AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Payback 16 Octobre 2007

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Qui ?
Willie Tanner
9%
 9% [ 1 ]
Kate Tanner
0%
 0% [ 0 ]
Alf
9%
 9% [ 1 ]
Alf
0%
 0% [ 0 ]
Alf
0%
 0% [ 0 ]
Alf
0%
 0% [ 0 ]
ou Alf
0%
 0% [ 0 ]
Hein ?
82%
 82% [ 9 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 21:40

Nous nous retrouvons dans le parking de la MDWF, alors qu'une voiture arrive. Un gros plan sur la plaque d'immatriculation nous permet d'identifier son propriétaire : B-Max. Elle se faufile dans les différentes allées... mais se retrouve d'un coup bloquée par un camion.

Après plusieurs dizaines de coups de klaxons n'ayant que pour seul effet de donner un début de migraine à B-Max ainsi qu'à tous ceux présents dans le parking, The Man Without Fear se décide à sortir de sa voiture. Il fait le tour du camion, essaie d'en ouvrir les portes, mais toutes sont vérouillées. Il examine alors un peu le camion, et se rend compte qu'il s'agit d'un camion de purge des fausses sceptiques. Se rendant compte qu'il ne pourra pas faire bouger le camion, il se décide de remonter dans sa voiture, sûrement pour faire demi-tour.
C'est à ce moment qu'une autre voiture arrive derrière celle de B-Max. Une plaque marquée « HhH » nous informe donc de son propriétaire. Se retrouvant à son tour bloqué, et reconnaissant son ami B-Max, il descend à son tour de son véhicule.


HhH : Hey B-Max, what's going on ?

B-Max : Yo Trips, écoute, ça fait un quart d'heure que ce camion me bloque, impossible de le faire bouger. J'allais faire demi-tour.

Alors que les 2 lutteurs allaient chacun remonter dans leur véhicules respectufs, le moteur du camion se met en route.

B-Max : Ah ben c'est pas trop tôt, allez bouge le ton camion, asshole !!

On entend la porte conducteur s'ouvrir, et un homme en sortir. Il fait le tour derrière le camion, puis monte sur le toit. La combinaison blanche ainsi que le masque qu'il porte ne permette pas de l'identifier.

HhH : Mais qu'est ce qu'il fout ? Oh, toi, tu le bouges ton camion, ou t'as besoin d'aide ?

HhH et B-Max s'avancent vers cet homme. C'est à ce moment là qu'il se saisit d'un tuyau assez imposant. Il pointe ce dernier vers les 2 lutteurs, une main sur la poignée servant apparemment à ouvrir la pression.

B-Max : Et qu'est ce que tu crois faire avec ça ?

Pas impressionnés pour un sous, nos 2 lutteurs continuent de s'avancer vers l'homme sur le camion. C'est alors qu'il abaisse la poignée, et, quelques secondes plus tard, un jet puissant de.. oh mon dieu... un jet puissant... d 'excréments est puissament projeté !! N'ayant peu eu le temps de réagir, B-Max et HhH s'en retrouvent entièrement couverts !! Essayent de fuir, les 2 glissent et se retrouvent face par terre à plusieurs reprises. Au bout d'une dizaine de seconde, une fois les 2 lutteurs totalement couverts, le jet est enfin arrêté. B-Max et HhH sont dégoulinants, et on peut lire sur leurs visages, un profond dégout. Essayant de s'éssuyer, ils se jettent chacun un regard, puis fixent en même temps l'homme toujours sur le camion. Il a maintenant enlevé son masque, et libéré sa cheveulure de sa combinaison. C'est Kevin Nash !! Il arbore un énorme sourire en regardant le résultat de son action. Voulant se jeter sur lui, B-Max et HhH trébuchent encore une fois, alors que le camion démarre. Kevin Nash, un grand sourire aux lèvres, s'éloigne, toujours sur le camion, faisant des signes de la main aux 2 lutteurs.
Se redressant difficilement, B-Max et HHH se jurent de faire payer ce coup à Nash !!


Coupure immédiate !

MAIS !

Ca reprend de suite.

Hello everybody, aujourd'hui, c'est PAYBACK, et un bon nombre de surprise vous attend sûrement au tournant, mais aujourd'hui, débutons cette émission en coulisse, plus précisément dans les vestiaires d'OBEY où un beau remue-ménage se fait entendre, mais ne perdons pas plus de temps et allons jeter un coup d'oeil trés discret à la situation.

Polak : Yo yo yo, la rage polonaise mec !!

Fathom : I'm the Rated F superstars guella !!!

Polak : Je suis le Polonesch Trippler mec !!

Fathom : IF YOU SMELL WHAT THE FATHOM IS COOKING !!!!

Le Groupe : Putain, ça c'est la classe, on devient des membres d'OBEY !! YO YO YO LA RAGE POLONAISE !!!

C'est avec agacement, que René Duprée, B-Max ou encore Charming Rémi qui se trouvent dans la meme salle, supportent les deux énergumènes, leurs cries et leurs agitement les mets bien mal à l'aise, on serait prêt à se demander si l'un d'eux ne ressent pas de la colère. Polak & Fathom continuent avec enthousiasme à jouer les OBEYIENS de base, mais René Duprée finit par intervenir, ce cirque ne peut pas continuer comme ça éternellement.

René : Bon ça suffit là les jeunes ... Vous croyez que parce que vous êtes devenus des membres du clan le plus cool de toute l'histoire de la MDWF vous avez dépasés vos rêves ? Alors laissez moi ous dire que si vous voulez poursuivre votre rêve vous feriez mieux de mettre le hola. Quand nous sommes arrivés, nous avons fait profil bas et avons montrer ce que nous fallions sur un ring. Si vous voulez éviter de vous faire virer d'ici je ne vous donnerais qu'un seul petit conseil ... Enlevez vos putain de pieds de la table basse en véritable ivoire !! Bon allez comme vous êtes un peu idiots, vous feriez mieux de ne pas vous faire remarquer, et pour cela faites un peu profil bas et ramenez des victoires. C'était la minute conseil du français des jeux.

Polak : Nan mais c'est qu'il me commanderai le mangeur d'escargot !!!!

Fathom : Arrête un peu Polak, il est comme qui dirait un être supérieur ici, enfin surtout pour toi. Je suis quand le grand Fathom, et un seul homme peut me juger, et cette homme est DIEU. Je n'ai peur de rien ni personne, et rien ni personne ne peut décider à ma place de quelconque tenue à prendre.

B-Max à l'entente des paroles de Fathom, qui se considère comme quelqu'un qui ne ressent aucune peur. B-Max prend ça comme un affront, et fait face à Polak.

B-Max : Hey oh, toi là, Fathom, pour qui tu te prends ? Tu sais au moins ce que c'est de ne ressentir aucune peur, toi qui n'a jamais eu l'occasion de frissoner ne serait-ce qu'un peu ? Tiens, là par exemple, tu ne serais pas entrain de te dire que tu aurais mieux fait de te taire ? Tu m'appréhendes ? C'est la même chose qu'avoir peur mon gars, désolé de te l'apprendre.

Fathom : A mais en fait, vous avez decider de nous emmerder.

René : De vous emmerder ?? J'ai l'impression qu'on y arrivent presque aussi bien que vous ... Mais soyons clairs, ici, nou sommes tous sur le même piédestal, enfin pas nous mais c'est une autre question. Le fait est que je respecte Edge, The Rock, Max, Crusher, Rémi et MVP. Et la réciproque est vraie. C'est pour cela que nous avons tenus si longtemps. Mais pour le moment, tant que vous ne nous respectez pas, je ne vous respecterez pas. Si vous ne voulez pas être un clan dans le clan, changez d'attitude le plus vite possible.

B-Max : Si Crusher était là, il vous en aurait déjà foutu une belle... Heureusement que moi et René sommes civilisés.

Le Groupe : DEGAINEZ VOTRE RACE !!!!

La porte se calque immédiatement. C'est Juachim qui arrive tout transpirant, l'atmosphère qui était en ébullition, fini par se calmer, René & Max reprennent alors leurs places, et leurs activités comme si de rien n'était. Juachim lui, essaye bien de dire quelque chose, mais il a tellement couru ( enfin, c'est ce qu'on croit ) qu'on ne comprend absolument rien.

Juachim : Elle ... elle ... arrivé ? ... vestiaires ???

Polak : Qu'est ce qui a ? Tu as vu Don Robert en slip c'est ça ? Je sais sa doit faire peur !!

Juachim : Noon ... non, A ... A...

Fathom : Armando en slip ??

Polak : Hakunamatata ?

Fathom : Alex Twin a appris a catcher, non c'est impossible !!

Juachim : ALIIIIICE !!! Vous avez vu Alice ?

Le Groupe : Pourquoi on aurait la Bi-Atch de la OUSK ?

Juachim : Tu parles encore une fois d'elle comme ça, et je te jure que je te broie les noix avec deux briques.

Charming :… Alors Juachim? On a un faible pour les membres de la OUSK ? Fait attention à ce que Hard Gay ne t’attende pas au tournant. De plus, Alice… Je préfère me taire, mais tu sais ce que je pense je croit.

Juachim : Qu'est ce que tu as dit toi ? Lover à deux balles ? Tu veux qu'on se la donne hein ?

Charming : Lover à deux balles… Si tu le dis, mais garde un peu ton calme déjà, je ne disais que la vérité sur cette mocheté qu’est Alice. Et maintenant tu vas faire quoi j’ai insulter ton thon ? Hein ? Si tu veux je peux continuer, ho, mais alors ? Tu deviens tout rouge, qu’est ce que tu vas faire ? Tu vas exploser, comme ton amour pour cette chose à exploser ? Je voit d’ici les enfants, enfin non, je ne préfère pas y penser, ce serais un désastre total…

Juachim : Nan mais je rêve ? Tu te prends pour qui hein ? Retire tout de suite ce que tu as dit sur Alice espèce de raclure. Perdant de première ZONE !!! Mais regardez moi cette tâche qui se la joue. Tu te crois bien malin hein ?

Charming : Bien sur que je me croit malin, depuis que je suis chez OBEY je ne fait que ça, et quoi que tu fasses tu devras prendre « l’attitude OBEY », là on dirait un bon samaritain qui sympathise avec l’ennemie !

Juachim : Oué oué, fait le malin, c'est pas comme si c'était de ta faute que votre organisation a perdu les ceintures par équipes. Comme de par hasard, René te file sa ceinture, et à peine une première défense et tu la perds. GROS PERDANT !!! GROS PERDANT !!! Et encore si sa ne suffisait pas, tu te trimbale avec ta mocheté de Marine, nan mais le goût je sais que c'est pas donner à tout le monde, mais de là à prendre le premier thon venu, je te croyais irrésistible. Tu es irrésistiblement con oui.

Charming : Mouhahaha, mocheté ?! Marine viens ici deux minutes s’il te plaît…

Marine se lève et se rend aux côtés de Charming qui l’attrape par la taille

Charming: Regarde, les cheveux longs blonds, des dents blanche comme tu n’en a jamais vu, de grands yeux bleu qui ressortent très bien, pas grosse, pas trop grande et tout ce qu’il faut là où il faut. Tu dis des bêtises sans t’en rendre compte mon pauvre, tu t’es plié sous la colère voilà tout… Moi je reste calme, les sous-merdes je ne m’en préoccupe même pas comme tu as pu le constater…

Juachim : Nan mais j'ai compris, ici on a le droit de ramener n'importe qui, René bientôt va se ramener avec le gars de la pub pour roquefort, vous serez tous très content, et moi je veux ramener Alice ici, et vous la jouer Rebelle ? Ok OK j'ai compris, vous ne voulez pas d'elle ? Et bien moi, je vais aller la chercher quand meme !!! Je vais la ramener ici, et vous serez tous dégoûter, écoute Charming, je crois que tu ne sais pas à qui tu t'adresses, moi avant j'étais sur Yahoo Chat, alors c'est pas le mec qui passe sur Caramail pour se la jouer Kéké & BG qui va m'apprendre a vivre. Regarde pauvre tache ce que c'est qu'un vrai LOVEUR. ALICE JE VIENS A TOI MA BELLE !!!!

Juachim sort à toute vitesse de la salle, laissant toutes les personnes du vestiaires perplexe, René & B-Max ne peuvent s'empêcher de penser à voix hautes, et de dire qu'ils sont tombés sur un bon gros tas de débile. Ce qui fait réagir Polak & Fathom.

Coupure immédiate.

Money… it's a crime
Share it fairly, but don't take a slice of my pie
Money, so they say
Is the root of all evil today
But if you ask for a rise it's no surprise
That they're giving none away !


«Money» de Pink Floyd retentit dans l’arène, encore une fois ce soir pleine à craquer ! La caméra balaye la foule qui est très chaude ce soir, ainsi que le tout récent décor de Payback, tout signe extérieur de richesse devant. Une chose ne change pas, c’est le traditionnel lâché de billets à l’effigie de Ted Dibiase dans la foule, qui je le rappelle sont échangeables contre certains produits du merchandising comme un petit poney en peluche avec les initiales de Ted Dibiasé dessus ( Comme c'est classe ) . On peut lire ça et là sur les pancartes des petits mots tels que « Vive ALF !! », «Vive ALF !!! », « ALF = JBL » ou encore « OUSK c’est mérité ». Oh et une belle « Razor Ramon Hard Gay stoled my heart ». La salle est fin prête et les hostilités vont bientôt commencer retrouvons nos commentateurs favoris !


Carl : Bonsoir chers amis, bonsoir Jean et bonsoir Raymond !

Jean : Bonsoir à tous et bienvenue pour ce show !

Raymond : Vive la MDWF, et à bas ceux qui imitent bande de cons !

Jean : Ouah ouah ouah !!!

Raymond : Ok Jean a pété un plomb ! Passons de suite au début de l’émission !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 21:40


La salle est plongée dans l'obscurité. "My mother says" demarre. Les percusion et le sythé commencent à jouer puis, peu après, les lumieres le long de la rampe clignotent lentement pendant que Carlos, sous le titantron mais les bras en croix comme un chanteur motivant les spectateurs tout en bougant la tête.

Lorsque le reste des instruments se lencent, Carlos descend rampe dans la meme position. une fois sur le ring, il intensifie les mouvements de ses bras puis saute sur pce avec le poing en l'air toujours en rythm avec la musique.

Santa Maria...
Le Renard arrive au galop sous le Millio’Tron, son cheval noir, qu’il appelle singulièrement « La Tornade », se cabre, et Don Robert salue le public de la main.
Puis il se dirige au pas jusqu’au ring, une rose entre les dents.
Il fait le tour, épiant avec intérêt le public, et jette son dévolu sur la plus jolie spectatrice du premier rang, lui offrant avec charme sa jolie rose rouge.
Puis il jette un regard de défi vers le ring, arrache son pantalon et sa chemise pour dévoiler sa tenue de combat, attache son bandeau noir sur ses yeux, et saut d’un bon prodigieux par-dessus les cordes, pour atterrir avec grâce sur le ring.
Puis il exécute un petit pas de flamenco avec un « Olé ! » qui va bien et semble ensuite attendre le combat avec impatience, sa rapière de duel dans la main
.

Jean : Pff, encore un match sans goût...

Carl : Ho c'est bon la hein Jean, on sais que tu n'aimes pas les Punishers mais bon...

L'arbitre fait les vérifications habituelle et le match commence tout de suite, Carlos ne perd pas de temps et porte une clothsline sur Don Robert qui tombe mais qui se relève aussi vite, Carlos revient en courant et Don Robert lui porte son « Supassement De La Vega », laissant échappé un petit « Olé » ! Carlos se relève, il court encore une fois, une erreur peut-être ? Et bien oui ! Don Robert lui porte un spear ! Carlos est plié en deux au centre du ring, Don Robert nous fait une petite démonstration de Flamenco, pour ensuite porte une One Leg Boston Crab à Carlos, Carlos qui en avait pris plein les abdos, en prends maintenant plein le dos ! Il rampe, cherche les cordes, il va les touchés,,, Non ! Don Robert le ramène au centre ! Puisant dans ses dernières forces, Carlos parvient à repousser Don Robert, il est néanmoins mal en point, Don Robert est étonné, et ne voit pas arriver Carlos qui lui porte un Face Crasher, Carlos monte sur la troisième corde, Don Robert se relève, et Carlos lui porte un majesteux Missil Dropkick ! Carlos « se la pète », il a mit un Punishers par terre, il se retourne, mais Don Robert est déjà debout, il fait un pas de Flamenco pour distraire Carlos et finit en lui portant une titantesque Closhtline, il relève Carlos et lui porte un double arm DDT ! Il le relève à nouveau, mais Carlos le repousse, il est déjà sur la troisième corde, par en descente du coude sur Don Robert qui est debout, mais ce dernier le bloque et lui porte un Chockslam!!!!

Raymond : Jean, avoue que Don Robert nous donne du spectacle !

Jean : Pfff, Carlos Fisher même moi je serais le battre!

Et le match reprend de plus belle, Carlos est à terre, Don Robert est sur la troisième corde et lui porte une descente du coude,,, Mais non! Carlos n'est plus la ! Don Robert s'éclate violemment au sol, Carlos le relève et lui porte une suplex, puis une autre, puis encore un autre ! Trois suplex d'affiler, Don Robert en a prit pour son grade. Carlos relève Don Robert et le place debout au centre du ring, il se projète dans les cordes et part pour son Flying Head Shoot, il le porte ! Mais non ! Don Robert le contre en DDT ! Cela fait une « double prise », les deux adversaires sont KO au centre du ring, Carlos par le DDT et Don Robert par le spear. Carlos se traine difficilement et place son bras sur Don Robert et tente le tomber:

1...
2...
Tro..

Non ! Bernardo a placer le pied du « renard » dans les cordes, le match peut donc reprendre, Carlos se projète dans les cordes, mais Bernardo, encore lui, lui attrape le pied, Carlos tombe la tête première, Don Robert pendant ce temps s'est relever, et c'est partit pour la chevauché infernale ! Don Robert tourne, tourne, Carlos hurle hurle, mais Don Robert lâche la prise pour placer son adversaire dans le coin, il part dans le coin opposé et porte son « ouh ça fait mal » ! Il tente le tomber:

1...
2...
TROIS!


Victoire via pin fall: Don Robert De La vega !

Raymond: Et voila une belle victoire pour Don Robert de la Vega !

Jean:Et encore une défaite pour Carlos Fisher…

Raymond: Et magnez vous, ce soir y’a la Star Academy !

Jean:Quoi ?

Raymond: Euh… ya la rediffusion de Hot Shots !

Jean:Ah ouf !

Raymond: Bon voila la suite !

La salle s'assombrie et des lumières vertes viennent éclairer l'entré quand soudain des explosions jaisse de la scène et " Getting Away With Murder " se met a jouer tandis que The Criminal fait son apparition sous les hués de la foule. Puis arriver sur le ring il enjambe les cordes et fait quelque poses musculaires tel un narcissique. Ensuite on lui apporte un micro.

Raymond: Revoilà notre sadique criminel, nous fera t'il encore une autre démonstration de son nouveau concepte?

Jean: Malgré la brutalité de l'évènement de la semaine dernière, je dois avouer que j'aime bien son petit jeu.

Carl: Alors si je comprend bien tu adore voire des pauvres gens sans expérience se faire torturer dans une cage? Mais tu es completement singlé.

Jean: JE NE SUIS PAS SINGLÉ NE ME TRAITE PAS DE SINGLÉ!!!

Raymond: Calmez vous les gars Crusher va prendre la parole.

Pendant ce temps sur le ring...

Crusher: Bonsoir a tous mesdames et messieurs et bienvenue une fois de plus a "5 minutes in Jail". Alors j'espère que vous avez apprécié le spectacle de la semaine dernière et que cela ne vous a pas terrorisé au point de vous empêcher de relever le défis de cette semaine cela serait dommage. À présent veuillez faire déscendre la prison!

Les techniciens s'exécutent aussitot et vous connaissez déja la scène, un trappe géante s'ouvre au plafond et une cage vient encadrer le ring laissant les fans criers a pleins poumons.

Crusher: Donc voilà une bonne chose de fait, alors qui osera relever le défis du gardien de la prison cette fois ci?

Soudain tout les fans se mettent a se bousculer et a crier...

[Moi! Moi! Non prend Moi!]

Crusher: Serais ce toi?

Mais l'homme qu'il vint de pointer se cacha en arrière de sa mère.

Crusher: Ou toi peut être?

Cependant l'homme étant trop vieu, il ne pouvait relever le défis.

Crusher: Eh bien il n'y a personnes qui veut relever mon défis peut être que vous n'êtes qu'une bande de...

Mais tout à coup, la musique de Kevin Nash, le Big Daddy Cool retentit dans l'arène toute entière ! Il se dirige vers le ring, ouvre la porte de la cage, entre et va face à Crusher...

Crusher: Je suis désolé pour toi Nash, mais ce challenge est uniquement reservé au public... Tu penses que parce-que tu es grand et fort tu peux résister à ce challenge ? Tu peux le penses si tu veux, mais tu ne prouveras rien du tout...

Crusher est coupé par la musique "The Man Without Fear" de B-Max !! Et l'homme sans peur apparaît en-dessous du Milliotron ! Il dévisage Nash de là où il est...

B-Max: Tu voulais un challenge, Nash ? Pourquoi tourner autour des membres d'OBEY et ne pas venir directement me voir ? Après Duprée, maintenant Crusher... Me craindrais-tu, finalement ?

Nash s'avance de quelques pas semblant dire à B-Max "Viens, je t'attends", mais Crusher lâche son micro et porte une clothesline dans la nuque de Kevin Nash !! B-Max accourt sur le ring et les deux hommes donnent des coups de pieds au Big Daddy Cool qui est au sol, les deux rélèvent au bout d'un moment Nash qui ne tient plus sur ses jambes... B-Max se place derrière lui et lui porte un reverse DDT enchaîné d'un reverse Dragon Sleeper, c'est sa prise de finition, THE DROP OF SOUND !! B-Max applique le plus de pression sur son adversaire qui essaie de se débattre tant bien que mal, les divers coups de Crusher ne l'aident pas... La sécurité finie par intervenir et sépare B-Max et Nash, ils forcent B-Max à retourner d'où il est venu... Kevin Nash quant à lui regagne les vestiaires après une autre embuscade de l'homme sans peur...

Carl: Quels gens mal honnêtes ces membres de OBEY.

Raymond: Toute fois je commence a trouver cette rivalité plutot interressante concernant B-Max et Kevin Nash.

Jean: Bref, je crois que Crusher vient aussi de s'attirer des ennuis.

Après cette scène, Crusher se secoue un peu et reprend le micro.

Crusher: Hmmm! Hmm! Bon, veuillez m'excuser pour ce petit problème technique alors ou en étais je?...Ah oui c'est vrai il me faut un volontaire alors voyons voir.

The Criminal descend du ring et demande a Carlos de mettre le prix de 250$ en place puis il se dirige vers la barrière de sécurité. Mais cette fois ci il ne perd pas de temps et choisie le premier homme qu'il voit et il sagit d'un type vêtu comme un Punk les cheveux long rouge et noir alors la sécuriter le laisse passer et lui ainsi que Crusher entre dans la prison.

Crusher: Enfin voilà un volontaire qui ne manque pas de courage, alors mon vieu comment te nomme tu?

Volontaire: Je me nomme Cassidy Simon et je viens de...

Crusher: Bon, bon, bon! Je ne t'ai pas demander d'ou tu venais mais bien comment tu t'appellais est ce bien claire? Alors Cassidy quel age as tu?

Cassidy: J'ai 24 ans et tout mes dents!

[Acclamation de la foule pour Cassidy]

Crusher: Eh bien c'est ce que nous allons voir une fois que j'en aurai terminé avec toi.

Le Punk se met alors a dévisager le monstre.

[Huement de la foule pour Crusher]

Crusher: Ne me regarde pas avec ces yeux là mon pote car toute fois si tu parviens a frenchire cette porte tu remportera ce fabuleux prix de 250$ que voilà.

Le caméraman fait donc un gros plan sur Carlos qui montre le prix tandis que le monstre lui, dépose le micro et donne le signal a l'arbitre pour que ce dernier sonne la cloche et lance le compte a rebour.

[5:00]

Jean: L'heure du massacre a sonné!

Raymond: Mais ce jeune homme en encore toute sa vie devant lui, il n'a aucune idée dans quel foutoire il vient de s'embarquer.

Carl: ALLEZ CASSIDY TU PEUX L'AVOIR!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 21:42

Crusher ne quitte pas des yeux le jeune Punk qui commence a sautiller de tout les cotés en essayer de déstabiliser le géant avec son jeu de jambe mais cela n'a que pour effet de provoquer la bête et cette dernière tente une corde a linge sur Cassidy Simon qui parvient a le déjouer avec grande facilité et donne une tape derrière la tête de Crusher afin de se moquer de lui. Par contre le colosse riposte avec un coup de coude une fois de plus déjoué par le punk qui commence a afficher un petit sourire en coin sur son visage couvert de percings. C'est alors que Simon se jette a l'eau et attaque "The Criminal" avec une séries de coup de pieds sur les tibiats et Crusher tombe alors sur un genou. Cassidy profite alors de cette occasion pour saisire les clefs mais Crusher a été plus vite que lui sur ce coup et lui attrape le bras puis enchaine avec une terrible droite en pleins visage. Le pauvre type et éttendue par terre et se tien le visage en laissant entendre des cries de douleurs. Cependant le monstre ne s'arrête pas là, il saisie Cassidy par les cheveux puis par la ceinture et Criminal Press en plein au centre de ring.

[4:12]

Carl: C'est ce qu'on appelle un renversement de situation.

Jean: Oui en effet mais n'empêche que ce Simon nous a montrer une superbe démonstration de rapiditer.

Raymond: À présent cela m'étonnerait qu'il nous refasse ce coup, il est dans l'oeil du criminel!

De retour au matche, le punk se relève tranquilement en se tenant le ventre puis il se remet finalement a sautiller puis tourne une fois de plus autour du "Criminal" qui le regarde faire avec un léger sourire démoniaque. Alors la bête fonce sur Cassidy mais ce dernier surprend la foule en esquivant l'attaque du colosse et lui fait un cloche pied qui envois Crusher tête première contre les barreaux.

[OUAIIIIIIISSSSSS!!!!!]

La foule est en délire et ils supportent tous le jeune homme qui lève les bras pour remercier la foule sans appercevoir Crusher qui se retourne vers lui doucement le visage rouge couvert de sang. C'est a ce moment là, que Cassidy se retourne vers le gardien et se prend un puissant Big Boot en plein visage ce qui fait virvolter plusieurs percings du jeune punk.

[3:26]

Jean: Arrêtez ce matche cela divient terrible!

Raymond: Jean sois un homme veut tu?

Du popcorne, des arachides et du soda volle autour de la tête de Crusher sous les huements terrible du public annéhentie par ce spectacle, mais "The Criminal" s'en fiche completement et exécute un Finishing Leg Drop sur Cassidy qui a la bouche remplis de sang. Ensuite le gardien releve son prisonnier puis place sa tête entre les jambes et effectue un Cross Power Bomb a pleine propulsion contre les barreaux. Simon se tord dans tous les sens quant soudain, Crusher fixe la camisole de l'homme sur laquel on peux y voir le "A" de anarchy et l'arrache en un coup tout juste avant d'éponger le sang de sur son visage avec ce dernier. Le colosse montre ensuite le vêtement au public et l'attache après l'un des barreaux puis demande un briquet a son pote Carlos qui lui remet avec joie.

Carl: Mais que va t'il faire?

Il allume donc le briquet et met le feu au chandaille en admirant le spectacle avec grand divertissement.

[BOOOUUUUHHHHH!!!]

Simon remue finalement un bras puis l'autre et se tien après les cordes afin de se relever.

[2:30]

Tout a coup Crusher le remarque et tente de le relever mais le punk exécute un Low Blow de toute ses forces dans les bijoux de famille du monstre et s'accroche après les clefs afin de s'en emparrer. Le colosse est par terre les deux mains sur les co****** tandis que Cassidy rampe vers la porte pour la victoire. Le public tapent des mains et encourage le type alors ce dernier pose la main sur...

La première corde...

puis le seconde...

Pendant ce temps Crusher pose un pied par terre et se relève tranquilement en se tenant toujours les roubignolles.

Et Simon se relève finalement en s'aidant de la dernière corde et ca y est presque...MAIS NON! "The Criminal" a une fois de plus interrompue le challenger avant la victoire, il le tient par les cheveux et le tire vers l'arrière puis lui donne un coup de pied dans le ventre.

Raymond: Arrg! Je déteste quand cela arrive!

Carl: C'est la seconde fois que nous retenons notre souffle aec l'espoire de voir un fan remporter le prix.

Jean: Pour être honnête avec vous messieurs, je doute qu'avec Crusher comment gardien, que cela arrive un jour.

[1:21]

The Criminal pousse Simon et celui ci attérie contre le coin du ring. Mais pas de répis pour le volontaire, ce dernier a droit a une série de Back Chop tous plus fortes les unes que les autres de la part de Crusher et ce dernier termine avec un énorme coup de tête en plein sur le front en sang de notre Cassidy qui devient alors presqu' aussi moue qu'une nouille. Alors notre monstre soulève sont challenger et le pose sur le coin va t'il faire son BONE CRUSHER? Non, a la grande surprise de tous, il glisse sa main dans sa poche droite et en ressort...

Carl: Une paire de mennotte?

Raymond: Hey frenchement ce n'est pas juste!

Jean: Comment voulez vous que Cassidy Simon ai une chance de s'en sortire avec ca?

La rage du public se fais entendre de plus en plus et Crusher pose donc le pied sur la première corde...Puis la deuxième et la troisième. Une fois au sommet avec le punk, la bête empoignent les bras de sa prisonnier et le mennotte au dessu du coin après les barreaux au plafond de la structure de métal. Pris comme un rat, Cassidy revient a lui et se met a gigoter dans tout les sens mais Crusher regarde la scène en rigolant puis glisse sa main cette fois ci dans sa poche gauche de la ou il en resort, une bombe de peinture bleu et la montre au public.

[YOU SUCK! YOU SUCK! YOU SUCK! Se fait entendre a travers l'arêna]

Simon invulnérable face a cela lance un regard qui supplie "The Criminal" qui lui insensible, se met a brasser la canne puis asperge le punk avec cette dernière. Une fois qu'il eu terminer, le caméraman fais un gros plan sur le torse du volontaire et le mot "OBEY" y apparait.

[0:15]

Fière de son oeuvre, Crusher admire le tableau avec satisfaction puis il se dirige vers la sortie, ouvre la porte et salut sa victime avant de descendre du ring et rejoindre son manager.

[0:02]

[0:01]

[0:00] *BIIIIIIIIIIIPPP*

Carlos Santana lève le bras de son poulain en signe de victoire et deux arbitres entre dans la cage pour aller décrocher le pauvre Cassidy Simon. Et nos deux compagnons remballent l'argent et quittent les lieux après avoir donner la bombe de peinture a un petit garçon déguisé en Crusher.

Carl : Ok.

Jean : Et si on passait à la suite ?

Carl : C’est un épisode de Alf qui arrive la ?

Raymond : Euh … Non je crois pas.

Carl : Putain c’est nul Sad

Jean : Pleure pas Pénélope.

Carl : Quoi ?

Raymond : Qui ?

Jean : Non rien…

Carl : Prochain match les oiseaux !


GO !!

Can you feel it, the perfect day
Scratch the leaved, the paper tears
The world I'm feeling start giving away
A perfect day, a perfect day

Suddenly your rule the universe
Everything was shapeles is now clear
I visualize like a drop of sound
I am The Man Without Fear

La musique de B-Max retentit dans l'arène toute entière... Ce dernier apparaît en dessous du titantron... Il sourit... Purity apparaît à ses côtés. B-Max montre du doigt sa ceinture se trouvant autour de sa taille, puis ils s'avancent tranquillement vers le ring narguant les quelques fans tendant leurs mains... Ils montent ensuite sur le ring passant entre la 2ème et la 3ème corde, Purity elle passant entre la 1ère et la 2ème, B-Max fait son taunt sur le coin droit pendant que Purity elle, va en faire autant dans le coin opposé... B-Max enlève la ceinture de champion par équipe de sa taille et la lève pour la présenter à la foule... Il descend ensuite du coin, et rejoint sa manageuse... B-Max et sa compagne attendent alors le début du match.


Ready steady can't hold me back
Ready steady give me good luck
Ready steady never look back
Let's get started ready steady go

Et c'est The GTO qui fait son apparition,
Accompagné de sa "bécanne",
Il s'avance vers le ring, en fait le tour,
Descend de sa moto puis monte sur le ring,
Monte sur la deuxième corde d'un des coins et salue la foule!


La musique de B-Max retentit dans l'arène toute entière... Ce dernier apparaît en dessous du titantron... Il sourit... Purity apparaît à ses côtés. B-Max montre du doigt sa ceinture se trouvant autour de sa taille, puis ils s'avancent tranquillement vers le ring narguant les quelques fans tendant leurs mains... Ils montent ensuite sur le ring passant entre la 2ème et la 3ème corde, Purity elle passant entre la 1ère et la 2ème, B-Max fait son taunt sur le coin droit pendant que Purity elle, va en faire autant dans le coin opposé... B-Max enlève la ceinture de champion par équipe de sa taille et la lève pour la présenter à la foule... Il descend ensuite du coin, et rejoint sa manageuse... B-Max et sa compagne attendent alors le début du match.

Et le match débute, les deux lutteurs se tournent autour... et B-Max passe a l'attaque. Il tente d'agriper Okuda, mais celui-ci se défait de l'homme sans peur, s'en éloigne de quelques pas, puis lui envoie un kick direct dans le ventre. B-Max se tient le ventre, un peu surpris. Puis il repasse a l'attaque, il tente a nouveau le contact, et une fois de plus, GTO s'en dégage, mais cette fois B-Max ne lui laisse pas le temps de contre-attaquer, il se jette sur lui avec une Clothesline rageuse qu'Okuda esquive en se baissant, puis se retourne et lui porte un nouveau Kick. Encore un... Et non, B-Max l'attrape au vol, et voici le professeur dans une bien mauvaise posture... Et non, car le voici qui s'élance pour un Enzuigri ! Que B-Max esquive a la dernière seconde. Max fait les gros yeux ( il ressort d'une séance avec The Rock ) tandis que GTO a un léger sourire en coin. B-Max a retrouvé son serieux, cette fois il y va pour de bon, il a l'oeil du tigre et ça se sent. Et il attaque a nouveau. GTO essaie de passer outre l'attaque, mais Max l'enferme vivement dans un Headlock. GTO a bien appris ses leçons, il donne quelques coups de coudes dans la ventre de son adversaire, puis se projette dans les cordes pour faire lacher prise a Max, ce qui est réussit. Mais voici Max qui revient a la charge en meme temps qu'Okuda cherche a reprendre la tête, B-Max lui rentre dedans avec un Shoulder Block. il s'arrete sur place a regarder sa victime un instant, puis il se projette a nouveau dans les cordes, GTO roule sur lui-même et Max saute par dessus lui. Max rebondit a nouveau dans les cordes, et cette fois c'est GTO qui saute haut au dessus de son adversaire. Max rebondit a nouveau et GTO le reception en Dropkick... NON !!! B-Max s'est tenu aux cordes, et GTO s'écrase au sol. Max en profite aussitôt et se jette sur lui avec un Elbow Drop. Il enchaine en saisissant les pieds de son adversaire et... Haas Of Pain ! Superbement porté, voici GTO qui souffre sous l'effet de cette violente prise de soumission. Et les cordes sont loin mon petit, ta seule chance de survie est de tapper le sol, ou de repousser ton adversaire a la seule force de tes jambes... Et ca va faire mal. Et c'est ce que tente de faire Okuda, maigre tentative qui ne parvient pas a destabiliser B-Max. Deuxieme... Toujours sans succes, ça semble peine perdue. Sa main tremble au dessus du tablier du ring. Mais que voici une autre possibilité qui se présente au japonais, regarde ce qu'il y a si près de ta tête... La cuisse de B-Max, Okuda s'en approche légerement et... La mord a pleine dent ! Max laisse échaper un cri de surprise et lache sa prise. L'arbitre réprimende Okuda, mais celui-ci n'en a rien a carrer, il se tient le dos, la prise de max a laissé des séquelles apparemment. Rageur, Max se retourne pour aller a nouveau en découdre et... VLAN ! Superkick de la part de GTO. Les deux lutteurs s'effondrent. Quelques secondes s'écoulent, et GTO est debout. Il grimpe sur la troisième corde... Mais B-Max est debout, et le voici qui se précipite a la suite de GTO. Il est sur la deuxième corde... Et le voila qui envoie des droites dans la tête de GTO, encore. Et encore. Mais GTO réplique, un atémi. Une droite. Un coup de boule. GTO se met maintenant debout. Il est sur la troisième corde, Max sur la deuxieme... DIVING HURRACANRAMA !!! Sublime moov' de la part d'Okuda. Mais il ne s'arrete pas la, le voila qui court a nouveau, saute sur la troisieme corde et... Moonsault ! Quel Enchainement, le voila qui couvre son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 21:43

1...
2...

NON ! B-Max s'est dégagé au dernier moment. GTO semble un peu irrité, mais il ne perd pas de temps. Il relève Max et le projette dans les cordes. Il le receptionne sur ses épaules, et... BrainBuster ! Et GTO enchaine rapidement sur un Headlock. Tout semble finit pour B-Max. Seulement... Hé oui, les cordes ne sont pas loins. Max progresse lentement, tend les bras vers les cordes... Il les frole du bout des doigts. Mais GTO repère le danger, il casse la prise de lui-même pour garder l'initiative et applique une descente du coude sur l'épaule de son adversaire. Il le relève rapidement et le projette dans les cordes, mais Max semble en avoir marre d'être malmené. Il renverse la projection, puis se baiise pour recetionner son adversaire. Mais celui-ci s'arrete juste devant lui et lui donne un coup de pied dans la tête. Il retourne courir en arriere dans les cordes, mais B-Max l'accueil chaleureusement avec une énorme Clothesline. Les deux lutteurs se relèvent péniblement, et Max donne un énorme coup de poing dans la tête de GTO qui manque de tomber. Il l'attrape maintenant par le bas des jambes et le soulève pour porter un Flapjack... Sur les cordes ! GTO titube en se tenant la gorge pendant que l'arbitre réprimande l'homme sans peur. Mais celui-ci s'en contrebalance et grimpe sur la deuxieme corde, puis attend que GTO se tourne vers lui pour porter un Diving Shoulder Block. B-Max fait signe qu'il va en finir. Il projette GTO dans les cordes, puis le réceptionne dans une sorte de Black Hole Slam, mais en rabattant l'adversaire au sol sans tourner sur lui meme. Et le voila qui le couvre.

1...
2...

Et... Non. Dégagement de GTO. Max le relève, et le saisit le place en position de Powerbomb. Ca semble mal barré pour le professeur... POWERBO... NON ! DDT !! DDT de GTO !!! les deux lutteurs sont au sol et l'arbitre entreprend le décompte. 1... 2... 3... 4... 5... 6... GTO est debout. B-Max se relève, GTO court dans les cordes, et revient... Non, B-Max veut le rattraper en Clothesline, mais Okuda l'esquive, puis saute sur la deuxieme corde, rebondit et... Reverse Kick ! au bout de quelques secondes, B-Max se relève en s'aidant des cordes, GTO s'élance et attaque avec un Yakuza Kick... Mais Max l'esquive ! Et le voila qui donne un coup de pied dans l'entre-jambe de son adversaire, celui-ci est plié en deux et Max saisit sa chance, il attrape son adversaire et... UNPRETTI... NON ! GTO le repousse. B-Max revient a l'assaut mais GTO l'acceil d'un retour a l'envoyeur, coup de pied dans les valseuses. Max est plié en deux, a le souffle coupé... Tombe a genoux... ET LOW BLOW !!! C'est est trop pour l'arbitre, il fait sonner la cloche.

Resultat : Draw !

Jean : Match nul !!

Raymond : T’abuses, il était pas mal comme match…

Jean : Oui, mais je parlais du match nul la.

Raymond : Désolé, mais je maintiens ma version, c’était un beau match !

Carl : Je connais le père Noel sinon.

Jean : Mais j’ai vraiment aimé le match, je t’assure.

Raymond : Ok ok.. Passons à la suite.

Sésame, ouvre-toi ! Et le MillioTron s'ouvre directement sur l'image du « GM miracle, Dieu du catch et vrai héros Américain » qui, tel l'homme qui tombe à pic (outsmarted, Colt Steavers et son pick-up: c'était bon pour la télé à papa, ça, les sauveurs du monde, aujourd'hui, ça met des costards à 10 000$ et ça roule en limo ! On a les moyens, maintenant !) va relever l'impossible et sauver la MDWF de son marasme par son talent, son charisme et la prestance dont seuls les gens de sa caste sont dotés. Tout ça, rien que pour toi, public !
Mais attention: l'heure est grave, d'ailleurs, il n'arbore même pas son sourire sponsorisé par émail diamant (la magie du blanc !). Il a même plutôt la mine de ceux qui se sont pris une antenne satellite du réseau Echelon dans le rectum jusqu'au fond à droite, pas vraiment la tête d'un gars à être d'humeur à raconter la dernière histoire belge. C'est du sérieux, du solennel, pour un peu, on se croirait devant un Président Français en train de faire ses voeux à la nation un soir de 31 décembre, avec quand même quelques dizaines de centimètres de plus niveau hauteur (mais lui aussi a des talonettes !).

JBL: Ladies and gentlemen,

Comme je l'ai toujours dit devant mes nombreux fans (si si, il en a, on est priés de le croire !), moi, JBL, me suis toujours donné corps et âme pour protéger l'Amerique et l'industrie, défendre ses valeurs et me dresser tel un rempart contre les invasions barbares de ces nuisibles grouillant tels des cafards venant en caravanes, en souks ou à la nage depuis l'autre côté de la frontière à El Paso et venant piller nos ressources tout en répandant leur fange. Et après avoir élevé le roster bleu d'une émission diffusée le vendredi soir au rang de A show, après défendu les couleurs de l'Amérique pour redonner ses lettres de noblesses à un titre moribond, après avoir intégré l'équipe de cette fédération et l'avoir avec succès débarrassé de son prolo aneuronal renvoyé dans son compost qui lui sert de domicile à l'angle du 5eme et du 34eme tube des égouts de San Antonio, Texas, voilà que le porte-étendard de la lutte et de la sainte Amérique, the true American Hero, doit faire face à un nouveau défi et repartir en croisade.
Car oui, une nouvelle fois, l'ennemi a inflitré nos murs ! Cet ennemi, cette fois, est un de ces primitifs tout droit sorti de son île et dont l'existence se résumait à chanter « Aloha » assis sur un cocotier en fleurs, un collier de pétales autour du cou, un collier de plumes de piafs autour du crâne, et un collier de bananes autour du -biiiiiiiiiiip, censuré, on est à une heure de grande écoute !- . Ce même primitif qui, dans un accès de naïveté caractéristique de ces peuplades inférieures, s'est senti touché par la grâce divine en portant pour la première fois de sa vie des lunettes en plastique bon marché made in Taïwan et fabriquées en série par des mains de 3 à 7 ans payées 2$ par mois ! Mais attention,, le métèque est dangereux, il sait envouter les preux: il a notamment réussi à abuser de la confiance de mon Président et néanmoins ami Irwin pour se faire bien voir tout en continuant de ramper et de larver comme tous ses semblables, au détriment des vrais hommes forts de cette compagnie !
En temps normal, The Wrestling God se serait levé de son bureau, aurait affronté l'insecte, l'aurait dominé de son fier regard de guerrier avant de le renvoyer hors de ces murs la queue entre les jambes de la semelle de sa chaussure à 3000$ l'unité comme il l'a fait pour tous les autres qui se sont dressés en travers de sa mission. Mais conformément au souhait de notre Président, il en sera fait autrement. Et la venue de ce jour béni dépendra de ce fait uniquement...


Et là, il pointe la caméra du doigt:

JBL: De vous !
Oui, de vous, lutteurs de la MDWF ! Contre la progression de ce General Manager impie et de sa clique, vous seuls, lutteurs, pouvez vous dresser et vous rallier à mon panache Stetson blanc pour purifier une bonne fois pour toutes cette fédération de ses impuretés. L'un d'entre vous a d'ailleurs déjà rejoint le camps des justes et sera dévoilé officiellement ici ce soir, et il n'appartient qu'à vous de venir le rejoindre du côté des vainqueurs, car la défaite ne peut être envisageable lorsqu'on se range du côté du droit et de la justice divine, du one and only wrestling...GOD !


Coupure.

Jean : Match nul !!

Raymond : Mais lache l’affaire …

Jean : Bon ok.

Raymond : Sinon, vous avez vu JBL la ?

Carl : Je connais toujours le père Noel sinon.

Jean : JB qui ? Tiens JB c’est mes initiales !

Raymond : Ok ok.. Passons à la suite.

La scène commence dans les corridors ou se qu'on peut voir C.Mordekai et Ivy qui se dirige vers l'entrée du ring pour être près pour le match de Compte Mordekai et Carl Woodward lui fait un petit Interview.

Carl : Bonjour Comte Mordekai avez vous deux minute pour un petit interview?

C.Mordekai s'arrête et le regarde mais il semble pressé,

C.Mordekai: Bon Allez vas y crache ton morceau..!!

Carl : Qu'elle est votre réaction face à se que Shelton à dit sur le ring ?

C.Mordekai regarde d'un coté et par la suite il fixe Carl Woodward.

C.Mordekai: Bien je vais être clairs la dessus Shelton Benjamin n'ai rien d'autre qu'un type avec pas d'originalité peut importe se qu'il a dit à propos de moi je m'en lave les mains mais je peut te promettre que je vais lui faire ravaller ses paroles car on ne me parle pas sur se ton et surtout pas un jeune prétencieux comme lui.

C.Mordekai boscule Carl Woodward.

C.Mordekai: ALLEZ..!! maintenant hors de ma vue..!!

C.Mordekai continue son chemin pour aller a l'entrée du ring avec sa manageuse Ivy.

Carl: Bon sinon Jean et Raymond, vous êtes prêts pour passer à la suite ?

Raymond: Oui tout à fait

Jean: Oui, sauf si c'est un Parking Lot Brawl !

Carl: La suite est tout autre. Il s'agit de Comte Mordekai qui va se mesurer pour son 1er match de retour à la MDWF à Shelton Benjamin.

Raymond: J'en entend justement un qui arrive.


Ain't No Stopping Me, Noooo !


Et le voici le voilà qui débarque comme un fou sous le MillioTron, Shelton Benjamin saute dans tous les sens en tapant dans la main des fans tandis qu'il avance vers le ring sur lequel il monte d'un saut par dessus la troisieme corde. Il se dirige vers un coin, saut directement sur la deuxieme corde et fait son taunt en levant les bras lentement vers la foule. Il reccomence la meme chose de l'autre coté, puis s'échauffe un peu en attente de son adversaire.

le thème de Born in a burrial gown par Cradle of filth commence à jouer et on voit des flammes apparaître quand qu'un trône apparait sur le stage et quand que Mordekai se lève les flames dispairaisse et il enlève son habit de druide et il lève ses deux bras dans les airs et fait apparaître 2 tonerre qui finisse en flame à la booker T après quand que Mordekai se dirige sur les rampes on voit de la fumée apparaître. Il avance lentement en direction sur le ring et une fois rendu sur le ring les lumières commence à devenir sombre et Mordekai lève ses deux bras dans les airs et quand il est descend quatres flames qui éclaire un peu l'aréna commence à appaître. Mordekai se place face à Shelton d'un air menaçant.


Ding Ding Ding !

La cloche retentit et le match peut débuter. Et on part d'entrée de jeu avec Shelton qui fou une claque au visage du comte. Celui ci essaie d'attraper Shelton pour lui en mettre une mais l'ancien lutteur WWE se tient au corde et rigole lorsque l'arbitre retient son adversaire pour l'empêcher d'attaquer. Finalement Mordekai se calme un peu, se caresse la joue et demande une épreuve de force, Shelton accepte et lâche les cordes.
Ho Hisse Ho Hisse ! Les deux hommes se tiennent et pousent du mieux qu'ils peuvent mais alors que Benjamin allez prendre l'avantage, Mordekai casse le tout avec un Knee Drop dans le bassin de son ennemi. Projection dans les cordes et surpassement ! Shelton retombe et semble s'être blessé au dos, cependant il se défend toujours et lorsque Mordekai veut le remettre debout pour enchaîner, il se reçoit un gros kick au niveau de l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 21:43

Raymond: Vous avez entendu comment ça à claquer !

Jean: Il faudrait être sourd pour ne pas entendre un bruit pareil.

Carl: Je pense que l'oreille où le comte Mordekai a reçu le coup va siffler pendant un bon moment.

Mais finalement Carl a peut être eu bien tord, car celui qui aurait pu être dans les Ministry of Darkness s'il s'était présenté se relève instinctivement et se remet debout machinalement tel un robot et lorsque Shelton veut lui remettre un kick, Mordekai lui tient la jambe et sourit à Shelton qui est en mauvaise posture. Mais le fils à sa maman sourit à son tour, il fait une pirouette sur lui même et tente un kick avec son autre jambe restée libre. Mais Mordekai s'abaisse et contre à nouveau, Shelton perd un peu l'équilibre et Mordekai profite de cette instant pour plaquer Benjamin contre lui et le soulever en Bear-Hug.

Jean: Si on entend un drôle de bruit dans les prochaines secondes, il ne faut pas s'inquiéter. C'est juste le dos du petit Shelton qui tombe en miette.

Mais Shelton bien qu'en pleine souffrance n'a pas l'intention d'abandonner, Mordekai casse donc lui même la prise mais tient toujours Shelton à deux mains pour lui porter le Pendulum BackBreaker. Mordekai tente immédiatement un cover.

1
2
… Dégagement !

Pas trop de surprise, Shelton se dégage au compte de deux et Mordekai engueule l'arbitre qui visiblement n'aurait pas compté assez vite. Mais c'est une erreur de faire ça, l'arbitre ne va pas changer son verdict pour autant et cela permet à Shelton de se remettre, celui ci prend Mordekai en arrière et lui porte une German Suplex. Mordecai une fois encore se relève très machinalement. On relève la tête en premier, ça surprend tous le monde et ensuite on reste assis un petit 2 secondes et on se relève complètement. QUEL CLASSE ! Mais en attendant Mordekai semble vouloir récupérer un peu et s'appuit contre le coin. Et sans que Mordekai le voit, Shelton se jette de tous son corps sur lui pour le SHELTON SPLASH ! NON !! Mordekai simulait puisqu'il voyait très bien Shelton et l'accueil avec un Big Foot au menton. Il le relève, se place au centre du ring et veut y aller pour le torture rack, on place Shelton sur ses épaules mais le petit est trop souple, il se glisse derrière son adversaire qui en se retournant se mange un bras à la volé. Mordekai serre les dents et cours à nouveau vers Shelton, mais une fois encore il mange un bras à la volé !

Carl: Comte Mordekai devrais réfléchir un peu. Il a tendance à trop s'énerver pour un rien j'ai l'impression.

Jean: Il veut mettre une grosse raclé à cette tête à claque de Sheton. On peut pas lui reprocher ça quand même.

Comte Mordecai tente une projection dans les cordes mais Shelton renverse la projection et lorsque Mordekai revient vers lui, il lui porte immédiatement le Flapjack kick ! Notre bon vieux Comte de la MDWF se tient le visage à deux mains. Shelton passe derrière les cordes et attend patiemment que Mordekai se relève pour lui porter le Springboard Bulldog.

Raymond: C'est réussit !!

Shelton tente maintenant de réveiller la foule. Il se fait applaudir. Non je mens pas !

Mordekai se relève en titubant comme un alcoolo. Il donne des droites devant, derrière, à gauche et à droite mais à part le vent, il ne fait de mal à personne. Shelton rigole en voyant ce triste spectacle et attrape très rapidement Comte Mordekai en T-Bone Suplex !! C'est porté !!! cover…

1
2


3 !!!

Vainqueur via pinfall: Shelton Benjamin

Raymond: Et voilà la victoire de Shelton Benjamin !!

Jean: Ca remontait à quand la dernière ? Répondez franchement.

Raymond: Tu es trop mauvaise langue Jean…

Carl: Recommencez pas tous les deux, et ayons plutôt une pensée pour notre ami le comte Mordekai qui aurait aimait et peut être même mérité une victoire pour son retour ici. Oh il se passe des trucs en coulisse !

On se retrouve Backtages, direction les vestiaires. Sous 2 douches déparés, on entend B-Max et HhH.

B-Max : Damn !! Ce Nash, il va payer !! Ce coup-ci, il n'en sortira pas vivant !!

Triple H : Damn you're right !! Je le veux, et je le veux mort !!

A ce moment-là, la lumière des douches s'éteins.

B-Max : What's going on now ??

L'eau s'arrête également. Essayant de sortir de leus cabines, B-Max et HhH se rendent compte qu'elles sont toutes les 2 verrouillées. On entend la porte des vestiaires s'ouvrir.

B-Max : Hey, qui est là !! Venez ouvrir ces putains de porte !!

Homme Mystérieux et étrange : Alors les filles, on prend sa douche ensemble ??

Triple H : Mais qui est là ?? Ouvres cette porte ou ça va chier !!

B-Max : Trips, calmes toi... Nash, c'est toi ?

Homme Mystérieux et étrange : Ah tu me flattes là...

B-Max (essayant de défoncer la porte) : Je vais te buter Nash, tu m'entends ?

Kevin Nash : Arrêtes de t'exciter ma grande. Je voulais juste attirer ton attention, à toi et ta petite copine HhH. Vous avez voulu jouer au malin la semaine dernière... Maintenant vous en payez le prix !! Allé, frottez-vous bien les filles !!

Alors que la porte se referme derrière Nash, la lumière revient. Quelques secondes plus tard, un bruit dans les tuyaux indiquent le retour de l'eau... suivie de 2 cris. En lieu et place d'eau, B-Max et HhH se retrouvent couverts... d'une expèce de gelée verte gluante !! La caméra se coupe alors que les 2 lutteurs hurlent et frappent sur les portes pour essayer de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 22:43

Raymond : Vite la suite !!


Viva la vida loca de Ricky Martin retentit dans l’arène tout entière… Hard Gay apparaît en dessous du Milliotron suivit de Alice Suzuki et fait son déhanché habituel dans le vent ! Il continue de marcher vers le ring en faisant des mouvements dont il a le secret et finit par monter sur le ring. Il enlève sa ceinture Wall Street et la montre au public, la donne à l'arbitre puis refais quelques mouvements histoire d'augmenter de quelques degrés la chaleur ambiante

DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC

C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


JUachim : Hey Hey ... Mais COPAIN HARD GAY comment ca va . Tu as la forme dit-donc, tien on dirait que tu as fait de la musculation, hummm, tu m'a l'air bien remonté, c'est les fesses du grand monsieur derriere qui te font autant d'effet ?

HG : Naniiii ? Qu'est ce qui t'arrives mon grand ? Depuis quand tu es polie avec moi ? Néanmoins si mes fesses te font de l'effet, tu sais que tu peux toujours les utiliser pour tu sais quoi, sa te dis un petit rendez-vous dans le bureau de JBL, il m'a donné rendez-vous comme chaque...Euh enfin j'en dis trop moi il serait temps que je fasse faffe à ce que je dise...Mais dis-moi...Sa serait pas pour mon petit carnet que t'essayes d'être cool ?

Juachim : que quoi ? quel carnet ? bah humm HUMM .. nan nan pas du tout. Je ne suis pas du tout du genre a ... tousse tousse ... a essayer de corrompre quelqu'un, n'est ce pas Fatou ?

Fathom : Mais pas du tout. N'est ce pas Polak qu'il n'essaye pas de corrompre Hard Gay

Polak : Ah mais totalement oué!!!

Juachim : OLAA olaaA ... hum ... nan mais en faite, je me suis dit, vu que tu est en ce moment pas mal déçu d'une dure defaite contre notre gourou Edge, je me disais qu'on allait t'eviter quelque desagrement intuile hein ? Donc oui, j'ai effectivement un peu penser a te soudoyer pour obtenir, ce jolie carnet, qui ne m'interesse pas plus que ça hein !!!

HG : Bon bah je vais essayer de négocier avec Alice alors...Je sors mon portable...Numéro grosse conne...Moshi moshi ? Ouais Alice c'est Masaki, dis là je suis sur le ring avec la bande à Basile et ils veulent que je leur le carnet avec les photos de toi à poil...Je peux ? Comment ça non ? Pas besoin de m'insulter tu sais !!! Comment ça démerde toi ? Et oh je te défend alors tu baisses d'un ton...Oui bah du calme...Okay Okay je leur dis...T'es sur que je dois dire ce mot ? C'est un quand même un peu insultant tu sais...Bon OKAYYYYYY WOOOOOOOOOO !! J'espère que t'es problèmes d'hémoroïdes se règleront ! Je déconne ! Ouais bon les gars c'est mal barré...Elle veut pas que je vous donne le carnet...Donc va faloir me le prendre dans les règle...

Juachim : Euh ... les regles ? Sa a un rapport avec ... Alice ?

HG : Non non elle a pas ses monstruations...En tout cas pas besoin de ça pour qu'elle ressemble à un ogre, tu la verrais sans maquillage mon pauvre gars !

Juachim : Elle doit etre magnifiquement belle ... HUM HUM ... bon aller, petit, tu vas pas t'enerver et jouer les capricieux, donne moi ce carnet tout de suite ou sinon, je vais m'enerver. MAIS VRAIMENT M'ENERVER !!!

HG : Remarque peut-être que c'est toi qui a tes règles finalement...

Juachim : Roh, mais euh, Polak tu m'avais dit que si on s'enerver, il te donnait tout ce qu'on voulait.

Polak : Tu l'a pas bien fait espece de porc

Juachim : Bon allé s'il te plait Hard Gay, tu veux rien en echange de ce combat ? Tiens, tu veux pas une panoplie de Maité ? Toi qui adore faire la cuisine, petit coquin va ... héhé.

HG : T'aura pas Bernard Loiseau ? Je préfère les mecs sans cheveux...

Juachim : Zrghh, tu prefere pas euh sinon,; le guide de " comment jouer au docteur avec sa voisine " ou alors l'integral de la saison 1 de heroes. Aller fait pas ta bibiche. Tu vas quand meme pas me faire croire, que les fesses de Fathom t'interesses à ce point. Nan mais attend, elle sont toute poilu, et je suis sur que sa refoule le renard creuvé.

HG : Pas grave, une bonne douche et une séance d'épilation et tout rentrera dans l'ordre...Hard Gay est la reine de l'entretient, en deux temps trois mouvement je vais pouvoir le polir à ma guise...Et Dieu sait que je envie de te polir ma grande, tu le sais ça ? Alors pas de carnet, je veux tes petites fesses !

Fathom : VA TE FAIRE LUSTRER CHEZ LES GRECS ESPECE DE TIMBRE !!! Si tu touches a un seul poil de mon fessier, je te refait le portrait version Tim Lonkins !!!

Juachim : Nan mais on va bien finir par negocier hein ? Alors tu va nous donner ce carnet, tu ira voir dans les quartiers chaud de la ville, ou alor tu attend qu'Hébus s'endorme ce soir, et tu lui fait voir ton jolie petit clown. Tout le monde sera content, et les moutons seront bien gardé ... Qu'en dis-tu ?

HG : NNNOOONNN JE VEUX LES FESSES DE FATHÔM !! TU COMPRENDS CA ? JE LE VEUX !

Juachim : Bordel de ...

Santa Maria...
Le Renard arrive au galop sous le Millio’Tron, son cheval noir, qu’il appelle singulièrement « La Tornade », se cabre, et Don Robert salue le public de la main.
Puis il se dirige au pas jusqu’au ring, une rose entre les dents.
Il fait le tour, épiant avec intérêt le public, et jette son dévolu sur la plus jolie spectatrice du premier rang, lui offrant avec charme sa jolie rose rouge.
Puis il revient se placer en bas de la rampe, regarde les personnes déjà présentes avec un sourire angélique, puis sort sa rapière et la lève au ciel !
Carmina Burana !
De la fumée sort en abondance de sous le Millio'Tron, Lestat apparaît, au début qu'une silhouette dans cette pénombre, puis peu à peu, la fumée laisse place à cette masse imposante. Lestat s’avance de quelques pas, lève un regard froid vers le ring, un sourire se dessine peu à peu au coin de sa bouche, et lorsque la musique change de ton, il frappe du poing le sol, alors que des effets pyrotechniques explosent de toute part. Lestat s’avance ensuite pour rejoindre son partenaire par équipe. Les deux grimpent alors rapidement sur le ring, chacun allant dans un coin pour lever leur ceinture de Champions par équipe.

Jean : Bon, j’espère que ces zigotos ne vont pas gâcher mon plaisir !

Raymond : Ils sont là pour assurer la sécurité Jean, rien de plus…

Jean : Parce que tu crois qu’ils vont se contenter de ça, mon œil !

Carl : En même temps, ça fera peut-être du bien de voir un combat équitable pour une fois.

Une fois le petit cérémonial terminé, les Champions fixent la JBB qui ne semble pas vraiment rassurée de la situation. Lestat et Don Robert descendent du ring, et garde un œil sur Fâthom et Polak, tandis que Juachim s’en va rejoindre Hard Gay sur le ring. Hard Gay sourit à Juachim, lui montre avec ironie son petit album photo qu’il place dans son shorty en cuir. Puis il jette un regard amoureux à Fâthom qui dégluti, sous le regard amusé des Punishers. La cloche sonne, et Fâthom se met à hurler après Juachim pour que celui-ci fracasse HG rapidement. Juachim fait signe à son acolyte de calmer ses ardeurs, et semble réfléchir à la meilleure stratégie à adopter… oui, il sait faire ça notre Juachim ! Fâthom continue de s’époumoner, ce qui semble énerver Juachim qui se retourne vers lui pour lui faire savoir. Hard Gay ne perd pas une seconde et fonce sur Juachim, et tente d’entrée un petit paquet !

1…
2…
Dégagement….. Oh non !! HG vient de faire un p’tit bisou sur les fesses de Juachim !

Jean : Mais c’est dégueulasse !

Raymond : Je suis sûr qu’il a aimé aussi le petit Juachim…

Jean : Ben regarde sa tête, tu verras bien !

Juachim se recule en position assise jusqu’à un coin du ring, horrifié, tandis que HG regarde Fâthom pour lui indiquer qu’il a eu chaud aux fesses. Juachim se reprend, après tout, il est un lutteur un vrai merde. Il s’avance vers son adversaire tout souriant, et demande une épreuve de force. HG ne se fait pas prier, les deux lutteurs se prennent les mains (c’est ti pas mignon !), mais avant que Juachim n’est réagir, Hard Gay l’amène vers lui pour…… un gros câlin !!!

Jean : Mais c’est pas du catch ça ! C’est une blague ou quoi ! Il nous fait quoi l’autre pédale ?

Raymond : C’est une stratégie comme une autre…

Jean : On croirait Don Robert !

Carl : Fais attention à toi Jean, il n’est pas loin le Don Robert en question…

C’en est trop pour Juachim qui se dégage de la « prise », flanque un coup de pied à l’abdomen de Razor Ramon avant d’enchaîner avec un Facecrucher. L’ex Wall Street Champion se relève, et fixe Juachim d’un air amusé.

Jean : Enfin les choses sérieuses vont débuter !

Raymond : Je crois aussi…

Le membre de la JBB fonce sur le membre de Ousk qui bloque sa droite, et enchaîne lui-même avec des Atémis terribles qui acculent Juachim jusqu’au coin du ring. Ce dernier le repousse toutefois, et fonce à nouveau vers lui. Hard Gay l’esquive en saute-mouton, et prend impulsion sur la troisième corde… WHISPER IN THE WIND !! Fâthom tente d’intervenir en grimpant sur le ring, mais un regard fulgurant de Lestat suffit à l’en dissuader. Les deux autres membres de la JBB ruminent dans leur coin, mais soudain, ils partent chacun de leur côté pour tenter à nouveau d’investir le ring. Lestat part à la rencontre de Fâthom, alors que Don Robert s’occupe du cas Polak. A l’extérieur donc, la situation semble rester stérile, permettant au combat sur le ring de poursuivre en toute tranquillité.

Carl : Vous voyez, j’avais raison, un combat qui va être équitable.

Raymond : Oui, sans les sournoiseries des autres guignols…

Jean : Tu sais que c’est des membres d’OBEY que tu parles ?

Raymond : Et alors ?

Jean : Pff, tu verras…

Hard Gay a justement relevé Juachim, et après une caresse tout à fait affectueuse sur la joue, il porte sa Hadogay Suplex. Il tente le tombé, en prenant bien soin d’attraper la jambe de Juachim, plaçant sa main presque au niveau de l’entrejambe, ce qui suffit à faire réagir Juachim qui se dégage avant même le décompte de l’arbitre. Le JBB’s Boy commence à enrager, il faut dire qu’une lourde pression pèse sur ses épaules, et cette pression, ce sont les fesses de Fâthom, toujours coincé par Lestat qui n’a de cesse de le poursuivre. Juachim se reprend toutefois, et alors que Hard Gay avançait sur lui, il lui place un Dropkick tonitruant. Tout le monde dans le public se tient la mâchoire. Et Juachim…… plonge sa main dans le shorty de Hard Gay, les dents serrées.

Raymond : Et ben je vois que Juachim sait faire le show aussi…

Jean :

Raymond : Any comment ?

Jean :

Hard Gay se redresse et commence à gesticuler dans tous les sens pour empêcher Juachim de se saisir de l’album. Mais le membre de la JBB semble en avoir vu d’autres, et maintient sa prise, il tire, il tire, et même si Hard Gay arbore un rictus qui en dit long, il ne semble pas ravi de la tournure des évènements. De son autre main valide, Juachim commence à frapper la nuque de Hard Gay qui fléchit, et Juachim fléchit avec lui, le bras tordu, mais il tient, dégoûté, parce qu’en attendant il y en a qui n’a pas le « bras » tordu, lui… Mais c’est fait !!! Juachim arrache l’album et le brandit fièrement, sous les yeux horrifiés de Hard Gay, et la satisfaction que laisse échapper Fâthom !! Juachim fait signe à Hard Gay de se coucher s’il veut récupérer son bien. Mais s’il se couche, il perd le combat, et donc l’album encore une fois. Notre membre de la Ousk semble être dans une impasse. Mais pas pour longtemps car Don Robert, qui passait malencontreusement par là tire sur les jambes de Juachim qui tombe en avant, lâchant par là même l’album.

Jean : Voilà ha ! Je le savais ! Pas moyen de rester à leur place ceux-là ! Ils sont là pour faire les vigils, et ils interviennent !

Raymond : Oh c’était rien, en plus, il n’a pas fait exprès, regarde, il semble confus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 22:44

Jean : Tu parles son sourire en dit long !

Hard Gay s’en saisit et le remet à sa place. Même si l’opération fut stressante, elle ne fut pas vraiment déplaisante pour lui, et si Juachim recommençai, il s’arrangerait pour faire durer le plaisir plus longtemps. Après tout, qu’a-t-il à perdre, ce sont des photos d’Alice, quoique les foudres de cette dernière peuvent être terribles… Mais pour le moment, il y a toujours un combat qui a lieu, enfin, si on peut dire un combat. A l’extérieur, Fâthom s’arrache les cheveux, et fixe avec haine Lestat Dragonheart qui continue de le surveiller… mais que fait-il… Oh My God !! Fâthom se jette sur Lestat. Il le martèle de coups, faisant reculer le Punisher qui se défend tant bien que mal. L’intégrité de son cul prend le dessus sur la raison, et Fâthom s’attaque à Lestat pour briser sa vigilance. Polak regarde Don Robert qui lui fait signe de même pas y penser, tandis qu’un gros boum se fait entendre !! Fâthom vient de se prendre un Leviathan Spinebuster impressionnant.

Carl : C’est animé à l’extérieur du ring…

Jean : Tant qu’ils ne viennent pas sur notre table, qu’ils s’entretuent, ce n’est pas mon problème !

Raymond : Bon, Fâthom est anesthésié, du coup, si Hard Gay gagne, il ne sentira rien, juste au réveil peut-être…

Juachim regarde son partenaire avec de grands yeux, mais il n’a pas trop le temps de se préoccuper de son avenir car Hard Gay revient déjà à la charge. Il tente son Soooper Kick… esquivé de justesse par Juachim qui se laisse tomber au sol. Hard Gay se jette sur lui : CAT FIGHT !! …… Cat Fight ?!!? Mais ce ne sont pas des divas, et pourtant, Hard Gay semble prendre plaisir à se rouler et se dérouler tout contre Juachim qui tente tant bien que mal de se dégager. A l’extérieur, Polak semble inquiet, car Lestat s’approche dangereusement de lui d’un côté et Don Robert de l’autre. Les deux Punishers acculent le malchanceux contre le ring et… C’est Triple H !! Triple H, nouveau membre d’OBEY vient de porter un coup de Sledgehammer terrible à Don Robert qui s’écroule complètement K.O. !

Jean : Hourra ! Vive HHH !

Raymond : Le calme ne pouvait pas durer…

Jean : Quel calme ?

Lestat se tourne furieux vers le King of Kings, et Polak en profite pour lui sauter sur le dos. Triple H prend son élan, et frappe le ventre de Lestat qui tombe un genou à terre. Sur le ring, Juachim a réussi à se défaire de l’emprise charnelle de Hard Gay, et se recule. Hard Gay tente une Clohtesline mais Juachim esquive en passant dessous. Hard Gay se retourne, mais se voit saisir par derrière, il en sourirait presque le bougre… c’est Fâthom !!! Revenu du royaume des rêves, et profitant de la diversion de Triple H, il attrape Hard Gay et permet à Juachim de lui porter des coups de poing, des coups de pieds, des baffes, toute la rage polonaise déborde de Juachim…. Oui, c’est ça, Juachim s’inspire de son partenaire Polak, et lance une déferlante de coup sur le membre de Ousk ! L’arbitre semble dépassé, puisqu’il ne se rend même compte de la supercherie, trop occupé à regarder ce qu’il se passe à l’extérieur.

Raymond : Voilà, dès que le loup dort, les moutons font la farandole !

Jean : C’est eux qui ont commencé !

Carl : Tu t’entends Jean, on dirait un gamin !

Jean : Pfff !

Lestat est à terre à présent, marteler de coups de pied par Polak, tandis que Triple H s’occupe du cas Don Robert. Fâthom lâche prise alors que l’arbitre se retourne, et Juachim place Hard Gay dans une prise du maquis !! Hard Gay tient bon, et l’arbitre reste vigilant à tout abandon, mais justement trop concentré sur l’humeur de Razor Ramon, il ne voit pas Fâthom monté sur les abords du ring, et tirait sur le bras de Juachim, lui permettant d’ajouter de l’intensité à la prise. Hard Gay hurle…. de douleur et semble sur le point d’abandonner, Juachim va remporter la victiore… Mais l’arbitre se détourne, car à l’extérieur, ce n’est pas encore fini !! En effet, c’est Black Jay Brawler qui arrive tel l’ouragan sur Polak. Coup de chaise terrible du troisième membre de Punishers sur la tête de Polak. Black Jay s’en saisit ensuite, et lui percute le crâne sur le montant du ring. Comprenant ce qu’il se passe, Triple H intervient, et porte un coup de Sledgehammer dans le dos de Black Jay !! Celui-ci tombe à genou, mais ne s’avoue pas encore vaincu !

Jean : Allez HHH ! Fais leur voir qui tu es !

Raymond : Ca dégénère de plus en plus là…

Pendant, sur le ring, l’arbitre ne prête plus attention à Juachim et Hard Gay, et ce dernier est en train d’abandonner, Fâthom et Juachim apportant une intensité cruelle à la prise !! L’arbitre ne regarde pas, il est occupé avec Triple H qui place un deuxième coup de Sledgehammer dans le dos de Black Jay. Lestat se relève difficilement, et tente d’apporter assistance à son partenaire, mais The King of Kings fait le ménage avec son Sledgehammer. Lestat est renvoyé au tapis avec un bon coup dans le ventre. Triple H se retourne alors pour pousser son cri de Conan le Barbare…. SPEAR !!! Don Robert, le visage maculé de sang, vient de revenir parmi les vivants pour foudroyer Triple H !! Faut pas faire chier le Renard. Et il se retourne maintenant vers le ring, et fait signe à l’arbitre de la présence de Fâthom. L’arbitre intervient tout énervé, et fait casser l’arbitre alors que le public demande une disqualification, mais les décisions des arbitres sont parfois impénétrables. Juachim tente alors un tombé…

1…
2…
Dégagement in extremis de Hard Gay qui trouve encore la force de réagir !!

Jean : Mais non !

Raymond : En même temps, ça n’aurait pas été justice…

Jean : Mais qui s’intéresse à la justice !

Juachim le relève, et le place en position de Suplex ! Portée à la perfection !! Juachim prend élan dans les cordes, mais au moment de se jeter, Hard Gay lui place un croc-en-jambe le saligaud ! Juachim s’en va percuter un coin du ring en plein visage. Il se retourne en se tenant le nez, et Hard Gay y va d’un Dropkick qui renvoie Juachim assis dans le coin. C’est trop tentant, et justement, Hard Gay succombe à la tentation…. BRANCO BUSTER !!! Et le Hard Gay insiste bien sur les descentes de bassin sur le visage de Juachim qui s’empourpre d’un rouge Lucifer.

Jean : j’ai envie de vomir…

Raymond : Pas sur moi !!!

Hard Gay monte sur la deuxième, et s’élance pour un Front Dropkick à la Jeff Hardy. Il tire Juachim vers le milieu du ring, et grimpe sur la troisième corde. Alors que l’arbitre se tourne pour contrôler l’état de Juachim, Fâthom tire violemment sur les cordes, faisant chuter Hadogay à l’extérieur du ring !! Fâthom s’approche alors de l’ex Wall Street Champion, mais Don Robert intervient en attrapant Fâthom par la tignasse, et le ramène loin de Hard Gay, avant de lui porter une Clothesline. L’arbitre commence le décompte à l’extérieur…

1…
2…
3…
4…
5…
6…
7… Intervention de Don Robert qui ramène Hard Gay sur le ring. Mais intervention également de triple H qui se jette sur le Renard, et les deux hommes commencent à se ruer de coups, basculant par-dessus les rambardes de sécurité, poursuivant leur fight dans le public. Juachim quant à lui rampe jusqu’à Hard Gay, et tente le tombé…

1…
2…
Dégagement encore une fois !!

Juachim, à bout de force mais surtout de patience, relève Hard Gay…. DEGAINE TA RACE !!!

Jean : OUIIIIIII !!! C’est la fin !!!

Hard Gay est étalé de tout son long sur le ring… mais qu’est-ce que c’est que cette main gantée de rouge qui se saisit du pied du membre de Ousk. Juachim se laisse tomber sur Hard Gay…

1…
2…
Non, non !! L’arbitre annule le décompte car Hard Gay a le pied dans les cordes.

Raymond : Pas encore mon Jeannot, pas encore…

Jean : Mais ce n’est pas juste !

Raymond : Oh tu sais… la justice, qui s’en intéresse…

Jean : …

Juachim se retourne surpris, et voit Lestat, un genou à terre, un sourire dément sur les lèvres. Il se redresse de toute sa taille, et fait signe à Juachim de regarder derrière, car en effet, Hard Gay, contre toute attente, se tient sur ses deux jambes, légèrement courbé par l’effort. Hard Gay se redresse toutefois, et trouve quand même la force de lancer son sourire son plus charmeur à Juachim, laissant transparaître que le cul de Fâthom sera bientôt à lui. Justement, à l’extérieur, celui-ci vient de reprendre connaissance, et il est rejoint par Polak, revenu depuis peu parmi les vivants. D’un autre côté du ring, Lestat relève Black Jay, et cherche du regard Don Robert qui s’est éclipsé avec Triple H dans les coulisses pour poursuivre leur combat. Fâthom regarde alors d’un air inquiet le ring, car Hard Gay est toujours debout et prêt à en découdre. Les deux lutteurs officiels s’approchent l’un de l’autre, et Juachim est le premier à réagir en tentant de projeter Hard Gay dans les cordes, mais celui-ci retourne la projection… HADOGAY SPINEBUSTER !!! Fâthom se décompose, et grimpe sur les abords pour manifester son mécontentement, mais l’arbitre intervient pour le retenir, alors Lestat est en train de prendre la direction des autres membres de la JBB en compagnie de Black Jay. Sur le ring, Hard Gay profite du sursis pour relever Juachim et lui porte le Testicular Claw. Le membre de la JBB saute dans tous les sens, mortifié de douleur, accompagné dans ses mouvements par les rires et la prise maintenue de Hard Gay. L’arbitre se retourne et Hard Gay lâche rapidement prise avant d’enchaîner avec un Backcracker ! Il tente le tombé…

1…
2…
Dégagement !!

Incroyable mais vrai, Juachim a lui aussi assez de ressources pour poursuivre le combat. Hard Gay le relève d’ailleurs, lui flanque plusieurs Atémis, avant de se jeter dans les cordes….. Intervention de Fâthom qui tire sur les jambes de Hard Gay, le faisant s’écraser sur le ring. C’en est trop pour Lestat qui se fige, ses yeux se vidant de toute chaleur, s’emplissant de haine, sa petite veine frontale implosant, tous ses muscles se contractant. Pour avoir goûté à la médecine de Titan Fâthom et Polak savent ce qu’il se passe, et commencent à fuir dans le public alors que les Punihers se lancent à leur poursuite. Sur le ring, Juachim tente de reprendre le Momentum, relève Hard Gay, et enchaîne les droites. Il tente une Clothesline… esquivé par Hard Gay…. SOOOOPER KICK ...

contré, Juachim se baisse et enchaîne sur un roll-up

1…
2…
3 !!!

Victoire via pinfall : Juachim

Mais apparemment, ce n'est pas encore terminé...

Jean : Je ne veux pas voir ça…

Raymond : Et pourtant, c’est bien arrivé…

Jean : j’te parle pas de cette victoire volée ! Mais de la suite…

Raymond : Rassure toi, ce n’est pas pour tout de suite, Fâthom n’est même pas là…

Hard Gay lève les bras au ciel, puis se retourne vers Juachimn, sortant son petit album de son shorty. Il le secoue devant le visage groggy du membre la JBB. Fâthom et Polak apparaissent soudain au sommet de la rampe courant comme des lapins. Arrivant à la moitié, ils se figent, tétanisés par ce qu’il voit : Hard Gay les bras leve le bras en leur direction, l’album à la main...

Déception !
Alors que Juachim commençait déjà à faire des rêves bleus remplis de Jamponaises en tenue d'Eve, le carnet exhibe des photos....dont le contenu n'a pas l'air d'être vraiment ce qu'il attendait, à en voir sa tronche de dix kilomètres. Littéralement effondré, le membre de la JBB ne voit pas alors que Hard Gay sourit grandement à Fâthom qui recule en écarquillant les yeux. Hard Gay l’invite à venir le rejoindre sur le ring, et lui envoie un baiser tout à fait charmant. Mais Juachim arrive par derrière (décidément) et assène plusieurs coups dans la nuque de Hard Gay avant de s’emparer de l’album. Sous le Millio’Tron, The Punishers au complet viennent d’apparaître, mais qu’est devenu Triple H ? Fâthom et Polak foncent rejoindre Juachim qui vient de quitter le ring à l’opposé. Les trois membres de la JBB exultent alors qu’ils ouvrent l’album………. Et là, c’est le drame ! Hard Gay commence à rougir, et lâche un sourire plutôt crispé. Les trois Obeyens lèvent simultanément la tête vers lui, les yeux tout ronds, et la bouche ouverte en grand. Juachim laisse lentement tombé l’album au sol, et un gros plan nous montre des photos de nus de Hard Gay lui-même !! The Punishers voyant le combat terminé décident de faire demi-tour, tandis que la JBB est prise de nausée, sous le regard plus qu’amusé et gêné de Hard Gay.

Raymond : Tel est pris qui voulait prendre ! En attendant, le cul de Fâthom appartient à Hard Gay, même si ce n'est pas vraiment ce qui était prévu !

Jean : La suite, vite, la suite !

Tout en bas du Building de la OUSK...

En dépit de la guerre toujours ouverte contre OBEY dont les membres se multiplient comme des lapins dans une clapière et des prochains affrontements à venir, l'ambiance est plutôt relax au sein de la bande à Basile des phénomènes sociaux de la MDWF, ou si vous préférez, le repaire à « freaks » au sein du repaire à fric. Estrada s'est même mis en tête de faire du pop corn maison, ce qui en soit ne'était pas une mauvaise idée. Petit détail: le manager Cubain est aussi doué pour faire la cuisine que moi pour chanter du Luis Mariano, et du coup, ça n'a pas loupé: en tentant d'en préparer en quantité industrielle dans une casserole trop petit et mal recouverte, c'est un vrai Hiroshima qui vient d'avoir lieu dans la kitchenette (notez le « ette », dirait Patrick Timsit). Y'en a un qui semble s'en réjouir: « el campeon », qui en profite pour s'en mettre plein la lampe. Des flocons restent accrochés à sa fourrure, on dirait un vrai sapin de noël !

Comme si ça ne suffisait pas, le téléphone sonne:

AAE: Allô ?

La voix au téléphone (oui, encore un miracle de la technologie MDWFienne, on entend ce qui se dit à l'autre bout du fil. Ils sont forts, quand même !): Do you like scary movies ?

AAE: No, Duprée, tu fais très mal la voz du psychopathe ténébreux en mal d'étudiantes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 22:44

René Duprée: Dommage … Si j’avais su je ne me serais pas mater les 4 films de la trilogie. Tu m’aurais vu devant mon miroir … Cela aurait rendu fou ce cher Hard Gay … En revanche le petit truc pour lequel je n’ai pas besoin d’entraînement c’est pour faire le maître chanteur …

AAE: Désolé, amigo, ma dans ma jeunesse, j'ai été refoulée de la chorale de la iglesia: ils avaient peur que je fasse exploser les vidrieras !

René Duprée: Mais nous savons désormais pourquoi Doink n’est plus ici … Tu l’as mangé avec ton poulain on dirait … En tout cas, je sais que tu sais de quoi je veux parler. OBEY a des moyens inégalés et inégalables, nous sommes omniscient. Nous savons tout même, et surtout d’ailleurs, les petites taches sombres de ton passé que tu cherches à cacher. Rigoles-tu toujours autant Armande Altai ?

AAE: Tu sais todo de mon passé ? Realmente ? Dans ce cas, tu sais como j'ai fais mes primeros pas dans ce business, quels ont été mes primeros dias à la OVW puis como je suis devenu progressivement el mejor manager de todo cette industrie. Esplendido, je me suis fait un nuevo admirateur ! C'est por una biographie, peut-être ? Je te laisserais alors negociar avec mon avocat por les droits d'auteurs !

René Duprée: Oui tout a fait. Mais aussi ce qu’il s’est passé avant … Et puis tu sais, je te comprends finalement … Toi et moi sommes pareil … Moi aussi je fus un jeune émigré ici, sans famille, sans connaissances. Enfin la ressemblance s’arrête là, nous n’avons pas pris le même chemin pour nous faire une place au soleil. J’ai bossé de mes mains pour y arriver, j’ai bossé sans arrêt et maintenant en jetant un regard sur mon passé, j’en suis fier. Et toi es-tu réellement si fier de ton parcours ? Au final, au vu de ce que tu es maintenant on peut en effet dire que tu as su t’en sortir, sans aide. Bien que, au final, cette réussite sois venue d’une telle façon que la morale réprouve …

Là, il ne sourit plus.
Fini la plaisanterie, cette fois,ça ne rigole plus. Estrada baisse la tête et met la main devant le combiné: apparemment, il ne faut pas qu'on entende la suite !

AAE: Qu'est-ce que...como tu sais ça ?

René Duprée: Tu sais, comme je te l’ai déjà dis, OBEY sait tout, OBEY est tout. Tout ce qu’il faut savoir, OBEY le sait. Et puis parmi nous, il y a un certain MVP. Ce type est incroyable, on ne le voit jamais mais il est toujours là au final … Et j’ai même des preuves écrites en noir sur blanc afin d’étayer mon dossier. Et puis ce serait dommage que ce dossier tombe dans des mains encore plus mal intentionnées que les miennes. Tu ne crois pas ? Je me demande ce que serait la réaction des dirigeants de la MDWF … A ton avis tu serais démissionné ?

AAE: OK, OK, j'ai compris el mensaje. Qu'est-ce que tu veux en échange de ton silencio ? De l'argent ? C'est donc come ça qu'OBEY financerait sa caisse noire por mener son train de vida à la « Ici Paris » et se faire tomar en photo à Ibiza ? Je ne suis même pas surpris...

René Duprée: Oh non tes accusations me blessent … Sincèrement … Mais réfléchis un peu, n’avons-nous pas eu une petite discussion la semaine dernière ? Discussion au cours de laquelle, je t’ai dis ce que je voulais. Souviens-toi … Pour moi c’est clair, 50-50, tu me fais plaisir et je te fais plaisir …

AAE: Et ma respuesta demeure la même: nous n'avons plus nada à pruebar à des luchadores de ton niveau ni encore du tiempo à perdre. Désolé.

René Duprée: Tu en es sur ? Alors dès demain matin le board aura une missive sur son bureau et d’ailleurs le journal du coin également … Toute l’info dans ses moindres détails … Je vois déjà les gros titres … Un truand à la MDWF, oui mais pour combien de temps ?

AAE: Mmmmh...laisse-me y réfléchir.

René Duprée: Pour moi je pense déjà connaître la réponse … Veux-tu vraiment quitter ce boulot qui te nourris (mal) ? Allez, étant de bonne humeur je te laisse une petite semaine de réflexion. See You Later Alligator.

AAE:...

René Duprée: Tuut tuut tuuut....

Ca fait un petit moment qu'il n'y a plus personne au téléphone. Pourtant, Estrada ne pense toujours pas à la raccrocher: en vérité, il ne bouge même pas.

Hébus: Miaf ?

Tandis que son poulain continue de se baffrer avec le pop-corn répandu dans la pièce, son manager n'en finit pas d'arborer une humeur à refroidir un soufflé au fromage. Apparemment, le French Tippler a mis dans le mille !
L'histoire entre eux deux n'est-elle donc pas encore finie ?

Jean : Next ! On enchaine rapidement car Ted a envie de dormir

Raymond : ???


Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
My time is now, you can't see me, my time is now... NOW !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!

Et voilà que "The Champ" apparait en haut de la rampe. La foule le siffle mais on aperçoit cependant quelques pancarte à son effigie, Cena aurait donc quelques fans ? C'est à croire ! Le rappaire porte un T-Shirt des Lakers et descend la rampe assez rapidement, il entre dans le ring et se place sur la deuxième corde pour adresse un petit mot à un fan du premier rang. A vue d'oeil ça ressemble plus à une menace qu'à un petit mot doux. Ca commence même à s'engueuler, mais à quel sujet ? Régie, faites-moi un gros plan...ah, on peut apercevoir effectivement dans la main droite du sosie de Michael Moore (c'est-à-dire l'américain moyen quand il ne se rase pas) un rouleau de Lotus, peut-être que John n°4 (private joke inside !) fait une phobie sur les ustensile d'hygiène rectale !
Cena enlève son médaillon "Chain Gang" et retire son T-Shirt pour le jeter dans la foule. Un fan le rattrape: il est encore enduit de sa sueur, ça va se vendre une fortune sur Ebay, en voilà un qui n'aura pas perdu sa soirée. The Champ fait signe alors au public (comprenez par là les deux poings levés en signe du taureau) qu'il est prêt à bastonner. Fight !

De la fumée sort en abondance de sous le Millio'Tron, Lestat/Titan apparaît, au début qu'une silhouette dans cette pénombre, puis peu à peu, la fumée laisse place à cette masse imposante. Derrière lui, nous pouvons voir le Juge Bearer, heureux d'être au côté de son poulain. Tous deux s'avancent de quelques mètres, et Lestat/Titan lève un regard froid vers le ring, un sourire se dessine peu à peu au coin de sa bouche, et lorsque la musique change de ton, il frappe du poing le sol, alors que des effets pyrotechniques explosent de toute part. Lestat/Titan s'avance maintenant vers le ring, alors que Bearer s'en va se placer à sa place habituelle. The Punisher grimpe sur le ring, se place au centre pour observer la foule qui l'accclame, puis s'en va s'assoir sur un coin du ring, savourant déjà les festivités qui s'annoncent !


Carl : Dong !

Raymond : Tu fais vachement bien le bruit du gong, toi !

Les deux combattants se regardent face à face, oeil contre oeil (pas dent contre dent, ça deviendrait trop tendancieux !). C'est de la belle pièce de boeuf qu'on a là, ma p'tite dame, on sent le futur affrontement de bourrins tout en muscles !

John Cena fait le signe international du « regarde ma main, elle sait faire la balançoire (dite aussi « you can't see me » en Américain), Lestat fait lui le signe...de ma main dans ta gueule ! Une claque, deux claques, c'est du Big Red Monster en version française dot il nous gratifie en début de combat. Le rappaire a beau être bien âti et être connu pour etre plutôt résistant, il accuse le coup en ce début de match. Une riposte peut-être ? Non, son bras est contré, c'est encore une gaufre pour Johnny qui finit acculé contre un poteau du ring
.
Lestat entame son travail de sape...coup de genou dans le bas-ventre, deuxième, troisième, ça travaille la viande. Il recule légèrement et...coup de coude, deuxième, troisième, quatrième. John cena en tombe littéralement sur le cul, dans tous les sens du terme ! Soit dit en passant, cette technique n'est pas sans rappeler Big Sexy dans ses grandes heures (tiens, au fait, il n'est pas aussi à la fédé, celui-là ? Ouh, ça sent le procès !).

Jean : The Champ is where

Raymond : Il est en harmonie with his own body, et parle à sa plante qui n'a pas d'yeux et pas d'oreilles !

Carl : T'es sûr d'avoir changé ton sonotone, Ray ? On a dit « where », pas « aware »...

Lestat recule et décide de laisser un peu de répit à son adversaire avant de continuer à balancer la purée (ça c'est sport ! Un catcheur loyal, c'est comme un Ours dans les pyrénées: c'est rare, ça se soigne !). Enfin, pas trop longtemps quand même, faudrait pas déconner non plus...il fonce sur le rappaire en Big Boot...esquivé, la grolle frappe dans le vide et le mollet va dire bonjour au poteau ! John Cena roule par terre, lui attrape le pantalon, et tente un roll-up.

1

Non, trop tôt. Lestat aurait quand même pu se faire surprendre. John Cena ne laisse même pas Titoune (c'est son p'tit nom, n'hésitez pas à en user et abuser ! Wink ) se relever, il s'assied sursur son abdomen et commence la distribution: chauds les marrons, chaud ! Une, deux, trois, quatres...Lestat tressaute et parvient à repousser le rappaire, c'est qu'il est puissant, le bougre ! John Cena ne se laisse pas démonter, il l'agrippe par les cheveux et le lance contre les cordes...clotheline, Titan titube mais ne tombe pas (ça faisait longtemps qu'on ne vous l'avait pas ressortie, celle-là, pas vrai ?). Pas grave, il repart à l'assaut, coup de bélier...non, il ne tombe toujours pas Madame Michu, same player shoot again. Il se jette dans les cordes et cette fois saute littéralement sur son adversaire...blam, heureté de plein fouet. Ah, t'endez voir...

Raymond : Timbeeeeeeeer !

BLAM !
Ca y est, touché coulé ! Le Punisher est au sol, Cena lève son bras les cinq doigts pointés vers le haut...

YOU CAN'T SEE ME !

Il s'élance dans les cordes, revient, et c'est le Five Knuckle Shuffle ! Il tente le pin...

1
2

Raté, Lestat se dégage ! Il se relève sans cesse cet animal, un peu comme l'UnderTaker dans une certaine-compagnie-dont-on-ne-citera-pas-le-nom (ou une certaine partie de moi-même devant une photo de Maria en lingerie fine). Cena ne se laisse pas démonter, il se dirige vers un poteau du ring, monte sur la première, puis la deuxième, et enfin la troisième corde...Leg drop bien placé digne d'un Hogan des années 2000 ! Il tente le tombé:

1
2

Non, encore trop tôt.

Raymond : décidément, ce Lestat est increvable.

Jean : Et imbuvable !

Carl : Pas autant que vous, les incurables !

Raymond et Jean : Et inséparables !

Lestat s'éloigne de Cena et se plaque contre les cordes. Il se tient vigoureusement la tête de sa main droite, apparemment, un cachet de doliprane ne serait pas de refus...

John Cena s'élance déjà dans les cordes, sans doute pour une énième corde à linge...woops, c'est quoi cette tête ? Et ce regard ausis chaleureux que celui que vous lance votre patron quand vous lui demandez une augmentation ? Wowowowowowo, on se calme, c'est juste un combat de catch, hein ? Lestat, ne me regarde pas comme ça, mec, tu pe foutrais presque les jetons ! Lestat... Lestat ?

Non, y'a plus de Lestat. John cena y est peut-être allé un petit peu trop fort et va commencer à payer la facture... grosse claque, mais qui cette fois le fait carrément tomber à terre ! La deuxième, idem. La troisième, pas mieux. On sent la différence de puissance pa rrapport à tout à l'heure, le Punisher se livre cette fois corps et âme à son combat avec une envie plus qu'évidente d'en finir avec son adversaire. C'en deviendrait presque malsain ! John Cena se retrouve (encore et toujours) contre un poteau, et c'est reparti pour le travail de sape. Mais plus à la Big Daddy Cool, cette fois, là, on fait dans le sauvage: Lestat (ou plutôt Titan, dans le cas présent) s'abat en une pluie de coups de poings comme la vérole sur le bas-clergé. John Cena a la tête qui part en arrière sous l'impact avant de se redresser, pour mieux reparti à la prochaine baffe: un vrai métronome ! Ce n'est pas fini: Titan passe cette fois au choke en écrasant la gorge de sa main pleine de doigts, et tout bien résistant qu'il l'est, le rappaire, ce truc-là, il l'encaisse mal ! On passe du blanc au rosacé, puis au rose foncé, puis au rouge...au violet ? Hey, stop, appelez la sécurité, au meurtre !

Carl : John Cena vient en une poignée de secondes de nous faire l'arc-en-ciel à lui tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 22:44

[color:cffc=darkred:cffc] Raymond : Pas mal ! Au moins, quand le rap sera passé de mode, il pourra facilement se reconvertir au disco !

Jean: En voilà une idée qu'elle est bonne ! Carl, tu te sentiras moins seul !

Here come the Men in Black
It's the M.I.B.'s, uhh, here come the M.I.B.'s
Here come the Men in Black
They won't let you remember
Nah nah nah
The good guys dress in black remember that

Ca y est, c'était à prévoir: la musique d'entrée de la sécurité arrive et une armée de bonhommes chauves en T-Shirt s'apprête à rembarrer le punisseur dans ses quartiers manu militari (Une musique d'entrée pour la sécurité ? Va béh, décidément, à la MDWF, ils n'ont que ça à foutre...). A la vision de cette agitation quasi moléculaire, Titan a comme un nouveau coup sur le crâne...il regarde sa main, puis le visage de John cena version « ballon de baudruche à moitié dégonflée », et réalise...Il a failli aller jusque-là ? Mon Dieu, ce n'est pas possible, non ! (Et pourquoi pas, il ne l'aura npas volé, cette larve !). Oui mais non, je suis un combattant, moi, pas un assassin ! (Oh, splendide, un vrai Winnie l'ourson parti gambader à Fontainebleau ! Et Porcinet ? Il est où, hein, Porcinet ?)
...
Là, tu vois bien ! (Z'êtes vraiment pô droles, quand vous vous y mettez !)
Les agents de sécu se font de plus en plus près du ring, l'un d'entre eux s'approche déjà du tablier. Non attendez, Messieurs, on va tout vous expliquer !

Mais Lestat n'expliquera rien du tout. Il vient de réaliser qu'il y avait comme une présence juste derrière lui, puis qu'une semelle de reebok vient de lui taper dans le bas-ventre. Il décolle de plus en plus du sol...


FU !

FU de Cena sur le géant de 2 mètres ! C'est l'heure de faire le pin !

1
2
3
!

Cena se relève et remarque la présence des crânes chauves en costume tout sombre. Il réalise alors ce qui vient de se passer, et ça ne semble pas le rendre très jouasse. Mais l'essentiel demeure là: il l'a remporté !

Vainqueur via Pinfall: John Cena

Les deux hommes finissent par se redresser. Ils se fixent droit dans les yeux, allons-nous assister à une nouvelle rencontre. L’un ne semble pas apprécier sa défaite, et l’autre ne semble pas s’en réjouir non plus. Lestat et John Cena se font face de nouveau, à bout de souffle. Les traits de Lestat s’apaisent soudain, et les deux lutteurs s’éloignent l’un de l’autre de quelques pas. Ils semblent maintenant plus surpris qu’autre chose, et Lestat finit par acquiescer de la tête. John Cena ne comprend pas trop, et le Punisher fait demi-tour pour quitter le ring, laissant The Marine seul sur le ring à ses réflexions.

Ding ding ding ding ding ding
Tinlinliiiiiiiiiiiin tinlinliiiiiiin tin...

Attention Mesdames et Messieurs, dans un instant, ça va commencer, asseyez-vous dans votre fauteuil bien gentiment : le vrai héros américain, le Dieu du catch, JBL, va parler !
Bon, certes, ce soir, ça "pète" moins que d'habitude: pas de limo trop large pour passer dans les backstages (Irwin, ça vient ces §?§/? de travaux d'élargissement ?), pas de feux d'artifice pétaradants, et toujorus pas de sourire émail diamant (la magie du blanc !). Et il a une tronche aussi jouasse que celle de l'homme à la cigarette dans X-Files qui vient de découvrir sur son cliché radio sa première tumeur au poumon gauche. Il devrait être content, pourtant, il l'a dit lui-même: son équipe acueille un premier catcheur, ici ce soir, en direct, ce n'est pas rien, ça ! Enfin bon, laissons-le l'annoncer lui-même:

JBL: Ladies and gentlemen,
Comme je vous le disais en début d'émission, la troupe de valeureux croisés menés par the one and only Wrestling God acueille ici, devant vous ce soir son premier membre. Un lutteur jeune, et euh, ambitieux...au physique exceptionnel, d'une volonté et d'une endurance à toute épreuve...*soupir*...

Ouhlà, c'est fou comme il a l'air content ! Ca doit sûrement être intérieur, mine de rien mine de crayon, en fait, JBL, c'est un gars qui intériorise vachement. Il ne laisse rien paraitre, mais là, je suis sûr qu'il est au septième ciel tel un Son Goku sur son petit nuage jaune au milieu des cigognes, des mouettes et des faucons.
Comment ça "pas crédible" ?

JBL: En un mot, un membre modèle qui saura parfaitement incarner les valeurs que mon auguste personne représente et que je suis fier d'accepter comme bras armé de mon combat contre la chienlit de la MDWF !.
Fuck, si jamais on m'avait dit un jour que j'oserais aller jusque-là...

T'ention, John, ton micro n'était pas coupé !
Ah, on vient de me dire au prompteur de qui il s'agissait...
Hein, répétez ça...
...
QUOI ? LUI ?
Ah ouais, je comprends ! C'est que ça doit rester encore frais, chez lui, tout ça !
Remember, remember (the fifth of November ?)

JBL (livide !): Faites une ovation, people, pour l'avenir de cette fédération, the one and only, the Champ...

JOHN CENA !

Pimmmm Pimmm Piiiiiim… Drrrrlllllllll Iyaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh
Pampa la laaaaaaaa !!!
Pampa la laaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!
PAAAAAMMM PA LA LAAAA !!!


Cut the music ! Cut this damn music !

John Cena apparaît en haut de la rampe d'accès, arborant un jolie T-Shirt blanc et noir, et une casquette du même style. John descend la rampe avec un micro dans la main et une drôle d'expression sur son visage. A croire que les deux John de la soirée sont super content de devoir bosser ensemble l'un et l'autre.
Cena enjambe les cordes et se place face à notre General Manager préféré depuis que Irwin a prit un petit congés.

Cena: Hey Bradshaaaaw ! Ou devrais-je dire Monsieur Layfield ? Ou bien simplement John… quoi que non, ce prénom te correspond pas très bien. Toi t'as plus de classe que ça… Costard, jolie veste, beau pantalon, grand chapeau de cowboy mais acheté chez une grande marque qui fait que ça donne une toute autre allure. Et en prime un jolie broching bien fait à la Jean Louis David. Vraiment… sans jeu de mot Layfield, laisse moi te dire "Chapeau". Passez du gros Texan poivreaux, juste bon à distribué les cartes dans un bar où l'enjeu est simplement de foutre la fille qui bosse comme serveuse à poil à homme d'affaire tellement efficace que Ted lui même aimerait t'adoptait. Grande réussite dans ta carrière Bradshaw.

JBL: Va tu enfin en venir au faites ! Tu es dans mon équipe maintenant. Je t'ai choisit ! Je suis sans conteste l'homme qui t'a rendu le plus gros service dans l'ensemble de ta carrière en te donnant une place comme ça !

Cena: Hey calme, tout doux Bradshaw !

JBL: C'est Mister Layfield pour toi !

Cena: Ok no problem … Bradshaw. Je t'appellerais comme tu voudras.

JBL: On va bosser ensemble mon petit, ou plutôt toi tu vas bosser pour moi ! Alors dis moi pourquoi tu ne te contentes pas de venir ici et de me remercier pour le "push" que je te donne comme n'importe qu'elle personne intelligente du roster l'aurait fait.

Cena: Hey bien tu vois Bradshaw… Malgrès ta belle réussite évoqué précédemment, je constate depuis mon arrivé à la MDWF que tu es vraiment en dessous du Rock. Faut pas s'énerver si je te dis un truc pareil. Quoi ? Je suis le seul à t'avoir dis ça ? Alors soit tu as de très bons amis qui veulent t'éviter de la peine, soit tous le monde se fou de toi Bradshaw. Et ceux à commencer par Irwin. Tu te tapes tous le sale boulot mon vieux, toi tu touche ta calculatrice tous les jours pour les comptes de la Pognon Federation, Rock-E lui il touche ta sœur Top Model pendant ce temps là, allant même jusqu'à déguster sa bonne tarte au pomme faite maison si tu vois ce que je veux dire.
Et pendant que tu signes nos chèques de paye. Rock-E, lui signe des autographes et gagne de la tune pour ça mon vieux. Et malgré tous ça… lorsque The Rock arrive à Payback c'est le roi, il se tape un dîner de luxe avec les hommes haut placés de la fédération qui lui lèchent tous les bottes espérant ainsi qu'il dînera de nouveau avec eux la semaine prochaine lors du prochain Payback. Et toi de ton côté tu dois te contenter d'une pauvre limousine et faire le beau un peu partout avec. Belle voiture certes, mais bien au delà d'une bagnole, cette caisse est juste là pour te faire taire et toi tu … … ne te résignes pas ! La semaine dernière encore je t'ai vue en train d'essayer de tuer The Rock de tes mains. Quel rage ! Bon on voit bien que tu es un ancien sportif et que t'as beaucoup perdu de ta sublime. Si on peut appeler sublime être le pire champion du monde de l'histoire de la plus grosse company américaine de catch tu me diras. Mais j'aime ça ! J'ai aimé ta hargne ! Et même si Rock-E te malmène dans tous les domaines, et bien moi j'étais pour toi !
Si si je te promet ! … Bon d'accord… en réalité je m'en fou… C'est vrai quoi ! Qu'est-ce que j'en ai à foutre moi que les deux GM de la fédération s'aiment pas… La rivalité du "J'ai un plus gros bureau que toi et en plus moi je l'utilise pas parce que je suis jamais là et je travaille pas" c'est pas mes affaires. Ou plutôt c'ETAIT pas mes affaires. Car maintenant que j'entre dans la partie, je crois que je vais avoir pas mal de truc à faire. Et crois moi Bradshaw, peu importe l'amitié qu'on éprouve l'un pour l'autre… en choisissant le John numéro 1 de la Pognon Federation pour être dans ton équipe, tu as vraiment fait une belle affaire !


Et Cena après avoir balancer son micro par terre gigote sa main devant le visage de JBL et on peut lire sur les lèvre du rappeur un jolie petit "You Can't See Me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 22:45

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par JBL et Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Homer.

Crédits (segments)

René Dupree
Segment René Dupree vs Hébus

Hébus
Segment René Dupree vs Hébus

Mordekai
Segment Mordekai

Crusher
Segment Crusher

JBB
Segments JBB

JBL
Segment JBL

Kevin Nash
Segment Kevin Nash

JBL & John Cena
Segment JBL & John Cena

Crédits (matchs)

John Cena
Comte Mordekai VS Shelton Benjamin

Charming X-Treme
Carlos Fisher VS Don Robert de la Vega

Shelton Benjamin
B-Max VS Great Teacher Okuda

JBL
John Cena VS Lestat/Titan

Lestat/Titan
Razor Ramon Hard Gay VS JBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
B-Max

avatar

Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:04

Match nul...?

GTO n'est pas mauvais, mais bon... J'avoue que je me voyais gagnant, je ne comprends pas trop mon résultat... J'ai déjà été largement meilleur j'en suis conscient, mais quand même...

Mis à part ça j'aime beaucoup ma feud avec Nash qui prend de l'ampleur, sympa tes segments à toi aussi. Wink Vivement le PPV qu'on puisse s'affronter. Smile

Sinon le show est très bon comme d'habitude ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wresting4real.forumactif.com/
Comte Mo
Invité



MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:06

Bien j'ai perdu je me demande bien pourquoi ?

En tous cas

le show est pas mal sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Carlos Fisher

avatar

Nombre de messages : 681
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:16

Mmm... Mon match n'est pas mal. J'ai encore perdu mais bon, j'arrive toujours pas a trouver suffisament d'inpirationpour faire des speech dignes de ce nom Neutral . En tous cas, je vois que mon message pour que mes prises de finitions soient plus mise en avant a ét pris en compte Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charming X-Treme

avatar

Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:24

Merci Carlos, ça fait toujours plaisir à entendre de voir que son taf est apprécié Razz.

Sinon ouep c'était un bon show ! Avec de bons segments, j'ai bien aimé celui avec HG et la JBB nottement, et le match en lui même était génial, avec les coups de sledgehammer qui volent dans tout les coins ^^'. Je suis moi aussi, tout comme B-Max, un peu étonné du résult' de son match, même s'il faut l'avouer que t'as pas fait fort Max^^'. Une victoire de OBEY sur HG Razz, et dure soirée pour les Punishers, avec le sledgehammer et la défaite de Lestat =S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://qouaaaa.skyblog.com
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:29

Bon show comme à l'habitude.
La petite carence en matchs est largment rattrapée par des segments de qualité.
Content que mes segments plaisent Smile
Décidemment Nash se met de plus en plus de persoinnes à dos... même pas peur Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:45

Un bon show, mention spécial au match JBB VS Razor Ramon Hard Gay ( bravo Titan ^^ )
Sa manque un peu de The Rock quand même ^^ Pis ça manque aussi de mon segment avec Charming...

9/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Charming X-Treme

avatar

Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   16.10.07 23:52

Citation :
Pis ça manque aussi de mon segment avec Charming

Ah! C'est juste ça xD, j'avais oublier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://qouaaaa.skyblog.com
BaffTech
Retraité
avatar

Nombre de messages : 1567
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 7:42

@Kevin Nash a écrit:
Bon show comme à l'habitude.
La petite carence en matchs est largment rattrapée par des segments de qualité.
Content que mes segments plaisent Smile
Décidemment Nash se met de plus en plus de persoinnes à dos... même pas peur Razz

Méfie toi quand même de RRHG ! pig

Bon show sinon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bafftech.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 14:11

Voui! Draw contre B-Max ^^ Je pouvais pas espérer mieux !
Moi perso j'ai bien aimé le segment avec la JBB et tout le reste d'obey.Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Shelton Benjamin

avatar

Nombre de messages : 2291
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 14:12

Yeah, Shelton renoue avec la victoire Very Happy . Très bon show ! RRHG/Juachim très bien booké, segments qui nourissent, lancent ou relancomme il faut les feuds en prévision du PPV, Cena qui devient le premier lutteur de la team JBL, presque pas de Charming dans le show...

Tout du good Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolutionworldorder.forumactif.info/index.htm
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 15:37

Un Bon Payback - des resultats qui me laisse perplexe pour certain ( max en partie ) - d'autre qui me rende vraiment content ( ai-je besoin de citer mon match ? )

Je doit bien avouer que le booking du match contre hard gay etait super - mais juste un truc - comment sa se fait que hard gay fête sa victoire, alors qu'il a persu ? Il leve les bras au ciel, et vous dites qu'il obtient les fesses de fathom, alors que se n'etait pas convenu comme ça - enfin ce ne sont que des details sans trop grande importance.

J'ai bien aimé aussi le match Cena vs Lestat ^^

ah aussi j'y pense, les show avance okai, mais nous ne connaissons toujours pas les lutteur qui feront partis du tournoi pour le titre wall street !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat/Titan

avatar

Nombre de messages : 1460
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 15:59

@Johnny B. Brand a écrit:
Un Bon Payback - des resultats qui me laisse perplexe pour certain ( max en partie ) - d'autre qui me rende vraiment content ( ai-je besoin de citer mon match ? )

Je doit bien avouer que le booking du match contre hard gay etait super - mais juste un truc - comment sa se fait que hard gay fête sa victoire, alors qu'il a persu ? Il leve les bras au ciel, et vous dites qu'il obtient les fesses de fathom, alors que se n'etait pas convenu comme ça - enfin ce ne sont que des details sans trop grande importance.

J'ai bien aimé aussi le match Cena vs Lestat ^^

ah aussi j'y pense, les show avance okai, mais nous ne connaissons toujours pas les lutteur qui feront partis du tournoi pour le titre wall street !!

Tout simplement parce que dans les consignes on m'avait donné HG vainqueur, et qu'apparemment le staff s'était trompé, donc ils ont corrigé du mieux qu'ils pouvaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prisonville.miniville.fr/
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 16:00

C'est ce que je me suis dit un moment, merci d'avoir eclairer ma lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 19:13

ON a effectivement été un peu pris de cours, mais il y avait également une petite idée derrière la tête: on s'est dit que, quitte à parer au plus pressé, on pouvait donner un léger côté "jusqu'au boutiste" à Hard Gay quitient vraiment à se taper un JBB et se débrouille pour, malgré la défaite, ressortir avec le c*l de Fathom: après tout, il n'est pas face, il est tweener.

Mais c'est vrai que ça a été fait complètement à l'arrache et que ça doit donc manquer de cohérence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   17.10.07 19:27

J'ajoute même que j'ai "forcé" JBL à le faire vu que je tombais de sommeil, et j'avais vraiment qu'une envie : Dormir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payback 16 Octobre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payback 16 Octobre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RAW - 1er octobre 2007 (Résultats)
» Le president Preval a l'ONU
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: