AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   29.11.07 21:47

Les défis de ce match seront postés ici.
N'hésitez pas à consulter les règles en cas de doutes, ou à contacter, The Rock, John Bradshaw Layfield, Ted DiBiase ou Irwin R. Schyster. Si vous ne défiez pas sans avoir prévenu la direction, vous serez sans doute sanctionné au classement ainsi qu’au portefeuille, que cela soit dis. IRS est radin, presque autant que Ted DiBiase.. mais pas autant que JBL !

Pour nous contacter :

JBL

IRS

Ted DiBiase

The Rock

Rappel : Défis interdits Lundi si aucun défi n'a été effectué avant.


FIN DES DEFIS LUNDI 2 DECEMBRE 20 H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   01.12.07 23:48

Les jours passent et des avenirs se forgent…Ainsi que des amitiés…Souvenez vous…
Le temps passe et passe et passe
Et beaucoup de choses ont changé
Qui aurait pu s'imaginer que le temps se serait si vite écoulé,
On fait le Bilan calmement en s'remémorant chaque instant
Parler des histoires d'avant comme si on avait 50 ans.

Et oui, le bilan ! Les jours, les semaines, les mois et les années défilent à une vitesse prodigieuse...Nous nous retrouvons des années plus tard, la MDWF a fermé ses portes à cause de l’explosion d’une bombe nucléaire sur le sud du Massachusetts…Comme quoi, Poutine, faut pas le faire chier. Alors que certains lutteurs ont trouvés un job dans des fédérations les plus ridicules tel que la FAPW, mais d’autres ont décidés de raccrocher les bottes, choqués à vie de cette expérience incroyable, ils furent incapable de monter sur un ring…Alors que certains sont allés jusqu'à signer un contrat de développeur chez Apple ou encore devenir prof d’espagnol, quelques hommes ont eux noués des liens d’amitiés fort…Voir très fort…Prenons l’exemple de ceux qui ont fait chavirer vos cœurs lors des matchs qui seront à tout jamais gravés dans vos mémoires ! Je parle bien évidemment de Razor Ramon Hard Gay et de la Johnny B Brand ! Qui l’eu cru qu’une amitié aurait pus naître entre ces hommes qui pourtant ce détestaient jusqu’au plus profond de leurs êtres ! Un philosophe argentin a dit cela

« Impossible is nothing »

Vous en avez rêvé, le futur l’a fait, et pour vous ! En effet, des années après ce terrible cataclysme les lutteurs Polonais et Japonais ont connu des histoires fortes ensemble et ont mêmes achetés un même appart’, dans un quartier huppé de New York mais pour des raisons d’intimités des stars, nous ne donnerons pas le nom de ce quartier…

Ricky Martin : « Ma qué moi yé souis soure qué Masaki il a voulut s’installer au Quuens, y’a tout plein de Italiano, tout cé beau gosse avec lé torse musclé…Les pectoraux saillants qui…HMMM A mi me gusta las penis ! »

Oui…Bien joué c’est ça…Voilà que chacun des hommes s’installent dans le salon et décident de parler de leurs bons vieux souvenir à la MDWF…Vous vouliez certaines réponses à des questions qui sont en suspend depuis tellement longtemps, comment c’est terminé l’histoire entre Juachim et Alice, Hard Gay a-t-il trouvé l’homme de sa vie, comment la JBB ont-ils liés une amitié forte comme l’érection d’un JBL en rute…

Hard Gay : So so so les mecs...Je suis tombé sur un viel album photo de la MDWF ! Regardez ! C'est moi avec le titre !

Juachim : Oh mon dieu que sa nous rajeuni tout ça, j'ai l'impression de revenir 20 ans en arrière.

Polak : C'est un peu le cas faut dire.

Juachim et le reste de la Brand ( Fathom étant toujours là, et Serge les ayants rejoins ) se mettent assis au coté de leur copain Hadogay, pour regarder les jolies photo de famille.

Hard Gay : Faut dire que ta victoire était quand même assez étrange, Carlos t'avais donné le secret du couloir, secret qui se transmet de génération en génération de Fisher et tu l'as sortit en match, dans un Fatal four Way contre Hébus, Edge et Bafftech...Je me souviens que le public était tout feu tout flamme...Un des plus beau souvenir de la MDWF je pense.

Juachim : Oué, c'est vrai. Sacré secret quand même. Mais bon, oh, regarde, si ce n’est pas Armando ? Je ne me souvenai plus qu'il ait aussi mauvaise mine après l'accident. Tu as des nouvel de lui depuis toi qui étais grand copain avec ?

Hard Gay : Bien sur, il est retourné à Cuba pour faire un coup d'état contre Castro, mais il a arrêté et c'est fait castrer ! Du coup il est retourné aux Etats-Unis où il a fait plusieurs années de prisons pour détention illégale de produit cubains puis il est devenu prof d'Espagnol dans une école de Jésuite... Il m'a dit que grâce à ça, son trou de connaissance c'est largement agrandit... J'ai pas trop compris pourquoi il m'a dit ça mais bon... Sinon il a du laisser son "cliente" qui a été recruté par Pinder... Maintenant je crois que Hébus travail dans les cirques... mais je suis pas tout à fait sur... Je lis pas trop la presse, vous avez lu des trucs sur lui ?

Serge : Moi j'ai entendu dire qu'il est devenu la mascotte 2027 pour " tic tac super mega fraîcheur d'après guerre ". Leur ancien " George " est décèdes durant ce tragique accident. Ces tristes à dire pour lui, mais je pense que sa a du lui profiter, il est peu être devenu moins agressif.

Citation :
FLASH INFO ( oui la télé est toujours allumé chez nous ) : Une nouvelle tragique, il semblerait que le manageur des Pub Tic Tac, étant également connu pour les bonbon Choco, a été victime d'une attaque de drogués. Effectivement, il a été victime d'une attaque massif de drogués, lancé par sa mascotte, l'ex lutteur, Hébus.
Serge : ... ou pas.

Hard Gay : Oh merde... Et dire que Bubus était si doux...

Serge : Lavé avec Mirlaine

Hard Gay : ?

Juachim : Hey les Gays ... pendant que vous étiez en train de fantasmez sur les gros muscles de King Kong, je suis tombé sur une jolie photo.

Fathom : Oh mon dieu. Cette photo est colector. Une photo de Goldust & Kevin Nash, se tripotant les cheveux. Dit moi Hado, cette sorte de rituel est normal chez les membres de la OUSK ?

Hard Gay : Sa dépendait pour qui, on a eu pas mal de gestes de ce genre entre membre, un peu comme Laurent Blanc et Barthez pendant la coupe du monde 1998...Moi j'étais plutôt du genre à regarder si Hébus n'avait pas poux... Alors que Armando et Ricky eux s'enfermaient dans le bureau pendant une petite demi heure... Mais... Je crois que...

Juachim : Quoi ?

Hard Gay : Me dis pas que eux aussi...

Serge : Mais de quoi ?

Hard Gay : Pas possible, pourtant Armando draguait toutes les nanas... Il pouvait pas en faire partie...

Juachim : Ils était gay ?????

Hard Gay : Ils jouaient à PES... Putain j'y crois pas !

Le Groupe : DEGAINE TA RACE !!! LA RAGE D'APRES APOCALYPSE !!!

Et oui, on change pas les bonnes habitudes, meme 20 ans plus tard. Hard Gay se torture l'esprit encore et encore après avoir réaliser que son ami Cubain était du meme bord, du même bateau, de la meme peniche. Et oui, armando aussi sucher les péniches. Polak, continue de tourner les pages de l'album photo et tombe cette fois ci, sur un souvenir 100% Unique. Un pure moment JBB, un pur moment Ousk. Sur cette photo, Alice, Juachim, et d'autres membres de la défunte MDWF. Alice & Juachim, mari et femme. Vous n'y croyez pas ?
Tous les regards fixent la photo des deux amoureux transis que sont Juachim et Alice... Alors que ce dernier lui veut tourner la page... Et oui, tout avait commencé d'une façon si étrange... Je suis sur que vous voulez savoir le pourquoi du comment... C'est partit !

Citation :
Nous nous retrouvons dans les couloirs de la MDWF, alors que Carlos fait des aller retour et nettoit les portes des GM et patrons, Alice elle se balade... Puis on entend crier
"Hey mamoiselle HEY ! FUUU FUUUUUU".
Alice se retourne et voit John Cena avec bande de méchants racailloux

"Hey Mamoiselle, tu sais que t'es charmante ! Sa te dirait un 5 à 7 toi et moi dans un lit"

Alice est alors totalement désemparé, que va t'elle faire contre ces gangstas ? Et bien facile, elle va leur collé la plus grosse branlé qu'ils n'ont jamais eu. Alice est sur le point d'établir un nouveaux records dans le timing des défaites de John Cena. a un ans quasiment jour pour jour, Alice va botter le cul de Cena comme l'a fait Kevin Federline l'an passé. Elle est sur le point de commencer et à la fois d'en finir ( oui, ne sous estimer jamais le pouvoir d'une femme ) Quand soudain :

Juachim : HEYY !! Laissez la tranquille !!

Alice : Mais qu'est ce que tu fais là espèce de débile ?

Juachim : Je viens à ton secours comme le ferait n'importe quel gentleman. Enfin, moi je suis pas n'importe qui hein ... HEEE HEEE !!!

Juachim arbore un sourire débile au côté de la dame qu'il aime depuis tant de temp. Sans compter son intervention inconsidérée, le voila dans les griffes de Cena et des autres gangsta, qui commence par lui foutre une belle raclée. Alice prise de panique ... RENTRE DANS LE TAS. Un gangsta à gauche avec une technique de projection apprise par Hébus, un gangsta à droite avec une petite feinte signé Ricky The Geek, et un OH REGARDE - FRANCOIS BAYROU EN VELO MOTEUR qui déstabilise complètement John Cena. Elle fini par faire dégager Juachim de cette enfer, et les deux s'échappent de justesse. Suivi de très prêt par Cena et son Chain Gang, on se retrouverai presque dans une scène de Prison Break, les deux rescapés s'enferment dans une pièces. Ni vu ni connu, ils echaperent à la menace.

Juachim : Et bien, je suis content d'avoir pus vous aider.

Alice : De quoi ?

Juachim : J'espère que vous n'avez pas trop eu peur.

Alice : Nan mais, j'espère que tu plaisante ?

Juachim : Voulez vous sortir avec moi ?

Alice : Mais en plus il ... euh ... quoi ?

Juachim : Vous avez très bien compris.

Juachim regarde fixement, Alice, qui avait pour habitude de recevoir des messages débiles à cette période. Elle semble assez désemparer, et regarde le membre de la Johnny B Brand, sortir de sa poche, un tube de Ketum, pour massage ferme, et virile.

Alice : ... euh ... bah ...

Juachim : C'est moi qui paye le rendez vous !!

Alice : Bon bah alors, pourquoi pas.

Le premiez rendez-vous se passe donc dans un Kebab (pas con le Juachim) puis dans des grands restaurants américains (normal, c'est Alice qui régale)(Quel beau jeu de mot), les rendez-vous s'enchaînent à une vitesse effréné ! Qui l'eu cru ? La belle et la bête ont trouvés leur jardin d'amour, Alice est charmé par ce personnage, d'une envie de plaire des plus touchante, elle lui caresse la main en ce jour de la saint Germain...

Juachim : Vivement la sainte marguerite

Et les lèvres s'approchent et s'échangent leur sentiment les plus profond. Puis deux ans plus tard, une idée vient traversée l'esprit de notre Polonais... Il est fou amoureux et elle ne cesse de lui montrer ses sentiments...Il se jète à l'eau... Pour se rafraîchir les idées... Puis se lance... Histoire d'être sur
Et il fait sa demande "Toi ma belle, ma chaire, mon sang, toi à qui je ne cesse de penser chaque jour que Bataille et Fontaine font, veux-tu m'épouser ?"

Alice : Nan



Alice : J'déconne

Et oui... L'union sacrée est arrivée... A peine 3 mois plus tard, le mariage à lieu, fait par le prêtre Hard Gay qui scelle leur amour, à ce moment là, tout le monde se dit, rien ne pourra les séparer.


Quelle belle histoire non... Mais alors que nos personnages sont plongés dans leurs pensées

TILITILITE - Le téléphone de Juachim sonne...

Juachim : Allo ?

??? : Gros connard de merde tu décroches enfin !

Juachim : C'est toi Alice qu'est ce que tu veux ?

Alice : Tu m'as pas payé ma pension alimentaire enflure de merde ! Donne moi ma thunes !

Juachim : Mais je t'emmerdes espèce de putes, va crever !!!!!

Oui, entre nos deux personnages, c'est toujours l'amour fou.

( la suite bientôt ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   02.12.07 13:54


TF1


Nikos Aliagas: Mesdames et Messieurs , bonsoir ! Bienvenue dans cette nouvelle édition de la « Star Academy », l'émission qui fait de vous des stars ! Au cours de la semaine dernière, l'élimination de Noémie a provoqué un véritable scandale au sein du château. La tension est à son comble, des amitiés se sont brisées, désormais, c'est chacun pour soi. Mais retrouvons tout de suite nos...


M6


Michael Youn: MOOOOOOOOOOOOOORNING LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIVE ! De 7h00 à 9h00, l'émission qui réveille les voison. Les...VOISINS !


Ciné Cinemas


Le générique: So bye-bye, miss american pie.
Drove my chevy to the levee,
But the levee was dry.
And them good old boys were drinkin’ whiskey and rye
Singin’, "this’ll be the day that I die.
"this’ll be the day that I die."



MDWF TV


Super Wrestler : LE SUPER WRESTLER. Maintenant, je puni les gens qui vont contre la moral, je détruit l'avenir des lutteurs qui s'imposent grâce au règnes de la terreur. Je sais ce que tu te dis, tu pense que j'ai triché durant mon examen de Super Héros ? Hein ? Et bien non, il se trouve que j'avais les capacités à devenir l'homme que je suis maintenant. Et pourquoi ? Je te le demande. Je suis le Super Wrestler, je suis là pour combattre la veuve et l'orphelin.



Le monde va mal.
Jamais saut générationnel n'a eu dans toute l'histoire de l'humanité des conséquences aussi catastrophiques: QI moyen de la jeunesse divisée par deux par rapport à celui de leurs parents, niveau de subtilité cessant de s'enrichir à partir de la maternelle Grande Section, sens de la répartie telle que Macaulay Culkin pourrait facilement passer pour Dwayne Johnson, énumérer les nombreuses preuves de cette affligeante dégradation intellectuelle serait aussi long et fastidieux que la lecture du bottin téléphonique. Les faits sont là, dans toute leur horreur, et l'on ne peut s'empêcher de se poser la question existentielle suivante: « Mais putain, qu'est-ce qu'on a bien pu faire pour en arriver là ? ».
La réponse est simple: rien. Non, gars, c'était pas ta faute, t'as fait ce que t'as pu. Ne cherchons pas de quelquonque responsabilité dans un défaut d'éducation, car comme l'aurait dit l'agent Mudler, « la vérité est ailleurs ». Et c'est cette vérité que nous allons dévoiler ic, devant vos yeux ébahis.
TOUT CECI EST UN COMPLOT !

Mais sans plus atendre, retrouvons une figure bien familière aux yeux des fans de la MDWF. Il était une fois dans l'Ouest des rues de New York city, la nuit...


AAE: * Pouf han !, puta, il court vite, ce con ! * Hey, là-bas, plus un geste ! Rends-me mon larfeuille ou j'appelle la police !

Pas de réponse.

AAE: Cabron, sois chic, au moins ! Y'a ma carte bleue, dedans, et ma carte de visite ! Puis ma securidad sociale ! La fin de ma paye du mez ! Et mon carnet d'adresses de todo les membres importantes de ma profesión ! Y'a tout ma vida, là-dedans, fumier ! Fais gaffe, estupido, j'ai des relaciones avec Gilbert Collard, si tu me piques mon existencia, je vais te ruiner la tienne ! * pouf han !*

C'est fou comme ça a l'air de lui faire de l'effet, à l'autre gusse !
Allez, cours, Forrest, cours !


AAE: Ah, cette vez, je te tiens. La bourse ou la vida. Ou les dos, ça m'est égal !

Le faucheur de larfeuille est acculé au mur, et à voir la tronche que tire notre Armando National, il n'est pas d'humeur à gracier sa victime. C'est l'heure de la peine capitale !

Le pickpocket: Tsssssssssss...

Il regarde le Cubain de son oeil vitreux, puis le mur, semble hésiter quelque secondes...
Et grimpe dessus !( Précision de l'auteur: le mur est ausis haut que parfaitement lisse, on vous laisse donc imaginer le niveau de la performance !).


AAE: Puta, ma c'est qui, ce type ? Spiderman ?

Mais il ne se démonte pas pour autant, le coco cubano: puisqu'il l'a fait, y'a pas de raisons qu'il n'y arrive pas aussi !
A la une, à la deux et...
Bon ben, lui, c'est pas Spiderman.


AAE: Mierda ! Tu vas me le pagar, enfoiré ! J'te retrouverais, je te ferais des suplicios dignes de l'Inquisition et tu me supplieras à rodillas de t'épargner !

Mais en guise de réponse, il n'entends que le cri d'une voix de plus en plus lointaine:

Le pickpocket: Dégaine ta raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaace...

Et vlan, patron, une soirée de foutue pour la 13 !
Mais apparemment, les ennuis ne sont pas terminés pour le père Armando, voilà qu'un espèce de géant au long poil et tout en noir de la tête aux pieds l'interpelle...


???: Eh petit, ça va ? Je viens de voir ta petite course, assez impressionnante. T'as failli l'avoir ce piqueur de portefeuille. Au fait, tu t'appelles comment ? Moi, c'est N. Et tu fais quoi dans la vie ? Sportif ?

AAE: Mon nom es Armando Alejandro Estrrrrrrrrrrrrrrrada, ha ha ! Et je suis, euh... sans emploi actualmente. Ce portefeuille, c'était tout ce qu'il me restait: je suis dans une mierda noire, senor !

N: Bon, j'ai une proposition à te faire. (il lui tend une carte de visite) Viens demain, à cette adresse, à 9h. Et surtout, soit à l'heure, petit.

La chance de sa vie ? L'opportunité qu'il attendait enfin ? Quoiqu'il en soit, comme on le dit dans les films de « famille » de Coppola, c'était là une proposition qu'il ne pouvait pas refuser. Surtout qu'il n'avait plus un rond en poche et qu'il était prêt à faire à peu près tout et n'importe quoi. Surtout le deuxième. Sur ce point là, il ne serait peut-être pas déçu...

Le lemdemain, à l'heure dite. Vu la gueule du bâtiment, imposante, ultra-moderne et propre (à New York, c'est rare !), le grand type d'hier soir est sûrement l'employé d'une multinationale. La classe ! Le pauvre Armando n'en croyait pas ses yeux, il était comme la belle Cendrillon qui vient de voir la citrouille changée en carosse !
Prenant un passe lui donnant l'accès à un ascenseur aussi imposant que le reste de la batisse, il arrive jusqu'à un étage spacieux à la décoration très...minimaliste (on va dire ça comme ça !). Un tas de types tout en noir sont visiblement réunis en cercle, et le grand chevelu d'hier soir semble faire partie du lot. C'est d'ailleurs lui qui prend la parole.


N: Messieurs, merci d'être venus. Si vous êtes ici, c'est que vous représentez l'élite de notre société. Les meilleurs des meilleurs. Et pour nous en assurez, vous allez maintenant être soumis à une serie de tests. Ceux qui réussiront pourront peut-être rejoindre notre organisation. (arrivant devant une salle, avec une porte etsampllée "N°1") C'est ici que tout commence.

Première épreuve: des sièges tout droit sortis de chez Bang & Olufsen (ils ont vraiment les moyens, les salopiots !), et une table tenue à distance plus que respectable de ceux-ci.

N: Messieurs, veuillez prendre place. Comme vous le voyez, vous avez tous un laptop en votre possession. L'obejectif est simple : Vous vous connectez sur une E-Fed, et vous nous balancez la meilleures orgumentation possible. Et on évite les sites porno, compris? Prêts ? C'est partie !

Candidat n°1: Ostie de tabarnak, j'ai même pas eu le temps de demander conseil à l'academy !

Candidat n°2: Parle pour toi, moi ça fait une éternité que je recherche Chris Benoit. D'ailleurs, tu l'as pas vu ? J'ai cru l'apercevoir près de la machine à café l'autre soir...

Candidat n°3: Bon, la Mama en manager, c'était moisi. Mais là, je tiens le bon bout: un kid tout droit sorti du collège, ça c'est fashion ! Encore plus fort que Kevin Federline ! A moi les victoires, je vais enfin valoir quelque chose à ce putain de jeu !

Tout le monde étant visiblement très inspiré, il ne restait plus qu'à mettre tout ça en pratique. Petit problème: ca a beau être rigide, un laptop, mais s'appuyer sur un dossier de chaise pour tapoter dessus, c'est aussi pratique que de courir un 100 mètres avec des talons aiguilles.
Y'en a un qui dans le lot semble enfin avoir une vraie idée.


AAE: Permettez-me que je vous empreinte la table...

Criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuoui !

N: Messieurs, le temps impartie est écoulé. Veuillez poser vos laptops, et me suivre jusqu'au deuxième test.

Round 2, fight ! Cette fois, fini l'aspect studieux, c'est ambiance fête foraine: un décor mimant quasiment à la perfection New York by night, des figurines servant manifestement de cibles, on a tout pour s'amuser au stand de tir. Seul détail: ils n'ont pas fournis les pistolets à bouchons...

N: Je suis sûr que vous avez tous essayez de draguer une jolie demoiselle en lui prouvant votre dextérité dans un jeu de tir tel que celui-ci, dans une fête foraine. Et bien cette fois, essayez de nous impressionner nous. Bon je vous préviens, la récompense ne sera pas la même.

C'est parti mon kiki ! Faisant preuve de leur sagacité et de leur professionnalisme habituel, les invités scrutent attentivement les cibles en cartons bizarroïdes défilant sous leur nez, gardant en tête la consigne de leur instructeur. Il faut être mé-tho-dique !

BRATATATATATATA BOUM BOUM PAN PAN PAN !


Ah ben non.
Tiens, on vient de me dire dans l'oreillette qu'il y en a un qui n'a pas moufté !


AAE :...

Sage comme une image, lo cubano.
Une cible en carton bien particulières se mettent alors à défiler. Et là, comme lorsque quelqu'un vient de prononcer trois fois le nom « Beetlejuice », le voilà qui se réveille !


BLAM !


N: Petit, à quoi tu joues ? Pourquoi t'as shooter ce type ?

AAE: Ma ça me semble évident, no ? Les autres avaient peut-être una sale gueule, ma à part ça, nada à leur reprocher, ils ne valent rien. Lui, là, qui tient dans ses manos « La répartie de Dwayne Johnson pour les nuls ». Visiblement, c'est un grande fan, au punto qu'il veut faire tout pareil. Pourtant, il n'a pas les lunettes de verres fumées ni le coffret DVD collector de « Bienvenue dans la Jungle » dans la poche de sa chaqueta. Et il a plus la tronche du gros beauf se pointant dans la salle de Gym avec ses muscles huileux por draguer les nanas du cours d'aérobic que d'une verdad star Hollywoodienne charismatique !
Puis el segundo, là, celui déguisé en Super Héros, el Ivanhoé de l'America qui pourtant affiche un écriteau «  je suis là pour combattre la veuve et l'orphelin », ça fait erreur de casting. Et en plus, un héros de Marvel Comics, c'est byen bâti, et lui est monté come une tringle à rideaux !
Puis el troisième, celui qui a l'air de gueuler come un putois. A le veder fâché tout rouge, on le sent avec une verdad envie de découdre, ma vu la posture qu'il prend, on voit tout de suite qu'il ne sait pas se battre. Ca joue les caïds ma ca ne ferait même pas el ménage dans el bac à sable !
Et enfin l'ultimo...Vu la posture réfléchie, on devine que ça doit être lui el leader de la bande. Il fait en tout cas des esfuerzos visibles por paraître posé, concentré et en imposer par son intelligencia. Le problema est qu'il fait moins penser à la statue d'el penseur de Rodin qu'à celui qui dort en classe dans el dernier rang au fond à droite. On a un profil de meneur d'hombres ou on ne l'a pas. Lui ne l'a pas !
Par contre, celui-là là, c'est l'arbitre. Il est dangereux, ce cabron, c'est le genre à vous clouer un destin: il peut compter jusqu'à trois !


N (absorbé dans ses réflexions): Mmh, intéressant...

Un collègue de « N »: Messieurs, bravo pour votre prestation. Veuillez me suivre dans la salle numéro 3, je vous prie...

Estrada s'apprête à les rejoindre, mais sent une main violemment posée sur son épaule:

N:Petit, toi, tu viens avec moi. Tu as des manières un peu non-orthodoxes, mais je sens un certain potentiel en toi. Tu me rappelles quelqu'un, il y a quelques années... J'ai une proposition à te faire, si tu es intéressé...

Fast -forward sur la phase de grande explication mais l'essentiel est bien là: vous l'aurez compris, les résultats catastrophiques du changement générationnel sont le résultat d'une tentative d'infiltration...par des êtres venus d'ailleurs !

AAE: C'est pas un peu troppo tôt por el poisson d'avril ? Il est planqué où, Marcel Béliveaux ?

N:Tu crois que c'est une blague ? Tu ne trouves pas que depuis quelques temps, il se passe des choses bizarres ? Repense au voleur de porte-feuille hier soir... le fait qu'on ne trouve plus une seule bonne bière dans le coin... qu'on nous bombarde de messages clamant que les pizzas et le McDo, c'est mal... et JBB prochain prétendant au titre mondial... Tu ne vois donc rien ?

AAE: Vu sous cet angle...

N:Je te laisse 24h pour prendre une décision. Si tu veux essayer de changer tout ça, tu vas devoir sacrifier pas mal de chose... toute ta vie. Tu n'existeras plus, Il ne te sera plus possible d'aller louer un porno au videoclub du coin, ni d'aller chercher ta cargaison de cigares en traversant tranquillement la frontière.

Dilemme. Une décision comme celle-là n'était pas facile à prendre. Le père Estrada était motivé, mais était-il prêt à renoncer à tout ce qu'il avait connu jusqu'ici ? Disparaître pour de bon ?
La réponse tout de suite, soit 24h00 pile poil plus tard...


Le boss (avec une sacrée paire de culs de bouteilles sur le pif !): Han, fini, plus de compte Estrada, plus d'avatar, je te formatte C: , mon Lulu ! Je fais un ctrl alt sup sur ta vie passée, tu es officiellement décédé ! Te voilà désormais membre de l'agence non-officielle la plus puissante des Etats-Unis, nous vivons dans l'ombre pour protéger la terre de la menace de l'Univers. Te voilà désormais membre officiel des

Monstrueusement et Inhumainement Bons !




Y'a pas, ce look, ça en jette. Voilà notre Cubain symbolique paré pour une nouvelle « vie » ! A quoi tout cela va ressembler ? Réponse au prochain épisode !
Note de l'auteur: les deux vedettes sont de la même hauteur sur l'affiche, mais dans les faits, il fait bien un Estrada et demi pour faire un Kevin Nash. N'insistez quand même pas trop là-dessus, même à la OUSK, il y a des sujets qui fâchent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
R.R Hard Gay

avatar

Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   02.12.07 16:37

Les jours passent et des avenirs se forgent…Ainsi que des amitiés…Souvenez vous…
Le temps passe et passe et passe
Et beaucoup de choses ont changé
Qui aurait pu s'imaginer que le temps se serait si vite écoulé,
On fait le Bilan calmement en s'remémorant chaque instant
Parler des histoires d'avant comme si on avait 50 ans.


L'amour est une chose merveilleuse vous ne pensez pas ? Elle apporte tellement le bonheur dans une vie, autant pour l'un que pour l'autre. Juachim & Alice ont vécu un amour réciproque pendant plusieurs années, avant de se terminer en eau de boudin à cause d'une vielle histoire de dette avec la mafia croate. Nan mais sérieusement, qu'est ce que c'est que 50 Millions de Dollars ? Hein ? Trois vies d'éboueur ? Que né ni.
Cependant, toutes les histoires d'amour ne se sont pas terminer comme de la merde ... je cite " Espèce de putes, va crever ". Non, car une histoire bien réel a eu lieu entre les membres de la Johnny B Brand et Razor Ramon Hard Gay. Une histoire qui les as tous conduits ensemble aujourd'hui.


Juachim : Putain, mais quel salooope !! Bon, on en était à où ?

Polak : On vient de trouver une photo de Shelton Benjamin après une victoire contre John Cena.

Fathom : Oué, mais c'était pas la photo falsifié qu'on devait lui envoyer ?

Juachim : Si si je crois.

Polak : Ah bah merde alors.

Hard Gay : So so so...J'ai trouvé la perle rare du moment. Une photo d'Armando San avec IRS. C'était quand même un pure moment d'anthologie ça. C'était le jour où une vielle caisse de cigare a été envoyé directement en Afrique du sud et qui a provoqué la déforestation. Les pauvres petits poneys. C'était une époque bien dure pour eux, et aussi pour moi, Etienne Daho c'était même déplacé pour aider les petits poneys.

Serge : Les pauvres Poneys.

... Versons tous une petite larme pour cette race qui c'est éteint ce jour funeste ( Dommage que le Hébus ne s'éteint pas lui ) (Et Dieu sait qu’il chaud bouillant)

Polak : Tiens, par contre ça, c'était du lourd.

Polak tient entre ses mains, une photo qui va bouleverser le monde de la lutte, de la MDWF ainsi que de ces alentours. Sur cette photo, connoté +1 chez Codac, un Hard Gay empoignant Juachim. Un signe d'amitié qui n'avait jamais été démontré encore. Vous vous demandez sûrement ce qui c'est passer pour que la situation entre deux des meilleurs ennemis de la Million Dollar Wrestling Federation, devienne ainsi, et bien, je pense que nous pouvons vous la conter aujourd'hui.

BACK TO THE FUTUR BABY !!!

Citation :
On se retrouve dans New York, alors que la MDWF préparait un show au Madison Square Garden, les lutteurs étaient eux de sortis dans différents endroits de la ville...Visité ces endroit magnifiques que sont le Chrystler Building, Empire State Building, le World Trade Center...Euh non, pas le World Trade Center je crois qu’il est en rénovation…Chacun visite la Big Pomme alors que certains préfère visiter…

Hard Gay : HOOOTT DOOOOGG WOOOOOOOOOO !!!!!!!!!!!!!!!

Et oui ! Alors que certains ont une soif d’apprendre l’histoire de New York, d’autres préfèrent manger de grosse saucisse avec une sauce qui dégouline le long de la bouche…Après tout, chacun sa passion non ? Depuis quand les Japonais sont ils intéressés par l’histoire ? Hard Gay se pointe donc devant le vendeur de Hot Dog et lui demande un maxi gros, super énorme, giga chouette, avec un giga sauce blanche…Tout ce qu’il aime. Malheureusement…

Hard Gay : BORDELLLLLEEUUUUHHHHHH !!!! Mon portefeuille !! Je l’ai oublié IEEEEE !!!! Comment je vais faire pour manger si j’ai pas d’argent moi ?

Hard Gay se roule par terre tout en chouinant, c’est alors que surgit une ombre derrière lui

??? : Hého c’est pas finit ce boucan ? J’aimerais bien manger une gros Hot Dog moi alors dégage là le machin en cuir et laisse passer les vraies stars !

Hard Gay lève la tête et fixe la personne…JUACHIM

Hard Gay : BAKA !!! Je préfère les saucisses plus que toi ! C’est vital pour ma personne tu comprends ? Je t’en supplie petit Poney…

Juachim : Polonais

Hard Gay : Oui, petit Polonais ! S’il te plait, paie moi un Hot Dog ! Je te rembourserais !

Juachim : Okay ! Alors dis moi que tu aimes les femmes !

Hard Gay : Moi que tu aimes les femmes…Pourquoi ?

Juachim : Si tu joue au con c’est mort GayGay ! Dégaine ton cul ! Je me prend UN HOT DOG !

Alors que Juachim est servit par le gros américain pleins de graisse parce tout le monde le sait…Un américain sa bouffe beaucoup et de tout…Hamburger, Hot Dog, Enfants (C’est Poutine qui l’a dit)… Puis Juachim le déguste devant un Hard Gay qui le regarde en chien de faillance…Au fil des bouchées, Hard Gay se sent horriblement triste, et il se met à pleurer

Hard Gay : BOUHOUUUUUUUUHOUHOUUUUHOUUUUU

Comme ça on est sur qu’il pleure…Mais Juachim le regarde et sent son petit cœur triste…Il sent une certaine pitié envers Hard Gay et s’approche de lui, lentement, s’assois à côté…

Juachim : Bon Gros Gay…J’aimerais vraiment t’aider en te payant un Hot Dog mais j’ai plus d’argents…

Hard Gay : BOUHOUUUUUUUUHOUHOUUUUHOUUUUU

Juachim : Mais j’ai sans doute un moyen de régler le problème, sa t’intéresse ?

Hard Gay : Snif…Gnouf…C’est vrai ? Snif…

Juachim se lève et siffle un gros cou, c’est alors que Sofia sort d’une poubelle…Se mange par terre…Ramasse ses dents...Puis se met en « position », la jeune Polonaise se met dans la rue et interpelle un homme puis lui montre ses grosses protubérance mammaire (et non pas ma mère en encore Mamère…Sa intéresserait personne de regarder un militant vers ayant une moustache à la Brassens…Même si parait il que la mère de Mamère fût maire à Boulogne sur mer). L’homme fixe donc les nibards de notre appât alors que Juachim vient chiper le portefeuille de notre cher Monsieur Pervers (Un certain Ricky).


Yé pas moi !

On sait tous que tu en est donc pas de soucis là-dessus…

Hard Gay : Waaaaa trop fort la technique !

Juachim : Et voilà ! Maintenant, tu peux te pailler un Hot Dog tout beau tout chaud…Pas besoin de me serrer dans tes bras ma grande…Je tiens pas à ce que les autres voient ça…

Hard Gay est toute heureux et avale la saucisse d’un seul trait sous le regard médusé du membre de la JBB alors que au loin Ricky lui prend encore des photos des mamelons de notre chère-demoiselle-qui-porte-le-nom-de-la-capitale-de-la-Bulgarie avec son I-Phone fraîchement acheté sur Ebay.

Hard Gay : Hey ! Moi aussi je veux essayer ! Je peux hein ? Hey dis je peux ?

Juachim : Euh ouais essayes…

Hard Gay se met à siffler Alice qui arrive en gueulant et en l’insultant de tous les noms…Elle est à deux doigts de glisser sur une dent laissé par Sofia puis se met à draguer un mec…Sumitani arrive derrière le dragueur mais au lieu de lui voler son portefeuille…

Hard Gay : Fesses Moelleuses WOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Hard Gay préfère tripoter les fesses de la victime plutôt que lui prendre son argent…

Juachim : Y’a encore du boulot…

Hard Gay veut retenter sa chance ! Il redemande à Alice de draguer quelqu’un mais…

Alice : Salut beau gosse !

??? : ?

Alice : Sa te dirais pas qu’on…

??? : T’as vu ta gueule ? Tu déconnes ou pas ? Jamais de ma vie je me taperais une bridée !

Alice : NNNNNAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNIIIIIIII ???


Nan, mais vous avez tous cru que CET Homme pourrait faire quoi que se soit de toute façon ?

Jean-Marie : N'est-il pas vrai que votre copain essaye de me subtiliser mon porte feuille n'est ce pas ?

Hard Gay : Sooo ... Hot Dog WOOOOOOOO

Hard Gay envoie alors le Hot Dog dans la tête de notre copain Jean Marie. Juachim regarde le spectacle et semble assez désemparer. Quand on ne maîtrise pas une technique, on ne l'applique pas. Demande à Kaiba de jouer les Yugioh, lui qui n'a meme pas de Puzzle, De Triangle, ni d'octogone Millénaire à l'isocèle. Et bah c'est pareil avec la chourave Polonaise, tu l'a en toi, ou tu l'a pas. C'est un peu comme la légende Black ( Si je vous fais un dessin, mon concubin japonais va s'exciter ). Hard Gay revient tout tremblotant et un peu déçu que sa petite feinte n'ai pas marché, et en plus, il doit être assez dégoûter, touché les fesses de Jean Marie, c'es pas la joie, c'est pas la folie.

( Et hop Cena, mange toi ça, question rime, je vaux de l'or BABY )

Hard Gay : J'ai pas réussi, c'est dur ta technique quand même.

Juachim : Sa s'appelle le talent. C'est aussi avec ça que je compte piquer ta ceinture.

Hard Gay : DOMMOOO HOT DOG WOOOO !!!!

Et Paf dans la tronche. Sa aussi c'est une belle technique.

Juachim : Ah mais c'est que tu es un petit plaisantin. AHAHAH

Hard Gay : AHAHAHAH

Et oui, dans le monde du catch, il y aussi des rigolade entre ennemi.

Hard Gay : AHAHAHAH

Juachim : AHAHAHAH ... Alala Jacques.

Hard Gay : ??

Juachim : Laisse tombé.

Bizarrement, les deux hommes d'outre mer décide de s'enseigner quelques petites technique par ci par là, histoire de bien passer le temp. C'est ainsi que nos deux hommes s'entreprirent à quelques activités durant cette journée. Hard Gay apprend a Juachim son super déhanché devant les enfants. Dailleurs, il y en a un qui c'est pris un coup dans l'oeil, le pauvre. Ils ont chanté sur tout le long du chemin, des chanson par ci, des chansons par là, la Rage Polonaise en Japonais, YMCA en Bulgare, c'était un moment de pure folie.

Hard Gay : Tiens pour sceller notre amitié toute fraîche, je t'offre ceci.

Juachim : C'est quoi ? C'est bizarre, sa ressemble au tartine de la mère à Polak.

Hard Gay : Oh c'est pas grand chose, un plat typiquement de chez moi WOOO. Du petit pain au Tabasco, avec une sauce Wasabi, du poisson FujÛ sur le dessus, plus un peu de Saké. C'est bon pour la gorge il parait.

Juchim : Ah d'accord.

Petit blague bien sur de notre copain Gay Gay, qui a donné un plat mais alors pas du tout typique. Moi je trouve ce qui est typique, c'est Riz Cantonnais, avec Sushi, des nems, le mont Fuji & des petits chinois qui te font le manger sur des plaques chauffante et qui s'excite avec des couteaux, voila le typique chez moi.

Juachim : OH LA VACHE !!! PUTAIN QUE C'EST FOOORT !!!!

Hard Gay : Blagounette WOOOO say say say..

Les souvenirs s’envolent

Hard Gay : N’empêche, qu’est ce qu’on c’est bien marré après quand on était à l’hopital pour te faire un lavage d’estomac, tu étais devenu tout blanc…C’était si drôle

Juachim : Tout est relatif…D’ailleurs il me semble qu’on a trouvé des trucs étranges.

Hard Gay : Oui…Des morceaux de bougies…Je me demande par quelle trou elles sont rentrées…

Juachim : La bouche ! LA BOUCHE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   02.12.07 23:28

Nous retrouvons l'agent N, et le tout nouveau membre des MIB, l'agent E, dans les vestiaires de l'organisation

N : Bon junior, maintenant que tu fais parties du MIB, va falloir remettre à jour ta garde robe. Finies les baggyes et autre t-shirt ¾ tendance, ... Ici, on respire la sobreté par nos vêtements. Voilà ton casier, tu trouveras tout ce qui t'es nécessaire à l'intérieur. Tu ne porteras plus que ça à présent.

E : Ma c'est la classe ! Y'a même la poche pour y mettre el cigaros !

N : Ca aussi tu oublies. Tu te rappelles ton voleur de portefeuille ? C'était un vieux avec un déhambulateur par rapport à ce qui t'attend. Si tu veux en chopper un un jour, va falloir arrêter avec les barreaux de chaise.

E : Yé commence déjà à regretter...

N : Allé, je vais t'emmener voir un truc qui va te remonter le moral...

Nous retrouvons alors nos 2 agents dans une salle qui abrite un certains nombres d'armements

N : Attends moi là junior, et surtout, ne touche à rien. J'ai une petite affaire à reglé, je reviens.

E commence alors à tourner dans cette pièce. Il observe différentes armes accrochées au mur, ressemblants pas mal à des armes « conventionnelles », mais avec un design bien particulier, relativement futuriste. Une fois la tour de la pièce fait, il remarque une boule qui semble être en lévitation au dessus d'une table. Il hésite plusieurs fois à la touche, retenant toujours son geste au denrier moment. Surveillant que personne n'arrive, il finit par commetre l'irréparable, en touchant cette boule du bout du doigt. Voilà qu'elle commence à voler dans tous les sens, fracassant des armoires vitrées, des tableaux, des récipients en verre posés sur la table. E est obligé de se réfugier sous la table pour éviter des dommages faciales. N fait alors son entrée dans le bureau, et stop cette boule armé d'un gant. Il ne dit pas un mot, mais le regard qu'il lance à E est on ne peut plus explicite. Il se contente de quitter la pièce, E le suit.

E : Sorry pour avant... Hé, mais qu'est-ce que c'est que tout ça ?

N et E s'arrêtent devant un mur d'écrans de controle

N : Ca, c'est le principal de notre activité. Tous ceux que souhaitent vivre parmis nous sont surveiller, 24h/24. Au moindre écart, on les renvoie chez eux par le 1er charter intergalactique (toutes ressemblances avec un chef d'état d'1m12 serait totallement fortuite).

E : Ca veut dire que tous ceux que l'ont voit là, ce sont tous des... Aliens ??

N : Exactement... je suis sûr que tu t'étonnes d'en reconnaître certain... c'est toujours comme ça la 1ère fois...

Effectivement, on peut peut reconnaître, parmis tous les visages apparaissan sur ce mur, des faciès communs... Un ancien président portant un prénom d'habitude féminin, un chanteur gris, et même certaines face connu du monde de la lutte, comme un catcheur/acteur qui fait souvent des gros yeux et se prend apparemment pour un cuisinier, ainsi q'un Lama orange.

N : Et regarde le lui, tu le reconnais pas ?

E : Ma, c'est le gingos qui m'a piqué mon portefeuille !! Il est ou ? Je vais lui faire regretter le jour de sa naissance...

N : Du calme, junior. C'est un de nos plus gros « clients ». Ca fait déjà plusieurs fois qu'il nous fait quelques entourloupes. Celle de hier soir a été celle de trop. On va aller le voir, pas plus tard que tout de suite maintenant...

E : Ma, comme ça ? On prend même pas un pistoleros ?

N : T'as raison petit, vient on va aller s'équiper un peu...

De retour dans la salle ou sont stockées les armes. Etonnanement, c'est comme si l'accident provoqué par E n'avait jamais eu lieu. N s'équipe de plusieurs gros calibres.

E : Ahhh voilà que ça commence à devenir intéressanté... Lequel est le mien ?

N : Celui-là (N tend alors à E un pistolet d'une taille miniature, du genre briquet en forme de flingue).

E : Ma, tou plaisante y'espère ? Ye touerais m^me pas oune mouche avec ça !!

N : Fais pas d'histoire, juinor. C'est ça, ou rien. Allé viens, on va être en retard...

Nos 2 agents se dirigent alors vers le garage, prêt à sauter dans la MIBmobile, afin d'aller rendre une visite à notre piquer de larfeuille.N va-t-il laisser conduire E ? Vont-ils réussir à attraper notre piquer de portemonnaie ? Tout ça, et bien plus, dans peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   03.12.07 2:07

Jour 2 de la formation. Bien que tout cela peut encore semble surréaliste, E s'habitue surprenemment bien à sa nouvele vie. C'est un élève doué, dont les progrès étonnent même parfois N qui pourtant a bien plusieurs années de métier sous le coude et en a vu d'autres. Pour ceux que ça intéresserait, le voleur de larfeuille a été retrouvé dans une boutique du côté de Harlem. Le receleur type, montres, bijoux, tout y passe. Et N avait effectivement raison, les services avaient un dossier aussi épais que les dix commandements sur son compte, de quoi le renvoyer au moins dix fois dans la maison de ses parents, troisième planète à gauche de Vega.
Toutefois, il y avait un rôle pour lequel il a su rapidement se révéler aussi talentueux. qu'indispensable: celui d'indic. Et encore une fois, il a réussi à s'en tirer avec des infos bien croustillantes. Et à voir la tronche de dix kilomètres que N tire, c'est du sérieux !


Agent E: Ma...Como t'as pu le relâcher ? Et mon portefeuille ? Mon argent ? T'es malade ? Pas étonnant que la criminalidad des Etats-Unis soit l'une des plus fortes d'un pais développé !

Agent N: Oublies le larfeuille, fils. A côté de ce qui nous attends, même toi ne voudras plus jamais entendre parler de ta carte de crédit. Putain, j'en étais sûr, pourtant, je le savais. Ces saloperies de vénusiens se sont décidés à frapper !

Agent E: Les Vénusiens ?

Agent N: Un ennemi aussi dangereux que vicieux dont le but est d'inflitrer notre planète pour en prendre progressivement le contrôle par une gigantesque opération de lobotomie généralisée. Nos services étaient sur le coup depuis des mois mais d'après ce qu'il nous a balancés, ils vont passer à l'action dans les prochaines heures. Nous n'avons plus de temps à perdre, big boy: ta première vraie expérience sur le terrain commence ici et maintenant !

Mais l'agent N ne semble pas avoir tout dit...

Agent E: Euh, prof...J'osais pas te le domandar jusqu'ici, ma je ne suis pas idiot: por que la simple
evocación de Vénusiens te retourne come una vielle chaussette de cette façon, c'est que ça cache quelque cosa. Je veux savoir !


Agent N:...Si je te le dis, tu promets de ne plus jamais m'emmerder sur le sujet pendant tout le restant de ta carrière ?

Agent E: Vendu !

Agent N: Ok, petit... Oui, j'ai un problème perso avec les Vénusiens. Avant que tu n'arrives, je travaillais déjà en équipe avec un autre collègue, l'agent H. Un asiatique, du genre un peu déluré et très branché « gai Paris », si tu vois ce que je veux dire. Mais extrêmement attachant et très pro. Il était un peu comme toi, en fait: jeune, mais plein de potentiel. Et sa première grosse affaire était déjà le dossier des vénusiens. On était chargés d'une mission d'information, pour savoir quand ils décideraient de mettre leur plan à exécution et la meilleure façon de les contrecarrer. Inutile de te préciser que ça a lamentablement foiré: on a pris la fuite comme on peut mais lui...

Agent E: Lui ?

Agent N: ... Il y est resté.

Aie !

Agent E: Euh... todo mes condoléances.

Agent N: Non, il n'est pas mort. Enfin, pas aux dernières nouvelles, en fait. Par contre, il a été retenu captif et ces fumiers ne sont pas connus pour être très tendres avec leurs prisonniers. Dieu seul sait quelles atrocités il a du subir !

Agent E (la main sur l'épaule de son mentor): T'inquiètes pas, N, on va le venger !

La discussion se poursuit alors sur un ton plus informel. Le début de la mission était simple: un de leurs contacts leur a donné rendez-vous dans l'endroit où l'on avait la plus grande probabilité de croiser un vénusien, l'idée étant bien sûr de le prendre en filature en espérant qu'il cherche à rejoindre son QG. Et cet endroit est le lieu où sévit la faune la plus étrange qui soit, le pire confluent de flux migratoires universel de populations integalactiques que l'esprit tordu de Douglas Adams peut tout juste imaginer, le melting pot galactique le plus hallucinant jamais répertorié...

LE METRO !




Tout de suite, retrouvons nos deux agents d'élite en plein rendez-vous avec leur contact...

Agent E: Puta, ma c'est quoi, lui ? Zangdar ? La muraille de Chine ? El Tour Eiffel ? El Chrystler Building ?

Agent N: Lui, c'est Hébus, un Uranusien émigré depuis quelques temps chez nous, et qui est passé de l'autre côté de la barrière. Et un expert mondialement reconnu en population Vénusienne. Il peut t'en reconnaître un du premier coup d'oeil dans toute cette rame !

Agent E: Curieusement, j'ai siempre trouvé la populacion traînant dans le metro tellement exotique que je me demandais s'il n'y en avait pas qui venaient d'une altra planète.

Agent N: La vraie question serait plutôt: y'a-t-il encore un habitant du métro qui vient de la planète Terre ?

Agent E:...

Hébus: Onkr !

Agent E: Euh... Qu'est-ce qu'il dit ?

Agent N: Aucune idée, petit. Ce type ne parle toujours pas notre langue et on désespère de trouver un traducteur ! D'après certains experts, il choisit lui-même avec qui il veut entretenir uen relation et communiquer, et apparemment, malgré son déjà long séjour, le bonhomme est un brin parano, il n'accorde pas sa confiance aussi facilement !

Et là, révélation !

Agent E: Je... Je...Je comprend ce qu'il dit !

Hébus: Golo zuk !

Agent E: Il vient de dire qu'il sent une présence Vénusienne non loin d'ici, et qu'on ferait mieux de rester sur nos guardias !

Agent N: Se... Sérieux ? Putain, fils, ça fait plus de 15 ans que je fais ce foutu métier et je n'ai encore jamais vu un truc pareil. Mais apparemment, z'avez l'air de bien vous entendre, vous deux. Je vous suis !

Et le trio de freaks commence à déambuler dans les wagons, scannant régulièrement l'endroit et à l'affut du moindre signe suspect. Jusqu'à ce que...

???: Bonchour Messieurs Dames ! Chais quatres enfants, che n'ai pas travail, che n'ai pas chomache. Moi vendre « le réverbère » pas cher, 2 dollars le numéro et si vous acheter, moi manger à ma faim ce soir. Sinon moi tout prendre, tickets restaurants, tickets de métro et che vous souhaites une bonne chournée !

Hébus: Onkr !

Agent N: Un problème ?

Le mendiant semble avoir remarqué la présence du trio et son regard change quelque peu...(/b]

[b]???:
Siouplait, Monsieur, chais quatres enfants, à votre bon coeur...

Hébus: GRONK !

Plus rapide que la lumière, l'agent E dégaine...non, pas sa race, juste son flingue (le p'tit truc qu'on lui a refilé plus tôt !):



Agent E: BOUGE PAS ORDURE !

Agent N: Et merde, bravo pour la discrétion...

???: Scouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiic !

Euh, bon, on réagit comment, maintenant que le clodo est devenu un espèce de truc tout vert ?

???: Toi vilain bronzé !

Agent E: Euh...

???: Ton copain mascotte des bonbons choco !

Agent E: Gné ?

???: Ton autre copain a trop cheveux !

Agent E: ???

???: Moi aimer Alice et l'emmener au pays des Merveilles faire tout plein trucs cochons !

Agent E: Ga...

Agent N: PUTAIN PAS CA ! Pas la technique de lobotomisation verbale via la technique de l'argumentation du pauvre ! La dernière fois que j'ai vu ça pratiquée sur un collègue, il s'est mis à regarder « L'Ile de la tentation » sur TF1 ! Résiste, petit, résiste !

Et prouve que tu existes ! Mais apparemment, ça ne va pas suffir, le processus est déjà trop bien entamé. Pas le choix, ça va être physique: l'agent N se jette sur son collègue comme la vérole sur le bas-clergé.

JR: Oh my god, King, did you see that ? THE SPEAR ! THE SPEAR !

L'enchantement semble rompu: l'agent E retrouve ses esprits, et pour le coup, c'est le petit homme vert qui perd de son assurance. Les mouches ont changé d'âne: courage fuyons !(/b]

[b]Hébus:
Gruk zolo !

Agent E: T'as raison, amigo ! Sus à l'ennemi !

Agent N: Hey, ne partez pas sans moi les jeunes ! Je n'ai plus vos jambes, moi ! Vous pourriez appeler un taxi, au moins ! * Ouf han *

Ah, c'est triste les effets de l'âge, hein ? Naturellement, tout expérimenté qu'il soit, l'agent N se fait rapidement distancer. Plus le choix: il doit s'en remettre au jeune stagiaire, en espérant qu'il ne finisse pas comme l'autre !

Agent N: Et avec tout ça, j'ai failli les oublier, moi !

Bien vu l'aveugle: même dans le métro où les habitués sont blasés à force d'y voir des trucs bizarres, il faut rester pro. A la moindre fuite, c'est non seulement la mission, mais aussi tout leur système de protection qui est foutu !
Vite, sortons la petite loupiotte rouge...


-FLASH !- (Jumpin' Jack ?)

Agent N: Messieurs, pas de panique: vous avez simplement assisté au tournage d'une promo de la Johnny B. Brand pour le compte de la MDWF: leur scénariste et metteur en scène ayant autant de créativité qu'un homard sur son lit de mayonnaise, ils ont tenté de sauver la face en imitant the Rock qui imite Chris Jericho qui imite Perry Saturn mais faute de maîtrise det de moyens techniques, ont réalisé leur court-métrage nécéssitant habituellement un équipement professionnel avec un appareil jetable produit en série à Bucarest. Ils ont alors provoqué un cours-jus interrompant la circulation de cette rame de métro et projetant une lumière blafarde donnant un aspect quelque peu bizarre à certains d'entre vous, mais rien d'inhabituel. Et tout est parfaitement rentré dans l'ordre: circulez, y'a plus rien à voir !

Puis, reprenant enfin son souffle:

Agent N: Putain, je suis trop vieux pour ce genre de conneries !

L'agent N ayant réussi avec brio à sauver la face, tous les espoirs de succès reposaient désormais en l'agent E et son associé Uranusien Hébus.
On ne vous décrira pas la quantité de pare-chocs brisés, de teckels déplumés à force de se faire rentrer dedans par des tibias lancés à pleine vitesse, de gamins renversés, de poussette concassées et de Mémés hospitalisées, sachez seulement qu'à côté de ce qu'on a pu voir, les virées en bagnoles dans GTA, ça fait amateur !
Arrive le moment décisif: l'agent E étant toujours aussi doué pour la course-poursuite, sa cible n'a pas pu s'en défaire et c'est donc bel et bien au QG que les deux finissent par atterrir !


???: Pardon, maître, j'ai échoué. Y'avait rien à faire pour me débarasser de ces deux pots-de-colle !

??? n°2: Silence, Serge ! Tu as encore une fois brillé par ton incompétence ! Et enlève-moi donc ces putain de moules-burnes, on cherche à porter atteinte à l'humanité, pas à infiltrer le corps des pervenches !

L'agent E remarque alors tout de suite la présence d'un prisonnier !

Agent E: Caramba ! Agent H ?

Hébus: Onkr !

Agent H: WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH : Les collègues, enfin ! C'est pas trop tôt, sortez-moi de là, vite ! Je n'en peux plus. Vous n'imaginez même pas ce qu'ils m'ont fait: pas plus tard que cet après-midi, j'ai été forcé de tourner un film porno d'anticipation ! Avec des hot-dogs bulgares ! DES HOT DOGS BULGARES !!!

Hébus : GLABREZU !

Agent E: Monstres...

???: Vous arrivez trop tard, MIB, notre plan est déjà en marche ! Nouys contrôlons la totalité de MTV Europe, avons inflitré les bookers de la WWE et avons imposé Endemol comme première source de programmes télévisuels du PAF. La MDWF suit déjà le même chemin: deux matchs et quatres segments par shows, et un shot pour le Million Dollar Championship, le tag team championship et le Hardcore X Championship la semaine prochaine avec des promos de lower midcarters. Ce n'est plus qu'une question de temps avant que touts vos générations futures ne soient réduite à l'état de larves débiles et débilitantes ! Notre prise de pouvoir est inéluctable: toute résistance est futile !

Agent E: Ca, jamais ! Plutôt mourir que de mourir !

L'agent E et son collègue Uranusien vont-ils pouvoir sauver la planète ? L'agent H reverra-t-il la lumière du jour ? La MDWF va-t-elle arrêter de se casser la gueule et retrouver de sa superbe ? Qu'est-ce que je mange ce soir ?
La suite au prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
R.R Hard Gay

avatar

Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   03.12.07 19:37

Les jours passent et des avenirs se forgent…Ainsi que des amitiés…Souvenez vous…
Le temps passe et passe et passe
Et beaucoup de choses ont changé
Qui aurait pu s'imaginer que le temps se serait si vite écoulé,
On fait le Bilan calmement en s'remémorant chaque instant
Parler des histoires d'avant comme si on avait 50 ans.


On se retrouve une fois n’est pas coutume dans l’appartement de nos amis qui depuis le début de la soirée, regarde des photos qui les ont marqués et cela à vie…Après des moments important comme la rencontre entre Juachim et Alice ou encore Juachim et Hard Gay (décidemment ce Juachim aime squatter le devant de la scène)…Nous avons découvert l’avenir de certaines superstars actuelles de la MDWF comme Hébus ou encore le superbe Armando Aljandro Estrada…Mais tout cela ne serait pas arrivé sans cette fameuse explosion qui changé la vie de milliers, que dis je ! de Millions non de Milliards de personnes ! (Et oui, la MDWF est diffusé jusqu'à une chaine régionale du fin fond de l’Ouganda…Comme quoi tonton Ted il sait vachement bien vendre les contrats, alors que certains vont en Chine pour repartir avec un contrat de 120 Milliards, notre Barbue Intégriste préféré en ressort avec 125 Milliards plus trois barres de chocolats et Soja…Teddy, faut pas lui proposé de défi…Tu peux pas test !

Serge : Waw…Cette photo me glace le sang à chaque fois que je la vois…Elle est tellement étrange, et elle me rappel tellement de souvenirs…

Juachim : Mais qui a prit une photo de l’explosion ?

Hard Gay : Personne, c’est Polak qui l’a découpé dans un magasine !

Polak : Ouais mais moi je voulais ce qu’il y a de l’autre côté de l’image…

Hard Gay : C’est quoi ?

Polak : Naomie Campbell à poil…

Hard Gay : Elle est poilue ?

Polak : Bah non pourquoi ?

Hard Gay : T’as dis à poil…Donc elle est poilue ?

Polak : Bah non…

Hard Gay : Donc elle est pas à poil

*Les poils, c’est pas automatique, parlez en à votre esthéticien*

Serge : Quand j’y pense, c’est à cause de cette explosion que nos vies ont complètement changés…je veux dire, la bombe serait pas tombée, on serait encore sur les rings, en train de nous balader avec nos ceintures et à se faire acclamer par des milliers de personnes…On serait archi riche et tout…

Hard Gay : Comment ça avec vos ceintures ?

Juachim : Bah ouais nos ceintures ! A l’heure qu’il est, on serait champion en tag, champion du monde, champion X et champion Wall Street !

Hard Gay : Champion du monde ? NANI ? J’en doute fortement les baveux…Le plus grand lutteur de la MDWF à l’époque, c’était bibi et pas vous…

Serge : Ouais mais n’oublie pas le match en cage !

Hard Gay : Je devais être le prochain prétendant…Mais bon JBL n’a pas pus parce que, on sait tous ce qui lui est arrivé…

Juachim : Immonde ce qui lui ai arrivé quand on y pense…

Polak : Horrible tu veux dire ! Se rendre compte qu’il est d’origine Sénégalaise ! Pour un gars qui n’arrive pas à supporter les minorités raciales ! Tu m’étonnes qu’on ne l’ait pas revu depuis cette annonce !

Juachim : Vous faisiez quoi vous le jour de l’explosion ?

Fathôm : Je mangeais des cookies avec du nutella…

Serge : Je dormais

Hard Gay : Moi j’ai vu l’explosion de mes propres yeux…Tout cet amas de feu, de cendres, de fumé…Je crois que j’ai jamais vu de ma vie l’enfer d’aussi prêt…

Juachim : Raconte !

HADOGAY NO MACHINE A REMONTER DANS LE TEMPS WOOOOOOOOOOOOOO

Citation :
On se retrouve tout en haut d’un immeuble chic, il est assez tôt…Tôt, tout est relatif, cette heure convenait parfaitement à Masaki Sumitani qui se levait chaque matin à la même heure…Et tous les jours, c’était le même rituel…Tout d’abord, il se lève du lit…Normal sinon il pourrait pas faire grand-chose…Ensuite, il se douche…Toujours, puis il s’habille avec une tenue de cuir…Toujours…Puis ensuite, une grande gorgé de soupe de chien…Toujours !
S’en suit une grosse foulée sur son tapis d’entraînement…Puis le visionnement des cassettes de son prochain adversaire…Ce jour là, l’adversaire que Hard Gay devait affronter était Val Venis, le big Vallowski en personne ! Hard Gay met la cassette dans la machine et c’est parti…


Val Venis : Hm oooo Ouiiii hollalalalala c’est bon hmmmm

Tout le monde savait que Val Venis avait tourné des films pornos…Mais quelqu’un savait il que Mr Venis en avait tournés des films gays ? (Oui, exactement comme l’ancien Power Rangers rouge).

Hard Gay : WOOOOOOOOOOOO Vas-y éclate lui les fesses WOOOOOO !!!

Val Venis : HMMMM OUIIIIIIII Je me sens sortiiirrrrrr
(On se croirait dans Alien, néanmoins avouez que les dialogues sont plus interessants que dans la plupart des films pornographiques qui sont le plus souvent possibles réduits à leur plus simple expression c'est-à-dire un « AHHH » un « OOHH » et un « OUIII » histoire d’être original et le tour est joué…Mais NON ! Les histoires MDWF sont toujours plus intéressantes que les autres et cela marche aussi pour les films pornos…Qui peuvent être très interessantes…)

Val Venis : Oh oui Baby !!! Quelle est la capitale de l’Islande ?

Stone Cold : WHAT BABY ? (Oui, après son échec en tant que GM, il c’est reconvertit)

Val Venis : J’ai dis la capitale de l’Islande !

Stone Cold : Reykjavik !
(Alors, qui qu’avait raison ? Avec la MDWF, même dans les films de fesses on en apprend plus qu’en jouant à la dernière console VTECH !)


Hard Gay : WOOO Quel film ! J’en ai appris des choses grâce à ce film…Mon adversaire à un coup de reins du tonnerre ! J’espère qu’il est pas mieux que le miens…C’est l’heure de l’entraînement quotidien du coup de rein WOOOO !!!

Hard Gay saute de son lit…Remet son slip en cuir (Apparemment il n’a pas qu’observé le film) et met un cd dans son lecteur cd (Quel talent).

Cd : Hey Salut Hard Gay !

Hard Gay : Salut Masaki !

Cd : La banane ?

Hard Gay : Ouais complètement...La grosse banane même, tu connais mon engin !

Cd : C’est partit pour l’entraînement, tu mets les deux mains derrière la tête, tu mets ton bassin vers l’arrière. Et tu shake, et tu shake, et tu shake et tu shake !

Hard Gay : Complètement trop simple !

Cd : Attention variante ! Bassin vers la gauche ! Puis vers la droite ! Et tu mini shake et tu mini shake et tu mini shake !

Hard Gay : Ouais génial l’entraînement ! A demain Masaki !

Hard Gay se sent en pleine forme, il a le bassin dur de l’acier trempé…Hard Gay serait capable de lancer sa propre marque de Toniglandile !

Celui-ci regarde alors par la fenêtre, se sentant comme étant le roi du monde, il se dit que cette journée sera la sienne, mais alors qu’un sourire commençait à se dessiner sur son visage…Il voit une explosion énorme, que dis-je gigantesque, tellement de poussières…Tellement de cri et de bruit…Quelques minutes plus tard…Tout ces immeubles ont soudainement disparus et cela pour laisser place à un tas de sable, fer…


Hard Gay : Et voila…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   03.12.07 19:41

( Domo Hadesu suite et fin de l'histoire wooooo ... euh ... voila )

Juachim : Tout ça est vraiment triste quand on y repense. Toi Serge tu dormais effectivement, je m'en souviens, tu te battais avec des polochons, trop de WII tue la WII, alala. Moi j'étais avec Polak, on était en train de faire les boutiques.

Polak : Si tu leurs dit ce que j'ai acheté, je t'explose la tête. Non mieux, j'appelle la banque populaire et je te parle de tes comptes en banque cachée rattachée à ceux de Johnny Hallyday.

Hard Gay : Hein ?

JUACHIM MACHINE À REMONTER LE TEMP DE SA RAAAAACE ( oué, sa fait mieux avec wooo )

Citation :
Nous sommes très tôt le matin, nos amis de la Johnny B Brand ( ayant remporter le titre de champion du monde, tag team et autres blabla bla quelques temp auparavant - et ce détail change quelque soit les versions ) sont tous livrés à des activités différente. Fathom était resté à la Johnny B Cave et dégusté de magnifique Cookies au nutella, recette Polonaise piqué au Suisse, piqué au Americain, piqué au Français qui l'ont eu même piqué au Polonais qui après une magnifique tête, un goal volant qui ne touche pas la balle et BUUUT ...

Désolé, un moment d'égarement, faut dire que ce jour était synonyme d'apocalypse car c'était le jour du match OM contre Metz - et que dire. En tout cas, Fathom était en train de manger, Serge dormait, et faisait des petits rêves tout roses et tout jolis. Polak & Juachim eux, étaient à la "surface" et pratiquait ce que les panier percer appelai, le lèche vitrine.

Juachim : Avec l'argent qu'on c'est fait avec l'acquisition des titres, j'ai bien envie de me payer un nouveaux portables.

Polak : Moué, le nouveaux Virgin Mobile est pas mal quand même.

Juachim : Moué, je kiff pas trop, le mec de la pub est bizarre.

FlASH BACK IN THE FLASH BACK POWA !!!

Citation :

Jean Claude : Hey, Je sais pas pourquoi je t'appel
Mais si je t'appel
C'est que je n'ai pas à te le dire

VIRGIN MOBILE !!! DETENDU DU MOBILE MOBILE !!

Polak : Oué, tu as raisons, ce n’est pas trop top.

Juachim : Nan bah je ne sais pas, si tu veux, on peut s'acheter le coffret de la Série " Milliardaire contre Ours "

Polak : Oué, mais non, c'est nul, à la fin on a découvert que l'ours n'était pas un véritable Ours, mais un Tigre. En plus le Milliardaire était de la Mafia Gay, je ne te raconte pas les problèmes qu'il y a eu avec ça.

Juachim : T'auras fini de me gâcher mon plaisir hein ?

Polak : Moi j'ai bien envie de me payer, une bonasse blonde, les cheveux luisant, un sourire d'enfer ( aucun rapport avec la série ) et ...

Edge : Vous m'avez demandé ?

Spécial Dédicace - Joke of the Year of apocalypse.

Sans transition, c'est avec amour, gloire et beauté que nos deux apprenti acheteurs, repartent avec une panoplie de chose totalement inutile qui ont été développer dans le seul but de faire jolie ( ou pas ) dans un appartement, tel que le manteau de poil, la statuette de la chèvres à deux têtes - qui stipule dans le légende qu'une aimer se balader et l'autre aimer ses pantoufles ), des Yaourt a la viande de marque Yougli et aussi un poulet joueur d'échec.

Accessoirement, un DVD du Best Of des Stars oublier, tel que Steevy, Jean Pascal, BaffTech ( messaaaaaage ), Ozone, Daniel San & Miagi. Avec un Bonus de trente trois minutes de Sebasto, qui nous chantes en exclusivité, Fais la Poule, Fais le Chien, Fais le Lama, Fais le lamantin dit " la grosse vache marine ", Fais pas ta Rapia Guella prête moi un joint et aussi, C'est mon Choix sur France 3.

Juachim & Polak heureux de la vies qu'il mènent s'apprêtent à rentrer chez eux, lorsque soudain, une explosion énorme, que dis-je gigantesque, tellement de poussières…Tellement de cri et de bruit…Quelques minutes plus tard…Tout ces immeubles ont soudainement disparus et cela pour laisser place à un tas de sable, fer…

Hard Gay : Heyyy, mais c'est ma vision ça !!

Juachim : Bah quoi, j'ai pas le droit de voir la même chose que toi ?

Polak : Moi j'aurai bien aimé voir mon DVD ... Snif, toute son histoire a disparu avec notre civilisation.

Fathom : C'est vrai que traquer le Bison après l'explosion c'était assez farouche quand même.

Hébus : Ouga Bougua !!

Polak : Nan mais trop.

Juachim : En tout cas, dans tout malheur une chose est bonne. Réjouissons nous les amis, si il n'y avait pas eu cette explosion qui a décimer les trois quarts de la population, puis cette épidémie, et ensuite cette frénésie pour Stupéflip, nous nous serions jamais connu.

Le Groupe : Le croux stupéflip ne mourra jamais.

Et si tout cela devait vraiment arrivé ? Et si le changement brutal de l’avenir de nos lutteurs ne dépendait que d’un boum ? D’un paf ? D’un chlagada tsoin tsoin ? Qui sait…Peut-être que cette explosion ne sera pas un bombardement proprement parlé, mais un changement à 180° de la mentalité de chacun de nous…Qui sait comme dirait l’autre…Qui sait…

Hard Gay : Moi je sais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   03.12.07 21:08

Alors que tout semble perdu pournos agents captifs... Une explosion surpreend tout le monde... derrière le mur de fumée qui vient de se créer, on peut apercevoir une silhouette... des cheveux longs sur un grand corps carré... mais oui, c'est bien l'agent N qui arrive à la rescousse !!

N : Toc ! Toc ! J'espère que je n'intérompts pas votre petite fiesta, mais les 2 zigoto que vous gardez en otage doivent absolument aller rendre des DVD au vidéoclub, sous peine de fortes amendes... Alors si vous vouliez bien les laisser partir, je vous en serais très reconnaissant...

??? : Agent N... je reconnais bien là votre style... vous devriez surveiller d'un peu plus prêt vos nouvelles recrues, elles se sont encore une fois attirées de sérieux ennuies...

N : Tu sais ce que c'est, y'a plus de jeunesse... Ils veulent tous jouer au héros dès la 1ère mission... C'est sûr qu'a mon époque, c'était pas comme ça, beaucoup plus de respect il fallait avoir. Tout ça c'est la faute des jeux vidéo, d'internet, et que les jeunes, c'est tous des drogués !!!

??? : Bon assez de grand discours... qu'est-ce que tu proposes pour qu'on les relâche ? Tu nous laisse éxécuter notre plan ?

N : Toujours autant d'humour, vous, les Vénusciens... Tu sais très bien que je ne peux pas faire ça... mais j'veux bien y mettre du mien... j'te propose du troc : une boîte de Pépito contres les agents ?

Pour seule et unique réponse, N reçoit un regard plein de méprit...

N : Bon, 2 boites ? Un pot de Nutella spécial Noël de 5 kg ? La compilation des DVDs Dora ?

Toujours le même regard...

N : T'es dur en affaire... j'essaie de trouver des solutions, d'être conscilliant, mais si t'y mets pas un peu du tien, on avancera pas...

??? : Tu sais très bien ce que je veux...

N : Bon, je vois que monsieur fait têtu (non HG, rien à voir avec le magasine...) Je crois qu'il ne me reste plus qu'une solution alors... (il commence à défaire ses boutons de manchettes...)

??? : Et qu'est-ce que tu vas faire ? Tu crois que tout seul, tu vas faire le poids, face à mon armée ??

N : Jte prendrais un rencard chez l'ophtalmo après t'avoir botter le cul, qui t'as dit que j'étais seul ?

En effet, tous ces beaux discours n'avaient qu'un seul et unique but : permettre aux agents retenus en otage de se libérer.

E : Haha !! On n'arrête pas oune coubaing comme ça ! Et d'ailleurs, ou qu'il est mon larfeuille ?!? Hein ?

Emporté par l'excitation, E commet une grave erreur, et voilà qu'il se fait attraper (couché HG !!) par le cou, un flingue intersidéral sur la tempe
??? : N, joues pas au con, si tu veux sauver la vie de juinoor, tu poss ton flingue, et tu te casses d'ici...

N : Mmhhh, situation complexe... mais pas tant que ça au final. Tu devrais savoir que chez les MIB, on se s'attache à personne. L'affection est une faiblesse que nous ne nous pouvons pas nous permettre de ressentir... Désolé junior, je suis sûr que t'avais de l'avenir...

N, au lieu de lâcher son flingue, le porte à son épaule, et pointe en joue son ennemi, et par la même, son coéquipier retenu en otage...

FIIOUUUUU FIIOUUUU !!!!! (oui je fais super bien le bruit de détonnation d'une arme futuriste...)

2 corps sont au sol... le preneur d'otage, ainsi que l'otage... N, d'un pas lent, s'approche de son adversaire... le fixe un instant, puis continue son chemin... avant de revenir sur ses pas, et de lui lôger un dernier tir en plein tête .. Puis il s'approche du corps de son parteneaire...


N : Désolé junior, il en allait du sors de l'humanité entière... T'étais un bon, peut-être un peu trop fougueux... mais qui suis-je pour dire ça, si tu m'avais vu à mes débuts...

C'est alors que E prend une grande inspiration...

E : Tou né devrais pas me sous-estimmer tellemnt, papie !

C'est alors que E ouvre sa chemise, et on peut voir qu'en lieu et place du juste-au-corps reglementaire, il porte un gilet pare-laser (bah oui on tire pas de balles)

N : Bien joué, junior... mais ça n'est pas réglementaire... Tu seras assigné aux archives toute la semaine...

E : Ma, patrone ?!?...

N : Pas de « Ma » qui tienne...

Et c'est ainsi que les MIB ont encore une fois sauvés toute l'humanité. E a encore de nombreuses choses à apprendre, mais il a su montrer de la determination et de la malice, malgré son caractère fougueux. N quant à lui, est resté égale à lui même, portant bien son surnom de Big Daddy Cool ET s'ils ont réussi à sauver l'humainté, qu'est ce qui pourrait bien les arrêter ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hébus & Kevin Nash vs Hard Gay & Juachim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Big Show Vs Kevin Nash
» Friday Night Smackdown - 10 Août 2012 (Résultats)
» WWE Tables, Ladders & Chairs - 18 décembre 2011 (carte)
» Kevin Nash et son fils arrêtés par la police !
» Kevin Denil [En Cour]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Ring-
Sauter vers: