AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Payback 20 novembre 2007

Aller en bas 

Grève des sondages !!!!!
...
0%
 0% [ 0 ]
...
11%
 11% [ 1 ]
...
0%
 0% [ 0 ]
...
22%
 22% [ 2 ]
...
0%
 0% [ 0 ]
...
11%
 11% [ 1 ]
...
11%
 11% [ 1 ]
Je m'en fous, je fais du vélib comme Elvis Supreme
44%
 44% [ 4 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Payback 20 novembre 2007   19.11.07 23:48

Alors qu’Irwin R. Schyster est installé tranquillement dans son bureau, entrain de jouer à Super Mario Galaxy sur sa Wii *tousse geek *tousse* quelqu'un fait soudainement apparition dans le bureau, en défonçant la porte d'un grand coup de pied. Evènement relativement banal dans l'univers de la MDWF vous allez me dire. Mais cette fois c'est différent. Cette fois ce n'est pas un catcheur lambda ou un JBL tout rouge qui vient exprimer un quelconque mécontentement.

Mais l'ex champion de la MDWF lui même, Edge. "Mr Ratings" est dans un sale état. Fini les fringues classes. Fini les gardes du corps. Et surtout fini les cheveux aux vents, remplacés par un bonnet cachant son crâne chauve. Edge est désormais nu. Non il n'est pas à poil, mais il semble avoir perdu toute son aura. Il a même une sale tête: teint pâle, mal rasé, yeux rouges. De là à dire qu'il ressemble à un clodo et qu'il pourrait refaire équipe avec CM Punk et que ce serait un beau duo, il y a un pas qu'on ne va pas franchir, mais quand même.

Edge : Allez, dis le Irwin, tu le savais depuis le début ? Vous vous êtes bien marrés à préparer tout ça dans mon dos. Ca remonte à combien de temps, des semaines, des mois ? Oh bravo, vous avez réussi votre coup…

IRS : Adam, ne dis pas n'importe quoi. Tu sais très bien que je ne suis vraiment lié à OBEY depuis que j'ai été promu président. Ces dernières semaines j'étais débordé de travail et surtout focalisé sur mon match contre JBL, je t'assure que je n'étais au courant d'absolument rien.

Edge : Tu fais bien de parler de ce match contre JBL. Ca ne me parait pas innocent, moi, que tu m'aies booker dans ce match, comme ça, sans raison. La bonne occasion de m'affaiblir et de s'assurer que votre plan fonctionnerait à la perfection plus tard dans la soirée !

IRS : Ecoute, tu m'as bien vu avec JBL quand je t'ai désigné, je voulais l'impressionner, lui faire comprendre qui avait le pouvoir ici, j'ai donné ton nom sur un coup de tête sans trop réfléchir et effectivement c'était pas très classe mais je le répète encore, je n'ai rien à voir avec tout ça !

Edge : Fous toi de ma gueule. Qui d’autre était dans le coup, The Rock, Fatu ? CM Punk ?

IRS : The Rock est en congé depuis plusieurs semaines… et arrête avec ces histoires de CM Punk, ça devient ridicule.

Edge : Très bien, très bien. Tu sais quoi ? Tu vas avoir l’occasion de me prouver ta sincérité.

IRS : J’espère bien, Adam… ce serait dommage de gâcher une si belle collaboration, non ? Surtout sur un tel malentendu...

Edge : Oui.

IRS : Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

Edge : C’est simple, tu vas faire ton job. Tu vas commencer par m’accorder ma clause de rematch au prochain PPV, et en attendant, tu vas me mettre sur les ring avec les traîtres. En commencant par ce fils de pute de Duprée…

IRS : Quoi ? Je te rappelle que tu es blessé, et même sérieusement blessé. Je ne peux aller contre l’avis des médecins .

Edge : Allez, c’est qu’une égratignure. Fais moi confiance.

IRS : Je ne peux pas. Imagine la réaction du syndicat des lutteurs !

Edge : Depuis quand y’a un syndicat ?

IRS : En tout cas forcer un lutteur blessé à lutter serait très, TRES mal vu surtout en ce moment ou l’image de notre business est si mauvaise.

Edge : Tu crois qu’elle va être meilleure avec Razor Ramon Hard Gay comme champion du monde ? Donne moi ce que je veux.

IRS : C’est non.

Edge : T’auras été un traitre jusqu’à la fin, espèce de…

IRS : Ca commence à bien faire avec ta parano là ! Je crois que ta blessure tombe à pic, tu as besoin de prendre des vacances et…

Edge : Attend, je vais t’en offrir moi des vacances…

Et là, une chose qu’on aurait jamais pu imaginer à la MDWF : Edge se jette litéralement sur IRS, plongeant même par-dessus son bureau pour l’attraper à la gorge ! William Leymergie n’aurait pas fait mieux ! IRS se débat comme il peut, et réussit d’ailleurs à écarter sans trop de problème Edge dont la douleur pectorale est loin d’être factice. Puis ce sont des agents de sécurité en grand nombre qui débarquent dans le bureau, ceinturent l’ancien champion du monde, entrain d’insulter le président de tous les noms, et le raccompagne en dehors du bureau, en dehors de l’arène même ou ce soir aucune limousine ne l’attendra.

IRS lui, encore un peu sous le choc, replace sa cravate, ses bretelles, et prend un air pensif pendant quelques secondes. Puis il décroche son téléphone, un téléphone rouge qui n’est pas sans rappeler celui de Batman.

IRS : Allo ? Woodward ? J’ai un bon scoop pour toi. Annonce dès la fin du show la suspension pour une durée indéterminée de…





- COUPURE -



La retransmission de ce Payback du 20 Novembre 2007 débute. Mais ce soir, il y a quelque chose qui cloche. Pas d’ambiance de feu, pas de fans en délire. Pas de musique. Plutôt un silence de mort, et une incompréhension dans la foule, qui est plongée dans le noir complet.

Carl : ...

Raymond : ...?

Jean : ... !


Et la lumière se tamise petit à petit, des projecteurs se fixent sur la rampe d'entrée, où sortent en dessous du Millio'tron, plusieurs hommes habillés de noir. Apres quelques secondes, on se rend bien compte qu'il s'agit des membres d'OBEY. René Duprée, Charming X Treme, B-Max, Crusher, Triple H, la Johnny B Brand. Tous sont présents. René Duprée s'avance et prend un micro.

René Duprée : Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs. Nous sommes réunis ce soir par une raison bien triste. Le vocabulaire américain, langue si pauvre ne me permets pas d‘exprimer tout ce que j’ai sur le cœur. Alors, je vous laisse regarder par vous-même et respecter une minute de silence en l’honneur de l’homme que je respectais le plus au monde.

Soudain, le MillioTron s’allume sur une image….



Tout de suite, la foule comprend ce qui est en train de se tramer sur le ring et fait entendre son mécontentement. Pourtant, aux abords du ring, des gars très grands, très musclés, très bien fringués qui ne sont sans doute pas des vrais fans de la MDWF, portent plusieurs pancartes. On peut lire « We will miss you, Adam », « Edge forever », ou encore « RIP Mr Ratings ».

Puis c’est un cercueil à l'effigie de l'ex champion qui est amené. Chaque membre est filmé et rend hommage à sa manière au défunt. On reconnaîtra le caractère espiègle de Triple H qui fait semblant de pleurer, se servant de sa fidèle bouteille pour s’humidifier les yeux. Duprée lui dépose une perruque près du cercueil. Les hommes présents se réunissent alors tous, formant un cercle.

DONG… DONG… DONG…

Et voilà que les cloches retentissent dans l’arène. Immobiles, tous en cercle, les membres d’OBEY observent une minute de silence quasi complète, à part les 9,99 dixième de la salle qui huent les membres d’OBEY. René Duprée prend alors la parole pour l’oraison funéraire.

René Duprée : Oui Edge était un grand homme. Mon second … Enfin mon troisième père. Oui il m’a beaucoup apporté et moi je lui ai apporté tout le soutien que je pouvais. Mais quelque chose s’était brisé, depuis plusieurs mois. Quelque chose que tous les Huhu stick du monde, ou même pas la bave d’Hébus ne pourrait recoller. Mais l’heure n’est pas à régler ses comptes. L’heure est à rendre hommage à ce grand lutteur, à celui qui se disait être le plus grand champion de la MDWF, et comment affirmer le contraire. Après cette émouvante minute de silence, j’aimerais que l’on fasse du bruit. Beaucoup de bruit. Et peut être qui sait, nous entendra t-il de là où il est…



Adam... Adam... Adam !




Bientôt, c’est tout OBEY qui reprend en chœur le prénom de leur ancien leader charismatique, comme une sorte de prière. La foule n’apprécie que très peu la supercherie et ce mauvais gout et hue de plus belle.

René Duprée : Merci à vous tous pour votre participation, où qu'il soit, je suis certain qu'il a entendu ce poignant cri du coeur. Adam était un leader. Adam était un champion, l’un des plus grands. Mais Adam était également le putain de plus gros égo à jamais être passé sur cette putain de terre, excusez ma vulgarité. Incapable de réellement porter vers l’avant ses partenaires, encore moins de passer le flambeau comme il le promettait depuis des mois, Edge était insatiable. Il voulait tout. Les titres. La gloire. Tout. Il ne nous faisait pas confiance, il pensait sans cesse que s’il ne faisait pas tout le boulot, nous ridiculiserions le clan. Pire, plus tard, enfermé dans sa paranoïa de grand mégalomane qu’il était, il pensait que l’on voulait le trahir … Cette paranoïa l’a amenée là où il est actuellement. Lui si fier de ses cheveux qui devient le premier mannequin pour une marque de shampoing alors qu’il est rasé d’on ne peut plus prêt. Mais je ne veux pas trahir la pensée d’un si grand homme. Alors je m’arrêterais ici, pour laisser mes compagnons lui adresser eux aussi un dernier message. Adieu, Edge.

René Duprée recule d'un pas, et voila qu'approche Juachim, omnipotent leader de la Johnny B Brand. Le regard poussé vers le vide, il prend alors la parole.

Juachim : Edge, tu étais notre bien aimé chef, tu nous a montré la voie à suivre, tu nous as soutenu, et je ne sais pour quelle raison, tu as commencé a te méfier de nous. Et surtout de moi, car je pense qu'au plus profond de toi, tu devais te dire que j'étais un grand danger pour toi, ta famille, tes cheveux, et ta fabuleuse collection de poupée Action Man que j'ai eu l'occasion d'hériter depuis dimanche.

La camera filme les deux amis de Juachim, qui ont un peu changé de costume, l'un d'eux est habillé avec un T Shirt de Doink, l'autre avec des gants à la CM PUNK et un T Shirt " Don't Drugs, Don't Smoke, Don't Sex, Don't Wrestling ".

Juachim : Non franchement, je ne comprends pas cette attitude. Je vais maintenant laisser le repos de la MORT à mon ami Edge, et vous parler de ceux qui sont responsable de ce carnage. Hard Gay, Hébus, Kevin Nash, Ricky ... Vous l'aurez compris, la OUSK. Je m'engage, à livrer bataille contre eux, car ils sont pour la plupart concernés par cet événement tragique. Nous, membre de la Johnny B Brand, nous vengerons cette mémoire bafouée par une troupe de dingo. La Johnny B Brand, dégaine sa race, même quand ya plus de gars avec des cheveux longs et blonds. Adieu Edge.


Juachim reprend sa place avec les autres membres. Et B-Max s'avance ensuite de quelques pas... Il prend la parole.

[color=red]B-Max : Moi, B-Max, ai eu le "privilège" de faire équipe avec Edge. Ce que ça m'a apporté ? Un fardeau ! Edge aurait dû être un atout à l'époque, mais il se méfiait constamment de moi, ne me faisant pas confiance, et ce, malgré mes nombreuses victoires contre Titan. Car pour ceux qui ont la mémoire courte, nous faisions face aux Punishers. Même mes victoires contre le némésis d'Edge ne suffisaient pas pour m'attirer sa sympathie, ou ne serait-ce que du respect de son père. Il disait me considérer comme son fils spirituel, mais il n'en était rien, je n'avais pas sa confiance sur le ring. Et de nous deux, c'est toi, qui te pensait supérieur, qui t'es fait avoir facilement, Edge. Ce qui prouve que nous avons franchi un cap, et que n'avons définitivement plus besoin de toi. Nous te l'avons fait comprendre à notre manière, comme tu l'aurais toi-même fait si tu étais à notre place. Moi, B-Max, vais d'ailleurs apporter beaucoup de changement à la MDWF. Mais vous en saurez plus durant les prochaines... Keep watching ! Edge aura été quelqu'un d'important,


Dernière édition par le 19.11.07 23:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   19.11.07 23:48

pour finir dans l'oubli, dans l'ombre de ceux qui autrefois, étaient dans son ombre. Adieu Edge.[/color]

B-Max laisse la parole au champion Wall Street, à savoir Triple H.

HHH : Edge, Edge, Edge…c’est grâce à toi que je suis là aujourd’hui. C’est toi-même qui m’a incorporé dans cette famille qu’est OBEY ! Mais à quel prix ?! Je devais affronter Hard Gay à Where All Begins Again II pour sa ceinture Wall Street, au lieu de cela, j’ai affronté BJB pour la énième fois. Tu as pris ma place pour proposer à Hard Gay un deal que l’on ne peut pas refuser, à savoir un match où ta ceinture et sa ceinture étaient en jeu. Un match où je devais prendre le vainqueur, mais toi, tu en as encore décidé autrement, et tu as marchandé cela en me proposant une place chez OBEY plus la ceinture Wall Street. Ceci dans le seul but d’éviter de défendre le titre de champion du monde face à moi ! Résultat, le ceinture Wall Street a été mise vacante et j’ai du la chercher par moi-même. J’aurai pu avoir une place chez OBEY plus la chance aux deux plus grands titres de la MDWF, mais à cause de toi, de ta soif d’or et de gloire, je n’ai pu tout avoir. D’ailleurs, c’est cette soif d’or et de gloire et ton égo qui t’ont perdu.
Il a quelques semaines, il était Champion du Monde et Champion Wall Street…aujourd’hui, il n’est plus rien. Adieu, Edge.


HHH laisse la parole à Charming X-Treme.

Charming : A moi, le dernier à te rendre "hommage", Edge. Que puis-je dire sur toi ? Je ne t'ai jamais vraiment trés bien connu. Tu ne me faisais pas confiance, j'étais le boulet d'OBEY à tes yeux, voir même celui qui teste tes micros ... Bref, je n'étais que le "bouffon du roi". Mais le roi est mort, à vrai dire, la seule chose pour laquelle j'essayais de ne pas répondre à tes ... Caprices de star, c'était juste pour garder ma place au sein d'OBEY ! Tout le monde m'a parfaitement intégré au groupe, mais toi ... J'étais le serviteur de monsieur ... Bref, tu n'as jamais vraiment compté pour moi mais ... Adieu Edge !

Tout le monde reprend sa place, Crusher n'a pas l'air de vouloir s'exprimer. Tous en même temps les hommes en noirs lancent une allumette sur le cercueil qui s’embrase alors. Tout cela sous les huées de la foule bien évidemment. Polak quand à lui se met à genou et hurle en criant le nom de Edge. Sa peine se montre au grand jour. Duprée lui récupère la perruque qu’il avait jetée au pied du cercueil et la fait brûler également. C’est un jour funeste pour la MDWF. Polak se relève quelques secondes plus tard, tout sourire.

Carl : Bravo OBEY... non vraiment, classe.

Raymond : En même temps c'est tellement bas que d'un certain coté, c'est bel et bien un hommage à Edge.

Carl : On peut le voir comme ça... c'est tout de même de mauvais goût et ça plombe l'ambiance de ce début de Payback.

Jean : Ca va sans doute vous surprendre de ma part mais OBEY devait tourner la page Edge ce soir et c'était une belle manière de le faire avec cet enterrement plein de symbolique !

Carl : Ouais... quoiqu'on en pense on peut dire qu'OBEY a tué le père comme on dit.

Raymond : Reste à voir comment la bande d'orphelins va survivre...

Carl : Comptons sur "René sans famille" pour reprendre le flambeau, opportuniste comme il est, il ne va pas laisser passer cette chance de passer au premier plan.

Raymond : Et nous nous n'allons pas laisser passer la chance de vous commenter le premier match de ce Payback !

Carl : Tu es un maître en l'art de la transtion, Ray.

Raymond : Merci Carly.

Jean : Hey Sonny & Cher, vous me dîtes si je vous gène ? Allez c'est parti !




La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin


A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.


La salle est plongée dans l'obscurité. "My mother says" demarre. Les percusion et le sythé commencent à jouer puis, peu après, les lumieres le long de la rampe clignotent lentement pendant que Carlos, sous le titantron mais les bras en croix comme un chanteur motivant les spectateurs tout en bougant la tête.

Lorsque le reste des instruments se lencent, Carlos descend rampe dans la meme position. une fois sur le ring, il intensifie les mouvements de ses bras puis saute sur place avec le poing en l'air toujours en rythm avec la musique.


le match démarre immédiatement et Carlos se jette sur René et le ceinture. René prend un minimum d'élan, puis se retourne et inverse le contact, c'est désormais lui qui ceinture son adversaire et... Ben il commence fort le match celui-la ! German Suplex ! Carlos se relève en se tenant la tête, puis réattaque aussitôt avec des droites dans la tête de René, qui lui place une Manchette a l'Européenne sans difficulté. Carlos recule jusqu'aux cordes, et René court pour lui porter une Clothesline qui le fait basculer hors du ring. Carlos tombe et titube jusqu'a se cogner contre les barrières de sécurité. rené sourit, puis sort du ring a son tour, il saisit la tête de Carlos et la cogne contre la barrière. Carlos se tient encore la tête en reculant, René attrape maintenant son adversaire par le ventre, et court vers le ring pour cogner son dos sur le rebord du ring. Il lui attrape maintenant le bras et le projette sur les escaliers d'acces du ring, Carlos rentre en plein dedans et fait un tour complet sur lui-meme avant de s'étaler lourdement de l'autre coté. Il va le relever et lui recogne la tête sur le rebord du ring pour la forme, puis le rentre dans le ring et lui porte une Suplex. René sort du ring. Il va chercher sa ceinture, l'arbitre le met en garde mais René lui dit qu'il n'a aucun mauvaise intention, il regarde des fans au premier rang et pose avec sa ceinture sous les huées de la foule. Puis il rentre a nouveau dans le ring, Carlos s'est relevé, il l'attaque avec une Clothesline, mais René l'évite sans difficulté, et saisit Carlos sur ses épaules... Loire Valley Driver !

1...
2...
3 !

Vainqueur : René Duprée !

Carl: Et hop, emballé c'est pesé !

Raymond: J'espère que les matchs suivants sont un peu plus consistants, ou on est bon pour Sci-Fi.

Jean : Ou pour fermer.

Raymond : Parle pas de malheur !

Carl : Parlons plutôt de la suite, quelqu'un arrive !

Ricky Martin est accroché sur le toit de l’aréna et la musique commence !

She's into superstitions black cats and voodoo dolls.
I feel a premonition that girl's gonna make me fall.
She's into new sensations new kicks in the candle light.
She's got a new addiction for every day and night.

She'll make you take your clothes off and go dancing in the rain.
She'll make you live her crazy life but she'll take away your pain
like a bullet to your brain. Come On!

Hard Gay apparaît sous le titantron avec sa ceinture de Million Dollar Champion autour de la taille, le champion se met en position, et donne ses célèbres coups de bassin dans le vent, à ce même moment, des engins pyrotechniques explosent de partout, c’est la fête à la MDWF et avec Hard Gay comme chef d’orchestre !

Hard Gay se met sur le ring et fait venir des danseurs en String qui montent sur le ring avec lui !

Upside, inside out she's livin la vida loca
She'll push and pull you down, livin la vida loca
Her lips are devil red and her skin's the color mocha
She will wear you out livin la vida loca Come On!
Livin la vida loca, Come on!
She's livin la vida loca.

La fête bat son plein ! Et quelle fête pour notre nouveau champion ! En effet, des hommes habillés simplement d’une ficelle et enduit d’huile dansent autour de lui, mais alors que la fête atteint son paroxysme, Hard Gay s’arrête subitement de danser et fait un gros doigt d’honneur à Ricky Martin pour lui faire signe de se taire


Ricky Martin : HE HO !! L’autré Licky il m’a payé poure qué yé chante ! Alors laisse moi yanté !

Hard Gay : URUSAI !!!!!!

Ricky Martin : ?!

Hard Gay : Personne ne voit ce que je vois ? Ici ! Une intrus !

Hard Gay pointe alors le doigt sur une demoiselle, seins totalement nue et en string…

Carl : Pourquoi il a arrêté ? C’est pas pour me déplaire mais bon…

Jean : +1

Raymond : x10

Hard Gay : Depuis quand une fille à t’elle est prévus sur le script ? Non !!! J’avais que pour ma fête, je ne voulais pas de filles ! Juste des hommes ! Que le sexe supérieur ! Qui d’entre vous à eu la piteuse idée d’emmener une fille ce ring pour faire MA fête ?

Tous les hommes en string hausse les épaules….

Hard Gay : Bon bah on va lui demander alors…Hey toi t’es qui ?!

La fille en string avec des gros nichons : Yé complend pas…

Hard Gay : NANI ?

La fille en string avec des gros lolos : Moi pas américaine…Moi pas comprendre…

Hard Gay : Toi vouloir baffe dans ta gueule ?

La fille en string avec des gros poumons (fumer c’est mal) : Moi polonaise, moi débarquer par cousin, moi pas comprendre langue de monsieur tout jaune et tout bizarre…

Hard Gay : Ouais ouais…Moi Jaunisse…Ralala les gars vous pouvez pas savoir à quel point je suis déçu quoi…Franchement…Aller j’en ai marre…Jme tire tiens ! Une fille pour MA fête et puis quoi encore…

Hard Gay quitte le ring en larme, entouré de ses danseurs en string qui tente de lui remonter le moral (et autre chose) aussi bien qu’ils le peuvent…

Carl : Faudra ptete redescendre Ricky Martin un de ses jours…

Raymond : Non non, il est sympa accroché tout en haut…

Jean : Un peu space comme guirlande de Noël, non ?

Raymond : S'toi le space !

Carl : Et hop, au suivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:37




Viva la vida loca de Ricky Martin retentit dans l’arène tout entière… Alice Suzuki apparaît en dessous du Milliotron et fait un déhanché à la mode du champion du monde suivi d'un petit crie de guerre ! Elle continue de marcher vers le ring en faisant des mouvements dont elle a le secret et finit par monter sur le ring. Elle monte sur un coin du ring et se secoue un peu les miches, histoire d'augmenter de quelques degrés la chaleur ambiante. Elle redescent et attend la suite ...

The Time Has Come
To Say Fare's Fare
To Pay The Rent
To Pay Our Share
The Time Has Come
A Fact's A Fact
It Belongs To Them
Let's Give It Back

How Can We Dance When Our Earth Is Turning ?
How Do We Sleep When Our Beds Are Burning ?

Beds Are Burning de Midnight Oil retentit dans l'aréna, Les fans huent en etendant cette musique venue du passé, mais ne peuvent s'empecher de sourire, Trish Stratus is back, ça va chauffer ! Elle débarque sous le Milliotron et va vers le rin d'un pas determiner.

C’est maintenant au tour de Goldust de faire son entrée vers le ring, « shattered Dreams production » apparaît à l’écran, Goldust fait son chemin vers le ring sous les applaudissements de l’aréna.


Goldust sort immédiatement du ring, Trish regarde bizarrement l'homme en or, qui n'arrête pas de le fixer depuis le début. Alice quand à elle sautille sur le ring. La MDWF ne l'avait pas vu depuis le Punjabi Prison Match, qui nous a carrément démontré qu'elle était présente dans la fédération. Trish, elle, nous ne l'avions pas vu sur les rings depuis l'ère United Revolution. C'est un renouveau pour les donzelles ce soir. Goldust aux abords du ring commence à taper sur le ring pour les encourager à commencer le match. L'arbitre du match ? Michel P. - Eh oui, encore lui. Toujours aussi beau et aussi craquant. Il fait sonner la cloche.

Ding Ding Ding.

Le combat peut alors debuter, les deux demoiselles tournent dans le ring, et attendant le bon moment pour rentrer en contact. Voila, c'est fait, Alice & Trish rentrent en contact avec une épreuves de forces. Et oui, même les femmes catche comme les hommes. Bon, ils vont pas se gratter les *** pendant le match, mais bon. C'est déjà ça. Alice prend le dessus mais Trish l'envoie dans les cordes. Alice se retient à celle ci pour ne pas revenir de plein fouet sur son adversaire. Trish se passe la main dans les cheveux et court vers Alice. Coup de la corde à linge esquiver, Alice donne un coup de pied assez vicieux dans l'abdomen de Trish qui est carrément propulsé en dehors du ring. Elle passe entre la deuxième et la première corde. Elle tombe alors au sol, et notre ami Goldust vient la relever. Trish montre son accord au départ, mais après se débat pour que celui ci la lâche. Goldust retourne un peu plus loin. Alice s'approche des cordes, mets ses mains sur celle ci, et prend un élan ... ELLE SAUTE PAR DESSUS LA TROISIEME CORDE !!!

Non, c'était une feinte. Trish a eu très peur. Alice se moque d'elle au beau milieu du ring. Trish remonte sur le ring, et le combat peu reprendre. Les deux demoiselles rentrent encore une fois en contact, et cette fois, c'est Trish qui prend le dessus avec une prise de tête ( spécialité des femmes la prise de tête ) Alice essaye de se débattre, mais Trish l'amène au sol. Alice est à plat ventre, tandis que Trish continue son attaque. Elle fini par lâcher la pression qu'elle avait sur la nipponne avant de lui monter dessus ( sur son dos bande de cochon ) Trish prend les cheveux d'Alice et lui tire la tête vers l'arrière. Elle passe ses mains autour de la gorge d'Alice et tente une soumission. Goldust applaudi en dehors du ring, mais l'arbitre doit faire casser la prise.

Michel P. s'approche de Trish et l'oblige à lâcher Alice. Trish s'exécute et se relève. Elle laisse que peu de temp à la manageuse du champion du monde et donne immédiatement un coup de pied sur son dos. Alice roule et boule vers les cordes. Trish s'accroupie légèrement et attend son adversaire.

Jean : Sa faisait bien longtemps qu'on avait pas eu de match féminin.

Raymond : C'est toujours bon à voir.

Alice se relève et, se fait surprendre par Trish qui court vers elle et qui lui porte un coup de la corde à linge qui l'envoie en dehors du ring. Goldust s'empresse de courir voir Alice, et lui propose son aide. Alice accepte volontiers, mais au dernier moment, Goldust s'en va. Trish n'essaye meme pas de comprendre ce qu'il se passe. Elle sort du ring à son tour. Alice ne se laisse plus faire et y va d'un coup d'avant bras en pleine face de Trish. La belle blonde répond immédiatement avec une gifle. Elle prend ensuite le bras d'Alice et le tord. Alice est comme qui dirait bloqué, et si elle fait un mouvement trop vite, Trish risque de lui déboîter l'épaule. Trish augmente la pression en continuant de tourner le bras d'Alice, et l'amène petit à petit vers un bords du ring, ou elle fini par claquer le bras de la japonaise dessus. C'est un choc assez violent pour les bras de la divas, qui crie de douleur. Trish, elle, contente de son attaque remonte sur le ring, et aperçoit malheureusement Goldust qui l'applaudi avec un grand grand sourire. Trish montre un regard de dégoût envers lui. Alice fini par remonter, et Trish l'attaque. Mais Alice est dans un second souffle et voila qu'elle répond violement sur la canadienne. Elle porte un nouveau coup d'avant bras, puis une manchette, elle projette ensuite Trsih dans les cordes et lorsque celle ci est de retour, l'accueille avec un surpassement par dessus les épaules. Alice n'attend pas plus d'une demi seconde pour relever Trish. Elle l'emmène dans le coin. Alice lèche sa main avant de porter un atémi sur la poitrine de Trish.

Public : WOOOO !!!

Alice rigole, et se lèche l'autre main ...

Alice : DOMO ????

Et encore un atémi !!!

Public : WOOOOOOO !!!!

Alice est fiere d'elle et continu son attaque en plaçant sa jambe au niveaux de la gorge de Trish et porte un étranglement. Jambe tendue ( un peu mode divas WWE ) elle applique une pression sur Trish. L'arbitre vient pour casser la prise. Mais voila que Trish agrippe la jambe d'Alice, et la fait passer de l'autre côté, Alice, glisse, et atterri en grand écart sur le ring. Trish attaque denouveau avec un coup de pied bien placé, qui claque sur le dos d'Alice.

Alice roule sur le ring, et se met à quatre pattes ( bande de pervers ). Trish la regarde quelque seconde et court vers elle. Elle lui applique un nouveau coup de pied, cette fois ci dans son abdomen. On remarquera qu'après ce choc, Alice vole dans les airs. Trish retourne attaquer Alice, mais elle ne se laisse vraiment plus faire, elle donne des coups de poing dans le ventre de Trish. La canadienne répond avec un nouveau coup de pied, mais cette fois ci dans les jambes de son adversaire. Trish prend de nouveau le bras d'Alice pour le tordre. Alice a la vista et essaye de se sortir de la prise en courant vers les cordes, non .. Vers le coin, elle monte sur la deuxième corde, attend quelques secondes, et effectue un saut périlleux arrière, qui la libère presque totalement de l'emprise de Trish. Pour pouvoir s'en réchapper complètement, elle se laisse tomber en arrière, Trish et entraîner avec elle, et là voila propulser à nouveau. Alice est de nouveau libre, tandis que Trish roule vers les cordes. Goldust est là de l'autre côté, et attend la diva pour l'encourager. Trish se relève immédiatement, évitant le contact avec. Alice fête quelque seconde le peu de temp qu'elle a avec ses fans, mais lorsqu'elle se retourne, elle se fait surprendre par Trish avec un coup de la corde à linge. Trish tente un tombé.

1,
2 ...

Degagement d'Alice. Trish relève la demoiselle, qui se dégage, Trish n'a pas le temp de réagir que la japonaise, la prend en BACK BREACKER !!! la pris est porté, c'est au tour d'Alice de tenter un tomber.

...

J'ai dit Alice tente un tombé.

...

Goldust est aux abords du ring et distrait l'arbitre, qui n'a pas l'air très à l'aise. Alice lâche le compte et va voir ce qu'il se passe. Goldust voit que la demoiselle n'a pas l'air très contente, et décide de la calmer à sa façon. UNE TARTE DANS TA MOUISE ALICE !!!!

Jean : Mais !! Il a osé frapper une femme ?

Raymond : Chacun ces méthodes Jean. Randy Orton fait bien caca dans leurs sacs !!!

Alice est tres étonné de voir l'attitude de Goldust. Elle donne à son tour une claque à Goldust qui aime ça le porc. Il se touche alors les pectoraux avant de "cracher" ( vous voyez ce que je veux dire hein ) Alice recule de dégoût, mais, Trish l'attendait, et donne un Super Kick dans la nuque de son adversaire. Alice est au sol. Trish la regarde avant de tenter une nouvelle prise. Elle prend son élan, et arriver au niveaux d'Alice, fait une roue, et atterri jambe première sur le dos d'Alice. Trish tente denouveau un tomber.

1, Non non, dégagement d'Alice.
Trish relève la japonaise " venu tout droit pour te peter la gueule " ( born to pete ta gueule ) et l'envoie dans un coin du ring. Trish prend denouveau son élan, et court vers Alice, qui pour s'en sortir donne un coup de coude dans la mâchoire de la Canadienne. Alice reste dans le coin, Trish ne semble pas très contente, et retourne à son attaque. Alice lève ses jambes et bloque l'attaque de Trish avec celle ci. Alice lâche les cordes, tourne autour de Trish et porte un Hurricanerana. Trish se relève immédiatement, Alice court vers elle et BOOM, Coup de la corde à linge. Alice relève Trish et la projette dans les cordes. Alice court elle dans le sens opposés.

Jean : Attention, je sens venir le...

Goldust attrape les jambes d'Alice et la fait tomber sur le ring. L'arbitre ne sait pas trop où donner de la tête. Trish va pour relever Alice, mais celle ci se dégage encore une fois, et donne une baffe sur Trish, qui se retourne complètement, Alice ne profite pour l'attraper par la tête et lui porte un NeckBreacker. Alice tente un tombé.

1,
2,

Dégagement de Trish Stratus. Les deux divas se relève assez rapidement. Trish part pour un coup de pied dans les épaules d'Alice. Puis tente ensuite son High Kick, mais Alice esquive et porte un ... X FACTOR ???
Ah bah oui, un X Factor est porter sur Trish, Alice tente encore un tombé.

Goldust remonte une énième fois aux abords du ring, l'arbitre en a vraiment ras le sac, et demande à Goldust de s'en aller. Mais papi fait de la résistance ... euh pardon ... Goldust ne semble pas de cette avis, et continue d'importuner Michel P. Alice lâche encore une fois le tomber et commence vraiment elle aussi à en avoir marre. L'enfer n'est rien comparé à la colère d'une femme - voici les paroles d'un homme. Alice court vers les cordes, s'élance, et Badaboum. Elle rentre en collision avec Goldust qui est éjecter en dehors du ring. Trish Stratus se relève et ne comprend pas tellement ce qui se passe. L'arbitre descend du ring pour voir ce qu'il se passe. Il va voir si Alice va bien.

Jean : Oh regardez qui voila !!!

OH non encore ? Voila que c'est Juachim qui se pointe vers le ring, avec une boîte de chocolat, et des fleurs. L'arbitre ne le voit pas encore arrivé, mais Trish, elle, l'a bien vu. D'ailleurs, elle peste si fort, qu'on se demande vraiment comment l'arbitre n'y prête pas attention. Juachim monte sur le ring et ... offre les fleurs à Trish ? C'est à n'y rien comprendre. Alice elle, rampe pour monter sur le ring, et a l'air tout aussi surprise. Trish balance les fleurs en dehors du ring et demande à Juachim se s'en aller. Le membre de la JBB fait un coucou à Alice, et balance la boîte de chocolat en pleine face de la canadienne.

Raymond : Je me disais aussi.

Jean : Elle est pourrit sa diversion quand même.

Trish balance ses bras de gauche à droite, pour enlever les morceaux de chocolat qui se sont coincé un peu partout sur sa tenu, Juachim quitte rapidement le ring, et Alice en profite pour porter un Small Package. L'arbitre voit ce qu'il se passe sur le ring ... ENFIN !!!! Goldust se relève lui aussi, et aperçoit la même situation. Michel P est là, il compte. Goldust monte aussi sur le ring.

1,
2,

Dégagement de Trish !!!

NON 3 !!!!!

L'arbitre à au le temp de compter jusqu'a trois. Goldust est arrivé trop tard, Juachim fait un grand sourire à Alice, qui ne porte pas attention du tout au membre de la JBB. Trish en ressort très surprise, les yeux exorbités, elle manifeste sa colère en hurlant sur le ring. Juachim court vers le Millio'Tron est disparaît. Goldust s'approche de Trish Stratus pour la réconforter mais celle ci le pousse pour pas que l'homme en or l'approche. Alice monte sur le coin du ring et fête sa victoire.

Victoire via Pinfall : Alice Suzuki.


Dernière édition par le 20.11.07 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:38

Carl : Remember the name of...

Raymond : Moi je dis que Trish ferait bien d'accepter son aide, Goldust a vraiment l'air d'être un partenaire en or !

Jean : Oui mais non, il triche !

Raymond : Stratus ?

Carl : Et tout de suite, la suite !

Jean : Ouah ! Quelle transition !! Et ça a fait une école de journalis…

…. Weeeeeeeeyyyyyyyyy
Here comes the Big Show !!!


Raymond : Mais ?! Il a pas de match le Big Show ce soir ?!!

This is the Big Man Show toniiiiight .... toniiiiight.... niiiiighttt

Le milliotron se brouille et la musique commence à saccader…
Le Big Show ne semble pas pressé de se pointer on dirait…

Sur l’écran géant, l’image du gros bonhomme commence à se brouiller et l’on voit apparaître une phrase, toute simple, une écriture blanche sur un fond noir qui se distingue peu à peu, à la manière d’une citation…

Jean : Oui, ben ça va, c’est pas Brouillon de Culture ici !

Raymond : Bouillon Jean, Bouillon !

Jean : Ouais, ben couillon toi-même d’abord !

Carl : Hey, mais regardez-ça les gars !

Carl désigne le milliotron où l’on peut nettement lire maintenant ceci :
‘[…]Alors même qu’il s’occupait des comptes de la fédération, Irwin voyait rouge. Pendant exactement 13 semaines, la fédération perdait beaucoup d’argent alors que les shows se vendaient à guichets fermés… Mais faire la différence entre crédit et débit était un peu trop pour cet « intellectuel » à bretelles…[…]’

Jean : Vache…

Carl : Vous croyez que c’est une blague ?

Raymond : Ben… euh…

Si Raymond balbutie, c’est parce que le milliotron affiche autre chose maintenant. Nous sommes en effet rendus en coulisses, dans le bureau de notre président ! Et celui-ci est furibond ! Il fixe l’écran de son récepteur et frappe du poing sur son bureau, arborant une jolie couleur pivoine et déblatérant des mots que l’on ne croyait pas pouvoir sortir de sa bouche (ni d’aucun autre orifice de sa personne d’ailleurs)…

Raymond : Je ne sais pas si c’est vrai mais ça le fait réagir en tous cas !

Jean : Bon, surtout on ne se moque pas, rappelez-vous qui nous paie tous les mois !!

Carl : Ben, justement, ça fait un peu peur cette histoire…

Raymond :

Jean :

Carl : Bon, allez, pas de panique, passons à la suite, … vite !!!

Hey, salut à vous les gens, vous savez où vous êtes ? Eh bien devinez, regardez autour de vous. Un lustre à 10.000.000 de dollars, des rideaux branchouilles et des mademoiselles à droite et à gauche. Ah si, Chuck Norris est là, il porte un pyjama René Duprée. Justement René Duprée parle avec Crusher. Attention, prise de son.

René Duprée : Oui je gueule ! Et tu sais pourquoi ? Parce que moi je me décarcasse pour qu’OBEY retrouve le sommet tandis que toi tu n’es occupé qu’à bousiller ce que je construis. Oui attends, tu es sensé être le garde du corps du groupe et c’est toi qui te fais éliminé en premier et nous laisse, Edge (paix à son âme) et moi seuls face à quatre adversaires. Même Goldust c’est mieux débrouiller que toi. Alors je te le dis moi, nous sommes une famille, et en tant que patriarche, je te déshérite pour le bien de tes autres frères.

Crusher : Tu me déshérites ? Et tu oses dire que ce clown travesti de Goldust s'est beaucoup mieux débrouillé que moi!? Mais pour qui tu te prend monsieur le mangeur de croissant et de fromage puant. Bon d'accord en effet je trouve aussi que l'état de OBEY se détériore mais tout le blâme ne revient pas juste sur moi. Puis maintenant que OBEY se retrouve sans chef, je dis qu'il est temps que cette équipe soit diriger par un nouveau sang frais plus fort, plus rusé, possédant plus de charisme.

René Duprée : Ah nous sommes au moins d’accord sur ce point. Et qui serait le mieux placé pour être le chef ?

Crusher : Moi bien sur ! Après tout je possède toutes les qualités requises pour mener OBEY au sommet. De plus je suis responsable de la destruction de 5 carrières depuis mon arrivée ne vois tu donc pas que je suis destiné pour devenir le prochain dirigeant de OBEY? Alors, si tu te prends pour un chef seulement parce que tu possède la ceinture Hardcore X, que j'ai déjà obtenu, alors on va vite régler ça mon bonhomme. Cette ceinture est le symbole du règne absolu chez OBEY ? Alors il me la faut.

René Duprée : Tu veux régler tout ça dans le ring ? Et bien d'accord. On va rendre tout ça épique, le départ de Crusher, dans un dernier match où il repartir en "grand vainqueur". Et ça, monsieur je place des images typique du bon french-man, c'est de l'humour français.

Le blanc s’installe, un blanc énorme, même Chuck Norris qui a ordonné à Dieu de faire le monde en six jours n’en revient pas. Crusher sort de la pièce et croise par la même occasion, la Johnny B Brand. Crusher ne manque pas de les bousculer. Juachim et les autres n'en reviennent pas et se demande ce qu'il se passe.

Juachim : Bah qu'est ce qu'il a Crushy ? Il a craqué son slip ?

René reste sans voix, et attend de savoir ce que la JBB lui veut.

Juachim : Bon, écoute, je sais que nous ne sommes pas les membres d'Obey les plus impliqués dans vos querelles avec la Ousk ou encore Papi Mojo, mais, nous tenons à te montrer que nous sommes là. Moi je suis là, Polak & Fathom aussi, et je suis sûr que Serge aussi est un peu avec nous. OBey doit rester fort, doit rester unis, Obey se doit d'être une équipe, au moins, en mémoire de votre bon vieux temp. Mais nous avons aussi un autre problème.

René Duprée: Et c'est quoi ce problème ?

Juachim : Et bien, en deux mots, le Championnat du Monde. Comme tu le sais, Obey détient actuellement, les ceintures Hardcore X & Wall Street, c'est une belle prise. Tes potos Charming & Maxime sont sur le coup de la ceinture Tag Team, soutenu de très près par mes poto Popo & Fatou, il reste encore le titre de champion du monde. Et je supporte pas le fait que cette ceinture ai changé de main durant ce PPV. La ceinture de champion du monde était détenu par OBEY depuis la grande période Rock-E et grâce a nos conneries, c'est maintenant la OUSK qui en profite.

René : Et qu'est ce que tu nous proposes ?

Juachim : Et bien, il faut simplement reprendre cette ceinture. On est combien à OBEY ? 6 ? 7 ? Il doit bien en avoir un d'entre nous qui serait prêt à se mouiller encore pour récupérer cet or non ? Tiens toi par exemple, je suis certain qu'avec les exploits que tu nous fourni ces derniers temps, tu n'aurais aucun mal à récupérer cette ceinture. Bon après, cette ceinture que tu portes n'a pas l'air de te poser beaucoup de problème pour le moment. Carlos Fisher, mouais ... Tu parles d'un défi. Obey sur la route du champion du monde ?

René : Tu n’as pas tort, nous devons nous serrer les coudes, nous devons montrer aux autres que nous sommes encore là. Que ce titre n’est plus à nous que parce que nous avons voulu faire le ménage. Et le titre retrouvera le bon côté de la barrière dès le prochain PPV. Mais en effet, j’avoue que Fisher ce n’est pas le plus gros défi de ma carrière, mais j’ai besoin de me reposer, même moi … Mais oui, d’ici le prochain PPV, un membre d’OBEY sera sur sa route, mais qui ?

Juachim : Bon, et bien, je ne vois plus qu'une seule solution.

Juachim tourne autour de René, puis regarde Polak & Fathom. Les regards de tous les membres d'Obey se croisent dans le vestiaires. Mais quelle manigance, la Johnny B Brand va encore imaginer.

Carl : DALLAAAAAAAAAAAAAAS TON UNIVERS IMPITOYAAAABLE EUH !

Raymond : Sans JBL dans le rôle de JR, ça le fait moins, quand même !

Jean : Moi je trouve qu'IRS s'en sort très bien dans le rôle !

Raymond : Ouais, mais IRS, l'est pas texan et il n'a pas de chapeau, ça ne peut pas le faire

Carl : Passons plutôt à la suite...




I tear my heart open, I sew myself shut
My weakness is that I care too much
And our scars remind me that the past is real
I tear my heart open just to feel

Scars de Papa Roach retentit dans l’aréna, la foule est divisée entre huées et applaudissement, Des fumigènes se dégagent… Charming X-Treme fait son apparition e. Des roses rouges tombent du toit de l’aréna, Charming en ramasse une et l’offre à une fan…Il monte sur le ring, fait ses taunt habituels et attend son adversaire...


Ain't No Stopping Me, Noooo !

Et le voici le voila qui débarque comme un fou sous le MillioTron, Shelton Benjamin saute dans tous les sens en tappant dans la main des fans tandis qu'il avance vers le ring sur lequel il monte d'un saut par dessus la troisieme corde. Il se dirige vers un coin, saut directement sur la deuxieme corde et fait son taunt en levant les bras lentement vers la foule. Il reccomence la meme chose de l'autre coté, puis s'échauffe un peu en attente de son adversaire

La cloche retentit et c’est parti pour un nouveau match entre Charming X-Treme et Shelton Benjamin. Rappelons que le jeune pouce d’OBEY n’a jamais réussit à l’emporter sur l’ancien champion Hardcore-X, Tag Team et Wall Street. Et oui vous ne vous souveniez pas qu’il avait un bon petit palmarès ? Nous non plus rassurez vous. Premier contact au milieu du ring. Shelton tente de faire étalage de sa technique et de son background de lutteur, il prend immédiatement le dessus en passant derrière Charming et en le plaquant au sol, avant de tourner sur lui-même et de porter un facelock sous les applaudissements de son désormais manager Josh. Charming réussit à se dégager en se retournant et veut à son tour nous faire profiter de ses talents de lutteur, en passant sur le dos de Shelton pour porter une clef de bras. Ce dernier se dégage… en portant un petit paquet !

UN…

D… Non, ça ne suffira pas à surprendre Charming X-Treme. Les deux hommes se relèvent dans le même temps, se font face… Charming y va pour une clothesline, Shelton l’esquive et porte un neckbreaker à l’aveugle, joli ! Nouvelle tentative de tombé avortée. Benjamin relève son adversaire, le projette dans le coin. Puis il s’élance… Shelton Splash ? Non, Charming esquive au dernier moment et Benjamin percute à pleine vitesse le coussin de protection du tunbuckle. Le membre d’OBEY profite de la situation, ceinture Shelton et… RELEASE GERMAN SUPLEX ! Shelton a fait un petit vol plané et semble avoir atterri durement sur la nuque. Charming rampe à toute vitesse pour effectuer le tombé !

UN..

DEUX… non, Shelton, bien que sonné, se dégage. Le rythme du match ne faiblit pas, Charming relève Shelton, le place en position de DDT… Non, Shelton contre avec un surpassement qui envoie la gorge de Charming en plein sur la troisième corde ! Le souffle coupé, Charming X-Treme


Dernière édition par le 20.11.07 22:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:39

titube sur le ring, sans aller au sol… jusqu’à ce que Shelton s’en charge d’un superkick rageur ! En plein menton, ouch. Nouveau tombé !

UN…

DEUX…

TR…
Non, dégagé par Charming ! Shelton Benjamin ne se décourage pas, relève Charming, le projette dans le coin. Il l’y rejoint pour lui porter une série de droite à l’abdomen. Charming encaisse péniblement Shelton grimpe maintenant sur la seconde corde, puis tente une planchette japonaise… non ! Charming ne décolle pas du sol… si bien que Shelton lui enfonce les genoux dans l’abdomen, tout en chutant lourdement au sol ! Du coup c’est un Double KO qu’on obtient après cette manœuvre spectaculairement ratée ! L’arbitre inspecte les deux hommes et commence un double décompte.

Carl : Bon début de match, fluide et bien rythmé ! Charming semble plus en forme que lors de ses dernières sorties.

Raymond : Comment il pouvait faire pire en même temps ?

Jean : Mauvaise langue, sa performance lors du 5 vs 5 était honorable.

Carl : En tout cas Shelton, même s’il n’a pas encore retrouvé le niveau qu’il avait avant sa blessure, reste le favori de ce match. Ca va être intéressant à suivre…

A l’extérieur du ring, Josh somme son poulain de se relever mais il n’est pas entendu. Toujours une relation conflictuelle entre ses deux là… c’est Charming le premier à se remettre sur pieds, un peu sonné quand même. Quand il s’aperçoit que Shelton est toujours au sol, il se rue vers lui, le relève et lui porte une série de coup dans le dos, avant de le mettre en position pour un DDT, cette fois réuss… NON ! Shelton se dégage encore d’un surpassement… qui propulse directement Charming sur la seconde corde du turnbucke. Mais ça, Shelton ne l’a pas vu ! Charming X-Treme lui saisit directement l’occasion et porte un magnifique Flying Neckbreaker ! A la Shannon Moore. Vous saviez qu’il y avait des fans de Shannon Moore sur Terre d’ailleurs ? D’après Carl Woodward il y en aurait un qui se cacherait à la MDWF mais chut. Charming tente immédiatement le tombé…

UN..

DEUX…

TR… NON ! Shelton se dégage. Charming veut cette fois ralentir le rythme, il porte un sleeper hold à Shelton Benjamin. Heureusement pour nous il ne va pas durer 43 minutes comme à chaque match de Randy Orton, car Shelton Benjamin se relève déjà. Mais Charming ne relâche pas. Du coup, Shelton fonce tête baissée vers le turnbuckle, emportant Charming dans son élan et… il pivote au dernier moment pour envoyer ce dernier percuter le coin ! Le choc lui fait lâcher la prise. Benjamin reprend le dessus, il projette Charming dans le coin opposé… s’élance… SHELTON SPLASH ! Réussi ce coup ci. Charming, sonné, reste sur ses appuis… Shelton lui bondit par-dessus la troisième corde, se plaçant sur le tablier du ring… puis il s’élance, SPRINGBOARD BULLDOG ! Belle séquence de la part de Benjamin. Il fait d’ailleurs signe à la foule… il veut en finir ! Il saisit les jambes de Charming X-Treme, il veut porter «The True Pain » ! Mais le membre d’OBEY ne l’entend pas de cette oreille, il coince la jambe de Shelton et l’empêche de tourner sur lui-même pour se mettre en position de Sharpshooter… en fait, Charming vient de transformer la tentative de Shelton en une sorte de leg lock ! Bien joué… mais c’était sans compter sur la légendaire habilité de Shelton, qui bondit sur sa jambe libre, pivote dans les airs et porte une spectaculaire leg drop ! Charming lâche évidemment la prise sous l’impact. Shelton tente un tombé…

UN..

DEUX…

TRRR… NON ! Charming trouve les ressources pour se dégager. Shelton lui se relève, un genou à terre, récupère un peu. Il semble également guetter Charming X-Treme, attendant qu’il se remette sur pieds… et lorsque c’est fait, il y va d’un Dragon Kick… esquivé par Charming qui s’est baissé à temps ! En a pu entendre un « ooh » de stupeur dans la foule tellement c’est passé près. Shelton avait mis toute sa force dans son coup de pied et il en perd presque l’équilibre, de quoi donner le temps à Charming de le cueillir avec un Implant DDT ! Un nouvel hommage à Edge ? Peut être pas. En tout cas c’est un nouveau tombé dans ce match…

UN..

DEUX…

TRRRR… NON ! Benjamin lève l’épaule à temps. Encore une fois c’était limite et ça n’a pas manqué de faire sursauter Josh à l’extérieur du ring. Charming relève Shelton, épuisé et sans réel plan en tête, il balance une droite à Shelton… ce dernier lui répond… et c’est parti pour une petite partie de ping pong. Qui s’interrompt quand Shelton envoie un violent coup de pied à l’abdomen de Charming. Puis il tente dans la foulée le T-BONE SU… NON ! Charming se dégage à l’aide de coup de coude et repousse Shelton. A coup sur une erreur, car ça lui permet d’avoir l’élan nécessaire pour porter son DRAGON KI… NON ?! Charming se baisse à nouveau, puis dans le mouvement enchaîne avec un roll-up ! Charming X-Treme pose ses deux pieds en appui sur les cordes, mais l’arbitre s’est déjà jeté au sol pour compter et n’y voit que du feu !

UN…

DEUX…

TROIS !

Vainqueur : Charming X-Treme

Charming remporte le tombé d’extrême justesse et de façon extrêmement litigieuse.

Carl : Normal, c’est Charming X-Treme.

Merci Carl. Charming a bien compris qu’il avait eu de la chance et qu’il fallait vite s’éclipser en roulant en dehors du ring, car Shelton est en furie, de même que le petit Josh ! Le MillioTron lui diffuse l’image de Triple H, en coulisses dans la luxueuse loge d’OBEY, devant sa télé… un sourire de satisfaction sur le visage.

Carl : Et bien Charming X-Treme a rompu le mauvais sort, il décroche sa première victoire face à Shelton… de manière très litigieuse cela dit. M’étonnerais pas qu’il y ait de la revanche dans l’air.

Raymond : Il devra de toute façon en montrer plus s’il veut réellement inquiéter OBEY, et HHH en particulier…

Jean : Ben voyons. Allez, passons à la suite !

Alors que les fans exhultent encore leur joie de la fin de ce dernier combat, des spots rouges s'allument un peu partout dans l'arèna. Le public se demande ce qu'il se passe, décidemment on ne leur laisse pas une seule seconde de répit. Le silence commence à se faire, quand tout à coup... AHHHHOUUUUUU !!! Un loup hurlement de loup se fait entendre. Cela ne peut signifier qu'une chose : l'arrivée du seule et unique, Big Sexy, Kevin Nash !! Le voilà qui se pointe sous le PognonTron, le sourire aux lèvres face à l'accueil que lui réserve les fans. Le tout nouveau membre de Ousk descend tranquillement la rampe, saluant ses fans du fameux geste du WolfPack. Il arrive aux abords du ring, monte sur l'appron, et enjambe comme à son habitude la 3ème corde, avant de refaire, mais plus puissament cette fois, le signe du WolfPack. Il finit par récupérer un micro :

Nash : Big Sexy In Da... (toute la foule) HOOUUUUSSSE !!!
Wooww, what an amazing crowd tonight !! Ca fait vraiment du bien de vous voir, de vous entendre, de vous sentir... telle une meute de loups. Ca faisait un bail que je n'étais pas venu sur le ring vous parlez directement. Et si je le fais ce soir, c'est pour une raison bien particulière.
En ce moment, ma carrière pourrait difficilement aller mieux. Depuis 3 mois actifs ou je suis ici, j'ai réussi à faire ma petite place dans la fédération. Alors oui j'ai peut-être laissé passer une chance au titre Wall Street, mais ça n'est que partie remise. Tu m'entends
Hunter, ce titre, tu l'as peut-être gagné à Million Dollar Pumpkins, mais maintenant, il va falloir que tu le défendes ! Et soit sûr que je ne lâcherais pas ma proie avant d'avoir obtenu ce que je voulais, tel un loup enragé...
Mais si je suis là ce soir, c'est... pour me repentir de mes pêchés.
(étonnement de la foule) Oui je sais, ça peut paraître étonnant. Mais il faut bien avouer que depuis mon arrivée ici, je n'ai pas fait que des choses très catholiques. Je me suis beaucoup moqué de mes adversaire, jusqu'à en ridiculiser certains physiquement...
Alors j'aimerais que, tous autant que nous somme ici, nous prennions quelques secondes pour penser aux mauvaises choses que l'on a pu faire, en silence...


L'arèna est alors plongée dans le silence. Nash, au centre du ring, est concentré, yeux fermés, mains regroupés et doigts croisés... C'est alors que le PognonTron s'allume ?!? Tout est d'abord noir, puis, la caméra dézoome au fur et à mesure, et on peut s'apercevoir que le noir est en fait la couleur d'une soutanne...Continuant son zoom arrière, on finit par apercevoir que celui qui porte le vêtment de curée n'est autre que... Kevin Nash ?!? Mais coment est-ce possible ?!? Le Nash curée finit par prendre la parole

Nash soutanne : Mon fils, confies toi. Fais par au Seigneur de tous tes pêchés, et il te pardonnera...

Nash : Pardonnez-moi mon père parce que j'ai pêché. Je me suis amusé à ridiculiser mes adversaires, à faire rire d'eux, et à tirer profit de ses situations désopilantes. J'ai également profiter des plaisirs de l'alcool, ainsi que des plaisirs de la chair...

Nash soutanne :Fils, ce sont des pêchés très graves... Mais le Seigneur est prêt à te pardonner. Cependant, tu dois prouver ta sincérité au Seigneur, et pour cela, il faut que tu te repentisses en face de ceux que tu as fait souffrir...

Nash :Bien, je crois que je n'ai pas le choix... B-Max, Hunter, si vous voulez bien venir me rejoindre, mes frères...

GO !!

Can you feel it, the perfect day
Scratch the leaved, the paper tears
The world I'm feeling start giving away
A perfect day, a perfect day

Suddenly your rule the universe
Everything was shapeles is now clear
I visualize like a drop of sound
I am The Man Without Fear


Behold the King, the King of Kings.
On your knees dog. All hail.
Bow down to the, bow down to the King.
Bow down to the, bow down to the King.


Triple-H et B-Max se présentent côte-à-côte sous le PognonTron. Un sourire finit par se figer sur leurs lèvres, pensant sûrement pouvoir prendre leur revanche sur Nash après toutes les humiliations qu'il leur a fait subir. Ils se dirigent tranquillement vers le ring, et finissent par y monter.

Nash soutanne :Mes fils, je vous rappelle que vous êtes en présence du Seigneur, je vous demanderais donc de ne montrer aucun signe de violence, sous peine de vous attirer les foudres Divines !!

Nash :B-Max, Hunter, si je suis ici avec vous ce soir, c'est pour vous demander pardon... Pardon pour toutes les humiliations que j'ai pu vous faire subir... et quand j'y repense, il y en a eu pas mal... Tout a commencé par là :

Le pognonTron s'allume, et nous montre un extrait de Where It All Begins Again II. Nous nous retrouvons à la fin du match entre les punishers et l'équipe entre Charming et B-Max. Nous voyons l'intervention de Nash empêchant B-Max de sortir de la cage, lui coutant la victoire. Puis Nash s'est fait un plaisir d'appliquer une PowerBomb sur B-Max.

Nash :B-Max, vraiment, je tiens à m'excuser pour ce geste gratuit et sans réel motivation. Le résultat de notre combat n'aurait pas du créer en moi une telle haine, et en entraîner d'autres...

Le PognonTron s'allume à nouvau, pour nous montrer un extrait de Payback du 16 octobre. En début de show, un camion venait bloquer les véhicules de B-Max puit de Triple H. Ce camion se revela être un camion de fosse sceptique, et Nash l'avait placé là, pour au final aspérger B-Max et hHh de matière fécale. Plus tard dans la même soirée, Nash avait trafiqué les douches sous lesquelles se trouvaient B-Max et HhH pour en remplacer l'eau par une matière verte gluante.

Nash :Triple H, à toi aussi je te dois des excuses. Même si la semaine précédente tu avais aidé B-Max à me trainer dans un piège, je n'aurais pas du vouloir me venger de cette sorte. N'empêche, c'était vachement bien trouvé, non ?? bref, Triple H, pour ça, je te présente mes plus plates excuses... J'espère que tous les 2, vous arriverez à mes pardonner de mes pêchés, et que l'on


Dernière édition par le 20.11.07 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:39

pourra se croiser dans les couloirs de notre si belle fédération sans que cela ne fnisse en coups de poings.

Nash soutanne :Kevin, mon fils, tu as prouvé ta bonne foie, et le Seigneur te pardonne de tous tes pêchés.Retire toi, et récite 10 Notre-père.

Nash :Très bien mon Père
Nash quitte alors le ring, d'une manière très calme. Il semble apaisé. Voyant cette expression sur son visage, B-Max et HhH ne s'attaquent pas à lui, et le laisse quitter le ring sans s'opposer. Les 2 semblent assez interloqués, et restent sur le ring, avec un air étonné visible sur leur visages. Nash continue de s'éloigner du ring, quand...

Nash soutanne : Mon fis, n'oublies-tu rien ?

Nash :Ah, oui, vous avez raison mon Père... B-Max, Hunter, when I said I was sorry... I LIIIIEEEEE !!!!

Nash éclate de rire, alors que B-Max et HhH deviennent fou de rage. Alors qu'ils veulent quitter le ring pour s'attaquer à Nash, ce dernier les interpèlent

Nash :Hahahaha !! Hold on a second, guys ! Je me suis adresser, au Seigneur, je crois que vous aussi, vous devriez... Allez-y, jetez un petit coupd'oeil vers le ciel...

Et alors que B-Max et Hunter lèvent la tête vers le ciel... ils sont à nouveau recouvert d'une matière verte gluante tombée du plafond !! B-Max et Triple H enrage, veulent s'en prendre à Nash, mais dans la précipitation, finissent par trébucher à plusieurs reprises, pour finir totallement recouverts de matière gluante

Nash :Eh ben les gars, j'crois qu'il est temps que vous vous confaissiez aussi, c'est peut-être ça qu'on appelle les foudres Divines...

Et Nash quitte le ring, un grand sourire aux lèvres, laissant Triple H et B-Max patoger dans cette glue verte

Carl : Viva la Razza !

Raymond : Suck it !

Jean : Tous les mêmes à la OUSK: ils mentent, ils trichent, ils volent ! Il a vraiment trouvé sa seconde famille, lui !

Raymond : Tu devrais l'en remercier: c'est grâce à ces gens-là que les membres d'OBEY peuvent se mettre au vert !

Carl : Mouais, passons plutôt à la suite.




Jean : Bon est bien maintenant, il est l'heure d'un autre triste événement dans la soirée.

Raymond : On a enfin décidé de te renvoyer ?

Jean : Ouah, nan mais j'adore trop ton humour Raymond. Franchement écrit un livre !!

Carl : C'est une dure soirée effectivement pour OBEY et Jean.

Jean : Bon bah voila, on passe au combat surprise de la soirée, René Duprée vs Crusher.

La salle s'assombrie et des lumières vertes viennent éclairer l'entré quand soudain des explosions jaisse de la scène et " Getting Away With Murder " se met a jouer tandis que The Criminal fait son apparition sous les hués de la foule. Puis arriver sur le ring il enjambe les cordes et fait quelque poses musculaires tel un narcissique.

La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin


A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.


Les deux hommes sont sur le ring. Crusher affiche un regard assez définitif quand à son but, le titre Hardcore X ce soir. René Duprée lui lève la ceinture dans les airs en guise de provocation. Crusher se rapproche de René et les deux hommes sont face à face. Crusher ne succombe pas une minute de plus à la tentation d'imposer sa force, et pousse le français. René ne bronche pas pour autant, il regarde le sol, et se mort un peu les lèvres. Il regarde alors Crusher et lui donne une baffe. Crusher ne recule pas d'un poil, et répond immédiatement par une autre droite. René recommence son geste aussitôt.

Une bataille de claque commence. Crusher prend vite la mouche et donne un coup de la corde à linge à René qui au lieu de le faire tomber, le fait reculer dangereusement, Crusher court vers René et lui porte un coup de genou dans l'abdomen. Le champion Hardcore X est plié en deux, Crusher donne des coups d'avant bras sur le dos de René à plusieurs reprise. René a maintenant les genoux au sol. Crusher agrippe la tête de René avant de lui porter un DDT. Le challenger se relève et sort du ring à la recherche d'une arme.

IL sort de sous le ring, une poubelle, un Kendo stick, mais préfère largement celle ci : Le bâton enroulé de Barbelés. René va devoir se faire une raison, il va morfler avec cette ceinture à ses côtés. Crusher remonte sur le ring, René est denouveau debout, et se méfie de voir Crusher avec cette arme. Cette fois ci, je pense que les ponts sont coupés entre Crusher et OBEY, surtout avec la présence du bâton. Crusher fonce sur son adversaire, qui esquive l'assaut au dernier moment. René donne alors un coup de pied dans la jambe de Crusher, mais celui ci ne lâche pas pour autant son arme. René donne ensuite une manchette sur son adversaire, puis une gauche bien placé. Crusher répond avec un coup de bâton dans les côtes de René.

Jean : Outch, sa doit faire mal.

Raymond : Comparé au Flammes oh Phénix, je pense pas.

René tombe au sol, les mains sur les côtes. Du sang coule sur le ring, le barbelés a arraché la peau du champion. Crusher souris et commence déjà à se voir avec la ceinture autour des reins. Il demande à Carlos son manager de lui apporter cette meme ceinture. Quelques seconde après, voila que la ceinture est sur le ring. Crusher la prend en main, et l'admire avec un sourire démoniaque. Il a le champion en joue, il ne lui reste plus qu'a lui appliquer la touche final pour en finir une bonne fois pour toute.

Crusher relève René Duprée, et le projette dans les cordes. Crusher tente alors les premiers mouvement pour lui porter son DEMOLISHER, mais le champion esquive et Crusher s'ecrase dans les cordes. René s'empare du bâton de barbelés au sol. Et plus vite que l'éclair.

BAM !!

UN bon coup placé entre les deux yeux de Crusher. Le challenger est au sol. René Duprée lâche son arme et commence à faire des signes vers le Millio'Tron.

Raymond : Qu'est ce qu'il fait ? Il pourrait le terminer !!

Jean : Je pense que la leçon doit être apprise correctement.

Le mot est juste, voila que sort de sous le Millio'Tron, les membres d'Obey. Charming, B-Max, Triple H & la JBB. René Duprée est toujours sur le ring, et attend patiemment ces amis. Polak & Fathom sont les premiers à monter sur le ring. Ils lèvent tout les deux Crusher avant de prendre place chacun dans un coin du ring. Uno Dos Tres, les deux compères de la JBB s'élancent vers Crusher et portent leurs CSTWR !!! Crusher fait un vol plané sur le ring avant de retombé violement. René prend sa ceinture. Voila que Triple H vient pour relever Crusher à son tour.

Jean : Je ne peux pas regarder ça plus longtemps.

Triple H fait signe à la foule. René veut que le Cérébral assassin en finisse rapidement. Et bah aussi tôt dit, aussitôt fait, le Pedigree est porté sur Crusher, qui s'en prend de toute les côtés. René demande à Max & Charming si ils veulent faire partie de la fête, mais ces deux là préfère encore rester à côté de cette histoire. René pense vraiment en finir avec Crusher et le relève une dernière fois.

FRENCH BOMB poster sur Crusher.
René tente enfin un tombé, l'arbitre ( Michel P. ) S'approche et n'a pas le choix de s'exécuter.

1,
2,
3 !!

Victoire et toujours champion Hardcore X : René Duprée.

Crusher est au sol, le visage en sang, tandis que tous les membres d'OBEY rentrent dans le ring et "fêtent" la victoire de René. C'est un moment de grand ménage ce soir. Après Edge à Million Dollar Pumpkins 2, voila que c'est au tour de Crusher. Tout les membres d'OBEY se mettent en rang et lèvent les bras les uns après les autres. Un grand changement dans ce qui était le groupe le plus redouté de la MDWF. René le nouveau "leader" d'OBEY.

Raymond : Nana na na, nana na na, hey hey hey, goodbye !

Jean : Je proteste, en-dehors du fait que ce soit un OBEYien d'élite, tu pourrais quand même reconnaître que Crusher a été un lutteur des plus investis il y a encore peu de temps !

Carl : Sans conteste.

Raymond : Je manifeste !

De toutes façons, OBEY, tu peux pas test !

[b]Carl :
Bon, la suite.

Après la pluie, le beau temps,
Après l'ombre, la lumière,
Après le chaos, l'ordre,

Et après le match, la séquence MillioTron ! Ladies and gentlemen, the MDWF's staff in association with John Bradshaw Layfield pictures proudly presents...

La séquence bureau en direct sur le gros moniteur !
Où l'on retrouve le gros texan le plus connu à la MDWF depuis le départ de Stone Cold et de ses stocks de corona, j'ai nommé le seul l'unique JBL, les fesses bien ancrées sur son fauteuil derrière son bureau (et les bésicles sur le nez, avec une barbe, on dirait le nain « prof » !). Qui depuis un certain PPV en est au score de 1 à 1 face à son PDG, et qui est particulièrement fier de l'un de ces deux points du score global, on vous laisse deviner lequel.
Petit point qui lui coûte néamoins une certaine « dette » envers certains membres de la fédération, comme on ne va pas ader à le découvrir maintenant: alors pose ton séant, Jacquouille, et ouvre bien tes esgourdes, c'est important !

JBL: Ladies and gentlemen,
Bien que je sois des plus enthousiastes à l'idée d'évoquer le moment historique qu'a vécu la Million Dollar Wrestling Federation dimanche dernier, je m'étendrais davantage sur le sujet plus tard, de la façon dont il se doit. Si je suis ici devant vous, c'est pour brièvement vous faire part d'une annonce de la plus haute importance. Comme vous n'êtes pas sans l'ignorer, le true American Hero et ses valeureux croisés ont remporté un combat déterminant pour l'avenir de ce business et la partie sait être reconnaissante envers ses valeureux soldats. C'est donc tout naturellement que ce soir, ceux-ci recevront leur du, et the Wrestling God sait ne pas être ingrat, il n'est pas seulement question de médailles. L'un d'entre eux est d'ailleurs déjà passé dans mon bureau et est devenu, après avoir brillament défendu son bon droit, le nouveau n°1 contender au Million Dollar Championship !


Raymond: Carrément !

Carl: Eh ben, malgré l'absence d'Edge, il n'aura pas fallu attendre longtemps avant de voir un nouveau gusse lui tomber dans les pattes à notre nouvelle icône.

Jean: Je ne sais pas pourquoi, mais curieusement, je m'attend au


Dernière édition par le 20.11.07 22:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:40

pire...

JBL: Et c'est avec plaisir que ce fidèle serviteur de la nation se présentera de lui-même devant vous ici ce soir, réservez votre meilleur accueil à...

BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !
M'enfin, attendez un peu, il n'a même pas fini !

JBL: Au nouveau challenger au Million Dollar Championship...

Puis, se tournant brièvement vers sa secrétaire:

JBL: Damn, it sucks !

La secrétaire (d'un ton neutre): Je n'y peux rien, Mr Layfield, ce n'est pas moi qui ai dirigé les négociations !

JBL (hésitant): Hem... -soupirs- je disais donc, veuillez donc accueillir ici et maintenant...

SUPER WRESTLER !


Somebody save me
And two warm hands break right through me
Somebody save me
I don't care how you do it
Just stay
Stay
Come on
I've been waiting for you

C'est la musique du Super Wrestler qui retenti dans l'arena. Surprise Suprise. L'homme qui a réussi à eliminer Edge du match a Million Dollar Pumpkins viendrait de demander sa faveur, et pas n'importe laquelle. Une faveur au titre de championnat du monde. LEs feux d'artifices aux couleurs de l'Amérique explosent dans l'arena, lorsque soudain ...


Juachim : DEGAINE TA RACE !!!!

Et bien, sous un public assez surpris, ce n'est pas Super Wrestler qui se présente dans l'Aréna, mais la Johnny B Brand. Polak, fathom & Juachim montent sur le ring, et effectuent les habituels taunt ennuyeuse et fastidieuse. C'est juste pour combler un gros blanc quoi.

Juachim : AH AH AH Money money money. Que diable, que dis-je, je me sens l'âme apaisé, et mon coeur bat à cent à l'heure. Hey oui Coco, tu l'as compris, oui toi devant là, tu l'as compris ? Oui tu as compris. Vous avez tous compris. Oh Oh comme vous comprenez bien.

Raymond : Moi j'ai pas compris.

Jean : MOI J'AI COMPRIS.

Juachim : Mesdames et messieurs, saluez comme il le faut, le nouveau challenger au titre poids lourd de la MDWF ... Juachim !!!!

Le Groupe : DEGAINE TA RACE !! LE TITRE POLONAIS !!!!

Juachim : Je sais ce que vous pensez. De quel droit je m'autoproclame challenger ? La réponse : Je ne me suis pas autoproclamé. Serge a gagner un droit, il est membre de la Johnny B Brand, ont utilise se droit tout simplement. Pis avouez, qu'une affiche Hard Gay vs Super Wrestler, c'est bon pour Marvel ou un remplacement d'une émission rediffuser de Dragon Ball Z sur MCM, mais pour un galas de catch, il nous faut, du lourd, du représentatif, et quoi de mieux que le grand, le beau, le charismatique Juachim !!!

Le public ne semble pas très content. Super Wrestler est bien plus intéressant que Juachim de toute façon.

Juachim : Autre chose, j'ai reçu une indication plus tôt comme quoi, même après avoir divulguer la petite magouille concernant le title shot, il nous fallait l'accord de Serge lui même. C'est pourquoi, nous allons pouvoir lui demandez ce qu'il pense de tout ça, via le Millio'Tron, tout de suite, Maintenant.

Le Millio'Tron s'allume et voila que ... Bah en faite on sais pas trop qui c'est. On voit un homme qui porte un masque en carton du Super Wrestler, mais le décors derrière lui semble plutôt familier.

Super Wrestler : Degaine sa... heu Salut tout le monde.

Bon bah besoin d'en savoir plus, nous savons qui est qui.

Juachim : Mesdames et messieurs. SUPER WRESTLER !!!!

...

Gros blanc

...

Juachim : Alors Super Wrestler. Il nous faut donc ton accord pour le t...

Super Wrestler : JE SUIS SUPER WRESTLER !! Comment allez vous ? Il fait beau n'est ce pas.

Juachim : Merde j'ai oublier mon texte ... hum hum ... AH AH OUI IL FAIT TRES BEAU !!! Mais à propos du title shot!

Super Wrestler : Vous savez, je suis le vrai super wrestler, pour preuve, j'aime beaucoup Juachim, et j'ai éliminer Edge du 5 vs 5. Donc je suis le vrai. Tiens, pose moi une question Juachim, toi qui est si beau et si fort, pour prouvez au monde que je ne suis pas toi caché derrière un masque pour faire semblant d'être quelqu'un que je ne suis pas.

Juachim : Putain, quel jeux d'acteur splendide ... hum ... Euh ... Comment s'appelle ma mère !!

Super Wrestler: ...

Juachim : Euh ... comment s'ap...

Super Wrestler : JAUNE BIEN SUR !!!!

Juachim : Crotte.

Super Wrestler: Oui je t'accord le title shot Juachim, mon ami de toujours, mon frère d'arme, et je t'offre en prime une WII !!!

Juachim : Ouah trop cool.

Le Millio'Tron s'éteint, Juachim à un peu la goutte au front. Mais apparemment, tout semble se passer comme prévu. La suite ?

Juachim : Vous voyez ? Je suis le challenger. Maintenant, nous allons passer à la suite. Hard Gay, tu sera l'adversaire du ... euh ... DE MOI. Parce que je n'ai pas encore trouver de surnom qui vaille le coup. Mais dis toi bien, que la Rage Polonaise va déferler sur ton petit corps huilé et humberbe, comme se jetterai la chauve souris sur les moustique la nuit. Tu seras ma proie. Je ne laisserai pas Ousk garder cette ceinture plus longtemps, et ALICE TOMBERA GRAVE AMOUREUX DE MOI APRES !!!!

Upside inside out
Livin La Vida Loca
She'll push and pull you down
Livin La Vida Loca
Her lips are devil red
And her skin the colour mocha
She will wear you out
Livin La Vida Loca
Come On
Livin La Vida Loca
Come On
Livin La Vida Loca


Hard Gay se présente alors sous le titantron, sa ceinture de Million Dollar Champion sur l’épaule et avec le micro à la main, il arbore comme à son humble habitude un fier sourire…Et oui, apparemment le règlement de la MDWF stipule que pour être Million Dollar Champion il faut avoir les dents parfaitement blanches…Trêve de galigeades, le champion porte le micro à sa bouche…Lève la tête à la manière d’un Rock et s’écrit.

HG : DDDDDDDDDDOOOOOOOOOOMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO HADOOOOGAYYYYY DESUUUUUUUUUUUU !!!!

Des panneaux se lèvent dans tous les sens ! Apparemment le fait d’avoir gagné le titre à du apporter quelques groupies en plus pour OUSK.

HG : OKAYYYYYYYYYY !! So so so de ce que j’en vois, les pucelles sont à la fête ce soir n’est ce pas ? Ce sont donc eux qui vont faire face à Razor Ramon Hard Gay Masaki Sumitani pour le Million Dollar Title ? C’est intéressant ça…Pensez-vous faire le poids mes fillettes ?

Juachim : En parlant de fillette, elle est pas là Alice ?

HG : Euh non je crois pas, elle est avec son mec…HAHA

Le champion du monde quitte sa place sous le titantron pour avancer calmement vers le ring.

HG : Mon petit Juachim, sais-tu que tous les soirs je ne cesse de penser à autre chose que tes fesses ? Si belles et si douce…Vois-tu, j’ai hâte de les revoir en face de moi…M’enfin apparemment ceci n’est pas le sujet de la discussion…Le sujet est l’annonce de notre très haut JBL…Je ne peux qu’accepter étant donné que je suis champion…WOOOO !! Sa fait plaisir de dire ça…Je suis champion WOOOOO !! Génial non ?

Hard Gay monte sur le ring, toujours le micro à la main et le sourire freedent.

HG : Le fait est mon cher Juachim que…

Hard Gay se met bien en face de Juachim et approche sa tête, Juachim semble vouloir reculer de peur de se faire rouler une grosse peloche, il se retourne mais Fathôm fait signe de la tête que tous les champions aiment bien avoir la face rapprocher…Comme une sorte de bataille d’haleine ou encore une bataille d’yeux méchant…Même si Masaki porte des lunettes…Comme ça il est sur de pas perdre ! Héhé malin comme un sage notre nouveau champion !

HG : …Que tu puisses me battre et remporter ceci ?

Hard Gay enlève la ceinture de son épaule et la soulève, Juachim lève la tête et regarde la ceinture…Il la fixe même…

Juachim : Ptain c’est du vrai or ?

HG : Bah ché pas moi…

Juachim : Faut que je la gagne alors !

Hard Gay : Tu penses pouvoir l’attraper…

Juachim ne semble pas aimer cet air de défi et fait un léger signe de la main à ses camarades dont le fameux Super Wrestler en carton qui se mettent autour de Hard Gay. Le Japonais souris mais on peut voir un léger sentiment de stress sur son visage.

Juachim : Je le pense pas…J’en suis sur !

Hard Gay : Vu comment on est disposé, on est bien partit pour le Gang Bang les amis, seulement vous avez pas l’air très chaud pour ça alors il va falloir trouver un compromis, j’en sodomise que 2 ! Sa semble pouvoir le faire non ?

Les membres de la JBB referment le cercle autour de Hard Gay.

Juachim : Sinon t’as aimé le beau tee shirt qu’on t’as fais ? Puis j’espère que t’as apprécié d’avoir ma cousine comme danseuse, j’espère que tu lui en veux pas de pas avoir de testicules ou de pectoraux !

Hard Gay : Ce que tu n’aura bientôt plus !


Dernière édition par le 20.11.07 21:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:40

WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Hard Gay avec un calme Olympien pousse les membres de la JBB qui ne cessent de le fixer, il remet la ceinture sur son épaule et s’en va, s’arrête sous le titantron regarde Juachim qui le pointe du doigt alors que les autres membres de la JBB se mettent à crier

Le Groupe : LE GAY DEGAINE TA RACE ! DEGAINE TA RACE !

Hard Gay soulève sa ceinture longuement…

Hard Gay : OKAYYYYY WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Et s’en va. Juachim sur le ring peste vraiment l'arrogance du nouveau champion du monde. Sentant que tout ceci va deborder, Fathom & Polak retiennent le nouveau challenger. Une nouvelle guerre débute ce soir à Payback, et je vous le jure, tout ceci sera épique.

Carl : Décidément, entre le championnat tag team et le Million Dollar Championship, ceux-là, on les voit partout !

Jean : Un peu comme Blanche-Neige chez elle avec ses nains.

Raymond : Le problème, c'est que c'est lourd, un nain.

Jean : Ca, c'est à toi de voir.

Carl : Et hop, la suite, et vite !

No more sorrow de linkin park retentit dans l’arena ! Jason Fighting arrive survolté sous le millitron ! Il tape dans quelques mains, et arrive finalement sur le ring. Un taunt sur la 3em corde et il va commencer son speech !

Jean : Il en reste encore des Punishers ? Je croyais que cette race avait été éradiquée !

Raymond : Et nan Jean, le plus jeune des 3 est encore présent !

Jean : Vous croyez qu’il va encore continuer la guerre en étant seul ?

Carl : Ben si tu te taisais, peut-être qu’on arriverait à entendre quelques chose qui nous donnerait des réponses…

Jean : Dis donc c’est à moi qu’il parle comme ça l’autre « Jackson five » ?

BJB : Bonsoir à tous ! Ce soir, je vais vous donner quelques informations sur moi-même ainsi que sur le futur des Punishers…

Le public commence à se taire à l’entente du 3em clan de la MDWF…Ils ont hâte d’en savoir plus sur la suite des évènements….

BJB : Comme vous l’avez appris au début du PPV, Lestat et Don Robert ont quitté la fed…Me laissant un lourd devoir sur les épaules…Celui du nouveau chef des Punishers ! Et oui, en étant le seul désormais, je prends en charge la suite des évènements pour ce clan ! Enfin…La suite, la suite…Cette suite va être très courte ! Malheureusement pour les fans de ce clan, j’ai pris la décision de le fermer…Etre chef de clan ne m’intéresse pas, je n’ai pas encore le niveau d’un chef, je suis trop jeune, trop inexpérimenté…Ce rôle n’est pas pour moi ! J’annonce donc que ce soir, les Punishers prennent bel et bien fin !

Hués de la part du public…Ils scandent le nom de Lestat Dragonheart.

BJB : Oui oui, Lestat, Lestat…Je sais qu’il vous manque ! Il manque d’ailleurs à tout le monde ici . Il manque à la fed, il manque au public, il me manque également à moi. Lestat m’a beaucoup aidé dans ma carrière, et m’a permis de monter d’un cran à la MDWF. Il m’a permis, en me laissant entrer dans son clan, de faire part à la guerre des clans, d’affronter de grands adversaires ! C’est notamment grâce à ma place chez les Punishers que j’ai put prendre place à un match pour le titre wall street ! Donc pour tout ce qu’il m’a apporté je le remercie…Et d’ailleurs mon remerciement ne s’arrêtera pas là…J’ai pris une autre décision ce soir…

Les clameurs du public se calment une nouvelle fois…

BJB : Comme je viens de le dire, les Punishers et ce que représentait ce mot ici, manque beaucoup ! A la MDWF, le mot Punisher désigne tout d’abord l’un des plus grands catcheur de l’histoire de la fed, Lestat Dragonheart. Il désigne également l’un des 3 clans qui a pris part à la guerre qui fait rage à la MDWF depuis quelques temps déjà ! Et ce clan qui, malgré de nombreuses critiques, montait de plus en plus en puissance ! Et c’est pour ça, que j’ai décidé de ne pas laisser mourir le mot « Punisher » en même temps que son clan…Nan ! Le mot « Punisher » gardera sa place ici, car il restera avec moi ! Je prend ce qui m’a été appris par mon mentor, je prends ce rôle longtemps gardé par Lestat, je le prend un peu comme un héritage qui me va de droit ! Ce soir, devant vos yeux, le début de la relève des Punishers prend vit ! Moi ! Jason Fighting ! Black Jay Brawler ! Je suis le nouveau Punisher !

Acclamation du public ! Les quelques fans de Jason et les autres de ce que représentait ce mot à la MDWF sont ravis d’entendre ce que Jay vient de dire !

BJB : Black Jay Brawler « The new Punisher » voilà qui je suis maintenant ! Alors maintenant que ça a été officialisé, que vais-je faire ? Quels sont mes premiers projets après ce tournant dans ma carrière ? Et bien ce qu’il me vient en premier à la tête, c’est un certains…Charming Rémi ! Et oui Rémi, je n’ai pas oublié que tu m’avais rechallengé pour un re-match ! Alors c’est quand tu veux Rémi ! Où tu veux ! Je te montrerais enfin que ça ne sert à rien que tu t’obstines ! Tu ne me battras pas ! Quoi que tu me proposes ! Car oui, j’attends que tu viennes, j’attends que tu ramène ta face devant moi et que tu me challenges, dans le type de match et le lieu où tu veux !

Des « Rémi suck » débutent alors…

BJB : Ouai, Rémi suck ! C’est exactement ça ! Bon avant de vous quitter, j’ai un dernier message à passer. Un message à un certains John Bradshaw Layfield ! Le GM de la MDWF, l’homme que j’ai aidé à prendre l’avantage sur son rival…Alors que, je l’avoue, tout comme mes prédécesseurs chez les Punishers, je n’éprouve aucune sorte d’amitié pour lui . Je l’ai aidé juste car en face il y avait OBEY ! Mais ! Mais ! En aidant à gagner ce match, j’ai également gagné le droit d’un petit service rendu par ta personne…Ce serait la moindre des choses, surtout que tu nous l’as promis…Et ouai Johnny, faut faire gaff à ce qu’on dit pour motiver ces troupes tu sais ! Alors pour l’instant je garde ce petit bonus dans ma poche, mais je le sortirais n’importe quand ! Que tout le monde entende bien, ce « bonus » comme je l’appèle, est semblable à un money in the bank à la WWE ! Je suis capable de te demander à n’importe quel moment, n’importe quel service Johnny ! Alors Mr Wrestling frog, reste à l’écoute !

Jay laisse tomber son micro, son sourire de coin n’a jamais été aussi large…Puis il part toujours en gardant ce sourire….

Raymond : They will not... die !

Jean : Ouaip, mais ce sera sans Lestat.

Raymond : Yep, he will rest...in ...pisse !

Carl : Et si on passait à la suite, plutôt ?




Alors que les fans exhultent encore leur joie de la fin de ce dernier combat, des spots rouges s'allument un peu partout dans l'arèna. Le public se demande ce qu'il se passe, décidemment on ne leur laisse pas une seule seconde de répit. Le silence commence à se faire, quand tout à coup...

AOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !

Tell the boys with guts to come in the ring tonight
Don't care about the rulebook because you make your own rules
You don't have to takes to fill they shoes
See, it's just a crowd pleaser,
On the ground I leave ya
You're the first never makin' emenies with these soldiers
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
Don't turn your back on the Wolfpac
You might wind up in a body bag !



Cela ne peut signifier qu'une chose : l'arrivée du seule et unique, Big Sexy, Kevin Nash !! Le voilà qui se pointe sous le PognonTron, le sourire aux lèvres face à l'accueil que lui réserve les fans. Le tout nouveau membre de Ousk descend tranquillement la rampe, saluant ses fans du fameux geste du WolfPack (une sorte de signe du taureau à une main, si vous voyez le truc). Il arrive aux abords du ring, monte sur l'appron, et enjambe comme à son habitude la 3ème corde, avant de refaire, mais plus puissament cette fois, le signe du WolfPack. Très zen, comme à son habitude, il se laisse choir sur les cordes du ring, se recoiffe (Edge, sort de ce corps !) et attend pépère l'arrivée de son adversaire.


Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
Your time is up, my time is now
You can't see me, my time is now
It's the franchise, boy I'm shinin' now
You can't see me, my time is now!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!


Putain, j'ai enfin réussi à piger l'intégralité de sa chanson malgré ses riffs à deux balles ! Chuis trop content pour le coup, tiens ! Bref, The Champ is here, le roi du catch est là, lascar, t'entends ? Juste sous le MillioTron, si tu regardes bien. Il regarde à gauche et à droite, il a le regard méchant et parle tout bas comme s'il insultait chaque personne du public qu'il voit. D'un seul coup il lève ses poing en l'air, les ressert l'un contre l'autre et lève un doigt de chaque main pour faire les cornes du Taureau (le signe du Wolfpack, mais avec les deux bras cette fois. Y'a du plagiat dans l'air, si vous voulez mon avis). Il remarque alors l'existence du géant pas André sur le ring, et pas besoin d'être télépathe pour deviner qu'il a envie de l'étaler d'un bon FU ce soir !


Dong !

Raymond: Je...

Carl: Non, trop tard, Ray, ils ne t'ont pas attendu cette fois !

Le match commence et comme souvent, les deux belligérants se regardent dans le blanc de l'oeil avant de ce décider. Pour John cena, il faut légèrement lever la tête, c'est qu'il est grand l'autre ! Quasiment de la même taille que le Gros Spectacle, même ! Le problème quand on regarde le plafond, c'est qu'on ne voit plus ce qui se passe en-dessous, et...boum, coup de genou du Big Kev dans les abdos ! Un deuxième, un troisième, ça travaille la viande ! Comme quasiment à chacune de ses entames de match le géant (pas André, on vous dit !) le placarde contre un poteau du ring, et c'est parti pour le trvail de sape, et une, et deux (et trois zéro, ouaiiiis !) la ceinture abdominale du rappaire en prend véritablement pour son rhume. Ce n'est pas fini: mister Nash s'éloigne brièvement, « l'encadre » avec ses deux pouces et index, et lui fonce à nouveau dessus...en un coup de coude, puis un deuxième, et enfin un troisième ! Cette fois, The Champ ne tient même plus sur la troisième corde et se laissechoir comme une vieille m... euh, tel le glorieux soldat abattu au front (oui, comme ça, ça sonne mieux !). Big sexy ne prend même pas la peine de regarder sa victime, il s'octroye déjà une pause en marchant nonchallament vers le milieu du ring. Oh et puis il se recoiffe un petit peu, tiens, spéciale dédicace à un ancien Million Dollar Champ qui nous quitte ce soir pour cause de « nervous breakdown ». Faut surtout pas lui montrer ça, ça va l'achever !

Jean: Usurpateur !

Raymond: Non, Jean, je vois où tu veux en venir, mais non, ce n'est pas pareil !

Jean: En effet, les siens étaient moins filasses !

Carl: ce que tu peux être petit, par moments...

Bon, la pause est terminée, c'était bien sympa ce petit cheap pop, mais y'a un rappaire à plier dans l'histoire quand même ! Il revient sur sa proie et...coup de poing de Cena dans l'abdomen de Big Kev ! Je n'ouvrirais pas le débat sur le fait que les abdos de notre Kevin national étant moins bien dessinés, le pneu qu'il arbore sur le devant doit lui servir d'amortisseur, tout ce que je dirais est que ça semble suffisant pour lui faire mal quand même et le plier à son tour en deux; Avec toute la chevelure qui lui retombe sur le devant, c'était bien la peine tout à l'heure ! Vu que ça marche, Cena continue, une deuxième, puis une troisième, puis il en profite pour se remettre debout et cette fois


Dernière édition par le 20.11.07 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:41

frapper au visage, et une, et deux, et trois (c'est technique, ce soir, pas vrai ?), puis il se lance dans les cordes et corde à linge ! Big Kev se relève, Cena se relance, coup de bélier, qu'il enchaine sur...un back suplex powerbomb ! Faut le porter, l'autre masse, c'est là qu'on voit qu'il est sacrément musclé notre John Cenaze, mine de rien mine de crayon (*touss* stéroïdes *touss*). Big Kev continue de se relever mais tel le pope, corne (et une vanne pourrave, une !), le rappaire monte sur le poteau du ring et... Diving Leg Drop, cette fois c'ets bon, il a enfin réussi à l'étaler ! Le moment idéal pour le...

Raymond: You can't see me !

Jean: Ca tombe bien, moi non plus j'peux pas le voir !

Carl: Toi, t'as un don pour attraper à deux mains toutes le perches qu'on te tend, pas vrai ?

Cena s'élance dans les cordes, revient, s'époussette l'épaule droit et...
... Big Boot. Ah ben non, trop facile, gamin ! Au tour du Champ sde se retrouver à terre, et toujours sans se presser (c'est sa marque de fabrique !), Big Sexy l'empogne et lui porte un scoop slam pour la forme. A son tour de s'élancer dans les cordes (on remarquera au passage que quand c'est lui qui le fait, ça va moins vite !) et leg drop en plein dans le mille Emile ! Ce n'est pas fini, lentement mais sûrement, le membre de la OUSK traîne le corps de son adversaire et pose son cou juste sur la première corde, il s'élance à nouveau de l'autre côté, revient en courant et... crac, il laisse tomber l'entrejambe de tout son poids, Cena est pris en guillotine. Et il pèse lourd, croyez-moi sur parole ! Atterrissant hors du ring, il traîne avec lui le rappaire qui semble inerte, l'empoigne et le jette...contre les escaliers ! Blam ! Vu la violence du choc, on l'aurait entendu jusqu'à l'autre bout de l'arena ! Pourtant, cena ne semble pas l'avoir pris de plein fouet, il se relève subitement sur le membre de la OUSK telle une maladie mangeuse de chair. Ca devait être manifestement le coup de trop, Cena en a visiblement ras la casquette de se faire humilier et compte bien lui faire payer ! Une droite, deux droites, trois droites, c'est une pluie, c'est une avalanche ! Kevin fait ce qu'il peut, mais pour l'instant, à, part subir, on voit mal. Dans un sursaut, il parvient tout de même à le repousser des deux bras et à en lui coller une bonne grosse, de toute son égernie. Il en perdrait presque de sa cool attitude notre géant (pas André, bordel ! Vous allez arrêter de me les courir avec ça ?). Cena recule sous l'impact mais ne se démonte pas, il revient dessus avec encore plus d'élan, l'aggrippe par les cheveux, et y'en a beaucoup pour lui coller...la tête sur la barrière de sécurité !

1

Belle réception par la mâchoire inférieure, mais ça fait mal. Au tour de Cena d'en profiter pour « prendre la pause », en se foutant bien sûr de son adversaire du soir en le mimant au geste près, y compris lors du recoiffage de cheveux; Cheap heat du public qui semble s'être solidarisé de Big daddy Cool (en emême temps, il es a coupé beaucoup trop court: du coup, quand c'est lui qui le fait, c'est moins classe !).

2

Le hic est que ça a les mêmes conséquences: Big Kev revient dans la partie et a décidé de laisser définitivement sa zenitude au vestiaire: il aggrippelle rappaire avec le peu de poils subcrâniens disponible, et au tour de bibi de dire bonjour à la barrière !

3
4

La baston continue sur la rampe d'accès, John cena s'avance, mais se mange une bonne clotheline des familles qui le cloue au sol !

5
6

Mais il fait un croc-en-jambe au géant (pas André...bon, scusez-moi deux secondes...*VLAN* (aieuh !) ...Bon, comme ça, il aura enfin compris, l'autre ! Donc où en étais-je ?) qui s'étale de tout son long sur le sol !

7
8

Cena en profite pour réaggriper la grosse touffe de poils au-dessus du « royal dôme » de Big Kev mais ce dernier résiste !

9

Cena réalise alors la réalité de sa situation, mais c'est trop tard !

10 !

The winner of the match is: Ben, euh...y'en a pas !

C'est sur un double count-out que s'achève ce combat plutôt prometteur. Un résultat qui ne satisfait visiblement personne, ça sent peut-être la revanche ! En attendant, il reste deux options:

1- On continue à se taper dessus jusqu'à avoir la gueule en sang en détruisant l'échaffuadage, la machine à café et en collant la frousse de leur vie aux rares divas qui ont subsisté dans cette fédération malgré l'absence de women's title

2- On en reste là pour la soirée, chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.

Manifestement, aucun n'a une haine particulière envers l'autre: c'est décidé, niveau fin sanglante et bordélique, on fait grève !

Raymond : Les lutteurs et bookers aussi, ils font grève ?

Jean : On est en Amérique, Ray, tu bosses pas, t'es pas payé !

Raymond : Putain, va y avoir une de ces baisses de pouvoir d'achat...

Carl : Et si on passait à la suite, plutôt ?

Raymond : Mickey !

Jean : Des fois, je suis quand même bien content de pas être sur le ring…

Raymond : Moi ça me manque le ring...

Carl : Mais toi, tu ne lui manques pas au ring..

…. Weeeeeeeeyyyyyyyyy
Here comes the Big Show !!!


Raymond : Encore ?!!

This is the Big Man Show toniiiiight .... toniiiiight.... niiiiighttt

Le milliotron se brouille et la musique commence à saccader…
Comme tout à l’heure, sur l’écran géant, l’image du gros bonhomme commence à se brouiller et l’on voit apparaître une phrase, toute simple, une écriture blanche sur un fond noir qui se distingue peu à peu, à la manière d’une citation…

Jean : Ca va être quoi cette fois ? Dibiase mange ses crottes de nez ?! C’est de l’enfantillage…

Raymond : Eh Eh

Jean : Quoi ?!

Carl : Ah Ah !

Jean : Qu’est-ce qu’il y a ?

Il y a que toute la salle peut lire ceci à présent sur le milliotron :
‘[…]L’idée était de faire une liste de tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, étaient passés du côté ennemi pendant l’invasion avec sanctions à la clef… La liste circulait et se remplissait, notamment avec le nom de l’un de nos commentateurs… Bizarrement, après une brève entrevue passée avec un certain membre de la direction, et alors qu’une liasse de billets venait par pur hasard de changer de mains, Jean est sorti du bureau et la liste comptait une personne de moins… […]’

Jean : Mais c’est ignoble…

Carl : Oui, on appelle ça de la traîtrise…

Jean : Mais ouais, c’est dégueulasse d’écrire des trucs comme ça !

Raymond : Non, c’est ce que tu as fait qui était de la traîtrise !

Jean : Allons, Raymond, tu ne crois sérieusement pas que…

Raymond : T’as déjà oublié notre combat ?!

Jean : Non, mais c’était scrypté ça, tu le sais bien, je n’étais pas sérieusement du côté de… Carl, tu me crois toi ?!

Carl : J’ai rien vu, je n’entends pas…

Pendant que nos 3 larrons se remémorent ces « joyeusetés », le milliotron nous amène encore une fois en coulisses… cette fois, c’est dans une salle de « détente » que nous sommes...Le Big Show s’adresse à un homme que l’on ne distingue pas bien du tout, derrière une porte entre-ouverte…

Big Show : Mais puisque je te dis que ça va te faire une pub d’enfer !

Voix : Ouais, sûrement mais le bouquin se serait suffi à lui-même…

Big Show : Mais, non, tu verras, ça rajoutera un beau chapitre à tout ça…

Voix : Mouais…

Travelling arrière, la caméra s’éloigne et l’image se brouille pour afficher à nouveau le logo de la MDWF.

Jean : Attendez un peu, je vais aller le retrouver cet écrivain du dimanche moi !!

Raymond : Et tu lui feras quoi ?!

Carl : Il lui glissera un petit billet sans doute…

Jean : Alors ça, c’est dégueulasse, je boude tiens !!

Carl : Dites-donc, je pense à un truc, et si c’était le Big Show qui nous faisait un coup tordu ? L’autre jour, il s’est inscrit au tournoi tag team avec un mort, à la Tibery… Là, il nous fait le coup de l’ami haut placé et dénonciateur… Il nous mène en bateau, il prépare un truc…

Raymond : Et si c’était Doink qui était derrière tout ça ?

Jean : Ouais ben en tous cas, la dernière fois que BaffTech est « revenu », c’était une poupée gonflable dans une promo de Edge, et la dernière fois que j’ai entendu parler du clown, c’était pour une histoire d’alcoolisme… J’espère que le nouveau copain du Big Show a plus de prestance que ça, parce que sinon, il est mal barré…

Carl : Tu faisais pas la gueule toi ?

Jean :

Raymond : Moi, j’aime bien ces petites phrases assassines… Tout le monde va finir par se taper dessus… Je pourrais revenir avec Jacques et à nous deux, on remettrait de l’ordre dans tout ça… Les Mounties de retour…

Carl : ... Y a pas à dire, ça fait rêver...
J’espère que le Big Show va vite arrêter de nous faire croire qu’il sait des choses…


Jean : Moi, j’espère que vous mourrez tous les deux dans d’atroces souffrances… Et que le petit malin qui se cache derrière la porte ravale vite ses mensonges !

Raymond : Et ben moi j’espère que le prochain combat va être bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:41

Carl : Oui mais non, Ray, place à un autre segment !

Jean : Encore une coupure promo ? Ca devient pire que sur TF1 !

Nous retrouvons… Shelton Benjamin qui marche dans les couloirs de la MDWF, et voici… Triple H qui arrive en face. Ils se croisent et HHH ne manque pas de bousculer Shelton au passage en lâchant un agréable :

Triple H : Tiens! Shelton Benjamin! Un potentiel futur adversaire ! Tu sais ce qu'il y a de bien chez toi ? … Non ? Ben moi non plus !

Ensuite, Triple H poursuit son chemin, comme si de rien n'était. Il marche tel un champion mais c'est vrai, C'EST un champion. Mais Shelton répond.

Shelton :Tu sais ce qu’il y a de bien chez toi ? C’est qu’avec toi, Josh n’a meme plus a les inventer lui-même ses blagues vaseuses, t’en fait la distribution officielle

Ouh ! Ca lui a pas plu au Triple H la ! Il se retourne. Il est surpris qu'un être tel que Shelton ose lui répondre. Il se rapproche de Shelton et le confronte.

Triple H :Déjà que Josh ne servait à rien, un peu comme toi, si je lui enlève ce plaisir, il va finir au chômage, un peu comme toi, bientôt.

Shelton : On a tous des Sidekicks abrutis qui servent a rien, Tu passeras le bonjour a ta copine Rémi au passage !

Triple H : Si tu veux Shelton, mais je pense que tu ferais mieux de lui dire directement, dans le ring, tout à l'heure. Je te rappelle que tu vas subir une autre défaite… euh… que tu vas avoir un match contre lui tout à l'heure!

Shelton : Tu sembles pas vraiment au courant mon pauvre ! Petite remise a jour, JE l'ai battu one on one sur le ring, One... Two... Three... Rassure moi, tu sais compter jusqu'a trois Hein ?

Triple H : C'est exact! La dernière fois que j'ai entendu quelqu'un compter jusqu'à trois, c'était pour dire ensuite que j'étais le nouveau Champion Wall Street de la fédération! Enfin bon, si tu penses pouvoir battre Charming, LE futur de la fédération, ce soir, eh bien, accroche toi bien. Il est ultra motivé depuis que je lui ai annoncé qu'il allait être confronté à toi. J’ai toute confiance en lui

Shelton : Oh ! Mon grand naïf ! Qu'est-ce que tu crois p'tit gars ? Que le plus dur est d'arriver au sommet ? Tu y es cent fois... Que dis-je, mille fois plus exposé, encore une fois tu sembles bien peu en savoir sur mon passé ici, j'ai été champion Wall Street mon gros, tout comme toi, j'ai mis beaucoup de temps, et j'ai eu beaucoup de mal a la décrocher... Tout comme toi... Et j'ai finalement été screwed... On m'a dépossédé de mon titre... Et tu ne le seras pas, car je suis un homme bon, et que je te déposséderais de ta ceinture avant que tu n'ais a subir cette humiliation... Merci qui ?

Triple H : Mon petit Shelton! Tu es tellement bon que tu laisses tous tes adversaires gagner contre toi. Tu as tellement de défaites que tu es dans le Guiness des Records. Je le sais que tu as été Champion Wall Street, mais c'était il y a combien de temps ? Un an ? Et en plus, en gagnant contre Demon R ! Demon R, à peine je suis arrivé dans cette fédération que je l'ai battu. Pour moi, tu n'as rien fait d'exceptionnel!

Shelton : Tu as battu Demon R... Ah oui ! Tu as battu Demon R, tu as battu un Demon R affaibli... Démotivé... Démoralisé... Un Demon R détruit, quelle gloire n'est-ce pas ? Et si je n'ai rien fait de si extraordinaire mon gros chasseur, explique moi donc, oui, explique moi donc pourquoi tu n'as pas été champion Wall Street a cette époque ? Et pourquoi tu as mis plus de... 4 ? 5 mois avant de t'approprier une ceinture que, même en étant un gros débutant, je n'avais mis qu’un mois a conquérir a mon arrivé ?

Triple H : J'ai battu Demon R alors que je commençais à prendre mes marques. Je n'étais pas à mon meilleur à cette époque là. Le Triple H d'il y a un an n'a rien avoir avec celui d'aujourd'hui. Eh oui, il ne faut pas comparer ces deux époques, car ça n'a rien avoir. Si tu es aussi bon maintenant qu'il y a un an, cette ceinture ne valait pas un copec. Aujourd'hui, cette ceinture est en ma possession et ce n'est sûrement pas toi qui va venir ma la prendre! Jobber que tu es !

Shelton : Ah ben tiens, on sent la marque d'OBEY sur toi ! René t'a donné des cours de répartis ? T'arrives pas encore a être aussi mauvais que lui, tu ne m'as traité de jobber qu'une fois pour l'instant... Encore un effort et tu te seras assez abaissé pour être a son niveau. Quand a ton discour sur ta belle, ta présssssssieuse ceinture... J'ai déja entendu ça quelque part... Ah mais oui, Demon R me disait exactement la même chose... Tu peux me rappeler ce qui s'est passé ensuite ?

Triple H : Tu vois Shelton, ne me compare pas à un être de ton rang! Je n'ai rien avoir avec lui. Tu vois, je fais parti d'OBEY. OBEY est synonyme d'excellence. Si pour toi l'excellence se résume à perdre, tu l'es sacrément… Excellent. Mais bon, si tu penses être à la hauteur, on se reverra la semaine prochaine dans un ring! ... Ou bien maintenant si t'insistes !

Shelton : Et tu vas faire quoi hein ? Appeler une de tes autres petites copines pour qu’elle m’attaque a ta place ?

… C’était le mot de trop, Triple H se jette sur Shelton avec toute la fougue d’un lion affamé, ou d’un hippocampe enragé, et c’est parti pour le fight, et vas-y que j’te fous une droite dans le gueule, et vas-y que je réplique avec… Une droite dans la gueule ! A faire pâlir d’envie un match Khai/Mark Henry ! Apparemment, aucun lutteur ne prend l’avantage sur son adversaire, mais c’est alors qu’apparaît au bout du couloir… Charming X-Treme, sûrement pas une très bonne nouvelle pour Shelton ça, Shelton délaisse d’ailleurs The Game pour se jeter sur son adversaire du soir, et le fight recommence avec un nouvel adversaire, encore une fois, ca reste un combat a double sens, mais c’est compté sans la présence du Game qui attaque avec un Low Blow dévastateur ! Charming continue de s’acharner sur le pauvre Shelton, mais Triple H a d’autres projets, il sort d’on ne sait ou un Sledghammer, Charming tient Shelton debout et… VLAN ! Direct sur le front. Shelton s’écroule et l’image se coupe sur les deux membres d’OBEY qui s’esclaffent devant lui.

Carl : il l'a voulu, il l'a eu !

Jean : Dans son cul :!

Raymond : P'tet pas quand même. On a déjà une perte d'une partie de l'audimat, c'est pas vraiment le moment d'en faire fuir une autre avec des horreurs pareilles !

Jean : Au contraire, tu sais ce que disait Vinny Mac ? Bad publicity is good publicity !

Raymond : Et tu veux qu'on s'ne inspire ? Jamais notre fed ne sera un énième clone de la WWE, jamais !

Carl : Plutôt crever !

Jean : Si vous y tenez...la suite !




DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC


C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


…Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.

L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada.Montrant Rémi & René du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Les deux hommes montent sur le ring.



L'arbitre fait les vérifications habituelles sur Juachim, il va les faire sur Hébus, Hébus grogne et l'arbitre change d'avis. Le match démarre. Hébus regarde son petit adversaire avec un sourire au coin des lèvres, Juachim s'approche prudemment, Hébus, lui, le regarde amusé, tout en restant dans son coin. Soudain, Juachim se jette tout simplement sur Hébus, de tout son poid, Hébus est surpris de la manoeuvre, mais il s'enlève tout de même a temps et Juachim s'écrase contre le coin, il est un peu sonné, mais se retourne courageusement, prèt a retourner au combat... Mais est cassé dans son élan par un atémi du chaînon manquant qui résonne dans toute la salle. Juachim s'affale dans les cordes. Hébus le tire par le bras et le projette dans les cordes, mais Juachim n'a plus envie de se faire taper sur la gueule, et il se glisse déja hors du ring. Hébus souri encore, puis recule tandis que l'arbitre dit a Juachim de remonter sur le ring... Et ne voit pas Polak qui s'approche discrètement d'Hébus, puis lui saisit les cheveux en lui portant un Neckbreaker dans les cordes. Hébus est surpris, mais parvient a rester debout, il se retourne et commence a engueuler Polak, mais voici Juachiml de retour, qui lui porte un Dropkick dans le dos, Hébus rebondit une nouvelle fois dans les cordes avant de s'écrouler au sol. Juachim s'empresse de le couvrir.

1...

Et bien sur que non, Hébus repousse Juachim qui décolle un mètre plus loins. Hébus commence a se redresser, mais Juachim ne lui en laisse pas le temps, et lui fait rapidement gouter le gout de sa semelle. Puis il le relève et le projette dans un coin... Clothesline ! Hébus titube jusqu'au centre du ring, Juachim se projette dans les cordes et Superkick ! Il grimpe maintenant sur la troisième corde, Hébus est debout... Diving Cross Body ! NON ! Hébus l'attrape en plein vol... Il le maintient en place quelques secondes, puis le fait tourner en Sidewalk Slam, Juachim s'écrase au sol, mais Hébus n'en a pas fini et le relève. Il place sa tête entre ses jambes poilues, ramène ses bras dans son dos, puis le soulève et le rabat en Backbreaker, puis il enchaine en s'asseyant sur son dos, et en tirant la tête de son adversaire... C'est un Camel Clutch ! Le buste de Juachim forme un angle droit avec ses jambes, c'est affreux. Juachim souffre visiblement, et sa main hésite entre le sol et les cordes, un peu trop loins pour être saisies... Hébus renforce la prise et Juachim semble perde conaissance... Et non ! Le voila qui reprend du poil de la bête. Il tente de se redresser, mais il a un sacré poid sur le dos. Et pourtant... ET pourtant ! Juachim est en train de se relever ! C'est incroyable ! Hébus ne peut plus tenir sa prise qui se transforme un simple Headlock... Un simple Headlock porté par des mainscapable de dérassiner un Baobab nain adulte quand meme !Mais Juachim ne perd pas la face, c'est fou ce que l'adrénaline peut vous pousser a faire, et Juachim se projette maintenant dans les cordes, s'arrete net.. Ca marche ! Pris par l'élan, Hébus continue sa course. Juachim se tient prèt a le recevoir avec un Surpassement... Mais Hébus ne voit pas les choses comme ça, et il s'arrete en tournant sur lui meme pour porter une sorte de Clothesline a l'arrière de la nuque de son adversaire. Et Hébus se place maintenant dans un coin, regardant le petit corps de Juachim tenter de se relever, la posture ne trompe pas, ca sent le Saut de la Horde a plein nez ! Juachim est debout, Hébus court... Non, il ne court pas, il s'arrete aussitôt, Fathom et Polak lui tiennent les jambes, Hébus les repousse a coups de savates, puis court enfin vers Juachim, mais ce petit intermède lui a laissé le temps de reprendre ses esprits, et il se jette sur les jambes du chainon manquant avec un Low Dropkick, et Hébus s'écrase au sol. Juachim se relève et commence aussitôt a s'acharner sur le pauvre Hébus, gauche, droite, gauche, droite. Coups de pieds, encore, encore, encore... Juachim finit par décider de cibler son attaque, et commence a s'acharner sur le bras d'Hébus. A coups de pieds rageurs d'abord, puis il l'écarte du reste de son corps, et l'agresse avec une attaque du genou, ca semble déja faire de l'effet 'al natural' qui se tient le bras en grimaçant, et Juachim l'a bien compris, et entame déja une clé de bras dans le dos du membre du personnage de Lanfeust. Seulement voila, celui-ci se relève déja, et Juachim n'en est pas vraiment ravi, il abrège sa prise en tirant violemment le bras de son adversaire vers le bas, il court ensuite dans les cordes et... Est réceptionné avec un Surpassement... Arreté en cours de prise et transformé en Alabama Slam.

1...
2...

Non ! Le pied de juachim est dans les cordes... Et Polak est juste a coté, un joli sourir innocent sur le visage. Mais cet arbitre est parano ou quoi ? Le voila qui accuse Polak d'avoir mis le pied de son équipier sur la corde... Et de l'autre coté, comme pour prouver la bonne fois de son ami, Fathom arrive et porte un Clothesline derrière la nuque d'Hébus, celui-ci tombe a genou sous l'impact, Fathom semble fier de son oeuvre, mais Hébus se retourne soudain et lui attrape le cou d'une main. Fathom se débat mais la pression semble forte, l'arbitre se retourne a ce moment, jolie scène n'est-ce pas ? Mais comme c'est un gentil l'arbitre, il essaie de séparer les deux hommes... C'est ça, parle a ma main, petit homme rayé ! Chockslam ! Par dessus la troisième corde ! Et pour la forme, sur Polak ! Juachim est debout, il devrait pas, Hébus est en forme et c'est parti pour le Spinebuster ! Hébus est déchainé, il relève son adversaire, le met en position et c'est d'un Pump Handle Slam qu'il le remet au sol. Ile le relève par les cheveux, lui place la tête sous le bras et le soulève en position de Vertical Suplex... Il le maintien et... S'effondre soudain, Juachim retombant sur lui.


Dernière édition par le 20.11.07 22:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:42

1...
2...

Non, Hébus se dégage a temps, mais que s'est-il passé ??? Sur le replay on voit... Juachim mordre de le bras d'Hébus !!! Ce même bras, déja blessé plus tôt dans le match semble avoir permis a Juachim de revenir dans le match, il est debout, Hébus aussi. Hébus attaque d'une Clothesline, Juachim l'évite et riposte avec un kick dans l'abdomene, puis il attrape le bras de son adversaire et lui applique a nouveau une torsion de bras, avant de lui appliquer un coup de coude sur ce même bras, Juachim a de la suite dans les idées, il attrape le bras er s'en sert pour faire basculer son adversaire par dessus lui a la manière d'un judokas. Puis il grimpe sur le coin... Lentement... Trop lentement, Hébus est debout et attaque le membre d'OBEY. Il lui donne un coup de poing directement dans la tête, Juachim est sonné mais ne perd pas le nord, avant que Hébus ait compris ce qui se passait, Juachim lui saisit le bras, et se jette hors du ring vers le coté pour porter un coup de la guillotine sur le membre du poid lourd. Celui-ci titube vers le centre du ring, Juachim y rentre en courant et attaque Hébus... Qui l'acceuil avec unBig Boot rageur... Il en a marre. Juachim se relève, attaque a nouveau, Hébus le repousse. Juachim, enervé court vers lui et...

Jean : NON !!!

Carl : SI !!!

Raymond : LE SAUT DE LA HORDE !!!

La prise de fnition a étée portée avec force et Juachim est complettement détruit au centre du ring, plus rien ne peut le sauver !

1...
2...

Plus rien... Ou presque ! Fathôm vient de tirer l'arbitre par le pied et l'assome d'une puissante Clothesline. Hébus commence a etre enervé, il s'approche des cordes, bien décidé a en finir avec Polak et Fathom, mais son regard est alors attiré par quelque chose de plus inquietant... Sur la rampe d'acces, René Duprée. Triple H. B-Max. Charming X-Treme. OBEY au complet ou presque descend la rampe direction le ring. Les voila qui montent sur le ring, accompagnés, evidemment, de Polak et Fathom. Et le combat commence ! Hébus met une droite dévastatrice dans l'estomac de B-Max, un coup de boule sur Fathom, il envoi valser Charming, mais tous trois repassent aussitôt a l'attaque et Hébus est submergé et... Mais regardez ! Quelqu'un descend la rampe en courant ! C'est Shelton Benjamin !!! Il monte sur le ring et se jette aussitôt sur Triple H, le souvenir du tabassage qu'il a reçu plus tôt semble encore frais dans sa mémoire et HHH morfle. Seulement le ring est bourré a craquer de membres d'OBEY et B-Max tente rapidement de calmer les ardeurs de l'afro-américain, il le prend en position pour L'unprettier... Mais Shelton le repousse, mais HHH est encore la et quand il se retourne, Shelton est pris dans un Spinebuster... Hébus et lui sont en mauvaise posture... Hébus est d'aileur pris dans la prise de finition de son némésis... Loire Valley Driver ! OBEY sort du ring, et René rammène l'arbitre sur le ring apres avoir rapidement placé Juachim sur le corps de l'homme des bois.

1...
2...
3 !!!

Vainqueur : Juachim !

OBEY remonte sur le ring en riant et en se moquant d'Hébus et de son sauveur téméraire... Mais les huées se transforment soudain en acclamations, sur la rampe, Hard Gay et Kevin Nash arrivent en courant a leur tour, et OBEY préfère sortir du ring, courageux mais pas téméraires. Et nous nous quittons sur les images de Nash et Hard Gay, accompagnés d'Hébus qui célèbrent... La fuite d'OBEY ? Qui célebrent en tout cas, tandis que Shelton, lui, quitte l'aréna sans se retourner...

Raymond : La JBB qui défait un lutteur de l'encâblure d'Hébus, ça en fait des challengers peut-être pas si illégitimes que ça, après tout...

Carl : Je suis étonné que tu ne nous sortes pas ta tirarde habituelle sur les tricheries, les interventions, lutteurs lutteuses, on vous ment, on vous spolie et tout ça...

Jean : J'imagine qu'il est habitué.

Raymond : Je dirais plutôt blasé !

Carl: Et c'est sur ce dernier match...
...qu'on ne termine pas le show ! Z'y avez cru, hein hein hein ?


Jean & Raymond : Ta gueule !

Carl : Z'êtes vraiment pas marrants...Il nous reste en effet... CA !

Ding ding ding ding ding ding ding ding
Tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, tinlinlin tin...

Limo blanche, chapeau blanc, chemise blanche, dents blanches, fond de l'oeil blanc, c'est une véritable blanche neige qui arrive sur le ring ce soir ! Par contre, les gros bras Yougoslaves préposés d'office à la sécurité sont un peu trop grands pour jouer le rôle des sept nains, mais c'est l'intention qui compte. Et ce n'est pas vraiment ça qui va assombrir l'humeur littéralement radieuse de notre texan de General Manager qui arbore un vrai sourire de requin à faire pâlir JR lui-même !


JR: Oh my god ! STUNNER ! STUNNER ON SANTINO MARELLA ! OH, KING, I PEE ON MY SELF !

Euh non, pas celui-là, l'autre JR, SVP...

JR: I always knew you were a bitch, Sue Ellen...

Voilà, comme ça, c'est déjà mieux.
Une jambe par-dessus la deuxième corde, puis l'autre, voilà la bête de scène désormais sur le ring ! Il attrape désormais un micro et s'apprête à nous faire son one-man show entre les cordes, un grand classique vu, revu, rerevu et archi-vu mais c'est comme la rediffusion de « la grande vadrouille » sur TF1, on ne s'en lasse pas !

JBL: Helloooooooooooo, public de la MDWF !

BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !
(Ah ben forcément...)

JBL (plus souriant que jamais): Merci, merci, cela me va droit au coeur. Si j'apparais devant vous ici ce soir c'était avant tout pour vous faire part de ma profonde gratitude. Malgré mon emploi du temps digne du ministre de la défense de ce pays, j'ai tenu à me déplacer personnellement pour récompenser le soutien de mes fans ici présents ce soir et pour célébrer un moment déterminant dans l'histoire de cette fédération et de la lutte professionnelle: l'anéantissement des forces du Président félon par les soldats de l'Amérique et la confirmation que le pouvoir dans ce business revient à celui qui est le plus apte à en disposer, the true American hero, I, JBL !
Désormais, plus rien n'empêchera les membres de cette compagnie de suivre leur leader en cadence vers des lendemains qui chantent, et pour célébrer ce tournant historique, la MDWF se devait de vous offrir ce qu'il y a de mieux ce soir...moi !


Mais « BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH », euh !

JBL: Sous vos applaudissements (dédicace à Jacques Martin !), permettez-moi de commencer par cette vidéo juste et impartiale résumant pour ceux qui n'auraient pas eu l'honeur et le privilège d'assister au...

Mais ce n'est pas vraiment une vidéo JBLesque qui est diffusée au Flouzotron ! Mais plutôt le Titantron de John Cena !

Pampa la la !!! Pampa la la !!
PAMPAAAA LA LAAAAA !!

Le rappaire fait son entrée dans l'arène. Visiblement le General Manager n'avait pas prévu ça puisqu'il prend un drôle d'air en voyant celui qu'il devrait traiter comme son meilleurs ami suite au PPV. Le doctor of thuganomics à l'air méchant ce soir, comme si quelque chose ne lui plaisait pas. Il entre dans le ring et se place face à face avec John (Pas lui même, mais l'autre gros lard !)


John Cena: Woh woh woh, attend une minute là. Ta série de remerciement est bien jolie. Mais t'aurais pas oublié quelques personnes au passage ? Notamment les membres de ton équipe … Bon, que tu oublies les quatres autres minables qui me servaient de partenaire, c'est une chose, mais m'oubliez MOI, le leader et dernier homme debout dans ton équipe, c'en est une autre.

JBL (un peu contrarié et le sourire forcé): Euh... Oui, certes, certes ! Ladies and gentlemen, veuillez faire le meilleur accueil à l'élite de cette fédération, le dernier survivant de mon équipe, l'homme de la victoire et glorieux capitaine de la team JBL, the Champ' John Cena !

BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH !
C'est bien connu, faut savoir faire partager les bonnes choses ! On relève quand même quelques cris pro-Cena et des T-Shirts à l'effigie du Chain gang dans le public: comme quoi, même pour la cheap heat, le père Layfield est un pingre qui garde tout pour lui ! Rascal !

John Cena: Garde tes singeries pour ceux que ça amuse Bradshaw, moi ce qui m'intéresse, c'est la petite carotte que tu as promise à nous tous. Et c'est exactement ce que je suis venu chercher. En plus d'avoir participer à ta victoire, je suis clairement celui qui a fait tous le boulot de A à Z, ainsi je suppose que tu ne vas rien me refuser ce soir.

JBL (le sourire de plus en plus forcé, visiblement, il n'aime pas la tournure que prend le dialogue !): Et bien, euh...Sans problèmes, junior. Je t'écoutes, the Wrestling God n'a qu'une parole !

John Cena: OK Bradshaw ! Alors comme tu as pu le constater depuis … … mon arrivé ! Je suis invaincu, jamais soumit, jamais compter 3, jamais disqualifié, jamais hors du ring plus de 10 secondes. Je suis la force montante et je veux passer au stade supérieur. J'en ai marre de me taper les fonds de tiroir alors que j'ai fait plier les big names, si on peut appeler ça comme ça, de la pognon fédération. Je veux un challenge, un vrai, je veux quelques choses à la hauteur de ce que je suis et représente ici dans cette pauvre fédération sans réel talent mis à part moi. Je veux ce que tous le monde veut mais que seul les gros poissons comme moi peuvent avoir. Hey, je te parle d'une opportunité au Pognon Championship vieux … Et je le veux right NOW !

JBL:...

Quelques secondes de silence (j'aurais bien aimé vous dire une minute et vous placer le running gag du « mais non, personne n'est mort, on vous dit », mais ça aurait fait méchamment recyclage, et une minute, c'est quand même long: on va s'en tenir à une poignée de secondes !)

JBL (le sourire pas forcé, cette fois. Le chien !): Mmmmh, John, John , John...Je n'ai rien contre ce projet, ce serait en effet un beau cadeau à la hauteur du service rendu mais...Je regrette: l'un des fondements du capitalisme est la règle du « premier arrivé, premier servi ». Et Super Wrestler est déjà passé me voir tout à l'heure pour précisément me réclamer ce title shot. Je n'étais pas très chaud au départ à l'idée de le lui accorder, mais lui et les trois crétins qui lui servent de petits copains ont su être convaincants, à leur manière. Et je le leur ai accordé. La place est prise, John, je suis sincèrement désolé !

Dit-il en insistant lourdement sur le « désolé », les dents limés en pointe !

John Cena: Tu te fous de ma gueule, c'est ça ? Super Wrestler… On parle bien du même là ? Le gars qui s'il s'entraînait 10 ans n'arriverait toujours pas au niveau du Hurricane ? Ce même mec qui hier soir au PPV ne m'a servit absolument à rien. Ce pauvre type qui ne contribue nullement à ta victoire, tu le privilégie lui à moi ??

JBL: … Premier arrivé premier servi John… c'est ainsi que ça marche, et Super Wrestler est responsable de l'élimination de Edge, je ne trouve pas ça négligeable. Il t'a mâché le travail. Il est un peu l'homme à la passe décisive et toi le butteur, aujourd'hui je veux la jouer fair play et mettre dans la lumière un homme qui a du mérite. Je ne dis pas que tu n'en as pas, attention ! Mais je pense qu'il serait plus raisonnable pour quelqu'un comme toi qui n'a aucun réel passé à la MDWF, de gagner une autre ceinture que la Million Dollar.

Cena: Le problème c'est que la Million Dollar est mon seul et unique but ici… Mais soit, je ferais comme Edge mais dans le sens contraire. D'abord le titre Wall Street et ensuite la Pognon Belt. Mais en barrant la route du champ', tu ne fais vraiment pas une bonne affaire !

JBL: Tu es donc en train de me dire que tu revoies tes objectifs à la baisse et que tu rentres dans la course au titre Wall Street ? Et bien, ce serait une très bonne idée, oui...mais non. Tu viens de le dire toi-même, John, tu es The Champ', la pierre philosophale de cette compagnie et mettre un tel talent dans une compétition déjà surbookée en candidats ayant tous des raisons valables de rester dans la course serait un vrai gâchis de ressources. Tu me connais, John, je suis méthodique quand il s'agit de parler affaires, et ce serait là du mauvais business. Je suis sûr que tu peux comprendre, tu es un homme intelligent après tout, je ne t'ai pas mis à la tête de mes croisés pour rien !
Par contre, je sais où ton talent pourrait briller, cowboy: je ne te ferais pas l'insulte de te proposer le Hardcore X title, tu connais la stipulation, tu peux la chercher quand tu veux. Par contre, la section tag team a besoin de talent, et tu as déjà montré que tu savais te défendre au sein d'une équipe. C'est la division faite pour toi, John, je sais tu sauras être un champion digne de ce nom !


Dernière édition par le 20.11.07 21:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:42

Dit-il avec un sourire de plus en plus large. C'en devient limite effrayant, encore un peu, et on touche le lobe des oreilles avec la commissure des lèvres !
John (l'autre !) par contre, ne sourit plus. Il n'aime clairement pas la tournure que prennent les « négociations ». y'a clairement des FU qui se perdent !
Il tient néanmoins à la jouer fine, ce soir...

John Cena: Mmh, c'est que ça commence à vraiment devenir gênant, tout ça ! Pas de Million Dollar Belt, pas de ceinture wall street, et je ne vais pas te demander la ceinture Hardcore X, il me suffirait de venir la chercher moi-même ! T'es quand même un beau salaud, John, après tout ce que j'ai fait pour toi, tu serais à deux doigts de me mettre à la porte.
Et le titre Tag Team… pffff, la ligue des Nosferatu et autre Big Show. Tu m'envoies là dedans… c'était donc ça ma récompense, te faire gagner ton plus gros challenge pour ensuite m'utiliser comme un pion dans une ligue en train de mourir.
Mais voilà encore un problème… n'ayant aucun Partenaire, je pense qu'il faut vite oublier cette idée et repenser sérieusement au titre Million Dollar et Wall Street, si tu veux mon avis.


JBL: Tu n'as pas de partenaire ? No problemo, cowboy, je te laisse di'ici la fin de la soirée pour en trouver un. Si tu es aussi "fort" que tu le prétends, tu n'auras nul difficulté à trouver un mec avec qui partageait ta ceinture qui est déjà acquise. Et comme je veux être sur que tu recherches activement, saches que sans partenaire tu t'inscriras tous de même et devra concourrir en Handicap Match.

John Cena: Je veux être sûr d'avoir bien tout compris. J'ai jusqu'à la fin de la soirée pour choisir mon partenaire… et je peux le choisir parmis l'intégralité du Roster MDWF ? C'est bien ça ?

JBL: Ecoute cowboy, pour les détails il faut voir, c'est du cas par cas après… Le business voudrait que je réponde "non" sans réfléchir… Mais après tout tu serais encore capable de te plaindre et de jouer les caliméro à qui je n'accorde aucune réelle faveur. Ainsi je la joue réglo et je te laisse choisir absolument qui tu veux comme Tag Partner, à condition qu'il soit sous contrat à la MDWF bien évidemment.

Cena (qui semble avoir une bonne idée depuis 5 minutes): Très bien Bradshaw, alors finalement j'ai l'impression que cette faveur va m'être utile puisqu'on mon partenaire est déjà trouvé.

JBL: Tant mieux, on va enfin pouvoir passer à la paperasse, c'est ce que je préfère dans mon boulot. Qui est donc l'heureux élus ?

Cena: YOU !! John Bradshaw Layfield !! John numéro 1 et John numéro 2 réunit, JBL back to the ring again ! Voilà comment j'utilise ma faveur.

JBL:

Raymond:...

Carl:...

Jean:...

Mr. Sandwich: Chauds les beignets, chauds !

JBL (qui curieusement, ne sourit plus): Hum...John, je ne peux pas, je suis General Manager et...

John Cena: Yo yo yo y'a pas de « mais » qui tienne ! Je suis désolé John, mais tu me dois une faveur, et jusqu'ici j'ai été très patient. Celle-là, tu ne peux pas me la refuser: au tag team tournament,; ce sera John Cena with JBL !

JBL: Hors de qu...

John Cena (empoignant fermement le bras de John l'autre !): Allez, le bureau des inscriptions est encore ouvert. Et on va y aller ENSEMBLE mettre nos deux jolis petits noms côte à côte sur la liste ! T'as plus le choix, John, j'ai choisi mon paiement pour ma participation à Million Dollar Pumpkins et y'a rien que tu ne puisses faire !

Dit-il en le regardant dans le blanc de l'oeil, « face to face ». Avant de prendre la main de son boss pour quasiment le traîner vers les backstages, direction le bureau du PDG.

Jean : Aaaaaaaaaaaaah, c'était donc ça, ta grosse niouze dans ton dernier bulletin ?

Carl : Et ouaip...Ou en tout cas, c'en est une !

Raymond : Parce qu'il y en aura d'autres, des équipes comme celle-là ?

Carl : vous verrez...En tout cas, je ne dirais rien !

Raymond : Ah, tu crois ça ?

Jean : Nous afons les moyens te fous faire parler, hin hin hin...

Carl : Hé, c'est quoi ces regards lubriques ? Et ces grosses pinces ? Et ces fils électriques ? Hé, t'ention à ce que vous faites ! Lâchez-moi, mais lâchez-moi, je vous dis ! NOOOOOOOOOOOOOOOOON !


Fin de retransmission.


Dernière édition par le 20.11.07 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 21:43

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par JBL & Irwin R. Schyster Les affiches ont été faites par Wolfpack en attendant celles de Homer . L'affiche principale par Homer / L'intro par Irwin R. Schyster & Edge

Crédits (segments)

Razor Ramon Hard Gay
Segment Razor Ramon Hard Gay

IRS & Edge
Segment IRS & Edge (début de show)

OBEY
Segments OBEY

Kevin Nash
Segment Kevin Nash/ OUSK

John Cena & JBL
Segment John Cena & JBL

Razor Ramon Hard Gay & JBB
Segment Razor Ramon Hard Gay vs JBB

Black Jay Brawler
Segment Black Jay Brawler / Punishers

Shelton Benjamin & Triple H
Segment Shelton Benjamin & HHH

Big Show & ???
Segments ??? & Big Show

Suite au départ de Crusher, le segment de Nosferatu a été annulée: toutes nos excuses à lui !

Crédits (matchs)

JBB
Hardcore-X Challenge
René Duprée vs Crusher

IRS
Single Match
Shelton Benjamin vs Charming X-Treme

Shelton Benjamin
First Finisher
Juachim w/Johnny B. Brand vs Hébus

Shelton Benjamin
Single Match
René Duprée vs Carlos Fisher

JBL
Single Match
John Cena vs Kevin Nash

JBB
Single Match
Alice Suzuki vs Trish Stratus


Dernière édition par le 20.11.07 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 23:45

Bon ben comme d'hab, c'est du bon.

Content de mon match nul contre nulle autre que le number one du classement. Malgré une petite incohérence dans le segment john/john ou il dit qu'il n'a jamais été compté 10... ben si, moi je l'ai fait compter 10 Razz

Content aussi que mon segment ai bien été prit comme un hommage à Eddie, avec les "viva la raza" et "lie chet steal" dans les commentaires.
Pas mal les segments "hommage" à Edge.
Big Show qui nous la joue enigmatique, j'espère qu'on ne sera pas spoiler par la prochaine couverture du MDWF (comme dans une certaine fédération d'entertainment américaine)
L'équipe des John, j'ai hâte de voir ce qu'elle donnera une fois dans le ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   20.11.07 23:47

Et bien c'est un bon payback ! Un peu "mou" je dirais, mais il y a quand même de bonne chose ! OBEY fait le ménage, la team JBL/CENA, Shelton qui commence (enfin) sa guerre face à OBEY cag.
J'ai bien aimé le match Rémi VS Benjamin, et le segment Benjamin/HHH ( un peu du à toi à moi, bien réussi ! )

Voilà, je met un 9/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 0:05

Cool le show !

La MDWF entre un peu dans une nouvelle ère et ça démarre plutôt bien. OBEY fait le ménage et s'émancipe, c'est cool. Début d'une histoire qui peut être intéressante entre HG/JBB puis JBL/Cena sur le mode classique mais efficace du on s'aime pas mais on fait équipe... les segments de TBS étaient bien foutus et intriguants. Sympa aussi le petit duel entre Shelton & HHH, qui préfigure un parking lot brawl sans doute. Wink

Bref c'est pas mal, même si ça manque d'éléments vraiment marquants... les matchs sont bien écrits mais un peu anecdotiques, la victoire de la JBB sur Hébus et la démonstration de force d'OBEY aurait pu être mise plus en valeur je trouve.

Globalement c'est bien... ça vaut un bon 8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 7:15

pas mal ce payback !
d'énormes segments, et de bons mathchs !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charming X-Treme

avatar

Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 12:40

Yeeeeah ^^'
J'ai envie de dire "enfin", enfin une victoire x'D. Ca faisait longtemps
Bon, le show en lui même est cool, comme à l'habitude =P
Y'a eu de bons segments, ...
Maintenant je peux le dire:
Shelton pue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://qouaaaa.skyblog.com
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 13:19

Deux défaites dans la meme soirée, ça déchire Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 16:12

uN Show qui rentre plus dans la moyenne qu'autre chose, je pensais qu'il allait plus se demarquer grace à la nouvel OBEY ou la OUSK 0.2 - des segments cependants bon de tout le monde. Big Show qui m'intrigue quand même sur ses segments Smile - des rivalités qui naissent, HHH Shelton - JBB Hard Gay

Bon bah les matchs, comme d'hab, par contre, je suis content de ma victoire. Sa m'a vraiment surpris, je m'y attendait pas. Top cool ^^

Et je pense la grosse surprise du show ( avec ma victoire ) c'est l'equie John & John pour le tag team tournament.

Un show, qui vaut 7 ou 8 je pense. Il y a deja eu mieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B-Max

avatar

Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   21.11.07 23:29

Bon show ! Il y a de bons matchs et de bons segments, rien à redire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wresting4real.forumactif.com/
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   23.11.07 8:25

Match Nul ... ... Alors j'avais raison dans mes défi quand je disais que vous vous vengeriez pour avoir osez dire haut et fort ces 4 vérité à IRS Ted et JBL
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payback 20 novembre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payback 20 novembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAW - 26 novembre 2007 (Résultats)
» Survivor Series (RAW) - 18 novembre 2007 (Résultats)
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: