AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

La MDWF doit-elle fermer avant de sombrer
Oui, donc fermons à Noël
5%
 5% [ 1 ]
Oui, fermons tout de suite
16%
 16% [ 3 ]
Non, tant que y'a de la vie, y'a de l'espoir
53%
 53% [ 10 ]
Non, elle va se relever des multiples problèmes qu'elle a dus à des ingrats.
26%
 26% [ 5 ]
Total des votes : 19
 

AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:20

X-files attitude : 9h p.m. Dakota du nord - Bureau du président de la MDWF.

Les oreilles indiscrètes des preneurs de son de MDWF Payback nous font partager un étrange vacarme qui remue le bureau du président IRS. Après plusieurs minutes d’un plan à la Blair Witch où il ne se passe rien à l’image mais tout au son, en gros ceux qui ont coupé le son changeront surment de chaîne, Armando Alejandro Estrada sort du bureau tout penaud, le regard hagard (Marc Levy Attitude !).

'Cause This Is Thriller, Thriller Night
And No One's Gonna Save You From The Beast About
Strike
You Know It's Thriller, Thriller Night
You're Fighting For Your Life Inside A Killer, Thriller
Tonight !


Aouuuuuuuuuuuh ! Les premières notes de « Thriller » de Michael Jackson (de la période où il savait encore chanter et où il se faisait connaître autrement qu'en compagnie des petits n'enfants) retentissent dans l'arena qiui pétarade de mille feux. On n'a pas lésiné sur le budget pour la pyrotechnice, ce soir ! Bien sûr, on n'en oublies pas les bonnes vieilles habitudes et le lâcher de billets suit aussitôt: à noter que cette fois-ci, pas de trombine affichée dessus, les imprimeurs ont eu la curieuse idée de remplacer les visages par une citrouille bien grimaçante, ce qui n'empêche pas qu'ils sont toujours échangeables contre des cadeaux particulièrement terriiiiiiiibles comme une réplique du chapeau blanc d'un des deux GMs, un Hébus miniature ou un échantillon de l'eau de Cologne d'IRS (on vous avait prévenu que ce serait vraiment horrible !). Notre trio de commentateurs s'est mis au diapason, Jean Brassard étant déguisé en vampire (ça lui va bien) et Raymond Rougeau en Frankeinstein (ça lui va bien aussi !), ainsi que Carl en...rien du tout, c'est un déguisement à lui tout seul ! Mais laissons tout de suite la parole à notre bande à Basile, bonsoir à vous !


Carl: Amis spectateurs et télespectateurs, bonsoir !

Raymond: Bonsoir à tous, et happy Halloween !

Jean: En même temps, faudra leur dire qu'ils sont légèrement à la bourre, ca fait 12 jours que c'est fini !

Raymond: Et alors ? On ne va pas se laisser avoir par un foutu calendrier !

Carl: Et ça n'empêche pas qu'on a un programme littéralement effrayant ce soir ! René Duprée et Hébus s'affrontent dans une stipulation aussi inédite que violente, un nouveau champion Wall Street sera couronné ce soir, et le conflit opposant Edge à Razor Ramon Hard Gay trouvera un nouvel épisode en main-event !

Raymond: Sans oublier la guerre opposant JBL à notre Président ! Deux matchs par élimination, deux rounds, mais un seul vainqueur à l'issue de cette soirée ! Je me demande comme il vit tout ça, le Jeannot, c'est qu'il les aimait bien, tous les deux !

Jean: Beuh !

Carl: Plus une info exclusive, en direct pour vous, ce soir: les Punishers quittent la MDWF ! Cela faisait un moment que le torchon brûlait entre les hautes instances et Lestat Dragonheart, et après un dernier sursaut en backstages, ils ont finalement décidé de divorcer, plus ou moins à l'amiable. Les Punishers lutteront donc pour la dernière fois ensemble ce soir !

Raymond: C'est dommage pour Don Robert de la Vega qui avait une carrière plus que prometteuse, mais qui a décidé de rester avec son compagnon. Et surtout pour Black Jay Brawler, un membre très investi et qui en guise de récompense...va devoir continuer tout seul !

Carl: On aurait tous souhaité que ça se termine autrement, Ray, mais apparemment, ce n'était plus possible. Très regrettable. Une chose est sûre, c'est que quelque part, ils nous manqueront.

Jean: Ou pas.

Carl: Mais tout de suite, le premier match commence. Restez avec nous, ça va être l'horreur !

DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC


C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est prêtent pour le match. Dégaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!

WELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL, WELL IT’S THE BIG SHOW !
Oh Yeah Baby, He’s Back !! It’s THE BIG SHOW !!
SEVEN FEET TALL
FIVE HUNDRED POUNDS
IT’S THE MONSTER, THE BIG SHOW !!!

Comme annoncé, le Big Show est de retour à la MDWF ! Il arrive alors que la foule présente (son fils et sa petite amie) l’acclame ! 100% du public est derrière Paul Wight !

La musique de Menace X se fait entendre, le voila qui arrive !


Et le match commence, entre Polak et Menace X. Menace X propose une épreuve de force, Polak semble accepter... Et puis non, droite dans la face du roi qui s'écroule, puis se relève pour se prendre une autre droite. Il se relève encore et projette son adversaire dans les cordes, il se baisse pour l'attraper en Surpassement, mais Menace X s'arrête juste devant lui et lui donne un coup de pied dans la tête. Il se projette rapidement dans les cordes en arrière, et revient pour... Rien du tout car Polak le réceptionne en Flapjack et Menace X s'écrase lourdement au sol. Fathom, le sourire banane sur la trogne, fait signe a Polak de lui faire le tag, celui-ci ( Polak, pas le tag... essayez de suivre un peu ! ) place Menace X sur ses épaules, puis tape dans la main de Fathom qui rentre sur le ring. Alors que Polak tient toujours son adversaire en position, et Fathom vise bien la tête qui dépasse pour un... Big Boot ! Polak ne peut s'empêche de tituber après l'impact mais reprend contenance et achève le moov avec un Samoan Drop. Polak surveille le Big Show pendant que Fathom fait le cover.

1...
2...

Non. Menace X se dégage, pendant ce temps, Polak a continué de narguer le Big Show qui, énervé, finit par rentrer sur le ring, polak prend peur et sort du ring, et Fathom intercepte maintenant Big Show avec une Clothesline. Le géant titube, mais ne tombe pas ! Fathom retente le mouvement mais Big Show l'arrête en lui attrapant la tête, puis en lui mettant un coup de boule qui fait s'écrouler son adversaire aussitôt. Fathom roule hors du ring et l'arbitre ne sait plus où donner de la tête, car on parlait de boule tout à l'heure, et bien c'est celle du Big Show qui viennent d'en prendre un coup avec le Low Blow de Polak, qui s'était glissé derrière lui. Big Show s'éloigne en se tenant l'entre jambe, et Polak semble plutôt content, mais c'est alors que Menace X arrive par derrière et... PETIT PAQUET !

...
...

Raymond : Polak n'est pas l'homme légal sur le ring !

Jean : Ha ha !

Carl : Je ne rêve pas ! JEAN ! Tu as ri a la remarque de Raymond !

Jean : Hein ??? Non ! Jamais ! Je nie !

Menace X finit par comprendre le nœud de l'histoire, il relâche Polak, puis le propulse vers les cordes et lui porte une Clothesline qui le fait basculer hors du ring. Mais voila Fathom qui court vers lui... Mais Menace X se jette au sol en agrippant les cordes au passage, et Fathom se retrouve à son tour à valser hors du ring. Les deux membres de la JBB commencent a se relever, mais le Big Show réapparait. Il propose quelque chose à Menace X qui accepte. Big Show le saisit en Gorilla Press, et l'envoie à l'extérieur du ring sur la Fat & Po Connection. L'arbitre semble en avoir marre et ordonne a Big Show de retourner dans son coin. Et c'est qu'il est intimidant l'arbitre, avec ses 1m 60 de haut et ses 35 kg tout mouillé, Big Show n'a d'autre choix que d'obéir. Pendant ce temps, menace X s'est relevé et a ramené Fathom sur le ring. Il le saisit en... Fisherman Suplex ! Et il le couvre.

1...
2...

Et non ! Fathom se dégage. Menace X ne perd pas pied, il porte un Scoop Slam pour la forme, puis fait le changement avec le Big Show qui rentre sur le ring en enjambant la troisième corde. Il s’approche de Fathom qui commence à prendre peur en voyant arriver le géant, il attaque aussitôt et enchaine les droites sur la tête du Big Show, qui le repousse puis lui met un coup de boule qui cloue le polonais au sol. Celui-ci se relève grâce à sa légendaire force de médiclorien. Le Big Show lui place un autre Coup de boule, mais Fathom ne fait que tituber ce coup ci, et il riposte rapidement avec une Clothesline, c’est au tour du géant de tituber, et Fathom en profite aussitôt et se jette aux jambes du Big Show qu’il fauche d’une sorte de Clothesline, le gros s’écrase au sol. Fathom fait maintenant le changement et Polak rentre sur le ring. Et voila Polak qui s’acharne sur le Big Show à coups de savate, une véritable pluie de coups tombe sur le pauvre géant. Polak s’accroupit maintenant sur le Big Show et continue son travail de… Bourrin sur son adversaire a coups de poing cette fois. Il relève maintenant son adversaire et le projette dans les cordes, mais le Big Show revient avec un efficace Shoulder Block, Polak se relève rapidement, mais le Big Show l’attaque aussitôt avec une Clothesline, mais Polak l’évite, puis contre-attaque avec un kick dans le ventre de son adversaire… Qui le contre, il attrape le pied en plein vol et lui affiche un sourire voulant clairement dire "t'es dans la merde mon coco !". Mais Polak lui retourne a son tour un sourire qui signifie visiblement "t'es sur de ça mon grand ?"... Et BAM ! Enzuigri ! Les deux lutteurs sont au sol.

Jean : Smile

Carl : Qu'est-ce qu'il a lui ?

Jean : Allez, essayez de deviner ce qu'il veut dire ce sourire la !

Raymond : T'as des crampes d'estomac ?

Pendant ce temps, les deux lutteurs rampent vers leurs coins respectifs... Et Polak est plus rapide, il tape dans la main de Fathom alors que Big Show arrive tout prés de Menace X. Et... Non ! Fathom réussi au dernier moment à attraper le pied du Big Show et a le tirer en arrière, et le voila qui emprisonne le géant dans un Leglock. Big Show ne semble as vraiment sur le point d'abandonner, mais il est bel et bien coincé. Fathom tend la main en arrière et... Oui ! Fait le changement avec Polak, qui monte sur la troisième corde, et exécute un Diving Reverse Elbow sur le dos du Big Show, qui ne peut l'éviter car coincé par Fathom. Polak relève ensuite leur grand adversaire, et refait directement le changement avec Fathom, les deux s'approchent du géant et... Superkick sur Fathom ! Le géant est parvenu a porter un incroyable Superkick malgré la terrible attaque dont il vient d'être victime. Polak se précipite a la rescousse de son allié, et... Big Show l'attrape par le coup ! Chockslam ! Polak roule hors du ring, détruit. Mais malgré tout, Big Show ne semble pas non plus en très grande forme, il avance lentement vers Menace X... Et non ! Fathom est déjà debout et donne un grand coup d'avant bras dans le dos du géant qui ne peut toujours pas faire le changement. Pour Menace X, c'en est trop. Il rentre dans le ring, Clothesline sur Fathom, il se relève, deuxième Clothesline, Menace X se prépare... RKO... NON ! Fathom le repousse, Menace X rebondit dans les cordes et Fathom le réceptionne avec une Belly to Belly Suplex... ...

JEAN & RAY CONNECTION : PAR DESSUS LA TROISIEME CORDE !!!

Fathom est extenué, prés des cordes derrière lesquels il a éjecté le pauvre monarque, et ne voit pas derrière lui, le Big Show qui s'approche et...

Raymond : LA RAGE POLONAISE !

Eh oui !! Polak vient d'arriver derrière le géant et a entamé sa prise de finition, le Big Show est submergé par les coups... Mais parvient a résister ! Il se relève lentement et fait face a Polak et...

Jean : LA DOUBLE RAGE POLONAISE !!!

OUI ! Fathom vient en aide a son partenaire d'OBEY, et tous deux portent la Rage Polonaise sur Big Show en meme temps, le gros ne peut résister. Finallement Fathom tient le géant en position pendantq ue Polak cours pour le Big Boot qui clot traditionellement son finish... Il est porté ! ET Fathom fait le cover !

1...
2...

NON !!! LE BIG SHOW SE DEGAGE ! C'EST INCROYABLE ! Mais malkgres tout, il est dans un sal état, et Fathom le relève et le met en position de... Powerbomb ??? C'est impossible ! Mais Polak se met en position, et voila qu'il aide Fathom a hisser le gros sur ses épaules... C'est FAIT ! POWERBOMB !!! ( Bon, pas Running mais bon... ) POWERBOMB ! POWERBOMB SUR LE BIG SHOW ! COVER ! C'EST FINI !!!

1...
2...

3 !!!

Vainqueurs : Johnny B.Brand !


Dernière édition par Ted DiBiase le 02.02.15 19:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:20

ET voila ! C'est fait, les joyeux compères polonais fêtent leur victoire avec Juachim, mais c'est alors qu'ils appercoient quelque chose... C'est menace X, il tente de s'enfuir ! Aussitôt, Polak se jette a sa poursuite, pendant que Juachim et Fathom sont en train de dénuder l'arrière train massif du Big Show.. C'est horrible, Polak rammène Menace X dans le ring par la peau du slip. Juachim et Fathom placent Big Show debout en appuis sur les cordes... Polak met Menace X a genou en face de la masse imposante... ET VLAN !!! La tête droit dans les fesses du gros spectacle ! C'est horrible ! Mais censurez moi ça bordel ! Ca y est ! C'est fini, Les compères polonais lachent Menace X et reccomencent leur célébration.

Jean : Et c'est sur ces magnifiques images que nous passons a la suite, rha, mais quelle classe ils ont ces... Membres d'OBEY !

Raymond : Magnifiques...

Carl : Et c'est quoi la suite ?

Raymond : Je crois qu’on va aller encore une fois en coulisse...

Dans les abimes de la MDWF, se trouve un homme au destin extraordinaire, un homme dont le destin n'est d'équivalence au Roi Arthur, a Hercule, ou même à OUi-Oui avec sa voiture Jaune et Rouge. Un homme à la chevelure de lion, une criniere de feu, éblouissant le monde de part sa beauté. Un homme ayant le talent d'un maître en tout art confondu. Aussi puissant qu'un taureau ayant vu rouge, aussi agile qu'un signe ayant vu une banane. Cette homme, possède le saint graal de la MDWF, cette homme est sans nul doute, le plus fort de tous, j'ai nommé, EDGE. Il est actuellement en pleine méditation sur le match qui le confrontera à Hard Gay ce soir. Une méditation fort vaine pour un match de cette qualité. Aller demander a George Clooney de se battre contre Mimie Mathie. Vous imaginez Jean Pierre Pernaut se battre contre José Bové ? Et bien, moi je n'imagine pas une seule seconde, la moindre difficulté qu'un EDGE peut avoir face à un Gay de première. Rejoignant notre champion - des hommes dont la destiné est tout aussi extraordinaire, des hommes dont le destin ne sera d'équivalence qu'au Roi Arthur, a Hercule ou meme OUI-OUI ...

J'ai nommé, la Johnny B Brand.

Le Groupe : Dégaine ta Race Champion.

Juachim : Yo comment va la blonde ?

Edge : ... Vous ne voyez pas que je fais quelque chose qui vous dépasse totalement ? Quelque chose du genre, me préparer pour une défense de titre mondial ?

Juachim : Prend pas la bouche et ne fait pas la fine mouche ! Si nous sommes là, c'est pour te souhaiter tout le courage possible, et toute la chance du monde. Nous savons fort bien que ce match n'est pas d'une forte inquiétude pour toi a l'origine, mais je vois, ainsi que mes amis, que tu t'inquiète beaucoup c'est dernier temp. Mr Fatu te l'avait dit, il ne faut pas trop forcer sur les médocs.

Edge : Mais de quoi je me mêle.

Juachim : Bon, écoute, on sait que tu dois te concentrer, que tu dois te préparer au mieux, meme si ce n'est pas tellement nécessaire. Mais nous avons décider, de t'offrir des portes bonheurs, qui pourront, te donner le courage suffisant pour venir à bout de la GAYMANIATTITUDE. Alors, pour le moment, voila ce que je peux t'offrir. C'est pas grand chose, mais voila.

Juachim offre alors un slip à Edge. Ce dernier n'ose d'ailleurs pas le prendre à pleine main. Il ne sais pas trop a quoi il sert, ou a qui il a pu servir.

Juachim : C'est mon slip de combat porte bonheur, je le porte à tout les matchs, c'est celui que j'ai porté lors de mon tout premier match à la MDWF. Je ne l'ai jamais lavé pour ne pas enlever le mauvais sort.

Edge lâche alors très vite cette abomination, tout en plissant ses yeux et tout les traits de son visage, exprimant un dégoûts certain. Polak s'approche, l'air gêner, les mains derrière le dos. Il prend alors ensuite son courage à deux mains, et tend à Edge, un morceau d'aluminium.

Edge : Qu'est ce que c'est ?

Polak : C'est du Salami Polonais de douze ans d'age. C'est ma mère qui m'en a apporté. Je lui ai dit qu'on allait te faire une surprise, et elle a tenu à t'offrir ce symbole Polonais de notre famille. Mon père étant un fervent défenseur du Salami a Sofia ... c'est en Bulgarie.

Edge : Mais quelle horreur, c'est normal que ça pue comme ça ?

Polak : Bah au bout de douze ans, sa ne m'étonne pas. Il doit être super précieux pour que ma mère l'ai gardé, et c'est toi qui va l'hériter. Quelle chance tu as.

Edge : Je crois que je vais vomir.

Fathom : Attend d'avoir vu mon cadeau.

Fathom sort alors de la pièce en courant. Edge pose le Salami sur le côté, avec le slip porte bonheur. Les odeurs se mélangent, on trouve une nouvel arme secrète made in OBEY pour combattre Hébus, là il n'y a pas de soucis. Fathom revient avec une gigantesques boîtes, qu'il pose aux pieds d'Edge.

Edge : Je suppose que je dois l'ouvrir.

Fathom : Vas-y, ne te prive pas.

Edge regarde Fathom, se méfiant de quelle énormité il l'a pus le couvrir. Edge ouvre alors la boîte, et ne peut s'empêcher d'exprimer sa surprise, avec un gigantesques "OOOOOH" ... Il se lève brusquement, et commence a se frotter les yeux.

Edge : Pourquoi ça ?

La camera jette un coup d'oeil dans la boîte ... et c'est HORNSWOOGLE, attaché et bâillonner qui se trouve à l'intérieur.

Fathom : Bah, je me suis dit que si il te fallait un porte bonheur, on pouvait bien te trouver quelque chose d'énorme, qui t'assurerais toutes les chances. Alors voila, rien de mieux qu'un nain irlandais. Un lutin.

Hornswoogle : RAAAAH RAAAAAH RAAAAAAH !!!!!

Edge : Bon dégagez, foutez moi le camp, j'ai pas de temp à perdre.

Juachim : Mais attend, on a encore une chanson pour toi, qu'on a écrite spécialement pour le champion en titre. On y a mis tout notre coeur et toute notre âme. Aller, te fait pas prier, et écoute.

Edge : Mon dieu, aidez moi s'il vous plaît...

Le Groupe : .... boum boum chic, ta boum boum chic ... hum paff ...J'ai aperçu un lapin bleue, qui avait des cheveux, il était complexé par ses dent. En avoir des petites c'est vrai que c'est chiants ... Boom ... Pour un lapin c'était le vilaaaaiiiinnn ... PETIT CANNARD VOILA LXJHFH ... Boumm boumm tchiicc ....

Edge : Merci c'est bon. Très poétique, on va s'arrêter là hein. Maintenant barrez vous.

Juachim : Mais on a pas fini.

Edge : BARREZ VOUS JE VOUS DIS !!!

Edge libère alors Hornswoogle, qui se met à sautiller partout, et a crier comme jamais. Il se met à la poursuite de nos trois bons hommes, qui ne peuvent que s'enfuir après avoir l'avoir séquestré. Edge se retrouve enfin seul, mais bien perturber.

Coupez.

Raymond :Je ne savais pas que Hornswoggle était présent.

Carl :Je pense que personne ne le savais.

Raymond :Et puis en même temps, ce n’est pas super super important.

Carl :Ouais tu as raison, passons donc à la suite.

Raymond :Et qu’est-ce donc que la suite ?

Jean : C’est le match à huit tu sais, le match où tout le monde avait une salle prête et tout et puis finalement personne n’est venu.

Carl :Bande de cons

Raymond :Pas mieux.


Highway to Hell d'ACDC retenti dans l'aréna. Tout est prêt dans l'aréna pour le Halloween Tightrope Walker Match. C'est maintenant au tour des superstars de se présenter. Toujours sous cette musique, voilà que les premiers participants font leurs entrer. Derek Naivlys apparaît sous le Millio'Tron, zappé comme le Young Million Dollar Man qu'il est, suivi de très prêt Chino et sa moto. Derrière lui, Nosferatu, le vampire de la MDWF qui part favoris dans cette rencontre mémorable, vient ensuite, le Great Teacher Okuda qui se fritte déjà avec Alex Twin. Maître et Élève. Mais voila que s'en vient, Rey Mysterio, suivi Kanji Crazy et de Maximum Capacity. Tous sont sur le ring, et sont prêt. Le contrat est accroché au dessus du ring.

Ding Ding Ding. La sonne cloche ... enfin, je crois. Et tout les lutteurs se jettent bizarrement sur Maximum Capaicity. Essayant de l'écarter au maximum de ce match. De toute façon, il ne pourra jamais gagner, comment voulez vous qu'il monte chercher le contrat. Great Teacher Okuda sort du ring à son tour et va chercher quelque objet, suivi de l'élève Alex Twin qui ne veut qu'apprendre durant ce match. Mais voila qu'un premier concurrent tente sa chance en montant sur les premiers échafaudages situé aux coins du ring. Il s'agit de Chino. Il monte à vif allure, mais sans compter, la présence de Kanji Crazy qui l"intercepte dans sa monté par un mémorable Super Kick dans la nuque. Chino tombe au sol immédiatement.

Jean : Bon, bah sa commence bien.

Raymond : ...

Nosferatu, Rey Mysterio, Derek Naivlys sont sur le point de faire vaciller Maximum Capacity par dessus la troisième corde. Kanji Crazy se joint à la fête et porte les jambes du gros monsieur. A la une, a la deux, et à la trois. Voila c'est fait, Maximum Capacity tombe en dehors du ring. Et quel choc, toute sa masse s'écrase sur le sol violemment. En dehors du ring, on peut apercevoir, GTO & Alex TWin se battre avec des panneaux de circulation et autres objets, qui pourrait vous faire, beaucoup beaucoup de mal. GTO part pour un coup de Panneaux dans l'épaule d'Alex Twin, celui ci répond avec un coup de Kendo stick entre les deux yeux.

Sur le ring, Nosferatu, fait un peu le ménage. Il donne une sacré pair de droite sur Kanji Crazy qui se sens revivre. L'esprit de Bruce Lee est en lui. Kanji Crazy se recule et fait craquer tout ses os, avant de partir pour une espèce de prise de Karaté, esquivé par Nosferatu ... Attention !!

CHOCKSLAM !!!!!

Kanji Crazy sort du ring et rejoint Maximum Capacity. Nosferatu se retourne et se fait surprendre par un dropkick de Rey Mysterio. Mais regarder, pendant ce temp, Derek Naivlys en a profité pour monter sur l'échafaudage, et commence à s'accrocher à la corde suspendue en l'air pour essayer de récupérer le contrat.

Raymond : Ne me dites pas qu'il va réussir ?

Etonnament, personne n'a remarqué la présence de Derek naivlys au dessus du ring, ce qui lui laisse tout son temp pour récupérer le contrat. Derek Nailvys est bientôt à la porté du contrat, voila qu'il le touche, il va le décrocher !!! BAM. Soudain, Derek naivlys tombe sur le ring. Le public ainsi que les commentateurs restent perplexes et ne comprennent pas.

Jean : Il est quand même pas tomber tout seul ?

Et bien non, GTO & Alex TWin se battant toujours à l'extérieur, ont heurter assez rapidement l'échafaudage, le rendant plus mobile. Ce qui a du déstabilisé la concentration de Derek Naivlys. Cette installation n'est pas fiable, je vous l'accorde à linge. GTO, en dehors du ring, prend alors Alex Twin sur ces épaules, et y va d'un enfourchement directement sur l'échafaudage encore une fois. Alex Twin semble blessés au dos. Mais ça ne vas pas arrêter le Great Teacher.

Sur le ring, Nosferatu continue son petit ménage, lui qui n'a pas subit de grand dommage. Nosferatu va pour relever Chino qui était tombé au milieu du ring après s'être écrasé. Nosferatu fait le signe de la fin et ... BAM

CHOCKSLAM AGAIN !!!


Dernière édition par le 11.11.07 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:20

Toujours en dehors du ring, Maximum Capacity, rejoint GTO & Alex Twin. A la vue de cette masse corporelle imposante, GTO décide de sortir une chaise de dessous du ring. Il n'attend pas le quatrième millénaire pour s'attaquer a Max Cap. Nosferatu lui s'en va pour calmer Rey Mysterio sur le ring. Alex Twin se relève, se tenant le dos, comme si sa colonne ne tenait plus qu'un un fil. Pendant ce temp, GTO frappe de toutes ces forces Maximum Capacity avec la chaise. La douleur se fait bien ressentir et commence a faire vaciller le gros monsieur.

Jean : Et pendant ce temp là sur le ring ...

TOMBSTONE DE NOSFERATU SUR REY MYSTERIO

Nosferatu a encore une fois pris le dessus sur un de ses adversaires. En dehors du ring, Maximum Capacity continue de se prendre des coups de chaise par GTO. Mais voila, Alex Twin prend un panneaux de circulation, et va s'en prendre a GTO. Et BOUM, coup de Panneaux en traître. Max Cap prend alors a ses pieds, le Kendo Stick laisser tomber par Alex Twin auparavant, et n'attend pas la saint glinglin pour frapper Alex Twin avec.Gto se relève et redonne un coup de chaise sur Max Capacity. Alex Twin, booum, coup de panneaux sur GTO. Max Cap retourne avec un coup de kendo sur Alex Twin. C'est infernal.

Raymond : Nan mais, je dois rêver, c'est une blague ?

Jean : Sincèrement, je commence à me demander si d'était une bonne idée.

Carl : Mais au faite, c'est pour quoi tout ça ?

Raymond : ...

Jean : ...

Carl : Ah oui, je vois le genre.

Pendant que nos trois phénomène se battent à mort en dehors du ring. Nosferatu monte sur l'échafaudage, puis se glisse prêt des cordes. Il commence a franchir toute la distance le séparent de son contrat. Nosferatu s'approche. GTO voit que le vampire est sur le point de gagner le match, mais Alex Twin ne le laisse pas filer. Qu'il est bête. Maximum Capacity lui essaye de monter sur le ring, mais il n'y a pas d'escaliers à proximité. Que c'est dur la vie quand on pèse plus qu’on ne le devrait.

La Cloche retenti encore une fois. On peut voir, Nosferatu décroche le contrat. Il a remporté le match. Il gagne donc, une jolie valise pour on ne sais quoi.

Vainqueur : Nosferatu

Raymond :Victoire de l’unique personne qui la voulait vraiment.

Carl : Il l’a bien mérité, un point c’est tout.

Jean :Ouais, je suis d’accord. Bonne victoire de Nosferatu.

Raymond :Bon allez, on continue ?

Carl : Ouaip !

Jean :Je crois qu’on va faire un tour en coulisse encore une foi.

Décidément ce soir il s’en passe des choses dans le bureau d’IRS puisque on se retrouve un peu près dans la même situation que tout à l’heure, la porte du bureau est ouverte et une nouvelle fois du vacarme y résonne mais cette fois-ci ça semble beaucoup plus violents, on y entend des bruits d’épées qui s’entrechoquent, des oiseaux qui hurlent, des gallots de chevaux, Sophie Thalmann qui fouette un jockey, … IRS débarque dans le champs de vision de la caméra (WTF ?!).

IRS : C’est quoi ce bordel ?

(IRS entre dans son bureau et voit Ricky The Geek sur son ordinateur, là où il y a des documents confidentiels et les fameuses discussions d’un forum secret, IRS s’empresse de décrocher la prise d’alimentation, Ricky The Geek voit l’écran noir sur le moniteur et se met à taper sur le bureau comme un hystérique, mais deux … non trois cheveux se dressent sur la tête d’IRS (Je vous l’avez dit que c’était un chat IRS !) et le dirigeant de la MDWF rentre dans une colère noire, il agrippe par le col du t’shirt Ricky, le soulève et le projette sur son bureau.

IRS : Déjà tu vas t’expliquer sur ce que tu foutais là ? Sa devrait mieux être garder que Roswell ce bureau, il y a les comptes de la MDWF, etc …

Ricky The Geek : HAnnn … mais … euh ... J’allais Lvl up de 3 en AC et 2 XP parce que j’étais en aggro par un mob, 20 m d’aggro radius avant d’être droppé, même pas eu le temps de signaler un AFK ou un BRB à ma guilde ! Déjà qu’on me prenait pour un KS, je vais passer pour un ES … Hann mais Hannnn !

IRS :

Ricky The Geek : Mort de lol le no life …

IRS: ...

Ricky The Geek: Euh ... Bon je reprends j’allais gagner 3 levels et 2 points d’expérience parce que à la croisée des ponts de Tim Dudlim, j’ai été pris en chasse par un griffon vert à 2 tête, 20 mètres de porté, je l’aurai désintégré mais tu m’as déconnecté, j’ai même pas eu le temps de signaler que je n’étais pas à mon ordinateur à mon clan ! Déjà qu’on me prenait pour un voleur de kill, je vais passer pour un lâcheur maintenant alors merci mais merci beaucoup, tu sais ce que ça va me coûter en XP ça ?

IRS : T’as cru que mon bureau était un cyber café ?

Un mec de chez Pizza Hut débarque dans le bureau d’IRS !

Ricky The Geek : Euh … Hannnnn … Hann ... J’avais faim, je pouvais pas bouger et tu sais que dans WOW il y a une commande Pizza Hut ... enfin … Hannn … Hann …

IRS donne une bonne vieille torgnole à Ricky, le mec de chez Pizza Hut ne bronche pas et dépose les pizzas sur le pat de la porte avec la note.

Ricky The Geek : Je peux partir moi aussi ? Je vais rater l’avant première du nouveau Starcraft au Virgin et puis j’ai pas fini le dernier tome d’Harry Potter !

Ricky The Geek commence à partir mais IRS le retient du col !

IRS : Ecoute moi bien fripouille, on t’a pas laissé te prendre un contrat ici pour que tu fasses l’edito de Micro Hebdo MDWF, t’es un catcheur à part entière, soit tu catch, soit tu dégages !

Ricky The Geek : Euh … Hannn … Hi ... Hann ... Bon et bien, je pense que j’ai une idée, ce soir ... j’ai croisé un texan tout à l’heure, il m’a toisé du regard, et bien tu sais quoi, tout à l’heure je vais le défoncer sur le ring, je vais l’archiver en RAR !

IRS : JBL ?

Ricky The Geek : OUAIS !

Ricky The Geek sort du bureau tout fier alors qu’IRS semble éberlué !

Raymond :Il est quand même bizarre lui, c’est qui ?

[color=#a020ff]Carl :Ricky the geek ?


Raymond :Oui, geek c’est quoi d’ailleurs ?

Carl :Son nom je pense.

Raymond :Ah ouais ?

Jean :C’est pas interdit comme nom ça ?

Carl :Y’en a bien qui s’appellent Jarek et ils vivent bien.

Jean :Ouais, bien, faut le dire vite quand même.

Carl : Jarek touche les assedics la ?

Jean :Même pas, même eux n’en veulent pas.

Carl :Ah ouais, marrant ça.

Jean :Bon aller, on va passer au prochain match du PPV.

Raymond :Cena vs Shelton !


Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
My time is now, you can't see me, my time is now... NOW !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!



Après tous ces bruitages musical, Cena apparaît enfin en haut de la rampe, il regarde à gauche et à droite, il a le regard méchant et parle tout bas comme s'il insulté chaque personne du public qu'il voit. D'un seul coup il lève ses poings en l'air, les ressert l'un contre l'autre et lève un doigt de chaque main pour faire les cornes du Taureau !! Ensuite il montre ce qui écrit sur son T-Shirt avec sa main droite et descend la rampe presque en courant.
Il glisse à l'intérieur du ring et monte sur l'un des coins pour refaire le signe du Taureau avec ses mains. Ensuite il se place au centre du ring et semble menacer l'arbitre avec son doigt.


Ain’t no stopping me NOOO


Et le voici le voila qui débarque comme un fou sous le MillioTron, Shelton Benjamin saute dans tous les sens en tapent dans la main des fans tandis qu'il avance vers le ring sur lequel il monte d'un saut par dessus la troisième corde. Il se dirige vers un coin, saut directement sur la deuxième corde et fait son taunt en levant les bras lentement vers la foule. Il recommence la même chose de l'autre coté, puis s'échauffe un peu en attente de son adversaire


C’est notre arbitre star j’ai nommé le grand et le beau Michel P. produit brut de la sainte MDWF ! Notre arbitre fouille les deux hommes, tout d’abord Shelton puis John Cena…L’arbitre retire des poches de Cena une chaîne, un tournevis, un sachet de dragibus et…On ne sera pas le troisième parce que la cloche n’a pas encore sonné que Shelton se rue finalement sur John et lui donne beaucoup de coup de poings en pleine face, John Cena arrive à le repousser tant bien que mal, Shelton recourt vert Cena mais notre superbe rappeur le voit venir et lui fait une clothline, Shelton se mange par terre ce qui laisse le temps à Cena de reprendre quelques peu ses esprits, Shelton se relève tout juste après, tente un superkick mais Cena le bloque et le fait tourner, ce qui donne l’occasion à Shelton Benjamin de faire un Spinning Reverse Kick…ça va faire mal…Mais John Cena l’évite !

Jean : Il est pas fou…Cena commence à bien connaître Shelton…

Shelton se mange donc une fois de plus par terre et Cena à l’occasion de frapper aussi fort qu’il peut Shelton qui n’a pas eu le temps de se protéger, John Cena relève et Shelton et lui fait une souplesse arrière et tente le tombé !

1..
2..

Raymond : Déjà ?!

Mais Shelton lève l’épaule

Jean : Ou pas…

Cena relève encore Shelton et l’envoie sur le coin, il se repose sur le coin adverse

Carl : Classique…

Cena court vers Shelton…C’est partit pour la Clothline ! Mais Shelton le voit bien évidemment venir et donne un coup de coude à Cena qui recule, Shelton en profite et monte sur la troisième corde pour son Springboard Reverse Clothline ! Cette fois-ci Cena n’a pas le temps de l’esquiver, Shelton tente à son tour un tomber !

1..
2..

Raymond : Victoire rapide…

Mais John Cena lui aussi lève le bras (quel copieur ce John)

Jean : Toujours pas…

Shelton donne un coup de pied dans l’abdomen de John Cena, se met derrière lui et met son genoux contre le dos de Cena…Cena crie mais n’arrive pas à casser la prise alors que le public encore notre Shelton en tapant dans ses mains ! Cena continue de crier comme une cochonne mais ne craque pas pour autant…Il essaye de se petit à petit de se relever

Carl : Quelle musculature !

Jean : Gay !

Carl : Woooo !!

John Cena commence petit à petit à reprendre du poil de la bête car il debout, Shelton ne sait plus quoi faire et reçoit un premier coup de coude dans l’abdomen, puis un deuxième…Les deux hommes sont face à face sur le ring, et John Cena enchaîne les Snab Jab sous les « Ouw Ouw » de la foule, Cena emmène Shelton contre la corde, le pousse, tente une première clotheline que Shelton évite, celui-ci rebondit encore contre les cordes et veut faire son splash mais Cena le voit venir une fois de plus et se cambre légèrement. Shelton atterrit sur les épaules de Cena…

Raymond : Vous savez ce que sa veut dire !

Jean : F-U !!

Effectivement, Cena nous surprend tous une fois de plus en faisant cette prise autrement dangereuse qu’est le FU ! Mais il n’y arrive pas ! Shelton le contre avec un DDT ! Shelton veut en profiter en faisant son deuxième finish, le True Pain ! Il fait un Sharpshooter à Cena et veut le combiner avec un dragon Sleeper mais il entend l’arbitre compter…

1..
2..

Et oui ! Quel malin ce Shelton ! Cena se trouvait juste à côté des cordes, la prise de soumission doit donc être lâchée si le lutteur tient les cordes ! Y’a pas à dire, Michel P. connaît vraiment bien les règles ! Shelton s’en veut d’avoir oublier ce détails et ramène Cena vers le milieu du ring, il tente le tombé mais se fait bien évidemment tout de suite remballer par le rappeur qui se relève aussitôt, donne un coup de tête à Shelton, le lance contre le coin et enchaîne directement avec un coup de bélier Shelton se tient la tête mais Cena fougueux comme un tigre (grrrrrr) continue son enchaînement avec un buldog (Waffff)…Shelton se relève tant bien que mal mais reçoit cette fois un scoop slam ! Cena se met au niveau de sa tête !

Jean : You can’t see me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:21

Raymond : Quel magicien !

Carl : ...

Mais Shelton aussi sournois qu’un…Shelton ? A la surprise général fait un roll-Up !

1..
2..
2,25…
2,82…

Mais pas 3 ! John Cena tel un héros repousse la prise de Shelton et semble visiblement contrarié, il le met directement sur ses épaules et F U !!

1..
2..
3 !!

Victoire de John Cena

Jean : Bon bah, John Cena a encore gagné.

Raymond : Encore ouais…

Carl : Et bah moi je dis tant mieux pour le catch !

Jean : Et bah tais toi ça sera mieux !

Raymond : Calmons nous les amis, et passons à la suite voulez vous ?

Carl : Je suis pas ton ami.

Jean : Moi non plus…

Raymond : Embrassez vous aller…

Carl : Embrasse mon c…

Nous sommes à présent dans les vestiaires, et pas n'importe où... Dans la loge spéciale d'OBEY, toujours aussi luxueuse ! Trois hommes sont présents... Edge, B-Max et Charming X-Treme ! Les deux derniers viennent d'arriver dans la pièce, interrompant une communication téléphonique du Million Dollar Champion...

Edge : Ouais... ouais... non, je le sens pas trop. Tu crois ?... ouais, comme tu dis. Merci mec, je sais que t'as pas beaucoup de temps mais c'était important pour moi de te parler... ouais... ciao Rock-E....

Puis Edge réalise qui vient d'entrer dans la pièce.

Edge : Qu'est-ce qui y'a encore ?

B-Max : Ne t'inquiètes pas Edge, tu vas encore en venir à bout d'Hard Gay ! J'en suis sûr et certain, aussi sûr que le titre Wall Street restera chez OBEY. Et de préférence, autour de ma taille...

Charming : De toute façon, s'il y a un problème on sera vite la...

Edge : T'es au courant de la stipulation ? Hair vs. Hair match... Hard Gay n'a pas grand chose à perdre comparé à moi... Je ne veux en aucun cas être disqualifié car l'un d'entre vous tenterait de m'aider, c'est bien compris ?

B-Max et Charming se regardent, interloqués de la réaction d'Edge.

B-Max : Edge... Tu te sens bien ? Je suis sûr que tu n'auras pas besoin de nous pour vaincre Hard Gay, seulement tu n'as jamais refusé un coup de main de tes amis d'OBEY...

Charming : Faut le comprendre, s'il gagne grace à nous y'a pas de mérite...

Edge : Peut-être mais des amis ne prendraient pas le risque de me faire perdre ma fierté !

Charming : Calme toi Edge, ne t'en fais pas pour ça, tu ressortiras de ce ring comme tu en es entré... Car...

Edge : Edge: Melez-vous de vos affaires... Tout ce que je veux c'est qu'aucun membre d'OBEY, que ça soit Duprée, toi B-Max ou toi Charming, ou qui que ce soit d'autre, n'intervienne durant mon match... Est-ce que c'est bien clair ?

B-Max et Charming se regardent encore une fois, mais Triple H fait irruption dans la pièce...

Triple H : oh oh oh ! Que se passe-t-il ? On vous entend à des kilomètres !

Charming : Edge ne veut pas qu’on intervienne pendant son match.

Triple H : C’est tout à fait normal. Il n’en a pas besoins. Il lui a déjà fait sa fête au Hard Gay. Lors du PPV, il va le tondre comme un mouton !

B-Max : On ne sera que spectateurs !

Triple H regarde Edge.

Triple H : Exact ! Je regarderai ton match avec la ceinture Wall Street autours de la taille…

B-Max : Ou pas !

Charming : Bon, les gars, vous n’allez pas commencer !

Triple H : En tout cas, ce sera mon premier PPV dans cette équipe qu’est OBEY. C’est grâce à toi Edge que je suis là et je t’en remercie. Je vais faire honneur à ton geste en gagnant pour OBEY la ceinture WS..

B-Max : Ou pas !!

Triple H : Rrrrrrrrr !

Edge : ...

MVP qui sort de nulle part.

MVP : Vous parlez du film d’Alain Chabat ? Trop de la bombe de balle.

Charming : C’est ça ! Comme tu dis !

Tous les membres d’OBEY sont blasés.

Jean : Tiens, MVP était présent ?

Raymond : Après Hornswoggle, voila une autre star.

Carl : Oui, bon bof… Star un peu comme les anciennes gloires de la MDWF qui partent la queue entre les jambes et qui critiquent ensuite la MDWF dans leurs nouveaux jobs.

Jean : Tu parles de qui la ?

Raymond : Lestat ?

Carl : Non, enfin pas encore, plutôt Methodcobra ou Jarek Alon.

Jean : Ah les jobbers donc.

Raymond : Voila !

Carl : Allez la suite !


GO !!

Can you feel it, the perfect day
Scratch the leaved, the paper tears
The world I'm feeling start giving away
A perfect day, a perfect day

Suddenly your rule the universe
Everything was shapeles is now clear
I visualize like a drop of sound
I am The Man Without Fear


La musique de B-Max retentit dans l'arène toute entière... Ce dernier apparaît en dessous du titantron... Il sourit... Purity apparaît à ses côtés. B-Max montre du doigt sa ceinture se trouvant autour de sa taille, puis ils s'avancent tranquillement vers le ring narguant les quelques fans tendant leurs mains... Ils montent ensuite sur le ring passant entre la 2ème et la 3ème corde, Purity elle passant entre la 1ère et la 2ème, B-Max fait son taunt sur le coin droit pendant que Purity elle, va en faire autant dans le coin opposé... B-Max enlève la ceinture de champion par équipe de sa taille et la lève pour la présenter à la foule... Il descend ensuite du coin, et rejoint sa manageuse... B-Max et sa compagne attendent alors le début du match.

Behold the King, the King of Kings.
On your knees dog. All hail.

Bow down to the, bow down to the King.
Bow down to the, bow down to the King.



La musique du Game, du Cerebral Assassin, du King of Kings, Triple H retentit dans l'Arena. Triple H arrive sous le titantron. Triple H s'avance vers le ring avec une bouteille à la main ! Il monte sur le ring et fait ses gestes habituels.
Une partie de la foule est en délire l’autre le siffle!! Il monte au quatre coins du ring et salue la foule.

La musique du big daddy cool retentit dans l’arèna. Il entre sous les acclamations et avance lentement vers le ring. Il monte en passant par-dessus la 3em corde…Il regarde ces 2 adversaires méfiant…


Carl : Nash a du soucis à se faire ! C’est plus du 2 VS 1 qu’autre chose…

Jean : Arrêtez bande mauvaise langue ! Vous dites toujours des saloperies sur OBEY ! C’est un triple threat match pour un titre ! Il n’y a pas d’équipe qui tienne !

Le match commence, Max et HHH se regardent et sourient…Puis se jètent sur Nash et lui donnent de violent coups de poings !

Raymond : Tu disais quoi ?

Jean : Oui bon c’est normal qu’ils se tapent pas dessus tout de suite…Toute manière Nash n’a aucune chance alors…

Nash est coincé dans un coin pendant que Max s’occupe de lui « maraver la face » pendant que HHH parle à l’arbitre de chose sûrement intéressante…Puis ils échangent les rôles, Max semble montrer à l’arbitre un corbeaux imaginaire pendant que le game s’occupe de la tête du bag daddy…Finalement les 2 travaillent ensemble, ils projètent Nash dans les cordes et double shoulder block ! Puis double descente du coude ! Triple H court dans les cordes et descente du genou dans la face ! B-Max imite son partenaire, et descente de la cuisse ! HHH et Max commencent à rire en regardant Kevin Nash se relever péniblement…Puis c’est reparti nouvelle projection dans les cordes, ils l’attendent en double surpassement mais Nash porte un magnifique coup de pied dans la tête de Max et clotheline HHH ! Il se projète dans les cordes et big boot sur Max ! Triple H court vers lui et surpassement ! Nash fait le ménage !!! Il attend que ces 2 adversaires se relèvent et double clotheline ! Il prend Triple H en scoop slam porté sur B-Max ! Kevin les placent face contre face, et porte un leg drop sur les 2 têtes des membres d’OBEY qui s’entrechoquent violemment ! Les 2 coéquipiers se tiennent le nez, et c’est au tour de Nash de rigoler . Le big daddy se couche sur Max et lui met des droites dans le pif ! L’arbitre essaie de l’arrêter car ses poings sont fermé, mais c’est Hunter Hent..Hemsla…Hunter Hils Hulso…HHH qui s’en charge en repoussant Nash, mais ce dernier riposte d’une droite, et d’une autre et encore ! The game vacille, coup de pied dans l’abdomen et DDT de la part du big daddy ! Il se relève mais Max est revenu ! L’ancien tag champ. mais un big boot sur Nash qui était à genoux, il se couche dessus et se venge en lui portant à son tour des coups de poings fermé ! L’arbitre veut l’arrêter mais toujours pas moyen de bouger ces monstres…B-Max le prend alors en piledriver, il peine à soulever le géant Nash, mais finalement il y parvient et c’est donc un puissant piledriver qui sonne Nash ! Max fait le tombé…

1…
2…

HHH interrompt le tombé ! Max se relève et engueule légèrement son compagnon qui lui répond en lui disant qu’il y a un titre en jeux !

Carl : Ah ! De la distorsion chez OBEY ?

Jean : Mais nan ! C’est juste que HHH a voulu faire durer le massacre plus longtemps ! Regardez, Max le remercie !

Raymond : Tu crois ?

Et oui Max et HHH sont alors nez à nez ( décidément ils aiment ça ) Max hausse le ton, on dirait qu’il a vraiment pas aimé ce que vient de faire Hunter ! Mais finalement rien ne se passe, les 2 membres repartent au combat sur Kevin Nash…Mais Max ne semble pas oublier l’acte de HHH…Il le regarde pas vraiment gentiment…Bref, double clotheli…Nan ! Avec tout ce temps perdu de la part des membres d’OBEY, Kevin a eu le temps de se ressaisir et porte un double surpassement ! B-Max, furieux, se relève immédiatement, et se rue sur le big daddy ( V ) qui abaisse la 3em corde et Maxou passe au-dessus et retombe lourdement sur le sole !

Jean : C’est ça qu’on appèle le « Ouh ça fait mal » nan ?

Raymond : Très drôle…Ne te moques pas des Punisher s’il te plait !

Jean : Tu vois le mal partout….

Pendant ce temps, le big daddy cool a reprit les choses en main, neckbreaker sur le game et descente de la cuisse ! Il le relève, projection dans les cordes, et un puissant shoulder block qui cloue Triple H au sol ! Nash le place dans le coin, monte sur la 3em corde et y va pour les 10 coups de poings, chanté en cœur avec le public !
1 !
2 !
3 !
4 !
5 !
6 !
7 !
8 !
9 !
10 !
Et il finit en beauté avec un headbutt ! Après 11 coups dans la face, autant dire que le game n’est plus en état de rester debout ! Il s’écroule comme une larve sur le sole…Kevin Nash parlotte avec le public en racontant ses exploit, mais il ne voit pas B-Max derrière lui, posé sur la 3em corde tel une gargouille ( joli la comparaison hein ? ) et dés que le big daddy se retourne, diving shoulder block dans la machoire ! Kevin vacille et spear de Max !!!! Ce dernier se relève et regarde le public en levant les bras ! Pendant que derrière lui, Triple H fait le tombé sournoisement sur Kevin !

1…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:23

Nan, B-Max interrompt le tombé et regarde HHH en souriant…Il hausse les épaules et lui dit qu’il l’a fait pour les même raisons que HHH tout à l’heure…Triple H se relève et nouveau tête à tête entre les 2 hommes…Le ton monte vite et Max à le courage de pousser The game ! 10 titres de champions du monde derrière lui, il a pas peur le gamin ! A mais nan c’est vraix, c’est the man without fear ! Ca explique tout…En tout cas Triple H semble sourire…Mais un sourire qui présage rien de bon…Droite dans la face de Max ! Droite dans la face de HHH ! Et voilà les 2 partis dans un long échange de coups de poings ! Max prend le dessus, projète le Game dans les cordes et samoan drop ! Puis il court dans les cordes et dropkick sur HHH au sol, ce qui le balance en dehors du ring ! Chacun son tour ! Max peut s’occuper de Nash tranquillement maintenant…

Raymond : Ah il y a pas à dire, belle preuve de solidarité entre membre d’OBEY !

Jean : Normal il y a un titre en jeux ! L’apat du gain est plus fort que le reste ! Nous on est des gagnants à OBEY, ont la joue pas fair-play pour se faire battre ensuite !

C’est repartit in-ring, Max domine Nash sans trop de problème avec quelques coups de poings violent. Il s’éloigne quelques peut de Kevin Nash et porte un dropkick à mi-hauteur, dans le genoux du big daddy cool qui s’effondre. L’ancien champion par équipe attrape alors la cheville de Nash pour un ankle lock !!! Kevin Nash souffre et essaie d’attraper une corde mais il est bien loin ! Kevin rampe vers les cordes mais après un long moment il ne peut plus et aban…Nan ! The game attrappe la main du big daddy ! Max, voyant HHH lui ôter la victoire, lâche la prise et court vers Triple H encore dans un dropkick au sol afin de percuter the game en pleine face, mais ce dernier se baisse et Max glisse à l’extérieur du ring ! Un combat commence alors ! Echange de coup de poings, éclatage de face dans la barrière de sécurité, contre la table des commentateurs, et enfin tout ceci finit avec un balançage de Max dans les escaliers ! Triple H s’est débarrassé de son coéquipier, il va pour remonter dans le ring mais Nash lui porte alors un big boot ! HHH vole jusqu’à la table des commentateurs qui ne s’effondre pas ! Nash part rejoindre The game à l’extérieur…

Jean : Ouf pendant un instant j’ai cru qu’on allait y passer. Pas toi Ray ?

Raymond :

Jean : Ray ?

JACKNIFE POWERBOMB A TRAVERS LA TABLE DES COMMENTATEURS !!!!! HHH est KO !!! Kevin Nash prend alors Max et remonte avec ce dernier dans le ring...Il y va pour une nouvelle powerbomb, mais arrivé en haut, il plie un peu et B-Max en profite pour saisir une 3em corde qui était à porté de main. Nash est obligé de lâcher prise…Max le saisi directement par la taille et german suplex ! Puis il monte sur la 3em corde pour un splash !!! Ca fait moins mal qu’avec Maximum Capacity, mais un B-Max ça pèse son poid quand même ! Il fait le tombé !
1…
2…

Nan ! Le big sexy is here ! Mais il n’a pas le temps de faire le moindre mouvement, que Max lui porte un IDS ( = It’s dead time = anaconda vice ) ! Est-ce que Kevin va réagir !!! A ben en faite il a pas trop de mal vu qu’il était tout près des cordes…Max a fait une erreur sur ce coup là ! Il tire Nash un peut plus loin des cordes mais se fait prendre en rollup !
1…
2…

Toujours pas ! Mais c’était chaud ! Max ne semble pas vraiment content après c’être fait piéger comme un débutant…Il tente un clotheline, mais Nash stoppe le bras de B-Max !! Il le regarde en souriant, et le soulève par le bras en portant une torsion de la main ! Un peu à la Big show…Il laisse tomber Max au sol qui se tient le bras…Quelques droites de la part de Nash…Mais attendez…Le big sexy monte sur la 3em corde ! Il met un certain temps du à sa carrure imposante…Il met d’ailleurs trop de temps, Max pousse la 3em corde et Nash tombe su’l cul . Max tente de le rejoindre mais il se prend un léger aveuglement. Kevin Nash, posé sur la 3em corde place alors la tête de Nash entre ses jambes…Mais que fait-il ???? O MY GOD ! Il prend le membre d’OBEY en jacknife powerbomb du haut de la 2em corde !!! C’est porté !!!!!!! Le choc étant tellement grand que Max à rebondit tel un vulgaire balle de ping pong tombant sur le sol…Il est out, la tête pendant en dehors du ring, le corps toujours à l’interieur…Kevin Nash salue la foule après ce geste spectaculaire qui a sûrement gâché tous les espoirs de Max pour le titre…Mais le big daddy cool a été trop confiant, il retombe sur les fesses, HHH est de retour et lui a ôté une de ses jambes d’appuis. The game est dans un bien mauvais état, mais on lit sur ses yeux qu’il en veut énormément à Kevin de l’avoir propulsé dans la table des commentateurs…

Jean : Ouai ben il y a pas que lui qui lui en veut…

Raymond : Carl tu as un bout de table coincé dans les cheveux…

Carl : Ah merci !

Triple H a rejoint son adversaire en haut de la 3em corde et superplex !!!!! Mon dieu quel match ! Des prises de titan ( hommage à toi Lestat ! ) sont porté tout au long du match ! Les pauvres catcheurs doivent souffrir de toutes les parties de leur corps ! HHH rempe jusqu’à Nash et fait le tombé…

1…
2…

Nan ! Kevin Nash a réagit à temps ! Les 2 catcheurs mettent un certain temps pour se relever…Finalement on y parvient ! Les 2 sont debout en même temps ! Echange de droite…Un échange bien mout, normal, les 2 semblent exténué…Toujours aucune réaction de la part de Max…Echange remporté par le king of king ! Il projète Nash de toute sa force ( ce qui correspond, à ce moment du match, à une projection dès plus classique…) Et coup de genoux atomic ! Descente du genoux dans la face ! Puis enchaînement de droites violemment porté ! Le game est fin fou malgré sa douleur dorsale …Il utilise la moitié de sa force qui lui reste pourre balancer Nash dans les cordes, et avec l’autre moitié porte son spinbuster ! Tombé !

1…
2…
3 NAN !

Toujours pas de champion ! The game veut en finir et y va pour son célèbre pedegree…Mais Kevin Nash retient ces bras et Triple H ne peut qu’abdiquer et relâcher sa proie…Il essaie de porter une clotheline, mais le big sexy porte un coup de genoux dans le ventre de son adversaire, et big clotheline !!!! HHH fait presque un tour sur lui même ! Le big daddy se relève et voit Max se ruer vers lui ! Il le prend en blackjack…Très mal porté et B-Max se retrouve sur ses jambes penché en avant et HHH profite de sa position pour le prendre immédiatement en pedegree !!! Porté ! Max est complètement KO…The game se relève complètement foutu et prend le big sexy en spinbuster alors qu’il se ruait vers lui !!!! Les 3 sont au sol…Plus personne ne bouge, les 3 sont exterminé…Triple H arrive à ramper jusqu’à Max, il fait le pin !!!!

1…
2…
3 !!!!!

Vainqueur et NEW WALL STREET CHAMPION !!!!
THE GAME…THE KING OF KING !!! TRIIIIIIIIIIIIPLE H !!!!


Jean : Un nouveau champiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiion !!!

Raymond : Triple H !! Nouveau champion Wall Street !! Incroyable !

Carl : Moi je préférais Kevin Nash, mais bon !

Jean : Oui mais toi t’es con !

Raymond : Ne vas pas si vite quand même.

Carl : 271 km/h sur autoroute.

Jean : OBEYYYYYYYYYYYYY !! OBEEEEEEEEEEEEEEEEEEYYYYY !!!

Raymond : ….

Carl : La suite…

Tout en bas...

...des backstages de la MDWF. Armando se dirige vers une porte en portant un curieux paquet sous le bras. Du papier doré, un petit noeud...Mmmh, manifestement, c'est pour offrir. Et il a enfilé son plus beau costume à rayures, serait-ce un rendez-vous galant ? En plein PPV ? Ouh, le coquin !
Face à la loge, le voilà désormais à une poignée en laiton du butultime de la vie de tout homme qui se respecte? Surtout quand on est latino. Et là, que croyez-vous qu'il va faire ?
...
Ben il l'ouvre et il rentre, tiens !

Alice Suzuki: HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

SPLAF ! *

Une sortie et une grosse marque de main à cinq doigts sur la joue gauche plus tard...

AAE: Disculpan me, j'en oublierais presque mes buonas manières !

Toc toc !

Alice Suzuki: IIIIEEEEE !!! J'ai toujours pas finie de m'habiller !

AAE: Ma ca fait depuis el principio du PPV que tu te prépares ! Qu'est-ce qui te prends tout ce tiempo, le fait de trouver el petit sac à main el plus assorti à ta tenue du sera ?

Alice Suzuki: Et voilà monsieur veut jouer son grand malin et à penser que les femmes sont toutes les mêmes et NON ! En plus j'ai pas de sac à main donc sa serait génial que tu te dispenses de tes commentaires mon bon cubain !

AAE: Muy byen ma dépêche cuando même, j'ai une annonce des plus importantes à te hacer, et j'ai byen peur de ne pas aber todo la vie devant moi, ce soir !

Tu m'étonnes; On est juste en plein milieu de show, et son poulain ne va pas tarder à brûler du catcheur made in France.
Surprise, la porte s'ouvre ! Aurait-il trouvé les mots justes ?

Alice Suzuki (les cheveux en pétard façon « Mylène Farmer pour la promo de son dernier album ». Ouais, en effet, quand elle disait qu'elle n'était pas encore prête, elle ne mentait pas la bougresse. Là, comme ça, je serais même tenté de chopper Carl pour lui dire d'annoncer qu'on a enfin trouvé une femelle pour Hébus !): Bon c'est bien parce que je t'aime bien, je te laisse une seconde...Mais pas une de plus !

AAE (sortant le paquet qu'il avait gardé sous le coude): Je t'ai apporté des bonbons, porque les fleurs c'est périssable et puis porque les bonbons c'est bon...

Alice Suzuki: Ohhhh kawai sooo !!! C'est tellement mignon ! Mais bon je suis désolé mais en ce moment je suis un peux ric-rac pour mon régime en ce moment...Je suis désolé, mais je veux vraiment pas prendre le moindre kilo.

AAE: Ta diète ne t'interdit pas de prendre un bueno petit gueuleton en cabeza à cabeza, au moins ? La mejor table a été dressée dans notre loge !

Un peu hésitante, la Japonaise se recoiffe vite fait « au peigne d'Almain » comme l'aurait dit François Rabelais en son temps. Mais sur le chemin, un éclair lui traverse la tête (et croyez-moi, les cheuveux, comme matérieu, c'est vachement conducteur !).

Alice Suzuki: STOP !

AAE: Si ?

Alice Suzuki (jetant la boîte de chocolats dans la figure d'Estrada): Y'a un truc qui cloche là ! Reprends les tes bonbons à la noix fais par des enfants du fin fond du Sri Lanka ! Je parie que t'as encore eu des soucis ou quelque chose du genre c'est ça ? Vas-y, qu'est-ce que t'as fait cette fois ? Du trafic d'armes ? Du trafic d'organes ? Du chantage, peut-être ? Ou pire, tu t'es lancé dans la politique ?

AAE:...

Penaud, il lâche finalement le morceau.

AAE: Muy byen, j'avoue. J'ai essayé d'y aller en douceur, ma si tu y tiens, on va y aller brut de pomme. Hadogay et mon cliente ne sont pas encore au courant, ils ont un combate important ce sera et je n'avais pas envie de leur saper el moral à un momento aussi critique !

Alice Suzuki: Oui vas-y continue...Tu me prend pour qui ? Vas-y ! Appel moi jambon !

AAE: Bueno, venons-en au fait. Vu ta posicion de manager, ça va aller assez vite. Come tu t'occupes, je suppose du contrat de ton cliente à te, tu dois ciertamente conocer todo les articles qui le composent, en quoi ils consistent et autres détails de ce genre ?

Alice Suzuki: Je porte surtout attention au salaire et aux congés payés, à part ça...M'enfin t'es entrain de tortillier du cul pour ch**r droit donc je vois pas vraiment où tu veux en venir le "Cubano"

AAE: Ah...

Alice Suzuki: Ah ? Vas-y continue mon grand...

AAE: Dans el contrato, il ya un article qui nous concerne toto particulièrement, l'article 7 intitulé « rémunération supplémentaire por la promoción de la vie sociale, de l'intégracion des communautés et du lobbyisme ». Ou, en des termes plus simples, ce qui fixe le budget alloué à la formación des clans. Le loyer por la cabane, les caméras, el matériel, les rondins de bois 100% pur baobab avec lesquels El Natural s'entraîne et directamente importés d'Amazonie et todo ce genre de choses, ce n'est pas gratuit et les Head Honchos ont autre cosa à fiche que de fouiller el détail de nos factures. On gère ça tous seuls !

Alice Suzuki: Ouaiiiiis je comprend !!! C'est donc pour ça que tu fais la compta tous les soirs et que tu nous soule régulièrement avec des histoires de sous ? Avec ta petite machine, comme un petit vieux et ta pauvre machine à calculer..clic clac...T'es rigolo mais chiant...

AAE: Voilà ! Segundo point, si tu suis un peu l'actualidad de l MWF, tu auras pu veder que ces derniers tiempos, les clans se sont multipliés come des lapins albinos dans una clapière: OBEY, Punishers, nous, Chain Gang, « l'associacion por la survie de l'espèce Carlos Fisher menacée dans leur habitat par les travaux de renovación des couloirs », donner des soussous à todo ce mundo a fait un trou dans leur budget aussi profundo que celui dans les finances de la Sécu, por un rendement qui n'est pas inevitablemente au rendez-vous. Il a fallu prendre des mesures, et celle qui a été retenue par nos ronds-de cuir est mucho simple: il faut faire le ménage, un clan doit sauter !

Alice Suzuki: Euh...Oui...J'ai un peu peur de comprendre le Schmilblique...

AAE: Or, parmi todo les clans qui se sont fait un nombre à la Million Dollar Wrestling Federacion, uno n'a pas pris parte au confit entre Gms et Presidente. Ce qui fait que sa supresión ne posrea aucun problème política à personne. Et ce clan, c'est...

Alice Suzuki: Je...non...Arrête...C'est pas drôle...Me dis pas que...NOOOON

PPD: Et toujours sans transition, nous passons tout de suite les images du jour !

Le Millotron change de chaîne et l’on voit un tractopelle qui commence à démolir la cabane de la OUSK tout en bas du building comme dirait Jacques Dutronc. Deux, non quatre rats sont délogés.
Et encore une fois sans transition, on revient en backstages...

AAE: (les larmes aux yeux et la lèvre inférieure tremblotante:) Si...

Estrada, limite en sanglots et c’est pas son oignon enfin Hébus qui le fait pleurer de façon allergique pour une fois, se redirige vers la loge du futur ex-clan...

Le public, qui assiste à la scène via le pognontron: Nah Nah … Nah … Nah Nah … Nah (Patrick Timsit si tu nous lis !) … Hey hey … Goodbyyyeee !

C’est l’histoire d’un homme seul qui marche dans les couloirs, et pour une fois, ce n'est pas Carlos Fisher à la recherche de Chris Benoit !

Le public: Nah Nah … Nah … Nah Nah … Nah … Hey hey … Goodbyyyeee !


Dernière édition par le 11.11.07 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:24

Le public est vraiment lourd ce soir. Au Millotron, on peut voir que la cabane a été totalement démolie. Ce n'est même plus une cabane, ça tient plus du Mikado géant, une vraie vision d'apocalypse. C'est l'Armaggeddon qui s'est abattu sur la planque, et il n'est pas de Memphis !
Armando balance une grosse claque sur la caméra, la retransmission se coupe.

Jean : ….

Raymond : ….

Carl : ….

Jean : Bon, on va continuer hm…

Raymond : Ricky prends un peu plus de place à chaque fois non ?

Carl : Il grossi tu veux dire ?

Jean :

Raymond : OK la suite allez !


DING DING DING DING DING !!!
TINTINTIN ! TINTINTIN !!!


La limousine de John Bradshaw Layfield arrive sous le millitron ! Après quelques mètre elle se stoppe et une portière s’ouvre ! Et…Eu…On ne voit pas grand chose…De la fumée s’échappe de la portière…Ah si ! On aperçoit finalement The Maesrto et JBL lui même qui sortent de la limo…Apparemment ils suffoquent…The Maestro s’éloigne vite de la voiture et se réfugie vers le ring…JBL, lui, crit sur ses équipier resté dans sa limousine…The Shockmaster sort finalement suivit par Mark Henry…Et pour finir, Duke Droese et The Boogeyman sortent de la caisse du GM,. Boogey. apparemment attiré par le sac poubelle de Duke Droese…Il semblerait que ce soit le bâton du Boogeyman qui provoquait cette fumée…La team JBL est finalement dans son coin attendant leur adversaire.

Bang bang !

Un thème country retentit dans l'aréna, et c'est Billy Gunn qui fait son arrivée. Le cowboy blond s'arrête sur la rampe puis... dégaine ses deux revolvers, et tire un peu partout dans un remake de l'entrée de John Cena à WrestleMania 22 avec sa mitraillette... les moyens en moins: en effet, on a à peine entendu les détonations des deux revolvers, qui font clairement toc. Peu importe, Billy continue sa route vers le ring en se caressant la moustache, puis il salue IRS et va se positionner dans le coin reservé à son équipe.

Don't go messing with a country boy !

Le thème... country lui aussi, mais version plus fermière, d'Henry Godwin démarre dans l'aréna. Ce dernier fait arrivée dans sa belle salopette bleue, et avec son porcinet dans les bras. Porcinet qu'il a affectueusement nommé "Irwin", gageons que ce dernier sera touché par ce geste. Mais Henry Godwin a également avec lui son fameux seau remplie d'une bouillie plutôt... étrange... il le dépose près du ring, confie son cochon à un IRS degouté et rejoint Billy.

Boum Boum Bouma Palala Poum !

Puis c'est maintenant les tambours qui résonnent dans l'aréna, une musique rituelle de cérémonie de vaudou sans doute. Papa Shango fait son arrivée au milieu d'un nuage de fumée, avec ses fameuses têtes de morts qu'il brandit sous les yeux des jeunes fans effrayés... ou pas.

AHAHAHAHAHAHAHAHA !
MONEY MONEY MONEY...

Puis c'est maintenant à Virgil d'entrée, sous le thème de son ancien mentor Ted Dibiase, et parce que personne n'a conservé celui qu'il utilisait lors de sa carrière solo. C'est sous l'indifférence que Virgil, que la foule confond sans doute avec les vigils placés au bord du ring, que l'ancien Million Dollar Champion (eh oui) fait son arrivée.

Tin tin tin tin... !

Je fais bien la cithare hein ? Le monstre du Punjabi, le phénomène indien, le fils de spirituel du Mahatma Gandhi, le cousin d'Apu l'épicier ou tout ce que vous voulez fait son entrée sur le ring. Il obtient une belle réaction de la foule, notamment des pauvres qui sont très loin au fond et qui arrivent à distinguer un lutteur pour la première fois de la soirée. Khali est bien entendu accompagné de son traducteur qui profite là de son moment de gloire et va taper dans les mains des fans, hilare. Puis les deux hommes rejoignent le coin IRS.


Carl : Les pions sont placé, il ne reste plus qu’à commencer le combat !

Raymond : Les pions et quel pions ! Ce sont de belle masse qui sont sur le ring !

Jean : A ça oui ! Le ring va pas tenir longtemps moi je vous le dis ! Le match risque pas d’être très technique…

Raymond : Attend de voir le petit Virgil, il semble tout content d’être là ! Et il est déjà en meilleur forme physique que ces compagnons…

Jean : Virgil qui ???

Allez, on décide de qui va commencer le match et…et…Et ben ça prend déjà pas mal de temps…Dans l’équipe IRS le Great Kahli a caremment expulsé du ring Virgil qui voulait commencer…Bon les autres semble d’accord pour laisser leur « capitaine » commencer…Virgil, qui est maintenant dans le public, annonce qu’il est d’accord également…Dans, l’équipe adverse, The Maestro veut commencer mais John lui dit qu’il préfèrerait que ce soit The ShockMaster qui rentre en 1er…Il accepte et le match peut enfin commencer ! ShockMaster VS The Great Kahli donc, un duel qui promet ! Malgré la belle taille du Shock’, il semble bien petit face au géant indien ! Mais le contact est effectué et Kahli repousse son adversaire qui se retrouve au sol ! Il se relève et repart à l’attaque, et une nouvelle fois il se retrouve par terre ! Kahli crie le plus fort qu’il peut en levant les bras, et The Shock’ repart à l’attaque ! Il se jète de tous son long sur Kahli, qui l’attrape au vol, un peu en position de powerslam…Bien sur la prise n’est pas porté, Kahli ne sait pas comment on fait…Il le garde donc juste dans ses bras et sous le choc recule un peu jusqu’au corde, et IRS lui attrape alors la cheville et le géant s’étale de tout son long sur le sol ! Bien calculé de la part de Irwin, en faisant ça sur un de ses équipiers, il a fait faire à Kahli une sorte de falling powerslam à la Black Jay Brawler ! ( ben quoi ???? ) N’empêche qu’après ça, les 2 sont au sol ! Kahli se relève péniblement et the ShockMaster remonte sur pied en se tenant le dos…le géant indien se jète…Enfin marche à grande vitesse vers son ennemi pour une clotheline, mais Shocky’ ( oui ça me saoule d’écrire tout le temps son nom…) passe en dessous et cour dans les cordes et ! Et…Et bien il tombe un peu comme Kahli tout à l’heure…L’arbitre menace IRS de le sortir de l’arena si il continu, mais le président dit qu’il n’a rien fait…The ShockMaster se relève et dit à l’arbitre que c’est lui-même qui a trébuché…Il se retourne et big boot de la part du Great Kahli !!! JBL se tient la tête et Irwin se met à rire. Virgil fait signe à Kahli de lui faire le tag, mais le géant reste in-ring. The ShockMaster fait le tag avec The Maestro…Ce dernier rentre peu confiant et marche presque à reculons…Kahli s’approche de lui et l’étrangle dans le coin !!! Mais comme c’est le coin de la team JBL, Kahli lâche vite la prise dut aux menace que leur font ses adversaires…Il crie un peu, et en se retournant aperçoit The Maestro en train de reprendre sa respiration…Kahli se rapproche à nouveau et The Maestro lui tend la main en signe de « pitié épargnez-moi ! ». Kahli se tourne alors vers son traducteur et lui demande ce que vient de lui dire The Maestro…Son traducteur lui explique dans une langue bizarre ce que vient de dire son adversaire…Mais vu l’expression du visage de Kahli, o peut en déduire qu’il n’a rien capté de ce que son traducteur lui a expliqué…Une sorte de dialogue commence entre eux alors…

Jean : C’est eu…Comment dire…

Carl : Oui…Oui je vois ce que tu veux dire…

Raymond : Ouai…Au faite, c’est bien un PPV de catch ce soir hein ?

Carl : Oui pourquoi ?

Raymond : Nan comme ça…

JBL gueule sur The Maestro pour qu’il attaque Kahli pendant que celui-ci « discute » avec son ami le traducteur…Après mure réflexion, le Maestro porte alors un double coup d’avant bras…Kahli continu de parler…The Maestro se retourne vers ses coéquipiers pour savoir ce qu’il doit faire, on lui dit de continuer son attaque ! Il se projète dans les cordes et dropkick ! Le Great Kahli se retourne…Il voit le petit blondinet derrière lui qui a du mal à se relever après sa prise…Et il porte son coup de main sur le crâne du Maestro !!! Ce dernier tombe immédiatement au sol…Kahli pose son pied sur le corps inanimé de son adversaire !!!
1…
2…
3 !!!
1er éliminé : The Maestro

Carl : Bon ça c’est fait…

Raymond : Qui a eu l’idée de ce match déjà ?

Jean : ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ…hein de qu’est-s’que ?

Kahli lève les bras au ciel en signe de victoire, met son traducteur lui dit que ce n’est pas finit et qu’il doit continuer de combattre les autres…Dans l’équipe JBL c’est le cahot…Finalement il est décidé que ce soit Mark Henry qui rentre ! Ah ! Changement dans l’équipe IRS, Billy Gun fait le tag avec Kahli, qui ne s’y attendait pas, et qui vraisemblablement n’a vraiment pas aimé qu’on lui pichenette le dos…Il crie tel un loug garou en période des amours sur le cow-boy qui lui répond tout aussi gentiment…COUP DE MAIN DE KAHLI SUR SON COEQUIPIER !!!! Il tombe aussi comme un bouze sur le sol ! Puis il sort finalement du ring sous les injonctions de son traducteur…Henry s’approche tranquillement de Billy, le soulève et porte son world strongest slam ! Tombé !!!
1…
2…
3 !!!
2em éliminé : Billy Gun

JBL se tord de rire et IRS gueule sur le traducteur du Great Kahli qui lui-même gueule sur Kahli qui lui-même gueule sur le reste de son équipe…Virgil essaie de calmer ses troupes et décide de régler les chose lui-même, il monte dans le ring et…Henry Godwin fait le tag avec…Virgil ne comprend pas et retourne joyeusement dans le coin en encouragent tout de même ses troupes…Henry VS Henry ! Fermier VS haltérophile ! Team IRS VS Team JBL ! L’épreuve de force commence, Mark Henry repousse son adversaire dans les cordes, mais Godwin place alors un léger low blow imperceptible pour l’arbitre, qui suffit à faire lâcher le world strongest man ! Il fait une légère projection dans les cordes, et porte un bulldog !

Raymond : Jean ! Jean ! J’ai vu une prise de catch !!

Jean : Où ça ???

Raymond : Ben dans le ring…

Jean : Nan mais sérieusement !

Carl&Raymond :

Mark Henry se tient la tête pendant que Godwin monte sur lui et lui donne des coups de poings ! Ca va pas arranger les choses ça ! L’arbitre est obligé de compter Godwin pour qu’il s’arrête. Mais le fermier la joue réglo et arrête ces coups…C’est un bon gars ça ! Une fois debout, il arrive tant bien que mal, à projeter Mark dans les cordes et bras à la v…Nan, l’homme le plus fort au monde ne bouge pas, et tire Godwin vers lui pour porter une clotheline qui sèche le fermier ! Mark le relève, projection dans les cordes, et clotheline à nouveau ! Il refait le même geste 3 fois de suite et se met à se moquer du fermier qui commence à devenir fébrile…John Bradshaw rigole également en direction de IRS. Ce dernier n’apprécie pas vraiment et pousse Virgil dans le ring ! Il lui ordonne d’attaquer Mark Henry ! Le pauvre Virgil écoute de bon cœur son capitaine, et fait face à Mark qui rigole de plus belle… L’arbitre veut faire sortir Virgil du ring, pendant que Irwin plaque le sot anciennement rempli de la bouillit de Godwin, sur le crâne de Mark Henry !!! Ce dernier ne voit plus rien, et gesticule bêtement sans parvenir à enlever le sot planté sur sa tête ! Il semblerait qu’il ai la tête trop large…JBL crie au scandale, et l’arbitre essaie d’aider le world strongest man…Henry Godwin saisi l’occasion, place Mark dans sa prise de finition ( le slop drop bien évidemment ( un reverse DDT pour les incultes ) ) et il l’a porte avec le sot toujours sur la tête de Mark Henry !!! Il tente le tombé…
1…
2…
3 !!!!
3em éliminé : Mark Henry

JBL balance son chapeau texan sur le sol et le piétine de rage ! Il ordonne à Duke Droese de rentrer dans le ring ! Ce qu’il fait et se lance sur le fermier, un concoure de celui qui frappe l’autre le plus fort commence ! Mark le fermier remporte le duel et s’élance dans les cordes, mais se prend un surpassement ! Duke Droese le relève et porte une suplex !

Raymond : Oh Jean !! Une nouvelle prise portée !

Jean : O MY GOD !!! Je l’ai vue Ray ! Je l’ai vue !! Une suplex !!! Mon dieu, depuis combien de temps je n’avais plus vu ça !

Duke se jète dans les cordes et leg drop !! Il relève Godwin et porte un neckreaker ! Il le relève une nouvelle foie, et porte une belly to belly suplex !!!!

Raymond : Je rêve où on est revenu à du catch ?

Jean : On dirait bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:24

Le public reste muet…Ils ne pensaient pas qu’ils allaient voir de tel geste après le début du match…En tout cas, Duke Droese détruit littéralement son adversaire ! Il porte maintenant un collier arrière ! John Bradshaw Layfield semble quelques peut soulagé, mais il aimerait bien que son équipe revienne à égalité…Il dit à Duke d’en finir, ce dernier lui fait un signe positif. JBL monte alors sur le ring, il détourne l’attention de l’arbitre pendant que Duke va chercher son sac poubelle…Il le pre…A nan…Tout le monde n’est pas d’accord, The Boogeyman retient le sac, il veut voir ce qu’il y a dedans apparemment…Un duel commence alors, un peu comme du tire à la corde, sauf que c’est avec un sac poubelle…Tout le plan de JBL tombe à l’eau en raison d’un de ses soldats…JBL gueule sur le Boogeyman pour qu’il lâche ce « fucking » sac comme il le dit si bien. Mais rien n’y fait ! Henry Godwin revient alors et tente un rollup ! Mais comme Duke se retient au sac il ne tombe pas et Godwin reste accroché !!! JBL frappe alors dans les bras du Boogeyman, ce dernier lâche le sac, et avec l’élan, Duke et propulsé en arrière ce qui fait que le rollup est parfaitement exécuté !
1…
2…
3 !!!!
4em éliminé : Duke Droese !

JBL commence alors à mange son chapeau…IRS explose de rire…The ShockMaster fait son retour in-ring. Il en reste 2, Boogey-Boogey et Shocky ! Ce dernier semble fin chaud ! et attaque Godwin qui est depuis un moment sur ce ring ! Coup de poing coup de poing ! Voilà tout ce que Shocky se reçoit dans la gueule ! Shocky le jète dans les cordes et spinbuster !!!! Godwin est de plus en plus en difficulté ! The ShockMaster porte alors une powerbomb !!!! Bien exécuté dis donc ! Godwin est comme qui dirait mutherfucking dead ! O ! The ShockMaster monte alors sur la 3em corde ! Mais IRS le déséquilibre et Shocky retombe sur les fesses sur la 3em corde ! L’arbitre engueule IRS…Le fermier rampe vers son coin et se jète de tous son long pour faire le tag ! Il le fait avec Virgil ! Ce dernier n’en revient pas ! Il monte dans le ring tout content sautille un peu et…SE PREND UNE CLOTHELINE FROM HELL !!!! JBL en a eu mare et c’est jeté sur Virgil pendant que le referee engueulait Irwin ! L’arbitre revient dans le match et engueule maintenant JBL ! Et c’est alors que The ShockMaster tombe en avant du haut de la 3em corde sas faire exprès !!! Il avait essayé de remonter en haut mais dans l’effort tombe en diving headbutt sur Virgil !!! Il sort ensuite le reflex de chaque catcheur, et pose son bras sur Virgil !!!
1…
2…
3 !!!!
5em éliminé : Virgil

JBL frappe le ring pour laisser exprimer sa joie ! Mais c’est The Great Kahli qui est de retour sur le ring ! Shocky se jète sur lui, met on ne sait comment, le loupe et se pète la face contre le turnbuckle adverse ! Kahli se rue alors vers lui pour une turnbuckle clotheline, mais Shocky tombe en avant après le choc, et Kahli porte la clotheline sur Godwin !!! Il ne semble avoir rien vue, ou plutôt rien compris de ce qu’il vient de faire, et repart à l’attaque sur The ShockMaster ! Il fait un cri comme d’hab. et se baisse pour attraper Shocky, mais en même temps, JBL pousse le traducteur dans le ring, juste en dessous des mains de Kahli, et le géant n’y voit que du feu, et attrape son traducteur en double hand chokeslam ! Il fait le tombé dessus, pendant que Irwin lui crit que ce n’est pas la bonne chose à faire ! Mais sans traducteur, Kahli comprend encore moins ! C’est Henry Godwin qui vient stopper la prise et se venger du coup qu’il s’est pris par le géant ! Les 2 se battent alors ! Henry qui en a pris le plus depuis le début du match ne tient pas longtemps, et sucombe après un nouveau double hand chokeslam ! C’est le vrai bordel in-ring ! Les 2 GM pètent un cable, IRS sur Kahli, et JBL sur The ShockMaster pour qu’il se relève ! Kahli interrompu par Irwin ne s’occupe plus du match, et Shocky rampe pour faire le pin sur Henry Godwin. Malgré qu’il ne soit pas l’homme légal dans le match, l’arbitre totalement dépassé par ce qu’il se passe fait le compte !
1…
2…
3 !!!
6 éliminé : Henry Godwin

Carl : Ah ! On revient à du 2 VS 2 !

Raymond : En tout cas, un match marqué par les erreurs stratégiques, techniques….

Jean : Oui ben marqué par les erreurs quoi…

IRS n’en peut plus ! Il ne semble pas y croire…Il avait la victoire entre les mains…En tout cas, il s’énerve tellement, que Kahli croit toujours que c’est pour lui tout ces gesticulements et hurlements…Les 2 partent en fight…C’est donc Papa Shango, l’homme transparent du match qui monte dans le ring ! Il profite que l’arbitre regarde le match IRS/Kahli pour donnez un coud de son baton dans le ventre de Shocky ! Puis un running big boot !! Il étrangle alors Shocky avec son bâton !!! Puis il lâche sa prise avant que celle-ci ne meurt, il le relève, et porte un death valley driver !!!!!! Il fait le tombé en attrapant l’arbitre pour le remettre dans le coup…
1…
2…
3 !!!!
7em éliminé : The ShockMaster

Jean : Un death valley driver…Ben dis donc…Surprennant pour ce match !

Raymond : On va de surprise en surprise !

Carl : Peut-être qu’on finira avec une suplex du Great Kahli !

Jean : Nan…Eu…Faut pas non plus croire à l’exploit !

L’arbitre doit vite séparer Kahli et IRS…Le présidant ne semble pas effrayé ! Il a retroussé les manches près au combat face au géant indien ! The Boogeyman face à Papa Shango maintenant ! Les 2 ont leur bâton fumant à la main ! Et ils commencent un combat à la starwars !!!!! Après un beau combat de Oby Wan Boogeyman, ce dernier se retrouve désarmé par Anakin Shango ! Ce dernier tente de lui asséner un coup fatal avec son baton, mais Boogeyman le stoppe à quelques centimètres de sa tête, et après avoir forcé comme un bourrin, parvient à le tourner vers la face de Shango, et produit une explosion avec !!! Shango ne voit plus rien du tout !!! The Boogeyman le prend en Boogey-slam !!! Il ramène l’arbitre une nouvelle fois vers lui et porte le tombé !
1…
2…
3 !!!!
8em éliminé : Papa Shango !!

JBL explose de joie ! 1 VS 1 maintenant !!! Le texan se rapproche de IRS toujours à la limite d’affronter Kahli et se moque de lui ! IRS insulte alors JBL, ce dernier y va pour sa clotheline from hell sur le président qui se baisse et Kahli se la prend dans le torse ! Mais il ne bouge pas !!! Kahli semble furieux mais il se fait interrompre par son traducteur rampant sur le sol…Il semble lui dire quelque chose avant de se re-évanouir… Kahli va alors sur le ring, The Boogeyman étant en train de faire manger ses vers à Shango, quand il se prend un coup de main derrière la tête !!! Le monstre pose alors son pied sur le Boogeyman !!!
1…
2…
3 !!!!
9em éliminé : The Boogeyman

WINNER: TEAM IRS !!!!!!!


Kahli lève le bras en signe de victoire, et IRS part tout joyeux, il semble quand même craindre un peu Kahli et ne préfère pas rester dans le ring…JBL lui est à genoux contre le ring et regarde The Boogeyman qui lui a donné quelques espoirs le temps d’un boogey-slam…

Raymond : Victoire IRS donc ! 1-0 pour le président !

Jean : M’étonnes pas ça !

Raymond : Quoi ??

Carl : La suite vite !


Tout en haut du building désormais bien connu des habitués de la MDWF il … Mais merde quel est le con qui a éteint la lumière ?

René Duprée : Merde Edge c’est toi ? Depuis quand tu te prépares ici dans le noir ?? Elles sont où les girls ?

Edge : Laisse moi … Tu es comme les autres, tu ne cherches qu’à m’éjecter, tu ne cherches qu’à prendre ma place.

René Duprée : Et qu’est-ce qui te fais dire ça mec ? Est-ce que c’est le fait que je me sois sacrifié dans la Chamber Of Pain, ou plutôt que je t’ai empêché d’attaquer Hébus, ou alors le fait de t’avoir aider lors de ton match face à Hard Gay pour le dernier PPV ? Ou bien d'avoir accepter un deuxième match pour pouvoir t'aider et te préserver pour le match pour le titre de Million Dollar Champion ?

Edge : Non mais, tu sais très bien ce que je veux dire … Ne le prends pas mal … Mais en ce moment c’est le bordel … On a tous du mal, enfin vous avez tous du mal et je ne vous aide pas vraiment …

René Duprée : Nous sommes une famille et tu le sais.

Et Duprée tendit sa main vers Edge, ce dernier la regarda longuement avant de la serrer et de sourire au français. Oui Edge et Duprée, serrage de mains acte 2.

Carl : Et bien sans transition, voilà que pendant cet interlude, toute l'équipe technique de la MDWF vient de mettre en place les décors pour le prochain match.

Jean : En effet, c'est une première pour la MDWF, un Flames of Phénix. Et je peux vous jurer que devant nos yeux, se trouve quelque chose d'extraordinaire.

Raymond : Pour une fois, je suis d'accord avec Jean. Un échafaudage de 3 mètres, une structure métallique si vous préférer vient d'être installé via des mécanismes dont je vous passe le détail. Des dizaines de tables viennent d'être installé sur ce ring, complètement recouvert par cette structure. C'est tout simplement incroyable.

Jean : Et voila, qu'un autre technicien s'approche, attention.


THE RING IS ON FIRE !!!!!

Ding Ding Ding. La sonne cloche pour le début du match. L'annonceur du ring explique les règles et tout le public s'attend à un match digne du titre hardcore X détenu depuis plusieurs mois par l'homme des bois, El Natural Hébus. Les règles sont simple, pour gagner le match, il suffira de faire son adversaire à travers l'échafaudage et a travers les tables en feux qui orne le centre du ring. Une dizaine de table en feux sont transposés sur ce même ring. Et voila que les musiques des lutteurs retentissent dans l'aréna.

…Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.


...

Jean : Bon qu'est ce qu'il se passe ?

Raymond : Le champion ne se présente pas.

La camera reste figé sous le Millio'tron qui aurait du afficher depuis plusieurs seconde déjà, le visage du champion ainsi que de son manager, mais là, immédiatement personne ne se présente.
Soudain, voila qu'Armando vole devant nous. Il sort des backstages tel une furie. Suivi de prêt par Hébus, recroquevillé sur lui même. S'en vient par la suite René Duprée avec la ceinture, qui fouette sans arrêt le dos du champion.

Carl : Et bien apparemment, ils ont commencer les hostilités sans nous.

Nous sommes encore sur la rampe d'accès au ring, et le combat commence sur des chapeaux de roues. René Duprée attaque son adversaire à coup de ceinture Hardcore X. Son visage est rempli de haine et il ne lui en faut pas plus pour mettre à mal le champion actuellement. Armando essaye de s'approche de René pour lui retirer la ceinture, mais en vain. René l'envoie valser à plusieurs pieds. Les arbitres pour ce match viennent pour supervisés le tout, car à la normal, le match doit se dérouler, sur l'échafaudage. Hébus est presque au contact du public, il est avachi sur les barrières de sécurité, se tenant le dos et en grognant. René Duprée s'approche et lui envoie la ceinture en plein visage. Hébus tombe au sol, pendant que René, tel une bête sauvage, vient se ruer sur le champion avec des coups de pied et des coups de poing. Rien ne peut calmer le challenger qui est bien déterminer a prendre ce qui lui est du. René relève le champion, et sen va pour une manchette, que le champion encaisse, et transmet par un crie de sauvagerie, René le calme avec un coup de tête made in Zidane - la mode du bon français - Hébus titube en arrière, mais ne tombe pas, René part ensuite pour un coup de la corde à linge, encaisser lui aussi par le champion. Hébus fait preuve de beaucoup de force en se début de match, en ne relâchent aucunement sa concentration.

René Duprée prend alors l'initiative de s'attaquer aux bases et donne des coups de pied dans les cuisses d'Hébus. Enfin, le champion met à genou au sol. René donne alors des coups de coudes sur le front de son adversaire. Ce dernier prend alors René par la taille, avant de le pousser en arrière violement. René s'ecrase contre les barrières de sécurité à son tour. Hébus se relève et fonce à toute vitesse sur René, qui esquive au dernier moment. Hébus se fracasse la tête contre les barrières.

Les deux hommes sont assis l'un à côté de l'autre comme deux copains qui viennent de terminer une partie de foot. Enfin, musclé leurs foot quand même. René se relève et s'en va ...
Hébus reste champion.

Nan mais nan. René s'en va chercher un objet, et revient avec une chaise. Banale, mais autant y aller doucement. Hébus se relève et voit la chaise entre les mains de son adversaire. René court et donne alors un coup sur l'épaule gauche d'Hébus. Le choc est violent et René reprend son petit tour, cette fois ci en donnant un coup de chaise sur l'épaule droite du champion. IL ne s'arrête pas la, et frappe cette fois ci avec la tranche de la chaise dans les genoux du champion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:25

Hébus : BOUAAARG !!!!

Oui bah oui, ça fait mal c'est sur. Hébus est maintenant à genou, il se tient les deux bras, tandis que René soulève encore une fois cette chaise, et donne un énième coup, en pleine tête. Le champion tombe au sol. Mais bon, sa ne sert pas à grand chose, le but et de faire passer son adversaire à travers l'échafaudage. Maintenant, va te trimballer un Hébus comateux. Faut dire ce qu'il est, un français, c'est pas toujours la méthode qu'il l'intrigue.

René prend alors les jambes d'Hébus et commence à le traîner vers le ring. Armando essaye de sauver son poulain, et saute sur le dos de René. Tel un moustique virulent, qui t'empêche de dormir la nuit alors que tu viens de te taper une journée de merde, René retourne la situation en envoyant valdingué Armando. Il en profite pour lui placer un joli coup de pied dans la tête. René reprend son chemin et traîne Hébus jusqu'au ring.

Une fois devant, le challenger se rend compte de l'ampleur de cette stipulation. Il regarde vers le haut, et contemple la structure du flames of phénix. Hébus commence à se relever doucement, et René ne veut pas une seule seconde lui laisser du répit. Il donne donc un nouvel assaut, dans le but de calmer son adversaire. Mais voila, Hébus ne se laisse pas faire et commence a user de sa grande force pour frapper René. Hébus se colle à René qui essaye de se libérer mais en vain. Hébus bloque les bras de René, et ... BELLY TO BELLY SUPLEX. René est envoyé directement sur la structure métallique, et sa fait un grand boom.

Jean : En tout cas, c'est un bon début de match, mais il faudrait qu'il commence à graviller les échelons du flames of phénix.

Raymond : Si ils arrivent tout les deux à y monter. A ce train là, il y en a un qui va finir au fauteuil roulant.

Hébus se relève et commence a chercher sous le ring. Le voila qu'il sort à son tour quelques objets, une massue, des poubelles, une bâte de baseball enroulés de barbelés, et plein d'autre objet dont l'utilisation sera fort douloureuse. Hébus s'empare de la poubelle et tel un monstre, se ruant sur une proie, il degomme le corps du French Trippler. René n'a pas d'autre choix, étant au sol, que de recevoir les coups. Hébus s'acharne avec la poubelle, et la plie littéralement en un nombre incalculable de morceau.

Après un enieme crie de rage, hébus balance la poubelle en arrière, et relève René Duprée. Il le projette alors dans les escaliers du ring. René s'écrasé contre les marches, et se tord de douleur. Hébus va le chercher à nouveaux, il prend la tête de René et commence à cogner celle ci contre les marches des escaliers. Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, Hébus ne s'arrête plus et détruit le visage du français, qui commence à saigner. Le nez peu être casser on ne sais pas trop. Les arbitres viennent calmer le jeu, mais Hébus, pris de colère, agrippe un arbitre et commence à le balancer dans le ring où se trouvent les tables en feux.

Jean : Il est devenu complètement fou !!! ALLEZ RENE !!!

René se relève difficilement, pendant qu'Hébus s'acharne sur quelques arbitres, dont Michel P. que vous aurez reconnu non loi derrière, avec toujours autant de classe. René se rend bien compte de ce qui se passe, et attrape la massue au sol. Il s'approche doucement du champion et le frappe dans le dos avec celle ci. Hébus tombe au sol, le torse bombé en avant. René continue de le frapper avec cette massue. The French Phenom relève ensuite le champion, et l'amène prêt des échelons de l'échafaudage. Il le place de façon, à ce qu'il soit debout, il est comme avachi sur les échelons, le dos tourné. René prend alors son élan, et s'âpreté à partir en une sorte de Elijah Express. René court et saute, genou joint et s'ecrase à une vitesse folle contre le dos d'Hébus. Les deux hommes se plie au choc de cette attaque, l'échafaudage bouge, les deux hommes sont au sol. René se relève évidemment le premier.

Une fois debout, il s'en va vers la table des commentateurs, et s'empare du gong du ring. Le temp de retourné vers l'endroit où se trouve le champion, ce dernier s'est déjà relever. Le public n'en reste que perplexe, après un choc aussi violent, Hébus aurait du rester au sol plus de temp. Mais voila, il est debout, le regard tourné vers son adversaire. René, la cloche du ring en main, se tient prêt pour la charge bestiale d'Hébus.

Ce dernier n'attend pas plus de temp et court vers son adversaire, René part pour un coup de cloche, esquiver par son adversaire, qui passe par derrière. René se retourner mais c'est trop tard Hébus prend son élan encore une fois, il prend alors René en Spear !!

Raymond : OUI OUI !!

Jean : NON NON !!

LE SAUT DE LA HORDE PORTER PAR HEBUS !! Hébus vient de porter sa prise de finition sur le french trippler. Hébus tente un tombé. Mais sa ne sert à rien. Faut-il lui rappeler les règles.
Hébus attend patiemment autour du ring. Armando est revenu et lui explique la façon de remporter le match. Hébus regarde la structure à son tour, et commence a relever René. Les deux hommes sont prêts à gravir les échelons.

Voila, nous y sommes. Hébus commence à monter les barres de l'échafaudage, tenant par les cheveux, René Duprée, complètement groggy. Il monte, trois marches, quatre, mais René ne se laisse pas faire, et se dégage, il prend alors une chaise qui se trouvait à terre à porte un coup sur le dos d'Hébus, qui ne tombe pas. René en donne encore une bonne salve, avant de monter à son tour, la structure, d'un tout autre côté.

Carl : Et bien, voila que tout ce concrétise, nous allons pouvoir passer au stade supérieur du match.

A plusieurs reprise, Hébus essaye de rejoindre René en lui aggripant les chaussures, mais rien y faire, le french phenom se dégage a chaque instant. Il sont maintenant à plusieurs mettre du sol, et une chute de cette hauteur ferai je pense, très très mal. La chaleur des tables en feux se fait ressentir. René est le premier à atteindre le sommet du Flames of Phénix, rejoint très vite par Hébus. C'est un spectacle d'horreur qui se présente devant nos lutteurs. Des boîtes en carton rempli d'objet métallique, des barres de fer, des chaises, et morceaux de ver pillés, des vitres, des bâte de baseball, des chaînes, tout un tas d'objet sont à disposition de René et d'Hébus.

René Duprée s'empare d'une barre de fer, pendant qu'Hébus semble plutôt déboussolé par toute cette nouveauté. Après avoir tourné sa tête de gauche à droite, il transperce du regard, le french trippler, qui tient fortement sa barre entre les mains. Cette fois, c'est le règlement de compte qui commence. La surface de combat est réduite et le moindre faux pas, mènera le lutteur à une chute violente, et à la perte du match. Des techniciens commencent à s'amener vers le ring avec des extincteurs pour la fin du match, des équipes médicales également, pour être sur le qui vif à la fin du match.

René part le premier au combat et essaye de donner des coups de barre de fer, esquiver à plusieurs reprises par Hébus. Ce dernier assomme René ( façon de parler ) avec un coup d'avant bras directement dans la nuque. Hébus prend alors René par un colli arrière, et tente une sorte de prise du sommeil. René se débat comme il peux, et se projette en arrière pour forcer PHébus à lâcher prise. Les deux hommes s'approche dangereusement du bord de la structure. Hébus lâche la prise et donne un coup d'avant bras dans le dos de René avant de courir avec un coup de la corde à linge, porter dans le cou de René. Le french Trippler est au sol. Hébus s'empare alors de la barre de fer et le jette sur le ring, les flammes sont de plus en plus grosses. Hébus se retourne et voit que René commence à se relever doucement. Hébus s'approche et prend le challenger par la nuque, et le soulève en développer.

Jean : D'ici on croirait KING KONG !!

Raymond : Il va quand meme pas le balancer jusqu'en bas ?

Carl : Bah c'est le but normalement.

René se remue un peu et fait perdre l'équilibre qu'Hébus avait en portant le français. Ce dernier tombe en arrière et se cogne contre une paroi en acier. Hébus revient à la charge et donnant un coup de poing directement dans la paroi. René esquive et essaye de s'éloigner du champion Hardcore X. Hébus tourne autour de René comme un loup avant de sauter sur sa proie, avant de charger. René essaye d'esquiver les assaut de ce dernier, mais il doit trouver autre chose. Les deux hommes rentrent en contact, René tente de passer derrière Hébus, mais celui ci passa sa main en dessous de la jambe du challenger, avant de le faire vacillé. Hébus porte alors une BACK SUPLEX sur René. René tombe sur l'échafaudage qui n'est pas vraiment solide. Hébus se relève et aggripe cette fois, la bâte de baseball, et frappe quelque coup le sol. René voyant que notre bestiau c'est trouver une petite massue de bois, recule avant d'aggriper un sac. René l'ouvre et prend une poignée de ce qui se trouve dedans. Hébus s'approche et s'apprête à porter un coup de bâte de baseball !!!

PAF DANS LES YEUX. René envoie une sorte de poudre en pleine face d'Hébus qui est obligé de lâcher sa masse. Ce dernier se retourne et se frottent les yeux. En bas de la structure, Armando qui sautille en voyant le spectacle. René s'empare d'une plaque de verre, avant de se lever, et de l'exploser sur le dos d'HEBUS !!!

Carl : Ouch, la vitrine exploser !!!!

Le choc est violent, des morceaux de verre sont resté collé à la peau d'Hébus qui hurle de douleur. Encore aveuglé par la poudre, Hébus tente de porter des coups à l'aveuglette, mais René n'est plus là. Il est parti prendre une espèce de poubelle avant d'en donner des coups sur le champion lui même. Hébus est dans une mauvaise posture, il se fait attaquer de toute part par le challenger, et n'à pas l'air de s'en sortir. L'assaut du français et particulièrement violent. Le sang commence à montrer le bout de son nez par plusieurs endroit. Hébus est mitrailler de coup.

René Duprée, reprend alors la massue d'Hébus avant de charger vers lui, il court vers son adversaire et décide de le faire tomber de l'échafaudage. Mais dans un élan de survie, hébus retient l'attaque de René, il attrape la massue à son tour, et les deux hommes commencent à lutteur pour ne pas tomber. René pousse de toutes ses forces, tandis qu'Hébus résiste, malgré la douleur des morceaux de verre encore planté dans son dos. Le champion plie alors les genou, donne une impulsions à ses jambes et fini par envoyer valdingué son adversaire en arrière. René se cogne encore une fois contre la paroi. Une barre de fer est superposé au dessus de l'échafaudage, comme une barre parallèle. René saute et aggripe la barre. hébus se jette sur René qui l'accueil avec une sorte de Dropkick maintenu. Hébus se prend alors les deux pieds de René en pleine face, mais repart directement à l'assaut. Il prend cette fois à deux mains, les jambes de René et l'oblige à lâcher la barre. René tombe violement au sol ( si je peux dire le sol ) Hébus essaye d'immobiliser le challenger, mais rien à faire. C'est alors qu'Hébus ramène les deux jambes de René en dessous de ses bras, et tente une sorte de Boomerang. Les yeux de René expriment la peur, la peur de tomber de cet échafaudage. Hébus fait balancier et voila que René tombe directement de l'autre coté de la structure, il est à la limite limite.

René s'ecrase au bords de l'échafaudage, Hébus se relève et s'empare d'une chaîne. Il la fait alors tourner au dessus de sa tête avant de fouetter René. La chaîne se frotte à la chair de René. Les marques font vite place à du sang qui coule à flot.

Jean : C'est un véritable jeu de massacre.

Raymond : C'est à se demander si ça va prendre fin.

Hébus continue de fouetter René avec cette chaîne. Le public semble plutôt terrifier de voir à quel point, les deux hommes sont déterminés à remporter le match. Les coups continuent, mais René fini par attraper la chaîne, a défaut de s'exploser la main au choc. René tire la chaîne, mais Hébus ne se laisse pas faire. René se relève tout en gardant la chaîne. Voila que René entoure la chaîne autour de sa main et de son poignée. Hébus fait exactement la meme chose, sentant le mauvais coup. Soudain, Hébus tire d'un coup sec la chaîne, René part en avant, et perd l'équilibre, Hébus prend alors René en spinebuster, mais, ce dernier donne des coups de poing, la chaîne entouré, sur le crâne d'Hébus. Il est obligé de lâché la prise, René reprend le dessus, et porte à son tour un SPINEBUSTER !!

Raymond : Il ne va pas y arriver.

Jean : Mais si !! Allez RENE !!

IL l'a fait SPINEBUSTER SUR HEBUS !! Difficilement effectuer, René plaque Hébus au sol. Une véritable épreuve de force entre les deux. Hébus a le regard vide, Armando commence à paniquer et s'agite drôlement, avant de partir. René quand à lui se relève, et regarde le bas du ring, les tables en feux, et le publique qui reste sans voix. Le sang rempli son visage, c'est un match violent et sanglant. René dégage alors la chaîne de son poignée et veut faire rouler Hébus en dehors de l'échafaudage pour le faire tombé. Mais celui ci se retient. Il est de nouveaux éveillé. René essaye de le maintenir au sol avec des coups de poings, mais Hébus le pousse. René tombe au sol, et va à la recherche d'une arme. Hébus à garder la chaîne autour de son poigné, et voila qu'il s'en sert encore une fois pour fouetter René. Le challenger tombe au sol, Hébus s'empresse de le voir, et de tenter un étranglement avec la chaîne.

Jean : Nan mais là c'est plus de la lutte là !!

Raymond : Oui, mais les arbitres ne peuvent rien faire.

René a le regard qui balaye la structure à la recherche d'un objet qui pourrait l'aider. Et il aperçoit une seconde plaque de verre au sol. Il tente de la prendre, mais Hébus le tire dans tout les sens. Il essaye d'endormir, de couper la respiration du challenger. René fini par empoigner la plaque de verre et ...

BAM !!!!
René ecrase la plaque en plein sur le visage d'Hébus qui reste quelques seconde debout, le regard figé, avant de tomber en arrière. René dégage la chaîne qu'il avait autour du cou, et se relève très difficilement. Le match est vraiment sur sa fin, René recommence encore une fois sa chance, et pousse légèrement le champion vers le bord de l'échafaudage.

Jean : Hey REGARDER !!!

Raymond : MAIS QU'EST CE QU'IL FAIT ?

Soudain, Armando Alejandro Estrada se trouve en haut de l'échafaudage et admire l'effroyable spectacle qui se trouve en haut de cette descente aux enfers. René voit le manager Cubain se rapprocher, et se demande ce qu'il fait. Voila qu'Armando lance un grand sourire, et sort de nul part, un mini extincteur, et commence à aveugler à son tour René. Armando envoie un bon jet en plein dans les yeux du membre d'OBEY.

Jean : C'est de la triche !!!!

René est alors aveugler par l'attaque mesquine d'Armando. Ce dernier prend une chaise et frappe René avec. Après tout ces chocs, René perd facilement le pied et tombe au bord de l'échafaudage à son tour. Armando lâche la chaise, et décide d'aller aider son poulain. René est au sol, complètement KO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:25

Après quelques secondes de répits, Armando réussi finalement a aider son poulain a se relever, mais se dernier est vraiment très fébrile et ne tient pratiquement plus debout. Armando donne quelque directive au champion, pendant que René essaye pitoyablement de se relever. Hébus est maintenant complètement réveillé et voit son adversaire au bord de l'échafaudage. René se relève, et titube de gauche à droite, il se frotte encore les yeux, pour enlever toute trace de l'attaque d'Armando.

Hébus prend alors une position de charge, et prend son élan, il court vers René. René ouvre lentement les yeux ...

Jean : C'est la fin !!!

Raymond : ...

Hébus charge sur René, le choc est ...

Raymond : OH MY GOD !!!!

Jean : NON D'UN CHIEN !!!

Carl : OH MY DOG !!!

Hébus !!! Hébus commence à voler dans les airs. René à anticiper la charge d'El Natural et s'est pencher en avant, Hébus complètement dans la force de son avancé, n'a pas pus s'arrêter a temp, et René porte alors un Surpassement par dessus les épaules, Hébus ne peut plus rien faire !!! LE VOILA QU'IL TOMBE EN DEHORS DE L'ECHAFAUDAGE !!

HEBUS PASSE À TRAVERS LES TABLES EN FEUX !!!

Armando hurle de peur, René tombe en avant, le choc est très très violent. Les tables craque sous le choc de cette bête qui vient de tomber de plusieurs mètres, sur une dizaine de tables en feux. Hébus est tombé, Hébus est tombé.

Jean : Oh mon Dieu Oh Mon dieu.

Raymond : Vite vite, il faut aller l'aider.

DING DING DING. La cloche sonne la fin du match.

Vainqueur et nouveaux champion Hardcore X : René Duprée

Les techniciens se dépêches d'entré sur le ring et d'éteindre les tables en feux. Armando s'écroule du haut de l'échafaudage, après cette chute magistral de l'ex champion. René est au sol, un arbitre commence à monter l'échafaudage. Le choc a été très très violent. Hébus est au sol, complètement inconscient. l'Équipe metical est là pour juger de son état de santé. L'arbitre est au sommet de l'échafaudage et offre la ceinture de champion à René Duprée. Celui ci la prend, et la soulève difficilement. Un rude combat, un combat violent, plein de sang. Une prestation unique, en direct de la MDWF.

Jean : Et bah encore un nouveau champion du coté de chez OBEY !!! Ah ah !!

Raymond : Ouais mais bon… Allez, on va rien dire…

Carl : Ouais t’as raison !

Raymond Rougeau : On va maintenant assister à un match improvisé et surprenant entre Ricky The Geek et JBL.

Carl Woodward : C’est une mascarade ce match, JBL peut y aller les mains dans les poches !

Ding ding ding ding ding ding ding ding
Tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiiiin tinlinlin tin...

Les portes s'ouvrent, deux immenses cornes fendent la trajectoire, c'est bon, lâchez la bête ! La limousine la plus célèbre devant celle de Puff Diddy, et beaucoup plus classe aussi. Etre de la haute, ça ne s'invente pas, faut vraiment leur refaire leur éducation à ces nouveaux riches ! Le chauffeur descend, parcourt le monstre dans le sens de la longueur (faites ça au moins une fois par jour, c'est très bon pour la cardio !) et ouvre la portière, de laquelle descend the one and only Wrestling... God !
Pas de sourire flashy qui bousille l'objectif des photographes des trois premiers rangs ce soir, le big bad cowboy de la MDWF a l'air en fait plutôt largué. Manifestement, ce n'était pas prévu au programme et il a du mal à réaliser qu'il ait pu accepter de se mouiller dans un truc comme ça. Décidément, il s'en passe des trucs à la MDWF !



Rond comme un ballon
Et plus jaune qu'un citron
C'est lui Pac-Man
Gentil p'tit bonhomme
Poursuivi par les fantômes
C'est lui Pac-Man


(Des lunettes géantes descendent du ciel puis explose en millions de SOS, les fans crient, dont les écumes font la beauté. Des images des plus grandes victoires de Ricky The Geek s’affichent sur le millotron : Le fameux jour du débarquement où il a libéré le peuple Coréen à Command & Conquer, ses 8-0 contre tout l’équipe du Brésil à PES, le jour où il a battu le record de finir Mario sur Game Boy en moins d’1 minutes … Ndlr : It’s in the game ! Ricky The Geek est chaud comme la braise, il court vers le ring et passe sous la première corde pour lever les bras au ciel et se faire applaudir et acclamer comme jamais, comme la STAR de la fédération … En fait Ricky The Geek a son ipod et a mit dans sa playlist une bande sonore de public en délire : Il s’y croit ! Il enlève ses écouteurs …)


Pas un bruit, pas un souffle, pas un ballot de paille, c’est le néant ! (Ndlr : Pire que « Euh … C’est mon pote Steeve ! »)

(Pas grave, Ricky est quand même content !)

JBL se prépare à attaquer Ricky The Geek mais ce dernier demande un micro.

RTG : Oh my lulu !

JBL: My what ? Juste pour te faire une update de ton windows mal installé dans ton disque dur, le Jonathan Lipnicky version « croissance accélérée sous hormones », pour les plébéiens de ton espèce, c'est Mr. Layfield. Et j'ai plus intéressant à faire en ce moment: la seule raison qui a motivé ma présence sur le même sol qu'un membre d'un quelconque sous-genre de l'humanité est que l'on m'a convaincu qu'il y avait une opportunité pour que au mieux, moi, JBL mette la main sur une pépite insoupçonnée et confirme une fois de plus ma réputation de dénicheur de talents. Ou, au pire et néanmoins plus probable, que ce serait un bon défouloir plutôt bienvenue. Bravo tough boy, t'as gagné tes 5 minutes of fame: à toi de me convaincre qu'elle ne sont pas tes dernières dans cette compagnie !

RTG: Sinon tu sais que je connais Marcus de Game One ?

JBL, l'air complètement ahuri: Euh ?

RTG: Bon en fait, pour en revenir à notre pomme, je commence à prendre mes marques et tu sais comme je suis un vrai ... Jobbart, j'ai vraiment trop envie de me battre mais la seule chose à laquelle je suis capable de me mesurer c'est au webmaster du site de la fédération et pourtant l'odeur qu'il dégage de son t'shirt de football me repousse, pourtant j'en ai croisé des informaticiens locké mon lulu mais bon tu diras à Bastituta de faire une petite update hygiénique, comme je sais que tu es lincké à son facebook, normal t’es son GM.

JBL (qui ne cache pas un certain agacement à force de se faire appeler “mon Lulu”. Un truc entre nous: si vous tenez à une augmentation, c'est plutôt à éviter !): OK, boy, en gros tu m'a fait venir séance tenante au milieu de tous ces prolos uniquement pour me faire ton petit mot d'excuse sur ton absence prolongée et continuer à être payé à ne pas faire ton job ? Désolé Bill Gates, ici, c'est la MDWF, pas les restos du coeur, et je ne suis pas Michel Colucci. T'es viré!
Mais je suis dans un bon jour, et je t'offres l'honneur de partir en ayant justifié une seule et unique fois ta paye. T'as deux minutes pour te préparer, le temps qu'on amène le zèbre. Ring the damn bell !


RTG : J’ai pas trop envie de me battre ce soir, ma préparation physique n’est pas terminée et puis j’ai pas envie de te mettre la honte et de me mettre à dos avec la direction, je te propose un BIG DEAL …

Vincent Lagaf', ceinturé par des gardiens de sécurité: Lâchez-moi, mais lâchez moi, je vous dis! C'est une violation de propriété intellectuelle ! J'exige réparation !

JBL, (qui décidément ce soir déploye des trésors infis de patience): Go on !

RTG : « BIG DEAL » : Comment j’ai la classe quand je dis ça, on dirait Max Payne ! Bon en fait j’ai affrété du Japon … Hihihihihihi … les deux derniers ordis Sony spécial gamers avec une Geforce, qui laggue même pas avec le cerveau de Carlos Fisher sur le capot, pour qu’on s’affronte sur Battlefield, n’est-ce pas John Layfield … hihihihihihi … +1 j’ai fait un jeu de mot avec ton nom comme c’est cool !

Bon OK, c'est une blague. Très drôle hein, ils ne savent plus quoi inventer. Pour lutter contre la pénurie de segments en Pay Per View, ils font maintenant appel à Marcel Béliveaux ! Je suis sûr qu'il se cache quelque part dans un rang du fond, avis à la sécurité: faites contrôler tous les moustachus présents dans l'arena. Pas d'exceptions pour le plombier !
...
Ah bah non, c'est du sérieux. En ce moment, JBL a un peu l'impression d'être dans la quatrième dimension. Une larve anémique armée de deux culs de bouteilles sur le pif le défie lui, le Wrestling God, ici en direct sur un ring à un jeu pour ados à la gueule en calculatrice finissant bigleux comme des taupes à force de rester le nez sur l'écran à mater du porno sur youtube ? Et la MDWF cautionne ça ? Putain, tout fout le camps dans cette fédération, je te le dis qu'ils vont pas tarder à fermer à ce rythme !
Un des Men in Black, le sussurant à l'oreille et montrant une jaquette de la pochette DVD du jeu: Bzbzbzbzbzbzbzbz...

Bon p'tits gars de l'armée, GI américains, bons p'tits gars de la nation, défense de la patrie, toussa... forcément, quand on titille la corde sensible...

JBL: OK junior, je ne te connais pas, je n'ai pas envie de te connaître et sitôt que tu auras pris la porte, je t'aurais déjà oublié. Mais toi et tes claviers, tu me défies sur mon propre terrain, celui de la représentation de l'Amérique. Et que ce soit sur un ring, sur le champs de bataille ou ou avec tes Game Boy, la victoire ne peut revenir qu'à un true American heroooooo !
J'accepte ! Bring it on ! Vous autres, amenez son matériel, et prévoyez une civière, cet abruti serait capable de nous faire une attaque cérébrale !


De charmantes hôtesses amènent les deux ordinateurs sur le ring, avec tables et chaises … Bon okay des hôtesses russes qui s’appellent Olga ! RTG est en fusion, il fait même ça à l’ancienne, il relie les deux ordinateurs avec un câble Ethernet, configure les deux ordinateurs … C’est vachement chiant pour le téléspectateurs mais la MDWF gagne +20 % de part de marché chez la ménagère geek de moins de 50 ans qui fait ses courses sur Internet et dieu sait comme IRS aime la ménagère ! Le Millotron va diffuser le match entre JBL et RTG …

Le sable fin de la Sierra Leone, un cactus plantait au milieu de nulle part … des barricades … JBL dans la peau d’un soldat de l’armée américaine … RTG en terroriste … LET’S GO BABY !

JBL a dû mal avec la prise en main et ne connaît pas ses touches … BOUM il tire alors qu’il voulait avancer, il vient de buter un de ses coéquipiers BOT : -1 pour JBL !

KABOOM !

JBL vient de recevoir une grenade sur le coin de l’œil : -2 pour JBL il vient de mourir tué par … RTG !

FIRE IN THE HALL

JBL qui était revenu à la vie, a été attaqué par RTG au lance Flamme, JBL meurt à petit feu mon poto-feu (Elle est gratos celle là !) : -3 pour JBL

JBL revient à nouveau à la vie, pas de bruit, il semble concentré et avance en longeant le mur … au coin de la rue, toujours personne ! JBL regarde à droite, à gauche …

AHHHHHHHHHHH (Crie de Maria Carey !)

JBL vient de se prendre un coup de couteau dans la nuque et meurt sur le coup, RTG était derrière lui !

JBL revient encore une fois de plus à la vie quand …

Tiiiiiintintiiiiin
Tin tin tin !
Tiiiiitintin, tintininintiiiiin !
Tin tin tin, tin tin tin tiiiiiiiiin…
Tin tin tin tin tin, tin tin tin tin tiiin…

Non c’était pour déconné, RTG avait préprogrammé dans le jeu ça pour faire chier JBL !

JBL aperçoit RTG et se met à lui courir après en tirant dans sa direction, il le touche … une fois … deux fois … trois fois …

(JBL saute de son écran et fête une victoire, il vient de battre pour la première fois RTG !)

AH NON ! RTG avait crée un drone de lui-même, c’était un appât, RTG commence à fouetter JBL et l’achève au fouet la honte ! Avec l’arme la plus nulle !

(JBL vire son casque et là c’est pas du virtuel, il tape dans l’épaule de RTG, ce dernier se retourne alors que …)

RTG piétine JBL et lui crache même dessus, une fonction spéciale que RTG a rajouté dans cette version spéciale du jeu.

OWNED : CLOTHESLINE FROM HEEllllll !

Jean Brassard : BUG !

Carl Woodward : BUG !

Raymond Rougeau : CAFARD !

JBL, sans forcer, a envoyé RTG dans les bras de morpheus !

Jean Brassard : Hey Carl, ton polo c’est un 15 de Serge Blanco ?

Carl Woodward : HO Hé Blanco toi-même !

JBL repart énervé, l’impression d’avoir perdu son temps, laissant RTG sur le carreau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:27

Carl : Bon c’est marrant tout ça, mais on va peut-etre passer à la suite les copains.

Raymond : Ouaip !

Jean : Et c’est quoi ?

Carl : Bah c’est simple, c’est le match du 5 vs 5 !

Raymond : Ah cool ! Le deuxième de la soirée !

Jean : Alors on y va ?

Carl : Ouaip !!


Ding ding ding ding ding ding ding ding
Tinlinliiiiiiiiiiiiiiiiiiiin tinlinlin tin...

Les portes s'ouvrent, deux immenses cornes fendent la trajectoire, c'est bon, lâchez la bête ! La limousine la plus célèbre devant celle de Puff Diddy, et beaucoup plus classe aussi. Etre de la haute, ça ne s'invente pas, faut vraiment leur refaire leur éducation à ces nouveaux riches ! Le chauffeur descend, parcourt le monstre dans le sens de la longueur (faites ça au moins une fois par jour, c'est très bon pour la cardio !) et ouvre la portière, de laquelle descend the one and only Wrestling... God !
Mais il n’est pas seul !! C’est vraiment grand une limousine ! Voila que descendent dans l’ordre de la limousine, Lestat, Don Robert de la Vega, Black Jay Brawler, Super Wrestler et enfin, John Cena !!! L’équipe au complet se dirige maintenant vers le ring, et il monte pour se préparer au match !

AH AH AH AH AH
MONEY MONEY MONEY !!

Voila la team IRS qui arrive avec pour chef…. IRS !! L’équipe est composé de Edge & René Duprée & Crusher & Charming X-Treme & Goldust ! Les voici tous sur le ring, prêt à commencer le match !


C’est parti pour ce 5 contre 5, qui contrairement à celui de l’année dernière n’aura pas d’enjeu… mis à part les égos d’Irwin R Schyster et de John Bradshaw Layfield, ce qui est déjà considérable ! Nul doute également que ceux qui sauront se distinguer dans ce match, risquent de recevoir un bon « push » de la part d’un des deux staffeux… et si on ajoute à cela les rivalités personnelles qu’on retrouve entre plusieurs membres des deux équipes, on peut dire que ça s’annonce explosif !

Dans les deux coins, on se concerte pour choisir qui va débuter le match. Discussions dans lesquelles IRS et JBL prennent bien évidemment part. Charming X-Treme semble insister pour débuter, envieux d’impressionner ses ainés, mais Edge, apparemment peu confiant « ordonne » à Duprée de rentrer dans le ring en premier à sa place. Ce dernier s’exécute sans broncher. De l’autre coté, c’est le plus expérimenté, Lestat, qui va ouvrir le bal et retrouver son vieil ami Duprée. Rappelons que ces deux lutteurs n’ont jamais réussis à se départager, réalisant des no-contest à chacune de leur confrontation ! Mais Duprée aura tout de même un petit avantage psychologique, ce dernier ayant déjà fait le tombé sur Titan dans un combat par élimination, souvenez vous, c’était dans la Chamber of Pain II.

La cloche retentie… les deux équipes encouragent leur poulain et…

… Le combat s’engage !

C’est le premier contact entre les deux anciens rivaux. Lestat prend le dessus avec sa force et accule Duprée dans le coin. Celui-ci réussit néanmoins à renverser le Punisher dans ce même coin et lui envoie très rapidement une manchette à l’européenne ! Réplique de Lestat avec un coup en pleine gorge qui coupe le souffle du français, qui titube sur quelques mètres… cela permet à Lestat de s’élancer pour une Big Boot ! Non, Duprée a tout de même la lucidité de plonger au sol et évite le coup, et d’une « cuiller » portée à la cheville de Lestat, il réussit à le faire tomber lourdement sur le dos. L’occasion de tenter un rapide tombé ! Tombé aussi rapide que le dégagement de Lestat qui ne se laissera pas surprendre là-dessus. Le French Tippler ne lâche pas l’affaire pour autant et tente de maintenant le Punisher au sol avec un sleeper hold. Tentative assez vaine, car il est bien vite sur pieds… le français ne lâche pas la prise cependant, et oblige l’ancien champion du monde à se dégager à l’aide de coups de coude. Des coups puissants, qui sonnent un peu Duprée… qui se fait maintenant projeter dans les cordes et… SideWalk Slam ! Joli. Lestat tente le tombé !

UN…

DE… Non, Duprée se dégage. Lestat se remet sur pieds sous les encouragements de son équipe, et relève le français, scoop slam en pleine centre du ring ! Puis il prend de l’élan… leg drop, non, encore esquivée par René ! Lestat atterrit lourdement sur le coccyx… Duprée lui se relève rapidement et envoie un grand coup de pied en pleine tête de Lestat, qui passe d’une position assise sur le ring aux deux épaules collées au sol, légèrement sonné par la violence du coup. Duprée sait qu’il vient de d’asséner un choc important à la tête son adversaire, et en fin tacticien il s’empresse de relever celui-ci… pour porter un DDT ! Intelligent de la part du français, qui tente le tombé immédiatement. UN… DEUX... NON ! Lestat se dégage in extremis, levant un poing rageur dans les airs. Duprée , quelque peu agacé, relève Titan en vitesse et lui envoie un grand coup de genou en plein visage, comme ça se fait en MMA. Ouch ! Lestat tombe à la renverse, alors que l’arbitre ordonne à Duprée de se calmer un peu, ses attaques étant selon lui à la limite du correct. Le français lève les bras en l’air et nous gratifie d’un air innocent que ne renierait pas un footballeur italien,avant d’aller faire le relais avec… Goldust !

The bizarre One comme on l’appelle, prend tout son temps. Il défait la ceinture de son peignoir et se trémousse pour le laisser tomber à ses pieds… et révèle au passage par-dessus sa tenue dorée, le slip de combat porté par The Rock ! Le vrai, avec la tête de taureau, acheté à prix d’or sur Ebay sans doute. Au moins Super Wrestler ne sera pas le seul à porter un slip par-dessus son pantalon ce soir. Goldust retire maintenant sa perruque qu’il pose sur le turnbuckle. Le tout sous le regard dégouté d’Edge, qui se demande bien pourquoi est-ce qu’on lui colle toujours des personnes aux mœurs étranges aux basques en ce moment. Goldust rentre dans le ring, Lestat toujours au sol, puis il le « chevauche »… Lestat reprend ses esprits à ce moment là… et reçoit une gifle de la part de l’homme en doré ! Goldust nous gratifie d’un sourire en coin, puis il passe ses mains sur sa poitrine, narguant Lestat… qui renverse Goldust au sol, et le roue de coups ! Il n’est pas du genre à se laisser humilier de la sorte le Punisher. L’arbitre est obligé de freiner Lestat dans son élan et de le forcer à se relever… Goldust est libéré de son emprise, mais groggy, il se relève avec difficulté, titube… avant d’être mis au sol d’une sévère big foot courtoisie de l’homme aux cheveux blancs ! Puis Lestat relève Goldust, le soulève dans les airs pour une Chokebomb Great Khali style, car comme chacun le sait, Khali c’est de la balle. Goldust s’écrase pitoyablement au sol. Le temps pour Lestat d’aller faire le relais… avec Black Jay Brawler ! Ce dernier rentre dans le ring d’un pas rapide et se dirige vers Goldust, qui tente de se relever à l’aide des cordes… Goldust qui le voit arriver en trombe et qui, à quatre pattes au sol, anticipe et l’attrape par le pantalon avant de l’envoyer valser tête la première dans le coin ! Jay se retrouve encastré entre la seconde et la troisième corde, sa tête n’est pas passée loin de percuter le poteau d’ailleurs. Jay se relève vite néanmoins… le temps de voir Goldust arrive à toute allure et porter son célèbre coup de fessier à la volée ! Un coup qui accule Jay dans le turnbuckle. Goldust réajuste ses gants, les passe sur le torse de Jay qu’il caresse brièvement… puis il envoie une sévère atémi ! Une seconde ! Une troisième ! Puis pour finir, un coup porté à la gorge dans son style caractéristique. Jay s’écroule au sol. Goldust le relève, puis lui porte un scoop slam au centre du ring… puis, que fait-il ? …. Le people’s elbow ?! Goldust nous offre une petite danse à sa manière, s’élance dans les cordes et porte une descente du coude à la manière de Dwayne Johnson. Goldust fait le tombé…

UN…

DEUX…

Non, son coup de coude n’égale pas la puissance quasi mystique de celui du Rock, et ça ne suffira pas à achever BJB.

C’est le moment que choisi Edge pour se manifester. Voyant le rookie BJB mal en point, il en conclu que c’est son moment d’intervenir. Goldust fait le relais. Le Million Dollar Champion entre en scène ! Immédiatement il fonce vers Jay, et lui porte un sévère coup de genou en plein visage. Puis il le relève… suplex ! Edge se pavane un peu puis va effectuer le tombé. UN… DEUX… non, BJB se dégage. Edge engueule l’arbitre pour la forme, relève Jay… puis le renvoi brutalement au tapis en lui tirant les cheveux. L’arbitre a bien décelé la provocation et il calme tout de suite les ardeurs de Mr Ratings, lui rappelant qu’être le champion du monde ne lui donne pas tous les droits. Edge, qui n’a tout de même pas envie de se faire disqualifier devient tout de suite plus docile et se lance dans des excuses que ne renierait pas un joueur de rugby argentin (variante) … le temps de laisser BJB se relever, et porter un gros dropkick en plein dans le dos du champion ! Celui-ci s’effondre et se retrouve avachi sur la seconde corde, un peu comme lorsqu’un adversaire est en passe de subir un 619…. Mais rassurez vous ce n’est pas dans les plans de Black Jay Brawler, qui se contente de prendre une petite course d’élan et de sauter sur le dos d’Edge pour l’étrangler avec les cordes ! Puis enfin il l’attrape par les cheveux et le plaque violemment au sol, petite vengeance perso. BJB souffle un peu, puis remarque Lestat qui s’impatiente sur le tapis du ring… un sourire se dessine sur le visage du jeune loup des Punishers, il va faire le relais pour son mentor ! Titan fait désormais face à Edge ! Comme on se retrouve. On parlait des antécédents de Lestat et René Duprée plus tôt, que dire alors de ces deux là, qui sont sans doute les meilleurs ennemis du monde. Rappelons qu’Edge est le véritable némésis de Lestat/Titan, et qu’il l’a battu à chacune de leur confrontation. Et malgré ça, on voit bien dans les yeux du Million Dollar Champion qu’il est tout sauf ravi de retrouver son rival de toujours ! Il faut dire qu’il s’en est toujours sorti face à lui de façon… litigieuse.

Edge fait le signe du « temps mort » à Titan, alors que ce dernier progresse vers lui lentement mais sûrement. Titan n’a pas l’air décidé à lui accorder… soit ! Edge nous improvise une de ses spécialités, la fourchette dans les yeux et prend de vitesse son rival. Puis il prend quelques pas d’élan et y va d’un swinging neckbreaker ! Edge se relève et donne un gros coup de pied à la tête de Lestat, continuant le boulot de son ami français. Puis il pose un pied sur le torse du Punisher, et lève les deux bras en l’air plus vaniteux que jamais.

UN…

DEU… Non, Lestat se dégage et ne subira pas l’affront de subir un tel tombé ! Edge relève Lestat, puis le projette au sol en le tirant par les cheveux, une fois de plus. Edge aurait-il un problème avec les cheveux ? Faut dire qu’il doit être stressé en vu du main event de la soirée ! En tout cas ça ne plait pas à l’arbitre qui le remet à nouveau en place. Edge ne l’écoute pas cette fois et relève Titan délicatement, sans lui tenir les cheveux et en en rajoutant trois tonnes avec un beau sourire hypocrite en prime… puis il porte une nouvelle fourchette dans les yeux ! L’officiel commence à désespérer… puis Edge met Titan à terre d’une clothesline. Nouveau tombé avec pied posé sur le torse… mais nouveau dégagement. Edge relève encore et encore Lestat… mais cette fois ci, il ne se laisse pas faire, repousse Edge dans les cordes et l’accueille avec un violent Spinebuster ! Tout le ring a tremblé ! Lestat, ou plus visiblement Titan, semble avoir un regain de forme, porté par la haine qu’il éprouve envers son insupportable adversaire. Edge se relève, courbé en deux… Titan l’attrape, le porte à son épaule et prend son élan pour le JUDGMENT SLA… NON ! Edge glisse en arrière et pousse Titan dans le coin… coin occupé par la Team IRS, et notamment par René Duprée qui accueille Titan d’une belle poire en pleine face ! Et attention, un vrai bon crochet avec le poing fermé, ce qui rappelons le est illégal dans la lutte pro, mais l’arbitre n’a rien vu dans le feu de l’action. Titan est sonné, mais tient encore sur ses deux jambes… plus pour longtemps, Edge arrive derrière et porte le Edge O’Matic ! Le canadien saisit la jambe de Titan dans l’enchaînement pour faire le tombé…

UN…

DEUX…

TR… NON ! Titan se dégage à nouveau. Edge gueule à nouveau après l’arbitre qui pour lui rendre la pareille l’ignore complètement. Le Million Dollar Champion ne relâche pas la pression, remet Titan sur pied et lui envoie… une gifle. Il ne faut pas jouer avec le feu, cela a le mérite de réveiller Titan qui lui envoie… une gifle, mais de la part du colosse, c’est nettement plus efficace : Edge recule de quelques pas sous le choc. Puis Titan le met définitivement au sol d’une clothesline « décapitante ». Titan passe une main sur sa bouche et remarque qu’elle est en sang, gracieuseté de Duprée et de se droite fulgurante. Le Punisher se retourne immédiatement vers le français, bien décidé à lui rendre la pareille mais ce dernier descend immédiatement du tablier du ring.

Lestat a toujours les yeux rivés sur Duprée, qui sifflote maintenant à l’extérieur du ring… le Punisher dresse son index vers le français, l’air de lui dire « tu as franchi le seuil » ! Le temps de laisser Edge arriver par derrière, pour un roll-up !

UN…

DEUX…

TROIS !

Premier éliminé : Lestat ! (Team JBL)

Raymond : … !

Jean : MOUHAHAHA, c’est un vrai running gag ! Edge vient encore d’éliminer Titan !

Carl : C’est vrai que là… le sort semble s’acharner sur le pauvre Lestat qui n’aura pas fait long feu dans ce match.

Jean : D’hors et déjà LE moment de la soirée pour moi ! Vive la MDWF !

Raymond : En tout cas, voilà la Team JBL amputée de celui qui était censé en être un des leader :
Lestat était le lutteur le plus titré de l’équipe, et le seul a avoir été champion du monde d’ailleurs.


Carl : Plus qu’un champion du monde sur le ring donc, et même l’actuel champion du monde du coté de la Team IRS qui prend sans doute un bel avantage sur le plan psychologique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:27

Le Million Dollar Champion est agenouillé au centre du ring, hilare, savourant son énième victoire sur son grand rival. A l’extérieur JBL jette son chapeau au sol de rage et maudit le canadien, à moins que ce ne soit Titan lui-même… Ce dernier, maintenant sur pieds, se dirige vers Edge, prêt à lui donner une raclée pour exprimer sa frustration, mais l’arbitre le retient… et c’est John Cena qui monte dans le ring pour faire face au champion. Une entrée directement dans le vif puisque le rappeur s’élance dans les cordes et plonge par-dessus Edge, qui commençait à se relever, pour porter son Blockbuster Neckbreaker ! Edge se relève presque immédiatement, mais Cena prend encore son élan dans les cordes et le renvoi à terre d’un flying shoulder thrust. Edge se relève encore… il est renvoyé au sol de la même façon ! Edge semble dépassé par le dynamisme du Marine, qui lui n’a pas l’air très affecté de l’élimination prématurée de Lestat. Cena enchaîne, relève Edge par les cheveux et porte son Fisherman Suplex ! C’est le tombé !


UN…

Non, Edge se dégage. Pendant ce temps, Lesta quitte définitivement le ring et ses abords, après avoir glissé un dernier mot à Don Robert. Le Punisher croise JBL dans sa route vers les vestiaires, ce dernier ne lui adresse même pas un regard. Revenons sur le ring. Cena projette maintenant le champion dans le coin, puis porte une série de coups de bélier. Puis il prend plus d’élan, pour en porter un avec plus d’impact… raté, Edge se retire au dernier moment et dans le feu de l’action réussit un nouveau roll-up !

UN…

DEUX… Non ! Cette fois ça ne marchera pas . Edge se remet sur pieds, prend le temps de souffler un peu après toutes ces émotions, mais Cena revient déjà à la charge et fonce vers Edge, qui était acculé dans les cordes… mais Mr Ratings est plus malin, il soulève Cena dans sa course d’élan pour un flapjack… faisant directement tomber la gorge de Cena sur le troisième câble, lui coupant le souffle. Cena s’effondre au sol, alors que tranquillement, un Edge qui semble en confiance sur le ring, va se positionner dans le coin du ring, accroupi… il guette… au bout de quelques secondes Cena et sur pieds, et vous l’avez tous deviné…

C’est parti pour le SPEAR… !

NON ! CENA ESQUIVE !
Cena, athlète accompli, joue au « saute mouton » : Edge passe en dessous de lui et va percuter violemment le turnbuckle… Edge, sonné, rebondit vers Cena… qui l’attrape sur ses épaules… FU ! FU sur le champion ! Cena se laisse tomber au sol avec Edge et enchaîne directement avec le STFU ! … c’est porté ! Edge est pris au piège. Du coté de la Team IRS, on hésite à intervenir, finalement Duprée fait signe aux troupes de rester en place, Edge est près des cordes et personne ne l’imagine taper ici et maintenant contre un rookie…

ET POURTANT ! Edge ne semble pas réussir à progresser vers les cordes ! Gros moment de panique du coté de la Team d’IRS… et finalement c’est ce dernier qui depuis l’extérieur du ring, tire le bras d’Edge et va le poser sur la première corde ! Une action qui fait exploser de rage JBL, qui monte carrément sur le ring pour demander à l’arbitre de bannir le président du ringside. John Cena, essoufflé, à lâché la prise et semble tout aussi dépité… il baisse sa garde pendant ce court instant. Erreur fatale lorsqu’on est sur le ring face à Edge, il n’en faut pas plus pour que ce dernier lui balance un terrible low blow par derrière ! Cena grimace de douleur, tombe à genoux sur le ring… Edge lui, sourire aux dents, va effectuer le relais avec… Charming qui demande d’entrer sur le ring ? Non… Edge préfère même faire le relais au seul « étranger au clan », Goldust ! Pas très sympa… Pendant ce temps l’arbitre a réussi à calmer JBL et à l’éjecter en dehors du ring. Dans le coin de la Team IRS, Edge semble reprocher à Duprée son immobilisme pendant le STFU et Duprée s’excuse, de façon sincère apparemment. Sur le ring, Goldust avance lentement vers Cena, toujours « diminué » et à genoux au sol. Il profite de la situation et porte un DDT ! Joli. L’homme en or effectue le tombé…

UN… non, Cena se dégage. Goldust continue sa domination, relève Cena, le projette dans les cordes et se baisse pour un surpassement… Non ! Cena lui envoie son pied en pleine figure, puis bondit dans son style si caractéristique et énergique, vers Black Jay Brawler pour effectuer le relais ! Black Jay Brawler, qui a eu quelques minutes difficiles dans le ring face à Goldust quelques minutes plus tôt, semble décidé à prendre sa revanche. Il se dirige à toute vitesse vers The Bizarre One et le met au sol d’une clothesline. Goldust se relève dans la foulée, mais il est maintenant couché au sol d’un dropkick. Jay remet sur pied son adversaire, puis lui porte un solide suplex. Tombé… non, Goldust se dégage. Jay poursuit son offensive, relève Goldust et le projette dans les cordes… non, projection renversée et coup de coude à la volée de Goldust ! Puis l’admirateur de The Rock s’élance dans les cordes, dans le dos de Jay et lui porte un bulldog, clin d’œil à Papa. Puis Goldust, s’accroupit légèrement sur le ring et pose ses mains sur ses genoux, attendant que BJB se remette sur pieds… vous ne rêvez pas, Goldust imite bien la fameuse mimique de The Rock avant un… Rock Bottom, qu’il tente sur Jay avec succ… NON ! BJB se dégage de quelques coups de coude, puis piège Goldust dans sa propre version de la prise, BLACK END ! La séquence a été très rapide et Goldust s’est fait surprendre, c’est le tombé !

UN…

DEUX…

ET TROIS !

Second éliminé : Goldust (Team IRS)

Raymond : Les compteurs sont remis à zéro avec cette belle élimination réalisée par Black Jay Brawler !

Carl : Saluons tout de même les débuts remarqués de Goldust à la MDWF, même s’il a été un peu juste dans un match de cette importance…

Jean : Fais chier ! Enfin bon, c’est pas comme si un cador avait été éliminé… pas comme du coté de la Team JBL donc, ah ah !

Cette fois c’est à IRS de grimacer, déçu de perdre le bel avantage pris avec l’élimination de Titan. JBL de son coté n’affiche pas un grand sourire non plus, il se contente d’applaudir son équipe et de les pousser à continuer dans cette voie. Dans le ring, cette fois Charming n’attend pas d’avoir la permission du patron et se précipite vers BJB, un de ses anciens rival qu’il couche au sol d’un lariat joliment appliqué. Puis il y va pour le tombé, mais c’est vite dégagé. Charming semble bien motivé, il relève rapidement Jay puis le projette dans les cordes… Samoan Drop ! Nouveau tombé mais rebelote, Jay se dégage au compte de deux. C’est le moment que Charming choisit pour aller taper dans la main de Crusher… le powerhouse d’OBEY fait son entrée sur le ring avec un but précis : affaiblir Jay avec des combinaisons à deux : C’est parti avec un double suplex ! Plutôt efficace, Jay se tord de douleur au sol.

Raymond : Ca fait mal aux lombaires.

Jean : On s’en fout de tes lombaires, pourquoi est-ce qu’il faut que tu en parles à chaque fois que tu vois un Suplex ?

Raymond : C’est ma conception du commentaire j’essaye d’éduquer le téléspectateur et de…

Jean : Blablabla.

Crusher et Charming se tapent dans la main, et The Criminal prend le relais dans le ring. Projection dans le coin…. Et grosse charge ! BJB est mine de rien, sur le ring depuis un petit moment et les attaques qu’il subit commencent sérieusement à l’affaiblir. Et ça continue, Crusher l’attrape par le bras et c’est un armdrag porté avec puissance, le petit dernier des Punishers est projeté au centre du ring. Crusher, sur de sa force, le nargue et l’encourage à se relever s’il en veut encore. Jay ne se laisse pas intimider, se relève, se tenant le bas du dos… Crusher sourit, puis fonce vers lui pour le ARM OF DESTR… NON ! Jay l’évite d’une habile roulade, déboule juste devant le coin occupé apr la Team JBL et fait le relais avec son copain des Punishers, Don Robert ! Immédiatement, Crusher cherche à faire parler sa puissance et y va d’une clothesline… esquivée, puis une seconde tentativé sans plus de succès, sous les « olé ! » de la foule. Puis Crusher perd patience et se rue complètement sur De la Vega, ce dernier le contre facilement avec un croque en jambe, et tente d’enchainer avec son single leg crab mais Crusher attrape immédiatement les cordes. Don Robert lâche la prise, et va pour relever son adversaire mais celui-ci lui décoche un gros coup de coude à l’aveugle, ouch. Robert est sonné, le temps de laisser Crusher lui porter un gros big foot à l’ancienne. Puis le spécialiste des combats en cage va relever son adversaire et le positionne entre ses jambes… il a l’intention de lui porter une POWERBOMB ! Mais c’est contré ! Par un surpassement, encore une fois sous les « olé ! » de la foule. Puis Don Robert voit Cena qui lui crie quelque chose depuis le coin du ring… De la Vega, agile mais robuste, relève Crusher et réussit à le placer sur ses épaules ! Le temps de laisser à Cena le loisir de monter sur la troisième corde… Flying Clothesline, c’est bien un Doomsday Device auquel on a eu le droit de la part des deux complices de la Team JBL ! C’est Don Robert qui va se positionner derrière les cordes, le relais avec Cena semble avoir été validé par l’arbitre. Cena donc, nous offre son show habituel : il « pompe » ses basket et fait signe à Crusher de se relever… ce dernier est bientôt sur pieds, mais il a peine le temps de se rendre compte de la situation qu’il se retrouve sur les épaules de John Cena, FU ! Cette fois il n’est pas enchainé d’un STFU, mais d’un simple tombé…

UN…

DEUX…

TROIS !

Et ça fera l’affaire, Crusher est éliminé !

3ème éliminé : Crusher (Team IRS)

Carl : Après avoir pris l’avantage rapidement en début de match, voilà que la Team IRS est en infériorité numérique !

Jean : Et toi tu nous parles comme un commentateur de foot. Enfin je préfère ça que les lombaires.

Raymond : Tu vas me lâcher oui ? Va refaire ta permanente.

Jean : Va brosser ta moustache.

Raymond : Va te faire foutre.

Jean : Hey t’as pas le droit de dire ça à la télé !

Carl : +1, ce connard de Jean a raison pour une fois.

Jean : Vous avez pété un câble ou quoi ici ? Bande de…

Allez cessons ce flot de vulgarité et laissons place à l’action in ring. C’est encore Charming qui se porte volontaire pour entrer dans le ring, alors qu’Edge est en pleine discussion avec IRS, mais nous n’arrivons pas à entendre leurs propos. JBL lui, commence progressivement à retrouver le sourire et mark pour John Cena comme un gamin de 7 ans qui vient d’acheter la réplique en plastique de sa ceinture en plastique après avoir soudoyé ses parents pendant 2h. Mais revenons sur le ring donc, ou comme dans tous les bons buddy movies des 90’s Charming X-Treme veut venger la mort… euh l’élimination de son coéquipier. Pour se faire, il utilise la manière forte et se rue vers Cena, le plonge sous une pluie coups de poing, l’accule jusqu’au turnbuckle. On peut dire ce qu’on veut de son look de skateur attardé mais quand il y va on le sent passer, particulièrement dans le cas de John qui semble être un peu épuisé après l’élimination qu’il a réalisée. Charming continue son travail de sape et une fois que Cena tombe, assis dans le coin il en profite pour « s’essuyer les bottes » sur son visage, le tout sur le regard vigilent de l’arbitre – mais aussi de JBL, qui vérifient que tout cela reste dans les limites de la règle. Charming relève désormais Cena… Suplex. Puis la jeune recrue d’OBEY se dirige vers le turnbuckle, se positionne sur la seconde corde… DIVING LEG DROP ! Bien réussie. Charming se félicite lui-même et nous sort ses poses aguicheuses et son regard de braise sous les huées du public… mais aussi quelques « hiiiiii » féminins. Un peu comme Randy Orton quoi, sauf que lui n’est que rarement hué mais ne cherchons pas à enfoncer le champion d’un concurrent ici ce n’est pas l’endroit. Charming X-Treme semble vouloir repartir pour un nouveau petit tour et se dirige vers le coin… mais cette fois c’est sur la troisième corde qu’il est, dos à Cena. Et c’est parti pour un très beau moonsault … que Cena réceptionne les deux genoux en l’air, ouch ! Les deux hommes sont au sol… Cena s’en sort bien là dessus et son idée première est de ramper jusqu’à son coin pour effectuer le relais… idée qui ne plait pas trop à Charming, qui a le dessus depuis quelques minutes. Mais encore touché à l’abdomen, il ne peut pas vraiment ralentir la progression de Cena… si ? Il l’attrape par la cheville ! Mais ça ne suffira pas, une nouvelle fois Cena bondit et réussit à faire le relais à…. A Super Wrestler ! Que l’on avait pas encore vu fouler les ring ce soir. Ce qui lui donne bien évidemment l’avantage de la fraîcheur, il bondit cape au vent par-dessus la troisième corde et fonce vers Charming, encore à quatre pattes sur le ring, avant de lui envoyer un vicieux coup de pied en plein menton. Ou plutôt ce qu’on appellera un « Super coup de pied en plein menton » car un Super Héros ne peut faire preuve de vice. Super Wrestler donc, relève maintenant Charming et lui porte une rapide et solide Super-Suplex. Vous avez compris avec Super Wrestler tout est super, c’est comme avec Batman tout est bat. Super Wrestler continue donc son travail, il tente un nouveau Super-Suplex… mais cette fois Charming ne veut pas décoller du sol, tente même de contrer lui-même en Suplex mais cette fois c’est SW qui l’en empêche... Charming réussit néanmoins à soulever quelque peu le super héros dans les airs, et voyant qu’il ne peut pas faire plus, il se laisse tomber lourdement en avant, réussit une sorte d’Inverted Suplex foiré qui aurait bien pu blesser son adversaire. Mais Charming X-Treme n’en a cure, il est même plutôt fier de sa prise improvisée et fait une nouvelle fois le beau sur le ring. Tellement fier qu’il relève Super Wrestler, et semble bien décidé à lui porter à nouveau cette prise… il le choppe en position de Suplex et c’est parti… non, encore une fois SW ne décolle du sol que de quelques centimètres, et cette fois il se sert de son poids pour entraîner Charming en arrière et le piège dans un petit paquet, le Super-Small Package !

UN…

DEUX…

TROIS ! Charming a beau gigoter, il n’arrive pas à se défaire et se retrouve éliminé sur cet ingénieux contre !

4ème éliminé : Charming X-Treme (Team IRS)

Raymond : Ca se complique pour la Team IRS, il sont maintenant à 2 contre 4 ! Cependant les deux membres restants sont Edge & René Duprée, du lourd donc…

Jean : A propos de ça tu n’aurais pas pris du poids ?

Raymond : Et ta femme ?

Jean : Figure toi que depuis qu’on a plus de voiture, la marche à pied a fait le plus grand bien à sa silhouette.

Raymond : Tu m’en vois ravi.

Jean : Merci.

Raymond : De rien.

Jean : Connard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:28

Carl : Vous allez vous calmer oui ? En effet la Team IRS se retrouve désormais à 2 contre 4… ça va être très difficile pour eux de faire ce retard, ils n’ont quasiment plus le droit à l’erreur !

Et IRS l’a bien compris, à l’extérieur du ring il « gronde » Charming X-Treme, lui signalant qu’il ferait peut être mieux de s’entraîner que de draguer dans les dîners mondains. Il paraitrait d’ailleurs qu’il aurait fait dernièrement la rencontre d’une personne, « influente » qui plus est mais laissons ces ragots de coulisses à Carl Woodward. De son coté, JBL jubile, il semble même célébrer d’avance la victoire et tape dans la main des membres de son équipe, son plus beau sourire colgate sorti. Sur le ring, une fois n’est pas coutume Edge prend ses responsabilités et fonce dans le ring. Il faut dire qu’entre Super Wrestler et le champion du monde ce n’est pas l’amour fou, rappelons que Serge s’est désolidarisé du reste de la Johnny B. Brand et a refusé de rejoindre OBEY. Sans oublier qu’il considère Edge comme le mal absolu. Et il n’a pas forcément tort car à peine arrivé, Edge fait preuve de sa classe, il « ramasse » SW au sol et l’envoie férocement dans le turnbuckle, tête la première entre la deuxième et la troisième corde. Edge se recoiffe, se pavane sur le ring et pointe du doigt Super Wrestler, l’air de dire « non mais vous avez vu cet abruti ? » la foule lui répond bien évidemment avec des huées mais on peut dire qu’Edge s’y est habitué depuis le temps, sinon qu’il s’en nourrit. Edge va chercher Super Wrestler, toujours dans son coin, lui applique un snapmare, enchaîné avec un dropkick en plein dans le dos.

Jean : Oulalah caribou ça fait mal aux lombaires ça.

Raymond : Jean, je vais te faire du mal. Je vais empoisonner ton chien, harceler ta famille et tous les tuer un par un devant tes yeux, t’attacher sur une chaise devant leurs cadavres puis après je mettrais le feu à ta maison.

Jean : C’était censé être intimidant ?

Edge poursuit son travail, il s’agenouille près de SW et lui porte un sleeper hold. René Duprée tape dans ses mains pour encourager son leader. Même écho du coté de la Team JBL, mais pour encourager SW à se ressaisir. Le public suit d’ailleurs ce mouvement, et au bout de quelques secondes, le super héros de la MDWF réussit à se redresser, toujours tenu par le canadien néanmoins. Super Wrestler tente de courir en cercle sur toute la surface du ring pour faire lâcher prise à Edge mais ce dernier n’abdique pas et maintient fermement son emprise. Près du turnbuckle, SW voit là une bonne opportunité… il nous offre un remake du combat entre Roddy Piper et Bret Hart à Wrestlemania 9, s’appuie sur les coussinets du poteau et renverse Edge avec tout son poids, puis porte un petit paquet dans la foulée !

UN…

DEUX…

TRRRRRRRO… NON ! Tout le monde y a cru, la foule était à deux doigts d’exploser de joie mais le champion de la MDWF s’est dégagé in extremis. Super Wrestler se prend la tête entre deux mains… mais il faut vite qu’il reprenne contenance, car Edge est déjà debout et s’avance vers lui… SW utilise donc la tactique du « attention aux yeux ! » c'est-à-dire qu’il se cache les yeux, en attendant de trouver une solution. Cela a au moins le mérite de décontenancé Edge, qui fronce les sourcils et hoche la tête comme pour dire « c’est pas possible… » mais il est bientôt surpris par une nouveau stratème de Super Wrestler. Celui du « Oh regarde, Edouard Balladur ! » c’est con mais dans le feu de l’action… ça marche, Edge tourne la tête, permettant à Super Wrestler de faire le relais avec Don Robert qui bondit dans le ring ! Le voyant arriver, Edge court vers René Duprée, lui tape sur l’épaule et roule en dehors du ring ! Duprée a l’air plus que surpris… Don Robert lui ne l’est pas, il change de cible, envoie un coup de pied à l’abdomen du français, toujours sur le tablier du ring, et le fait voltiger sur le ring avec un coup d’harpin. Nouveau « olé ! » de la part de la foule décidément bien chaude ce soir, bien qu’elle ne prenne parti pour aucun des deux GM, et cela peut se comprendre ! Duprée se relève instantanément, mais il est pris par un nouveau armdrag, et un nouveau olé ! Il se relève, se rue vers Robert et… même résultat ! Duprée commence à mal le prendre, il reste au sol, fait mine d’être touché… le Punisher s’approche de lui et Duprée bondit soudainement avec une droite à la mâchoire, pas vraiment dans les règles et d’ailleurs l’arbitre le lui rappelle. Duprée s’en moque… il est remonté et il se dirige maintenant vers un des coin libérés pas les deux équipes, et retire le troisième coussinet de protection, qu’il jette dans la foule avec mépris. Mais pendant ce temps là il ne revoit pas Robert revenir vers lui, qui lui sort une belle gauche ! Et qui enchaîne d’ailleurs, jusqu’au ce que René soit groggy… et là, vlan, le coup du gantelet ! C’est toujours humiliant, mais sonné, Duprée va s’acculer dos contre le turnbuckle qu’il vient de dégarnir. Don Robert y voit là la situation idéale, il s’élance pour sa fameuse prise poétiquement nommée « Ouh ça fait mal ! » en bondissant sur la seconde corde… mais là Duprée l’attrape au jambe, comme pour un spinebuster mais il choisit plutôt de se laisser glisser en avant… du coup, la tête de De la Vega heurte le coin du ring dénudé !

Carl : Ouch.

Don Robert se tient le visage dans les deux mains, il a l’air d’avoir pris un coup sévère… Duprée lui, est sans pitié, il attrape cet animal blessé qu’est Don Robert dans son DUPREE DRIVER ! Nouveau choc au visage qui plus est… dans le coin de la Team JBL, on ne se fait guère d’illusion…

UN…

DEUX…

TROIS !

Et voilà, Don Robert de la Vega est éliminé, courtoisie d’un René Duprée particulièrement sadique.

5ème éliminé : Don Robert de la Vega (Team JBL)

Jean : YES !

Raymond : Les choses se rééquilibrent quelque peu… dommage pour Don Robert qui nous a offert une belle performance.

Carl : Plus qu’un Punisher sur le ring, et pas forcément celui qu’on attendant… le voilà d’ailleurs qui entre dans le ring !

En effet, c’est Black Jay Brawler qui foule le ring pour remplacer son coéquipier, alors que quelques signes d’inquiétudes sont maintenant lisibles sur le visage de JBL. Jay ne profitera pas de l’avantage du nouvel entrant, car Duprée l’a vu venir et stoppe sa course d’un coup de pied dans l’abdomen, avant de lui servir une manchette à l’européenne bien comme il faut. Duprée semble sur sa lancée et bien difficile à stopper ce soir. Il y va d’une nouvelle manchette, sévère… Jay semble déjà sonné. Puis DDT maintenant…. Non, contré par BJB, qui se permet même le luxe de se glisser dans le dos du français et tente un German Suplex avec pont, superbe !

UN…

DEU… NON, Duprée se dégage mais c’était beau. Beau, mais épuisant pour Jay qui semble avoir du mal à se relever… était-ce le chant du cygne pour lui ? Le French Tippler qui a pourtant encaissé la prise est même sur pieds avant lui ! Ca sent mauvais… et c’est pas la trace laissée par Duke « The Dumpster » Droese qui me fait dire ça ! René est donc sur pieds en premier, il relève Jay et lui envoie un violent coup de genou en pleine tête comme il l’avait déjà fait plus tôt dans le match face à Titan. Black Jay Brawler est définitivement sonné. Duprée le relève, le place sur ses épaules… c’est parti pour le LOIRE VALLEY DRIVER ! Jay est plié en deux sous l’impact, il n’avait sans doute pas l’endurance nécessaire pour continuer plus longtemps dans ce match mais sa performance est déjà admirable. Duprée s’apprête à faire le tombé mais en route, il reçoit une tape sur l’épaule d’Edge…. Qui rentre dans le ring, et se jette sur le corps inanimé de BJB ! Duprée n’en croit pas ses yeux ! L’arbitre valide le « relais » et compte…

UN…

DEUX…

TROIS !

6ème éliminé : Black Jay Brawler (Team JBL)

Edge vient de piquer au nez et à la barbe de René Duprée la gloire de cette élimination. Ce n’est pas la première fois qu’il fait ça et tout le monde se rappelle qu’il a éliminé pas moins de 3 lutteurs de cette façon l’année dernière à November to be Owner… mais là c’est quand même contre son plus fidèle coéquipier, celui qu’il considère comme son bras droit !

Raymond : Toujours aussi classe Edge…

Jean : L’opportunisme est une qualité dans le monde moderne.

Carl : Enfin là c’était peut être pas bien utile. En tout cas maintenant, égalité parfaite : 2 contre 2 ! Et avec Edge qui vient de rappeler à nous le souvenir de November to be Owner, on se rappelle aussi forcément que lors de ce match… c’est lui qui l’avait emporté. La tendance serait-elle entrain de s’inverser ?

Peut être. En attendant un René Duprée encore sous le choc, écoute les excuses d’Edge, qui avec le sourire, tente de minimiser l’évènement. Pendant ce temps du coté de la Team JBL ça s’active, et Super Wrestler entre de nouveau dans le ring pour affronter le super vilain aux cheveux blonds… il s’élance vers lui et…

SPEAR !!!

De nulle part ! OUT OF NOWHERE comme dirait notre pote Jim Ross.


Super Wrestler était entrain de courir vers Edge, encore en pleine conversation avec Duprée, mais le canadien a bondit à la vitesse de la lumière et vient littéralement de couper Super Wrestler en deux avec ce Spear. Les deux derniers membres de la Team IRS sont TRES, TRES forts et la tendance est entrain de s’inverser complètement. Edge, rageur, effectue le tombé...

UN…

DEUX…

TROIS !

NON ! Super Wrestler s’est dégagé, c’était exxxxxxtremement limite mais le super héros a levé l’épaule à 2,99999999999999999 x Pi². JBL lui-même n’en revient pas. Edge aussi, il se lève et insulte l’arbitre comme du poisson pourri, il n’hésite pas même à profiter de sa grande taille et joue à front contre front avec l’officiel… Edge est à deux doigts de commettre l’irréparable mais c’est René Duprée qui le convainc de garder son calme. Edge, finalement, écoute les conseils de son bras droit. Apparemment réconciliés, les deux stars d’OBEY se tapent dans les mains… mais voilà que Super Wrestler surgit par derrière avec son SUPER SMALL PACKAGE !

UN…

DEUX…

TROI

NON ! Edge s’est dégagé lui aussi d’extrême justesse. On a maintenant l’impression que le match peut basculer d’un moment à l’autre. Edge se relève assez vite, vexé d’avoir failli perdre le match là-dessus, il envoie une sévère gifle à Super Wrestler… ce dernier le prend évidemment mal, et pointe Edge du doigt, lui lançant un regard noir ! Mauvaise idée, Edge lui attrape l’index et lui tord, dans une prise de soumission qu’on ne peut qualifier que d’inédite. L’arbitre somme le champion du monde d’arrêter, il s’exécute. Néanmoins, le combat entre Super Wrestler et Edge devient de plus en brutal, nouvelle gifle d’Edge… SW lui répond avec son « Kaméhaméha » ! Evidemment nulle boule de feu de lui sort de la main, mais ses paumes viennent frapper l’abdomen d’Edge, lui coupant brièvement le souffle. Puis il va d’un nouveau Super Punch, qui accule Edge dans les cordes, puis il prend son élan… corde à linges, les deux hommes basculent simultanément à l’extérieur ! Rappelons que dans un match de ce type, un lutteur peut être éliminé par count out, l’arbitre commence donc un double décompte extérieur. Mais les deux gladiateurs n’ont pas l’air d’avoir envie de reprendre le chemin du ring, le combat toujours aussi brutal se poursuit à l’extérieur… et vas-y que je t’envoie la tronche en plein dans la barricade de sécurité ou dans le poteau du ring ! Ca part dans tous les sens, c’est franchement brouillon et difficile de voir qui prend l’avantage dans ce véritable combat de rue. Réné Duprée veut aider son partenaire, mais bien sur Cena ne l’entend pas de cette oreille et va s’opposer à lui : une deuxième bagarre démarre à l’extérieur du ring !

3… compte déjà l’arbitre. Nous allons nous focaliser sur Edge et Super Wrestler, sachant qu’ils sont les deux hommes légaux. Cette fois ci, c’est Edge qui semble prendre l’avantage… il faut dire qu’il a trouvé une tactique intéressante : étrangler Super Wrestler avec sa propre cape ! Ce dernier réussit quand même à se dégager, non sans être essoufflé. Le combat se poursuit maintenant près des tables de commentateurs, Edge saisit SW par les cheveux et lui claque la tête contre la table. Insulte suprême, il lui enlève même son masque ! Masque qu’il balance dans la foule, en leur précisant que c’est pas la peine de se battre pour le rattraper, puisque ça n’aura jamais aucune valeur. Cela permet néanmoins à SW d’agripper un écran de contrôle posé sur la table… et quand Edge porte à nouveau son attention sur lui, il lui décoche un gros coup de téléviseur dans la tête ! Ouch. Puis un second ! Edge tombe à terre cette fois, le visage clairement en sang. Super Wrestler est épuisé, mais il ne veut pas s’arrêter là alors que le compte est maintenant à 6… en effet, il relève Edge, le tirant par les cheveux… et le balance sur la table des commentateurs ! Edge, encore bien sonné, se laisse manipuler sans résistance, le voilà allongé sur la table… celle des commentateurs étrangers bien sur, préférence nationale quand même. Super Wrestler remonte maintenant sur le ring, à 8… brisant ainsi le décompte. Néanmoins, se décompte se poursuit pour Edge, qui n’a plus que 2 secondes pour remonter dans le ring ! Il n’aura jamais le temps, c’est évident. Super Wrestler est en passe d’éliminer indirectement Edge… mais pourtant, cela ne lui suffit pas. Il monte sur la troisième corde !! Super Wrestler est là, perché sur le poteau, juste en face de la table sur laquelle Edge est allongé, mais il y a quand même une bonne distance….

Jean : Il n’y arrivera jamais !

Carl : Le vent l’emportera !

Raymond : Tout disparaitra !

Super Wrestler s’élance, s’envole même, cape au vent et SCRATCH, SUPER SPLASH HEROIQUE SUR LA TABLE DES COMMENTATEURS ! IL L’A FAIT ! La table vole littéralement en miettes, la foule est en délire et scande des slogans pour exprimer sa joie, du genre « remboursez, remboursez ». (quoi c’est pas ça ?) Edge est mort, mais Super Wrestler encore plus après cet effort. De l’autre coté Cena et Duprée, qui ne sont visiblement pas du tout copain depuis leur match de la semaine dernière, continuent leur combat, qui se poursuit même dans la foule. Et voilà que l’arbitre recommence le double décompte, nous en sommes déjà à 2…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:28

…3 maintenant !

JBL, catastrophé, se dirige vers Super Wrestler, bien décidé à le remonter dans le ring lui-même… problème, IRS s’y oppose ! Le président et le GM se font face…

Raymond : Ca sent une troisième bagarre !

Carl : Et quelle bagarre !

En effet, les deux se fixent les yeux dans les yeux, on sent que ça peut exploser à tout moment. D’ailleurs ça va partir… non, voilà qu’une troupe d’arbitre qui sort de nulle part, vient s’interposer pour séparer les deux staffeux ! On est pas passés loin, mais apparemment, JBL & IRS n’en viendront pas aux mains… pour ce soir.

7… et oui déjà, c’est que l’arbitre compte pendant qu’il se passe toutes ces choses. Super Wrestler est toujours inanimé… mais… EDGE BOUGE ! HE’S ALIVE ! Edge bouge au milieu des décombres, et réussit même à écarter le corps de Super Wrestler. Il est cuit, mais pourtant il veut faire l’effort de remonter dans le ring… il y va en rampant, et mine de rien, il va plutôt vite pour quelqu’un dans son état !

8…. Edge est tout proche du ring maintenant, il lève les yeux vers lui, attrape la première corde d’un bras, il n’a plus qu’à se hisser maintenant…

9. .. le champion du monde est plein de ressources, il est à deux doigts de remonter dans le ring et de décrocher son billet pour le reste du match !

NON !

10, l’arbitre compte 10 au moment même ou Edge roule péniblement dans le ring.

7&8ème éliminés : Edge & Super Wrestler (Team IRS & JBL)

Jean : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

Raymond : Double count out ! Incroyable, Edge est éliminé !

Carl : Super Wrestler aussi ! Il est d’ailleurs à créditer de cet exploit ! Quel sacrifice…

Jean : Mouais… je suis sur qu’il pouvait remonter dans le ring, puis finalement il s’est dit « économisons nous plutôt pour le main event ! » Quel fin stratège.

Raymond : Blablabla. De toute façon pour s’économiser pour le match c’est déjà rapé, Edge est cassé en deux.

Carl : Ne le sous estimons pas non plus, on a vu ses ressources dans ce match… quoiqu’on en dise, Edge reste bien un des meilleurs sinon le meilleur lutteur de la MDWF du moment.

Raymond : Vendu !

Jean : N’embête pas Carl, pour une fois qu’il a un instant de lucidité !

Edge, qui a repris tous ses esprits, semble assommé, les mains sur la tête (enfin dans les cheveux) il quitte le ring qu’il avait finalement réussi à rejoindre… à l’extérieur, il donne un coup de pied de frustration dans la barricade de sécurité. IRS tente tant bien que mal de le consoler avec une tape sur l’épaule mais Mr Ratings ne le remarque même pas, et se dirige vers la sortie, en boitant. L’homme qui avait remporté le premier 5 vs 5 de l’histoire de la MDWF ne rééditera pas son exploit, faute au courageux Super Wrestler … qui lui est toujours KO, mais pas mort on vous rassure. Revenons au match, et à notre grande finale qui va donc opposer René Duprée à John Cena. Du moins, si les deux concernés veulent bien poursuivre leur joute sur le ring… sinon, ce sera également un double count ount et un match nul ! Les deux hommes sont rappelés à l’ordre par leur managers mais pourtant, ils continuent de se battre férocement dans la foule ! Le double décompte en est déjà à 5, il avait commencé juste après la double élimination d’Edge et Super Wrestler. S’ils sont également comptés en dehors, ce 5 vs 5 aboutira à un match nul ! 67

8… engueulé par IRS, Duprée, qui dominait les débats à ce instant se décide enfin à se diriger vers le ring… il enjambe la barricade… mais voilà que Cena arrive derrière lui et le retient ! Duprée se dégage d’un coup de coude, puis fonce vers le ring et se glisse en dessous de la première corde à 9 ! Cena n’a plus qu’une seconde pour rentrer dans le ring et éviter la défaite de son équipe…. IL Y PARVIENT ! Carrément poussé dans le dos par JBL dans une séquence digne du tour de France. John Cena vient de sauver la tête de l’équipe JBL. Mais pour combien de temps ? Car à peine a-t-il glissé dans le ring que Duprée vient le piétiner. Puis il le relève, manchette à l’européenne ! Une seconde… mais Cena réagit, et répond avec un punch dans son style caractéristique ! Cette fin de match va se jouer à l’énergie, les deux lutteurs sont épuisés. Duprée frappe à nouveau, bouuuuuh de la foule. Cena frappe, ouaaaaaaaais de la part du public. Un petit manège qui va durer encore 5-6 secondes, tant que l’échange se poursuit… puis finalement Duprée y met un terme avec une fourchette dans les yeux digne de son mentor d’OBEY ! L’arbitre qui l’a vu le rappelle à l’ordre, mais Duprée, épuisé, possédé, ne l’a même pas entendu. Duprée qui profite de l’état de son adversaire pour le piéger dans un… Cobra Clutch ! Peut être que cette prise de soumission pourra faire suffoquer John Cena, et elle lui permet au passage de reprendre des forces… et en effet, John Cena ne semble plus avoir la force de lutter, il semble s’assoupir, ses forces l’abandonnent. Duprée ne fanfaronne pas, il est au bout du rouleau et renforce la pression, ayant presque l’air de prier pour que Cena ne reprenne pas ses esprits.

ET POURTANT ! Cena lève un poing rageur en l’air, il commence à se ressaisir ! Le héros préféré des enfants qui n’abandonne jamais est de retour ! Mais devant cela, Duprée improvise très bien : il transforme la prise… COBRA CLUTCH BOMB !

UN…

DEUX…

TROOOOOI… NON ! Cena se dégage, incroyable ! Duprée n’a même pas la force de taper ses poings sur le tapis du ring pour exprimer sa frustration. Pourtant il faut repartir, il tient la main et il faut qu’il la garde jusqu’au bout. Il se relève. Il saisit Cena, le relève également… dans le feu de l’action, les idées ne sont plus très clair, il improvise et projette avec difficulté Cena dans les cordes, en attendant peut être que l’inspiration lui vienne… mais Cena a déjà rebondit vers lui, René tente de l’intercepter d’une clothesline sans trop de conviction… esquivée par Cena ! Qui porte le PROTOPLEX !Prise qu’il enchaine d’habitude son fameux Five Knuckle Shuffle, mais il n’en a pas la force cette fois et se laisse directement retomber sur Duprée pour le tombé…

UN…

DEUX…

TROIS NON ! Duprée se dégage. Ca va vraiment se jouer à un rien du tout… Cena reprend son souffle, lessivé, mais il se remet sur pieds, alors que Duprée est toujours KO. Il se place devant lui… finalement on va y avoir droit, au Five Knuckle Shuffle ! Cena fait signe à la foule, puis il s’élance dans les cordes… mais Duprée à un second souffle, il bondit sur ses pieds, attrape Cena sur ses épaules et y va pour le LOIRE VALLEY DRIV… NON ! Cena réussit à glisser en arrière. Puis dans l’enchaînement il envoie un coup de pied à l’abdomen du français, et le porte à ses épaules, pour LE FU !! FU !! Lui le réussi ! John Cena se laisse retomber avec Duprée, et se contente de poser son bras sur son torse…

UN…

DEUX…

TROIS !!!

Vainqueur pour la Team JBL : John Cena !

Raymond : Quel vainqueur, quel match !

Jean : Pfff…

A l’extérieur, c’est l’explosion de joie pour JBL qui fonce sur le ring pour féliciter son poulain, celui qu’il avait sélectionné en premier dans son équipe. Dans le langage qu’affectionne JBL, on peut dire que ce fut un bon investissement ! IRS lui semble effondré, il vient de subir une défaite qui va faire mal à son égo, et peut être fragiliser sa position dans la fédération… Duprée lui, reprend doucement conscience alors que JBL lève le bras de Cena dans les airs. Le français, une nouvelle fois vaincu par le rappeur, lance un regard noir à Cena, l’air de dire « Ce n’est pas fini… »

Carl : Et bien quel match… quels débuts pour John Cena à la MDWF et quelle satisfaction pour JBL, qui s’il a perdu son premier duel avec IRS tout à l’heure, vient là de gagner le match le plus important.

Raymond : Je me demande quelle répercussion ça va avoir sur leur vie de bureau…

Jean : Heureusement The Rock va bientôt revenir histoire de la lui boucler au Texan…

Raymond : S’il est pas trop occupé à jouer à la Wii…

Jean : Bon allez, je propose qu’on enchaine de suite avec la partie finale de ce PPV. Histoire de finir en beauté, comme on dit

Raymond: C'est la lutte finaaaaaaaaaaaale euh !

Jean: Je le savais ! Pour que tu puisses détester OBEY à ce point, c'était uniquement parce que tu rejette tout ce qui représente le grand capital ! Pourriture de communiste !

Carl: Jean, je crois qu'il essayait de dire à sa manière que nous en sommes au main-event !

Jean : Mouais, n'empêche que je trouve ce genre de lapsus très révélateur ! Mort aux rouges !

Mais à défaut de rouge, on bouffera du jaune, car voici venir la musique du seul lutteur asiatique officiellement recensé à la MDWF !


Upside, inside out she's livin la vida loca
She'll push and pull you down, livin la vida loca
Her lips are devil red and her skin's the color mocha
She will wear you out livin la vida loca Come On!
Livin la vida loca, Come on!
She's livin la vida loca.


Tout de noir, euh pardon, de blanc vêtu (la tenue des grands jours ! C'est un Million Dollar Championship, tout de même !) voici venir l'idôle des jeunes. Non, on ne parle pas de « ah que » Johnny mais de Razor Ramon Hard Gay ! Le succès de sa gimmick ne se dément pas, comme l'en attestent les réactions du public et les nombreuses pancartes pro- lutteur nippon, bien qu'on dénote un « Victoria is my dad » et un « Vince McMahon is my Mom » dans le tas qui font un peu tâche. Nous gratifiant de son fameux « déhanché qui tue » Masaki Sumitani se dirige vers le ring en continuant de faire monter l'applaudimètre. Il monte sur la deuxième corde, croupion en arrière façon « diva d'une certaine compagnie qu'on ne va pas mentionner ici », mais en luttant quand même mieux.
Et maintenant, ça ne rigole plus: le match pour le Million Dollar Championship s'annonce, et pour la deuxième fois de sa carrière, son nom est en haut de l'affiche (son nom écrit en dix fois plus gros que tous les autres s'étalait tinlinlinlin...). Ca ne sera peut-être pas le cas une troisième fois, il n'a donc pas le droit à l'erreur !

I think you know me...


L.A. is the fucking game to play
L.A. is the fucking game to play

L.A. gets you down on your knees
L.A.'s spreading like a disease
L.A. is the fucking game to play
L.A. is the fucking game to play

L.A. ! L.A. ! L.A. !


L'intro de « LA Murder Motel » (et non pas Lurder Motel...p'tain, dire qu'on a recopié cette foutue faute de frappe pendant si longtemps !) démarre en trombe dans l'arena qui est soudain plongée dans le noir. Non, ce n'est pas un catcheur gothique de troisième zone qui nous fait une parodie de l'UnderTaker, mais l'annonce de la venue du catcheur le plus talenteux, le plus beau, le plus hype, le plus fashion, le seul à avoir des cheveux entretenus au shampooing à la protéine de soie (et accessoirement actuel Million Dollar Champion quand même), Edge ! Apparaissant sous le MillioTron tel le Christ de retour parmi les hommes (je vous ai déjà dit qu'il avait la même coiffure ?), éclairé par les faisceaux de projecteurs tandis que les Flash crépitent dans l'arena comme une nuée d'uzis tenus par des Viet Namiens partis à la chasse au Johnny Rambo. Ca plus les étoiles parsemés sur la piste sont toujours aussi agressifs pour les globes oculaires, il a drôlement bien fait de garder ses lunettes de soleil ce soir ! Fonçant dans le ring, glissant sous la première corde, il se relève une fois parvenu au beau milieu de celui-ci, et alors qu'il passe sa main pleine de doigts dans les cheveux...il remarque la présence de son adversaire et vient subitement de se rappeler la stipulation du match. Ironique, n'est-ce pas ?


Carl: Et voici maintenant la véritable star de cette rencontre !

Well when you get a haircut,
you better go back home
When you get a haircut,
get a barber you have known
Since you were a little bitty boy
sittin' in a booster chair
you might look like
Larry, Moe or Curly if a stranger cuts your hair.[/center]

« The haircut song » retentit dans l'arena qui est à nouveau plongé dans le noir (décidément, c'est une manie !) tandis que les faisceaux des projecteurs se croisent sous le MillioTron. Et l'invité du jour est...un beau fauteuil en cuir avec des lanières sur les manches et accompagné de tous les ustensiles qu'il faut (ciseaux, peignes, rasoirs, crème à raser, y'a même le dernier numéro de « Ici Paris » pour faire patienter le client avant son shampooing !). La bestiole est poussée par des employés de la Meudeuveufeu tandis que le MillioTron diffuse en boucle des extraits de « Edward aux mains d'argent », celui où il fait ses armes en tant que tailleur de gazon ou coiffeur pour caniches (non, aucun rapport avec Edge !). L'attirail s'arrête finalement en ringside, ce qui est largement suffisant pour faire ressentir sa présence. A certains plus qu'à d'autre, d'ailleurs !


Raymond: Y'en a un qui n'est pas vraiment rassuré, en ce moment !

Jean: En même temps, c'est facile: le challenger doit avoir à peine trois poils sur le caillou, il est avantagé physiquement. Ce match est une arnaque ! Screwjob !

Carl: Faut reconnaître qu'en cas de défaite du Japonais, y'a de bonnes chances pour que ce soit nettement plus facile à la tonsure.

Raymond: Moins drôle, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:29

DONG !
Ca y est, la cloche a sonné. Que ce soit à cause de l'enjeu (le titre suprême de la fédération, rien que ça !), la médiatisation du match (c'est quand même le main event d'un PPV !) ou tout simplement parce que l'un des deux va avoir droit à une séance de coupe gratosse d'ici la fin de la soirée, la pression est énorme. Du coup, comme souvent dans ces cas-là, ben...on n'ose pas encore tenter grand chose. Pas de prise de risques inutiles, vous comprenez. On préfère alors passer à la guerre psychologique, histoire de voir qui craquera le premier. Pour cela, Edge dispose d'un argument facile, il mime la ceinture autour de ses hanches avec ses deux mains, ce qui ne manque pas de faire réagir le public (bouuuuuuuuuuuuuh !). Hadogay ne se laisse pas démonter et mime quelque chose avec l'index et le majeur d'une de ses mains. Twix, deux doigts coupe-faim !
Ah non, on vient de me dire au prompteur que ce n'est pas ça. Des ciseaux, voilà, ce sont des ciseaux ! Petit, ça, petit, tssss...Mais assez efficace, pour le Million Dollar Champ, faut pas plaisanter avec ça: c'est un sujet sensible ! Ca le motive pour en venir enfin aux mains, une droite...non, esquivée, emporté dans son élan, il frappe dans le vide tandis que le Japonais se laisse tomber et lui porte un croc-en-jambe. Magnifique mouvement de balancier vertical les bras en « aile de pigeon » avec atterrissage en catastrophe et réception par la mâchoire inférieure ! On voit de l'artistique ce soir ! Hard Gay ne perd pas de temps et alors que le Rated R Superstar se tient encore le menton endolori par le choc, il donne un violent coup de pied au sommet du crâne puis frotte le talon de sa botte sur la magnifique chevelure !

Jean : Ah non ! Le salaud, il venait à peine de se les shampouiner sous la douche !

Raymond: Ben quoi, j'ai toujours dit que ça ferait un bon paillasson. Y'en a un au moins qui est d'accord avec moi !

Carl: Dis-voir, Jean, comment sais-tu qu'il les a lavés sous la douche s'ils sont secs. T'as pu aller voir ça en direct ?

Jean: Malheureusement non, celui que je vois en direct dans les douches de la MDWF, c'est Ray. Et croyez-moi, c'est inhumain ! Ca aurait du être interdit par la convention de Genève !

Pendant ce temps, ça continue de bouger entre les cordes. Edge étant toujours à terre, Hard Gay se baisse en une descente du coude, puis il attrape une des deux jambes de son adversaire, la pose sur la première corde du ring. Puis il monte sur la première, la deuxième corde, et descente du pied sur la jambe, ouh ça fait mal (et je fais chier le renard si j'veux !), on reprend la même...et on recommence, ça fait toujours du bien par où ça passe. Adam Copeland se tient des deux mains la papatte endolorie mais Masaki Sumitani a prévu pire encore: attrapant toujours la même jambe, retourne son adversaire sur le dos et le positionne en...Elevated Leg Boston Crab ! Très mauvais début de combat pour le champion en titre qui, s'il continue le match de cette façon va non seulement perdre ses cheveux et son trophée mais aussi un genou et un tibia. Ca ferait beaucoup ! Une seule solution, atteindre la corde du ring. Elle n'est plus très loin, il peut l'atteindre facilement. Y'a qu'à tirer avec la main droite (mais non, ce n'est pas sale !)... Ca y est, la corde est saisie, Hard Gay doit lâcher prise, mais ne reste pas inactif pour autant: il grimpe sur le dos du membre d'OBEY et se laisse choir de tout son poids, derrière le premier, sur la tête à la chevelure si bien garnie et idéalement positionnée en « guillotine » sur la première corde. Le Japonais se retrouve en ringside, au plus près de ses fans envers qui il montre à nouveau sa main atteinte du « Twix syndrôme ». C'est pour qui la bonne coupe ?

Jean: C'est pour luiiiiiiiii !

Raymond: Relax, Jean, si ça peut te détendre, ce soir, je te laisserais attraper la savonette !

Jean: Mais lâche-moi avec tes allusions vaseuses, monstre !

Carl: Oh allons, pour une fois qu'il essaye d'être sympa !

Raymond: Puis bon, avoue que ça te plait de venir essayer de me la prendre, hein ?

Jean: ...

Hard Gay est en train de se prendre une pop peut-être un peu cheap, mais monstrueuse ce soir ! La vision d'un Edge au poil court risque d'en choquer plus d'un mais c'est bien connu, les Américains aiment ça, le trash ! En attendant, le combat continue, Hard Gay revient sur le ring par les escaliers tandis que notre champion, après son début de combat, aurait bien besoin d'un Nurofen. Et d'un peigne aussi, ça devrait être interdit d'être aussi décoiffé ! Masaki Sumitani escalade le poteau, il monte la première, la deuxième, puis la troisième corde et tente le Hard Gay Calling ! Oui, déjà, il ne manque pas de confiance en lui le bougre...

Shining Wizard !
Shining wizard de la part d'Edge littéralement sorti de nulle part et qui vient de cueillir le mangeur de sushis en plein vol, qui nous gratifie pour le coup d'un très joli saut périlleux arrière les bras en croix avec atterrisage maîtrisé sur l'arrière du « Royal Dome ». Que d'artistique, ce soir ! Pour le coup, les mouches ont changé d'âne: si le membre de la OUSK dominait plus que nettement ce début de combat, il est là littéralement KO sur le ring et Edge pourrait presque tenter le tombé. Mais bon, on le connait, notre champion. C'est un lutteur de prestige, il ne voudrait pas d'une victoire facile comme celle-là, ce serait trop petit pour lui, pas vrai ?
...
Ah ben non, il tente le pin:

1
2
3
!

...

Non, pas trois: le Japonais a sa jambe sur la première corde du ring, ça ne compte pas ! Edge n'en revient pas, pour un peu, il n'y aurait même pas besoin de le tondre à la fin du match: à force de se les arracher, il ferait ça très bien tout seul !
Qu'à cela ne tienne, pour se soulager, il sait sur qui passer ses nerfs: acculant son challenger sur le coin du ring, il le mitraille littéralement de coups de poings au visage: et une et deux et trois et quatres (toutouyoutou, toutouyoutou...bon OK, c'était pas drôle). Razor Ramon Hard Gay ne reste pas debout bien longtemps, tant Edge continue de se déchaîner malgré les injonctions de l'arbitre. La pauvre victime finit la tête au niveau de la première corde, une position idéale pour se lancer sur celles qui lui font face et lui revenir dessus en un Big Boot à vous décrocher littéralement la mandibule. Un attaque particulièrement prisée par Mister Kennedy (... Kennedyyyyyyyy !) si vous voulez mieux vous représenter le truc. Masaki Sumitani ne se relève pas, mais ce ne sera pas nécéssaire, son ennemi le fait très bien à sa place: il le pousse dans les cordes comme une poupée de chiffon et le recueille en un...Crash Money Market !

Jean: Ah ben voilà ! C'était à prévoir. Vous avez beau y avoir cru mais faut rester réaliste, mon pauvre Ray !

Raymond: Je retire ce que j'ai dit: tu peux dire adieu à la savonnette !

Jean: Mais puisque je te dis que tu peux te la mettre où je pense, ta savonnette !

Raymond: Ah non, ça te ferait trop plaisir, hein !

Jean:...

Et à la cheap pop de tout à l'heure succède la cheap heat. Face à la foule et tournant le dos à son ennemi étalé de tout son long comme un homard sur son lit de mayonnaise, il tient ses cheveux de la main droite et semble leur dire “Vous la voulez, hein ? Vous pouvez toujours crever !”. Tant pis pour la vision d'un Adam Copeland en version Fabien Barthez, y'en a des fantasmes qui vont être déçus ! Mais alors qu'il se retourne, il fait face à une vision étrange: un Hard Gay roulé en boule avec un bras qui dépasse ! Sûrement une ruse, mais comment réagir ? Le champion semble hésiter, puis a le réflexe que tout cotyoen lambda aurait inmanquablement fini par avoir: il attrape le bras.
Monumentale erreur, Jack Slater: Masaki Sumitani se déroule subitement et tient le malheureux en un armbar: c'est le “Lady of the Lake” ! C'est la deuxième prise de soumission qu'il se mange en une soirée, et tout comme la première, il en est victime après s'être fait avoir idiotement: ça commence à faire mal à l'ego ! Mais pas seulement, à en entendre les “raaaaaaaaaaaargl !” qui sortent de la bouche de notre blondinette. Cette fois, les cordes sont bien loin, ça s'annonce vraiment compliqué. Il ne se décourage pas, il tire, il tire, il réussit même à gagner quelques précieux centimètres mais se fait aussitôt ramener au centre du ring par son adversaire qui semble prendre un plaisir à la limite du malsain à voir son ennemi en situation aussi désespérére. Ca s'annonce mal, très mal. On est à deux doigts de couronner un nouveau champion ce soir !

L'agence tous risques, c'est vraiment
La dernière chance au dernier moment
Les mauvais coups, des truands
L'agence les règle au comptant !


Les premières notes de “l'agence tous risques” se mettent à retentir dans l'arena, ce qui ne peut signifier qu'une chose: l'arrivée de la cavalerie ! Crusher, B-Max, René Duprée (sa toute nouvelle ceinture Hardcore X autour de la taille !), Charming X Treme, tous ou en tout cas une bonne partie des membres de cette “glorieuse” faction est désormais dans la place, ce qui n'est pas vraiment fait pour rassurer le challenger au Million Dollar Title !

Raymond: Et ça y est, comme de par hasard. C'est fou comme je suis surpris, non, vraiment !

Carl: Pleure, Ray, pleure.

Jean: Et permets-moi de te donner le coup de grâve: j'ai retrouvé ma bouteille de savon liquide !

Raymond: Beuheuheuheuheu !

Carl: Ben comme ça au moins, il pourra te voir t'en enduire sur le corps !

Jean: Z'êtes vraiment pas marrants...

Mais si Masaki n'est pas ravi, curieusement, Edge n'est pas tellement jouasse non plus. Foutez-moi le camps, c'est MON combat, je ...aie...n'ai pas besoin de ...ouille... vous pour le gagner, je saurais...aie...me démerder tout seul ! La scène semble assez perturbante pour que le lutteur nippon lâche sa prise et se dirige en direction du groupe. L'attroupement attirant aussi l'attention de l'arbitre, c'est décidément une très grosse erreur car il laisse toutes latitude à Edge pour porter...

Un Testicular claw !
Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh ! Le pauvre Sumitani, tel le pope, corne, et est en position parfaite pour le Russian Legsweep ! Hard Gay se relève aussitôt, mais titube, ce serait une occasion idéale de l'achever. Vu que le zèbre sur pattes est occupé à discuter règlement avec au moins trois autres personnes, un petit objet contondant ne serait pas de refus, mmmh. Ben quoi, ne me regardez pas comme ça, je gagnerais ce match tout seul, j'ai pas dit que je le gagnerais proprement ! Faudrait pas confondre, hé ! D'ailleurs, une chaise, ce serait parfait, même !
Tiens, même pas besoin de la chercher, la chaise en question, c'est René Duprée qui la tend. Toujours un bon pote, ce René Duprée. Toujours loyal, toujours fidèle, ça c'est un gars qu'il est bien. Le seul en qui il fasse réellement confiance, en fait. Toujours à ses côtés même dans les pires moments, n'hésitant pas à “mouiller le maillot” comme on le dit en foot, au lieu d'attendre les bras croisés qu'on vienne leur servir leur soupe. Et il a en plus ce petit quelque chose qui ne peut que le séduire: il a naturellement la grâce. Ce gars est une star en puissance, un des rares “fromages qui puent” qui ont réussi à se faire un nom en Amérique, c'est encore plus fort que Jean Reno. S'il se cherchait un fils spirituel, nul doute qu'il en ferait le sien sans hésiter. Allez fils, maintenant, donne-là moi, cette chaise.
Hé, pourquoi tu ne me donnes pas cette chaise ?
...



COUP DE CHAISE DE RENE DUPREE SUR EDGE !

Jean: WHAT ?

Raymond : Moins fort, Stone Cold a encore acheté des tickets pour ce soir !

Messieurs dames, ce qu'on vient de voir est encore plus difficile à avaler que la vidéo de l'autopsie d'un petit homme vert de Roswell sur youtube ! Edge vient de se faire trahir par OBEY, et qui plus est par celui en qui il avait fait le plus confiance ! “Toi aussi, mon fils”, semble lui dire des yeux le encore Million Dollar Champion, plus de deux mille ans après Cesar qui se fait ouvrir la bidoche par Brutus. Le rgard incrédule jusqu'au bout, il s'agenouille, puis tombe nez contre le sol. Il ne verra pas la dernière image, celle d'un René Duprée repartant triomphant, arborant fièrement sa ceinture et se faisant lever les bras en vainqueur par tous ses nouveaux “fidèles”. All Hail the French Tippler !
Hard Gay en aurait presque pitié, mais après avoir cherché cette ceinture aussi longtemps, il ne peut pas la laisser partir maintenant ! Pas question de laisser la place au sentiment, il faut mener l'exécution à son terme: il monte sur le poteau du ring, escalade la première corde, puis la deuxième, et enfin la troisième...

HARD GAY CALLING !
La prise de finition est parfaitement portée, cette fois, aucune semelle de botte n'étant venue s'interposer sur le trajet !


1
2
3
!

The winner and the new Million Dollar Champion: Razor Ramon Hard Gay !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:29

OBEY a vidé les locaux. Cette fois, c'est fini. OBEY, la ceinture, tout, tout tout est fini entre nous, tout...
Et autre chose aussi. Non Edgy, la “fête” n'est pas encore terminée ! D'autres “amis” s'amènent dans l'arena, et ceux-là aussi ils les connait très bien: son ancien nemesis Hébus et son manager, Armando Alejandro Estrada ! Il se rappelle alors de la présence de la chaise...Non, non NON ! Pas ça, tout mais pas ça, laissez-moi au moins partir avec ma dignité ! Horrifié par la pesperctive de la scène à venir, il rampe à reculons, direction la sortie de l'autre côté, s'il y en a une...Paf, non, il vient de se heurter à deux jambes. Celle du désormais nouveau Million Dollar Champion, se tenant droit comme un I et les deux pattes écartées de la largeur des hanches. Cette fois, il faut tenter de fuir par l'avant... Mais trop tard: Hébus et Hard Gay sont désormais face-à face, Edge étant au milieu telle la tranche de jambon entre les deux morceaux de pain dans le sandwich ! C'est foutu: il va y avoir droit, à son relooking !

Sous les encouragements d'une foule en délire, Edge se fait teaîner par les bras jusqu'au fauteuil, en faisant ce qu'il peut pour résister jusqu'au bout. Mais à deux contre un, aucune chance, surtout avec la puissance physique de l'un des deux qui n'hésite d'ailleurs pas à s'en servir. Brutal, le garçon, mais on vous aura prévenu: quand le troll ordonne, l'homme avisé s'exécute !
L'ex-champ' est désormais assis, les deux bras sanglés et la tête délicatement massée par un Estrada qui, à en croire le regard pervers qu'il lance à la caméra, semble prendre un plaisir sans commune mesure à lui appliquer la crême à raser sur le cuir chevelu !
Puis-je ? Semble lancer le Japonais, le rasoir déjà à la main. Mais je t'en prie, semble lui répondre so pote le Cubain. Et il ne se le fait pas répéter deux fois, par ici la tonsure ! Pauvre Edge, tout de même, une si belle toison. Il en pleure à chaudes larmes, le bougre, on en aurait presque pitié pour lui ! Ce n'est vraiment pas sa soirée, en un match, il a quasiment tout perdu ! Nul doute qu'il va en rester traumatisé à vie !

La longue séance de torture (c'est qu'il en a fallu des coups de lame pour tout enlever !) est finie et le nouveau champion lance les longs poils au public par poignées, chacun semblant se précipiter pour avoir sa part. Nul doute que ça va se vendre cher sur Ebay ! Quand à l'ancien champion, il n'est déjà plus présent: par bonté d'âme, la OUSK (enfin, ex-OUSK vu que ce clan vient d'être éliminé du registre !) a daigné le libérer, ce qu'il a aussitôt mis à profit pour décamper ventre à terre. Sans même jeter un dernier regard sur ce qu'il venait de perdre: ceci dit, avec tout ce qui vient de se passer, ce n'est peut-être pas le genre de vision qu'il aurait été apte à encore supporter !

Fin de retransmission


















Le show allait se terminer quand …

(Mr Sandwich est l’homme qui soule tout le monde pendant un show avec ses « Chaud beignets cacao ! Chaud beignets chocolat ! », Il arrondit les fins de moi du patron.)

Mr Sandwich pointe du doigt le Millotron alors que le public commençait à évacuer la salle.

Mr Sandwich : CHAUD CHAUD, REGARDEZ LE MILLOTRON, C’EST CHAUD !

Save_us

Save_us22

CHAMP_HARD

7_OCT



Mr Sandwich : CHAUD JERICHO ! CHAUD CHOCOLAT !

Homard_platdujour

CD_Compagnie_Créole_VOLUME4_15



Mr Sandwich : CHAUD CACAO ... CHAUD CHAUD CHOCOLAT !

Guilde_de_ouf

Arracher_1dent-avecpieds

David_Vincent

Smtp://MDWF Subject:eviter/Shelton/Benjamin/Bercy2007

Judas_etait_2droite

YEBO-Joueur-BRUGESFC



...

Mr Sandwich : Alors là je suis à la ramasse ! Je vais me mettre au hot dog, les jambons beurres ici ça se vend pas, ça fait trop bio !

Sur le Millotron, c’est Ricky The Geek avec une minerve qui apparaît, les stigmates de son combat avec JBL.

RTG : J’ai comprit ce soir que je ne serai jamais un grand catcheur, un rêve s’effondre pour moi ! En même temps, c’est un peu du Ctrl + C sur mon passé, quand j’étais petit j’ai vite compris que je ne serais un vrai mec du campus, vite éjecté de l’équipe de Football de l’université lors des détections … Même en piratant l’ordi du proviseur et en changeant la liste de sélection, mon nom a quand même été rayé par l’entraîneur sur la feuille imprimé … Dès lors je l’ai butté ce con …



Euh … Han … Han … HAnnnnn … C’est pas moi ça, j’ai la mémoire flash, c’est un pote qu’était au cours du soir d’informatique avec moi, non, moi je l’ai joué en finesse, j’ai crée un programme de tactique pour l’entraîneur et en fait c’est moi finalement qui dirigeait l’équipe et quand l’équipe gagnait, c’était moi Ricky qui gagnait !



Vous m’applaudissez pas ?



Aujourd’hui je suis millionnaire grâce à ma brillante carrière d’informaticien, j’ai longtemps hésité à racheter un club écossais de soccers et à faire venir les meilleurs joueurs de la NFL dans la team … Brillante idée pour gagner n’est-ce pas ?



Mais j’en avais vraiment marre du muggue de café Simpson qui m’attendait sur le coin du bureau de l’ordinateur, je veux de l’action !



Et en me promenant dans le coin, j’ai eu écho d’un clan de catcheurs en faillite, on se serait cru à la bourse de Singapour : Un bridé en cuir qui pleurait devant l’effondrement de son empire !



C’est là qu’intervient le génie : Plus rapide que Vista, j’ai choppé le mec, encore plus bigleux que moi, qui gère cette fédération …



Je l’ai choppé par le col, l’écrasant sur sa table de bureaucrate, j’ai prit le soin d’enlever mes lunettes, et ensuite je l’ai masterisé et encodé en Divx 5.4.1, les bretelles avec. Pendant qu’il gisait dans, au moins l’équivalent d’une bouteille de Fanta de 1 litres de sang, je me suis emparé du contrat de faillite de la OUSK …



Et posait un chèque d’1 million de dollars sur la table ! (Avec une petite voix.)



Là je l’ai regardé une dernière fois alors qu’il était par terre, lui aussi, limite vas y pique moi qu’on en finisse et je lui ai dis : SOUVIENS TOI DE MON NOM, JE SUIS RICKY !



Allez s’il te plaît, même un petit peu, fais pas comme les mecs du lycée !



Je venais de racheter la OUSK ! Je suis à présent propriétaire de ce clan et tout ce qu’il contient …



D’ailleurs, j’ai vu qu’il y avait un japonais, ils sont plutôt hardcore gamers, ça va être sympa les soirées OUSK.



Sauf de la cabane, non, on voulait même me la donner mais mes catcheurs méritent mieux, en tout cas moi je mérite d’avoir des catcheurs qui méritent mieux donc ça m’arrange !



C’est donc ma nouvelle Guilde que je compte faire prospéré …



En me baladant à Paris, dans la magnifique rue Mongallet, j’ai vu une affiche d’un gas, avec sa tête couchée sur le wallpaper par défaut de Win XP et c’était écrit : « Ensemble tout devient possible ! » et bien ce soir …



J’ai racheté également le contrat de Kevin Nash qui devient membre de ma guilde …



Pour le clan, le plus fort et le plus GEEK de la Fédération !


Hard Gay, qui était resté dans le coin du ring, interpelle Ricky The Geek dans le Millotron.

RRHG : Nan, GAY !

RTG : GEEK !

RRHG : GAY GAY !

RTG : GEEK GEEK GEEK !

RRHG : GAY Ga …

RTG : Ta gueule !

RRHG :

AAE: C'est quoi encore ce raffut ? J'ai eu une sera des plus éprouvantes et j'aimerais byen essayer de m'en remettre dans la tranquilidad si ce n'est pas trop demander. C'est el momento de veder l'efficacité de ce bouquin, l"'acupuncture pour les nuls". Y'a pas des aiguilles par ici ? Je suis tellement sur les nervios que même des mikados o des cure-dents feront l'affaire, et...

Moment d'intense émotion...ou pas.
Les lunettes fumées d'Estrada viennent de croiser ceux en cul de bouteille de Ricky the Geek. LA rencontre du troisième type par excellence.

AAE: C'est qui ce pelos ?

HG: Non mais Armando tu vis sur une autre planète ou quoi ?! ALLOOO DOMOOOO WATASHI WA HADOGAY DESU !! T'es réveillé ?! T'es pas au courant que la Ousk à été racheter par un bienfaiteur de notre humanité Ouskienne ? Ô oui mon cher Armando ! Oui ! Ne le sais-tu pas ? Nous allons revivre ! Et ce grand homme pas très grand...Je te le présente...Okay niveau fringue il est un peu Has Been...Mais si je lui fais un relooking façon Queer sa ira comme sur des roulettes !

AAE: Alors ça voulait dire ça, les SMS de ta manageuse qui me floode depuis tout à l'heure ? Faudra lui dire la proxima vez de cambiar sa police et de ne plus écrire en Japonais !

Mais tandis que les présentations sont faites, un peu plus loin au fond, une autre rencotre se prépare. Et je ne vous parle pas de speed dating !
Ca commence par un Hébus vermoulu (la faute à son match de ce soir !) qui se dirige vers le frigo pour se prendre un petit remontant. Manifestement, il n'est pas le premier à avoir eu cette idée...

Hébus (surpris qu'il y ait une présence): Greuh ?

*pschiiiiiiiiiiiiit* (désolé si je fais mal le bruit de la canette de bière qui dégaze, c'est ma première fois, je manque encore d'entraînement !)

Kevin Nash (sortant la tête du frigo, et scrutant Hébus de haut en bas - c'est qu'il en impose le bougre) : Ah excuse moi vieux, tu voulais quelque chose aussi ? Une p'tite bière ? Tiens... Au fait, moi c'est Kev'.

La canette toujours à la main, il remarque alors la présence de la caméra, et ne résiste pas à l'envie de faire un petit coucou.

*BEIGN*

(Bruit de nerd légèrement bousculé par une épaule virile et musclée)

Kevin Nash (scrutant un peu tout autour de lui): Ca a l'air cool ici... un frigo rempli... des gens qui m'ont l'air plutôt sympa (méfiance tout de même envers le cuireux, faudrait pas qu'il s'approche de trop prêt...)... et qui de mieux pour s'installer dans un endroit cool, que le seul et l'unique... Big Daddy Cool !!
(se tournant vers la caméra) Message à l'attention des compagnons de la chanson et autres Machos Campos : J'me suis trouvé une place fixe, donc si quelqu'un a besoin de moi, pour se prendre une bonne râclée par exemple, ma porte sera toujours grande ouverte... et en cas d'absence, s'adresser à... (se tournant vers Hébus) excuse moi vieux, j'ai pas compris, c'est Greuh ton nom ?


Hébus : Greuh ?

Nash : Donc en cas d'absence, s'adresser à mon nouveau pote (Nash se met aux côtés de Hébus, avec un air fier sur le visage, et trinquant avec lui), Greuh !!

Alice Suzuki: Ohlala mais où est ce qu'on est ici ? C'est devenu la galerie du poil ou quoi ?! C'est l'ami Hébus qui va être content, avant c'était le seul pourvus de système capilaire, maintenant il c'est trouvé un pote à gros cheveux ! C'est qu'il va arrêter de nous faire une crise de solitude le bougre ?

AAE: j'allais le dire !

RTG : Vive la OUSK.02, mieux que la bêta ! Je vous dois bien ça mes lulus.

Kevin Nash: Bon c'est pas bientôt fini tout ce blabla pour qu'on puisse passer aux choses sérieuses ?!? C'est que ce frigo ne va pas se vider tout seul... A la notre les mecs !!

Ricky The Geek sort du Millotron, oui en fait à la MDWF, en ce moment, on n’a pas le moyen de faire des duplex alors RTG mimait une fausse vidéo dans le cadre de l’écran géant, il saute pour quitter son petit théâtre et s’écrase lamentablement par terre mais l’honneur est sauf : Ses lunettes sont intacts. Le public reste médusé par tout ça.

Mr Sandwich : Attends la dernière fois que j’ai vu un mec sortir de ma télévision, j’ai tout suite jeter à la poubelle les lunettes cadeaux du paquet de Corn Flakes Kellogs !

Fin de retransmission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 20:35

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Homer . L'affiche principale par Homer / L'intro et la plupart des couleurs par JBL

Crédits (segments)

OUSK
Segments OUSK w/ Ricky the Geek

OBEY
Segments OBEY


Crédits (matchs)

JBL
Million Dollar Championship
Hair vs Hair Match

Razor Ramon Hard Gay vs Edge©

JBB
Hardcore X Championship
Flames of the Phoenix
René Duprée vs Hébus ©

Black Jay Brawler
Wall Street Championship
Triple Treat Match
B-Max vs Triple H vs Kevin Nash

JBB
Halloween Tightrope Walker Challenge
Maximum Capacity vs Kanji Crazy vs Rey Mysterio vs Alex Twin vs Great Teacher Okuda vs Nosferatu vs CHINO vs Derek Naivlys

IRS
Trick or Treat ! 5 vs 5 survivor series match
Team JBL vs Team The Rock
John Cena & Lestat/Titan & Don Robert de la Vega& Black Jay Brawler & Super Wrestler vs Edge & René Duprée & Crusher & Charming X-Treme & Goldust

Black Jay Brawler
JBL vs IRS, round 2, master of monsters: 5 vs 5
Mark Henry & The Maestro & The Boogeyman & The Shockmaster & Duke "the Drumpster" Drose vs The Great Khali & Papa Shango & Virgil & Henri Godwinn & Billy Gunn

Razor Ramon Hard Gay
Grudge Match
Shelton Benjamin vs John Cena

Shelton Benjamin
Tag Team Match
Johnny B. Brand vs Menace X & The Big Show
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 21:27

Moi je dit, un putain de grand bravo, c'etait vraiment un show de tout les diables. Tout les booker on fait un travail exceptionnel pour cette dure periode, c'est vraiment genial.

Je donne une mention spécial a Black Jay Brawler qui sait montrer qu'il a du talent dans le booking Smile Et aussi a IRS pour ce magnifique 5 vs 5. Franchement je dit chapeau.

En plus des booker qui ont vraiment tout donné, les segment son tres bien ecrit, et bien marrant, Ricky ^^. Et beaucoup beaucoup de surprise.

OBEy champion, les ceintures reviennent ^^ Bravo à Hard Gay. Mais aussi à tout les vainqueurs.

René qui motnre la trahison D'OBEY contre son leader au cheveux de feu. Ricky The Geek qui achete la OUSK. Kevin Nash qui rejoint Ousk, que de surprise, c'etait genial.

Et aussi, bravo a Homer pour ces magnifiques affiches Smile

Franchement, c'est un pépévé de feu. Et je continuerai a dire ce que j'en pense a chaque fois que je le lirais. Je ne resterai pas sur cette impression.




A deja : Super Wrestler, il degaine pas sa race ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 22:19

Un seul mot : B.R.A.V.O ! Bravo !

Même si je n'ai pas gagné, j'ai adoré mon combat, aussi bien le lire que de défier, HhH et B-Max ont su me donner un défi à la hauteur de mes attentes. Désolé de n'avoir pas pu défier dans de meilleures conditions, ça n'est que partie remise.

Tout les matchs sont très bons. Pour moi mention spéciale au 5 vs 5 tighrope match : un combat bien booké malgré une participation chaotique...

Mon intronisation officielle au sein de OUSK Smile Même si j'avais déjà lu le segment pour y apporter ma contribution, ça fait toujours plaisir à lire. ET puis le nouveau z'avatar et le nom en bleu, c'est la classe !
Treeeembleezz OBEY, avec Big Sexy dans ses rangs, OUSK devient plus puissant que jamais !! Razz

La MDWF n'est pas morte, et ce PPV en est la preuve.


Dernière édition par le 11.11.07 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 22:21

putain le ppv de folie !!
le meilleur depusi longtemps !!

des matchs bookés comme il le fallait, des choses qui changent et font avancés le schmilblick !! de belles affiches !

perso très content de ma soirée ! mais un peu crevé lol !


EDIT : Million Dollar Champion, Wall Street Champion & Hardcore-X Champion, finalement la WCF a réussi son invasion Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R.R Hard Gay

avatar

Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 22:30

Quel PPV mesdames et messieur, quel PPV...

Et je deviens Champ en plus, je sais pas quoi dire...Mon Dieu...les mots parlent d'eux même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 22:54

My god un maxi enorme PPV !
Des match de fooooooooooooooli, le 5 VS 5 booké a la perfection ( celui de IRS je parle ^^ ) le hardcore X super ! Pas mal violent ! Un gros coup qu'est la trahison de René sur Edge !
Je regrette juste que Lestat soit parti en 1er dans le match...On aurait put faire un départ un peu plus réussi rien que pour son personnage..M'enfin ! A moi d'assurer en tant que "last punisher in live "!

Maxi duble elvis suprem/10

PS: Merci Wolf de ton petit com's sur mon booking !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 22:56

PPV génial, peut être le meilleur jamais lu avec All About Money II.

Les matchs sont tous excellents. BJB se révèle de plus en plus comme un excellent booker avec deux très bons matchs, pour IRS c'est pas un scoop mais le 5 vs 5 est vraiment énorme: très bien foutu, beaucoup de clins d'oeils, de bonnes idées, je crois que tous les participants du match s'en sortent grandis et l'ensemble est cohérent et très agréable à suivre... mention bien aussi à Wolf et à tous les autres en fait.

Sinon je pense qu'il s'est passé plein de choses dans ce PPV: Ousk avec Nash et Ricky the Geek (toujours aussi bons vos segments) tous les champions ont changés, Cena confirme son importance grandissante, OBEY change de visage et Edge de coupe de cheveux...

Je pense qu'une nouvelle génération a pris les clefs ce soir... y parait que la MDWF va pas très bien, alors à vous d'assurer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edge

avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 23:05

@Black Jay Brawler a écrit:
My god un maxi enorme PPV !
Des match de fooooooooooooooli, le 5 VS 5 booké a la perfection ( celui de IRS je parle ^^ ) le hardcore X super ! Pas mal violent ! Un gros coup qu'est la trahison de René sur Edge !
Je regrette juste que Lestat soit parti en 1er dans le match...On aurait put faire un départ un peu plus réussi rien que pour son personnage..M'enfin ! A moi d'assurer en tant que "last punisher in live "!

Maxi duble elvis suprem/10

PS: Merci Wolf de ton petit com's sur mon booking !

Je sais pas comment Lestat va prendre cette élimination (bon, je le connais un peu, donc mal j'imagine Smile) mais je trouve ça pas si mal, s'il est éliminé en premier il reste quand même un bon moment sur le ring, son élimination n'est pas clean et elle est faite par son ennemi de toujours... la boucle est un peu bouclée, je pense pas qu'il était utile qu'il reste plus longtemps sur le ring et qu'il prenne du spotlight à des jeunes qui eux vont rester (toi notamment) puis c'est bien mieux qu'une fin 'anonyme' en plein milieu du match.

Voià moi j'ai bien aimé, enfin dramatiquement ça le fait pas mal... des fois faut un peu mettre son égo de coté, par exemple moi mon perso en prend plein la gueule ce soir mais je trouve que c'est une belle façon de terminer un cycle, notamment le coup des cheveux qui est assez symbolique.

(au passage vous pouvez virer la petite ceinture... ça va faire bizarre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvis Supreme

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 23:08

PPV Big Super Size !

Au début de ma lecture, je m'attendai à vivre le quatrième chapitre du Seigneur des Anneaux mais vous avez réussit dans vos matchs à donner une bonne intensité à tout ça, notemment le 5 Vs 5 qui a surment gagner sa place dans les BEST MOMENTS EVER de la MDWF.

Bravo à tous, un bon travail de groupe, une petite maxime pour la route: On vit ensemble, On meurt ensemble ! Et Pires dans l'histoire ?

...

Je me permets quand même de faire une petite Tribute To Lestat/Titan: Son départ mérite quand même d'être souligné voir surligné, avec tout ce qu'il a fait pour la MDWF, je pense que là Rome perd l'un de ses pavés. (Dédicace HG !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R.R Hard Gay

avatar

Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   11.11.07 23:10

@Edge a écrit:
@Black Jay Brawler a écrit:
My god un maxi enorme PPV !
Des match de fooooooooooooooli, le 5 VS 5 booké a la perfection ( celui de IRS je parle ^^ ) le hardcore X super ! Pas mal violent ! Un gros coup qu'est la trahison de René sur Edge !
Je regrette juste que Lestat soit parti en 1er dans le match...On aurait put faire un départ un peu plus réussi rien que pour son personnage..M'enfin ! A moi d'assurer en tant que "last punisher in live "!

Maxi duble elvis suprem/10

PS: Merci Wolf de ton petit com's sur mon booking !

Je sais pas comment Lestat va prendre cette élimination (bon, je le connais un peu, donc mal j'imagine Smile) mais je trouve ça pas si mal, s'il est éliminé en premier il reste quand même un bon moment sur le ring, son élimination n'est pas clean et elle est faite par son ennemi de toujours... la boucle est un peu bouclée, je pense pas qu'il était utile qu'il reste plus longtemps sur le ring et qu'il prenne du spotlight à des jeunes qui eux vont rester (toi notamment) puis c'est bien mieux qu'une fin 'anonyme' en plein milieu du match.

Voià moi j'ai bien aimé, enfin dramatiquement ça le fait pas mal... des fois faut un peu mettre son égo de coté, par exemple moi mon perso en prend plein la gueule ce soir mais je trouve que c'est une belle façon de terminer un cycle, notamment le coup des cheveux qui est assez symbolique.

(au passage vous pouvez virer la petite ceinture... ça va faire bizarre)

Pour le match retour, c'est quand tu veux Mr Edge Smile
Ton imagination manquera à la MDWF Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Million Dollar Pumpkins 2 - 11 novembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RAW - 26 novembre 2007 (Résultats)
» Survivor Series (RAW) - 18 novembre 2007 (Résultats)
» L'aide de 1 million dollar US promit du Cameroun à Haiti dans la tourmente
» ECW du 27 juin 2012 - Ted DiBiase VS Husky Harris
» ECW du 11 juillet 2012 - Ted DiBiase VS Crimson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: