AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Payback 9 Octobre 2007

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quand on arrive en ville...
- Dans les banlieues-dortoirs, on voit les étoiles noires
22%
 22% [ 2 ]
- On sort enfin de cette foutue 2CV sans clim, on étouffe !
0%
 0% [ 0 ]
- Direction le quartier rouge, c'est là qu'il y a les plus belles filles !
22%
 22% [ 2 ]
- T'as pensé aux croissants, chéri ?
0%
 0% [ 0 ]
- On part visiter le mausolée d'Elvis Suprême !
56%
 56% [ 5 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 21:51

Mardi 9 Octobre, 22h00...
Payback est sur le point de débuter et JBL est déjà assis à son bureau, paré au poste. Apparemment, il reçoit la visite d'une de ses vieilles conaissances...

JBL: Helloooooooooooooo, Ron ! Ca alors, toi ici ! Je n'aurais jamais cru que tu trouverais le temps de venir me voir avec ton job ! Paraît qu'il use ses employés jusqu'à la corde, le vieux, Pas qu'on ne le fasse pas ici aussi, mais on est moins cons, on sait prendre quand il le faut des précautions ! Comment va, alors ? Ca gaze ?

Ron Simmons: Bad !

JBL: Mon pauvre vieux, j'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours. Mais ça ne me surprend pas: que veux-tu, dans le temps, quand on formait une équipe tous les deux, ça a toujours été moi le maillon fort, je l'ai toujours su ! Y'a qu'à voir comment ça s'est passé ensuite et ce qu'on est devenus maintenant: toi un running gag pour un show ciblé pour ados prépubères qui se percent les boutons d'acné et se touchent devant le dernier numéro de Hulster, moi comme toujours au sommet et dans une compagnie qui domine le business à l'heure actuelle ! Puis déjà le nom... ce nom... moi en « Justin Hawk Bradshaw », ça sonnait bien, c'était classe, mais toi, Harlock, Péberock...non, j'y suis: Faarooq ! C'est quoi, ça « Faarooq » ? Allez, tu peux me le dire, maintenant, depuis le temps, y'a prescription. Comment t'as fait pour dénicher un pseudo pareil ?

Ron Simmons: Yam's !

JBL: Un jeu de dés ? Ca ne m'étonne même pas ! Sacré Ron, va ! Allez, malgré tout, ça me réjouit de te revoir, ça me rappelle ma jeunesse, toutes les conneries qu'on avait fait ensemble, ça met du baume au coeur ! Et en plus, tu arrives au moment idéal. Oui, Ron, ce soir, tu vas assister à une renaissance ! Mon honneur a été bafoué la semaine dernière mais ici, à Payback et devant des milliers de spectateurs, je vais me faire justice, et en grandes pompes ! Prépares-toi à du grand spectacle. Et si tu veux rester voir ça, passe voir la sécurité et dis-leur que tu viens de ma part, on te trouvera une place au premier rang pour assister à la plus belle démonstration d'autorité du one and only Wrestling...


Emporté dans son élan, il se lève brusquement de son bureau:

JBL:...Go PAF aieuh !

Je le pensais bien, que cette lampe suspendue au plafond était un peu basse !

JBL: Ron ? Ron ? Arrêtes ça immédiatement, tu sais que j'ai horreur que tu me regardes comme ça ! Ron ? RON ???

Ron Simmons: ...

...


...


DAMN !


Sans plus s'attarder sur cette scène, l'écran se splitte selon un axe vertical: d'un côté, JBL furibard envers sa secrétaire à qui il demande urgemment de virer celui qui a eu l'idée de mal placer cette foutue lampe, de l'autre, l'autre General Manager, The Rock, accompagné du président himself IRS avec qui il semble en grande discussion. Les deux hommes passent devant la loge du gars JBL d'ailleurs, logo made in Texan tamponné dessus.

The Rock : Eh! Tu l'as toujours pas viré le cowboy ? Come on just kiddin' ... The Rock sait qu'il est super difficile de trouver de bonne secrétaire de nos jours, pas plus tard qu'hier le Great One à dû se séparer de sa femme de ménage, la gueuse revendait les draps sales du Brahama Bull sur e-bay.

C'est vrai que c'était étrange de la voir se ramener au boulot en Ferrari mais bon.

Anyways E ( ça fait plus cool, c'est quasi made in Hollywood ) comment c'était ce match des Lakers, premier rang ? Tu vois il y'a aucun problème, avec les contacts du Great One on trouve toujours des billets VIP The Rock ne voudrait pas la ramener mais l'autre plouc là, Boulshow il t'as déjà offert du rêve à ce niveau là ?

Non non pas la peine de répondre, le gros texan le Great One connâit son idée du bon temps. Se saouler à la mauvaise bière, bouffer deux ou trois cotelettes pleins de gras ( t'as vu son physique ? ) et terminer à la frontière du coma éthylique, baignant dans son vomi et dans un début d'urine.

C'est la classe il y'a pas à dire.

Bah , The Rock respecte ton affiliation à ses côtés et comme il l'a dit précedemment c'est difficile de trouver des gens qualifiés pour la maintenance, enfin qualifié c'est un bien grand mot. C'est juste que le Great One aime pas sa gueule si tu veux le savoir mais promis ze Greatest Wrestler Ever restera cool as Fonzie en sa présence. Tant qu'il cherche pas les crosses, il y'aura pas de soucis.


Coupure.

Et un

Lumière

Money… it's a crime
Share it fairly, but don't take a slice of my pie
Money, so they say
Is the root of all evil today
But if you ask for a rise it's no surprise
That they're giving none away !


«Money» de Pink Floyd retentit dans l’arène, encore une fois ce soir pleine à craquer ! La caméra balaye la foule qui est très chaude ce soir, ainsi que le tout récent décor de Payback, tout signe extérieur de richesse devant. Une chose ne change pas, c’est le traditionnel lâché de billets à l’effigie de Ted Dibiase dans la foule, qui je le rappelle sont échangeables contre certains produits du merchandising comme un petit poney en peluche avec les initiales de Ted Dibiasé dessus ( Comme c'est classe ) . On peut lire ça et là sur les pancartes des petits mots tels que « Titan = Bud Spencer », «Save Us 222 of this crap », « La vie 1 - Shelton 0 » ou encore « OBEY c'est de la bonne, faut le dire copain ». Oh et une belle "Punjabi mon ami". La salle est fin prête et les hostilités vont bientôt commencer retrouvons nos commentateurs favoris !


Carl : Bonsoir chers amis, bonsoir Jean et bonsoir Raymond !

Jean : Bonsoir à tous et bienvenue pour ce show qui va déchirer sa mère YO !

Raymond : Ouh là je te trouve bien excité et bien jeune ce soir. Dis.moi tu te serais pas teint les cheveux toi ?

Jean : Je suis excité parce que ce soir on va assister à un Punjabi Prison Match entre 6 des plus grandes superstars de la fédération et je crois que ça va être tout un spectacle GROS !

Raymond : Et la teinture c'est pourquoi ?

Carl : Ouais c'est pourquoi ?

Jean : C'est pour baiser ta pute de mère

*Gros silence*

Jean : Euh ... pardon me suis emporté mais bon faut me comprendre, je suis sous pression. C'est pas simple ce boulot, et pis les histoires entre The Rock et JBL me foutent dans tout mes états

Carl : No worries Jean, déjà personne n'écoute l'intro donc on t'auras pas entendu jurer, ouais tu sais ces petits connards téléchargent le show illicitement et vlam fast-forward jusqu'à leurs lutteurs favoris. Le reste on s'en fout ? On s'en fout du travail des gens ! C'est ça les jeunes, c'est ça la jeunesse ?

Raymond : Euh ... Bein on va commencer je crois, amis téléspectateurs excusez mes camarades. Allez place à l'action



Behold the King, the King of Kings.
On your knees dog. All hail.

Bow down to the, bow down to the King.
Bow down to the, bow down to the King.


La musique du Game, du Cerebral Assassin, du King of Kings, Triple H retentit dans l'Arena. Triple H arrive sous le titantron. Triple H s'avance vers le ring avec une bouteille à la main ! Il monte sur le ring et fait ses gestes habituels.
Une partie de la foule est en délire l’autre le siffle!! Il monte au quatre coins du ring et salue la foule.


La musique de Batista retentit dans l’arena, the animal arrive survolté sous le millitron, il fait son taunt habituel, des effets pyrotechniques jaillissent de derrière lui . Il monte en courant les escalier, passe entre la 2em et 3em corde et gonfle ses muscles devant son adversaire du soir.

Carl : Un match qui va opposer 2 anciens rivaux à la WWE.

Jean : Oui mais à la MDWF c’est bien mieux !

Raymond : Ah oui et pourquoi ?

Jean : Ben…Eu…Parce que c’est Ted qui m’a dit de le dire…

Raymond : C’est bien ce que je pensais…

Carl : Allez ça commence !

Les 2 adversaires se ruent l’un sur l’autre pour une épreuve de force acharnée ! Ils parcourent de nombreuses fois le ring, toujours en se poussant mutuellement…The Game, bien plus expérimenté, finit cette épreuve en un headlock, Batista le contre en le projetant dans les cordes et le réceptionne avec un coup de bélier qui plaque The Game au sol ! Batista le regarde et lui montre ses muscles volumineux ! Triple H prend le temps de se relever et lance quelques insultes à son adversaire du genre « toi t’as les muscles, moi j’ai le cerveau », et c’est repartit une nouvelle fois pour une épreuve de force, HHH coince son adversaire dans un coin et l’arbitre compte…

1 !
2 !
3 !
4 !

HHH arrête juste à temps, et lance une droite qui claque bien en pleine mâchoire de son adversaire ! Il attrape maintenant le bras de Dave Batista, le tourne 2 fois et enchaîne avec quelques atemis, soutenu par des « WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO ». Triple H met à genoux son adversaire avec une élongation du bras, on se rappèle que Batista avait été longuement blessé à la WWE…HHH semble s’en rappeler et porte maintenant des coups de pied dans le point faible de l’animal ! Puis il y va d’une clef de bras, Dave hurle de douleur, pendant que l’arbitre lui demande si il veut abandonner, Batista lui fait signe que non.

Carl : C’est une vraie leçon de catch que donne Triple H à son adversaire !

Jean : Oui mais en même temps, depuis quand Batista sait catcher ! A par quelques coup puissant il n’a rien !

Raymond : Et bien toi tu n’as carrément rien alors comme ça…

L’animal se sort de cette mauvaise passe et renvoie HHH dans les cordes pour un nouveau coup de bélier, puis Batista se jète dans les cordes, Triple H reste couché au sol, Batista lui passe juste au-dessus et continu sa course dans les cordes, quand il se prend un coup de genoux en pleine face de la part de HHH !!! Dave est couché au sol pour la première fois du match ! Hunter porte alors de nombreux coups de pied sur son adversaire du soir. L’ancien champion du monde de la WWE semble bien en difficulté ici à la MDWF ! Le cerebral assassin assène alors un violent coup de pied dans les côtes de Batista ! Il se projète dans les cordes et descente du genou en plein de la face ! Batista se relève avec difficulté, il tente une clotheline, esquivé par The Game, qui, placé derrière son adversaire, porte sa fameuse baléyette qui couche au sol l’animal déchaîné ! Et bam ! Descente du coude, descente du genou ! Il relève Batista, l’envoie dans les cordes et spinbuster à la Triple H !


Dernière édition par le 10.10.07 0:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 21:51

HHH se relève, et fait le signe de la fin en direction de Batista, il attend que ce dernier se relève pour son pedegree !!!!

1 !
2 !


Carl : Quoi ?????

Raymond : Mais que fait-il ???

En effet, Triple H a arrêté de faire le tombé, il se relève et fait signe à la foule qu’il a encore envi de s’amuser avec son ancien partenaire…Ca sent pas bon pour Batista, qui est KO après s’être pris la prise de finition du Game ! HHH le prend en suplex ! Il enchaîne avec une back suplex ! Le dos de Batista est broyé ! Triple H l’emmène alors vers le coin, et porte des coups de bélier ! Après une série de 3, il monte Batista sur le coin et…Superplex !!!!!! Les 2 sont au sol, mais Hunter se lève presque automatiquement, il s’approche de Dave et lui enchaîne une série de droites, réprimandés par l’arbitre. Triple H veut en finir cette fois si, il reprend Batista en pedegree et…Nan ! Back drop de la part de l’animal ! HHH a été trop confiant ! Il se relève et se prend un coup de bélier qui l’emmène directement dans le coin…Oula…Au passage, Triple H a frappé l’arbitre qui est KO dans le ring…Batista ne l’a pas vu et enchaîne alors avec une violente clotheline ! Il se lance alors dans les cordes, mais n’a pas le temps de porter une prise, que Triple H descend du ring…Batista le rejoint mais se prend un coup de sledgehammer en pleine face !!!!! Il est définitivement out ! The Game a fait exprès de tomber pour prendre son ami le sledge ! Dave Batista n’a rien vu venir…Et maintenant il ne voit plus rien du tout…Hunter remonte son adversaire dans le ring, l’arbitre retrouve ses esprits pendant que Triple H reporte une nouvelle fois son Pedegree !!!!

1 !
2 !
3 !!!

Vainqueur : Triple H

Jean : Bon alors ça c’est fait…

Carl : Malgré que ce match fut facile pour Hunter, il continue à prendre confiance après ses très nombreuses victoires ces derniers temps !

Raymond : Oui, et n’oublions pas qu’il a le droit à un match de championnat ! Plus il prend confiance plus il sera dur à battre ! HHH futur champion ???

Carl : Affaire à suivre !

Jean: Et en attendant, voici la suite !

La salle s'assombrie et des lumières vertes viennent éclairer l'entré quand soudain des explosions jaisse de la scène et " Getting Away With Murder " se met a jouer tandis que The Criminal fait son apparition sous les hués de la foule. Puis arriver sur le ring il enjambe les cordes et fait quelque poses musculaires tel un narcissique. Ensuite on lui apporte un micro.

Jean: Crusher!? Mais il n'a pas de matches ce soir!?

Carl : Peut être nous parlera t'il de son matche a Where All Begin Again II.

Raymond : Un matche qui faut l'avouer, excellent.

Crusher : Bonsoir a tous mesdames et messieurs petits et grand. Quel déshonneur d'être ici parmis vous ce soir!

Huées de la foule.

Crusher : Alors vous pensiez vraiment que je suis revenue pour vous? Non mais ne me faites pas rire, la seul et unique raison pourquoi j'ai effectué mon retour était pour donner une bonne raclé a ce gros tas de graisse connue sous le nom de "Maximum Capacity", mais après ce qui c'est passé au PPV je doute qu'il se souvienne même de son nom. Voilà donc une chose de rêgler et à présent je dois aller de l'avant. C'est pourquoi malgré que vos tronches de nullard ne me reviennent pas, je vous ai réservé une petite surprise. Alors allez y messieurs!

Soudain une trappe géante au plafond s'ouvre et une cage identique a celles que l'ont retrouvent en prison descend tranquilement vers le ring puis encadre ce dernier. Suite a cela Carlos installe une tablette recouvert d'une toile rouge sur laquel il dépose un paquet de billet vert.

Crusher : Je vous souhaite a tous la bienvenue a la tout première édition de "5 Minutes in Jail" un tout nouveau concepte qui m'ai venu en rêve dernièrement et le plus interressant là dedans c'est que cela se présente sous forme de challenge et qui concerne qui donc?...Vous biensur!

[Des cries d'affollement se font entendre encore plus]

Crusher : Vous avez parfaitement bien entendue, cela vous concerne vous. Mais ne vous découragez pas les rêgles sont bien simple vous allez voir, alors l'un d'entre vous aura la chance de venir vous enfermer dans la cage en compagnie du gardien nulle autre que moi même bien évidemment et vous disposerez donc de 5 minutes pour me prendre les clefs que voici accrocher après ma ceinture et vous enfuire de la cage. Toute fois je dois vous prévenir, bien que votre but est de sortire de cette prison, sachez que le mien est de s'assurer que vous y restiez, de plus comme vous pouvez le constater, cette cage n'est pas a ciel ouvert donc vous n'avez nulle autres choix que de passer par la porte. C'est de cette facon et uniquement de cette facon que vous pourriez gagner le challenge. En revanche, pour ma part, je possède le droit de vous garder a l'intérieure de la cage jusqu'a ce que le temps s'écroule et vous faire échouer le défis. Cependant ne désespèrez pas car il y a un prix a gagner si vous parvenez a vous évader et il sagit d'un merveilleux prix de 250$ US provenant tout droit du porte feuilles de mon pote Carlos que voici!

Carlos salut la foule d'un geste sarcastique.

Crusher : Puis en prime vous receverai aussi un T-Shirt de la OBEY personnellement autographiés par l'équipe au grand complet.

Le caméraman se tourne vers Carlos une fois de plus et ce dernier sort une valise d'en dessou de la tablette et en ressort le chandail autographié et le montre au public avant de la déposer sur la tablette a coter de l'argent.

[Le public est en délire]

Crusher : Bien maintenant on arrête les conneries alors qui d'entre vous veux venir se frotter a la bête et entrer dans l'histoire?

[Les cries deviennent terriblement assourdissant]

Alors Crusher sort de la cage et descend du ring puis regarde la foule attentivement. Soudain il appercoit un type assé costeau au cheveux brun cours et lui fait signe de venir alors la sécuriter laisse passer le fan et Crusher retourne dans la cellule suivit du volontaire.

Crusher : Parfait alors dis moi mon vieu comment te nomme tu?

Fan: Je m'appelle John Starsky!

[Le public se met alors a hurler le nom de ce dernier]

Crusher : Starsky!? Pas terrible comme nom pauvre de toi! Bref, quel age as tu?

Starsky fronce les sourcils et reprend d'un ton faché.

Starsky: J'ai 32 ans et je me suis porté volontaire pour te botter le derrière!

[OOOOOOOOOOOHHHHH!!!]

Crusher se met alors a rire.

Crusher : C'est parfait, alors j'espère que tu est consciens que nous ne sommes pas responsable des blessures que tu subira durant le matche?

Starsky: Je suis au courant ne t'en fais pas, j'ai déja vue pire.

Crusher : Tu as de la gueule et du cran mais nous verrons bien si tes bavures te permetterons de sortire d'ici intacte.

La discution est terminé, "The Criminal" jette le micro hors du ring puis Carlos ferme la porte de la cage qui elle, se verrou aussitot. L'arbitre fait sonner la cloche et le compte a rebour est lancé.

[5:00]

Starsky se précipite vers le colosse et lui balance une série de droite mais cela ne semble pas affecter Crusher qui se laisse même faire. Voyant que cela est inutile, le volontaire recule et fixe le monstre qui en redemande, alors John prend son élan contre les cordes et reviens avec un coup de pied dans le ventre de Crusher qui penche a peine. Crusher se met alors a rigoler, c'est a ce moment là que Starsky tente de s'emparer des clefs mais grossière érreure car le colosse le saisit par la tête et le propulse contre le sol.

[4:27]

Carl : Waow je n'aimerais pas me trouver a la place de ce pauvre John Starsky en ce moment.

Raymond : C'est vaiment cruel de lui avoir fait croire qu'il aurait ne serais ce qu'une toute petite chance de vaincre Crusher.

Jean: Mais tout n'est pas encore finis les gars nous pouvons assister a une surprise.

La foule hue Crusher de toute leurs force tandis que Starsky se relève en s'aidant des barreaux en ne revenant pas de la force du catcheur, mais "The Criminal" ne lui laisse pas de répis, il attrape une fois de plus le malheureux et l'envoit a pleine puissance contre les barreaux a l'autre bout du ring tout juste avant d'enchainer avec un German Suplexe.

[3:32]

Le bodyguard de la OBEY montre ses muscles fière de lui mais ne fais que récolter des injures de la part du public. Toute fois pour Crusher il n'y a que sa petite personne qui compte, de plus il semblerait qu'il veut jouer avec sa victime car ce dernier se repose dans un coin et attend que John se relève. Une fois cela fait avec terriblement de misère, Crusher s'approche de lui mais Starsky le prend par surprise avec le coup de la fourchette.

[2:48]

Raymond : Jolie coup je dois admettre.

Jean: Je crois qu'il va y arriver les gars!

Carl : Il tente de décrocher les clef d'après le Criminal!

[Encouragement de la foule pour Starsky]

Voilà qu'il a réussi a retirer les clefs et se dirige maintenant vers la porte. Tout à coup Crusher récupère sa vision et se rend compte que John s'apprète a mettre la clef dans la serrure, mais le monstre ne le laisse pas faire, il fonce sur lui et lui donne un terrible coup de coude sur la nuque et John se cogne la tête une fois de plus sur les barreaux ce qui le fait saigner. Crusher enchaine donc avec un Chokeslam parfaitement exécuter puis s'installe dans le coin.

[1:13]

John est completement KO et Crusher est toujours dans le coin a attendre que son adversaire se relève.

Jean: Nous pouvons voir une terrible rage dans les yeux de Crusher ca en est terrifiant.

Carl : Starsky ne s'en tirera peut être pas intacte mais espèront qu'il s'en tire vivant.

Raymond : Je crois que c'est la fin du spectacle!

[0:45]

Et il avait raison, John remue enfin et commence a se redresser le visage couvert de sang, toute fois la douleur est tellement grande que l'homme retombe sur un genoue et tente une seconde fois de se remettre sur pied. Plus de 10 secondes au défis et Starsky est debout et tient a peine sur ses 2 jambes, c'est a ce moment là que Crusher fonce sur lui a une vitesse éclaire et... THE


Dernière édition par le 10.10.07 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 22:04

DÉMOLISHER en plein sur l'homme qui tombe au centre du ring completement dans le coma (facon de parler).

[0:04]

[0:03]

[0:02]

[0:01]

[0:00] *BIIIIIIIIIIIPP*

le temps est écroulé et Crusher va chercher un micro.

Crusher : Dommage John tu n'avais pas ce qu'il fallait pour franchir cette porte, puis la prochaine fois que tu fera face a ce genre de situation, ferme ta grande boite si tu ne vux pas que quelqu'un te la démolisse comme je viens tout juste de le faire.

Les secours viennent finalement placer le pauvre homme sur une civière tandis que Crusher va rejoindre Carlos qui remballe l'argent et le T-Shirt puis tout les deux quittent les lieux sous les hués du public déchainé.


Raymond: Hé ben, les rumeurs sur le sujet disaient vrai: etre enfermé, ça rend fou ! Tous des psychopathes !

Jean : Fais-toi à cette idée, Ray, chez OBEY, on n'engage pas des bisounours !

Carl: Ah mais si vous aimez ça, la baston, restez onc sagement assis sur vos chaises, parce que vous allez en avoir, et pas plus tard que tout de suite !



And I am nameless
There's no mistaking where the future lies
And I am faceless
In the bed you've made sleeps the failure in you tonight

« Nameless faceless » de Fozzy retentit dans l'arena tandis qu'un nouveau venu apparaît sous le MillioTron, dos au public, portant écrit sur son T-Shirt la mention « Academic Grade». Les effets pyrotechniques arrivent alors que la musique s'emballe, le moment pour lui de se retourner et de se diriger vers le ring déterminé. A le voir la banane aux lèvres, on le sent content d'être là, en même temps on vient de me dire au prompteur qu'en montant sur notre ring, il réalise un rêve de gosse. C'est-y pas mignon, ça ? Maintenant, t'as plus qu'à rentrer dans le match, kid, et vite, ou le rêve risque de rapidement tourner au cauchemar !

Piiiiiiimmmm Pimmmmmmmmm Pimmmmmmmm DrrrrrrrRRRRRllllllllLLLLlllllllllllrrrrrLllll Ihhh aaaaaaaah
Pampa La la !!!!
Pampa La la !!!

What's that ouitcha (oui je comprend pas trop les paroles) My time is now
You can't see me
My time is now… NOW !!!

Pam pa la la !!
Pam pa la la !!


Et Cena apparaît en haut du stage, comme d'habitude il porte un t-shirt des Lakers, tout jaune avec une écriture violette pour indiquer son numéro, ce soir c'est le 27, avec au dessus écrit "John Parker" sûrement un jeu de mot avec Tony Parker et John Cena, à moins que Cena se soit mit au jeu de société et qu'il le revendique haut et fort, mais bon…Regardant à peine les pancartes mentionnant « if Cena win, we riot » ou « we've Cena Nuff » (question de Madame Pichon dans le Vercors: quelle vanne anti-Cena n'a pas déjà été pondu 36000 fois sur un forum de catch ?), il monte sur le ring et fait le signe du taureau avant de s'échauffer prêt à casser de l'étudiant (non, mon gars, je ne te parle pas de mai 68 !).


Carl: Premier match d'Alex Twin, et déjà une opposition de styles. Une forte tête contre une tête bien pleine !

Jean: Mais comme l'aurait dit Montaigne, je préfères une tête bien faite à une tête bien pleine !

Raymond: Vrai: une tête bien faite, c'est plus efficace pour donner des coups de boule !

DING !

La cloche sonne, non, ça ne veut pas dire que la barquette findus a fini de cuir dans le micro-ondes mais que le match est commencé ! Alex Twin hésite à entamer le match et préfère scruter son adversaire, sans doute pour « l'étudier ». Par contre, le truc de John Cena, lui, c'est moins le contemplatif que la sculpture moderne sur modèle vivant, et il n'attend pas longtemps pour travailler la matière à grands coups de phalanges sur le coin de la gueule ! Et une, et deux (et trois zéro ?), il saisit son adversaire, l'envoie sur les cordes...première corde à linge. Alex Twin se relève, on prend le même et on recommence...coup du bélier cette fois ! Alex Twin (Peaks ?) se relève encore, John Cena est en bonne position...reverse powerbomb ! Cette fois, il a eu son compte, mais le rappaire semble à peine s'être essouflé: il a la baraka, ce soir !

Raymond: Mauvaise entame de match pour le nouveau venu, ce soir. Il s'est littéralement fait cueillir à froid !

Jean: Comme quoi, être un catcheur diplômé sert moins sur le ring que d'être un diplômé en catch !

John Cena regarde sa main ouverte un instant (Combien j'ai de doigts ? Ah tiens, mes lignes de vie me disent que dans un avenir plus ou moins lointain, je vais me torder un muscle pectoral et être absent des rings pendant sept à huit mois...Que des conneries, j'ai jamais cru à la voyance de toutes façons !), puis la montre au public (elle est belle, hein ? ), puis se la repasse au visage. Le signe international du :

YOU CAN'T SEE ME !


Il s' élance dans les cordes, repart à la charge le poing fermement tendu ...

BIG BOOT !
A force de zyeuter sa main, John Cena n'avait pas vu qu'Alex Jumeau s'était relevé, prêt à la parade. Du coup, il a pu admirer de très près les lignes de vie de la godasse droite de son adversaire qui lui ont dit très précisément: « dans 1,5 secondes, tu vas te prendre un grand coup sur le pif ! ». The Champ est à terre, The Academic en profite pour enchaîner directement sur un Headlock. La tête du lutteur R'n B passe du rose pâle au rouge pivoine en quelques dizaines de secondes et à voir les grimaces qu'il tire...ça fait mal ! Il essaye de se relever, mais c'est que l'autre l'applique bien, sa prise de soumission, le petit saligaud ! On voit qu'il a bien appliqué ses leçons ! Une seule solution: la corde. S'il la touche, ce sera fini, après le match un bon p'tit nurofène et on n'en parlera même plus ! Tend la main et tire, John, tire, tire avec la main (n'allez pas vous imaginer des trucs, vous autres !) ! Ca y est, la troisième corde est atteinte, mais l'arbitre a à peine eu le temps de casser la prise qu'Alex Twin ceinture à nouveau le rappaire, cette fois au niveau du bassin et le porte en un...German Suplex ! Curieusement porté, d'ailleurs, peut-être qu'il va lui falloir un ou deux cours de rattrapage, à celui-là...

Raymond: Bouh, ce suplex-là n'était pas très « académique » !

Jean: Peut-être, mais comme ça, il gagne, au moins !

Profitant de son avantage, Alex Twin ceinture à nouveau John Cena, le soulève (ho hisse, elle pèse son poids la bestiole, mine de rien mine de diamants au Ghana !) et tente une souplesse...maintenue, d'une durée d'approximativement cinq secondes. Faut le faire, il a l'air d'être plutôt costaud, le nouveau. Au bout de la cinquième seconde, il relâche...et se fait mal au dos ! Encore une prise mal maîtrisée, on dirait, et il le paye cher ! John Cena s'étant malgré tout durement réceptionné, les deux se retrouvent au sol.

Temps mort

John Cena se relève le premier, plus frais que jamais et regardant son adversaire d'un oeil méchant. Il a le Hulk Hogan qui pousse, lui ! Alex Twin se relève plus difficilement, se tenant le dos suite à sa prise ratée encore mal digérée. Le lutteur façon « arenbi » en profite, il monte progressivement sur la première, la deuxième, puis la troisième corde et s'élance...leg drop sur la nuque d'Alex Twin renvoyé à ses chères études (j'y peux rien si c'est l'expression consacrée, hein !). John Cena ne perd pas de temps, scoop slam, il le relève, s'élance dans les cordes et Bulldog ! A nouveau, il regarde la paume de sa main (tiens, dans la prédiction de tout à l'heure, j'ai oublié la virgule !), la montre au public (non, vraiment elle est belle, hein, et moi au moins j'ai pas de gros doigts boudinés !) et c'est le...

YOU CAN'T SEE ME !


Il s'élance dans les cordes, tient le poing bien en position...

FIVE KNUCKLE SHUFFLE !
Cette fois, Alex Twin ne l'évite pas, c'est en plein dans le mille Emile ! John Cena enchaîne tout de suite sur son secret move perso, le gonflage de Reeboks. Alex Twin se relève et titube comme mon pote Roger après une sortie au Macumba's Bar, il atterrit sur les épaules du rappaire...

FU !
FU porté, lui, de façon nette et sans bavures !
Y'a plus qu'à s'abaisser pour le pin !

1
2
3
!

Victoire via Pinfall: John Cena

Carl: Une victoire nette et sans bavures pour Cena, qui se rassure après le Pay Per View !

Raymond: Et une occasion manquée pour Alex Twin de réussir son entrée.

Jean: c'est le moindre qu'on puisse dire, il y avait beaucoup trop de déchet dans son jeu ! Au piquet, le cancre, vous m'ferez trois heures de colles !

Raymond: Sûrement qu'il va devoir réapprendre ses leçons, ou bien trouver un meilleur professeur. Dommage, il aurait pu s'en sortir mieux que ça, on garde un oeil sur lui en lui souhaitant des jours meilleurs !

Carl: Sur ce, la suite !

Carl : Bon les mecs on va maintenant jeter un coup d’œil dans les vestiaires !

Jean : Oui, pour retrouver l’abruti à cause de qui OBEY a perdu une des ceintures…

Raymond : Allons retrouver Kevin Nash ![/b]

Nous sommes dans les vestiaires de la MDWF… Et nous voici en compagnie de Big Daddy Cool !

Nash : Ahh, c’est une bien belle soirée qui s’annonce, je vais encore casser du OBEY. Enfin, je vais plutôt montrer à « l’homme sans peur » ce que je lui réserve en écrasant son ancien partenaire ! Il verra que notre affrontement dans le parking était des plus réels, et que je n’ai pas eu de coup de chance.

Toc toc toc

Nash : Qui est là ?

Personne ne répond… Nash décide d’aller ouvrir la porte, et quand il l’ouvre… Stupéfaction ! Il tombe nez à nez avec l’un de ses anciens amis, Triple H !

Nash : Hunter ! Je suis vraiment content de te voir ! Entre donc !

HHH : Merci de ton hospitalité Kevin, je me demandais ce que tu devenais ! Je vois que dés ton arrivée ici, tu te prends très au sérieux et tu attaques un membre d’OBEY, et pas n’importe lequel… B-Max, l’ancien champion par équipe. Lutteur ayant eu le plus long règne de l’histoire de la MDWF !


Dernière édition par le 10.10.07 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 22:17

Les deux sont toujours à la porte, Nash lui répond.

Nash : Je ne pense pas que le morceau soit si gros qu’on le prétend ! J’y ai déjà goûté dans le match du parking… Et je n’attends qu’une chose depuis, prouver que je peux faire mieux qu’un match nul contre lui, et battre ce jeune prétentieux de B-Max !

HHH : Je ne doute pas une seconde de tes ambitions mon ami ! Mais toujours à ce propos, j’ai quelque chose pour toi… Ca t’attends dehors ! Je sais que tu es aussi amateur de jolies femmes que moi !

Nash : Ahh, tu n’as vraiment pas changé Hunter !

Nash passe la tête par la porte pour voir la surprise de son ami Triple H et… Surprise ! B-Max l’attendais avec une batte de baseball, batte qu’il fracasse sur le crâne du Big Daddy Cool !

HHH : Tu l’as dit, je n’ai vraiment pas changé…

B-Max : Tu vas payer pour l’humiliation que tu m’as fait subir au dernier PPV !! Jamais ces ceintures n’auraient dû être retirées à OBEY, jamais mon règne n’aurait dû se terminer !! Et tout est de ta faute ! Tu vas payer pour ça !!

B-Max traîne Nash un peu plus loin tout en le martelant de coup… Ils arrivent finalement dans le parking de la MDWF

B-Max : Tu reconnais cet endroit ?? Hein ?? Tu te souviens ?? Tu n’aurais jamais dû te dresser au travers de ma route et me faire perdre ces ceintures !! Tu vas le regretter amèrement… Jamais plus tu ne pourras me nuire à présent !!

B-Max fracasse la vitre d’une voiture avec la tête du pauvre Nash qui semble à la merci de son bourreau… Et ce dernier ouvre la portière de la voiture, il monte à l’intérieur et fait marche arrière… Oh non… Il veut renverser Nash !!!!! Mais au moment où il s’apprête à appuyer sur le champignon, des agents de la sécurité viennent extraire l’homme sans peur du véhicule, laissant un peu plus loin un Kevin Nash en sang, ne sachant toujours pas ce qu’il lui arrive…

B-Max : C’est loin d’être terminé Nash !! Tu m’entends ?! Tout ne fait que commencer pour toi !!

Jean : Ouais !! Tiens, mange ça Nash !! B-Max est survolté, la perte de sa ceinture en a fait un lutteur extrêmement remonté !! Par contre je ne comprends pas pourquoi Triple H...

Raymond : C’est le moins qu’on puisse dire… Je n’ose pas imaginer ce qu’il se serait produit si la sécurité n’était pas intervenue… Mais rappelle toi Jean, B-Max et Triple H étaient du même côté du temps de la WCF, et ils doivent avoir gardés des rapports amicaux...

Carl : Ca va être une soirée difficile pour Nash contrairement à ce qu'il pensait ! Passons à la suite maintenant !

AAE: Les portes de bambou du pénitencier
Vont bientôt se refermer
Et là que cinq pelos finiront leur vie
Comme tant de gringos eux l'ont finiiiiiiiiie...


Direction les backstages, où l'on voit un Estrada décidément très confiant pour le (gros) match de ce soir. Gai comme un pinson, il se dirige vers la porte de sa loge, où l'attend un « cliente » plus que jamais conditionné et prêt pour le charclage de masse qui s'annonce...
...Mais quelqu'un se met en travers de sa route :


René Duprée : Oh, ça par exemple, quel étonnement de te voir par ici !! Salutations à toi Estrada.

Estrada semble quelque peu méfiant, mais daigne quand même répondre:

AAE: Buenos dias, senor Duprée, quel bueno vent vous amène ?

René Duprée : Ce que je suis venu faire ? Eh bien en réalité c’est on ne peut plus simple puisque je viens te voir à propos de ce fameux Punjabi Match. Comment te dire, non tu n’as pas à avoir peur. Je te souhaite bonne chance, enfin à ton poulain. Tu vois, je ne suis pas tel que tu me crois être. J’espère sincèrement qu’il l’emportera et c’est donc pour cela que je suis venu te souhaiter bonne chance en espérant que tu transmettras le message.

Un signe d'encouragement quelque peu inattendu, vu de qui ça vient !

AAE: Muy byen, et bien...muchas gracias, senor. Ma la victoria ne fera aucun doute: c'est una belle affiche, ma por el campeon, ça restera una formalidad !

Le French Tippler se rapproche alors un peu plus du manager Cubain et le regarde droit dans le blanc de l'oeil. Il a l'air déterminé, le petit !

René Duprée : En fait tu ne m’as pas compris, je veux qu’Hébus l’emporte car même s’il ne mérite pas ce titre, il le mérite plus que n’importe lequel des autres prétendants. En effet il y a un membre de la JBB mais ce dernier est encore trop tendre. Ce match a pour seul but de l’endurcir. Alors j’espère que ton « campeon » sera lui assez fort pour l’emporter. Alors qu’il garde cette ceinture, elle sera souillée par moins de monde. Ce que je te jure c’est que je viendrais la récupérer moi-même. Et pour cela, je l’affronterais, je le vaincrais et je récupérerais le titre même si pour cela je dois détacher la ceinture de ses mains rendus rigides par sa mort.

AAE: Et byen, si ça te tient tellement à corazón, porque ne pas aber répondu au challenge ? Tu connais la règle: n'importe où, n'importe cuando. El hardcore X , c'est dias portes ouvertes !

René Duprée : Oui merci j’ai compris le but en fait de partout tout le temps. En fait, je n’ai pas pour but de m’occuper d’un clampin stylé Nosferatu et étant dans le match. Ce que je veux c’est ton poulain. Le reste je m’en fous. Les gibets de potence je m’en branle, c’est moi versus ta bestiole dans un magnifique match un contre un.

Ah, c'était donc ça...
Estrada fait mine de réfléchir, et répond avec une banane à faire retourner Guy Lux dans sa tombe:


AAE: Mph ! Je vois...Sans querer te casser ton, como si dice in Ingles... »trip », c'est bien ça ? Des ocasiones, tu en as déjà eues. Et on sait como ça s'est terminé: European rules, ta chasse gardée par excelencia, tu as perdu. Tag Team Match contro el Natural et Elvis Suprême, qui a finalement fini en uno contro dos, tu as perdu. Hardcore X Championship, un combate où l'on doit enterrer l'altro six pies sous terre...tu as perdu. En fait, on va la faire brève: à chaque vez qu'el Chaînon manquant et te vous êtes croisés sur el ring, ça s'est siempre terminé de la même manera: uno, dos tres, ding dong, and the loser is: René Duprée !
Ce n'est pas qu'on se défile, ma vois-tu, mon cliente n'a plus rien à te pruebar, sa superioridad envers les luchadores de ta trempe est al menos aussi évidente que E=MC2 o dos et dos font quatres. Il n'y a aucun interes à ce que l'historia se répète sans cesse, nous avons des plans de carrera et ce plan n'inclut nullement el hecho qu'il faille rentrer dans la cabeza de certains à coups de marteau piqueur que nous ne jouons pas dans la même ligue. Reviens me veder cuando tu auras une verdad bonne raison de m'imposer ce match.
D'ici là, adios !


Et après avoir jeté un dernier regard pas franchement amical, Estrada tourne les talons et continue son chemin. Le lutteur d'OBEY, lui, pointe toujours ses yeux dans la même direction:

René Duprée : Oui part petit Estrada. On se reverra sans doute plus tôt que tu ne le crois. Si il y a une raison qui me permette d’avoir de nouveau un match face à toi je la trouverais.

Carl: Eh ben, en voilà un au moins à qui on ne pourra pas reprocher de facilement baisser les bras !

Raymond : Ca le regarde, s'il a une bonne mutuelle et qu'il a envie de la tester jusque dans ses derniers retranchements, c'est lui que ça regarde !

Jean : T'inquiètes pas pour sa mutuelle, Ray, demande-toi plutôt où t'as bien pu planquer ton appareil photo pour me Punjabi de ce soir, il se pourrait que l'image d'un hébus avec cette ceinture autour de la taille devienne rapidement un souvenir !

[color=purple]Carl : A défaut, moi j'ai le souvenir que le même Duprée ne va pas tarder à venir sur le ring: son match arrive tout de suite !




La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin

A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.


Le thème de Kevin Nash retentit dans l'aréna, et celui-ci arrive sur le ring.

Les deux hommes sont maintenant sur le ring. Ils se tournent autour lentement... Et René passe a l'action, il attrape rapidement Nash en Headlock. Nash se propulse dans les cordes pour tenter de faire lacher prise au francais, mai celui-ci s'accroche. Nash tente alors de le soulever en Back Suplex. Duprée se débat, bat des jambes... Et parvient a stopper la prise et a revenir en avant, profitant de l'élan donné par ce mouvement, il porte meme un Headlock Takeover en continuant de maintenir sa prise au sol. Nash se relève... Donne un coup de coude dans le ventre de son adversaire, un deuxieme... Il le lache. Il part pour courir vers les cordes, mais René l'attrape rapidement par les cheveux et le rabat violemment au sol. Nash se tient la tête au sol pendant que Duprée se fait réprimander par l'arbitre. Le frenchi va relever son adversaire et lui met un grand coup de pied dans le ventre. Il projette ensuite Nash dans les cordes... Projection renversée. Nash se baisse pour receptionner son adversaire, mais celui-ci saute par dessus son dos pour un Running... mais Nash ne tombe pas. René force mais le géant tient bon. Voila le francais en mauvaise posture, Nash attrape René a deux mains par le coup et le relève d'un seul coup. Le public est impressioné par cette démonstration de force et Nash en profite pour entamer une Vertical Suplex. Il maintient son adversaire en position quelques secondes, puis l'éclate au sol. Nash relève son adversaire et le projette dans un coin. Il court a sa suite mais Duprée lève les jambes au bon moment et Nash se les prend dans la figure. Duprée monte rapidement sur la deuxieme corde et se prépare a une attaque aerienne... Et bien non, revoici déja Nahs qui l'attaque d'une droite au visage, Duprée réplique aussitôt, Nash s'éloigne de quelques pas en se tenant la tête... Puis revient en courant et dégomme la tête du haut placé Duprée avec un Big Boot dévastateur. Nash attrape maintenant sa tête, il le met en position et... Muscle Buster ! Il couvre son adversaire.

1...
2...

Et non ! Duprée se dégage. Nash ne perd pas de temps, il relève son adversaire rapidement et le projette dans les cordes, mais celui-ci revient avec un Lou Thesz Press... Mais Nash ne tombe pas et continue de maintenir Duprée en position. La situation du membre d'OBEY est plus que précaire et il en est conscient. Il attrape la tete du géant et porte un DDT.Duprée est a genoux, un peu sonné. Puis il voit Nash allongé sur le dos, la situation est trop tentante. Il s'approche de la tete du géant, et c'est parti pour les pas de menuet. 1... 2... 3... Et vlan ! Descente du genoux. Duprée tente le pinfall mais Nash se dégage rapidement. Il le relève et le projete dans les cordes. Au retour de Nash, il saute par dessus sa tête. Nash rebondit a nouveau dans les cordes, et revient vers Duprée qui le receptionne d'un Dropkick. Nash roule a l'exterieur du ring pour se reposer un peu, mais Duprée ne l'entend pas de cette oreille. Il sort rapidement du ring, se dirige vers Nash qui... Lui flanque une Clothesline impressionante. L'aréna entiere a retenu son souffle, Nash relève le francais, lui place sa tête entre ses jambes, le fait grimper en Powerbomb... Et porte finallement un Elecrtic Chair Drop... DIRECTEMENT SUR L'ESCALIER EN METAL !!! La tete de Duprée s'écrase violemment contre l'escalier, et du sang commence a perler sur son front. Mais Nash n'en a pas fini avec lui. Il place maintenant sa tete a nouveau sur l'escalier, puis il monte lui meme sur la deuxieme corde depuis l'exterieur... Puis porte une descente du genoux. La tête de Duprée s'écrase a nouveau contree l'escalier. Nash rentre dans le ring... Puis en ressort aussitôt pour relancer le compte. Il se dirige vers Duprée... Qui lui fait un croc en jambe qui faire conaissance la tête de Nash et les barricades du ring. Duprée a du mal a tenir debout, mais il conserve ses refleces de lutteurs, Nash titube et Duprée lui porte un Low Dropkick dans la jambe. Les deux adversaires sont au sol. Et l'arbitre continue de compter. Les lutteurs commencent a se relever, et Duprée prend l'avantage, une droite French Tippler Style, une deuxieme, une troisieme... Quelques petits pas de menuet, et vlan ! Une droite plus forte que les autres met Nash au sol. Duprée monte rapidement sur le ring alors que le compte en est a six. Esperant surement que Nash ne remonte pas sur le ring a teamps et perde ainsi le match. Nash se relève lentement, puis se précipite sur le ring, et Duprée se jette sur lui avec un coup des deux mains. Il le ramène ensuite au centre du ring et le place en position de Suplex... Mais Nash ne décolle pas. C'est lui qui porte finallement la Suplex, Mais Duprée la contre en plein vol et atteri


Dernière édition par le 10.10.07 0:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 22:18

sur ses pieds derriere son adversaire. Il le pousse dans les cordes et le tire en arriere pour tenter un Small Package, mais Nash s'agripe aux cordes et ne tombe pas. Duprée se redresse rapidement et repasse a l'attaque, il se jette sur Nash... Qui le contre en Spinebuster ! Cover !

1...
2...

NON ! Duprée place son pied dans les cordes. Nash n'en démord pas, il relève son adversaire et l'entraine vers le centre du ring. Il porte un Scoop Slam, puis se dirige vers un des coins et y grimpe. Le voila maintenant sur la troisieme corde... Duprée est debout, Nash s'élance et... René se retire au dernier moment et Nash s'écrase au sol. Il parvient a plutôt bien se receptionner ave une roulade et se retourne vers Duprée... Running STO ! Duprée regarde un instant son adversaire au sol, puis il monte a son tour sur la troisieme corde... Et porte un Diving Elbow. Il tente le cover a son tour.

1...
2...

Non, docteur Nash se dégage. Duprée relève son adversaire, puis cours dans les cordes et porte... Rien du tout car Nash le receptionne vivement d'un Flapjack. Duprée s'écrase au sol, et Nash saute sur l'occasion, et sur Duprée avec un Elbow Drop. Il le relève, et porte un Samoan Drop. Il fait maintenant signe qu'il va en finir... Mais une silhouette apparait sur la rampe d'acces... C'est B-Max ! Il court vers le ring, et grimpe sur le rbord mais Nash vient aussitôt l'engueuler. Les deux se disputentchacun d'un coté des cordes, mais soudain B-Max porte un coup de la guillotine avec les cordes. Nash titube en se tenant la gorge, et l'arbitrre engueule Max. Pendant ce temps, René semble s'être remis et avoir trouvé un petit joujou interessant qu'on voit briller a son poing au moment ou il frappe Nahs qui s'effondre comme une masse. Il jette rapidement son poing américain hors du ring, puis il relève son adversaire et le place sur ses épaules. L'arbitre semble soudain se réinteresser au match et regarde Duprée porter son Loire Valley Driver sur le pauvre Nash, puis le couvrir.

1...
2...

3 !

Vainqueur : René Duprée !

Raymond : Ah bravo, ah il est beau ton Duprée, même quand il se lance dans une carrière solo, faut toujours qu'i y ait B-Max pour le materner ! Il ne peut donc pas aller voir chez les grecs s'il y est, Duprée ?

Carl : En même temps, personne n'a banni B-Max du ring, il n'y avait donc aucune raison pour qu'on l'en dégage. Jusqu'à ce...geste, évidemment.

Jean : Exactement, mon pauvre Ray. Il est libre Max, y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler !

Raymond : Euh...

Carl: Bon ben, la suite, avec ce qui semblerait être une annonce de première importance ! !

Jean: Je crois que Cena a une annonce un peu spécial à nous faire

Raymond: En effet, le Monsieur Rap des quartiers chauds nous a promis il y a de ça 1 heure avant le début du show environ, qu'il voulait … hummmm comment dire… se créer un Gang…

Jean: Oui, c'est excellemment bien résumé, Cena veut se créer un Clan, maintenant voyons voir s'il existe dans le roster des personnes assez forte pour être à la hauteur de Cena et pouvoir assurer ses arrières en cas de problèmes.

Raymond: J'aurais plutôt dis: "Voyons voir s'il y a des personnes assez conne dans le roster pour se mettre aux côtés de Cena", mais bien parlé quand même Jean.

Jean: Voilà le rappeur qui arrive !

HiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiIIiiiIiii Yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Pam pa la la !
Pam pa la la !!!


John Cena fait son entrée en haut de la rampe. Il lève les deux poings en l'air, il garde un air cependant très sérieux, les chants des fans ne l'atteigne pas, John garde son sérieux et son calme ! Il se décide finalement à descendre la rampe, il rentre dans le ring, jette sa casquette dans la foule et prend un micro avant de faire 3 rond successif en marchant au centre du ring.

Cena: Hummmmmmmmm…

Puis Cena refait encore un tour et remet le micro devant sa bouche

Cena: Hmmmmmmmmm…

Et il refait un tour

Cena: Hmmmmmmmmm … FUCKIN DAMN BULLSHIT the MDWF is CRAP !!!

La foule est en délire, des insultes, des chants, on entend de tout ce soir dans l'arène !!

Cena: Ladies and Gentlemen ! Cena a connu sa première défaite dans une fédération secondaire la semaine dernière à la Million Dollar Pognon Federation. Et je dois avouer que ça me rend particulièrement … … AI-GRI !
Hey !! Hooo ! Je n'ai pas rompu mon contrat qui me promettais 45 titres mondial en 4 mois de carrière à la WWE pour venir perdre des matchs "bas de carte" dans une fédération inconnu du grand public ! Je suis là pour "The Money" et uniquement "The Money" et pour me faire de la "Money" il me faut des victoires, et pas des petites, je veux des victoires en haut de carte, des victoire en main event, des victoires dans des matchs de championnats !!
Ce n'est pas un hasard si ma première défaite a été contre un … CLAN !


Petit silence dans la salle

Cena: En effet Ladies and Gentlemen, n'importe quel homme d'affaire de bas étage, je pense notamment à Ted, Bradshaw Layfield ou bien encore JC Van Dam… Kiss à toi cousin, toi et moi on connaît la vrai vie… vous diront que dans le business on ne doit faire confiance à personne, car le business c'est comme le bleu de l'océan, tous le monde veut y entrer, tous le monde veut en profiter, mais gare à celui qui y entre, car c'est peuplé de requins dans ce jolie petit océan bleu turquoise. On peut y perdre une main comme on peut y perdre la face ! L'intelligence et la force ne font pas le poids dans ce petit monde face à la sournoiserie et la manipulation.
Bref, quand je suis entré à la Million Dollar Pognon Federation, je foutais les pieds dans une belle merde où savoir catché n'est pas la priorité, et pour comprendre cela, il m'aura fallu 2 semaines de réflexion et une défaite en PPV, mais maintenant je SAIS, Cena KNOW the TRUTH, Big Up a toi Ron Killings, tu peux crever dans ta fédération de merde, TNA sucks, MDWF et WWE rulz !
Donc je disais, Cena sait ce qu'il lui reste à faire, Cena n'a plus qu'une chose à faire, puisqu'à la Pognon Federation c'est le nombre qui domine, Cena lance un "Open Faction Search" qui signifie clairement que je suis ouvert pour trouver des gars et former un Clan, mais comme le nom faisait un peu pitié, je l'ai renommé en "Chain Gang Search" bon, le principe est le même, sauf qu'il y a Chain Gang dans le titre alors ça fait forcément mieux !
Alcoolo, vieux poivreaux, junky, drogué, chômeur et femmes enceintes, bref, fan de la MDWF ! Restez à l'écoute car comme vous l'avez compris, bientôt il y aura une nouvelle Faction à la World Pognon Federation ! et son nom est: Chain Gang !!


Raymond: Le gang de la chaîne ! Cena va créer son propre Clan ?

Jean: The Chain Gang here in MDWF !

Raymond: Et c'est qui les membres ?

Jean: Cena… c'est déjà pas mal

Raymond: Oui bon laisse tombé, il va falloir attendre quelques temps avant d'en savoir plus je suppose. On passe à la suite.



Jean : Ah voilà un combat que j’attendais ! Une victoire de plus de OBEY sur les Punishers !

Raymond : Je parierai pas là-dessus si j’étais toi !

Jean : Mais allez ! Tu sais très bien que Charming est bien supérieur à l’autre taré !

Raymond : N’en sois pas si sûr !

Jean : Bon je te donne rendez-vous à la fin du combat, on verra qui a raison.

Carl : Tiens voilà justement Black Jay Brawler qui arrive !

No more sorrow de Linkin Park retentit dans l'arena ! Jay se tien en dessous du miilitron sans bouger, tête baissé...Il attend quelques peut, puis enlêve sa capuche avec énergi et avance vers le ring assez rapidement. Il ne prend pas la peine de monter par les escalier, et passe entre la 2em et la 3em corde. Une fois dans le ring, il monte sur un des turnbuckle et salut ses fans, et n'hésite pas à faire quelques mauvais gestes à ceux qui l'insultent. Puis il redescend et attend son adversaire en faisant quelques échauffements...

I tear my heart open, I sew myself shut
My weakness is that I care too much
And our scars remind me that the past is real
I tear my heart open just to feel
Scars de Papa Roach retentit dans l’aréna, la foule est divisée entre hué et applaudissement,
Des fumigènes se dégagent…
Charming X-Treme fait son apparition en compagnie de Marine,
Des roses rouges tombent du toit de l’aréna, Charming en ramasse,
Et l’offre à une fan…
Charming en bon Gentleman ouvre les cordes pour Marine,
Il monte sur le ring, fait ses taunt habituels pendant que Marine le pointe du doigt..

A peine la cloche sonne que Charming se met à se moquer de Black Jay, et celui-ci démarre au quart de tour en lui fonçant dessus. Charming ne fait qu’esquiver l’assaut de Jay, et l’accompagne dans son mouvement pour lui claquer la tête sur un coin du ring, puis enchaîne avec un Bulldog.

Jean : Et ben c’est pas comme ça qu’il va aller loin le petit !

Raymond : Ce n’est que le début Jean, ne sois pas médisant !

Jean : Oh, je ne suis que réaliste mon ami !

Raymond : Tu ne m’avais pas donné rendez-vous à la fin du combat toi…

Charming montre du doigt une jeune fille dans le public, et lui fait un joli clin d’œil. Jay est en train de se relever, mais Charming le renvoie au pays des rêves avec un puissant coup de pied en pleine tête.

Jean : Et voilà, vite fait, bien fait !

Charming tente tout de suite le tombé…

1…
2…
Dégagement !!

Raymond : Tu vois ce qui arrive quand on vend la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Jean : Pff, c’est l’arbitre qui a compté bien lentement à mon goût…

Raymond : De toute façon, dès qu’il s’agit d’OBEY, ton professionnalisme disparaît complètement…

Jean : Pas du tout !

Charming peste après l’arbitre qui n’a pas compté assez vite selon lui. Il attrape la tignasse de son adversaire, et le relève, mais Jason lui place un étranglement des yeux furtif, lui flanque un coup de pied dans l’estomac, avant d’enchaîner avec un DDT. Charming se tient la tête et roule à l’extérieur du ring, pour reprendre un peu. Il fixe Jason qui le nargue sur le ring, et remonte pour lui faire face. Les deux hommes se fixent un moment, et c’est Jay qui attaque le premier, mais Charming bloque le coup, balance une droite en plein visage de Jay, et le balance dans les cordes : Powerslam !!


Dernière édition par le 10.10.07 0:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 22:57

Charming s’empresse de grimper sur la troisième corde… Shooting Star Press ! Tentative de tombé…

1…
2…
Dégagement à nouveau !

Jean : Hé ho l’arbitre, tu vas te réveiller oui !

Carl : Je pense qu’il fait son travail honnêtement Jean…

Jean : Toi aussi tu t’y mets !

Raymond : On reste objectif nous !

Jean : Tu parles !

Charming n’est pas content, relève Jay, le projette dans les cordes, et il tente son X-Treme Slam, mais Jay s’enroule autour de lui, et contre avec un Hurracanrana sorti de nulle part. Charming se relève difficilement, et tente de surprendre Jay en lui fonçant dessus, mais Jay enchaîne avec un Spinebuster détonnant. Il tente à son tour le tombé…

1…
2…
Dégagement !

Marine à l’extérieur, libérée depuis peu par les Punishers, insulte Jay, qui s’empresse d’aller vers elle, et lui renvoyer autant de gracieuseté. Cette diversion suffit à Charming à se remettre sur pied, et fonce dans le dos de Jay pour lui porter une German Suplex. Charming se laisse tomber par trois fois en Elbow Drop sur le dos de Jay, puis il enchaîne avec plusieurs coups de pied toujours dans le dos. Puis il finit par placer le membre des Punishers dans un Boston Crab ! Jay hurle de douleur, tandis que Charming réaffirme sa prise. Le tout dure plusieurs secondes haletante, où le public ne cesse d’encourager Jay à réagir, visiblement hostile au membre d’OBEY. Charming sourit de plus belle, heureux en fin de compte de cette réaction, et il en profite même pour accentuer son emprise. Malgré tout, Jay refuse d’abandonner, mais il commence vraiment à faiblir. Carmina Burana se fait alors entendre, et de la fumée en abondance sort de sous le Millio’Tron.

Jean : Non, j’espère que c’est pas ça ?

Raymond : En même temps, ce serait que justice, OBEY agit comme ça tout le temps, donc…

Jean : Même, ils n’ont pas intérêt à rappliquer s’ils ne veulent pas qu’OBEY s’occupent d’eux justement !

Le public exulte, et Charming lâche la prise pour faire signe à celui qui sortira de la fumée de s’amener, car il est prêt. Mais personne ne sort, et Charming commence à rire aux éclats.

Jean : Mouahahaha ! Que des lâches je vous le dis moi !

Raymond : Disons qu’ils n’ont pas besoin de se montrer pour qu’on les craigne !

Jean : Ah oui, ça a l’air de marcher, regarde comme Charming est impressionné !

Raymond : …

Jay commence à se relever, et Charming tente de lui porter un coup de pied dans l’estomac, mais Jason le bloque, et se relève en dévisageant haineusement Charming. Celui-ci écarquille les yeux tout grand, et demande grâce, mais Jay ne s’y laisse pas tromper, et flanque plusieurs droites à Charming, l’acculant dans les cordes. Il le projette ensuite à l’opposé, mais Charming revient violemment avec un Spear. Charming crache au sol juste à côté de Jay, et fait signe au public en prenant une pose à la René Duprée. Puis il fait un geste de dépit vers son adversaire, et commence à le relever. Il le regarde droit dans les yeux, c’est ce moment que choisit Jason pour ouvrir les yeux en grand, défiant du regard son adversaire qui reste tout à fait surpris de la situation, mais pas pour longtemps car Charming balance une droite fulgurante en plein visage de Jay, mais cette réaction ne semble qu’attiser sa haine. Même si les coups portent, Jay ne renonce pas et continue d’avancer sur son ennemi. Il bloque le premier bras de Charming, puis le deuxième, et enchaîne avec une Double Arm Suplex. Jason ne perd plus de temps et enchaîne avec une Springboard Moonsault. Il tente le tombé, mais Charming se dégage. Le Juge Bearer finit par descendre vers le ring, alors que personne ne l’attendait.

Jean : Qu’est-ce qu’il vient foutre là celui-là !

Carl : Il est le manager officiel des Punishers il me semble…

Jean : Et alors ?

Carl : ben ça coule de source non…

Jay le regarde alors que le Juge lève sa cordelette à nœud coulant vers le ciel. Jay approuve de la tête, et commence à relever Charming. Mais celui-ci reprend le dessus, et de rage, il soulève Jay, et s’en va le plaquer dans un coin du ring. Jay tente de se dégager, mais Charming est comme fou, et enchaîne les coups de poing à l’estomac, les atémis, coups de pied, Jay est véritablement submergé. Mais le support est là, et le Juge encourage son nouveau poulain. A l’image de ses actions avec Taker, il lève de plus belle sa cordelette, alors que Charming prend son élan et fonce sur Jay qui se relève subitement et place une Clothesline presque from Hell qui fait faire un tour dans les airs à Charming. Jay éclate d’un rire dément, et se penche vers Charming. Il lui met des claques sur le sommet du crâne, l’invitant à se relever. Charming roule sur le côté, et se relève en saut carpé. Il se retourne vers Jay, les yeux enragés, et les deux hommes commencent à se tourner autour. Le contact est fait… non ! Jay place vicieusement un coup de genou en plein dans le ventre de Charming qui plie sous l’impact. Jay rit aux éclats en percutant à deux reprises la tête de Charming contre le coin du ring.

Jean : Il est dopé, ou même drogué, je demande une expertise !!

Raymond : Mais oui, mais oui, il est gentil le Jeannot ce soir…

Le Juge continue de « conseiller », voir d’inspirer son protégé, et celui-ci projette Charming dans le coin opposé, avant de se jeter sur lui avec une Turnbuckle Clothesline puissante. Charming s’écroule, et se laisse choir à l’extérieur du ring, près de Marine. Rémy fait signe à Marine d’aller distraire le Juge, ce qui ne semble pas ravir la belle, des souvenirs de sa captivité probablement. Jay continue de jubiler sur le ring, insultant Charming, le qualifiant même de Little Shit. Charming revient finalement, et cherche une ouverture. Le contact est bien fait cette fois, et Charming parvient à prendre le dessus, et même à porter une Suplex à Jason. Mais celui-ci se relève très vite, en regardant comme un dément son adversaire qui commence à être exaspéré. Les deux lutteurs se ruent maintenant de coups, c’est du toi à moi, mais Jay finit par prendre dessus, non ! Charming parvient à esquiver un coup de poing et enchaîne avec un Super Kick ! Jay est au sol sonné, et Charming ne perd pas une seconde…

1…
2…
Dégagement in extremis !

Charming se met à battre littéralement Jay qui se protège tant bien que mal, mais voilà, le Juge est toujours, et il semble invoquer le Très Haut lui-même, car Jay, au grand dam de Charming se relève, ne semblant même plus ressentir la douleur, il semble comme une bête. Mais Charming ne se laisse pas pour autant intimidé, et balance une Clothesline qui envoie de nouveau Jay au tapis. Celui-ci se relève pourtant encore très vite, et incite Charming à continuer. Charming ne se fait pas prier, et balance tout ce qu’il a, Jay finit par parer le dernier coup de Charming, qui a frappé tellement fort qu’un filet de sang coule le long de la bouche de Jay. Cela n’empêche pas ce dernier de sourire. Il porte un Falling Powerslam détonnant à Charming, puis il se tourne vers le Juge Bearer, qui lève sa corde à nouveau ciel, en faisant un signe positif de la tête. Jay se retourne tout sourire vers Charming, et le place sur ses épaules… BLACK CRASH !! Jay se laisse tomber sur Charming…

1…
2…
3 !!

Victoire via pinfall : Black Jay Brawler

Jean : Je manifeste mon mécontentement ! Ce combat était truqué ! Le dopage est interdit, et je suis certain que le Punisher a pris des stéroïdes ou autre chose !

Raymond : En attendant, une belle victoire pour Black Jay, et du coup, pour les Punishers !

Jean : Non, je ferai en sorte qu’elle ne sera pas validée !

Raymond : On y croit…


Carl : Moi, en tout cas, en bon disciple de Saint Thomas, je crois que ce que je vois, et ça fait une victoire des Punishers aux dépends d'OBEY !
Sur ce, la suite, avec un rendez-vous désormais très attendu des fans !


Raymond: Ah bah moi je ne suis pas disciple de Saint Patrick, mais je suis tenté de boire un p'tit coup...

Jean : C’est l’heure du Cutting Edge ! Place au plus grand champion de l’histoire !


I think you know me...


L'intro de « L.A Lurder Motel » démarre en trombe dans l’aréna qui est soudainement plongée dans le noir. Des flashs crépitent de partout alors qu’un faisceau lumineux entoure l’entrée menant au ring, juste sous l’écran géant. Edge fait son apparition à cet endroit précis, Million Dollar ET Wall Street Title à l'épaule, alors que la musique s'emballe. Mr Ratings observe la foule un moment, sourit brièvement et replace ses lunettes de soleil avant de parcourir la rampe qui grâce aux jeux de lumière est désormais parsemée d’étoiles ! Il se glisse dans le ring et reste figé sur sa pose un instant, avant de se relever et de se diriger vers le décors du Cutting Edge.


La musique s’arrête, bientôt remplacée par un tonnerre de huées. La réponse d’Edge ? Brandir les deux ceintures au dessus de sa tête, un sourire satisfait sur le visage. Mais les huées ne cessent pas. Edge prend un air désolé, avec un poil d’ironie, puis pointe du doigt le MillioTron…

Une vidéo des plus grands moments d’Edge à la MDW… des plus grands moments de la MDWF tout court est diffusée sur celui. Son premier match, sa première victoire et son premier titre lors du Payback du 11 Septembre. La tout première édition du Cutting Edge. La victoire face à Titan dans un 2 ou 3 falls. La victoire dans le premier (et dernier) Stairway to Heaven Match. La victoire lors du Survivor Match face à la WCF, lorsqu’il est le dernier survivant du clan MDWF. Sa participation à la finale du Rumble de Tuesday Night Hold Up. All About Money II où il bat BaffTech et Titan dans la même soirée pour devenir le challenger numéro 1 au titre. La Chamber of Pain ou il surclasse les 5 plus grosses stars de la fédération pour décrocher son premier titre de Million Dollar Champion. Le tout premier Casket Match de la MDWF qu’il remporte contre Razor Ramon HG, devenant ainsi le tour premier double champion de la MDWF.

Nouvelles huées alors qu’Edge a eu le temps de se procurer un micro et va débuter l’émission.

Edge : Plutôt pas mal non ? Je crois qu’aujourd’hui, celui qui oserait dire que je ne suis pas la plus grande superstar à jamais avoir foulé le sol de la MDWF, que je possède pas le plus grand et le plus prestigieux palmarès, le plus grand parcours, plus grand que The Rock lui-même… est un imbécile ou un frustré appartenant à un groupe de no-names comme les Punishers ou OUSK. A propos d’OUSK, je tenais tout de même à féliciter Razor Ramon HG…

Voilà une initiative qui surprend le public, qui reste muet.

Edge : Le remercier pour m’avoir permis d’accomplir un exploit de plus, aussi facilement ! La tactique d’OBEY a parfaitement fonctionnée. Attirer l’attention du larbin, du second couteau avec sa ceinture en plastique. Lui faire croire qu’il était important, qu’il avait une chance… notre ami kamikaze est complètement tombé dans la panneau. Il a cru pouvoir endosser le costard du sauveur d’OUSK, il a cru pouvoir me battre et a précipité son clan dans le gouffre en échouant lamentablement. OUSK n’est peut être pas mort mais agonise dans une marre de sang, et ce n’est désormais plus qu’une question de semaine avant qu’elle rende l’âme. Tout ça sans même à avoir à faire au vrai maillon fort d’OUSK, qui bien évidemment est et restera Hébus, restons sérieux hein…
J'aimerais aussi féliciter... moi même et mon conseiller personnel Mr Fatu , pour avoir laissé croire que ce type pouvait m'inquiéter. Félicitations à toute l'équipe lui et toute l'équipe d'OBEY pour les divers canulars de la semaine dernière, qu'on a fait passer pour des interventions de CM Punk, d'un membre d'OBEY dissident ou même d'une force mystique quelconque ! Du grand boulot, du mind game comme on en fait plus...


Raymond : Tout s'explique... quel connard.


Dernière édition par le 10.10.07 0:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:19

Jean : Quel acteur surtout.

Carl : Reconnaissons qu'Edge a un vrai talent pour jouer (?) la tapette apeurée.

Jean : Hey !

Edge : Pauvre petit HG, j’espère qu’Armando ne t’a pas trop tiré les oreilles ? De toute façon il ne pourra pas te virer… car n’oublions pas que ce qui veut se faire passer pour une faction n’est simplement qu’une tag team. A l’heure ou non pas un… mais 4 membres ont de nouveau rejoint OBEY en la personne de l’excellent Johnny B. Brand, leader du classement je le rappelle, c’est un peu court non ?

Nouvelles huées du public, seulement pour me faire changer de paragraphe et aérer mon texte. Merci public.

Edge : Mais cessons de parler de ces losers… et accueillons plutôt mon invité du jour. Mon invité qui n’est nul autre que l’actuel number one contender… à mes deux titres. Vous avez tous reconnus…

Behold the King, the King of Kings.
On your knees dog. All hail.

Bow down to the, bow down to the King.
Bow down to the, bow down to the King.


La musique du Game, du Cerebral Assassin, du King of Kings, Triple H retentit dans l'Arena. Triple H arrive sous le titantron. Triple H s'avance vers le ring avec une bouteille à la main ! Il monte sur le ring et fait ses gestes habituels.
Une partie de la foule est en délire l’autre le siffle!! Il monte au quatre coins du ring et salue la foule.



Edge : Triple H… inutile de rappeler que tu as gagné ton title shot au titre Wall Street à la régulière, en battant Black Jedi Truc, même deux fois. Inutile de rappeler que le staff de la MDWF t’as fait passer pour la quatrième roue du carrose : devancé par un Lestat qui n’avait aucune légitimité, puis par moi, parce que c’était une affiche plus « vendeuse ». Devant ce fait, tu avais réclamé un double title shot contre le gagnant du main event du PPV, et HG et moi avions acceptés…

Triple H : Il est vrai que l'on m'a passé au second plan en ce qui concerne la ceinture Wall Street...mais bon, j'ai été patient...Cette patience, cette attente, m'a valu l'offre du Title Shot pour la ceinture de Million Dollar Champ (un honneur Sad)....mais maintenant le PPV vient de passer, et tu es resorti vainqueur du match qui t'opposait à Hard Gay...donc, maintenant, ne perdons plus de temps et fixons une date!


Edge : Hey du calme, du calme ! Triple H, tu es une personne que j’estime. Tu as fait tes preuves ici, tu es une solide figure de la MDWF… du milieu de carte du moins. Je ne dis pas ça pour te rabaisser mais c’est un fait ! Un seul titre pour toi, Hardcore, gardé peu de temps… et peu de victoires d’importance finalement. Tu sais ce qu’il te manque Trips ? Ce qu’il te manque, c’est… les relations. Tu as vu comme tu as été traité par le staff récemment, qui t’a fait passer au troisième plan. A l’heure de la guerre des gangs, si tu n’as pas choisi ton camp, et j’ai même envie de dire si tu n’as pas choisi OBEY, difficile de faire son trou à la MDWF. Hunter, tu le sais, je le sais, tu as toujours été un homme de clan… la DX, Evolution, même brièvement la nWo, tu es un « Team Player ».

Triple H : Il est clair que j'ai passé de bons moments, même de très bons moments en étant en équipe. j'en ai bien profité. Celà m'a permis d'accomplir de nombreuses choses, mais cette époque est du passé. Mais bon, ou veux-tu en venir ?

Edge : Ou je veux en venir ? C’est simple. Je te propose un rôle en or dans la prochaine superproduction hollywoodienne… je te propose de rejoindre OBEY !

Nouvelles nouvelles huées dans la foule. HHH scrute cette même foule, l’air neutre, puis jette un nouveau coup d’œil vers le double champion. Il décide de rien dire et de laisser Edge poursuivre, pour voir.

Edge : C’est une chance en or pour toi. Une chance de passer au stade supérieur. Par contre… si tu choisis de nous rejoindre, il est évident qu’un combat entre nous deux est inenvisageable. Mais tu mérites le titre Wall Street, c’est évident. Et d’ailleurs, pour tout te dire, outre le prestige d’un nouveau titre à mon palmarès, moi je n’ai pas grand intérêt à le garder… mais il est évident qu’il doit rester au sein d’OBEY. Alors si tu nous rejoins, peut être qu’il pourrait être une sorte de… cadeau de bienvenue ?

Triple H : La guerre des clans fait rage depuis un certain moment déjà. Ces clans ne cessent d'être mis en avant. Le fait d'intégrer un clan pourrait être une occasion pour de revenir au devant de la scène. OBEY est déjà une grande famille, c'est LE clan de la MDWF...OUSK est en comité réduit, mais est composé d'éléments très efficaces et les Punishers...enfin Lestat...revient sur le devant de la scène avec les titres par équipe...mon choix est déjà tout fait...

Edge fait glisser le titre WS dans ses mains, puis le brandit devant HHH. Il semble dire à ce dernier « il est à toi ».

Raymond : Et voilà comment Edge évite une nouvelle défense de titre… tout en récupérant un énième membre pour OBEY. Quel opportunisme.

Carl : Attends, HHH n’a pas encore accepté non plus.

Jean : Il serait fou de ne pas le faire !

Ding ding ding ding ding ding ding ding
Tinlinliiiiiiiiiiiin tinlinlin tin...


JBL: Woh woh woh woh woh, cut the music, cut the music !

JBL est arrivé, hé hé, sans s'presser, hé hé, le grand Jay-B, le beau Jay-B, avec son micro et ses dents blanchies !

JBL: Désolé d'interrompre votre petite sauterie, mais depuis mon bureau et le canapé en authentique cuir texan que j'ai fait importer moi-même de Dallas -je sais, Irwin, que tu m'avais offert un « splendide » canapé en skai, et d'ailleurs, ne t'en fais pas, je le garde toujours. Je l'ai simplement mis dans la remise, il jurait horriblement avec ma tête de bison empaillée que j'ai faite clouer à l'entrée !- j'ai assisté à vos plans sur la comète dressés en direct et je me suis dit que c'était le moment idéal pour que moi, JBL, fasse quelques annonces de la plus haute importance ! Mais pour commencer, félicitations Edgy, encore une brillante victoire à ton actif, j'ai su dès le début que l'on pouvait compter sur toi pour être présent aux grands rendez-vous et tirer le niveau de cette fédération vers le haut. Et en plus, je vois que malgré le match éprouvant de dimanche dernier, tu es resté en pleine forme. Excellent !
Hunter, malgré le fait que vous soyez dans la compagnie depuis longtemps, je crois que nous n'avions pas encore eu l'occasion de nous croiser. Je vous passe donc le bonjour, tough guy, apparemment, être éloigné de beau-papa ne vous a pas trop desservi, vous avez su faire votre trou et êtes sur le point d'être recruté par l'association que l'on dit la plus influente dans ce business. Bien que ce ne soit pas forcément d'une difficulté insurmontable par les temps qui courent et qu'ils virent un peu à la Foir'Fouille, c'est quand même une distinction, un signe de reconnaissance: n'en ayez pas honte, moi-même je les soutiens, c'est donc un gage de qualité ! Vous saurez certainement faire le choix qui s'impose !


Triple H: Certainement JBL. Jusqu’à présent, je me suis débrouillé tout seul, ce qui m’a plutôt bien réussi. Mais j’ai besoin d’un tremplin, j’ai envie de passer à la vitesse supérieure. Tu peux penser que le recrutement d’OBEY ressemble à la Foir’Fouille…mais saches alors que la Foir’fouille a changé de cible, elle se spécialise maintenant dans du haut de gamme. La JBB et moi même sommes un gage de qualité, c’est indéniable ! J’ai des objectifs, et je compte bien les réaliser grâce à OBEY ! En tout cas, si tu es venu sur ce ring, ce n’est pas par hasard. Que nous vaut l’honneur de ta visite ?

Edge: Tiens, salut John ! Sympa d'être venu ! Des rumeurs disaient que tu commençait à fatiguer mais t'as l'air plus pétaradant que jamais ! Génial ! Par contre, euh, tu vois que, euh...

JBL: Oh non, pas de fausses manières, je sais que je...perturbe un peu votre joli programme, mais comme je l'ai dit plus haut, je ne pouvais pas vous laisser continuer sans faire deux annonces de la plus haute importance.
Je commence par la première, et elle te concerne, Edgy. Figure-toi que, aussi surprenant que cela puisse paraître, le petit affrontement entre toi et Hard Gay a donné un match particulièrement populaire auprès des fans, le Pay Per View ayant atteint ses plus hauts pics de ratings à ce moment-là. Grâce à toi, certes, mais peut-être pas seulement, il semblerait que le cuir moulant, l'aspect défenseur des minorités et le comique ont la côte auprès des fans. Et puisque votre rivalité rapporte, il n'y a aucune raison de ne pas la continuer, n'est-ce pas ? Dans le cas où tu te demanderais contre qui tu aurais à défendre ta ceinture cette fois-ci, la réponse est toute trouvée: ce sera Edge vs Razor Ramon Hard Gay, la revanche, à Million Dollar Pumpkins !
Et bien quoi, le tire pas cette tête, tough boy, tu es un guerrier, un vrai: ce que tu as su faire la première fois, tu le referas bien à la seconde, n'est-ce pas ?


Edge: Ben voyons. Super, le cadeau, je vais encore me farcir le mystérieux cousin nippon des “queers as folks”, celui qu'ils n'osaient même pas montrer parce qu'eux-mêmes en avaient trop honte ! Tu parles d'un règne !

JBL: Mais je ne me fais pas de soucis, je sais que tu t'en sortiras.
Bon, maintenant que la première annonce est faite, il me faut en venir à la seconde. Et là, Edgy,Hunter, ouvrez bien les écoutilles, The Wrestling God n'a pas fait le déplacement uniquement pour parler popotte.
Il y a un truc qui me gêne, avec votre passassion de titre. Je sais bien que ça s'est déjà vu, avec René Duprée qui adoube Charming X Treme comme nouveau champion tag team, mais de toi à moi, Edgy, tu as quand même conscience que là, ce n'est pas pareil. Le titre tag, tout le monde s'en foutait un peu, ces derniers temps, c'était devenu le parent pauvre, la dernière roue du carosse. Et comme son nom l'indique, le porteur est une team, il faut donc être deux à l'avoir et B-Max était là pour assurer la continuité. Pas de quoi fouetter un chat.
Mais là, on parle du titre Wall Street, la ceinture ayant le plus de valeur après le Million Dollar Championship. Il ne s'agit plus de faire joujou, là, c'est du sérieux et JBL est un leader efficace et professionnel, pas un Vince Russo wanabee: il ne peut pas laisser faire tout et n'importe quoi entre ces quatres murs ! Hunter, Edgy, je regrette, mais en guise de carotte pour atirer le canasson, il va falloir trouver autre chose: je vous prie à tous les deux de bien vouloir me remettre le titre Wall Street.


Triple H: Quelle bonne blague! Tu n'es pas sérieux. Jusqu'à maintenant, tu n'as pas bronché! Que t'arrive-t-il ? Si Edge me transfère le titre, ce n'est pas pour rien. C'est qu'il pense que j'ai le niveau pour l'avoir. Je ne vois pas où est le problème. Tu n'es pas intervenu pour la passation du titre Tag entre René et Charming. Rien que pour le principe, tu n'as pas à intervenir aujourd'hui!

Edge : Euh, John...Qu'est-ce qui ne va pas, ce soir ? Tu traverses une mauvaise passe, c'est ça ? Le boulot de GM commence à te taper sur le système ? On peut en parler, tu sais, malgré tes dernières sautes d'humeur, tu restes un pote, je saurais te sauver !

Là, JBL ne sourit plus.

JBL: Je crois que je me suis mal exprimé: je vous ORDONNE de me remettre le titre Wall Street !

Silence de mort.
Edge reste pendant de longues secondes incrédule, mais doit se résigner: il en va de sa carrière et de sa fiche de paye...

JBL: No hard feelings, guys, ça n'a rien de personnel. Et je n'ai pas oublié que Hunty a gagné son titel shot pour le titre. Les choses vont même être assez simples: cette ceinture sera également en jeu pour Million Dollar Pumpkins. A ma droite, le challenger numéro 1 qui sera désigné à l'issue d'un tournoi dont les modalités seront fixés dès la fin de ce Payback. A ma gauche, le challenger numéro 2...HHH, naturellement qualifié d'office, et qui pourra dépenser le temps qu'il lui reste comme bon lui semblera. Je suis sûr que pour ça, vous serez les plus à même de le conseiller, vous vous y connaissez en art de perdre son temps à ne rien faire ! A moins qu'il préfère méditer sur quand réclamer un title shot pour le Million Dollar Championship, qu'il pourra réclamer quand bon lui semblera. Hé, ne me regarde pas comme ça, Edgy, après tout, c'était ton idée !
Sur ce, the Wrestling God aimerait bien rester avec vous et vous suivre jusqu'à votre virée au Macumba après le show, mais il est déjà surbooké pour ce soir. Bonne soirée tout de même !


Il lui arrive quoi, au gros texan ? C'est le poisson de ce midi à la cantine qui n'est pas passé ? Quoi que non, lui ne dîne pas à la cantoche...Mal dormi, peut-être ? Il n'est pourtant pas du genre à se pointer aux aurores ! Mais en tout cas, il s'est passé un truc, HHH et (surtout) Edge ont du mal à reconnaître leur General Manager ce soir.
JBL, au contraire, semble ravi: il est même gai comme un pinson, c'est limite s'il ne rentre pas en backstages en sifflotant (siffler en travaillant, lalala lala lala...) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:29

Carl : Hé ben, m'est avis qu'on va en réentendre parler de cette histoire !

Jean : Mais...je...euh...

Raymond : Ben quoi, Jeannot, t'as vu un petit homme vert ?

Jean : M'enfin !

Carl : Laisse, Ray, mets-toi à sa place, c'est dur d'être ébranlé dans ses convictions. En attendant, la suite !



Raymond: Now it's time to be Afraid !

Jean: Tiens, Ray reparle sa langue natale, le Québécois ou je sais plus trop quoi, ça faisait longtemps.

Raymond: C'est de l'anglais andouille ! T'as pas l'accent, c'est pour ça que t'as pas reconnu.

Jean: Moi je suis content de pas avoir l'accent Québécois.

Carl: Bon recommencez pas tous les deux ! Mesdames et Messieurs, Raymond et Jean, soyez attentif car voilà le Punjabi Prison Match qui arrive !!!

Raymond: Mais c'est ce que j'essayais de dire !! Mais avec une belle petite intro. Jean tu as encore tout gaché !

Jean: Fais moins de bruit Raymond, Carl et moi on se prépare pour le Punjabi Prison Match, visiblement t'as pas l'air au courant qu'il y avait un tel match ce soir. Jamais à jour ce Ray, tu tu tu tu, c'est pas sérieux mon grand !

Et la cage, ou plutôt la Double Cage devrais-je dire… se met à descendre, bientôt ce n'est plus un ring qui occupe le centre de l'arène, mais un ring entouré d'une forêt de Bambou !! Vue de l'extérieur on se demande comment six hommes vont pouvoir livrer bataille là dedans.

Jean: Wouahhh, c'est vraiment hallucinant je dois dire. Il y en a bien pour 8 mètres de hauteur, voir plus. Comment des masses comme Lestat ou Hébus vont pouvoir se hisser jusque là haut.

Raymond: On peut aussi sortir de la cage par la porte tu sais… Visiblement on dirait bien que c'est toi qui n'y connaît rien en Punjabi Prison Match !

Jean: J'avoue… tu es un plus grand fan de Khali que moi

Carl: Taisez vous ! Voilà le premier participant qui s'amène, il s'agit de Nosferatu j'ai l'impression.

New Born de Muse retentit dans l’aréna, l’écran du milliontron montre les meilleurs moment de la carrière de Nosferatu. Après un moment d’attente Nosfertu se montre devant le milliontron et donne quelque coups dans le vide et avance tranquillement vers le ring en levant les bras et disant tout sorte de chose au publique et il fait place au milieu du ring en écartant les bras façon Raven et se met dans le coin en attendant le combat.

Une drôle de musique Chinoise retentit et voilà qu'une demoiselle plutôt fine et séduisante descend la rampe.
Elle est toute contente, elle tape dans la main de plusieurs fan avant de passer la porte de la première cage. Alice Suzuki s'arrête et regarde autour d'elle, comme si elle était perdu au milieu de tous ça. Finalement elle cède à l'arbitre qui gueule depuis quelques secondes "Come in ! Come in please !" et se place au centre du ring, face à face avec Nosferatu.

Santa Maria...
Le Renard arrive au galop sous le Millio’Tron, son cheval noir, qu’il appelle singulièrement « La Tornade », se cabre, et Don Robert salue le public de la main.
Puis il se dirige au pas jusqu’au ring, une rose entre les dents.
Le Renard après avoir jetté un bref coup d'œil à cette fameuse Cage-Prison rentre dans le ring en fesant une jolie roulade. Il retire la rose de sa bouche et l'offre délicatement à Alice Suzuki.
Puis il exécute un petit pas de flamenco avec un « Olé ! » Il vérifie que ceci à plut à Alice puis attend ses prochains adversaire, ou plutôt son partenaire puisque …

Carmina Burana !! C'est Lestat, l'autre moitié des Tag Team Champions qui arrive.
Sa tenue vestimentaire est rouge, au couleur des Punishers.
De la fumée sort en abondance de sous le Millio'Tron, Lestat/Titan apparaît, au début qu'une silhouette dans cette pénombre, puis peu à peu, la fumée laisse place à cette masse imposante. Lestat apparaît totalement puis lève un regard froid vers le ring, un sourire se dessine peu à peu au coin de sa bouche, et lorsque la musique change de ton, il frappe du poing le sol, alors que des effets pyrotechniques explosent de toute part. Lestat/Titan s'avance maintenant vers le ring. The Punisher donne quelques coup du plat de la main sur la Cage, il rigole avec un air de dire "C'est quoi ça ? Une cage pour playmobile ?" Puis Titan rejoint Don Robert dans l'un des coins du ring, ensemble ils communiquent, l'air plutôt détendu.


Jean: C'est pas normal, on voit déjà qu'il vont faire équipe ces deux là !! C'est un match individuel

Raymond: Match individuel ou pas… je me demande comment la petite Alice va faire le poid là dedans.

Carl: Vous savez dans un match comme ça, c'est pas toujours le plus fort qui gagne, mais parfois le plus discret même !

DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC

C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!


Raymond: Allez le champion maintenant !! On s'en fou de Juachim là…

Jean: Un peu de respect pour le nouveau membre d'Obey je te pris, ou devrais-je dire, LES nouveaux membres de Obey.

Car en effet Juachim est venue sur le ring accompagné par Fathom et Polak, qui eux resteront à l'extérieur des deux cages.

…Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.

L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada. Montrant Robert & Lestat du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Et alors qu'Armando lui indique de passer par la porte de la cage, Hébus préfère escalader la grosse cage, le bambou c'est visiblement son élément.


Jean: Et dire qu'il n'y a pas 10 minutes je me demandais encore si Hébus allez pouvoir sortir de cette cage ailleurs que par la porte.

Raymond: C'est vraiment l'homme de la jungle. Et regarde Armando comment il a l'air fier avec sa créature à la fois forte et agile.

Carl: Et ouais les enfants, Hébus n'est pas Hardcore X Champion juste grâce à ses poils, vous venez de le découvrir on dirait.

L'arbitre chargé de ce match prend soin de fermé la porte de la cage extérieur à Clef puis demande aux six hommes dans le ring de s'éloigner un petit peu les uns des autres. Ding ding DING !! C'est la cloche, le match commence… maintenant !

Et le match commence plutôt tranquillement puisque personne ne bouge de suite. Juachim a l'air un peu paniqué, on a beau être membre du plus gros clan de la fédération, dans ce match il est belle et bien seul. Même ces partenaires habituels que sont Polak et Fathom ne peuvent lui être utile dans ce match. Bien que bruyant à l'extérieur de la Cage en gueulant "Dégaine ta Race Juachim !" à l'intérieur de cet enfer tout en Bambou, les seul ayant un réel avantage sont Lestat et Don Robert, les deux sont champions par équipe et même si ici c'est "everyman for himself" on sait d'avance que les deux lutteront côte à côte.
Finalement c'est Nosferatu le premier qui démarre les hostilité, en effet il se dirige vers le champion en titre Hébus et lui porte une gauche, Hébus ne bouge pas, une droite, toujours aucun signe de vie de la part de l'homme de la jungle. Nosferatu ne comprend pas bien ce qui se passe et attrape le bras de Hébus pour le projetter dans les cordes, seul problème… là encore Hébus ne bouge pas et il n'a qu'à replier son bras pour entraîner Nosferatu vers lui et le recevoir avec une clothline. Nosferatu reste par terre un petit moment puis se relève en tenant sa mâchoire, il titube jusqu'à l'autre bout du ring où cette fois c'est Titan qui le reçoit avec une grosse droite, Nosferatu recule d'un mètre sous le choc et se fait accueillir par une droite de don Robert cette fois ci. Et ça continue durant un bon moment ! Droite Gauche Droite Gauche de la part successivement de Don Robert et Lestat.

Raymond: Nosferatu ne vaut pas mieux qu'un sac de frappe ce soir on dirait.

Carl: Personne ne l'a vue de la semaine, on aurait pu penser qu'il avait mieux préparer son match que ça.

Et finalement Lestat en a marre de jouer avec Nosferatu comme s'il s'agissait d'un pantin, il commence donc à l'étrangler sauvagement, Nosferatu souffre, ça se voit sur son visage, il essaie de faire lâcher prise à Lestat mais c'est en vain, le match est sans disqualification bien évidemment.
De l'autre côté du ring Juachim est hésitant, il n'a visiblement pas l'intention d'aller sauver Nosferatu, ni d'aider Lestat dans son œuvre, du coup il a le choix entre affronter une fille ou bien une bête féroce… Il n'hésite pas longtemps, après avoir adresser un signe du pouce à ses coéquipiers en dehors de la cage il court en direction de Alice qui voyant arrivé Juachim en courant pousse un crie de détresse, BOUM !! Hébus porte un coup de bélier sur Juachim sans que celui ci l'est vue venir. Il le relève, coup de la corde à linge, Juachim retombe aussi sec. Alice s'éloigne de l'action, elle se tient dès deux mains à la cage, comme si elle avait peur de tombé ou d'être mêler à la bagarre. Polak semble énerver ! Visiblement ça ne lui plaît pas de voir son pote Juachim se faire dominer ainsi par Hébus et il aimerait sans doute prendre la place de son partenaire à se moment précis. Hard Scoop Slam sur le pauvre membre de la JBB, il rampe jusqu'à une paroi de la cage, Fathom depuis l'extérieur insulte Hébus, il tente d'attirer son attention et c'est une bonne méthode puisque cela permet à Juachim d'arracher un morceau de Bambou de la cage, cela peut désormais lui servir de Kendo Stick ! Lorsqu'Hébus se retourne, il reçoit un gros coup de Kendo de la part de Juachim, Hébus souffre, ça ne se voit pas directement mais il se tient tout de même la tête. Juachim en profite et continue son assaut, les coup de Kendo pleuvent sur le crane, les épaules, le dos et même les jambes de Hébus qui pousse des grognements en guise de crie de douleur. Depuis l'extérieur on voit Armando qui s'excite tout seul. Et c'est alors que Alice Susuki revient dans l'action en portant un low blow sur Juachim par derrière, le pauvre garçon lâche immédiatement son arme et tombe à genou. Cela laisse le temps à Hébus de reprendre son souffle et il se redresse soudain.

Carl: Oh oh oh !!! Juachim va passer un sale quart d'heure

Raymond: Regarde Titan de l'autre côté ! Il prépare quelque chose

Et effectivement Lestat n'est pas sans rien faire, il porte Nosferatu à bout de bras, et il le jette sur Hébus qui le réceptionne très mal et de plein fouet. Ouch ! Difficile de dire si c'est Hébus ou Nosferatu qui a eu le plus mal dans l'affaire. Et alors que Juachim va pour remercier Lestat en lui tapant sur l'épaule. On entend un drôle de bruit. TUT TUT TUT Vrouchhhhhhh. Et la petite trappe situé en bas d'une des parois de la cage s'ouvre, c'est une toute petite porte où pour passer il faut s'accroupir et rentrer.

Jean: Voilà la porte qui s'ouvre !

Carl: Pour nos amis qui ne connaisse pas le principe du Punjabi Prison Match à la MDWF, c'est assez simple, cette trappe s'ouvre toute les 2 minutes et c'est l'unique issue possible pour les lutteurs de quitter la première cage. Une fois extirpé de celle ci, ils devront encore sortir de la deuxième cage, beaucoup plus grande et donc moins facilement franchissable. Le mieux serait encore de casser la porte pour sortir…

[color=darkred]Raymond: Oui et non… Hébus lors de son entré a très bien réussit à


Dernière édition par le 10.10.07 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:30

l'escalader, alors je vois pas ce qui empêcherait des petits gabarits tel que Alice ou Juachim de le faire. [/color]

Mais trêve de bavardage ! La trappe ne reste pas ouverte indéfiniment, et alors que Titan, Robert et Juachim semble les trois seuls encore prêt à se faire la belle, c'est la belle Alice qui essaie de s'y faufiler en douce. Pas une seconde à perdre ! Les deux punisher et l'obeyein (si je peux l'appeler comme ça) rattrape la Diva par les jambes et la ramène dans le centre du ring. FFFFIOOOUUU. Trop tard, la trappe se referme et personne n'est sortit. On se retrouve avec une petite Alice toute gêné, elle implore le pardon des 3 malfaiteurs qui l'ont ramené et alors que Titan et Robert semble se mettre d'accord pour la laisser tranquille, Juachim lui attrape la demoiselle par sa tignasse et lui fou une claque au visage. Faut pas oublier qu'elle lui a mit un Chéreau Shot tout à l'heure quand même. Susuki crie à l'aide et c'est Don Robert qui tel un Zorro repousse Juachim. Il lui met une petite claque sur la joue, enchaine avec un coup de pied, projection dans les cordes et reception en Powerslam. C'est parfaitement réussit. Et Robert nous fait plaisir avec un petit Olé en + ! Titan veut s'en mêler aussi, il relève Juachim et avec Don Robert il lui porte le double Chokeslam !!!!

Jean: Aie aie aie…

Raymond: T'es sur que Obey on fait une affaire en recrutant ce mec là ?

Jean: Shut tais toi ! Tu émet des mauvaise ondes.

Alice Suzuki se rapproche alors de Don Robert, elle veut lui faire la bise pour le remercier. Que c'est touchant ! Don Robert fait quelques pas de Flamenco et tend sa joue à la demoiselle. Mais c'était un piège !! Alice avait caché le Kendo Stick de Juachim derrière son dos et elle en donne un coup à Robert. Il met ces mains pour se protéger mais la garce donne maintenant des coups de bâton dans le ventre du Punisher qui ne sait plus où mettre ces mains pour se protéger. HOP ! Lestat a attrapé le Kendo Stick pendant que Alice le tenait en l'air et d'une main il soulève l'arme et la demoiselle rester accroché au bout.
Titan ne la frappe pas, il la serre juste fort au niveau des bras comme pour lui faire peur, la demoiselle sanglote, elle semble réellement effrayé et c'est alors que Nosferatu fonce sur Lestat pour un spear. Lestat s'écarte et c'est Alice qui mange la prise ! Pas le temps d'avoir des regrets, Nosferatu se retourne et Titan lui porte The Ultimate Punishment. Don Robert en profite que Nosferatu soit étendu par terre pour lui porter la Chevauché Infernal !! C'est une prise de soumission visiblement très efficace, le tout consiste à bloquer son adversaire au niveau de la tête avec ces jambes pour pouvoir lui porter un Ankle Lock à une main sans que celui ci puisse s'en dégager. Et don Robert y va de ces "Yiha !" que la foule reprend en cœur.

Raymond: Yiiiha !!

Jean: Tu es ridicule !

Carl: L'heure est grave les enfants. Alice Suzuki a reçu un gros Bump, aucune diva ne peut se relever d'un pareil choc. Quand à Nosferatu il est en train de se faire casser la jambe ou je ne sais pas quoi.

En attendant Juachim profite qu'Hébus soit toujours mal en point pour le martelé de coup de pied. C'est à se demander si Hébus est sensible à la douleur quand même. Juachim donne une série de coup de pied dans les côtes de la bête, mais celui ci se relève presque tranquillement, se tenant un peu la hanche comme s'il avait un point de côté tout au plus.
Mais ce n'est pas le tout, les lumière s'assombrissent un peu et TUT TUT TUT Vrouuuuch ! C'est la trappe qui s'ouvre à nouveau. Hébus n'est pas encore tout à fait debout et ça semble perdu pour lui, il ne pourra pas atteindre la sortie à temps. En revanche pour Juachim c'est tout à fait jouable ! Il court en direction de la sortie mais Don Robert finit par lâcher Nosferatu et avec l'aide de Lestat intercepte le Obeyein. Double Chokeslam à nouveau sur Juachim !!!

Raymond: Damn ! encore ! Décidément ils vont le tuer.

Jean: Regarde !! Titan et Don Robert se casse !!

Et effectivement Titan est a genou en train de passer par la petite trappe. Suivit par Don Robert, celui ci n'est pas encore passé, et soudain BOUM !! La trappe se referme, Don Robert a juste eu le temps d'enlever ces doigts pour ne pas se les faire couper. Mais Lestat a belle et bien eu le temps de sortir lui !!! Gros gros gros avantage pour le Leader des Punishers qui a maintenant 2 minutes pour escalader la deuxième Cage, celle ci est beaucoup plus haute que la première. Mais en deux minutes c'est largement négociable comme dirait l'autre.

Carl: Ouahhh !! Le récemment couronné MDWF Tag Team Champion est en voix de gagner le titre Hardcore X.

Lestat regarde Robert qui essait de relever la trappe mais qui n'y parvient pas. Lestat hésite un moment puis il se ressaisit, ce n'est pas un match par équipe après tout… et il décide d'abandonner Robert à son désarroi pour récupérer un peu.
Hébus quant à lui est finalement debout et après avoir porter un Chock Toss qui écrase Juachim contre un tronc de Bambou, il attrape Don Robert et l'étrangle, il lui porte des droites, des gauches, il le projette dans les corde et le réceptionne dans un énorme spinebuster qui a faillit casser le ring. Robert est au sol, inerte mais Hébus n'en reste pas là, il le relève pour lui porter un SideWalk Slam. Ceci étant fait, il relève une fois encore Robert et le place dans un Bear Hug visiblement très bien appliqué. Les pieds de Robert ne touche même plus le sol, c'est dire si son dos doit souffrir.
Mais de son côté Lestat ne regarde plus le ring, il commence à grimper la deuxième cage, s'il sort, le match est finit et nous avons un nouveau Hardcore X Champion ! Et alors qu'il arrive à mi-chemin Armando depuis l'extérieur des deux cages fait des grands signes au punisher, il lui dit de regarder dans le ring ce qui se passe. Titan prend 5 secondes pour tourner la tête et il voit son Tag Partner complètement bloqué dans un Bear Hug. Son dos va craquer si personne n'intervient ! Lestat regarde Armando avec beaucoup de haine puis il se décide à faire l'impensable, il redescend et décide d'escalader l'autre cage, la plus petite donc !

Raymond: Mon dieu qu'est-ce qu'il fait ? Il avait la victoire presque en main !

Jean: Regarde il arrive au sommet de la 1ère cage, il essaie de re-rentrer dans le combat.

Et c'est effectivement ce que fais Dragonheart, il a escalader la cage non pas pour sortir mais pour re-rentrer et aider son partenaire. Il se jette sur Hébus, gros coup dans le dos. La bête relâche alors don Robert et regarde Titan avec un air méchant. Titan lui regarde Hébus avec de la haine, ça va cogner entre les deux !
TUT TUT TUT Vrouuuuuch ! La trappe s'ouvre !! Les deux seuls encore debout sont Lestat et Hébus, Juachim a été démolit avec un double chokeslam. Nosferatu a visiblement la cheville cassé. Robert lui a le dos en compote. Quant à Alice… elle n'avait tout simplement rien à foutre dans un match comme ça ! Elle n'a toujours pas bougée depuis le Spear de tout à l'heure.
L'homme de Ousk regarde le leader des Punisher et il y a comme un point commun entre les deux, ils en ont rien à foutre l'un comme l'autre de la petite trappe ! Tout ce qui compte en ce moment c'est de tabasser l'autre. La trappe se referme sans que personne ait essayé de la franchir et Titan s'élance dans les corde, coup de bélier ! Hébus recule de deux pas mais ne tombe pas, alors Titan tente à nouveau une charge et Hébus encore une fois recule mais ne tombe pas. Lestat est vexé, il fout une grosse claque dans la gueule de Hébus qui gueule comme un gorille en rut et donne des coups d'avant bras à Lestat, celui ci s'abaisse et se jette sur les jambes de Hébus qui s'écroule au sol, les deux hommes continue de se frapper au sol, on pourrait penser à de la lutte amateur mais rien à voir, c'est 0% technique ici, les deux colosse essaie simplement de foutre le plus de coup de poing possible à l'adversaire et d'en esquiver quelques un si possible.

Carl: C'est vraiment de la bagarre de rue là

Jean: Ousk qui détruit Punisher et vice versa, moi ça me plaît bien.

Raymond: Toi t'es pour Obey, et actuellement Juachim est aussi invisible que Alice.

Jean: N'en rajoute pas…

Finalement les deux géants du ring se sont remit debout et c'est Hébus qui a reprit l'avantage, il coince Titan dans le coin et le soulève pour lui porter une… Superplex ! Titan s'écrase lourdement. Hébus se relève assez soudainement. Il monte sur la 3ème corde à son rythme !! Qu'est-ce qui lui prend ? Depuis l'extérieur Armando gueule à Hébus de descendre de là, mais les crie de Fathom et Polak pour motiver leur copain toujours dans la cage à se relever masque la voix du portoricain. Et Hébus se jette pour un Frog Splash !! Lestat roule sur le côté à toute vitesse. Hébus s'écrase comme une M...asse (restons courtois) et Lestat se relève, il attend que Hébus soit à genou en train de se relever pour lui porter des coups de genou au niveau du nez et du front. L'homme de la jungle se protège le visage à deux mains mais rien n'y fait, Titan enchaîne et il s'élance dans les cordes pour un coup de bélier !! Hébus retombe sur le dos !

Raymond: Enfin il le fait tomber !

Hébus se relève mais on dirait qu'il ne se souvient plus où il habite, Lestat lui porte alors The Divine Judgement !! NAN !! Hébus dans un geste de survie à griffer les yeux de Dragonheart qui relâche sa prise pour se tenir le visage à deux mains. Hébus court dans les corde et s'élance pour son Saut de la Horde !! BOUM !! Lestat est étalé au centre du ring, les bras en croix.
TUT TUT TUT Vrouuuuch !

Jean: Diable !! La trappe s'ouvre !!!

Raymond: Hébus est le seul homme debout !!

Et Armando est tout fou, il fait tomber son chapeau, il enlève sa veste tout déchaîné et s'en sert comme d'un drapeau pour attirer l'attention de son poulain. Et cela fonctionne, Hébus regarde son manager avec une drôle de tête, il ne semble pas savoir quoi faire et Estrada lui demande simplement de rejoindre "su padre" Hébus passe alors à quatre patte la petite porte et est le seul de l'autre côté du mur. Seul !! Mais pas pour longtemps ! Alors que Hébus ne comprend pas ce qu'il doit faire avec la deuxième cage, c'est Juachim dans un élan de survie qui rampe et passe à son tour la trappe. VLAM !! La trappe se referme ! Hébus est debout et tourne autour de la cage, essayant de trouver une sortie, il ne comprend pas qu'il doit escalader visiblement. De son côté Juachim lui comprend très bien, mais il peine à rester debout.
Dans le ring Don Robert est toujours étalé de douleur, son dos à réellement prit cher. Lestat lui est KO. Alice ne bouge toujours pas et Nosferatu lui attend visiblement la fin du match pour sortir de cette enfer où il n'a pas sa place pour aller se faire soigner sa cheville sans doute cassé, ou alors bien endoloris !!

Carl: Ca y est ! Hébus à compris ! Regardez il commence à monter !!

Armando a réussit à calmer son poulain quelques seconde pour lui expliquer ce qu'il devait faire, et maintenant Chabal, euhhhhh Hébus, monte la deuxième cage, mais pas très rapidement, il a quand même pas mal encaisser et doit avoir des crampes. Mais rapidement ou pas… on se demande ce qui pourrait empêcher au Hardcore X champion de conserver sa ceinture à ce moment précis. Juachim est lui aussi de l'autre côté, mais il marche beaucoup trop lentement pour pouvoir rejoindre Hébus qui a déjà escalader la moitié de la cage.

Raymond: Hey mais qu'est-ce qu'ils foutent ?

Jean: Hein quoi ? qui ?

Carl: Fathom et Polak !! Bien vue Ray ! Ils sont en train d'entrer dans la cage à leur tour.

Raymond: Ils n'ont rien à foutre dans ce match !

Polak et Fathom ont finalement décidé de mouiller le maillot, attendre sans rien faire que le match se finisse, ce n'est visiblement pas leur truc et ils sont en train d'escalader la même paroi de cage que Hébus, mais de l'autre côté. Arrivé au sommet nous avons un Hébus qui tente de sortir, et deux JBB qui tente de faire chuter un Hébus de l'autre côté. Beaucoup de suspense ! Est-ce que Hébus va se débarrasser de ces deux derniers petits obstacles et conserver sa ceinture ? Et surtout tous le public retient son souffle, le sommet de la deuxième cage est à plus de huit mètre de haut, si l'un des trois hommes chute, il risquerait fort de se briser quelques os !
Mais les deux membres de la Johnny B.Brand prennent cependant le dessus. Hébus a plus de force physique certes… mais face à la supériorité numérique et la fraîcheur, ça ne fait pas le poids. Polak et Fathom attrape à deux la tête de Hébus pour la claquer contre les bambous. Depuis l'extérieur Armando se tue les cordes vocales pour gueuler "No es en le reglemento ! Porque el arbito no dice disqualificationes cuando quelques choses comé ça se pasa" et Polak ainsi que Fathom continuent de claquer la tête du pauvre Hardcore X Champion qui est groggy, il vacille un peu, il vacille encore, il vacille encore un peu + !

Raymond: Tous mes pas ça !!

Carl: Malheureusement je vois pas ce qui pourrait arriver d'autre !

Et Polak pousse de toute ces force Hébus vers l'intérieur de la cage et celui ci chute !!! Il tombe dos premier contre le sol. Hébus a sans doute la colonne vertébral en 5 morceaux au moments où j'écris ces lignes.

Jean: HOLY SHIT HOLY SHIT !!!

Carl: HOLY SHIT HOLY SHIT !!!

Raymond: HOLY SHIT HOLY SHIT !!!

Armando: porqué ? porqué ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:30

TUT TUT TUT Vrouuuuuchhh !
Et la trappe s'ouvre une fois encore. Mais à quoi bon ? Les quatre hommes à l'intérieur n'ont pas pu se remettre de leur blessure en 2 minutes. Et maintenant Hébus aussi est KO. Il ne reste que Juachim en potentiel vainqueur, quoi que… il est toujours à moitié mort lui aussi, si Polak et Fathom pouvait gagner le match, ça serait sans nul doute la JBB le nouveau Hardcore X Champion. En attendant ils ne peuvent pas, la ceinture est individuelle… chose que Lestat n'a pas compris précédemment, sinon il serait Hardcore X Champion en ce moment. Mais peut on lui en vouloir d'avoir privilégier la santé de son partenaire à une ceinture ?
VLAM ! La trappe s'est refermé et rien n'a changé, personne n'est rentré, personne n'est sortit, personne n'a bougé je dirais même… Mise à part Polak et Fathom qui toujours au sommet se font une grosse accolade et se tape dans les mains. Visiblement ils sont fière de leur coup, pendant ce temps Armando a récupéré son chapeau pour mordre dedans !

Jean: Allez maintenant Juachim n'a plus qu'à grimper cette foutue cage et il gagne !

Raymond: Grrr, malheureusement je ne vois pas d'autre issue possible non plus…

Carl: Ohh la tous les deux, calmez vous. C'est la MDWF, et à la MDWF tout est possible et surtout "Anything can happen"

Raymond: Ah ouais ? Je croyais que c'était à la WWE ça…

Polak et Fathom depuis le haut des bambous gueulent pour motiver Juachim, mais en vain… le pauvre petit membre de Obey ne pourrait même pas faire ses lacets de chaussures tout seul si le match en dépendait, alors gravir une cage de 8 mètres, c'est impossible !
Depuis l'intérieur du ring, c'est Don Robert qui commence à reprendre connaissances, Lestat commence lui aussi à rouvrir les yeux. Ce qui n'échappe pas à Fathom et Polak qui hurle de plus en plus fort pour que Juachim se dépêche. Mais trop c'est trop ! Juachim tient à peine la cage extérieur à deux mains que dans le ring Robert et Lestat semble se mettre d'accord pour attendre que la trappe s'ouvre pour s'y glisser tous les deux et s'occuper du membre de la JBB. Mais à quand la prochaine ouverture de la trappe ? 5 secondes ? 10 ? 15 ? 1 minute entière ? Don Robert et Lestat Dragoheart ne semble pas connaître la réponse, pourtant Juachim se rapproche de plus en plus du sommet de cet enfer qu'est la Prison de Punjabi. Il est arrivé si haut si bien que Polak et Fathom pourraient presque l'attraper s'ils tendaient le bras. C'en est trop pour Lestat, il ne va pas rester planter une seconde de plus à attendre, tout à l'heure il a bien escalader la cage pour rentrer, cette fois ci il l'escalade pour ressortir, et Don Robert le suit aussitôt !

Raymond: Regarde les Punishers vont sortir par la manière forte si je puis dire.

Jean: Dépêche toi Juachim ! Bon sang qu'il est lent, Robert et Dragonheart vont le rattraper.

Et c'est une très bonne vision de la part de notre amis Jean. Car pas une minute plus tard, Titan et Robert ont rattrapé Juachim à hauteur de la 2ème cage, ils le frappent à deux chacun leur tour au visage afin de le faire chuter. Finalement Juachim fait machine à faire, il redescend la cage, il n'a probabalement pas envie de faire une chute similaire à celle de Hébus. Les deux Punisher redescendent également, le match se transforme en deux vs 1 entre les parois de la 1ère et de la deuxième cage. Et alors que Titan et Robert écrasent la tête de Juachim entre deux tron de Bambou pour faire des frittes ou de la purée, on ne sait pas trop. C'est Polak et Fathom qui se glissent dans la partie eux aussi ! Ils sont tout frais pratiquement et attaque en traite sur Robert directement, coup de Tronc de Bambou que Polak a tout juste arraché, le tron est tellement épais que ça ressemble plus à une batte de base-ball qu'à un Kendock Stick ce coup ci.

Jean: Homerun !!! Dans la tête de Don Robert

Carl: Je crois qu'il va être à son tour OUT pour le reste du match.

Lestat se dirige vers Polak et Fathom pour leur faire payer leurs acte, c'est l'heure de la punition comme dirait certains. Mais dans un dernier geste de survie, Juachim porte un low blow pendant que Lestat ne le surveillait plus, ce qui laisse le temps aux deux autres membres de la JBB de se ruer sur le colosse pour le martelé de coup de pied et poings en tout genre et à tous niveaux. Lestat semble se protéger comme il peut mais Juachim s'ajoute à la bataille et c'est maintenant du 2 hommes et demi (oui Juachim ne compte plus pour un entier) face à un seul ! Et Polak sort une paire de menottes de sa poche, l'enfile autour du poignet de Titan et accroche l'autre extrémité à la Cage. La Johnny B.Brand s'écarte puis contemple le résultat. Titan n'est pas KO mais son bras est accroché à la cage, il ne peut absolument pas sortir, impossible ! En plus il n'a à proximité aucun outil qui pourrait lui servir à ouvrir ou casser ces menottes.
Et les 3 nouveaux membres d'Obey monte ensemble cette cage, sans aucun obstacle dorénavant. Absolument personne ne peut se mettre en travers de leur route, c'est officiel, la JBB reprend une fois encore le titre Hardcore X dans ses filés. A moins que …!!! Armando depuis l'extérieur sort une boîte d'allumette, et il l'allume avant de la jeter contre la paroi où se trouve justement les trois membres de la Johnny B.Brand. Et le bambou ça prend très vite feu visiblement. Des flammes jaillissent et montent de plus en plus haut.
Juachim et ses deux compagnons n'ont pas le choix, ils doivent se décaler sur la gauche et redescendre au plus vite s'ils veulent éviter de cramer !
Mais de son côté on retrouve Hébus qui escalade la cage complètement à l'opposé de l'endroit où sa crame. Personne ne faisait plus attention à lui, pourtant il est bel et bien là ! Armando gueule pour appeler son poulain mais des agents de sécurité interviennent et embarquent Armando.

Carl: Regardez la sécurité embarque Armando !

Jean: Celui ci a peut être été un peu loin en fesant cramer la cage, la sécurité aurait même dû intervenir avant je pense.

Raymond: Mais que fait Hébus ??

L'homme est maintenant tout en haut de la cage, il regarde le public, puis l'intérieur de la cage, il hésite, il ne sait pas où aller… Logiquement lui agit et c'est Armando qui prend les décisions, mais depuis l'endroit où se trouve Hébus, complètement à l'opposé de la JBB et la rampe d'accès donc… il lui est impossible d'entendre les conseils de son manager qui se fait en plus kidnapper comme un simple vaurien par la MDWF's Sécurity.
Mais au centre du ring, Alice Suzuki reprend connaissance, il ne reste qu'elle dans le ring avec Nosferatu. Elle n'a rien vue à tous ce qui vient de se produire et en se réveillant elle constate simplement que Hébus est sur le point de remporter la victoire. Alors elle ramasse un Kendo Stick qui traîne par terre et le lance tel un javelot en direction d'Hébus qui esquive l'objet assez facilement.
Poc Poc Poc… c'est le bruit du Kendo Stick qui retombe à l'extérieur des deux cages, Hébus fixe le bâton un bon moment et il ne tient plus ! Il descend la cage à tout allure et court à 4 pattes ramasser le Kendo Stick avec sa bouche comme un bon chien-chien ramasserait un bâton qu'on vient de lui lancer.
Hébus est à l'extérieur de la cage, c'est le seul !!! Son thème musical se met à retentir dans l'arène. Il conserve sa ceinture !!!

Vainqueur et toujours Hardcore X Champion: Hébus

Carl: Quel drôle de fin !! Hébus n'a même pas l'air de comprendre pourquoi il a gagné exactement.

Raymond: Il s'en sort bien ! Tous le monde pensait voir un nouveau champion lorsque celui ci a fait sa chute depuis le haut de la parois en Bambou. Un homme normal y aurait casser sa colonne vertébral. Lui 5 minutes après l'accident il pense à jouer à "va chercher la baballe".

Jean: Mouais… Je suis pas convaincu par les performances de chacun, si Armando n'avait pas intervenu, ça serait Juachim le nouveau champion !!

Raymond: T'es de mauvaise fois, sans l'intervention de Polak et Fathom, ton Juachim n'aurait rien fait de plus que servir de sac de frappe tous le long.

Carl: Une fin assez controversé comme vous le voyez donc cher téléspectateur. Ici Carl Woodward de la MDWF qui vous parle, nous vous remercions de nous avoir suivit, à la semaine prochaine ! Et surtout n'oubliez pas d'aller faire quelques petits tours durant la semaine dans les Newz que je poste moi, pas celle de Jean.

Raymond : Hopopop, Carly, ce n'est pas fini, y'a du mouvement en backstages !

Carl : Hé bien, allons voir ça tout de suite !

BORN IN THE USA
Mais c’est la fête dans la loge d’OBEY. Bruce « The Boss » Springsteen est là et fait un concert très très privé. Putain qu’il est bon ce dernier album, je le conseille à tous. Tous les membres d’OBEY sont là pour la réunion. Tous ? Non un membre résiste encore et toujours à l’invasion des réunions chiantes et obligatoires. Oui vous avez deviné, le Most Valuable player, MVP pour les intimes. Mais Duprée n’a de cesse de regarder la porte. Tout à coup cette dernière s’ouvre mais personne ... Si MVP est là !! Quel blagueur ce type !!


René Duprée : Alors tu as trouvé quelque chose mec ?

MVP : ...

René Duprée : Non sérieusement ? Il a fait ça ? Mais c’est énorme !

MVP : ...

René Duprée : Cela sent bon pour mon match ! Je le tiens le cubain. Je tiens mon match, ma revanche. Allez Bruce !! Monte le son !! Il faut fêter cela.

Jean Brassard : On ne sait pas ce qu’il a trouvé mais ça a l’air d’être important au vu de la fête qui est en train de se faire.

Raymond Rougeau : Mais ces décadents font toujours la fête. On se croirait dans la classe des Ingénieurs Biomédicaux de Nancy ...

Jean : Ah bah vous voyez qu'on l'aura, ce Hébus vs René Duprée, la revanche !

Raymond : D'une très mauvaise façon, j'en ai bien peur !

Carl : Désolé de vous interrompre, les mecs, mais on n'en a pas fini avec les backstages. Et cette fois, c'est du lourd !

- Bureau de JBL, GM au dos musclé et au grand chapeau dur

*Toc Toc*

ça c'est le bruit pour dire que qqun frappe à la porte les gars, JBL pas plus con qu'un autre voir même assez fin pour un texan ouvre. Il se retrouve face à face avec l'autre GM de la féd, celui aux sourcils comsiquement impeccable. Fallait pas ouvrir mon gars, fallait avoir un oeil de boeuf mon cheval.

The Rock : Tu as trois secondes pour expliquer au Great One, pourquoi OH pourquoi tu te mêles des affaires huilées à l'huile de castor d'OBEY, Edge le titre WallStreet, HHH toussa. Deux secondes ...

JBL : Expliquer quoi ? Expliquer à qui ? I'm the Wrestling God, Monsieur « je confonds la MDWF avec la Mairie de Paris », et une personne de ma condition n'a rien à expliquer à personne ! Et puisque en tant que GM on m'a donné l'autorité pour diriger le tas de glands qui nous sert le roster, je n'ai pas à perdre mon temps à faire signer tout ça sur document à en-tête et sceau trempé dans la cire avec un joli dessin de canette de Red Bull dessus. Sorry, old boy ! Autre chose ?

The Rock : Normalement dans ce genre de situation, le Great One, champion des champions, faiseur de rêves, People's Champion, Greatest GM Ever te casserait la tête CM2 Style mais voilà le Rock à promis à son buddy IRS de la jouer tranquille alors on va la jouer easy, easy comme quand Fonzie saute par dessus le requin. T'as vu l'épisode ? Non ne réponds pas, le Rock sait que t'as pas vu l'épisode, il y'avait pas de télé dans le trailerpark où t'as grandis entre une père absent et une mère présente mais sur le facteur.

Ce que tu tu vas faire, c'est prendre ton gros cul sous le bras, te coiffer tes cheveux qui puent et aller sur le ring pour revenir sur ta décision ok ? Parce que

1 ) Tu commences à saouler le Great One et quand on saoule le Great One on termine généralement sa course dans le mur, la tête dedans, les pieds en dehors.
2 ) L'idée d'Edge mon pote de 7 mois que j'ai, est excellente et surfe sur ce qu'es OBEY donc ratings. OBEY = Ratings.
3) On te demande pas d'intervenir dans les décisions mais de classer des dossiers. Tu connais la suite ? Hum .. Non ? Allez on le fait quand même .. KNOW YOUR ROLE AND SHUT YOUR MOUTH !
4 ) T'as l'heure ? Non ça c'est un thermomètre .. EH! Rigole aux gags du Great One !
5 ) Tu commences à gravement saouler The Rock, Le Great One ne sait pas cela vient peut-être de ta sale gueule de prolo satisfait d'avoir monté un echelon. Le Rock n'a jamais aimé les parvenus, tu as la grâce où tu ne l'as pas.

Toi tu ne l'as pas.


Dernière édition par le 10.10.07 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:38

D'ailleurs la seule chose qui t'as permis de te faire un nom dans ce business est le fait que le Great One était plus d'activité sur les rings lors de ton passage en main-eventer. Tu peux l'avouer Billy, le Rock aurait été là t'aurais mangé un Rock-Bottom et tu serais reparti le chapeau sous le bras faire un tour dans une division tag-team de laquelle tu n'aurais jamais du sortir.

Au fait tu sais qu'à l'époque de la WWE Vinnie Mac avait appelé le Rock sur son Batphone, tu sais pourquoi ? Pour venir t'affronter à Wrestlemania sur le ring, parait-il que les spectateurs te prennaient pas assez au sérieux comme champion. T'imagine ? Et pourtant dieu sait que les spectateurs sont des moutons, là impossible aucunes réactions. Bref on s'en fout, tout le monde sait que tu crains velu et c'est pas ça l'important.

L'important c'est de savoir que le Rock avait dit ... NON ... Pourquoi ? Parce que le Rock le peut, le Rock peut dire non à McMahon, le Rock peut dire non à Ted, le Rock peut dire non à IRS, le Rock peut dire non à George Bush, le Rock peut dire non à la drogue, le Rock peut dire non à Dieu. Toi tu peux dire non à qui ? A Buba Smith ta femme quand elle te propose de faire l'homme ?

Tu sais pourquoi le Rock à dit non ?

Si ... Si tu sais. Parce que t'es un gros NO-NAME dans la galaxie du Rock.

Eh! Don't look at the Rock comme ça. La seule chose qui te permet d'être encore parmi les vivants c'est la promesse à IRS que le Great One n'allait pas te faire passer de l'autre côté de la barrière.


JBL : Pffft... crrrgnihihihihi... MOUHA HA HA HA HA HA HA HA !

Hem...

Bon, sans rires, Rock-E, je t'aimais bien, mais le problème chez toi, c'est que tu es comme Windows: faut te faire régulièrement une petite update sinon tu te mets salement à planter !
Who cares about The Rock, today ? The Rock ou plutôt Dwayne Johnson, parce que maintenant, faut t'appeler par ton nom d'état civil et ne plus faire allusion à ta carirère passée. Remarque, je comprends, hein, quand on s'est fait rapasser successivement par un peu-la pisse en marcel à qui il m'aura fallu à peine deux mois pour l'envoyer gicler, le petit bout de la McMahon's family qui une fois sorti du giron familial, s'est à peine hissé an rang de Mid Carter ou encore Lassie chien fidèle et son copain Don Vito Cortizone !
D'accord, d'accord, c'est facile, je sais. Alors au lieu de resasser nos carrières passées, on va parler du présent, si tu veux bien. Ou en était-je...

Ah oui: who cares about The Rock anyway ? Non, sérieusement, je ne voudrais pas te faire de la peine, buddy boy, mais au lieu de t'envoyer en l'air avec des mineures à Bangkok, jette donc un coup d'oeil à ce qui se passe au sein de la compagnie, et demandes-toi qui la dirige aujourd'hui. Qui a été derrière toutes les décisions marquantes de cette fédération, qui donne les ordres, vers qui même s'oriente OBEY. René Duprée, ça te dit quelque chose ? Tu sais, le poulain de ton ami d'enfance depuis bientôt 7 mois, quand il a eu besoin d'une preuve d'autorité, vers qui est-il venu se tourner ? The Scorpion King ?

Fais-toi à l'idée, tough guy. De nos jours, plus personne ne se réfère ni à ta pomme, ni à Irwin dont l'existence ne tient plus qu'à la présence de son nom sur le papier à en-tête qui sert à notre courrier. I, JBL, am ruling this show ! Mon nom est sur toutes les lèvres, je fais la pluie et le beau temps, et face à cela, même OBEY est impuissant ! Je suis un leader naturel, moi, I'm a true America Herooooooooo ! Mon expérience en matière de ressources humaines n'est plus à démontrer, j'ai dirigé le clan le plus influent de l'histoire de ce business là où d'autres ont eu comme seul sidekick un Robinson Crusoe avec une oreille encore plus abimée que celle d'Evanders Holyfield !

Voilà, c'est tout, plus rien à rajouter. Update complete, The Rock v3.0 installed successfully. Pas mal, ton numéro de has-been névrosé qui pète un câble pour faire une tentative de retour et regagner un peu d'autorité. Tu prépares un bouquin et tu nous fais le coup façon « Actor's Studio », c'est ça ? Y'a de l'idée, c'est un sujet tendance, et avec ton nom sur la couverture, t'auras certainement aucun mal à vendre quelques exemplaires. Et n'importe quel nègre serait prêt à travailler pour ta pomme, j'en suis sûr !

Mais ça pourrait aussi bien être une grosse merde, pas vrai ?
Un bide retentissant comme « Adam Copeland on edge » de ton meilleur pote. T'as déjà eu pas mal de ratés dans ta carrière de lutteur, d'acteur, et maintenant de dirigeant, ce serait bête de rajouter une ligne portant la mention « plus gros four littéraire de l'année 2008 » ! Sur ce, ça a été sympa de discuter le bout de gras, mais vois-tu, the Wrestling God en a un peu marre, alors il va retourner tranquillement à ses affaires et à être le seul maître à bord après Dieu tandis que tu continueras tranquillement à te faire oublier au fin fond de Papeete. Chacun sa place et les moutons seront bien gardés. See ya, Rock-E, et envoie-nous des cartes postales !


SLAM !

Porte close. Direct. Devant la face du Great One !
OK tout va bien, JBL viens de claquer la porte droit dans la face du Great One.

Mais tout va bien

Je crois même que dehors, droit devant le stade les fleurs poussent roses et les oiseaux chantent, c'est la preuve que tout va bien non ?

Tout va bien et rien ne pourra y changer.

D'ailleurs The Rock rouvre la porte calmement, c'est un signe. Si tu n'irais pas bien, il la défoncerait non ? Mais là il le fait pas donc tout va bien.

Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien
Tout va bien

TOUT VA BIEN BORDEL !

TOUT VA BIEN !

The Rock : Ok tout va bien ( *ah je vous l'avais dit hein ? ), on va en parler calmement. On va s'asseoir tranquillement, on va en parler. On va s'asseoir et en parler, c'est ce que font les dirigeants, les gens censés alors on va parler et on va s'asseoir.

Ah justement une chaise


BLAM COUP DE CHAISE DROIT SUR JBL !

The Rock sort son I-Phone, prend une photo de JBL ko pour la mettre sur son blog plus tard dans la soirée puis appuye sur le bouton "Play" de la machine.

Dreams are my reality
the only real kind of real fantasy
illusions are a common thing
I try to live in dreams
it seems as if it's meant to be.

Dreams are my reality
a different kind of reality
I dream of loving in the night
and loving seems alright
although it's only fantasy.


The Rock : Yeah, yeah c'est la chanson de la boum. Richard Sanderson, mais c'est toi qui aurait dû la chanter parce que faut l'avouer t'es un gros Tommy ( Un gros Tommy = un gros rêveur, c'est un truc de lutteur vous pouvez pas comprendre, surtout toi Shelton ). Croire ne serait-ce qu'une demi-seconde que de parler au Great One sur ce ton n'égalerait pas une mandale dans la tronche dans la minute suivante fallait un être un de gros ( de Tommy pas de gros dans le sens Titan le gros, qui a pris du bide durant tout l'été et qui a beau mangé des Specials K tout les matins que ça y fait rien )

Has-Been, le Great One non mais. Eh! tu te réveille le texan ? Le Rock est number one au box-office US en ce moment avec son nouveau film, le Rock a eu plus d'influence dans cette fédération que tout les lutteurs réunis, le Rock a gagné tout ce qu'il a voulu, battu tout qui il a voulu, le Rock est ZE poster boy pour la fédération alors t'es pseudo has-been/toi-même à la midcarter tu les lisses, les fait briller et te les fout droit dans ton ...


Mais le Great One n'a pas le temps de terminer sa catchprashe numéro 12 que JBL revenu des bras de Morphée s'élance sur l'ancien champion du monde à la manière d'un rugbyman, Bing gros placage au sol. Le texan est droit sur le Rock est lui passe une série de beignes plus puissantes les unes que les autres.

Le Rock fait tourner JBL et tente de se relever malheureusement le GM préféré des Texas Panthers lui mord le bras, puis c'est le coup de boule directe sur le nez du champion du peuple. Il est en furie le JBL, on croirait presque Hébus tellement il est sauvage.

JBL relève le Rock et le balance contre le bureau tel une poupée de chiffons. Il prend la lampe et veut frapper un grand coup en la fracassant sur ze Braham Bull sauf que le Rock attrape la lampe et place un coup de genou dans les parties intimes du fils de papa Bradshaw. Enchaînement avec le People's DDT sur ce qui reste de bureau.

C'est violent, c'est hardcore.

Et ça fait du bruit puisque quelques lutteurs accourent mater la scène. Faut dire qu'on en a eu des GM qui s'engueulaient mais là c'est le degré en dessus. JBL se relève la tête en sang et dans un éclair, place une terrible corde à linge comme il en a le secret, le Rock s'écroule droit sur le mur. JBL fonce dessus, le Rock s'écarte, blam dans le mur. Ze Rock le ceinture histoire de lui placer un German Supplex mais Bradshaw à de la ressource ( humaine ) et à force de coups de coude dans les gencives blanches de Dwayne Johnson il le fait lâcher prise.

Il s'élance pour sa CORDE A LINGE DE L'ENFER !

Non le Rock esquive

ROCK BOTTOM ! ROCK BOTTOM ! ROCK BOTT... Non en fait non, JBL fait pivoter le Great One sur lui-même ( Agile le gars ), et lui place des droites dans les côtes.

The Rock revient avec des gauches, JBL une droite, The Rock un pain dans la tronche, JBL coup de poing dans les gencives, The Rock un vieil uppercut bien européen, JBL tacle à nouveau le Great One, les deux hommes sont à nouveau au sol. Ils continuent à se foutre dessus comme deux bikers pour la dernière bière de la soirée.

DES NINJAS ! DES NINJAS ARRIVENT ! Ah non en fait c'est les gars de la sécurité, pardon me suit emporté. Ils sautent sur les deux hommes pour les séparer mais c'est pas simple, les deux anciens lutteurs sont en furie, un taureau from Miami pour le Great One et un taureau texan pour le JBL.

C'est bon ils sont séparés

NON ! Ze Rock arrive à se dégager, il saute sur son adversaire tel un félin sur un petit animal tout gentil qui passait par là. Bing, Paf, pouf, Bing, ça continue à cogner.

Cette fois c'est bon tout est sous contrôle.

NON ! JBL parviens à trouver la faille dans la mélée, c'est à son tour de sauter sur le Rock tel un Destroyer Impérial sur un X-Wing qui passait par la tout gentil en repérage. Paf, pouf, Bling, tiens dans ta gueule.

Cette fois les lutteurs présent interviennent et aident la sécurité à calmer les deux hommes. Mon dieu ça n'a pas été facile.

Mais eh !

Un officiel bondit sur le caméraman.

Coupure

Oops apparemment tout n'est pas bon à voir à la MDWF

Raymond : Euh ... On est à l'antenne ?

Jean : Hum ... Oui ... On dirait que certains gradés ont pas envie que certaines choses se voient non ?

Carl : C'est parfait pour moi, j'ai rien vu.


Dernière édition par le 10.10.07 0:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:38

Raymond : Là Carl à raison. Attendons la réaction officielle je crois que c'est mieux

Jean : C'était quand même chaud non ?

Carl : Ah moi j'ai rien vu

Raymond : Moi j'attends le communiqué officiel de la direction, j'ai encore des crédits à payer pour ma maison. Alors mesdames et Messieurs, je ne peux que prendre congé et vous souhaitez une agréable soirée. A la semaine prochaine

..
..
..


Jean : Putain c'était quoi ce bordel à la fin ?

Raymond : Qu'est-ce que j'en sais moi

Jean : Merde Je vous préviens vous me faites plus un coup comme ça !

Carl : Me regarde pas ... Je sais pas ... C'était vrai ? Ils se sont vraiment foutu sur la tronche ?

Régie plateau : Putain vos micros ! Vous êtes toujours à l'antenne


Dernière édition par le 10.10.07 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   09.10.07 23:39

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par JBL et Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Homer. L'intro par The Rock

Crédits (segments)

René Dupree
Segment René Dupree vs Estrada + René Dupree & MVP

Hébus
Segment René Dupree vs Estrada

John Cena
Segment John Cena

Crusher
Segment Crusher

Edge
Cutting Edge

HHH
Cutting HHH

JBL
Cutting Edge

B-Max & HHH
Segment B-Max, HHH & Kevin Nash

Crédits (matchs)

JBL
John Cena vs Alex Twin

Lestat Dragonheart
Charming X Treme vs Jason Fighting

John Cena
Punjabi Prison Match

Shelton Benjamin
René Duprée vs Kevin Nash

Black Jay Brawler
Triple H vs Batista


Dernière édition par le 10.10.07 21:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 1:20

Bon show comme à l'habitude.
Petite incohérence : Nash se fait squasher à coup de batte de base-ball, et arrive 30 secondes après frais comme un gardon pour son combat... Toujours concernant Nash (moi ? mégalo ?), HHH frappe à sa porte le plus naturellement du monde, alors qu'ils se sont bien foutus sur la gueule il y a quelques mois...

Mais à part ça, du très bon, les segments Rock/JBL toujours aussi bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat/Titan

avatar

Nombre de messages : 1460
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 1:36

Un bon show dans l'ensemble. Déçu pour mon combat, mais un booking impeccable, décidément, tu bookes n'importe quel style IRS !
Des segments intéressants également, bientôt un combat JBL vs The Rock ?
Sinon, la MDWF change progressivement de nom......
Belle victoire de Black Jay, qui redore le blason des Punishers face à OBEY, bien joué !
Dommage que l'intervention qu'on avait demandé dans le combat Duprée/Nash a été zappé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prisonville.miniville.fr/
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2408
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 6:16

Citation :
HHH frappe à sa porte le plus naturellement du monde, alors qu'ils se sont bien foutus sur la gueule il y a quelques mois...

Tiens ?
Je pensais que c'était toi qui avait écrit tes lignes de dialogue dans le segment et que donc tu étais au courant.
J'édite les crédits au passage.

Citation :
Un bon show dans l'ensemble. Déçu pour mon combat, mais un booking impeccable, décidément, tu bookes n'importe quel style IRS !

Remercie plutôt John Cena Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 7:09

mmm
pas eu le temps de tout lire (mais ça viendra^^)

content d'(enfin) retrouver le chemin de la victoire !

sinon dans les crédits t'as oublié Hébus/Duprée pour le segment Hébus/Duprée et la suite Duprée/MVP

(c'est pas que mais bon après on croit que je ne fous jamais rien ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaffTech
Retraité
avatar

Nombre de messages : 1567
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 7:46

Nice show, des paybacks comme ça, on en veut toutes les semaines ! Smile

ps : Obey ça pue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bafftech.com
Irwin R. Schyster
Président
avatar

Nombre de messages : 2590
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 9:06

JBL a écrit:
Citation :
HHH frappe à sa porte le plus naturellement du monde, alors qu'ils se sont bien foutus sur la gueule il y a quelques mois...

Tiens ?
Je pensais que c'était toi qui avait écrit tes lignes de dialogue dans le segment et que donc tu étais au courant.
J'édite les crédits au passage.

Citation :
Un bon show dans l'ensemble. Déçu pour mon combat, mais un booking impeccable, décidément, tu bookes n'importe quel style IRS !

Remercie plutôt John Cena Wink

Un énorme merci à lui d'ailleurs pour avoir accepté de me dépanner, alors que lui suis tombé dessus par MP à 9h du matin Wink
En plus de ça le match est vraiment très bon, beaucoup de bonnes idées originales, bravo.

Pour Lestat, on a reçu tes instructions assez tard et avec notre organisation chaotique cette semaine, il était déjà trop tard pour en prendre compte, desolé donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat/Titan

avatar

Nombre de messages : 1460
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 9:43

@Irwin R. Schyster a écrit:
JBL a écrit:
Citation :
HHH frappe à sa porte le plus naturellement du monde, alors qu'ils se sont bien foutus sur la gueule il y a quelques mois...

Tiens ?
Je pensais que c'était toi qui avait écrit tes lignes de dialogue dans le segment et que donc tu étais au courant.
J'édite les crédits au passage.

Citation :
Un bon show dans l'ensemble. Déçu pour mon combat, mais un booking impeccable, décidément, tu bookes n'importe quel style IRS !

Remercie plutôt John Cena Wink

Un énorme merci à lui d'ailleurs pour avoir accepté de me dépanner, alors que lui suis tombé dessus par MP à 9h du matin Wink
En plus de ça le match est vraiment très bon, beaucoup de bonnes idées originales, bravo.

Pour Lestat, on a reçu tes instructions assez tard et avec notre organisation chaotique cette semaine, il était déjà trop tard pour en prendre compte, desolé donc.

Je pensais les avoir donné suffisamment tôt, snif, mais bon, c'était sur msn à teddy, et il m'avait prévu que sans mp il oublierai, lol, mais bon, c'est pas grave.
Sinon, désolé, Cena bravo à toi, un très bon booking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prisonville.miniville.fr/
Charming X-Treme

avatar

Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 10:31

Ouep, c'était un bon Payback ! Avec des segments intéressant, et de bons matchs ! Le mien était aussi bien booké, et perso j'auri mit No contest, enfin bref, bravo à toi Jay! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://qouaaaa.skyblog.com
Black Jay Brawler

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 11:55

Super payback !!! Un hyper méga bon main event, franchement le punjabi prison match est une stipulation de feu ( dommage que dans la vrai vie, la WWE ne nous sort pas des match énorme, car avec cette stipu. il y a de quoi ! )
Enfin une victoire importante pour moi ! OUF ! Ca fait du bien ! Mais je pensais pas le gagner celui là, comme quoi Rémi tu avais raison, ma joie en est encore plus grande ^^
Bref un super Payback, et une fin vraiment bien réussi avec le fight entre GM ( j'ai adoré le "tien justement une chaise...BAM coup de chaise du Rock" ^^ )

EDIT : Elvis suprem/10 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamxtrem661.skyrock.com
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5337
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 12:54

Alors, un grand MERCI à John Cena qui a remplacé au pied levé IRS et également un encore plus grand MERCI à JBL qui s'est tappé tout mon boulot hier soir ! Désolé, je me suis carrément endormi devant mon histoire de concorde avant de me reveiller à 4h du matin.... pour le finir ce putain de boulot Sad

Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
B-Max

avatar

Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 14:31

Très bon show ! Smile

Ma rivalité avec Nash prend de l'ampleur, mon segment + l'attaque pendant le match contre Duprée... J'avais dit que je me vengerais Razz Et j'ai hâte de t'affronter vraiment. Smile

Pour le reste, bien belle baston entre Rocky et JBL à la fin, je crois qu'un match entre les deux à Million Dollar Pumpkins est à prévoir Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wresting4real.forumactif.com/
John Cena
Tag Team Champion
Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   10.10.07 18:20

Ravi de voir que le main event vous a plu !! Honnétement j'avais des doutes... le pari n'était pas gagné d'avance, n'ayant plus booké depuis mon retour avec Kennedy... ça remonte donc à 4 mois quand même ^^
Et surtout c'est IRS sur les 9 ou 10 heures du matin qui s'est amusé avec sa Wii à m'expliquer dans le détail comment fonctionne un Punjabi Prison match ^^ Car effectivement je n'ai toujours pas vu No Mercy et le Taker vs Big Show d'il y a 1 ans... je l'ai regardé comme on regarde un reportage sur arté... En fermant les yeux donc lol

Merci aussi à JBL, il a prit le temps hier soir de m'aider dans la mise en couleur et la recherche de faute d'orthographe du match pour être sur qu'il soit présentable à l'heure (c'est vite dit ^^ rendu à 21 heure 57 pour 22 heure lol)

Et en + j'ai droit au gros merci de Ted, peut être qu'il va bien m'aimer maintenant What a Face

Allez je file lire le show moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payback 9 Octobre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payback 9 Octobre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RAW - 1er octobre 2007 (Résultats)
» Le president Preval a l'ONU
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: