment ce que c'est...Quand on passe ces journées à frapper les gens à coup de sledge ça fait un peu sauvage comme comportement c'est sur...Alors Hunter...Wall street champion ! Et ben dis donc...T'as sacrément évolué depuis notre dernière rencontre ! Qu'est-ce que tu as fait cette fois pour obtenir ce titre ? T'as visité les dessous du bureau de IRS ? A moins que ce ne soit toi qui ai offert ce magnifique chapeau texan 100% cuir de kangouroux dont le gros wrestling frog se vente tellement depuis quelques semaines...

Triple H: Bon, ok, je t'accorde deux minutes de mon temps...même si je ne vois pas trop pourquoi. Enfin bon...

Triple H sourit.

Triple H : Ce qui me fait sourire, c'est que la première fois que l'on s'est rencontré, c'était pour déterminer le Number Contender pour la Ceinture Wall Street. Aujourd'hui, comme tu l'as souligné, c'est moi le champion!! A excuse-moi, ça ne doit pas être un mot dans ton vocabulaire! C'est vrai, moi, j'ai beaucoup évolué mais toi ? C'est le néant. A part être un warrior...tu n'as rien fait ici. Et tu peux remettre en doute le fait que je sois champion, mais bon, ça ne change rien. J'ai battu tous mes adversaires. Ils n'ont rien pu faire face à la machine à gagner que je suis. Je n'ai pas besoin d'aller pleurer chez JBL pour obtenir quelque chose, moi!!

Jason sourit à son tour...Le réglement de compte Black Jay/ HHH semble inévitable...

BJB: Tu as raison Triple H. On c'est affronté pour déterminé le N°1 contender au titre wall street et aujourd'hui c'est toi, le champion wall street...Mais après, chacun ça métode pour évoluer...Toi tu rentre dans OBEY, qui à l'époque était encore avec IRS...Je n'irais pas jusqu'à dire que ton combat était truqué...Mais 2 OBEY face à 1 OUSK...Alors que moi, certe j'ai demandé quelques chose à JBL, mais je le méritais ! J'ai fais quelques chose pour obtenir cette place en demi final ! J'ai pas été la demander à genoux ! Et en parlant du king of the ring...On ne sait jamais...Si tu arrivais jusqu'à moi...Ca ferait un énieme Jason Fighting VS Triple H...Et je peux te dire Hunter, que PLUS JAMAIS ! Je ne perdrais contre toi...Alors, il faut mieux pour toi, que tu te face éliminé tout de suite...Ce qui je suis sur, est tout à fait possible sans que tu ne te force...

Une discussion comme on les aime. Personne ne lâche. Normal!

Triple H: Moi, me faire éliminer ? Au premier tour. Même si je me laissais faire, ça ne pourrait pas arriver. Je tombe contre..Shelton Benjamin. Oui, Shelton Benjamin. Il devait faire parti du match lors du dernier Payback, mais hélas, il s'es dégonflé...bon, il s'est peut-être fait aider, mais il n'était pas là. De toutes façons, ça n'aurait pas changé grand chose. Nosferatu..Shelton...Nosferatu, c'est du pareil au même. Les deux ne m'arrivent pas à la cheville. Nosferatu s'est rajouté à ma longue liste de victime, dont d'ailleurs tu fais parti. La dernière fois, tu m'avais dit que tu ne perdras pas face à moi...et qu'est ce qui s'est passé ? Ah, tu ne dois pas t'en souvenir. Tu étais dans un état comateux, c'est vrai! En tout cas, que tu sois en finale, en demi-finale ou autre, ça ne changera rien à la donne. Tu n'iras pas jusqu'en finale! Dans ce King of The Ring, il y a du potentiel. Tout ceux qui vont arriver en demi finale seront des lutteurs qui auront forcément un meilleur niveau que toi, et ça ne va pas être dur! Même si je suis LE champion Wall Street, je vais tout faire pour faire bonne impression dans ce tournoi! Je ne vais pas me laisser faire et ce n'est surement pas toi qui va m'empêcher d'arriver jusqu'à la finale !! Capiche ?

BJB: Oh mais j'ai très bien "capiche" mon petit Triple H. Je te vois motivé, tant mieux ! Car comme tu le dis, dans ce king of the ring, il y aurau enormément de potentiel ! Hebus, John Cena, B-Max,...Du grand monde ! Et tu as raison, ça ne sera pas moi qui vais t'empêcher d'aller jusqu'en finale, tout simplement car tu seras déjà éliminé avant d'arriver en demi ! Tu veux essayer de faire bonne impression ? Oh mais on dirait que tu es moins convaincue qu'avant ! Toi qui te dis "la machine à gagner", tu veux juste faire bonne impression ? Ca te ressemble pas ! Peut-être que ton titre wall street te suffit...En tout cas, moi je veux bien plus que faire bonne impression ! Je veux gagner ce tournoi ! Je veux aller dans le main event de "All about money III" ! C'est la plus grande occasion qu'il m'est été donné jusqu'à aujourd'hui ! Et je vais TOUT faire pour ne pas passer à travers ! Alors, un conseil ne tombe pas sur mon chemin...Ou...You will be punish !

Et allez, une catch phrase dans la gueule !

Triple H: I will be punish ? Petit rigolo. Cette catch phrase n'a plus lieu d'être. Les Punishers, c'est du passé. Autant Lestat pouvait punir, et encore.Mais toi, qui penses-tu punir ? Les pauvres spectateurs par présence, c'est tout. Les pauvres. Ils vont payer pour voir du spectacle et ils sont obligés de se tapper un BJB en demi. Ils n'ont vraiment pas de chance. Déjà que quand tu as eu ta chance pour la ceinture Wall Street, c'était la plus grande occasion qu'il t'ait été donné et c'était pas top alors là, vu que le niveau est plus élevé, tu es sacrement dans la merde. Tu ne va servir à rien dans ce tournoi, enfin, come d'habitude quoi que, ça va permettre à ton adversaire d'avoir une victoire facile. Tu seras le tremplin pour ton adversaire afin qu'il atteigne la finale; c'est plutôt généreux de ta part.
Et puis, il vaut mieux faire bonne impresion que rien du tout!! Je sais que je peux faire quelque chose durant ce tournoi, moi!! En tout cas, lors de ce King of The Ring, Your Game will be OVER!!


Et hop, une autre catch phrase dans la gueule!

BJB : Ma participation pour le titre wall street était pas top ??? J'ai faillit gagné, j'avais porté ma prise de finition ! Mais Hard Gay, qui juste au passage, est le champion du monde maintenant, en a profité...Bref, je ne veux pas en reparler maintenant...C'est le passé...Le présent, c'est ce tournoi, que l'on se rencontre ou pas, peut importe, que ce soit toi ou un autre, je ferais mon possible pour atteindre le plus grand objectif de ma carrière...Le main event du plus grand show que la Terre est connu..."All about money III"

Les 2 catcheurs sont maintenant proche l'un de l'autre...Une forte haine se dégage de chacun d'eux...C'est du "eye to eye" entre les 2...The Game lance finalement un sourire qui traduit son envie de coller une baff à Jason, et continu son chemin...Ce qui est sur, c'est que même après le parking lot brawl, leur rivalité n'est pas encore fini...En tout cas, si ils se rencontrent dans le tournoi, ça promet d'être violent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:27



La musique de Goldust retentit dans l’arena, ce dernier arrive, perruque sur la tête bien entendue, et va jusque sur le ring. Il monte sur la 3em corde et fait quelques taunt.

Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.
L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada.Montrant Rémi & René du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Les deux hommes montent sur le ring.


Carl : Ouh ! Un gros défi pour notre ami Goldust !

Jean : A ben ça pour être gros…

Raymond : Facile celle là Jean…

DING DING DING !
Here we go, un autre match du tournoi qui décidera du futur N°1 contender au titre suprême de la fed. Prise de contact, mais Goldust est vite repoussé dans le coin…L’arbitre compte, mais le monstre de la OUSK le fait vite taire d’un cri…Ou plutôt d’un grognement…Mais n’empêche que ça suffit à Goldust pour porter la prise que tout catcheur fait en cas de difficulté, la fourchette dans les yeux ! Mais avec une grande surprise, Hebus ne réagit presque pas…Limite si il n’a même pas cillé…En tout cas, le Bubus n’aime pas qu’on lui touche le visage, BAM ! Grosse patates dans la mâchoire ! Et voilà qu’il nous tape une série de potatoes ( Oui je sais je suis un parfait bilingue…) sur la tronche du pauvre Goldust ! L’arbitre bien décidé à ne pas se laisser faire, s’accroche désespérément à un des bras d’Hebus…Technique dont il se rend vite compte qu’elle ne marche pas… L’arbitre demande alors à Armando, qui était tranquille en train de regarder la scène presque en rigolant, de dire à son poulain d’arrêter cela tout de suite, sinon c’est DQ ! Pas de titre suprême pour Bubus ! AAE s’exécute bien malgré lui…A mais maintenant Bubus a fini de faire joujou avec le fan de Rocky ! Il faut dire que du temps c’est passé pendant que l’arbitre cherchait un moyen de stopper la bête…Le pauvre Goldust ne sait plus du tout où il est…Il vacille, et tombe au sol à la Ric Flair. Hebus lui attrape le derrière du crâne, le soulève, et le rabat sur le sol ! Goldust se retourne en se tenant la tête à 2 mains…Hebus lui marche alors dessus… On entend des geignements de Goldust…Hebus le soulève alors, le lance dans les cordes, et surpassement ! Oh ! Quel surpassement ! Goldust a atteint le 7em ciel ! Mais il est retombé assez durement sur le sol…Hebus regarde alors son ami Armando Estrada, et semble lui demandé « Mais c’est quoi ça ? » en parlant de Goldust…( on a un traducteur qui a été fait spécialement pour El natural ! ) AAE lui fait un signe de la main semblant lui dire, amuses-toi…

Carl : Si je ne m’abuse, Goldust va passer une sale soirée…

Jean : Et après on critique OBEY ! A OBEY on est pas sadique au moins !

Raymond : C’est vrai que vu comme ça…

Si tôt dit sitôt fait ! Bubus relève son adversaire du soir, et le prend en bear hug ! Bon alors on passe la scène en accéléré, après quelques secondes, et quelques bruits de craquement de côte, Goldust semble évanouît…L’arbitre lui abaisse le bras 1 foie, 2 foie et…Nan ! Goldust retient son bras ! …Mais nan ! Je déconne, c’est simplement Hebus qui a arrêté la prise lui-même ! Goldust tombe au sol tel une bonne grosse bouse, et ne bouge plus…Hebus ne semble pas trouver ce jeu très rigolo…Il se tape sur la poitrine, relève Goldust, et sidewalk slam !! Et allez, on relève une nouvelle foie, on le projète, et saut de la horde ! Allez emballé c’est pesé !
1…
2..
ET NAN !
Mais si…
3 !!!

WINNER : Hebus

Raymond : Victoire attendue d'Hébus… sans doute un gros client pour ce tournoi, comme chaque année. Tiens une musique retentit, mais qu'elle est t-elle...

AAAHHHOUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!! Wolfpack is back and... Welcome to the Jungle !! C'est une musique encore inédite aui résonne dans l'aréna, pour accueillir nulles autres que les 2 lutteurs les plus poilus de la fédération : Kevin Nash et Hébus, accompagnés de m'sieur Estrada. En fait Hébus était encore sur le ring mais tant mieux ça va plus vite. Le joyeux trio représentant de OUSK se dirige vers le ring, Nash toujours l'air aussi cool prenant le temps de saluer ses fans, et se tentant même à une petite claque sur les fesses d'Hébus, comme il le faisait à ses camarades de jeu de la fe-Wolfpack. Mais le lutteur de la jungle ne sentant même pas la tape de Nash, celui-ci se console alors sur Armando, qui n'a pas spécialement l'air d'aprécier le geste. Ils montent tous les 3 sur le ring, Nash faisant le signe du Wolfpack (celui de l'illettré ?) et recueillant de la pop, Hébus restant assez immobile aux côtés d'Armando.

Nash : Ce soir, je suis un peu nostalgique. Nostalgique d'une époque qui nous assurait des shows du feu de dieu, des matchs de folie, des interventions au budget hollywoodien à en faire palire The Rock. Cette époque ets celle que l'on nomme maintenant Monday Night War.
Tout le monde s'en souvient, la guere des ratings du lundi soir. Et s'il y a bien quelque chose dont il faut se souvenir de cette époque, ce sont 3 lettres... 3 lettres qui ont fait de la lutte professionnelle ce qu'elle est aujourd'hui. 3 lettres qui ont révolutionnées le business... Non Vince, je ne parle pas de ta fédération de danseuses... Je parle bien sûr de la seule, l'unique...
(toute la foule) nWo !!!
Et ce soir, j'ai particulièrement envie de rendre hommage à un de mes amis très proche...


Nash sort alors un cure-dent de sa poche. Tout le monde comprend alors à qui ul veut rendre hommage, son ami de toujours, Scott Hall. Mais, au lieu de le jeter sur un caméraman comme le ferait son acolyte, il le tend à Hébus. Celui-ci essaie de le prendre en main, mais le brise aussitôt... Nash en sort alors un second, le tend à nouveau à Hébus, lui indiquant bien de faire attention... Ca y est, il l'a en main. Nash lui fait alors signe de le lancer sur le caméraman... Hébus finit par comprendre, et s'exécute... mais il lance le cure-dent avec tant de force, que celui-ci crève un oeil au caméraman !! Une ambulance, vite !! Cette pauvre victme est transportée d'urgences à l'endroit du même nom...Nash, surprit, reprend quand même le court de son intervention, et tend le micro vers Estrada

AAE : It's Souuuurveyyy Tiiimmmmee.... Haha !!!!

Nash : Non, non et non Armando !! On a répété toute la journée merde ! Survey-Time... Pas sourvey, avec tes conneries tu vas encore nous attirer les foudres des mal-entendant... sur-vey...

AAE : Sou... sou... soueurvey ??

Nash : Ouai bon laisse tomber, on va pas y passer toute la soirée.
Ce soir, c'est un sondage un peu spéciale. Nous ne voulons pas savoir si vous êtes venus voir la bande à Basile, communément appellée OBEY, ou nous. Ce soir, vous allez avoir l'honneur de donner votre avis sur la gestion de notre clan.
Alors, j'aimerais savoir, qui parmis vous ici est venu pour voir la Ousk 0.2 de Ricky The Geek & JBB ?


Grosse réaction négative de la foule

Et qui est venu pour voir Armando, Hébus, Alice, Hard Gay, and the one and only Big Sexy Kevin Nash ??

Grosse réaction positive de toute la foule
One more, for the good guys...Ricky, je suis sûr que tu me vois sur un écran Full HD 1080i. Je crois que le message est clair...

Effectivement, le message lancé par Nash à son « chef » semble être on ne peut plus clair. Personne dans la Ousk ne semble ravi de la nouvelle direction que prend le clan depuis son rachat par RTG. Une révolte en vue ?? Nash, Hébus et Armando quittent le ring ensemble.

Carl : Ca sent la scission ! ! On a un autre match qui commence !

Carl : Une fois j'ai eu une scission avec moi même, c'était glucose. Carrément armoire.!

Raymond : Ah ouai... et maintenant c'est Maximum Capacity VS L’homme mystère made in MDWF, j’ai nomé Masked One.

Jean : Et vous allez me dire que vous avez pas vu arriver Max Cap dans le ring ????

Carl : J’ai été chez l’opticien récemment et figure-toi qu’on m'a découvert que j’étais Myope !

Raymond : Je suis sur que tu aurais put le mettre dans tes new’s ça !



Bon arrêtons le massacra et voyons plutôt ce qu’il se passe dans le ring. L’arbitre sonne la cloche, et here we go pour cet énième match qualificatif du king of the ring tournament ! Prise de contact entre les 2 catcheurs. Maximum Capacity à prend le dessus en faisant fléchire son adversaire ! Il a de la force le bougre ! Comme quoi le menu Giant XL offert pour 1 menu Cheese acheté n’est pas inutile ! Une fois à genoux, Max porte un coup de pied dans le torse de Masked One ! Puis un coup d’avant bras derrière la nuque ! Maximum Capacity prend de l’élan dans les cordes, et tente un splash sur son adversaire qui est à 4 pattes. Raté ! L’homme mystère roule et Max tombe, ou plutôt rebondit, sur le ring. Le temps que ce mastodonte se relève, Masked One a le temps de placer une descente du coude sur son adversaire qui se retrouve à 4 pattes ! Puis une autre ! Et il en enchaîne 5 ! Le gros tas est sonné. Masked One le remet difficilement à genoux, court dans les cordes, et dropkick en pleine face ! Mr X prend alors son adversaire dans un boston crab ! On y va pour les habituels « Give up ??? » de l’arbitre et les « NOOOOOOOOOO !!! » de Maximum Capacity. Mais Max profite de sa force physique, et arrive à casser la prise en se tortillant et en emportant l’homme masqué avec lui ! Ou ! Dans la roulade, Max. Cap prend alors Masked One en ankle lock !!!!

Raymond : Je rêve ou Maximum Capacity vient de faire un geste technique ?

Jean : Impossible…C’est de la pure chance…

N’empêche que ça marche ! Masked One rampe difficilement vers les cordes, mais il y parvient ! L’arbitre fait lâcher la prise, Masked One roule en dehors du ring en se tenant la cheville, et Maximum Capacity lui attrape le haut du crâne ! Il le ramène sur le tablier du ring, mais Masked One lui porte 2 coups de bélier à travers les cordes ! Puis il arrive à porter, en s’aidant des cordes, un sunset flip transformé en rollup ! Mais c’est un accès de foli qu’a eu l’homme mystérieux…Comment a-t-il crut pouvoir emporter la masse de Max avec lui ! En tout cas, Maximum Capacity ne va pas se faire prier…La tête masquée est pile entre sous son fessier…

Jean&Carl&Raymond : NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNN !!!!

Et si ! Il se laisse tomber sur son adversaire ! Puis il fait le tomber.
1…
2…
NAN !
Masked One is here ! Il lève le bras tel un mort vivant sortant de terre ! Capacity le relève, le projète dans les cordes, et y va pour…pour un coup de ventre qui fait chuter l’homme masqué au sol…Puis Max l’attrape à la gorges, le soulève directement en double hand chokeslam ! Porté ! L’homme mystérieux est en grande difficulté ! Il rampe jusqu’au corde, il se place presque involontairement en position de 619, et Maximum Capacity se jète dessus pour l’étrangler ! Oh ! Maximum Capacity essaie de lui arrcher le masque ! On va peut-être voir qui se cache derrière tout ça ! Mais ça n’ira pas très loin…L’homme masqué tenant apparemment beaucoup à son masque, aveugle son adversaire d’une belle fourchette, puis il ne se pose pas de question, et enchaîne direct avec un dropkick dans les genoux du monstre ! Ce dernier retombe très mal sur ses genoux, mais avant de faire quoi que se soit, Masked One profite de la position pour porter un DDT ! Il tente le tomber…
1…
2…

NAN !
Masked One semblait s’y attendre…Il se rejète dans les cordes, et porte un leg drop sur l’arrière du crâne de son adversaire ! Maximum Capacity roule sur le ventre, Mr X s’assoit alors dessus, et lui donne une série de coup d’avant bras ! L’homme mystère semble dans un second souffle, il devient dingue et réveille la foule ! Il relève Max Cap, l’envoie dans les cordes pour un backdrop…Nan ! Il est devenu trop fou ! Il n’a pas réussi à porter le gros mangeur de burger…Ce dernier par contre profite de la position de son adversaire pour le placer dans une powerbomb ….Porté !! Quel force ! Oh Oh….Maximum Capacity semble vouloir en finir…Il monte sur la 3em corde et y va pour son burger splash !!!! Mais voilà que cet homme masqué l’en empêche avec des droites dans l’estomac…Puis il le rejoint en haut de la 2em corde ( oui, Max ne monte jamais plus haut…) Il semble partir pour une superplex !!! NAN ! Il se fait balancer au sol par son adversaire ! Ce dernier saute ( oui oui c’est possible ! ) MAIS SE PREND UN SPEENING HEEL KICK DANS LA FACE !!!! Masked One rempe jusqu’à son adversaire…
1…
2…
Toujours pas !

Carl : Et ben ce match n’est pas si mauvais que ça !

Raymond : Qui aurait crut qu’on allait voir Maximum Capacity s’envoler dans les airs !

Jean : Personne ! Mais c’est ça qui est bien à la MDWF c’est que tout est possible, tout est réalisable !



….



Et nan ! Pas de Chevalier Laspalles ! Vous y avez cru pourtant au coup du Régis qui vient pour dire qu’on lui a volé son slogan pour la « Matmut », mais nan ! Niquez !
Bref, Masked One ne sait plus bien comment battre Max. Cap…Ce dernier est de nouveau sur pied, l’homme masqué se rue sur lui pour une série de coup d’avant bras sur la nuque…Mais le gros sac de la MDWF s’en sort, en soulevant son adversaire dans un bear hug !!! Après quelque seconde, Masked One s’en sort avec une série de head butt ! Max lâche la prise, l’homme masqué décidément inépuisable, se projète dans les cordes, et running shoulder block plongé dans le derrière des genoux de Maximum Capacity ! Ce dernier ne peut faire autrement que de tomber à genoux…L’homme mystère de la MDWF ne s’arrête pas, et met ses dernières forces dans une nouvelle projection dans les cordes, un peu comme le vainqueur d’un marathon qui sent que la fin est proche mais qui doit continuer à se trouer le cul pour gagner…Masked One arrive de face à Maximum Capacity, et SHINNING WIZARD !!!!!! Il fait le tombé encore une fois…
1…
2…
3 !!!!

WINNER : Masked One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:28

Jean : Nouvelle victoire de Rey Mysterio ! Booyaka mec. Bon et bien mesdames et messieurs, c'est l'heure de l'affrontement des titans.

Raymond : Titan, Titan c'est vite dit, moi je croyais qu'il était viré !!

Carl : Qui ?

Raymond : Bah Lestat/Titan bien sûr.

Jean : Tu sors !!!

Viva la vida loca de Ricky Martin retentit dans l’arène tout entière… Hard Gay apparaît en dessous du Milliotron suivit de Alice Suzuki et fait son déhanché habituel dans le vent ! Il continue de marcher vers le ring en faisant des mouvements dont il a le secret et finit par monter sur le ring. Il enlève sa Million Dollar Belt et la montre au public, la donne à l'arbitre puis refais quelques mouvements histoire d'augmenter de quelques degrés la chaleur ambiante

Raymond : Notre champion en titre est là ...

Jean : Tu parles d'un champion. On est représenté par un mec en cuir, qui se déhanche à la première vu de ricky martin.

Ricky : Salut

HArd Gay : WOOOOOOO

Jean : Tu vois.

DEGAINE TA RACE
SAVE_US_//JBB
HARD GAY IL EST PAS HETERO WOOO

C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Après quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est prêtent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


Juachim est prêt pour son match, il fait face à Hard Gay qui est chaud comme la braise. L'arbitre arrive et fouille les deux hommes. Lorsqu'il vient le tour de Juachim celui ci sort du ring. Il se dirige vers les autres membres de la JBB est refuse le match.

Jean : Mais pourquoi ?

Raymond : Oui Pourquoi ?

Carl : Mais Oui !!

Juachim : Hard Gay, je vais t'annoncer une très très mauvaise nouvelle. Ce n'est pas cette fois que nous allons croiser le fer.

Hard Gay : Nani ? Moi qui pensais pouvoir denouveau te fesser comme une petite vierge. Nos corps suant comme deux sportifs de 500kilos qui s'entrechoquent encore et encore.

Juachim : Oué bah nan. Cette fois ton adversaire ne sera pas moi, mais cet homme ...

Somebody save me
And two warm hands break right through me
Somebody save me
I don't care how you do it
Just stay
Stay
Come on
I've been waiting for you

Une musique étrange retenti dans l'aréna, cette musique de rémy zero que tout le monde connait, entre autre dans le générique de smallville. Des explosions aux couleurs de notre belle amérique se fait voir dans toute l'arena. Soudain, un homme masqué, cheveux long, cape bleu, slip rouge, collant bleu ... Un super Heros est là. Celui ci fait des signes aux fans de catch, qui ne peuvent que le regarder avec stupefaction.


Les deux hommes sont sur le ring, et se préparent pour le match ...



Juachim : Nan nan. Je n’ai jamais dit que vous alliez vous affronter dans un match de catch les cow-boys !! Super Wrestler, fait moi le plaisir de montrer devant tout le monde sur quel terrain tu défis Hard Gay.

Super Wrestler sort de son petit slip rouge, un paquet de carte.

Hard Gay : Streap Poker WOOOO

Super Wrestler : Hadogay, tu dois êtres punis pour toute les insanité que tu as proférer durant ces 12 dernier mois. Je te défie dans un combat de YUGIOH !!!!

Hard Gay : ??

Fathom & Polak sortent une table en dessous du ring et l'apporte sur le tapis du ring. Juachim lui va chercher deux chaises. Super Wrestler donne un paquet de carte " DECK OUSK " à Hard Gay. Super Wrestler tient en main un " DECK OBEY ". Hard Gay ne comprend pas tellement ce qui se passe à l'instant, mais il ne va pas chercher de midi à quatorze heures, c'est encore un bon moyen de remettre la bande à basile à sa place. La correction se transmettra par les cartes.

Juachim : Mesdames et messieurs, le match opposant Super Wrestler à Hard Gay va pouvoir commencer. Les deux paquets étant mélangés, la face de tirages des cartes va pouvoir commencer. Vous possédez tout les deux 2000 points de vie. Le gagnant sera celui qui arrivera à faire baisser le total des points de vie de son adversaire. C'est simple, c'est saint, et au moins sans danger.

Super Wrestler : Que les cartes soient avec toi Hard Gay. Tu peux commencer, j'ai l'âme noble.

Hard Gay : Dommo tirages des cartes WOOOO.

On peut voir dans l'oeil du champion du monde que ce n’est pas du tout cuit ( meme avec les lunettes sur le nez ... ). Le champion prend une carte en main, mais hésite à la poser sur la table.
Note de l'auteur : Par manque de budget ( merci IRS ) - les monstres des cartes ne seront pas virtualités en 3D. Mais bon.
Hard Gay décide enfin de passer à l'offensive.

Hard Gay : HAdogay invoque - Hébus WOOOO Kevin Nash WOOOOOO




Hard Gay invoque donc deux de ses pièces maîtresse sur la table du ring ... Puis il laisse son tour à Super Wrestler.

Super Wrestler : Je vais commencer doucement cher Hard Gay. ( Écoute l'ami, nous ne devons pas perdre. Si nous nous sommes remis avec la JBB ce n'est pas pour laisser nos adversaire prendre leurs aises ) ... Peu importe, je vais invoquer ... TRIPLE H !!! THE GAME !!!



Super Wrestler : Pour le moment, je ne vais pas t'attaquer et je vais te laisser une chance de te construire un armement digne de ce nom.

Hard Gay : Tu es trop gentil toi. Un jour, je t'apprendrai les dures joies de la vie. So, on va tirer la Hadogay Carte WOOOO ... Euh ... C'est quoi cette arnaque là ? Invocation HadoGay !!!



Juachim : Et alors, où est le problème ? Ce n’est pas de notre faute si tu tires des cartes de merdes. C'est la malchance que veux-tu. C'est dommage parce que dans ton Deck il y a quand même la carte " La force de Joao ". Avec ça du battait tout les records mon gars.

Super Wrestler : Bon c'est pas tout les enfants, moi je vais jouer, et j'invoque mon dieu de la tour Eiffel, mon zidane du catch, René Duprée en mode attaque. Plus qu'un petit tour mon petit Hadogay et tu vas gouttés à la fureur de ma furie ... ( Il faut croire en l'âme des cartes, et non la haine, car la haine ne donne pas la victoire ) ... Oh T-G Biatch. Je vais également poser une carte face cachée.



Hard Gay : Domo, tirage de carte merdique.

Soudain, un sourire s'esquisse sur le visage de nos nippons favoris. Il regarde attentivement la table de jeux, puis Jean, puis Super Wrestler, puis re Jean ... et encore Jean ... toujours Jean, puis ...

Hard Gay : WOOOOOOOO -



Hard Gay : RICKY POWAAA

Ricky : Viva la Loca Hard Gay.

Une carte inattendu vient d'être posé par Hard Gay. Juachim n'en revient pas qu'une carte comme celle ci a été déposé dans le deck du champion du monde. Il prie pour que le Super Wrestler ai de quoi répondre, sinon, il est pas mal dans la merde sachant qu'il n'a que René Duprée et Triple H sur le terrain. Donc les monstres de Super Wrestler vont du côté d'Hard Gay qui se retrouve avec une guilde composé de quatre monstres. Hard Gay passe à l'attaque.

Super Wrestler : Tu agis avant de réfléchir Hard Gay.



Hard Gay : Oh la vicieuse !!!!

Encore une carte maîtresse d'OBEY jouer sur le terrain, HArd Gay vient d'utiliser une de ces cartes dans le vent. A la fin du tour, les cartes d'Obey retourne sur le terrain du super wrestler, qui s'empresse de tirer une carte et d'en poser une sur le terrain.



Calamité pour Hard Gay qui se voit retirer deux de ses monstres sur le terrain. Super Wrestler a choisi de pousser l'humiliation jusqu'au bout en détruisant Hébus & Kevin Nash en premier. Juachim en claque des fesses, et jubilé de ce spectacle qui va sans doute provoquer chez Hadogay, des petites nuits mouillées avant leur match de Pépévé. Super Wrestler souris, et veut invoquer un nouveau monstre sur le terrain, mais Hard Gay réplique, dans une dernière tentative d'espoir.



Super Wrestler : Tu auras beau repoussé ton jugement Gay, ton choix n'en sera plus que douloureux, tu va perdre à point c'est tout.

Hard Gay : Quand les gays aimeront les femmes Zorro !!! Je vais poser deux Domo Cartes sur mon Domo Terrain WOOOO. Et Degaine Ta Race - Super Bisous.

Super Wrestler : La moquerie ne servira à rien, tu es à moi maintenant. J'invoque !!! LA JOHNNY B BRAND !!!

CLASSSSSHHHHHH !!!!!!



Super Wrestler : Et je vais aussi utiliser cette carte pour accroître la force de mon équipe GAY !!!

SUPER CLAASSSSSSSSSHHHHHHHH !!!!



Super Wrestler : DOMO ? Attaque sur Hard Gay !! Tu es fini.

Hard Gay : Je ne crois pas non. Je retourne ma première carte face cachée.



Juachim : Just oh my gad !!! Comment sa se fait qu'il a cette carte le sado ?

Super Wrestler : Mais ... mais ...

Hard Gay : Et j'utilise maintenant cette carte ...



Tous les monstres sont donc retirés du terrain de Super Wrestler. Il ne sais pas quoi faire ... il est affolé, Juachim monte aux abords du ring. Hard Gay Rigole et s'en touche les tétons ( espèces de vicieux ) Super Wrestler tire une carte et tente le tout pour le tout ...

Super Wrestler : Euh ... euh ... Non, pas ça ..; j'invoque une carte magie !!!



Hard Gay : Mouahaha, tu t'affoles Super. Tu sais tres bien que les cartes Coupeuse de cheveux ne marches pas contre les umberbes.

Super Wrestler : Oh mon dieu.

Hard Gay : C'est l'heure du duel !!!! J'invoque ma dernière carte Super Wrestler. C'est la fin !!!!



Le Groupe : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

Si, le combat est fini, et c'est la victoire de Hard Gay. Ce dernier se lève et effectue une danse bien connu du monde, un petit déhanché comme il en a le secret, et badaboum. Super Wrestler est écroulé sur la table est ne comprend pas ce qui à bien pus se passer.

Juachim : LE JEUX DE LA SANCTION !!!!

BAAAM !!!!

Gros coup de chaise de Juachim sur Hard Gay qui tombe sur la table de jeux. Super Wrestler en tombe sur les fesses. Juachim à le regard plein de rage, il refrappe une deuxième fois Hard Gay avec la chaise. Après avoir démoli le champion, Juachim le relève t lui place son " DEGAINE TA RACE " ( code breaker pour ceux qui ne l'avais jamais compris ). Le champion est OUT. Juachim prend un micro.

Juachim : C'est Fini la rigolade maintenant. Fini les petits coups gentils, les petites blagues de la cousines polonaises, des t shit " je suis bi ", des jeux de cartes et des associations foireuse, tout ça c'est fini. C'est la dernière fois où vous public voyait Hard Gay avec la ceinture, et c'est la dernière fois où cet homme nous ridiculise. HArd Gay, je sais que tu m'entends, ce que je vais te dire est simple. Toi et Moi, sa ne sera pas un simple match. Toi et Moi, se jouera dans un ... LAST MAN STANDING MATCH.

Le Groupe : DEGAINE TA RACE HARD GAY.

Juachim lâche son micro, et quitte le ring, suivi de très prêt par le reste de la Brand. Un nouvel affrontement entre Hard Gay et Juachim, cette fois une stipulation, cette fois ci, un titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:31

Jean: C'était nul. Vive la gueule des main eventers de la MDWF en 2008...

Raymond: Ne sois pas médisant.

Carl: Hey pourquoi on vient de passer en noir et blanc ?

Jean: Toujours pareil, flemme du booker.

Carl: Ce sale con...

Jean: Si j'étais toi je ne dirais pas ça, c'est IRS qui est responsable de cette partie.

Carl: Dans ce cas... oh tiens c'est génial, les lutteurs sont déjà sur le ring ! Merci IRS de nous zapper ces sempiternelles entrées, surtout celle d'HHH qui dure 22 minutes. Allez c'est parti !



Et la cloche retentit à peine qu'HHH se jette littéralement sur Shelton, ne laissant pas le temps à ce dernier de réagir, il l'accule directement dans le coin, lui porte plusieurs coups de bélier. Puis une projection violente dans le coin opposée, Shelton percute le turnbuckle et rebondit vers le centre du ring.. OUCH, clothesline en pleine nuque de la part d'HHH, Shelton tombe face la première sur le sol. On peut dire que Benjamin est cueilli à froid... HHH se sent en confiance face à cet adversaire qu'il a toujours battu et il a envie de vite finir le travail. HHH saisit maintenant une jambe de Shelton, toujours au sol, et la cible de quelques coups de pied, avant de porter une descente du coude dessus, enchaînée d'une clef. La douleur fait que Shelton reprend ses esprits. Grimaçant, il parvient à agripper les cordes. L'arbitre somme à Hunter de lâcher prise et ce dernier s'exécute, mais en gagnant un peu de temps au passage, ce qui lui vaut quelques semonces. Shelton lui tente de se remettre sur pieds... non, boom, HHH fonce vers lui et le renvoi au sol d'un gros coup de genou dans l'abdomen, Shelton passe à travers la seconde et la troisième corde, et se retrouve sur le tablier du ring. L'arbitre ne lâche pas l'affaire et continue d'engueuler HHH... cela laisse le temps à Shelton de se remettre sur pieds, et dans son style si caractéristique, voilà qu'il s'envole dans les airs, SPRINGBOARD CLOTHES... NON ! HHH l'intercepte en vol avec un nouveau gros coup de pied à l'abdomen, puis il le met en place... PEDIGR... NON ! Shelton contre en surpassement, c'est HHH qui valse par dessus la troisième corde ce coup ci ! Shelton qui n'est pas passé loin de se faire squasher pose un genou au sol, se tenant l'abdomen. Mais malgré la douleur, voilà qu'il s'élance dans les cordes... SUICIDE PLANCHA SUR HHH A L'EXTERIEUR DU RING ! L'envol de Shelton fait percuter les barricades au dos d'Hunter, ça semble douloureux !

Jean: Il est pas du genre à s'économiser celui là...

Raymond: Ca pourrait lui couter cher face à un lutteur aguerri comme HHH !

Carl: Tu dis la même chose à chaque fois Raymond, pour toi aussi il est temps que ça s'arrête.

L'arbitre commence le double décompte. Shelton est le premier sur pieds, toutefois il se tient toujours l'abdomen... ça ne l'empêche pas de charger à nouveau HHH contre les barrières avec des coups de genoux, portés à l'abdomen là aussi. Puis... projection en plein sur le rebord du ring ! Shelton enchaîne, voilà qu'il saisit maintenant Trips par derrière, il semble vouloir lui porter un German Suplex à l'extérieur du ring... non, HHH se débarrasse de lui... avec un low blow à l'aveugle. Tout ça était hors du champ de vu de l'arbitre qui ne remarque rien. Triple H se glisse dans le ring, et fait signe à l'arbitre de poursuivre le décompte qui en est déjà à 6.

7...
8...
Raté, Shelton réussit à remonté dans le ring à temps. Il y est accueilli par HHH qui le maintient au sol avec une série de coups de poing. Puis il relève Shelton... Suplex. C'est le tombé !

UN...
DEUX...

Non, Benjamin se dégage. HHH ne lâche pas l'affaire, il remet son adversaire sur pieds et porte cette fois ci un Abdominal Stretch, histoire de capitaliser sur la douleur de Shelton à l'abdomen. Et ça marche, ce dernier grimace de douleur... mais Benjamin réussit pourtant à surprendre The Game d'un coup de coude rapide, puis renverse le tout en Russian Leg Sweep ! Tombé là aussi...

UN...
DE... non, le King of Kings se dégage. Shelton se remet sur pied, fait de même avec son adversaire, il semble vouloir en finir, le place en position de T-Bone Suplex... non, HHH se dégage, lui aussi à coups de coude, puis il projette Shelton dans les cordes... SPINEBUSTER !

Carl: Attention aux quadriceps quand même...

HHH n'écoute pas les conseils de Carl, il se relève, s'élance dans les cordes et STANDING SHOOTING STAR PRESS !

...

Vous y avez cru ? C'était juste une descente du genou. Moins spectaculaire et sans doute pas suffisant pour exciter le smart qui sommeille en vous mais bon, un bon coup de genou dans la gueule restera toujours plus efficace qu'une inutile pirouette.

Jean: Vous savez comment s'appelle le finisher move de Ricky the Geek ?

Carl: Non...

Jean: Le Shooting Press Start... press start comme dans les jeux vidéos... LOL2008.

Raymond: Même BaffTech n'aurait pas osé un tel jeu de mots.

Jean: Normal, c'est qu'une poupée gonflable.

HHH est de nouveau en domination. Il relève Shelton... coup de genou à l'abdomen. Un second. Un troisième ! L'athtlète le plus athlethique de tous les athletes atlethiques de la MDWF (vive les surnoms courts et efficaces) vascille et a de la peine à tenir debout. Triple H le projette dans le coin. Puis il charge avec... non, sursaut de Shelton qui lui envoie son pied dans la figure. Il en profite au passage pour s'élever sur la seconde corde, et s'élance pour une corde à linge aérienne cette fois joliment réussit ! Shelton malgré sa douleur abdominale, semble retrouver un second souffle, poussé par le public. Il se relève et guette HHH... une fois que ce dernier est sur pieds, il y va pour son DRAGON KICK... NON ! Pas de chance Triple H venait de visionner Karaté Kid juste avant le match, il anticipe parfaitement le coup de pied et se baisse pour l'éviter. Shelton fait un tour sur lui même, perd l'équilibre. Il n'en faut pas plus à HHH pour y aller d'un nouveau sévère coup de pied à l'abdomen, et c'est parti pour le PEDIGREE...

NON ! Shelton ne décolle pas du sol, renverse HHH au sol en lui tenant les jambes, puis part pour pont arrière plein d'agilité pour faire le tombé ! HHH gigote pour se dégager...

UN...
DEUX...
TROIS !

Jean: QUOI ?!

Si si, Shelton vient bien de remporter le match d'extrême justesse ! HHH n'en croit pas ses yeux. Shelton non plus et il se presse de rouler en dehors du ring pour ne pas subir le courroux de The Game !

Vainqueur et qualifié pour la suite: Shelton Benjamin

Raymond: Wow, ça c'est une surprise ! HHH éliminé dès le premier tour... et par Shelton Benjamin, adversaire qu'il dominait depuis quelques semaines !

Carl: Ca c'est joué à peu de chose, mais cette manche là est bien pour Shelton suite à cette tentative de Pedigree renversée !

Jean: Oui c'était un Pedigree pâle...

Raymond: ...

Carl: ....

Jean: Allez vous faire foutre.

Raymond: En tout cas c'est surement pas la dernière rencontre entre ces deux là. Shelton voudra surement tenter sa chance au titre... mais en attendant le voilà qui avance dans ce tournoi, il sera intéressant de voir comment il va se débrouiller en suite, ce sera un véritable outsider.

Jean: Ah bon ? Je pensais que c'étaient Scott Hall & Kevin Nash...

Carl: Formidable imitation de Carlos Fisher, Jean. Mais passons à la suite si tu veux bien !

Jean : Et maintenant ?

IF YOU SMELL LALALA WHAT THE ROCK IS COOKIN' !

Raymond : Maintenant tu fermes ta bouche, tu te tiens bien dans ta chaise et tu peux commencer à enjoyer puisque c'est l'heure du Great One.

Juste puisque The Rock fait son apparition dans le stade à guichet fermé (même si bon la moitié des tickets ont été filé parce que bon maintenant on le sait la féd, elle vit ses dernières heures. ). La foule applaudit à s'en faire exploser les poignets puis soudain c'est le drame, ces cons se souviennent que La Rocca bein c'est un heel, un bad guy dans le genre méchant. S'en suivent donc douze secondes de silence puis quelques hurlements et maintenant là ça lance du "bouh" à foison. Jour de tonnerre

The Rock est sur le ring déjà, il monte sur le coin gauche et lève le bras bien haut. Je crois bien mec, qu'il respire l'électricité. Pascal Obispo en avait fait une chanson, comme quoi quand il nous arrive rien dans la vie on se démmerde avec pas grand chose.

The Rock : Eh! Don't boo the ... Non non c'est pas ça.

The Rock fait les gros yeux puis se racle la gorge. La foule l’insulte, peut-être qu’ils n’aiment pas les gens qui se raclent la gorge. Difficile à dire, rien ne filtre dans leurs yeux d’alcooliques.

The Rock : If you smell lalala look at the tongue, look at

Le Rock s'arrête en plein milieu, un peu comme si il cherchait qqch mais quoi ? Dans le doute, il fait les gros yeux. La foule qui est un troupeau carnassier hue, il y’a même un connard au premier rang qui crie « Die, Rocky, Die » ce qui n’est pas très sympa.

The Rock : Non ce n’est pas ça.

The Great One se retourne vers le time keeper en faisant de grands gestes, il cherche définitivement qqch. Le public continue à le siffler. C’est con un public qui siffle, en fait c’est con une foule qui vient voir du catch. C’est vrai non ? Qui veux payer pour voir des mecs en short, se mettre des faux pains dans la tronche ?

Ricky the Greek ?


The Rock : Ah oui ….

L’ancien champion de la MDWF ( le meilleur de son histoire ) ramène rapidement le micro officiel de la fédération près de sa bouche. Il ferme les yeux. La foule ferme les yeux.

The Rock : Know your role and

Les gens dans le stade ( ça se voit que je commence à manquer de synonymes ? ) reprennent en cœur les paroles du Brahama Bull et enchaînent directement sur la fin de la phrase. « Shut your mouth » hurlent ils dans une sorte de canon mais le Great One lui ne suit pas. Il pose ses bras musclés sur son torse, en faisant les gros yeux. Il n’y est pas le champion du peuple.

Il regarde la foule de haut, fait les gros yeux à nouveau puis quelques pas sur le ring. Il tourne sur ce putain de ring tel un animal, tel un lion en cage, tel un vampire en cage, tel Luke Cage en prison. Il l’a mauvaise le champion du peuple, d’ailleurs il fait les gros yeux.

Il lance à nouveau un regard aux officiels présent au abord du ring puis se gratte le nez. Les spectateurs commencent à sérieusement s’impatienter, les « Die, Rocky, Die » maintenant ne viennent plus que du trou-du-cul du premier rang mais de tout le stade, entrecoupés par des « Rocky Suck » lâchés sur un mode 5.1. Ze Great One sourit.

The Rock : Who in the blue …

A nouveau c’est le flop. Le Rock est en proie au doute, figé au centre du ring il porte tête basse. Le concert de menaces à son encontre se fait grandissant. On sent les employés de la sécurité sur les dents. Les people au premier rang ont les yeux injectés de sang, ils souhaitent du rouge. . Ze Rock relève la tête.

The Rock : And that’s the Bottom Line cause Cold Stone Said so !

Lancé avec un énorme sourire, cette phrase fait l’effet d’une bombe. Des gobelets et autres programmes sont lancés sur le ring. Il y’a même un type qui lance une Nintendo DS sur le ring. Jour de tonnerre II dans les travers du stade. Un des officiels fait de grand geste à l’encontre du People’s Champion.

The Rock : Quoi ? Quoi ? Eh, SHUT UP, don’t boo The Rock ! Ok, ok vous pouvez continuez à huer le Great One, d’ailleurs on ne pouvait pas s’attendre à mieux. Oui oui, toi aussi le time-keeper, pas seulement la plupart des débiles profond qui composent la foule. En fait c’est bien simple, le Rock ne peut sentir que deux personnes ici sont Thierry le gros caméraman et Irwin Randy Schwepster, l’assistant de l’assistant du conseiller juridique de good ol’ Ted. Yeah, le Rock peut en parler, deux gars en or et encore ils ne sont plus dans le fédération, loin, viré par le gros JBL.

Ouais vous l’avez compris bande de bovins, le Great One se casse.


Oh femez là, fermez là quand le Great One fait ses adieux. Le Rock exige le silence absolu, le Rock veut une ambiance d’église. Le Rock veut le son original, Espace près Big Bang. Non sérieusement, don’t boo the Great One, n’obligez pas le Rock a descendre du ring et venir vous tabasser un par un. TRUE STORY, le Rock est à deux doigts de faire ça. Quoi ? Eh ne dites pas ça au Great One, ne dites pas au Great One qu’il a promis 30'433 fois de se casser, de mettre les voiles, de remballer les assiettes, don’t said that. Le Rock ne peut plus rien dire sans que ce soit analyser, décortiquer, souligné en jaune fluo et imprimé sur du papier à en-tête Hello Kitty ou quoi ? Shut up, ne parle pas, fais le mort. N’interromps pas le Great One. Le Rock est autorité suprême, le Rock est plus grand qu’Elvis et Maradona réuni.

Carl : wow … Hum … le Rock a un peu lâché un plomb non ? C'est quoi ce minidrame, un épisode de Sauvé par le gong in Bizzaro World ? Screech sur le devant de la scène en lieu et place de Zach Morris ? Même Kelly Kapowsky en perdrait ses pom-pomps

Raymond : T'es beau quand tu philosophe Carl, on dirait un apache.

The Rock : Yeah gros coup dure pour la fédération hein. Le Rock lâche l’affaire. Vous l’avez voulu votre affiche de pay-per-view Machin Chose Gay et John Cenaze, Smell the ratings. Wow wow wow, le Great One a une idée, rajoutez les Tokyo Hotel Wanabbe, tourner le tout et regarder le bateau couler. Le Titanic à côté ça n’aura été qu’une partie de franche rigolade entre gens de la middle class. Yeah MDWF = No Life Country. Oui le Rock parle bien pour Shelton Benjamin. Eh ! Machin, Malcom dix se retourne dans sa tombe quand tu franchis les rideaux qui font le lien entre les vestiaires et le ring.

Terminé, le Rock en a plein le dos de cohabiter avec des seconds couteaux, des nazes, des no-names, des abrutis + une grosse tantouze. Quoi ? Don’t FUCKING boo ze Great One d’accord ? Yeah time-keeper ferme ta gueule, this is Rock-E Country. La star de High School Musical 2 est devant tes yeux. Le Rock c’est un ticket pour Ratings Land, un ascenseur a l’immortalité. Une raison de croire en dieu.

La foule ne comprend pas vraiment les raisons du délire du Great One. D’un autre côté la foule ensemble = 3 de QI ( un de plus que John Cénaze tout seul et 2 de plus que Bubus sur un scooter volé ). Reste qu’ils semblent remonté ces cons, un type au premier rang apostrophe le Great One. Il lui parle de sa mère et de Stéphane Bern.

The Rock : Who in the Blue Hell are you ? Eh regardez ce no-name/Jabroni/Pascal Zuberbuhler look-a-like ! Yeah ferme là quand le Rock s’exprime, retourne chez ta moman jouer à Mario Galaxy. Va récolter des étoiles dans ton avatar de plombier portugais. Ferme ta gueule et connais ton nom, tu es à deux doigts … Deux doigts … d’obliger le champion du peuple à sortir du ring, s’avancer vers toi et te coller un méchant Rock Bottom Old School Style.

Yeah Yeah shut up !

Attendez, attendez. The Rock croit que sa vient

FINALLY THE ROCK HAS COME BACK TO …Wait for it … Wait for it … PAYBACK !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:31

Le Rock sourit, il fait les gros yeux. Satisfait du travail accompli. Parfois le life ne tiens qu’à une phrase, un bon mot peut détendre la pire des atmosphères disait Philippe Risoli. Il avait raison ce con.

The Rock : Bon allez finalement le Rock, votre champion, reste. Qu’on amène Masked One sur le ring, qu’on fasse venir ce jabroni. Il est temps de régler les choses, une fois pour toute. Le moment de vérité approche.

Putain et là vous savez quoi ?

Bein là une musique a commencé à retentir dans l’arène !

Oh c’était quoi ?

Bein c’était ça :


Zorro est arrivé
Sans s'presser
Le grand Zorro, le beau Zorro
Avec son ch'val et son grand chapeau


Trop de la balle. Malheureusement c’est pas Zorro qui se pointe c’est zéro, le Masked One, l’homme masqué pour les moins US oriented. Le mec apparaît sur la rampe d’accès au ring, là avec son masque vert et ses cheveux qui ressemblent étrangement à un balai à chiottes. Il est fier le mec masqué, il a bu son benco orange avant d’arriver, fait une ou deux pompes et se sent prêt à retourner le monde. On le voit bien dans ses yeux globuleux.

Quand je vois l’homme masqué je bande disais Fernande.

Elle avait des sacrés goûts de chiotte la pute pourrait répondre Jean Brassard si il était plus vif


Carl : Eh ! mais c’est pas le vrai homme masqué !

Raymond : Qu’est-ce que t’en sait il est masqué

Carl : Ouais mais l’autre là, il avait pas un peu plus de muscles. Enfin des muscles, disons qu’il semblait rembourré à la ouate

Raymond : Donc c’est l’invasion des hommes masqués ?

Carl : Non mais peut-être que The Rock a engagé un sosie pour qu’il se ramène l’affronter. Ensuite il le tabasse et pif paf il se fait passer pour le gars « in » de la place et en bonus se fout bien de la gueule du vrai homme masqué.

Raymond : Bein raconte la fin

*gros silence*

Chut le match commence, le Rock demande à l’arbitre de faire sonner la cloche. L’arbitre demande au type qui a la cloche de la faire sonner. La cloche sonne. Paris meurt. The Rock tourne autours de l’homme masqué, enfin de Masked One bref. Celui-ci n’a pas l’air d’avoir particulièrement peur, il fait d’ailleurs des signes au Great One genre « viens là je vais te planter un couteau dans l’épaule. T’as baisé ma femme ? Je suis un gitan moi, je vole des meubles. Je suis un geudin, fallait pas me chercher mec. » . Le Rock le fixe du regard intense du gars qui sait.

The Rock fait une clef de bras à Masked One !

Raymond : Joli

QUATRE minutes plus tard le Rock lâche prise et sourit en regardant la foule. Je crois, mesdames et messieurs, qu’on appelle ça se foutre du monde. Le Rock fait les gros yeux pas sûrs de son affaire, Masked One lui arrive dessus tel un faucon. Mais le People’s Champion esquive l’avancée de l’autre loser. Ça va très très vite, on sent les professionnels. Le Brahama Bull suit avec une méchante corde à linge.

Masked One fait TROIS tours sur lui-même et s’écroule tel la grosse merde qu’il est.


Ce n’est pas très beau à voir. Le Rock lui sent l’électricité de la foule. Devant leurs posts de télévsion, pour sûr que des millions et millions de fans chantent son nom. Il s’avance d’un pas feutré vers la caracasse inanimée de Masked One. Petit coup de pieds, il croise les bras, enlève son elbow pad. Le lance dans la foule en délire et s’en va s’élancer dans les cordes.

THE FUCKING PEOPLE’S ELBOW !

Blam il connecte, droit sur le cœur de Masked One. Le nouveau signé de la MDWF est dans de sale drap, ça me rappelle quand Claire Bennett s’était fait coincée par Sylar dans la saison une d’Heroes. Mais là vous pouvez beau regarder à gauche, à droite, pas la moindre trace de Peter Petrelli.

1.
2.
3.


Vainqueur : The Rock

Un millier de confettis tombe du toit amovible de l’arène alors que Gonna Fly retentit aussi puissamment que les speakers crachent. The Rock se laisse tomber au sol de stupeur. Quelle victoire. Il se tiens la tête, ne pouvant pas y croire. Je crois que c’est un des plus grands moments de la carrière du Great One mes amis, quel MDWF moment !

Jean : Quelle victoire, quel match !

Raymond : Je ne réponds même pas là

Jean : Toi aussi Raymond les mots te manque ? Il n’y a plus de mots pour décrire ce nouveau moment de légende dans la carrière du Great One, tu as raison Raymond. Même les mots bleus sont dérisoires.

Raymond : Non mais …

Jean : Shut Raymond, le Rock a pris le micro. Il va dire qqch !

The Rock : Adrieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen ! Non non laissez le Rock s’exprimer, svp. The Rock aimerait dire une chose. Si ce soir, le Rock a changé. Si ce soir, vous … vous avez changé … Et bien tout le monde peut changer.

Sur ces bons mots la sono retentit à nouveau, déchirant la night. The Rock monte sur le coin gauche du ring et lève le poing, droit vers le ciel. Il applaudit la foule qui elle ne semble pas marcher dans le petit trip du Great One. Les gobelets pleuvent, les papiers, programmes MDWF aussi. Un spectateur balance même son t-shirt Wolfpack ( Il y’a vraiment des mecs, ils achèteraient n’importe quoi ).

The Rock rentre au vestiaire au son des « Die, Rocky, Die »


Jean : les gens ne respectent plus rien Raymond.

Raymond : Ouais passons à autre chose si tu veux bien. La suite c'est Crybaby Cena, le Remi sans famille de la MDWF, contre un toxico notoire.

Jean: Edge ? Il est de retour ?

Carl: C'est méchant de l'enfoncer, il a arrête la coke depuis qu'il a perdu son titre.

Jean: Mais oui... alors le type chauve qui se frottait les narines devant l'arène en attendant son dealer devait être quelqu'un d'autre.

Carl: Voilà. C'était sans doute Elvis Supreme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:33




Je crache à la figure
des gens qui ne veulent pas être cools !


Relax, mon frère, reste tranquille sur le canapé et mate le show, le frangin est dans la place ! Cherche pas les morceaux de pommes, par contre, ici on marche à l'herbe: comme le disait le MC avant de finir dans la panier à salade et de s'en prendre pour 15 ans, « don't walk on the grass...smoke it ! » Tout un art de vivre !
De la fumée apparaît alors progressivement sous le MillioTron, jusqu'à finalement former un nuage tellement dense qu'elle donnerait à l'UnderTaker des envies de procès. Puis émerge peu à peu une silhouette s'avançant vers le ring de sa démarche chaloupée: Manny Ace, le croisement improbable entre le Roi Heenok et Doc Gyneco est dans la place ! Il fait un bref salut au public, adresse au chauve puritain représentant Familles d'Amérique (cousin outre-atlantique de Familles de France) le signe international du twix qui en langage gestuel signifie « peace ! ». Tirant une dernière taffe sur son cône d'herbe qui fait rire, le voilà désormais qui monte, physiquement sur le ring, spirituellement au septième ciel. Et attend désormais son adversaire, ou du moins fait mine de tant il semble quelque peu ailleurs (hé, le co-pilote, faudrait penser à l'atterrissage !).



Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
Your time is up, my time is now
You can't see me, my time is now
It's the franchise, boy I'm shinin' now
You can't see me, my time is now !


Attention Mesdames et Messieurs, dans un instant, ça va commencer, asseyez-vous dans votre fauteuil bien gentiment, tinlin tinlin tin! The Champ is here, le roi est dans la place, t'entends ? Grâce à lui, depuis peu, où qu'ils aillent, les lutteurs de la MDWF débutent leur promo de la même façon qu'ils entrent sur le ring. C'est nouveau, ça vient de sortir... à ceci près que maintenant qu'on est dans le show et que c'est pour venir jusqu'aux cordes, c'est normal ! Le rappaire s'avance de sa démarche pas chaloupée, lui (il ne carbure pas à la Marie-Jeanne, son trip, c'est plus les stéros. Mais chut, vous n'avez rien vu, rien entendu et toussa...), la tête vers le bas et murmuant quelque chose comme s'il insultait chaque membre du public. A lire dans ses pensées, la plage est quand même vachement productive en progéniture humaine ! Le voilà désormais entre les cordes, plus que près à offrir au Bob Marley version Streetwear un atterrisage sans parachute.


Carl: Yes on a retouvé des couleurs !


Jean: T'as changé combien de fois ce soir toi d'ailleurs ?

Carl: Au moins 3 fois... y'en a qui s'entêtent à me donner ce rose illisible. A croire qu'on me prend pour une...


Jean: Non, non... on ne penserait jamais ça...


Carl: Bon allez, Yo, t'ention les frangins, préparez-vous au clash !

Jean: On voit tout de suite que tu baignes là-dedans. Je suis sûr que ton neveu t'as réclamé un polo Von Dutch pour Noël, avoue !

Raymond: Un polo Von Hollandais ?

Jean: Laisse béton, Ray.

Carl: Wesh !

Dong !

Ca y est, la cloche démarre, la battle rap à coups de phalanges dans la gueule va pouvoir commencer ! John Cena se dirige vers l'ennemi et se met face à lui, droit comme un I. On voit qu'il a été entraîné dans un camps de marines pour le tournage d'un film, les vacances au boot camp, ça vous marque ! De l'autre côté de la paire d'yeux, Manny Ace se tient lui aussi droit comme un I, mais un I qui aurait été écrit par la plume d'un Verlaine shooté à l'absynthe jusqu'aux oreilles et déjà à moitié écroulé sur son bureau. Ca semble quelque peu perturber le rappaire (petite note de l'auteur: ah ben crotte alors. Parce que vu la gueule de l'affiche, on peut dire ça des deux, en fait. Je vais faire comment pour trouver mes synonymes, moi, maintenant, hein ? Hein ? Hein ? Bande de déguelasses, toujours à me refiler les affiches les plus moisies, j'vais porter plainte aux prud'hommes, tiens ! Bon, en plein accord avec moi-même, je décrète que le rappaire, c'est Cena, et le rapport, c'est Manny Ace. Et si z'êtes pas contents, c'est même tarif !), bref, je disais donc le rappaire ne semble pas trop savoir comment aborder le combat, ni même s'il a vraiment envie de lui taper dessus. Péché d'orgueil, peut-être ? Comme on dit, il faut se méfier de l'eau qui dort, même si là, elle dort quand même salement ! Tant pis, faut bien y aller, le rappaire (donc Cena, si vous avez suivi) tente de frapper le rapport (donc Manny, j'vous aide parce que c'est le début, mais après, il faudra vous débrouiller tout seuls !) mais le rapport (donc Manny, allez, c'est la dernière fois !) esquive ! Le rappaire ne perd pas de temps et tente une autre droite... esquivée une nouvelle fois par le rapport ! Une troisième...encore esquivée. Ca commence à devenir agaçant, cette fois, on va mettre la gomme ! Le rappaire se jette dans les cordes, tente une clotheline...encore esquivée par le rapport, mais le rappaire continue et tente de se jeter épaule le premier...encore esquivé par le rapport !

Raymond: Décidément, le rappaire fait tout ce qu'il peut, à chaque fois qu'il fonce vers le rapport, c'est mort !

Jean: Pas étonnant avec tout ce qu'il sniffe dans son blaire, sur la fumette il y va fort !

Carl: Ah mais je ne vois pas le rapport !

Et en effet, comme l'ont plus ou moins sous-entendu les pieds nickelés de la MDWF, à chaque fois que Cena tente une frappe contre Manny Ace, celui-ci l'évite dans une esquive aussi souple qu'improbable. On dirait une sorte de « boxeur ivrogne » version pelouse importée de Kingston, Jamaïca: inédit, mais efficace ! Et alors que le rappaire (v'la que ça recommence :-) ) tente une énième fois de s'en prendre au rapport, ce dernier esquive (encore et toujours) mais enchaîne par une prise portée en s'accrochant derrière la nuque qui donne finalement un Russian Leg Sweep ! Incroyablement bien porté malgré l'état supposé de son auteur ! Ce n'est pas fini, Manny Ace agrippe Cena par les cheveux (il n'en a pas beaucoup, mais il en a. Faut juste avoir une bonne prise !) et lui porte un football kick en plein dans l'abdomen (buuuuuuuuuuuuut !) puis se positionne cette fois en... DDT, sa prise favorite ! Mais il ne lâche pas prise, le cochon, le rappaire étant à terre, le rapport décide de le maintenir au sol et profite de la situation pour lui porter un headlock solidement ancré ! Attendez, Cena semble vouloir dire quelque chose, la régie, tendez-moi le micro... aaaaaaaaaaaaaaaaaargl mmmmmmmmmmmh rhaaaaaaaaaaaa ! Okay, traduction pour les néophytes qui regarderaient du catch pour la première fois: il a mal, le malheureux, il souffre de tout son être, et la pression monte au niveau de la tête qui devient rouge comme la dernière Ferrari de Jamiroquai. Une vraie cocotte minute, dans une ou deux minutes, ça va siffler ! Le rappaire se tort, en appelle au peuple (qui n'en a visiblement rien à taper), il dépense ses dernières ressources pour tenter de se dégager de cette prise infernale...mais il n'y arrive pas, Manny Ace s'est trop bien ancré. Ses forces l'abandonnent ! L'arbitre commence à lever le bras...

Et 1
...
Et 2
...

Raymond: Et trois, zéro !

Jean: N'essaye pas de faire de l'humour, Raymond, je te rappelles que Carambar n'a pas encore entamé de politique de recrutement, ils sont mêmes en plein plan social !

Carl: Mais il est où, mais il est où, mais il est où le main-eventer...

Jean:...

Et trois...

Non !
Le bras tient bon ! Résistes, John, résistes, prouves que tu existes ! Le rappaire se redresse peu à peu, c'est le second souffle, il a le Hulk Hogan qui pousse ! Le rapport n'en croit pas ses yeux, il resserre la prise comme il peut mais ne parvient pas à éviter l'inévitable: coup de coude dans les abdos ! Un deuxième, un troisième ! Manny Ace tente un coup d'avant bras sur le dos mais se fait violemment renvoyer dans les cordes pour se faire réceptionner en...coup de bélier ! John numéro 3 (Ben quoi, me regardez pas comme ça, quand c'est lui qui booke, vous croyez qu'il a des remords, hein ? D'abord ! Alors vengeance !), se tenant la tête qui a quand même pas mal dégusté, relève sa victime, lui colle un bon coup de reebok dans le nombril, puis monte sur le turnbucke...legdrop de la troisième corde, en plein sur la nuque. Ca devrait l'anesthésier un bon coup, mais le rappaire est un homme prudent: il saisit le rapport par la chevelure (alors que lui aussi a relativement peu de poils sur le caillou: ça leur fait tous les deux un point commun avec les CRS !) et l'aplatit dans un scoop slam !
Et là, attention les gens, c'est là qu'on porte l'estocade finale: le rapport est sur le dos, allongé de tout son long, tandis que le rappaire fait le signe de la lecture des lignes de la main...

YOU CAN'T SEE ME !


Le rappaire s'élance dans les cordes, s'époussette l'épaule et... five knuckle shuffle ! Le rapport a beau avoir le système nerveux à moitié endormi, un coup de phalange sur le naseau porté de cette façon, ça fait mal ! A son tour de prendre la tangente: se tenant le nez de ses deux mains, Manny Ace se relève, s'écarte, puis fait face à Cena déjà en position du « je regonfle mes reeboks, faut rentabiliser ses appuis aux pieds au maximum pour la porter, cette foutue prise de finition !" Coup de tatanne dans les abdos, le colis est prêt à être chargé, attention...

FU !
FU du rappaire porté sur le rapport qui s'éclate le dos contre le ring ! Il se couche sur lui (meuh non, rien de sexuel là-dedans !) et tente le pin:

1
2
3

!

Vainqueur du match: John Cena (le rappaire) !

Carl: Et un qualifié de plus dans le tournoi, un...

Jean: Hop hop hop, on se calme, Afro Beat, la fête n'est pas encore terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:33

Bien vu l'aveugle, à peine le match est-il terminé que le MillioTron s'excite. Pour diffuser une musique n'ayant encore jamais retenti dans une arena de la MDWF mais que tout fan de catch qui se respecte ne connait que trop bien !


No chance that's what you got. (ha ha yeah)
Up against a machine too strong.
Greedy politicians buying souls from us are puppets.
Won't find their place in line.
Now, tie a string around your finger now, boy.
'Cause its just a matter of time.
Cause you got...

NO CHANCE ! NO CHANCE IN HELL !


C'est la danse du canard, habillé d'un beau costard, le vl'a qui fait son malin, coin coin coin coin ! Vincent Kennedy McMahon himself, le seul l'unique est dans la place, Mesdames et Messieurs ! Lui, l'ennemi, celui qui dirige une fédération dont-on-ne-doit-pas-citer-le-nom est dans la place. Et il n'est pas venu tout seul, en plus, le cochon, avec lui, c'est tout un aéropage qui le suit au pas, un vrai chef d'état. On y trouve pêle-mêle Stéphanie (sa fille), Shane (son fils), Hornswoggle (son fils naturel) et Mr. Kennedy (son fils tellement naturel qu'en fait il n'aura jamais l'occasion de l'être). Heureusement, on sait de source sûre qu'il n'a pas demandé au staff la permission d'implanter une tente sur la rampe d'accès, c'est déjà ça. Mais ça n'en signifie pas moins que pour que la compagnie se montre aussi permissive, il doit y avoir du lourd ! Ce qui n'a pas échappé à certains...


Carl: Place, place, place ! Dégagez, les Placid et Muzo, je flaire un putain de scoop !

Montant tranquillement sur le ring, la bande à Vinny s'installe entre les cordes et le patriarche daigne enfin prendre le micro alors que le rappaire et le rapport sont encore sur le ring.

Vinny Mac: Bonsoir, public de la MDWF !

Le public: Bouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !

Y'a pas, décidément, une intervention du vieux ne passe jamais inaperçue.

Vinny Mac: SHUT UP !

Le public: BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Quelle prestance, quelle autorité. On est priés d'admirer, svp !

Vinny Mac: Croyez-le ou pas, la position que connait actuellement cetet fédération au sein du marché de la lutte professionnelle n'est en aucun cas pour moi un souci, il n'y aura pas de Monday Night War (note de l'auteur: d'autant moins que notre show a lieu le mardi, hé !) et je continuerais de mener la -biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip censure anti-promo concurentielle !- comme je l'ai toujours fait: où je veux, comme je veux, quand je veux ! Votre existence et votre hypothétique influence dans le business me font autant d'effet qu'un pet du coahc dans les backstages du Monday Night -biiiiiiiiiiiip !-. La seule et unique raison qui fait que le leader incontesté du sport-entertainement, me Vincent Kennedy McMahon, ai daigné venir jusqu'ici dans ce ring se tient ici devant vous en cet instant même...

Il pointe le rappaire du doigt:

Vinny Mac: John Cena !
John, je crois que toi comme moi avons de plus en plus de mal à le cacher, je me suis opposé de toutes mes forces à ton départ dans la compagnie, et ce d'autant plus qu'il n'y avait aucune rupture de contrat. J'avais de grands projets pour toi, mais tu n'as même pas eu le courage de venir te pointer dans mon bureau pour réclamer ta libération. A raison, quelque part, vu que j'aurais refusé, mais tout de même. Malgré ce manque évident de politesse, j'ai essayé d'être patient avec toi, j'ai envoyé un de tes proches amis te ramener à la raison, j'ai “mobilisé” ton psychothérapeute, mais malgré tout, tu t'es obstiné dans ton attitude. Et m'as poussé à utiliser les grands moyens: je suis allé voir moi-même ton actuel...”employeur” pour lui faire part de la situation. Etant un minimum intelligent, tu l'auras deviné, je n'y suis pas allé tout seul: la Dream Team des avocats de la côte Ouest ont fait partie du voyage, le genre de relations capables de te trouver un défaut juridique sur ton extrait de naissance pour prouver que tu n'existes pas. Mon ancien employé Irwin et moi-même avons alors calmement discuté. Et j'ai une nouvelle à t'annoncer: je ne discuterais pas des termes de ton contrat te liant ni à la MDWF ni à la -biiiiiiiiiiiiiiiiiip !-...


Serait-ce une bonne nouvelle ? John Cena cessera-t-il enfin d'être inquiété ? He's free, like a river, flowing through infinity, free ?

Raymond: Bon ben alors si tout va bien et que tout le monde est content, qu'est-ce qu'il vient nous casser les -biiiiiiiiiiiip, censure. Pas anti-promotionnelle, celle-là, la standard, celle qui nous permet d'être regardé par un jeune public !- le château branlant ? Même quand il n'est pas chez lui, il ne peut pas s'empêcher !

Jean: Le pire est que je suis d'accord !

Vinny Mac: ...Tout simplement parce que je n'aurais aucunement besoin de le faire ! Cena, ton contrat te liant à la MDWF est invalide sur le plan juridique ! Tu es officiellement un membre de la – biiiiiiiiiiip !- en fuite et en tant que tel, te voilà dans l'obligation d'obtempérer. C'est ça ou le séjour derrière les barreaux ! Je vais te surexploiter, Cena, te faire faire un règne de WWE Champion tellement long que même Kevin Nash n'aura pas réussi à faire pire, je te ferais lutter dans chaque house-show dans les quatres coins de la planète même dans les arenas de Trouperdu-city dans les montagnes rocheuses réunissant à peine 2000 personnes. Je vais te faire souffrir chaque jour que le bon Dieu fait, I guaran damn tee it ! Je te ferais soulever des monstres lourds comme des camions Australiens, je t'userais jusqu'à la corde de telle façon que ton seul espoir de salut sera un déchirement du muscle pectoral. A partir de maintenant, ta vie va être un enfer, et il n'y aura aucun espoir de salut, because you've got NO CHANCE IN HEEEEEEEEEEELL !

Stephie Mac (arrachant le micro des mains de son paternel, et criant d'une voix à fendre l'âme): Hunter, je t'en supplie, reviens à la maison! Chris Jericho, c'était qu'une aventure, un coup d'un soir ! Tout va être oublié, on va reprendre à zéro, papa continuera de te donner center stage en te donnant à casser du petit jeune et en te programmant pour un nouveau règne de dix ans ! Ne me forces plus àvenir te voir ici, reviens à la maison !

Hum bon...malgré la petite interlude courrier du coeur, John numéro 10 a beau être le héros du public de 7 à 77 ans, sans peur et sans reproches, il n'est quand même pas super rassuré, là. Peut-être serait-il bon de prendre le large, courage, fuyons !
Mais c'est trop tard: l'arène est cerclé de gardes de la sécurité...tous employés de la MDWF. Il n'avait pas menti, le vieux, on l'a bel et bien lâché, le voilà seul au monde (aucun rapport avec Tom Hanks !).

Jean: En voilà un qui sera parti de la même manière qu'il sera venu: avec fracas. Il ne pourra jamais nous la jouer discret comme tout le monde !

Raymond: Y'en a un en tout cas qui doit se frotter les mains. Qui c'est qui n'aura plus à se coltiner un partenaire qu'il ne peut pas voir en peinture dans un tournoi dont il n'a rien à secouer ?

Jean: Arrêtes ton char, Ben Hur, quelque chose me fait dire que tu t'es légèrement planté. Regardes qui arrives !

Et effectivement, quand on parle du loup, on en voit la queue (mais non, ce n'est pas sale !). Le General Manager le plus texan de la MDWF déboule dans l'arena littéralement en trombe. Sans limo, sans musique d'entrée, ni rien. J'espère que vous avez déjà fait chauffer les magnétos, c'est déjà collector !

Visiblement l'air soucieux, le voilà qui entame une longue discussion avec le clan McMahon. J'ai beau rapprocher ce putain de micro au maximum, y'a rien qu'on ne puisse entendre ! Tant pis, va falloir attendre jusqu'au bout. Ce qui risque d'arriver pas plus tard que tout de suite: Carl, qui lui a pu assister à tout ça au premier plan, est apparemment chargé d'annoncer la nouvelle à l'arena. Pose ton séant, Jacquouille, et ouvre bien tes esgourdes, ça s'annonce pas piqué des hannetons !

Jean: Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais vas-y, Carl, balance ta news !

Carl: Ladies and gentlemen,
Après de longues discussions, les différents partis sont arrivés à l'accord suivant. John Cena peut officiellement continuer son aventure dans le tournoi Tag Team en compagnie de notre General Manager, John Bradshaw Layfield, dont la finale se déroule dans le Pay Per View de la semaine prochaine. Sur permission exceptionnelle de Mr. McMahon, il peut même continuer à oeuvrer occasionnellement jusqu'à All About Money III si besoin était, évènement à la fin duquel il redevient propriété intégrale de la -biiiiiiiiiiiiiiiiip !- et sera contraint de quitter nos murs.
Toutefois, cette clause de semi-liberté lui prive l'accession à tout titre individuel de la Million Dollar Wrestling Federation et de ce fait, John Cena ici présent ne pourra participer au King of the Ring: la qualification revient donc à son adversaire, Manny Ace !


Shocking ! T'as entendu ça, le fan ?
Je récapitule: John Cena, le rappaire, bat Manny Ace, le rapport. Mais le rappaire ne peut pas participer au tournoi, donc c'est le rapport qui prend sa place !
Comment, c'est toujours pas clair ?

Vainqueur du match = le rappaire

Qualifié pour le King of the Ring = le rapport !


Allez, tournée de Doliprane pour tout le monde !

Raymond: Et bien voilà un nouveau favori évincé !

Jean: Oui mais c'est pas grave, lui c'est un con. !

Carl:Arrête, tu vas faire pleurer causette...

Jean: Oui c'est vrai. Esperons qu'il ne lise plus les show !

Carl:Comme tout le monde quoi !

Raymond: Allez c'était pour rire, on vous aime, paix dans le monde et à vendredi prochain pour un PPV qui s'annonce haut en couleur ! On saura qui sera le challenger au titre pour All About Money III et si on touchera le fond une bonne fois pour toute avec Juachim champion !!

Jean: J'ai hâte. A plus !

Carl:Salut les loutres cosmiques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 13:39

Bon show à tous, sauf ceux qu'on aime pas.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers et cette semaine, gros merci particulier à Black Jay Brawler, sans qui le show aurait sans doute été annulé.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été mal fait par IRS Les affiches ont été faites par Homer . L'affiche principale par Homer / L'intro et la plupart des couleurs par JBL

Crédits (segments)

Kevin Nash
Segment Kevin Nash w/ OUSK

René Duprée & HHH
Segment René Duprée / OBEY me, peasants !

Black Jay Brawler
Segments Black Jay Brawler

The Rock
Segment The Rock

Shelton Benjamin
Segment Shelton Benjamin et la triche

JBB & Hard Gay
Segment JBB & Hard Gay

Crédits (matchs)

JBL
Single Match: tournament's qualification
Manny Ace vs John Cena

Black Jay Brawler
Hardcore X Challenge
René Duprée vs OUSK

Single Match: tournament's qualification
Hébus vs Goldust

Single Match: tournament's qualification
Zizi Top vs Air Cra$h

Single Match: tournament's qualification
Maximum Capacity vs Masked One

IRS
Single Match: tournament's qualification
Shelton Benjamin vs Triple H

JBB
Single Match: tournament's qualification
Nosferatu vs Kevin Nash

Oeuvre collective
La mort de la MDWF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaffTech
Retraité
avatar

Nombre de messages : 1567
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 14:01

Bon, ben en tous cas, il y a de grosses surprises dans ce Payback...
La venue de Vince en est une sacrée d'ailleurs !

C'est toujours un régal de lire les shows malgré le manque d'activité et de bookers.
A ce propos, bravo à BJB qui, d'une, sauve le show en bookant un nombre incalculable (oui je me suis arrêté très tôt en maths on va dire) de matchs et plutôt de belle manière en plus... Chapeau bas !

Bon, allez, c'est pas bien de lire ça au taff... meuuuhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bafftech.com
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 14:33

Bon j'ai survolé le show ( big rédaction de français que je dois faire s'tapre oblige ) Et du peu que j'ai vu, ce show est vraiment bon !
La venu de Vince est plutôt marante, et le en + Rocky a fait un segment ^^
Sinon le grand nombre de match rajoute quand même un plus au show, car il y a pas à dire, un Payback rempli de match et de segment c'est mieu qu'un Payback rempli qu'avec des segments . Le segment/ Match Hard Gay VS Super Wrestler est GENIAL !
Bon je met un 9/10 et je file faire mon fucking devoir de français !

PS : de rien pour les booking, ce fut un plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 20:13

C'est décidé, j'engage BJB comme negre officiel pour le booking afro

Nan franchement, désolé pour hier les mecs mais j'étais vraiment dans un sale état.

Esnuite, vraiment bon show, qui m'a bien étoné. BJB a fait un travail énorme en rendant non seulement QUATRE matches, mais quatre excellents matches !

Très agréablement surpris de ma victoire également, j'y croyais vraiment pas Very Happy

Vinny Mac a la MDWF, et il est meme pas venu me faire un petit coucou Sad

OUSK se rebel contre Ricky le-comme-tout-le-monde-ici ? cyclops Comment notre no-life preferé va-t-il se sortir de ce petrain ? Shocked

Par contre, corrigez moi si j'me trompe, n'était-il pas cens y avoir un Duprée/Fisher dans ce show ? Very Happy

Bref, très bon Payback qui prépare comme il faut le PPV Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 20:18

@Shelton Benjamin a écrit:
Par contre, corrigez moi si j'me trompe, n'était-il pas cens y avoir un Duprée/Fisher dans ce show ? Very Happy

Gagner un match c'était un miracle de trop, on pouvait pas esperer que tu deviennes plus perspicace au passage Smile

Va voir les news.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 20:19

Si tu regardais convenablement le site, tu verrais que dans la parti new's on a le début du show qui a été non télévisé ! Et dedans se trouve 2 match de tournoi !

( Et TAC dans le fion ! Ca mérite un push ça ! )

EDIT : Merde IRS ma devancé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 20:30

Ouais ben c'est bon, je vous haie cag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 21:53

Alors faisons cela dans l'ordre

les dark matchs étaient marrants, de plus je pense que le fait du problème de booking rend du coup des matchs légers d'un payback bien marrants en news dark matchs !
Ouh putain Triple H viré de OBEY !! MAis où est-ce que je m'arrêterais un jour ?
Bon hardcore-X challenge pour une fois dans un parking, j'ai aimé la fin où je me tire avec la tuture de je sais pas qui !!
des bons matchs et de bons segments par la suite !!
bref du bon pour la prépa du ppv et de la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   12.12.07 22:50

Juste au passage pour le plaisir :

Citation :
BJB : Alors, un conseil ne tombe pas sur mon chemin...Ou...You will be punish !

Et allez, une catch phrase dans la gueule !

Triple H: I will be punish ? Petit rigolo.

affraid Mais personne ne sait conjuguer le passif ou quoi ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   13.12.07 13:07

en passant, ayant oublié de le mettre dans mon précédent commentaire^^
merci pour l eclin d'oeil de l'anniv Wink
d'ailleurs c'était pas du pastis ... mais bien du pineau des charentes ! et du calvados !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   14.12.07 10:01

4 réactions, ça doit être un record, heureusement que les non-actifs comme moi viennent quand même lire le show, qui était c'est vrai très sympa. De bons matchs même si un peu courts, des segments très chouettes: j'aime beaucoup ce que fait Duprée depuis quelques semaines (je suis pas rancunier) et le combat HG vs JBB fut fun. Le trio de commentateurs est aussi dans un bon jour, ils m'ont plusieurs fois fait marrer. Et Rock-E, excellent comme d'hab, un combat digne du mythique Edge vs El Grande Pubba.

Sinon vous êtes que des cons ! Smile


PS: c'est moi qui ait dit à IRS de mettre une allusion à Duprée. et ouais, je suis vraiment pas rancunier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   16.12.07 21:44

Bien joué JBL
On sent qu'il suit le parcours du John numéro 1 ^^ Plein de détail personnelle concernant les défi de Cena dans le segment de vinny mac. Chapo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payback du 11 décembre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payback du 11 décembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAW - 3 décembre 2007 (Résultats)
» RAW - 10 décembre 2007 (Résultats)
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: