AccueilS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Where All Begins Again II - 30 septembre 2007

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quelle est ta boule préférée au Loto ?
La 1ère
0%
 0% [ 0 ]
La 2ème
0%
 0% [ 0 ]
La 3ème
7%
 7% [ 1 ]
La 4ème
0%
 0% [ 0 ]
La 5ème
0%
 0% [ 0 ]
La 6ème
0%
 0% [ 0 ]
La boule complémentaire
14%
 14% [ 2 ]
LaBoule de Fort Boyard
79%
 79% [ 11 ]
Total des votes : 14
 

AuteurMessage
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 21:57


Say you want to be a rolling stone
Get your sail out in the wind
Get out on the highway and let er roll on
Roll on back to someplace you aint never been
Hey, hey

When I was younger I was hard to hold
Seem like I was always goin
Which ever way the wind would blow
Now that travelin spirit calls me again

Callin me back to where it all begins


Et c'est parti mon Kiki !
Les feux d'artifices pétaradent tout autour du MillioTron alors que se  lance « Where it all begins » de Allman Brothers Band qui retentit dans tout l'arena. Pour ceux qui en douteraient encore après avoir raté le coche début septembre, les affaires reprennent bel et bien, et on commence tout de suite avec les bonnes vieilels habitudes: le lâcher de billets ! Ceux-ci, à l'effigie de Ted DiBiase, IRS, JBL ou The Rock sont échangeable à la boutique contre toute une panoplie de goodies comme des porte-clés en forme de cercueils,  des pelles en plastique pour faire des « Buried Alive » avec les clams trouvés sur la plage lors des prochaines vacances d'été, l'art de faire des dreads à la Carlos Fisher pour les nuls u les tout nouveaux Pepitos à la vanille ! A Pay Per View d'exception, boutique d'exception, et si ce rendez-vous s'annonce si particulier, ce n'est pas seulement parce qu'il est le premier de la rentrée, comme vont nous l'expliquer notre bande à basile maison, Carl, Raymond et Jean. C'est à vous !




Carl:...

Raymond:...

Jean:...

Hey ! Debout, tas de feignants ! Ca vient de commencer !


Carl: Zzzzzzzz.... Oh euh, touss touss, bonsoir amis spectateurs et téléspectateurs, ici Carl Woodward en direct de l'arena pour « Where All Begins Again II » pour ce que nous espérons être encore une très grande soirée, que je passerais comme toujours accompagné de Placid et Muzo....euh pardon de Jean Brassard et Raymond Rougeau. Bonsoir Jean, bonsoir Raymond !

Jean: Et c'est qui, Muzo ?

Raymond: Et c'est qui, Placid ?

Carl: Bref, comme le disait le narrateur, oui, ce PPV est exceptionnel pour deux raisons autres que parce qu'il marque la réouverture de la saison. La première est que pour la première fois dans l'histoire de cette fédération, il n'y aura QUE des matchs à stipulation ce soir !

Jean: Une sorte de « One Night Stand » MDWFesque, quoi.

Raymond: Carly, t'avais bien dit qu'on assisterais à du catch, ce soir ?

Carl: Mauvais esprit, ça ! Ce n'est pas parce qu'on rajoute un petit plus à un match qu'on ne vot tout de suite plus de la lutte !  La deuxième, et pas la moindre est que la Main Event de ce soir met en jeu pas moins de deux titres, la ceinture Wall Street encore détenue par Razor Ramon Hard Gay, et la ceinture du Million Dollar Championship par Edge ! Vu qu'il s'agit d'un casket Match et qu'il peut y avoir difficilement un nul dans ces conditions, on honorera par la même occasion notre premier champion Double Couronne de la MDWF à la fin de cette soirée !


Raymond: Ce qui revient à dire, vu le contexte actuel, que la guerre des clans va peut-être définitivement prendre fin. OUSK vs OBEY, quasiment tout se joue dans un seul match ! L'un va tuer l'autre dans un match du cercueil, tout un symbole !


Jean: Enfin l'occasion rêvée de se débarasser des nuisibles ! MDWF is OBEY for life !


Raymond: Et si c'est ta Kim Basinger qu'on enferme ce soir, que feras-tu, Jean ? Te feras-tu sauter le buffet à bord de ta nouvelle voiture ?

Carl: Ce qui est sûr est qu'après ce main-event, si la guerre des clans ne sera pas forcément terminée, elle prendra un tournant décisif: l'enjeu est tel qu'à lui seul il remettra les compteurs à zéro !
Deux titres en un match, que des stipulations dont certaines inédites et pas moins de 8 matchs à disputer, le programme s'annonce chargé ! Et on commence tout de suite avec...


Jean : VADER !!

Carl : Oh Oh…OH OH !! OH OH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jean : Quoi ! QUOI !!! Qu’est-ce qu’il ce passe ???? Dit moi ! DIT MOI !!!!!!!

Carl : Nan mais Jean calme-toi ! C’est…C’est juste la cage qui commence à s’abaisser !

Jean : La cage co…C’est tout ? Tu deviens hystérique juste pour ça toi ?

Carl : Ben ça annonce quand même le match Max. Cap contre Crusher ! Un match qui risque d’être bien bourrain !

Raymond : En effet, je crois que Maximum Capacity a fait la plus grosse bêtise de sa vie en envoyant Crusher à l’hôpital ! Maintenant, il est de retour avec plus que jamais l’envi de se débarrasser du monsieur burger de la MDWF !

Jean : C’est pas beau de jouer avec le cœur d’une personne…J’ai crus que Hebus était viré ou un truc du genre moi !

Carl : Allez c’est parti !

Le MillioTron affiche de la neige. On peut entendre Demon Speeding de Rob Zombie retentir dans l'aréna. Sous le titantron apparaissent la grande silhouette de A-Dogg accompagné du large Maximum Capacity. Tous deux marchent en direction du ring à la même allure sous les huée du public. Maximum Capacity, Hamburger à la main et affligé par la haine du public, il leurs lance son Sandwich et continue sa marcche. A-Dogg court et grimpe dans le ring et s'asseoit sur la seconde corde pour laisser le passage au corps de Max. Ken monte sur un coin et lève un bras tandis que son accolyte nargue le public. A-Dogg rejoint finalement son partenaire au centre du ring.

La salle s'assombrie et des lumières vertes viennent éclairer l'entré quand soudain des explosions jaisse de la scène et " Getting Away With Murder " se met a jouer tandis que The Criminal fait son apparition sous les hués de la foule. Puis arriver sur le ring il enjambe les cordes et fait quelque poses musculaires tel un narcissique.

Les 2 hommes se font faces pendant que la cage se pose tranquillement à côté du ring…A-Dogg est prié de descendre du ring, ce qu’il fait, et les arbitres cadenassent maintenant la cage !  Crusher vérifie que la cage est assez solide pour l’utiliser comme arme, et l’arbitre fait sonner la cloche ! Here we go !!! Crusher se jète sur Maximum Capacity, les 2 y vont pour une épreuve de force, pas pour longtemps, Crusher porte déjà un coup de pied dans le ventre de Capacity…Qui ne sent rien ! Son ventre a une bonne protection de graisse qui lui permet de bien résister aux coups de son adversaire ! « The criminal » en redonne un, toujours rien ! Max Cap. attrape alors la tête de son adversaire et lui donne un bon headbutt ! Mais le membre d’OBEY ne tombe pas !!! Il vacille mais reste debout ! Max. Cap. en redonne un autre ! Mais « the criminal » reste toujours sur ses pieds ! Capacity cour ( enfin marche le plus vite qu’il peut ) vers les cordes qui se tordent sous le poids du « wolrd’s greatest eater of burger », ce dernier y va pour une clotheline qui cette fois si, force Crusher à tomber au sol ! Mais il se relève presque automatiquement, et porte une droite en pleine face de Maximum Capacity ! Il en enchaîne 5,6, et se jète dans les cordes pour une coltheline, mais bien sur, son adversaire reste debout…L’ancien champion Wall street réitère l’action plusieurs fois, mais voyant Max. Cap. toujours debout, il décide de changer de technique et porte un dropkick qui monte assez haut pour percuter Capacity en pleine tête !!! Ce dernier n’en peut plus et bascule dans les cordes, ses bras s’enroulant, ce qui le tien prisonnier aux mains du « criminal » ! Crusher n’en demandait pas tant ! Sous les yeux horrifié de A-Dogg mais également de l’arena entière, « The criminal » porte au moins une bonne vingtaine, voire une trentaine de droites toutes les une plus fortes que les autres ! Crusher se jète alors dans les cordes et porte un big boot en pleine face de son adversaire ! Le membre d’OBEY détache Maximum Capacity, et fait le tombé !!!

1…
2…

Nan ! Le plus gros catcheur au monde est toujours là ! Mais dans un bien mauvais état…

Raymond : Ce n’est plus du catch, c’est une vraie boucherie ! La série de droite de Crusher aurait put venir à bout de 10 Umaga !

Jean : Arrêtes, tu est trop gentil, j’aurais dit 10 Umaga, 2 Great Kahli et 6 Hebus !

Carl : Bon on peut revenir au match ou vous voulez continuer de jouer aux pokémons ?!?

« The criminal » Crusher se jète dans les cordes et porte un dropkick sur Maximum Capacity encore allongé au sol, ce dernier tombe alors du ring, entre le ring et la cage. Crusher envoie quelques signes destinés à la foule, à A-Dogg et à Max.Cap…Les 2 protagonistes reprennent leur souffle, alors que l’homme plus gros encore que le Big show se relève péniblement, le membre d’OBEY, lui, monte sur la 3em corde ! Il attend que son adversaire soit debout pour se jeter en diving body, mais Maximum Capacity l’attrape au vol ! Quel force ! Il le tien en position de bearhug ( il ne porte pas la prise, c’est juste pour vous montrer comment il est positionné…Bande de con ) et c’est alors que le partenaire de A-Dogg écrase Crusher contre la cage ! « The criminal » tombe à genoux, et Capacity lui envoie une droite et un headbutt en prime. Puis il attrape la tête de son adversaire du soir, et lui explose la face sur à peut près chaque centimètre carré de la cage ! Vengeance ! Puis il place son rival contre la porte de la cage…Ca sent pas bon tout ça…Max. Cap. sourit à la foule, il fait un petit clin d’œil à son ami A-Dogg, recule quelques peut, et fonce tout droit sur Crusher pour une sorte d’avalanche qui brise la porte de la cage !!!!!!! Les fauves sont lâchés ! « The criminal » est dans une très mauvaise posture…C’est un match sans DQ, est maintenant A-Dogg peut intervenir à tout moment ! Et d’ailleurs il n’attend pas, il attrape Crusher, et porte une belly to belly suplex en plein sur le sol ! Les 2 partenaires se tapent dans la main pendant que leur adversaire se tient le dos en frappant le sol…Crusher sent que le match va être beaucoup plus dur maintenant…

Jean : Vite appelez du renfort !!! Crusher va mourir !

Raymond : Tu ressens enfin ce que ça fait d’être en infériorité numérique !

Jean : Mais c’est au-dessus de l’infériorité numérique là ! C’est du 5 VS 1 !

Raymond : C’est pas beau de se moquer de Maximum Capacity tu sais…

Pendant ce temps, c’est du à toi à moi entre A-Dogg et Max. Cap. pour savoir qui frappe le plus fort Crusher…La foule hue comme jamais elle a hué quelqu’un…Et encore pire ! La foule soutient un membre d’OBEY ! Ca doit être la 1er fois…
BAM !
Oula…A-Dogg vient de balancer Crusher en plein dans le coin ou se trouve toutes les chaise ! Vous savez le coin où est assis l’annonceur ! Max. Cap fait signe à son ami d’en finir, A-Dogg attrape alors Crusher par la tête mais ce dernier avait saisi une chaise et l’enfonce en plein dans l’estomac de son bourreau ! A-Dogg est plié en 2 ! « The criminal » lève la chaise en l’air pour l’abattre sur son adversaire, Maximum Capacity essaie d’intervenir, mais il met trop de temps et Crusher rabat de toutes ses forces la chaise sur le dos de Ken ! La chaise a carrément pris la forme des ses côtes ! Capacity etait presque arrivé vers son adversaire, lorsque celui-ci l’aperçoit et lui balance la chaise en plein sur la tête ! Max’ est sonné est tombe sur son son fessier ! ( on a put apercevoir un léger rebond lorsqu’il est tombé ). « The criminal » Crusher est réveillé, il va d’abord s’occuper de A-Dogg, le temps que Capacity se lève sa lui en laisse pas mal ! Le membre d’OBEY se saisi d’une nouvelle chaise, et, encore une fois de toutes ses forces, lui rabat sur le dos ! Ken Herkenreich cris presque plus fort que la foule ! Crusher le soulève et le balance contre la cage ! Il lui prend la tête et lui plaque plusieurs fois contre le fer ! A-Dogg saigne ! L’ancien hardcore champ’ est déchaîné, il remet un coup de pied sur Maximum Capacity histoire de ne pas le revoir de si tôt, et prend Ken en chokeslam…A TRAVERS LA TABLE DES COMMENTATEURS ESPAGNOLS ! A-Dogg est KO.

Jean : Ouf on a eu chaud !

Raymond : Ca tu l’as dis ! En tout cas, Crusher peut s’occuper tranquillement de Max’ Cap. maintenant…

Et c’est ce qu’il fait, alors que Maximum Capacity tentait de se relever, il lui met un bon coup de genoux dans la face, puis rajoutez à cela 4 bons coups d’avant bras sur la nuque. Le criminel made in OBEY, remet Capacity sur pied, et il y va pour une « Taz capture suplex » ! Il a réussi à soulever le plus gros catcheur au monde ! quelle puissance ! Crusher se jête sur son adversaire et lui enchaîne une nouvelle série de droite ! Il le remet sur pied et le balance contre la cage qui a bien faillit se briser sous le choc ! Le mangeur de burger est groggy, Crusher va alors chercher une nouvelle chaise, revient vers Max’, monte sur la barrière de sécurité, et se jète à la RVD en dropkick avec la chaise placée devant ses pieds ! Crushy ( ^_^ ) tombe lourdement sur le sol, et Maximum Capacity, lui tombe à genoux. « The criminal » Crusher se relève péniblement, reprend sa chaise et la fracasse en pleine face de son adversaire toujours à genoux ! Sous le choc, Capacity commence à saigner abondamment… Il le relève, Max’ Cap à moitié mort, et porte une BELLY TO BELLY SUPLEX SUR LA CAGE QUI CASSE SOUS LE CHOC ! Maximum Capacity vient de transpercer un des côtés de la cage !!! Même Crusher semble surpris du résultat ! Mais il n’a pas de temps à perdre, il passe entre les débris de la cage, et après un long effort parvient à remettre son adversaire sur le ring ! Il monte ensuite sur la 3em corde, et porte un diving leg drop ! Il fait le tombé !!!

1…
2…
3

Nan ! Seulement 2.99 ! Crusher n’en revient pas ! Il souffle un peu, et se relève difficilement, il regarde Maximum Capacity et se demande ce qu’il pourrait bien faire de plus… « The criminal » Crusher fait alors le signe de la fin, je pense qu’il va porter une de ses prises de finition ! Il soulève une nouvelle fois son adversaire, se jète dans les cordes pour son Bras d…Nan ! Dans un dernier souffle sortit de nul part, Capacity porte un black holde slam ! Il se lève, prend de l’élan dans les cordes et c’est un splash sur le « criminal » !!! Il reste en position…

1…
2…

Non plus !

Carl : Et bien, quelle résistance ils ont ces 2 là !


Dernière édition par Ted DiBiase le 05.01.15 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 21:58

Raymond : Oui après un match comme celui-ci je n’aurais jamais put me relever !

Jean : Si tu avais un match comme celui-ci tu ne te serais même pas présenté sur le ring…

Raymond : C’est pas faut…

Perceval : Quoi c’est ring que vous comprenez pas ?!?

Raymond : Qu’est-ce qu’il fait là lui ???

Ce combat entre ses 2 big boys à tout détruit ! C’est Armaggedon sur le ring ! La cage est cassé sur un côté, la table des commentateurs est fracassée, A-Dogg saignant comme un porc sur les débris, le visage de Max’ recouvert de sang et Crusher complètement inconscient après la dernière prise qu’il c’est pris ! En tout cas il faudra bien un vainqueur ! C’est ce que Maximum Capacity doit se dire, il se relève, se traîne péniblement vers le coin du ring, monte sur la 2em corde ( qui touche presque le sol sous son poids ) il s’apprète à porter son finish !!! BURGER SP…Nan ! Crusher l’a esquivé ! Le ring a bien failli y passer ! C’est maintenant au premier qui se lèvera…Et c’est encore Max’ qui est le premier debout, il prend élan dans les cordes, fonce vers Crusher…QUI LUI PORTE UN SURPASSEMENT !!!!!! Il a réussi à soulever en entier le monstre Maximum Capacity !!! Mais en quoi est fait ce ring !!!! En tout cas les 2 sont au bout du rouleau…Ils sont à nouveau au sol, mais Crusher commence à se relever ! Il est à genoux, lorsque c’est Maximum Capacity qui se lève à son tour ! Mais attendez ! Dans un dernier effort « The criminal » Crusher se jète dans les cordes et…BRAS DE FER !!!!!! Porté cette fois-ci ! Il a juste assez de force pour couvrir son adversaire, qui a d’ailleurs le visage de la même couleur que sa tenue !

1…
2…
3 !!!!

Vainqueur: « The Criminal » Crusher !!!!!

Raymond : Très belle victoire de Crusher !

Jean: Surtout très très beau match, bravo au booker !

Carl : **touss** Kayfabe **touss**

Jean: Quoi ?

Carl : Non rien.

Raymond: Nous allons bientôt passer au prochain match mon chère Jean

Jean: Oui en effet, mais d'abord on va laissez un petit entracte pour laisser les spectateurs ici présent acheter des bonnes friandises disponible à chaque extrémité des gradins afin de remplir les caisses de la MDWF.

Raymond: Très bonne idée Jean, profitons en pour boire un petit coup, ça nous fera du bien, j'ai la gorge sèche à force de parler comme ça.

Carl: … Euhhh normalement c'est de l'eau qu'on boit pour se rafraîchir, pas de la Vodka….

Raymond: Oooops, je me suis trompé de bouteille hé hé hé, petit malin Carl !

Drrrrrrrrllllllllllllllllllllll Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Pampa la la !!!
Pampa la la !!!!!!!


Raymond (avec le verre au niveau des lèvres): Qu'est-ce que c'est que ce bordel, la pause est déjà finit ?

Jean: C'est John Cena !!!

Et en effet Jean a vue juste, le rappeur arrive en haut de la rampe, il lève ses deux poing et fait le signe du Taureau. Cena descend ensuite la rampe en tirant sur son T-Shirt jaune des Lakers afin que tous le monde puisse admirer le jolie logo sans faux plie dessus. Il monte dans le ring, demande un micro et salut les fans du premier rang avec un bref signe de tête qui ressemblait plus à une menace qu'à une salutation à vrai dire.

Cena: Yooo.. yoooo… YOOOOOOOOOOooooooooo ! C'est quoi ça ? Une pause …? Un entracte …? … Hey les gars, on est dans un Wrestling Show ou dans une pièce de théâtre joué par des acteurs puéril et boutonneux ? 5 ans de métier, presque 37 titres de World Champion, et jamais on ne m'avait fait le coup de l'entracte en plein milieu d'un PPV. Rien que pour ça on devrait féliciter Jean, Carl et Raymond, nos vaillants commentateurs qui ne cesse jamais d'innover. Et quel innovation une fois encore ! Hiiiii yahhhhh !!!

Raymond: Il m'a coupé mon envie de boire du coup.

Carl: Ben alors passe ta bouteille, j'ai une petite soif moi.

Et Raymond tend sa bouteille d'EAU à Carl

Carl: Pas celle là !! L'autre bouteille grrrr, personne nous regarde, profitons en, vite !

Cena: Heureusement depuis peu The Champ' a signé à la MDWF, Ted a réussit là le meilleurs investissement jamais réalisé. Bravo à lui, et bravo à moi également puisque j'ai préparé une Million Dollar Battle Rap spécial Pay Per View !!!

Jean: Cena va raper ce soir ! Génial !

Cena: Je vais raper, mais je ne serais pas le seul, en effet Cena a fait quelques connaissances en backstage et j'ai réussit à rassembler des grosses pointures de la Federation pour participer à cette Million Dollar Battle Rap ! Please Welcome, notre General Manager: John Bradshaw Layfield, l'homme des cavernes, je ne parle pas de Chabal mais belle et bien de Hébus, qui est accompagné par son manager Armando Alejandro Estraaaaada et le dernier, mais pas le moindre, Double Face alias Lestat Dragonheart !

Au fur et à mesure que Cena citer les participants, ceux ci ont rejoint le ring et voilà que nous nous retrouvons avec une jolie brochette de star au centre du ring.

Cena: Bon les gars, je vous ait réunit pour réaliser la plus grosse Battle Rap jamais connue, alors mettez y du votre, je veux aucun soucie, que du professionnalisme là, j'espère que vous avez bien écrit et apprit vos textes, car ici pas de place pour l'impro, sauf quand on est le roi comme moi !

La musique démarre et Cena va pour raper mais il s'arrête

Cena: Euhhhhhh ok… Armando… Hey Armando !! Tu peux dégager le gorille qui te sert de compagnon là ? Il prend de la place et désolé pour le manque de délicatesse, mais il pompe mon air là !

Armando prend alors en charge l'affaire et demande à Hébus de sa placer en dehors du ring, près des escaliers en métal.

Raymond: Bon ils font quoi là ? On prend du retard ! La pause devait duré 3 minutes, pas une demi heure.

Cena se place alors au centre du ring, il baisse la tête, rabaisse sa casquette et se redresse d'un coup, il regarde tous les compétiteurs autour de lui et commence à chanter.

Yo… yo… Take It !

Ce soir c'est un grand PPV, celui qui prétend que tout commence
Mais comment expliquez le faîte que tous le monde s'en balance ?
Et à tous ces gars dans l'arène, prêt à payer pour voir Edge affronter Hard Gay
J'ai juste envie de crier un truc dans le genre: "Olé" Vous n'avez rien piger !

Le grand match de ce soir est un terrible duel pour conquérir deux championnats
Mais alors diable comment se fait-il que je ne soit pas dans un match comme ça ?
Un Main Event de PPV sans l'idole incontesté qu'est John Cena
C'est comme un concert de James Blunt, personne veut voir ça !

My name is John Cena !
Your name is "People"
Et devoir me taper un public comme ça
Honnêtement j'en ai ras le bol

John Cena est le roi de l'impro, le meilleurs au Free-Style
Et toi jeune Padawan qui m'écoute, rêve pas… You Can't Fly !
Maintenant que le message est bien passé, JBL prépare toi à réceptionner
Car dans le micro va falloir s'exprimer ! En effet c'est ton tour de Raper !



Et c'est alors que Cena jette le micro au niveau de la poitrine de John Layfield qui intercepte à merveille, le GM bouscule Cena du centre de l'arène pour prendre sa place au milieu du ring, ça y est, le Wrestling God se met à chanter sous les hués de la foule.


Shut up people !

Faites silence, relents de l'Amérique profonde
Lorsque s'exprime l'élite de ce monde
Sachez faire preuve de dévotion
Envers le sauveur de votre fédération !

Vous me conspuez mais vous ne pouvez le nier,
C'est à moi que doit la MDWF d'encore exister
Tout le monde rêve de voir son patron expirer
Mais tous se prosternent en touchant sa fiche de paye !

Tout ça a commencé quand Irwin m'a appelé
Face à ses nouvelles responsabilités désemparé
Il s'est alors souvenu que quand dans les affaires il débutait
La lumière du Wrestling God tel le messie l'avait guidé !

Un soir au téléphone catastrophé il m'a appelé
Il me dit « Viens vite, Demis Roussos à démissionné !
Je vais être amené à prendre à sa place la présidence
Et au sein de la MDWF c'est la décadence !

John j'ai besoin de toi et de tes précieux avis ! »
Je lui ai dit « avec moi GM finit la chienlit !
Fi des sentiments, pas de gâchis ou d'inutile bonté,
Ici dans le business It's all about the money !

Dans le roster t'as intérêt à capter le mémo
Si tu veux pas laver les carreaux de ma limo
Peu importe que l'on me trouve ou pas commode
Je vaux mieux que vous tous...I'M THE WRESTLING GOD !



Et c'est après ce "Rap" assez original que Armando sans que personne ne lui demande rien s'avance, prend le micro à Layfield et commence à chanter, enfin… si on peut appeler ça comme ça…


Ahora, todos escuchan me, everybody, listen...ha ha... to me !

Il paraît que mon cliente et me on nus appelle des « freaks »
Et que nous avons une cabeza à finir chez les flics
Ma ce qu'oublient de préciser todo ces pelos
C'est qu'on empile les luchadores come on s'enfile des tacos !

La lucha, gringo, ce n'est pas un concours de beauté
El Natural ne peut même pas espérer se faire Arlette Laguiller
Ma si entre les cordes tu peux encore tourner du calzoncillo
Una vez le que le gong retentit c'est lui qui aura l'ultimo mot !

Nous dos n'avons plus rien à pruebar à cette federacion
We are the very first two times Million Dollar Champions
Si tu veux nous rabattre le caquet on t'attends chaque semaine
Ma attends te qu'à coups de poubelle on te file la migraine !

Au chaud tout en haut dans le Building de OBEY
Les superstars sur la comète des plans ils faisaient
Le compteur au nombre de derrotas il se faisait affoler
OUSK passe le message: votre dominacion mondiale sent le pâté !

Ce sera chez OBEY, OUSK va leur mettre la misère
Plus besoin d'huissier por une liquidacion judiciaire
Rock-E, Edge, tous pliés, jamais persona on ne craindra
Aussi vrai que mon nom es
Armando

Alejandro

ESTRRRRRRRRRRADA !


kiouik kiouik (bruit de scratch sur la platine)

Et voilà qu'après ce magnifique Rap anglo-franco-espagnol, c'est Lestat qui se met en place pour raper. Un rap assez spécial d'ailleurs puisque c'est un mélange de Lestat et Titan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 21:58

Mes frères, honorons le Plus Haut !
C’est c’qui va permettre de sentir au niveau !
On se demande pourquoi the Punisher est là !
Tout simplement pour rabattre le caquet de John Cena !


J’entends dire que je ne vaux plus rien !
Et pourtant je balaie la concurrence à coups de va et vient !
Vous croyez que ces larves d’OBEY vont faire le poids ?
Don Robert et moi allons les mettre KO à coups de pied dans le foie !

J’prends mon pied à casser de la gueule !
A laminer des faces à renfort de meule !

Et lorsque le Plus Haut me prévient,
Je n’ai d’autres choix et j’interviens !

Bientôt on pourra dire que Lestat Dragonheart !
Valait bien mieux que Bret « The Hitman » Hart !
Si tu ne veux pas goûter à ma médecine,
Demande l’absolution bien mieux que si tu serais en Palestine !


Quand j’vois des gars comme JBL !
Je n’ai qu’une envie, me saisir de ma pelle !
Imagine le doux son qu’elle ferait !
Lorsqu’en plein fion il la recevrait !

The Punishers sont toujours là dans la place !
Prêts à punir toutes ces vilaines carcasses !

Et ce n’est certainement pas toi Estrada,
Qui pourra te mettre devant moi et me mettre à bât !


Non mais regarde un peu ton Hébus !
Vilaine bestiole puante et pleine de puces !

Aussi représentante pour le titre Hardcore X !
Que la monarchie par Menace X !

Aussi vrai qu’en Automne tombe les feuilles,
The Punisher châtie tous ceux qui franchissent le Seuil !

Alors si tu te sens de pénétrer dans mon Univers,
Prépare toi à vivre un véritable Enfer !


Don Robert, Jay, Bearer, Paulo et Lestat même combat !
Celui d’envoyer tous les nantis vers le bas !
Mes frères, honorons le Plus Haut !

Et les têtes voleront en concerto !


Cena: Woahhh Woahhhh Woahhh… Alors c'est ça votre Rap ? Je vous ai prévenu une semaine à l'avance pour que vous me prépariez des textes pareils ? Vous êtes allez les chercher où ces paroles ? Regardez plutôt ce que c'est que du vrai Free Style.

Et Cena se replace au centre du ring, il enlève sa casquette, écarte les bras très largement, fait quelques pas de Dance Hip Hop, la foule se moque de lui, Cena se remet correctement et chante !


Yo… Yo… Take It !

Mister Layfield, vous pensez avoir été un grand champion
Mais j'ai l'impression que tu es un bien petit patron
Car j'attend toujours ma précieuse augmentation
Ne te vexe pas "Boss", c'est la vérité, pas de la diffamation

T'as une belle carrière, pour quelqu'un qui ne sait faire que des Clothline From Heel
Mais ça n'a rien de démentielle, c'est à la limite juste bon pour la poubelle.
Bref ne passons pas par 36 méthodes
Tu n'as plus rien d'un Wrestling God.

Armando ton langage est encore moins élégant que le Ver-lan
Dommage mais j'crois que personne ici te comprend …!
La prochaine fois que je voudrais du travail bien fait
Armando puis Hébus, voilà deux noms que je rayerais !

L'homme de la jungle n'a pas fraîche haleine
Mais que ce soit lui ou toi, peu importe …
J'ai à tous les deux envie de foutre un coup de "Steel Chain"
Et tant mieux puisque de l'audience ça rapporte.

Et quand je me retourne et que j'aperçoit Mister Double Face
Je me trouve bien heureux de ne pas appartenir à sa race
Titan ou Lestat, qui s'en préoccupe ?
Les deux "Sucks", nous ne sommes pas dupe.

Au moins il a le mérite d'avoir un gang à sa merci
The Punisher sont toujours en activité, zéro soucis
Mais en attendant à quand de la vrai concurrence pour Obey ?
The Punishers, le catch n'est pas votre domaine, tenter le Hockey…

Alors Bradshaw, Lestatitan et Armando Estrada
Vous voyez du vrai Free-Style, c'est ça !
Maintenant que le message est passé, je vous demanderais de bien vouloir dégager
"C" "E" "N" "A" a encore une fois dominé, c'est ainsi que dans les quartiers on gagne le Respect !



Puis Cena jette le micro par terre et se frotte le front pour enlever la sueur. Il semble fière de lui mais autour John Bradshaw Layfield, Lestat et Armando font une drôle de mine. Cena enfourche les cordes pour quitter le ring, il ne regarde pas derrière lui, il a les yeux fixé sur les catcheurs dans le ring et c'est alors qu'il donne un coup d'épaule involontaire à Hébus, qui était resté en dehors du ring depuis le début.
Cena semble vouloir s'excuser mais Hébus ne veut rien entendre, et lorsque Armando se met à crier tout excité pour donner champs libre à sa créature, Hébus choppe Cena et le projette de nouveau dans le ring.
Alors que Cena se relève, Hébus remonte dans le ring et s'élance pour porter le "Saut de la Horde" !!!

Jean: Vite sécurité !!

Raymond: Tu plaisantes j'espère ? Ca commence tout juste à devenir intéressant.

Armando rigole et tape sur l'épaule de son Hébus, ils quittent ensuite tous les deux le ring ensemble.
Pendant ce temps Cena titube et peine à se remettre sur ces deux pieds. C'est Lestat qui dans un élan de bonté va l'aider en lui tendant la main.

Jean: C'est bien ça Lestat, bon job ! C'est Fair Play

Raymond: Je crois pas que ce soit Lestat actuellement dans le ring, mais plutôt Titan !!

Et Raymond a vue juste, à peine debout, Titan rattrape Cena et lui porte le "Divine Judgement" !!

Jean: Quel carnage !!

Et alors que Titan repart à son tour en backstage, il ne reste plus que JBL dans le ring avec un Cena à moitié cassé en deux. John regarde la foule un petit moment, l'air un peu bête disons le, et passe une jambe entre la première et deuxième corde, il va pour quitter le ring mais soudain il s'arrête ! Il retourne dans le ring et fixe Cena qui commence tout juste à retrouver l'équilibre. JBL remonte la manche de son costume et s'élance dans les cordes pour le… CLOTHLINE FROM HEEL !!! Big ovation de la foule qui semble apprécier le geste du General Manager. Cena lui est définitivement OUT, puis Layfield remet sa manche correctement et quitte le ring l'air de rien.

Raymond: Woooouhouhouhouhouhouh !

Jean: Jolie Clothline, là je dois admettre ce qui est.

Carl: En attendant je crois qu'on aura pas de vainqueurs…

Raymond: En effet, tous ça pour finir sur un "No Contest". Allez, la suite ! Prochain match !


Le theme song de l'animal Batista retentit, la foule se met à hurler mais rien ne se passe puis soudainement le Milliotron s'alluma et montra Batista étalé de tout son long dans les coulisses la tête ensanglantée et inconscient. Les équipes de l'infirmerie vinrent le prendre et le mirent sur une civière puis le Milliotron s'étend.

Jean : : Hou.la.la qui donc a pu faire ca a un solide comme Batista

Raymond : : Chutt on a la réponse au Milliotron

Une vidéo de surveillance montre batista entrain de marcher et Bam un pot de fleur vide s'écrasa sur sa tête puis Kevin Nash ramassa le reste du pot et s'en allant en sifflant.

Raymond : : Sacré Nash il n'a vraiment pas froid aux yeux

Carl : Oh regardez ce qui est arrivé à Kanji

Le Milliotron montrait Kanji Crazy évanoui dans les toilettes puis Kevin Nash passe par la…

Jean : : Chris Jéricho a intérêt a se cacher vite sinon il lui arrivera la même chose.

Raymond : : A propos le voila qui débarque

Chris Jéricho s'approchait du ring d'un air confient sous les huées du public pendant que son theme song retentissait. Il y grimpa et fit ses taunts puis il s'assit dans un coin et attendit son adversaire.

Le thème de Kevin Nash retentit dans toute l'aréna et le Big Sexy apparut un sourire aux lèvres puis rapidement il fonça et grimpa dans le ring et se planta en son plein centre


La cloche sonna et les deux adversaires s'observèrent en se tournant autour puis Chris Jéricho tenta une droite vite esquivé et rendue puis se fut du toi-moi puis Chris Jéricho se lança dans les cordes et coup de la corde a linge sur Nash. Nash se releva se tenant le cou et avala une droite puis une gauche et Missile Dropkick de la part de Y2J. Y2J releva le Big Sexy mais celui- ci l'aveugla avant de porter un DDT. Puis il souleva Y2J et German Supplex .Puis ile grimpa sur la troisième corde et descente du coude ... non Y2J s'était écarté. Kevin Nash se releva et Breakdown de Jéricho. Jéricho leva les bras ce qui déclencha les huées de la foule. Il sortit du ring et prit une chaise. Il remonta lentement dans le ring ce qui donna le temps à Kevin Nash de se relever. Jéricho s'apprêta à donner un coup de chaise lorsque Nash donna un big foot directement sur la chaise. Y2J tomba sous le choc et Kevin Nash en profita pour prendre la chaise et BAM directement dans le dos de Jérico . Puis il en donna un deuxième puis un troisième avant de jeter la chaise.

Jean : : C'est maintenant que le match Hardcore débute

Raymond : : Ouais ouais

Kevin Nash sortit du ring et prit une poubelle. Il rentra dans le ring avec celle-ci et donna un violent coup de poubelle métallique dans le crane de Jéricho puis il alla placer la poubelle dans le coin. Il souleva Chris Jéricho et le projeta sur le coin NON... Jéricho renverse la prise et c'est Nash qui s'écrase contre la poubelle dans le coin. Jéricho tomba à terre se tenant le dos. Et l'arbitre fit le décompte.

1!
2!
3!
4!

Les deux adversaires reprennent peu à peu leurs esprits.

5!
6!

Ils commencèrent à se relever

7!

Nash et Jéricho sont debout. Et rapidement le Big Sexy porte un DDT puir prend la chaise et la met en place au centre du ring. Puis il prit la poubelle cabossée et la plaça sur la chaise. Ensuite il souleva Jéricho au dessus de ses épaules et BOUM...JackNife Power Bomb sur la chaise et la poubelle superposé. Nash mit son pied droit sur Jéricho.

1!
2!
3!

Vainqueur via pin : Kevin Nash

Jean : : Voici une fin plutôt Hardcore

Raymond : : Ouais Jéricho aura du mal à s'en remettre

Jean : Tiens au fait les amis, vous connaissez la dernière ?

Carl : Personnellement je ne sais pas, mais je le sens pas trop…

Raymond : + 1

Jean : Mouais… C’était une bonne nouvelle !

Carl : T’es viré ?

Raymond : Je suis augmenté ??

Carl : Ted DiBiase est réincarné ?

Raymond : Jésus Deux le retour ??

Jean : Bon vous voulez la connaitre la nouvelle ou pas ?

Carl : Euh vas-y dis.

Jean : J’ai acheté une nouvelle voiture !!!

Carl : Oh !!


Dernière édition par le 30.09.07 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 21:59

Raymond : Oh !!

Carl : C’est vrai ?

Jean : Oui ! Mais une voiture d’occasion hein, Ted ne me paye pas des masses. C’est une Golf 3, ça passe bien.

Raymond : Tu l’as payé combien ?

Jean : Pas cher.

Raymond : Ah ok.

Jean : Tiens regardez la, j’ai une photo.


Carl : Ah ouais, pas mal quand même.

Raymond : Ca fait un peu une vieille voiture non ?

Carl : Au fait Jean, t’es au courant que ya un parking lot brawl aujourd’hui ??

Jean : QUOI ??

Raymond : Mouahahahahah !!

Jean : Vous rigolez la ??

Carl : Non c’est vrai, Triple H contre Black truc Jason Fighting dans le parking.

Jean : Oh non… mais bon, je suis pas poisseux comme ça n’empêche, ça ne peux pas arriver deux fois à la même personne…

Carl : Bah tu verras bien.

Jean : Je suis confiant.

Raymond : Allez, la suite.


<<Place au King Of Ring>> Menace X apparait sous le Milliotron. A ce moment des fumées apparurent devant lui ne laissant paraitre qu'une silhouette sombre . Lorsqu'elles se dissipèrent il s'vanca sur la rampe et en plein milieu il s'arreta. Enleva sa cape et la lanca au public déchener . Il poursuivit son chemin et lorsqu’il arriva au ring il y grimpa et alla se placer en son milieu. Alors il mit les bras en X et des effets pyrotechniques explosèrent dans toute la salle.

La salle est plongée dans l'obscurité. "My mother says" demarre. Les percusion et le sythé commencent à jouer puis, peu après, les lumieres le long de la rampe clignotent lentement pendant que Carlos, sous le titantron mais les bras en croix comme un chanteur motivant les spectateurs tout en bougant la tête.
Lorsque le reste des instruments se lencent, Carlos descend rampe dans la meme position. une fois sur le ring, il intensifie les mouvements de ses bras puis saute sur pce avec le poing en l'air toujours en rythm avec la musique.


Et le match commence, et aussitôt c'est la prise de contact. Les deux hommes restent en position, aucun d'eux ne semblant pouvoir prendre l'avantage, finallement Menace X semble se lasser de la situation et donne un coup de pied dans le ventre de son adversaire. Il saisit ensuite sa tête et porte une Suplex. Il saisit ensuite la tete de Carlos et porte un Headlcok au sol. Carlos tient bon mais Menace X ressère la prise et les gesticulations de Carlos restent vaines. Menace X continue de serrer sa prise, et Carlos cesse de remuer peu a peu. Le voila complettement dans les vapes, l'arbitre vient faire les verifications de rigueur, il prend la main de Carlos et la laisse retomber, une fois. Deux fois. Trois fois... Non ! La main de Carlos reste tendue, et le voila qui se relève malgres Menace X qui force sur la prise, il donne une droite dans le ventre du roi. Une deuxieme, une troisieme qui fait lacher le souverain. Les deux homme ssont face a face, un peu sonnés, et voila Menace X qui se projette dans les cordes et revient avec un coup du bélier. Il regarde Carlos au sol un instant, puis se projette a nouveau dans les corps, saute par dessus le corps de Carlos, rebondit a nouveau dan sles cordes, Carlos se relève et essaie de le surprendre d'une Clothesline, mais Menace X passe en dessous, il rebondit a nouveau, court vers Carlos... Qui le receptionne dans un puissant Backbreaker. Il tente le cover :

1...
2...

Et non, Menace X se dégage. Carlos ne perd pas de temps et le relève. Il porte un Healdcok Takeover si bien que Menace X se retrouve assis, puis Carlos court dans les cordes derriere le souverain et revient avec un Low Dropkick droit dans sa nuque. Il le relève maintenant, se projète a nouveau dans les cordes et... FLYING HEAD SHOOT !!! NON !!! Menace X s'est jeté au sol et Carlos est passé au dessus de lui avant de s'écraser au sol. Menace X se relève rapidement, Carlos aussi mais plus lentement. Menace X attrape Carlos et le met sur ses épaules, avant de porter un Death Valley Driver. Menace X monte maintenant sur la troisieme corde. Il est sur le coin... Non, Carlos se précipite sur lui et monte a sa suite. Il lui donne un coup, un autre... Mais Menace X réplique, il donne des droites puissantes directement sur le front de son adversaire, puis quelques coups de boule et son adversaire tombe. Il se relève rapidement en titubant, et Menace X saute et porte un Diving Double Hammer. Les deux hommes sont au sol, l'arbitre entame le compte de dix. 3... 5... 6... Menace X est debout. Carlos se relève, Menace X attaque, il donne quelques coups d'avant bras, Carlos est repoussé dans un coin. Menace X le projette dans le coin opposé, Carlos renverse la projection. Il court a sa suite mais Menace X le receptionne d'un coup de pied direct dans la tête. Puis il se hisse sur la deuxieme cordes et se lance... Et Carlos le receptionne en Powerslam !!! Cover.

1...
2...

Et Menace X se dégage. Carlos semble vouloir en finir, il relève son adversaire, le place en position de Suplex ou Twist of Fate ou Dieu sait quoi d'autre, mais Menace X renverse le tout et se retrouve derriere son adversaire, il le saisit et porte une German Suplex. Carlos se relve lentement et Menace X le saisit et porte un... Emerald Fusion. Il couvre son adversaire.

1...
2...

Et non, Carlos se dégage, Menace X le relève, le projette dans les cordes, mais Carlos renverse la projection et c'est Menace X qui finit dans les cordes, cordes auxquelles ils s'accroche pour ne pas rebondir, Carlos se précipite a sa suite mais Menace X le fait passer par dessus ses épauleset par dessus les cordes. Carlos se rattrape de justesse de l'autre coté du tablier du ring, mais Menace X ne le lache pas et porte une Guillotine dans les cordes. Carlos flanche mais se retient de justesse pour ne pas tomber. Menace X a du mal a se relever, mais il court prendre son élan dans les cordes opposées, et revient avec un énorme Big Boot dans la tête de Carlos de l'autre coté des cordes, celui-ci s'effondre sur le sol, et l'arbitre entreprend le décompte.

1 !
2 !
3 !
4 !
5 !
6 !
7 !
8 !
9 !


10 !!!

Vainqueur : Menace X !

La fin du match vient de se prononcer, la musique de vainqueur n'a meme pas le temp de retentir dans l'arena que ... DEGAINE TA RACE !!!! ... oui vous l'avez devinez, la Johnny B Brand. Chose promise chose dut. Voila que se presente Polak & Fathom du haut de la rampes d'acces, et celle ci descend vers le ring le plus rapidement possible, jusqu'a atteindre le ring tel que Flash peut aller se rehabiller chez Teflon !!!! Polak monte sur le ring et agrippe Carlos Fischer. Fathom lui, se dirige vers Menace X. Polak lui flanque une vrai rouste a Carlos Fischer, coup de poing, coup de pied tout y va. Fathom lui fini par atterir face à Menace X, celu ici veut se defendre, mais apres ce match, pas la peine de penser a rester frais. Fathom le reçoit direct avec un bon gros big boot en pleine face. Polak lui continue sa rage sur Carlos Fischer, et pas n'importe lequel, c'est " LA RAGE POLONAISE " ... des coups de poing, des coup de tete, Carlos ne sais plus où mettre la sienne, Polak projette Carlos dans les cordes et BIG BOOT carré en plein dans sa gueule connard ( je ne fais que repeter les rites de cette prise )

Fathom lui bloque Menace X au sol avec des coups de pied dans l'abdomen. polak sort du ring et va chercher, une chaise ... puis une autre. Il va sous le ring, et commence a chercher, il y trouve ... une massue !! Une poubelle !!!! Tout ceci est desormais sur le ring. Fathom releve Menace X est le prend en position d'un Powerbomb. Fathom commence à courrire et projette Menace X dans un coin. Le King of Rings s'ecrase durement et fini à terre completement casser en trois ( oué parce que c'est mieux que deux ) Polak prend une chais et donne l'autre a Fathom. Vladaboom, une serie de coup de chaise sur le dos de Carlos est entamer, dans les jambes, dans les bras, les coup virevoltent et ne s'arretent pas. Polak est dechainé - Fathom aussi - 200coups à la seconde quand meme ( ... ) Une fois la rage passer, et le sang de Menace X rependu partout sur le ring, Polak va chercher la poubelle. Fathom releve Menace X et le tient debout pour que celui ci ne retombe pas. Polak lui pose alor la poubelle et le fait rentrer dedans. Fathom lâche Menace X qui s'ecroule. Il se trouve maintenant dans cette poubelle.

Jean : Vous pensez que ?

Raymond : Bah, il reste un objet non utilisé !!

Et ouiiii, la massue. Polak s'empresse de prendre la massue, de regarder avec des yeux vide rempli de cruauté, la poubelle où Menace X est enfermé. Polak soulève la massue et ... BOOM BOOOM BOOM. Il commence à la frapper plusieurs fois et a plusieurs endroits. C'est un carnage. Polak ne s'arrête pas, les coups continue de fuser sur cette poubelle. Fathom décide enfin d'arrêter Polak dans sa furie. Les deux hommes regardent la poubelle, et commencent à rigoler. Il quitte le ring tranquilement, Polak ne manque pas de cracher sur Carlos avant de partir.

Raymond : Pourquoi ? mais Pourquoi ?

Jean : La JBB avait prevenu Menace X des risques du refus du defis.

Raymond : Oui mais bon, c'est comme si des adultes allait tabasser des petits enfants a la maternelle !!!

Carl : Abuse pas non plus.

Pendant ce temps-la, sur le parking extérieur, deux techniciens de la MDWF discutent

John Mc Clane (pas le vrai) : Tiens elle fout quoi ici cette voiture ?


Axel Foley (pas le vrai) : Elle est vieille en tout cas, ça doit être une vieille voiture abandonné sur le parking.

John Mc Clane (pas le vrai) : En tout cas, ce n’est pas la voiture de JBL.

Axel Foley (pas le vrai) : Bon, tu sais ce qu’on peut faire, c’est l’utiliser pour le parking lot brawl qui aura lieu sur le parking intérieur, t’en dis quoi ?

John Mc Clane (pas le vrai) : Ca me va.

La caméra coupe

Jean : : On enchaine de suite sur un match non ?

Raymond : Exact !


La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur
Juste a cote du cœur
La bombe humaine
C'est toi elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un
Prendre en main ton destin
C'est la fin, la fin


A cette musique désormais connue le public commence à huer vers le tytantron où se dresse déjà la silhouette du French Tippler René Duprée.
Il fait tournoyer en l’air un drapeau français et monte rapidement sur le ring.
Duprée regarde tout autour de lui et sourit tandis que la foule le hue.


…Welcome to the jungle !

C’est autour de la célèbre chanson des Guns'n Roses de retentir dans l'arène, et désormais le public, ou du moins une bonne partie de celui-ci sait d'office ce qu'elle représente à la MDWF. D'ou la réaction immédiate, mais néanmoins toujours autant partagée pour ce lutteur venu d'ailleurs et au style sans comparaison possible avec le reste du roster et son manager, excité, crapuleux mais jusqu'ici efficace.

L'entrée suit toujours le même protocole, immuable: Hébus fait son entrée, courbé en avant, les avant-bras touchant le sol et le regard parlant pour lui, précédé de Estrada.Montrant Rémi & René du doigt il semble donner les dernières consignes à son poulain. Les deux hommes montent sur le ring.


Raymond : : Et bien au moins il saura se reconvertir après qu’Hébus l’ai explosé ce soir.

Carl : : Faudrait encore qu’il réussisse à sortir de son trou !

Jean : : C’est ça ouais.

Le gong retentit. René a délaissé son peignoir et son béret, mais pas sa désormais fameuse baguette avec qui il jongle maintenant, un sourire en coin sur le visage. Hébus lui n’y fait même pas attention, déjà en transe, déjà dans son match. Il s’apprête à foncer vers Duprée mais celui-ci l’arrête d’un geste de la main. Hébus est quelque peu déconcerté, il lance un regard à Estrada qui est tout aussi méfiant. Duprée lui… propose à Hébus de goûter sa baguette ! Scène assez insolite, n’est-ce pas ? Hébus, plutôt bon mangeur, semble tenté mais il en est vite dissuadé par Estrada qui flaire le sale coup. Il n’en faut pas plus pour que Duprée en profite et envoie un violent coup de… baguette, en pleine tête d’El Natural… qui tombe au tapis, assommé !

Raymond : : Quoi ?

Carl : : Quoi ?

Jean : : AH AH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:00

Non vous ne rêvez pas, un coup de baguette vient de terrasser le redoutable Hébus. Ce mystère s’explique bien vite : René croque le crouton, et incline ce bout entamé vers le sol… un barre de fer, cachée dans le pain, frappe le sol ! Barre de fer que René attrape alors qu’Hébus reprend ses esprits, à quatre pattes sur le ring… le français profite de la situation, s’assoit sur son dos et porte un camel clutch, en se servant de la barre de fer pour porter la pression sur la gorge d’Hébus et l’étrangler !

Jean : : Ah quelle ingéniosité. René Duprée, une fois de plus, révolutionne le catch !

Raymond : : C’est surtout une attaque bien vicieuse…

Jean : : C’est pas un combat pour le titre Hardcore par hasard ?

Raymond : Mouais.

Duprée n’y va pas de main morte et malgré la stipulation l’arbitre est obligé de la calmer ! Duprée l’écarte d’une main et continue d’étrangler El Natural… heureusement pour ce dernier, sa force légendaire ne l’a pas abandonnée, il réussit à se dresser sur ses deux pieds… mais René ne lâche pas prise, et toujours en se servant de la barre, remet Hébus au sol avec une sorte de neckbreaker plutôt impressionnant ! René, toujours aussi agressif ne laisse pas Hébus respirer en ce début de match et se jette sur lui au sol, pour le rouer de coups au visage. Puis il se saisit à nouveau de la barre qui était restée à proximité, la brandie dans les airs… mais c’est ce moment qu’Hébus choisit pour réagir et pousser le français au loin d’un violent coup de pied ! Mais René revient à la charge et fonce vers l’animal toujours à terre… et toujours avec ses pieds, Hébus l’envoie valser dans les airs avec une planchette japonaise ! Manœuvre assez inhabituelle pour El Natural mais pourtant bien appliquée. Très surpris après ce petit vol plané, Duprée en profite pour sortir du ring et réfléchit à une nouvelle tactique. Il n’en a pas le temps car Hébus, presque sans élan, plonge à travers les cordes et percute à grande vitesse Duprée ! Wow. Le français va s’écraser contre les barrières de sécurité. Le match commence fort et malgré cette séquence spectaculaire, le rythme n’est pas près de faiblir. En effet, Hébus continue son offensive, remet Duprée sur pieds et le soulève… pour l’envoyer tête la première sur la barrière de sécurité ! Le French Tippler est en fait tomber sur la gorge et se retrouve le souffle coupé. El Natural poursuit… clothesline ! René bascule derrière la barrière, Hébus également porté par son élan, le combat se poursuit dans la foule. Immédiatement, Hébus se relève et fait signe à toute une rangée de déguerpir, et comme vous l’imaginez les spectateurs n’osent pas vraiment le contredire. Hébus attrape Duprée par les cheveux et l’envoie valser tête la première sur une des chaises du premier rang… puis une seconde fois, si fort que le français tombe à la renverse après avoir « rebondit » sur la chaise. Hébus attrape maintenant les câbles, sans doute installés là par l’équipe TV installées sur un échafaudage un peu plus loin… et il s’en sert pour étrangler l’ancien champion par équipe ! Œil pour œil, dent pour dent…

Carl : : Et bien, après un match assez psychologique lors du « European Rules », cette fois on fait dans le brutal !

Jean : : Tant mieux, on veut du sang ! Du sang impur qui abreuve nos sillons…

Raymond : : Depuis quand tu es patriote ?

Jean : : Depuis toujours.

Raymond : : Ah. Même quand c’est BaffTech ?

Jean : : Déjà moins…

Dans la foule, Hébus malmène toujours Duprée avec les câbles… Duprée qui ne tarde pas à devenir tout rouge ! Mais il réussit à s’en sortir d’un habile coup de pied à l’aveugle… dans l’entrejambe d’El Natural ! Ce dernier s’effondre de douleur, tout comme René qui prend de grandes bouffées d’air, allongé sur le sol. Il finit par reprendre son souffle, et reprend la main… voilà qu’il attrape Hébus, par les cheveux lui aussi, il qu’il le place en position de Suplex… de Reverse Suplex même, qui fait atterrir Hébus l’abdomen en plein sur la barrière ! René maintient le chaînon manquant dans cette position, et se sert de la barrière comme d’un balancier pour… UN DTT A MEME LE SOL EN BETON ! Ouch. Le bruit du choc s’est fait entendre dans toute l’arène. Duprée prend quelques secondes pour récupérer, il en a le temps, Hébus étant sévèrement sonné… puis il repasse à l’attaque. On relève Hébus, on le fait basculer par-dessus la barrière, puis on le fait glisser sous les cordes pour ramener l’action dans le ring. Non sans faire un petit détour sous le ring pour faire quelques petites courses : une chaise, une table encore pliée, un masque et un tuba aussi mais ils ne seront pas retenus et retournent sous le ring. Le français après avoir fait glisser son petit matériel sous les cordes, remonte dans le ring. Hébus est entrain de reprendre conscience, mais il est calmé d’un coup de pied direct au visage. Duprée déplie la chaise au milieu du ring. Il saisit maintenant Hébus par le visage, visage qu’il place sous son bras, juste au dessus de l’endroit où se trouve la chaise, sans doute pour un nouveau DDT… NON ! Hébus repousse Duprée dans les cordes… puis l’accueille avec une grosse big boot ! Hébus reprend du poil de la bête (c’est le cas de le dire) il écarte la chaise d’un coup de pied, relève Duprée et le projette dans les cordes… pour un gros SIDEWALK SLAM ! Puis Hébus, quasi en transe, repère la table, il se dirige vers elle, la déplie au centre du ring…

Carl : : Il semble avoir une idée claire en tête…

Jean : : N’essaye pas de faire croire aux plus naïfs de nos téléspectateurs qu’Hébus peut réfléchir.

Raymond : : Tu seras surpris de voir Hébus quand il joue au Sudoku à la cafet de la MDWF…

Jean : : Je me mêle pas à la plèbe moi.

Hébus, de façon surprenante, attend patiemment que Duprée se relève, le guette… une fois ceci fait, il l’attrape, le place sur son épaule et se dirige vers la table pour le LUNCH TIME… non ! Duprée réussit à glisser derrière Hébus, puis il l’attrape par les cheveux et lui claque violemment la tête contre la table. Puis juste après, c’est à son tour de porter Hébus à ses épaules pour le… oui, LOIRE VALLEY DRIVER A TRAVERS LA TABLE ! Duprée ne s’est pas relaissé tomber avec Hébus, et ça avait plus l’allure d’un gros FU mais c’est déjà pas mal ! Hébus est étalé au milieu des débris, et par réflexe, Duprée s’effondre sur lui comme pour faire le tombé… 1…2…3…4… les secondes passent, mais rien ne se… passe. Tellement épuisé par son effort, René en a presque oublié qu’il allait falloir mettre Hébus six pied sous terre ce soir pour l’emporter. Il se relève, reprend son souffle, réfléchit à quelle tactique employer… mais Hébus ne lui en laisse pas le temps, il reprend déjà ses esprits ! René attrape donc instinctivement la chaise et… low blow d’Hébus ! Encore une fois c’est œil pour œil, dent pour dent. Et toujours dans le même ordre d’idée, Hébus choppe maintenant le français par la tête, au dessus de la chaise qu’il venait de lâcher par terre et… DDT EN PLEIN SUR LA CHAISE ! Hébus entre de nouveau en transe, relève le corps inanimé du français et le balance par-dessus la troisième corde, près de la rampe d’entrée… avant de le rejoindre. El Natural se contente d’attraper Duprée par les cheveux, et de le traîner sur plusieurs mètres, le long de la rampe, jusqu’à l’endroit, juste sur le coté droit, ou se trouve un grand « terrain vague improvisé », un trou pour le moment non rempli, et quelques accessoires utiles comme une pelle, ou encore plus pratique, une tractopelle, machine chère à The Rock et Edge d’ailleurs. (non, ça n’a rien de gay)

Carl : : Les choses sérieuses commencent !

Jean : : Et comment tu qualifies la boucherie à laquelle on vient d’assister alors ?

Carl : : Oui bon… mais là la victoire va se jouer.

Hébus continue de traîner Duprée derrière lui, ils arrivent maintenant sur le terrain vague. Le champion veut faire simple et balancer directement Duprée dans le trou ! El Natural remet maintenant le français sur pieds, toujours en l’agrippant par les cheveux… c’est ce moment que le French Phenom choisit pour se rebeller avec un coup de boule ! En plein front. Puis un second ! Le sang commence à couler abondamment sur le visage de l’ancien double Million Dollar Champ, qui a déjà reçu plusieurs coup à la tête depuis le début du match. Hébus, sonné, finit par lâcher la tignasse du français… ce dernier en profite et le met à terre d’un dropkick ! Terre oblige, les chutes sont déjà moins douloureuses mais cela suffit à mettre Hébus au tapis pour quelques secondes. Duprée se laisse également tomber, pour souffler. L’occasion pour le caméraman de nous montrer qu’Armando Alejandro Estrada s’est positionné tout au bout de la rampe, et surveille la performance de son poulain de près. La foule (assoiffée de violence évidemment) tape dans ses mains pour inciter les deux lutteurs à reprendre le combat. Ca ne tarde pas à arriver, Hébus et Duprée se relèvent, en même temps ! Le premier réflexe du français est d’envoyer une droite au visage d’El Natural… ce dernier réplique de la même façon ! Et ce petit échange continue, rythmé par les « ouaaais » (pour Hébus) et les « booouh » (pour Duprée) à chaque impact. La fosse se trouve juste derrière Hébus, Duprée le sait et veut en tirer profit, il prend cette fois ci quelques pas d’élan et s’élance pour… être piégé dans un bearhug ! Hébus l’a vu venir et le ceinture avant qu’il ne puisse porter son attaque. Duprée est maintenant pris au piège dans les gros bras poilus d’Hébus et on sait qu’il est très difficile de se sortir de cette prise qu’il applique aussi bien qu’une de ses idoles, l’illustre Mark Henry. (et oui, vous ne saviez pas ?) Et d’ailleurs, il ne s’en sort pas. Au bout d’une poignée de seconde, Duprée tombe à demi inconscient, incapable de lutter. Hébus voit là l’opportunité rêvée, il n’a plus qu’à « déposer » René… dans la fosse ! C’est fait.

Raymond : : Duprée est le premier à tomber dans la fosse, voilà Hébus en position de remporter le match.

Jean : : Faudrait encore qu’il en ait compris le principe.

Ne t’inquiète pas pour lui Jean : , il a compris. Très bien même ! Car il se dirige aussitôt vers… la tractopelle ! Hébus grimpe à bord de cet engin de génie civil combinant un chargeur sur pneus et une pelleteuse (merci wikipedia) et tente de le faire démarrer. C’est là que ça se complique… El Natural est visiblement peu familier avec les contrôles de l’engin, et pas trop du genre patient non plus, il ne tarde pas à s’exciter sur le tableau de bord et à taper dessus machinalement ! Estrada assiste à cette scène pour le moins cocasse, presque entrain de manger son chapeau. Il hurle à Hébus de lâcher l’affaire, va même chercher la pelle et lui tend… mais El Natural a la tête aussi dure que ses avants bras. Il n’en faut pas plus pour laisser le temps à Duprée de se sortir de son trou… et d’arracher la pelle des mains d’Estrada, pour la balancer en pleine figure de son adversaire ! Ouch. Hébus l’a prise en pleine face, il tombe inanimé du haut de l’engin et frappe le sol. Duprée menace Estrada avec la pelle et le manager cubain se montre compréhensif et s’éloigne de l’action.

[color=darkblue]Jean : : Bien joué René ! Voilà qu’il reprend la main dans ce match très serré.


Carl : : En tout cas on a rarement vu Hébus aussi amoché, il a le visage complètement ensanglanté maintenant....

Et en plus, il ne bouge toujours pas. Le temps de laisser Duprée l’attraper par les cheveux (il va se gêner) et de le balancer tête la première dans la fosse… avec succès ! Cette fois ci c’est Duprée qui est en très bonne position pour l’emporter. Il se dirige également vers la tractopelle, s’installe dans la cabine et met en route l’engin… enfin qui a un peu de mal à se mettre en route, faut dire que la bestiole a tapée sacrément fort. De plus, quelque chose se trame dans le dos de Duprée… Armando Alejandro Estrada revient à la charge ! Il se faufile discrètement derrière la machine et sort de sa veste… une cisaille ! Oui Estrada est passé maître dans l’art de dissimuler toutes sortes d’objets sous sa veste sans que ça se voit, à vous en faire pâlir un héros de jeux vidéos. Et encore ce coup ci il n’a pas ramené son lance missile stinger. Estrada donc, ouvre une petite trappe à l’arrière du tractopelle, que René a enfin réussi à démarrer… Estrada lui se revoit dans une scène célèbre de l’Arme Fatale et se demande, le fil rouge ou le fil vert ? Puis il en conclut que couper les deux à la fois lui donnera bien plus de chance de réussir son plan machiavélique. Il s’exécute… et quelques secondes plus tard, la machine tombe en panne ! Furieux, Duprée, qui n’a toujours rien remarqué, tente de redémarrer l’engin, perd patience et finit lui aussi par s’en prendre au pauvre tableau de bord. Dépité, le regard dans le vague, il finit par remarquer Estrada qui, à pas de loups, essayait de rejoindre la rampe d’entrée… puis le français regarde à l’arrière du véhicule et comprend tout. Il y en a un qui va passer un sale quart d’heure ! Duprée descend de la tractopelle et se lance à la poursuite de l’homme au cigare. Il ne tarde pas à lui mettre la main dessus et l’attrape par le col. Mais il est soudainement foudroyé… par un coup de pelle en pleine colonne vertébrale, courtoisie d’Hébus ! Le français se plie en deux, tordu par la douleur… et El Natural semble d’humeur à le faire danser un peu. Il y va cette fois d’un coup en plein abdomen ! Duprée recule cette fois, mais ne tombe toujours pas… il est néanmoins tout proche de la fosse. Hébus l’a bien remarqué et fonce vers Duprée… SAUT DE LA HORDE ! SAUT DE LA HORDE ! Ou du moins un espèce de spear/pounce qui projette littéralement le French Tippler au fond du trou. L’impact a été énorme, la foule l’a ressentie et elle est maintenant en transe, n’hésitant pas à encourager Hébus malgré la sympathie toute relative qu’elle porte à El Natural d’habitude, et surtout à son manager il faut bien le dire. Hébus n’en a pas besoin pour savoir ce qu’il a à faire… il se saisit de la pelle, s’approche du gros tas de terre sur le coté de la fosse et commence à recouvrir de terre le français ! Le champion en titre a un sacré coup de pelle et il les enchaîne sans faiblir à aucun moment… et puis il est maintenant aidé par Estrada, qui rempli son chapeau de terre et la déverse dans la fosse ! L’arbitre surveille le tout… il semble près de signaler la fin du match mais soudainement Duprée refait surface ! Tel un mort vivant, le poing en l’air, il se dégage de la terre qui l’avait déjà presque entièrement recouvert. Voyant cela, Hébus tente immédiatement de le remettre au fond de son trou avec un coup de pelle, mais Duprée l’a vu venir attrape la pelle justement, cherchant à faire basculer Hébus avec lui dans la fosse… c’est fait !

Carl : : Et ben ! Je croyais que le combat était terminé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:00

Jean : : Bon ça donne quoi tout ça, un no contest ?

Raymond : : C’est un peu la marque de fabrique de Duprée mais bon… je crois pas qu’on puisse considérer qu’ils soient enterrés tous les deux, le match va se poursuivre.

Le match se poursuit effectivement sous le regard dépité d’Estrada, la victoire de son poulain venant de lui passer sous le nez. Faute de caméra, on ne sait pas très bien ce qui se passe dans la fosse mais on se doute bien qu’il n’y a sans doute pas grand-chose, l’espace étant très restreint… les deux catcheurs souhaitent simplement s’extirper du trou pour reprendre le combat. Avant cela, Duprée se saisit de la pelle et la jette à la surface… pendant qu’Estrada aide Hébus à remonter, même si l’animal risque plus de l’entraîner au fond qu’autre chose. Les deux hommes refont surface, remplis de terre… ils ne tardent pas à se faire face. Le regard des deux hommes se porte instinctivement sur la pelle, qui après le lancé de Duprée a atterrit quasiment à distance égale des deux hommes… Estrada aurait presque envie de nous sortir une air d’harmonica : ça va être à celui qui dégainera le plus vite ! A ce petit jeu c’est Duprée qui l’emporte, mais Hébus pose immédiatement son pied sur la pelle pour l’empêcher de s’en servir. Pourtant Duprée tire de toutes ses forces et… il arrache le manche ! Surpris, il se retrouve tel Donatello des tortues ninja avec un grand bâton dans les mains. Il ne se pose pas plus de question et fait un grand moulinet pour frapper Hébus, mais celui-ci se baisse pour esquiver, ramasse le bout de pelle et… la balance en pleine tête du français ! Ca a fait « dong » et René est sonné, bien qu’il ne tombe pas et garde son bâton dans les mains. Bâton qu’Hébus attrape par le bout… avant de faire valser Duprée qui perd équilibre et tombe à nouveau dans la fosse ! Hébus qui se dirige immédiatement vers le tas de terre… il n’a plus de pelle, et son « instinct animal » lui revient, voilà qu’il gratte à la main et recouvre petit à petit la fosse, qui est déjà bien moins profonde car pas mal remplie lors de sa dernière « tentative »… encore une fois Estrada vient le soutenir, avec plus ou moins du succès… mais au bout de quelques secondes, Duprée est bel et bien recouvert de terre et la fosse quasiment remplie. L’arbitre n’a plus qu’à faire sonner le gong pour mettre un terme à ce match épique !

Vainqueur et toujours champion Hardcore-X : Hébus

Jean : : NOOOOOON !

Raymond : : Wow ! Quel match, et quel finish intense.

Carl : : En effet cet affrontement a tenu toutes ses promesses ! Saluons tout de même la performance de Duprée qui entre au panthéon des adversaires les plus coriaces qu’Hébus aura affronté, avec The Rock et Edge… mais à l’image de ce dernier pendant un long moment, la victoire lui échappe à nouveau.

Jean : : Mouais… moi je vous dis, un jour il y aura un happy end, un jour Duprée étalera la bête et ce jour là moi, [color=darkblue]Jean : Brassard, je rigolerais.

Raymond : : Mais oui. En attendant faut encore qu’il sorte du trou Duprée… je serais curieux de voir son état au prochain Payback après un tel match et après avoir passé plusieurs minutes là dedans.

Carl : : Mais ne vous inquiétez pas téléspectateurs, personne ne mourra ce soir… à part peut être Edge qui semble être confronté à une série d’évènement macabre depuis quelques jours. Voilà qui est une habile transition pour…

Raymond : : Un appel en coulisse !

Jean : : Non c’était pas ça… Mais bon, on peux y aller si tu veux !

Dans les backstages, le show continue de plus belle. La camera se trouve a l'exterieur de l'arena où un atroupement se fait. La camera se fond dans le decors grace à de pauvres types qui se jettent deçu en criant " MAMAN JE PASSE A LA TELE " et s'approchent du meneur de troupes. Il s'agit de Juachim, membres de la Johnny b Brand ( bon depuis le temp vous le savez ) Il a avec lui plusieurs pancarte cotisant le partie de OUSK. Des pancartes, Hébus champion pour la vie, Hard Gay aime les poneys etc ... Le peuple aime ça et achète les pancartes pour se mêler aux affaires de Juachim. Regardons ça de plus prêt.

Juachim : aller tout doit partir, j'ai encore des figurines à l'effigie de Armando, qui veut son joujou qui vous apprend à parler espagnol hein ? Toi là bas l'analphabète, tu ne veux pas une ceinture godemiché à clou hard Gay ? Madame, je sais de quoi vous avez besoin, vous avez des problèmes avec votre marie, alors offrez lui un cigare aphrodisiaque sponsorisé par les industries OUSk & Cie. Oui monsieur que voulez vous ? Vous voulez un paquet de croquette Hébus, quoi ? Mais bien sur, ça marche comme les épinards de Popey, tu en prend et tu es fort comme un Boeuf.

Les affaires marches bien apparemment, Juachim s'en met plein les fouilles, tandis que vient de loin, de silhouettes bien connu de tous, oui c'est Polak & Fathom. Il s'approche de Juachim âpres avoir mis quelques tartes sur les fans de la OUSK.

Fathom : Alor, c'est ça ta reponse ?

Juachim : Je croyais avoir etait tres clair à ce sujet les gars. Je vous avez bien mentionné que je ne changerai pas de camps sur des menaces de deux gros debiles.

Polak : C'est nous que tu traite de débile connard ?

Juachim : Bah nan, je parle du mec derriere toi.

Polak : Ah d'accord.

Fathom : Mais bien sur qu'il parle de nous. Ecoute, comme je vois que tu as fait ton choix, il ne nous reste plus qu'une seul solutions.

Juachim pose les pancartes et les jouets OUSk par terre, qui se font vite voler par le peuple. The Rock n'ayant pas bien dressé son public, ils sont devenus des renégats. Juachim se mets face à Fathom, les yeux dans les yeux, mano à mano.

Juachim : Et quel est ta solutions.

Fathom : ... et bien ... LE BOYCOTTE !!!!

Polak s'empresse alors de jeter un saut de peinture bleu qu'ils avaient caché depuis le début sur Juachim. Ce dernier recule en arrière, la peinture s'étant éparpillée sur tout son corps, Juachim se frotte les yeux, et ne voit pas ce qu'il se passe. Fathom & Polak ricane avant de prendre la fuite. Bon foutage de gueule n'empêche. Lorsque Juachim s'ouvre les yeux, il aperçoit, un fan des Punishers. UN SEUL FAN. On va l'appelez José.

José : Vous savez où à lieu la réunion des fans des Punishers senior ?

Juachim regarde José, et s'en va sans lui adresser la parole. Chaco ne comprend pas et garde un air ahuri, il sourit bêtement en regardant Juachim partir. Il fixe ensuite la camera stupidement et dit ...

José : Bonjour, bon je vais profitez de ce moment pour passer petite annonce personnel, euh, je fais tout travaux a domicile, plomberie, menuiserie, maçonnerie, tout travaux de la dépannage et du bâtiment. Alors rendez vous sur mon site internet, ww-josé

Juachim revient et colle une tarte à José. Coupure.

Jean : Il a maintenant des dissensions au sein du JBB ?

Carl : Je crois bien

Jean : Tiens d’ailleurs c’était qui ce José ?

Raymond : Ce n’est pas un maçon ?

Jean : Si, mais pourquoi il était la ?

Raymond : Aucune idée.

Carl : Pas mieux

Jean : Ok ok, merci les amis

Carl : Bah écoute on ne sait pas, on va pas inventer !

Raymond : Moi je passe à la suite, m’en fous de vous. Voici le match du JBB justement !


DEGAINE TA RACE
LA RAGE POLONAISE
JE VIENS DE VARCOVIE
JE VIENS DE CRACOVIE
LA RAGE POLONAISE MEC
C'EST TOUT LES JOURS QUE TU LA VIES
LA RAGE POLONAISE MEC

C'est sous cette musique que les membres de la JBB entre sur le ring. Apres quelques rituel où ils peuvent à la fois s'attirer l'amour et a la fois la haine du public, le groupe dirigé par Johnny Bob rentrent sur le ring, et est pretent pour le match. Degaine Ta Race Mec, si tu crois valoir mieux que nous ? Et bah ... Nous on est MIIIIEEUUX d'abooooord ! NA !!!

Hiiiiiiiiiiiiii Yahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!
My time is now, you can't see me, my time is now... NOW !!!

Pam pa la la !!! Pam pa la la !!!

Après tous ces bruitages musical, Cena apparait enfin en haut de la rampe, il regarde à gauche et à droite, il a le regard méchant et parle tout bas comme s'il insulté chaque personne du public qu'il voit. D'un seul coup il lève ses poing en l'air, les ressert l'un contre l'autre et lève un doigt de chaque main pour faire les cornes du Taureau !! Ensuite il montre ce qui écrit sur son T-Shirt avec sa main droite et descend la rampe presque en courant.
Il glisse à l'intérieur du ring et monte sur l'un des coin pour refaire le signe du Taureau avec ses mains. Ensuite il se place au centre du ring et semble menacer l'arbitre avec son doigt.

Ain’t no stopping me, noooooooo!

Et le voici le voila qui débarque comme un fou sous le MillioTron, Shelton Benjamin saute dans tous les sens en tappant dans la main des fans tandis qu'il avance vers le ring sur lequel il monte d'un saut par dessus la troisieme corde. Il se dirige vers un coin, saut directement sur la deuxieme corde et fait son taunt en levant les bras lentement vers la foule. Il reccomence la meme chose de l'autre coté, puis s'échauffe un peu en attente de son adversaire


Carl : Tout le monde est sur le ring !

Jean : Il y en a d’ailleurs trop, Serge et Juachim son prié de quitter le ring.

Une fois les membres non autorisé à être sur le ring descendu, le match commence, Cena fonce sur Polak avec une clothsline, mais Fathom viens sauver son adversaire en big boot sur Cena, Benjamin admire le spectacle et ne fait rien pour aider son partenaire d’un soir. Les deux s’approchent maintenant de Shelton, il est acculé dans le coin, Polak fonce avec un coup de genoux ! Après ça, Fathom lui porte une Full Nelson, Shelton est en mauvaise position, sa y est, il lache la prise en lui portant un Full Nelson Slam. Cena c’est entre temps relever et coup de bélier dans le dos de Polak, Fathom n’a rien vue, Cena est derrière lui et lui porte un Buldog ! Mais cena ne s’arrête pas la ! Il relève Benjamin et lui donne une paire de baffes et l’engueler, Shelton ne l’entends pas de cette oreille et donne un coup d’avant bras sur Cena qui tombe, Shelton retourne à l’attaque sur Polak cette fois, il est à quatre pattes, Shelton lui porte une Leg Drop, mais Cena arrive derrière et quoi ? Il lui porte une Clothesline dans la nuque !

Carl : Mon Dieu, mais on va ce match…

Raymond : Bonne question, il doivent former une équipe logiquement s’il veulent la victoire…

Jean : On t-ils oublié la stipu de ce match ? Ils peuvent utilisé des objets et ne le font pas…

Un éclair passe dans les yeux de cena, il descend et attrape une table qu’il fait glisser sur le ring, il remonte ensuite une chaise dans les bras, mais à peine monter sur le ring avec la chaise sur sa poitrine que Polak lui porte un big boot sur la chaise ! Cena retourne à l’extérieur, Fathom est lui aussi relever, il relève ensemble et lui porte un double DDT, la JBB domine le combat pour le moment, Polak fait signe à Fathom de mettre la table et de placer Shelton dessus, Fathom s’exécute, Polak est sur la troisième corde, il est prêt pour porter une descente du coude, il s’élance ! Mais non !! Cena c’est relever et attrape le pied de Polak qui se mange méchamment le ring ! Fathom arrive sur Cena furieux mais il est vite dominé par Cena qui lui porte son FU, Cena relève Shelton, mais Shelton ne le remercie même pas et repart au combat, Cena le retourne, lui met les deux doigts dans les yeux et lui porte un stunner! ET BAM!!! Coup de chaise dans le dos de Cena !

Carl : Ouïlle, il a claquer celui la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:00

Jean : Jacques…

Raymond : Quoi Jacques ?

Jean : Jackouille…

Après cette courte intéruption revenons au match ! Qui a bien pu donner le coup de chaise ? C’est Polak ! Il relève Fathom, relève la chaise et place Cena dessus, Polak monte encore une fois sur la troisième corde, pendant ce temps Shelton est debout, mais ne fait rien et ce place dans le coin. Polak va s’élancer, mais non ! Fathom lui fait signe d’attendre et pointe Shelton du doigt, Polak descend à la seconde et fonce sur Shelton qui l’accueille avec un super kick ! Fathom arrive aussi vite que le TGV, mais Shelton le surprend avec un surpassement ! Fathom est à l’extérieur du ring. Shelton tourne autour de la table ou « repose » Cena, cherchant que faire… Faire passer Cena à travers la table et perdre, ou le relever et gagner… Mais il n’a pas le temps de réfléchir que Fathom est déjà la ! Il a du retomber sur ces jambes, Shelton ne l’a pas vu, et lui porte un reverse DDT ! Polak ce relève difficilement, il attrape la chaise au passage et porte un coup de chaise sur le dos Shelti B, Cena se relève lui aussi, il accable Fathom de coup de poings, mais Polak intervient toujours armé de sa chaise, Cena l’esquive, et porte un Low Blow ! Polak est au sol, Cena n’hésite pas et va relever Shelton, on peut l’entendre dire ces quelques mots « Je te relève juste pour la victoire… » Shelton lui adresse un sourire qui en dit long et le pousse dans les cordes, Cena le retourne, ils sont face à face, ils en viennent au mains encore une fois !

Carl : Savent-ils ce que signifie « faire équipe » ?

Jean : Cena peut-être, mais Shelton je ne croit pas…

Raymond : Il est vrai que Shelton fait preuve d’une mauvaise foi pas croyable…

Shelton & Cena se battent toujours, pendant ce temps l’équipe adverse sont tout deux relevés et regarde la spectacle, Shelton fini par calmer Cena d’une droite. Il se retourne et BAM! Violent coup de poubelle de la part de Fathom, Polak s’en va relever Cena, le projète dans les cordes et lui porte un spinebusteR, Fathom lui continue son travail sur la tête de Shelton en lui portant une kamelclutch, Shelton attrape la corde, Fathom lâche la prise et ce dirige vers Cena, Cena qui commence seulement à ce relever, mais… Oui il y a un mais, il a attraper une SledgeHammer, Polak et Fathom hésite… Mais Sheton Benjamin c’est relever, et sans qu’il eu le temps de crié « ouf » que Shelton Benjamin projète Polak dans les cordes et lui porte une T-Bone Suplex, et Cena porte son FU sur Fathom.

Carl : Ah! Ils ont enfin fait équipe…

Raymond : Ah ben voilà quant ils veulent…

Jean : Je serais vous je ne parlerais pas si vite…

Et oui, Jean a raison, car Shelton & Cena sont de nouveaux nez à nez, mais avant qu’ils puissent ce battre, Polak porte un petit pacquet sur Shelti B qui tombe à la renverse et Polak le martèle de coup, mais on est Fathom ?! Il est derrière Cena et lui porte un coup de…de… de sac à main qu’il a surement du prendre à une dame du public, mais il change vite d’arme pour prendre une chaise et frappe violemment Cena avec. Cena KO, il ne reste que Shelton, ils lui portent une double duplex ! Puis un double DDT, Shelton, KO ! Les deux regarde leur travaille et rigolent, mais Cena ce relève et porte un coup de la corde à linge sur Fathom, mais Polak lui porte un coup de pied dans l’abdomen suivi d’un violent pedigree, puis l’envoie à l’extérieur du ring. Il monte la table, place Shelton dessus, mais Fathom qui entre temps c’est relever, lui fait signe de ne pas faire ça et lui explique son idée. Ils placent la table au centre du ring, ils font asseoir Shelton sur le coin et lui porte une DOUBLE SUPERFLEX de la troisième corde !

BAM!!! Shelton à travers la table !

Victoire: JBB !

Cena ce relève et prend la fuite de suite ! Et laisse Shelton seul avec la JBB qui le fracasse à coup de chaise ! Leur œuvre terminée, il parte fêter leur victoire de PPV en Back stage !

Carl : Bon, on ne va pas revenir sur ce qui vient de passer.

Raymond : Cena est un lâche c’est tout !

Carl : C’est bon ta gueule Jean !

Jean : Raymond tu voulais dire ?

Carl : Oh lâchez-moi !!

Jean : Bon bon, t’énerves pas…

Carl : Ah ! On me signal qu’on retrouve Black Jay Brawler en backstage juste avant son match !

Jean : Quoi ! C’est le parking lot brawl maintenant ?

Carl : Ben oui pou…

Mais Carl n’a pas le temps de finir que Jean par en courant en criant des choses comme « Touchez pas à ma voiture ! » Machinalement, tous les fans de la MDWF ici présent se tournent vers le Millitron pour voir ce qu’il se passe. On retrouve Jason qui marche dans les couloirs, plutôt détendu, son, maintenant, habituel sourire en coin avec sa capuche rabattu sur sa tête. Il fait quelques gestes d’étirement, il craque un peu ses doigts.

Pendant ce temps, dans une galaxie lointaine…Très lointaine…Eu merde ! Qui a changé mes fiches ! Bon dans un lointain couloir d’où se situ Jay, on retrouve Jean qui court à toute allure ! Il se dirige lui aussi vers le garage de la MDWF, histoire de sauver sa voiture pendant qu’il en est encore temps ! Et à ce moment là, comme dans un jeu vidéo, le millitron passe en écran splitté ! On suit Jason à gauche et Jean à droite ! Jean court le plus vite qu’il peut ! Il est en train de perdre toute sa graisse en une course ! Jay lui marche tranquillement, sûrement en train de réfléchir à diverse tactique pour battre Triple H ! Jean se rut alors dans l’escalier et court de 4 marches en 4 marches !

Jay-Jay, lui, préfère prendre l’ascenseur, histoire de pas se fatiguer avant le match ! Logique ! Jean arrive enfin ! Il est à bout de souffle ! On ne l’a jamais vu comme ça ! Il a trop subit ! Trop de fois sa voiture c’est retrouver avec le par brise transpercé ! Avec des morceaux de dents par ci par là ! trop de fois sa voiture à servi de ring de catch ! Mais aujourd’hui c’est fini ! Jean ouvre la porte qui lui permet d’entrer dans le parking ! Il court à toute allure, mais où a-t-il bien put garer sa voiture ? Ca y est ! Il s’en souvient, à côté de celle de JBL ! Aucun problème pour la retrouver, vu que celle du wrestling god est la seule voiture du parking mesurant 10 mètre sur 10 mètres ! Jean l’a retrouvé ! Il est tellement ému qu’il en a les larmes aux yeux ! A moins que ce ne soit son point de côté qui le fait souffrir ! L’ascenseur s’ouvre. Jason sort le regard déterminé ! Il avance, il voit alors une silhouette courir comme un taré… Il en est sur c’est HHH !


BJB : Alors Hunter ! Où cours-tu ?

Le sang de Jean se refroidi lorsqu’il entend cette voix ! Le match va commencer ! Vite ! Et là tel Sébastien Chabal ayant vu un Irlandais attrapé le ballon, Jean se jète par-dessus son capot et…Rattérit comme une merde…Mais c’est pas grave, il se relève déjà, cherchant les clefs de sa voiture ! Black Jay Brawler, étonné de voir son adversaire faire toute cette chorégraphie, devient de plus en plus confiant ! Triple H a peur ! Triple H refuse le combat !

BJB : Hahahahaha ! Alors Hunter, tu as peur de moi ! Franchement je ne pensais pas ça de toi ! Le grand HHH, qui n’arrête pas de rabâcher qu’il m’enverra à l’Hospital après notre match, se cache derrière sa voiture ! Pfff ! Tu me fais pitié !

Jean n’arrive pas à croire Jason…HHH se cacherait derrière sa voiture ??? Il n’aurait pas crut ça de lui ! Mais pas le temps de rêver ! Une fois que Jason aura mis la main sur Triple H, sa voiture sera en danger ! Jean trifouille dans son trousseau de clef ! Mais où est passé sa clef de voiture ! Les clefs de son garage…Les clefs de la boite au lettre…Les clefs de chez sa voisine ( wouhou ! )

Jean : Enfin !

Oups…Jean a crié trop fort…Il a sans doute été tellement soulagé de retrouver ses clefs de voiture qu’il a laissé un peu trop échappé sa joie ! Jay, surpris d’entendre Triple H crier cela à un tel moment, se dit qu’il a du se droguer avant de venir ici…

BJB : Tu perds la tête Hunter ! C’est ta peur qui te fais ça ! Allez sort de ta cachette, tout sera fini très vite !

Mais Jason a bien entendu d’où venait ce cris…Il se dirige vers la voiture de Jean !!!! La rencontre est inévitable !

BJB : Youhou ! HHH ? Tu es là ?

Jason s’approche doucement…Et attrape ce qu’il croit être Triple H par le costume !

Jean : Nan ! Pitié ! Pas ma voiture ! S’il vous plait, j’ai 3 enfants !

Black Jay Brawler regarde avec pitié Jean se trémousser dans ses bras pour essayer de s’échapper…

BJB : T’as 3 enfants toi ?

Jean : Oui je…Nan ne touchez pas à mes enfants !

BJB : 'Tin mas il a but ou quoi ? Oh Jean ! Calme toi ! Je vais rien te faire !

Jean : Je…Quoi ? A…Hum…Oui excuses moi…

BJB : Bon qu’est-ce que tu fou ici ?

Jean : Je…Hum…J’étais…

BJB : Bon OK…Tu peux l’dire que t’avais peur qu’on fracasse ta voiture tu sais…Mais eu…Depuis quand t’as 3 enfants ?

Jean : Nan…J’en ai pas 3…Mais c’est souvent ce qu’on dit dans les films pour essayer d’amadouer le criminel…

BJB : A ok…Hum bon, dégage ! J’ai un match moi !

Jean : Oui, oui…Eu…Tu m’laisse déplacer ma voiture ?

BJB : Nan ! Mon match va commencer ! D’ailleurs Hunter va arriver d’une minute à l’autre ! Alors dégage de là ! Et vas commenter mon match !

Jean : Mais…Mais …Mais…

BJB : SHUT UP ! Allez dégage avant qu’il me prenne l’envi de te prendre comme arme contre HHH !

Et contre son grès, Jean quitte le garage les larmes aux yeux…


Les deux lutteurs sont présents dans le parking… Un arbitre arrive… Le match peut donc débuter !

DING DING DING !

Les deux hommes se ruent l’un vers l’autre, et le contact se fait ! Epreuve de force donc pour commencer ce match ! Et c’est Triple H qui l’emporte assez aisément ! BJB n’apprécie guère et revient d’un seul coup vers HHH en lui assénant un coup de coude ! HHH est étourdi et BJB en profite pour ouvrir la portière d’une limousine, celle du président apparemment ! Il place HHH… Snap Suplex sur la portière ! Quelle rapidité d’exécution, et le coup semble vraiment meurtrier, HHH a le dos en miette ! BJB sourit et monte sur le toit de la limousine… Moonsault depuis le toit de la limousine… ! Mais… ! Mais… ! HHH s’est glissé en dessous de cette dernière, mais BJB retombe à genou, quelle réception ! Cependant, HHH lui attrape le pied et le fait tomber face première contre la vitre de la portière, il passe au travers !

Raymond : Quelle violence en ce début de combat ! Les deux lutteurs ne sont apparemment pas intéressé que par la victoire !

Carl : : Tu crois nous apprendre quelque chose Raymond ?

Jean : Du moment que ma nouvelle voiture s’en sort intacte, tout va bien !

BJB saigne du front ! HHH sort du dessous de la limousine et referme la portière, il prend BJB sur ses épaules et l’emmène en face d’une voiture qui était stationnée non loin de là ! HHH fait tournoyer son adversaire et le fait retomber en spinebuster sur le capos de la voiture ! BJB glisse lentement du capos pour tomber au sol… Il semble anéanti sur ce coup là, et on ne peut que le comprendre ! Mais HHH ne l’entend pas de cette oreille et traîne son adversaire par le bras jusqu’à l’arrière de l’ambulance… BJB se relève péniblement, il est sur ses genoux… Il regarde HHH… BAM !! HHH a ouvert la porte de l’arrière de l’ambulance, en plein dans la face du jeune lutteur ! Mais quel choc encore une fois !! BJB s’écroule en arrière, on peut voir des traces de son sang sur la porte de la voiture ! HHH met son pied sur le torse de BJB pour tenter le tombé tout en montrant sa supériorité…

1…
2…

DEGAGEMENT !!

Jean : QUOI ??

Raymond : Eh oui, faut pas le sous-estimer notre ancien Jason !

Carl : : Notre ancien qui ?

Incroyable, BJB se dégage ! HHH n’en croit pas ses yeux ! BJB quant à lui se relève tant bien que mal… Le voilà debout face à un HHH désemparé ! HHH lui porte une droite, mais BJB lui répond d’une violente clothesline !! On dirait qu’il est en colère le membre des Punishers !! Il projette HHH sur la même limousine que tout à l’heure, HHH se réceptionne d’ailleurs très mal ! BJB le prend sur son épaule et le dépose sur le toit de la limousine, il va le rejoindre mais HHH l’accueille d’un coup de pied dans l’abdomen !! Tenterait-il de lui porter son Pedigree sur le toit de cette limousine ?? Oui !! Il se met en position ! Mais BJB l’a vu venir et porte un surpassement à HHH qui passe à travers le pare-brise de la limousine !!!!!

Carl : : OH MY F*CKING GOD !!!!!

Raymond : Reste poli Carl s’il te plaît…

Jean : Regardez la suite !

HHH hurle de douleur et tente de se dégager du pare-brise, mais ça semble lui faire plus de mal que de bien ! BJB ne s’en préoccupe pas et traîne HHH par terre pour ensuite le relever et lui porter son GAME OVER !! La prise est portée !! Cette prise portant le nom d’une des répliques favorites de HHH sera-t-elle synonyme de défaite pour lui ??

1…
2…


Dernière édition par le 30.09.07 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:01



2,5…

DEGAGEMENT DE HHH !

Carl : : Il n’est pas humain !

C’est également ce que semble penser BJB ! A l’image de ce dernier un peu plus tôt, HHH se relève d’un terrible choc ! Quel match ! Et quelle résistance de la part des deux hommes ! HHH est à moitié debout, mais BJB ne lui laisse pas le temps de se relever et lui porte un coup de genou en plein dans la face du roi des rois ! Mais HHH se relève encore ! BJB semble nager en plein cauchemar et ce dernier tente de porter un coup de pied dans la face de HHH, mais il se saisit de sa jambe, le tire vers lui assène un Spinebuster magnifiquement porté sur le sol dur du parking ! BJB se tient le dos, on peut facilement deviner à quel point il souffre… Mais malheureusement pour lui, HHH ne semble pas vouloir en rester là, il emmène péniblement BJB sur le toit de la limousine et le rejoint, ils se tiennent tous deux au-dessus des restes du pare-brise… Et HHH place BJB en position du Pedigree !!!!!

Raymond : Il ne peut pas faire ça !

Jean : Oh si il le peut ! Vas-y HHH !!

HHH… PORTE LE PEDIGREE AVEC SUCCES !! BJB SE RETROUVE FACE PREMIERE DANS LES DEBRITS DU PARE-BRISE ! HHH souffre toujours de sa chute de tout à l’heure et chute de la limousine après avoir porté sa prise, BJB est quant à lui inerte toujours dans les restes du pare-brise ! HHH lui attrape le bras et le fait tombé face à lui, il lui attrape la jambe et tente le tombé difficilement !

1…
2…

3 !!

Vainqueur : Triple H


Jean : Pourquoi ??? Pourquoi ?????

Raymond : On te l’avait dis Jean, fallait y aller l’enlever ta voiture…

Jean : Nooooooooooooooooooooon !!!

Carl : Bon arrête, t’en achètera une autre plus tard… quand y’aura pas de PPV à la MDWF !

Raymond : LOL !

Carl : Recommence pas avec ça !

Eh! C'est The Rock qui marche dans les couloirs de la MDWF ! Il travaille encore ici semble se demander le balayeur officiel de la fédération quand le Great One lui passe devant, sans regard, sans geste pour le petit peuple. Ze Rock marche à la cool, il avance quoi, loin de faire du surplace contrairement à cette phrase mais faut bien qu'on colorie entre les points non ?

Non ?

TA GUEULE lecteur ! Le Rock semble dire quelque chose et c'est sans aucun doute bien plus important que toutes tes petites remaques vicieuses. Au fait tu te souviens d'Elvis Supreme ? C'était quand même une petite pute non ?

The Rock : lalalala Est-ce que tu viens pour les vacances ? Non le Rock n'a pas changé d'addresse.

Il a l'air happy le Rock à chantonner dans les couloirs propres de la MDWF mais on le sait maintenant, le bohneur ne dure jamais bien longtemps. Puisque s' ensuit ça :

JBL: Helloooooooooooo, Scorpion King ! Ca faisait une paille qu'on ne t'avait pas vu dans le coin, y'en a même qui commençaient à se demander si le Great One General Manager à la MDWF, ce n'était pas une légende urbaine ! Tu sais, comme la migration des alligators dans les égouts de Newark, les petits hommes verts dans la Zone 51 où la bonne blague du gars qui s'est brûlé le rectum au troisième degré avec une gerbille dans le best of des Darwin Awards ! Enfin, après tout, si Irwin daigne suffisamment trouer les caisses de la fédération pour te maintenir dans l'équipe, c'est qu'il doit avoir confiance ! T'es un pro, tu vas faire taire ces vilaines rumeurs rapido-presto et leur montrer de quel bois tu te chauffes en te mettant au charbon comme tout le monde pas vrai ? Ca tombe très bien, Cowboy, il y a une pile de paperasseries aussi haute que les Twin towers avant le passage d'Al Qaïda qui t'attend sur ton bureau et the Wrestling God ne peut quand même pas tout faire !

Tout en le laissant débiter son laïus, The Rock regardait « ça »: et « ça » avait beau arborer son sourire niais de Jr Ewing du pauvre, « ça » avait quand même le regard méchant. « Ca » ne voudrait quand même pas faire la leçon au Great One ? Si ? Il est temps qu'il la ferme et connaisse son rôle, celui-là !

The Rock : SHUT YOUR MOUTH AND KNOW YOUR ROLE ! ( On vous avait prévenu la ligne d'avant hein ). Eh! Une chose de claire Bradwurst, The Rock n'a pas a répondre de tes petits fantasmes de secrétaires. L'administratif c'est pour les faibles, le Great One a une autre mission, le Great One doit serrer des mains, embrasser des femmes ... Easy big fellow ... et faire ce qu'un GM doit faire, tout en restant classe, c'est à dire en laissant l'adminsitratif et la paperasse aux kids qui doivent prouver qqch. Est-ce que le GREAT ONE doit prouver qqch ? Non le Great One ne doit rien prouver d'où ses vacances de la semaine dernière.

JBL: Wowowowowo...Doucement, cowboy, le passage de ton 33 tours sorti du formol, tu peux le faire pour te faire mousser auprès de la bleusaille du centre de formation, mais avec moi, ça ne marche pas. Hey, I'm JBL ! Quand un poste de GM s'est libéré, Bafftech a giclé, le pue-la-pisse buveur de coronas a giclé, the true american hero, lui est resté ! Qu'est-ce que tu as de plus que les autres ? Les lunettes de verre fumées ? On en fabrique en série à Taïwan en payant des gniards à 2$ par mois !

Ouh, mais ça ne va plus, là, c'est la chienlit ma p'tite dame! « Ca » ose répondre au Great One ! The Rock n'en revient pas, et lui sort d'office les gros yeux !
Mais Le Rock n'a pas le temps de répondre: une lunette grise, une bretelle rouge voilà non pas Bouli et tous ses amis mais le PDG himself qui s'avance.

JBL: Tiens, Irwin, tu ne devineras jamais qui vient juste d'arriver !

Mais IRS ne le regarde même pas !
Ses yeux se dirigent directement vers le Bramha Bull, il semble avoir quelque chose d'important à lui dire :

IRS: Hey Rock-E, mon fidèle bras droit ! Je voulais te remercier pour le service que tu m'as rendu hier soir, ainsi que pour tout ton boulot depuis ton investiture. Je savais que tu étais un homme de confiance, depuis ton arrivée la MDWF n'a jamais si bien fonctionnée !

JBL: Hey, et le bouleau que j'ai abattu pendant que Monsieur se faisait masser l'entrecuisse par une tahitienne en collier à fleurs, c'était un pet de moustique sur le parquet du yatch d'Onassis ?

IRS: John... toujours entrain de chercher la confrontation. Bon, avec Stone Cold, je dis pas, mais je pensais que tu t'entendrais avec Rocky. Je suis un peu déçu et je crois même que tu y met de la mauvaise volonté.

JBL: WHAT ?

Stone Cold Steve Austin, depuis les gradins et observant la scène sur le MillioTron: Voleur de catchphrases !

JBL: Que... je...

IRS: Il faudrait grandir un peu et sortir de cette compétition perpetuelle plus digne de mesure de **** qu'autre chose... un dirigeant doit être posé, mature, garder la tête froide en toute situation. Tu manques de recul JBL. Enfin bon, tant que tu gardes des responsabilités limités, ce n'est pas bien grave, ça fait même un peu ton charme...

JBL: !!!

The Rock: Tire pas cette gueule Brasdshou, c'est pas que tu fais du mauvais travail c'est juste que comme tout le monde, t'es en dessous du Great One. Allez keep up the good work, no worries pour ta peine le Great One t'enverra une copie de son nouveau DVD.

Dédicacée la copie.


IRS et ce qui semble être son nouveau chouchou très cher collaborateur finissent par tourner les talons, laissant The Wrestling God aussi blanc que sa chemise, elle-même aussi blanche que ses dents, elles-même ausis blanches que son stetson lui-même presque aussi blanc que sa limo...f'in bref, c'est plus un Layfield, c'est le monochrome de Whiteman !

Petite info exclusive, comme vous allez voir: le père John souffre du syndrôme de Simon Grüber (autrement dit, il bégaye quand il est sur le point de péter un plomb):

JBL: C...C... Comment il... il ose ? Dire... dire que... que je lui torchais littéralement le cul à ce... cet...f'in, à lui ! The Wrestling God ne va pas se failler...saire...se laiffer saire...le saiffer laire...se...je l'aurais ! Et... et...

Non, là stop. Fini, end of story, that's all folks. Ca devient limite pathétique, là, et le MillioTron a honte de vous montrer pareil spectacle. D'ailleurs, il décrète en plein accord avec lui-même que ça suffira pour cette fois: fin de la retransmission, les kids !

Carl : Ah ouais quand même !!

Jean : C’est un petit retournement de situation ça, vous ne trouvez pas ?

Raymond : Oui, je m’y attendais pas vraiment, m’enfin je pense que IRS a ses raisons que la raison à ses raisons !

Jean : Quoi ??

Carl : Quoi ???

Raymond : Heu… hmm… Win the Yes needs the No, to win, against the No !

Jean : Oui !

Carl : Bon la suite ?


I tear my heart open, I sew myself shut
My weakness is that I care too much
And our scars remind me that the past is real
I tear my heart open just to feel

Scars de Papa Roach retentit dans l’aréna, la foule est divisée entre hué et aplaudissement,
Des fumigènes se dégage…
Charming X-Treme fait son apparition en compagnie de Marine,
Des roses rouges tombent du toit de l’aréna, Charming en ramasse,
Et l’offre à une fan…
Charming en bon Gentleman ouvre les cordes pour Marine,
Il monte sur le ring, fait ses taunt habituels pendant que Marine le pointe du doigt
GO !!

Can you feel it, the perfect day
Scratch the leaved, the paper tears
The world I'm feeling start giving away
A perfect day, a perfect day

Suddenly your rule the universe
Everything was shapeles is now clear
I visualize like a drop of sound
I am The Man Without Fear

La musique de B-Max retentit dans l'arène toute entière... Ce dernier apparaît en dessous du titantron... Il sourit... Purity apparaît à ses côtés. B-Max montre du doigt sa ceinture se trouvant autour de sa taille, puis ils s'avancent tranquillement vers le ring narguant les quelques fans tendant leurs mains... Ils montent ensuite sur le ring passant entre la 2ème et la 3ème corde, Purity elle passant entre la 1ère et la 2ème, B-Max fait son taunt sur le coin droit pendant que Purity elle, va en faire autant dans le coin opposé... B-Max enlève la ceinture de champion par équipe de sa taille et la lève pour la présenter à la foule... Il descend ensuite du coin, et rejoint sa manageuse... B-Max et sa compagne attendent alors le début du match.
Santa Maria...
Le Renard arrive au galop sous le Millio’Tron, son cheval noir, qu’il appelle singulièrement « La Tornade », se cabre, et Don Robert salue le public de la main.
Puis il se dirige au pas jusqu’au ring, une rose entre les dents.
Il fait le tour, épiant avec intérêt le public, et jette son dévolu sur la plus jolie spectatrice du premier rang, lui offrant avec charme sa jolie rose rouge.
Puis il jette un regard de défi vers le ring, arrache son pantalon et sa chemise pour dévoiler sa tenue de combat, attache son bandeau noir sur ses yeux, et saut d’un bon prodigieux par-dessus les cordes, pour atterrir avec grâce sur le ring.
Puis il exécute un petit pas de flamenco avec un « Olé ! » qui va bien et semble ensuite attendre le combat avec impatience, sa rapière de duel dans la main.

Carmina Burana
De la fumée sort en abondance de sous le Millio'Tron, Lestat/Titan apparaît, au début qu'une silhouette dans cette pénombre, puis peu à peu, la fumée laisse place à cette masse imposante. Derrière lui, nous pouvons voir le Juge Bearer, heureux d'être au côté de son poulain. Tous deux s'avancent de quelques mètres, et Lestat/Titan lève un regard froid vers le ring, un sourire se dessine peu à peu au coin de sa bouche, et lorsque la musique change de ton, il frappe du poing le sol, alors que des effets pyrotechniques explosent de toute part. Lestat/Titan s'avance maintenant vers le ring, alors que Bearer s'en va se placer à sa place habituelle. The Punisher grimpe sur le ring, se place au centre pour observer la foule qui l'accclame, puis s'en va s'assoir sur un coin du ring, attendant tranquillement les festivités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:01

La cage est descendu, nos quatres hommes se retrouvent face à face. L'arbitre avant de refermer la cage montre les ceintures Tag Team au public. Une fois fait, la sonne cloche, et c'est sans attendre plus longtemp que B-Max & Charming X Treme se jettent sur leurs adversaires. Don Robert & Lestat se font surprendre. B-MAx s'attaque à Lestat pendant que Charming s'occupe de Don Robert. Des coups de poing et des coups de pieds volent dans tout les sens. Don Robert est deja acculé dans un coin, Charming ne perd pas de temp, monte sur la deuxieme corde, et commence une serie de coup de poing, suivi par le public en furie. B-Max lui tente d'immobiliser Lestat, qui se montre plus resistant que Max ne le pensait. The Man Without Fear balance quelque coup de genou sur Lestat pour le calmer, mais ce dernier repond avec un manchette sur Max, qui titube vers l'arriere, Lestat prend alor élan dans les cordes derriere lui et revient avec un coup de la corde à linge, immédiatement esquivé par B-MAx qui en passant agrippe le coup de Lestat et part pour un brise nuque. La prise est porté, Lestat est au sol, pendant ce temp, Charming est toujours au prise avec Don Robert qui se fait maltraiter. Charming contre le moindre relachement de Don Robert, et l'utilise à son profit. Don Robert tente un coup de pied que Charming retient, ce dernier tire le pied de Don Robert qui part en avant et BAM !!! Coup de la corde à linge qui scotche son adversaire au sol. B-Max immobilise Lestat avec un etranglement, il essaye d'endormir Lestat, mais le poulain du juge bearer ne l'entend pas de cette oreille. Charming de son coté, monte sur la troisieme corde et se prepapre non pas à passer par dessus la cage, mais à infliger un nouveau choc à Don Robert. Charming regarde le public à travers les mailles de la cages et fini par prendre son envol pour ... UN SHOOTING STAR PRESS ... ATTENTION !!!! LE CHOC EST VIOLENT !!! Mais ce n'est pas le claquement de Charming sur Robert qi se fait entendre, mais plutot le corps du champion par equipe s'ecrasant durement contre la surface du ring. Don Robert ayant esquiver en roulant sur le côté. L'equipier de ce cher Lestat se releve et court vers B-Max pour liberer son partenaire, il donne un coup de pied dans le dos de B-Max qui lache instantanement Lestat. Le Juge Bearer saute en dehors de la cage. Don Robert releve alors B-Max et le projette dans les cordes, Robert se projette par terre, B-Max saute au dessus de Don Robert, Lestat se releve le plus vite possible, et fait preuve d'une grande vitesse en mettant sa main sur le torse de B-Max, le soulevant de toute ses froces, Max hurle a cette hauteur et Lestat ecrase durement Max au sol. Don Robert va d'un OLE ! Pendant que Lestat admire Max sur le ring, etaler. Don Robert & Lestat se dirige tout deux vers Charming X Treme, le releve et execute une superbe Double Suplex.

PUBLIC : OLEEEE !!!

Raymond : Le public à l'air de soutenir nos challenger ce soir

Jean : Ce sont tous des infideles !

Raymond : Ne soit ps de mauvaise fois Jean, tu sais tres bien que tu es le seul à aimer Max & Charming !

Jean : Soit pas de mauvaise fois Raymond, tu sais tres bien que tu es le seul commentateur ici qui ne sert à rien !

Carl : Suivez plutot le match vous deux.

Don Robert fait signe à Lestat de le laisser s'amuser un peu. Lestat montre alors l'interet qu'il pote à son coequipier en le laissant agir. Don Robert va chercher B-Max, commence à sortir ses OLE, il projette B-Max dans les cordes, et ...Surpassement De La Vega !!! Le public connait maintenant cette prise, qui ecrase Max contre la grille de la cage, suivi du ... OLE ! Don Robert monte sur une des cordes et invites le public à continuer de lancer des cris.Lestat Dragonheart va chercher Charming, le maintient debout, et appelle son aprtenaire, celui ci toujours sur la premieres cordes, se retourne et voit ce que Lestat veut faire, Don Robert saute de la corde et se met à charger, Lestat pousse legerement Charming en avant, se recule et ... SPEARS DE DON ROBERT !! Le choc est vraiment violent. Don Robert reste collé à son adversaire, c'est l'heure du premier tombé

1,
2,

Degagament de Charming. Lestat releve Don Robert, il le prend à bout de bras, comme une epreuve de soulever de poid. Don Robert à les grands yeux. Lestat lache alors Don Robert sur Charming en enorme Splash, le tombé recommence, mais cette fois, c'est Don Robert qui releve Charming. Lestat regarde alors de l'autre côté du ring, B-Max s'est relevé, et commence à avancer en titubant. Lestat prend alor les devant, arrive d'une vitesse folle, et ... LEVIATHAN SPINEBUSTER. Lestat tente alors le tombé sur Max.

1,
2,

Degagagement de B-Max. Lestat rigole et lance lui aussi un Olé sous un regard amusé de Don Robert, qui releve Charming, et s'amuse un peu avec lui, mais voila Charming se reveille et donne un coup de poing dans le menton de Don Robert qui tombe sur les fesses, Lestat vient aider son partenaire, mais Charming part pour un SUPERKICK qui tape en plein dans le visage de Lestat. Charming ne perd pas de temp et va d'un autre super Kick cette fois dans le visage de Don Robert qui fini au sol à son tour. Il part pour un tombé.

1,
2,

Degagement de Don Robert, Charmign Rémi se releve tres vite et court vers Lestat qui se remet doucement de son coup de pied, Charmign arrive vitese grand V et saute en descende du coude directement sur l'abdomen de Lestat, il tente un tombé encore une fois ...

1,
2,

Degagement de Lestat. Charming se releve et se demande ce qu'il peut faire pour clouer ses adversaire au sol. Don Robert commence a se releve, il est assis sur le ring, groggy, Charming les regardes et semble decider a vouloir monter la cage. BOUM !!! Running Big Boot de la part de B-Max ( à la mode Deuce n Domino ) sur Don Robert qui est denouveau au sol. B-Max fait signe à Rémy se monter et de sortir de la cage. Charming monte alor sur les premiers cordes, pendant que B-MAx s'occupe de Don Robert. Ni l'un ni l'autre n'a remarqué que Lestat est en train de se relever doucement, Charming est maintenant à niveau du haut de la cage

Jean : REGARDE LESTAT !!!

Lestat vient de prendre la jambe de B-Max et le fait tomber au sol, voila que Lestat porte une sorte de Angle Lock au sol, Don Robert lui, place ses jambes autour du visage de B-Max, une sorte de prise de soumission à deux, les bras de B-Max sont libe et la seule chose qu'il puisse faire, c'est abandonner. Charming ne sais pas quoi faire, il regarde le peu de chemin à parcourir pour sortir de la cage, mais aura-t-il le temp de sortir avant que Max n'abandonne. Il n'a pas le temp de commencer une these sur la question. Charming monte sur le haut de la cage, il fait un grand signe au public ...

Raymond : OH MY GOD !!!!

Jean : NAN REMY NAAAN !!!

SUPER MOOSAULT DU HAUT DE LA CAGE !!! Charmign atteri sur Lestat qui ezst obliger de lacher la prise violament. B-max sort alors de cett emprisonement et roule sur le côté. Don Robert apres cette chute reste à terre. Charming est comme inconscient sur le ring. Don Robert, veut profiter de ce carnage pour s'approcher de la prote de sortie. Le voila qu'il rampe sur le ring pour atteindre la porte. Les arbitres commencent à retirer la chaine autour de la porte. B-Max apperçoit son adversaire pret de la sortie, et commence a se relever difficilement. Don Robert s'approche de plus en plus de la sortie, le voila arriver au niveau de la porte, les arbitres l'ouvre, c'est bientot la fin. DE NOUVEAU CHAMPION PAR EQUIPE CE SOIR ??? NON, B-Max dans un élan de force, saute sur DoN Robert, et lui frappe le dos à plusieurs reprise. Apres s'etre assuré que Don Robert ne puisse plus sortir, Max releve son adversaire, et y va d'une serie de coup de poing, de coup de pied, de manchette et tout ce qui s'en suit. Don Robert donne un coup de boule surprise à Max, qui recule d'un pas, il revient en donnant à son tour un coup de tête. Don Robert recule. C'est un duel sanglant qui commence entre les deux hommes. B-MAx donne un coup de pied dans la jambe de Don Robert qui plie, mais ne romp pas. B-Max donne un coup de coude dans la nuque de Don Robert qui penche, cou pde poing ... B-Max prend la tete de son adversaire et ...B-CUTTER porté par The Man Without Fear. B-Max tente alors un tombé ...

1,
2,
3 !!!!

NON Don Robert c'est liberer au dernier moment. B-Max tape sur le sol de rage. Il se releve doucement et attend que son adversaire se releve à son tour. Il se place derriere lui. Une fois debout, Don Robert se fait prendre par B-MAx dans la position du Umprettier., il le retourne et ... Projection de Max dans les cordes, Don Robert se libere de la prise et projette son adversaire. Max revient aussi vite qu'il est parti pour reprendre le match, et ... GAUCHE DE DON ROBERT ... GAUCHE, GAUCHE, GAUCHE, GAUCHE, GAUCHE !! OLE Nous connaissons tous cette phase de coup de poing, B-MAx est groggy, Don Robert sort alor un Gantelet et frappe B-Max avec, si violament que celui ci est prjetter pret des cordes. Il reste affalé sur celle ci. Don Robert eclate de rire et entame son fameux pas de Flamenco.

Raymond : OLEEE !

Jean : Nan mais ça va pas ?

Apres s'etre bien amusé Don Robert part se rué sur BMax qui prend alors le challenger par equipe par dessus les epaules et ... BAM !!! Don robert s'ecrase contre la grille de la cage. B-Max tombe sur ses genou. C'est un match fabuleux que nous avons sous les yeux. B-Max se releve malgré cette serie de prise. Il se retourne pour prendre Don Robert et ... VLAN !!! Le visage de B-MAx s'ecrase violament contre la grille. LEstat etait revenu et a infliger un terriblr Big Boot derriere la tete de B-Max qui apres ce coup innatendu s'ecrase contre la grille. La camera se tourne alor vers Maxouille, et peut appercevoir que celui ci saigne. Lestat tire B-Max vers lui et tente un tombé.

1,
2,

Dropkick de Charming sur Lestat. Charming vient aider son partenaire a la derniere seconde. Charming Remy se releve durement et prend alor Lestat dans ses bras, avant de le projetter à nouveau dans les cordes ... Charming se tient pret, et ... X-TREME SLAM !!! NON NON? LESTAT EVITE AU DERNIER MOMENT, il frappe alors un coup de pied dans l'abdomen de Charming .... WOO WOOO The BREATH OF FIRE !!!! THE BREATH OF FIRE !!!! La prise de finition de Lestat est porté, mais Lestat n'a pas asser de force pour aller faire le tomber. Si, le voila qui rampe vers son adversaire, place sa main sur sa poitrine ...

1,
2,

Degagement de Charming ... NON. B-Max vient de tirer la jambe de Lestat en arriere. Charming est à son tour sauver des griffes de Lestat. B-Maxd se place sur Lestat et commence une serie de coup de poing au visage de Lestat. On commence à voir que le sang coule aussi du visage du chef des Punisher. B-Max dans un instant de folie s'acharne sur Lestat, avant de se lever soudainement, et de sauter pied join sur l'abdomen de son adversaire. B-Max se tient debout, le visage tourné vers le ciel, rempli de sang. Le public applaudi la performence sanglante du match. B-Max tombe soudainement au sol, c'est Don Robert qui revient à la charge, il porte alor un ...Single Leg Crab. Don Robert porte alors sa prise de finition, tout en criant ses Ole qui commence serieusement à nous taper sur les nerfs. Des Yiha se font entendre, pendant que Don Robert De La Vega frappe le dos de B-Max. Max souffre et l'arbitre vient se placer devant lui pour savoir si il veut abandonner. Mais The Man Without Fear n'est pas un surhomme, voila qu'il commence à lever sa main, et continue de montrer qu'il tient à la victoire. Le titre Tag est en jeu se dit-il, il ne peut pas abandonner. Le visage de B-Max se baisse, sa main avec. L'arbitre n'a plus de contact avec le champion par equipe. Il prend donc le bras de Max, le met en l'air et le fait tomber une fois ... deux fois ... trois fo... NON B-Max tient toujours. Don Robert ne lache pas la prise pour autant. On voit une silhouette qui se met à courir sur le ring ... c'est Charming, il se projette dans les cordes, arrive devant Don Robert et BAM !!! Dropkick en plein de sa face !!!

Public : OLE !!!

Jean : Mais nan bande de ...

Raymond : Pas d'insultes Jean, on est pas cautionné pour ça !!

Jean : Oui, mais on est bien cautionné pour casser ma voiture.

Don Robert lache la prise, apres cette prise, voila que lui aussi saigne du visage. Lestat est en train de se relever doucement, Max, lui reprend doucement ses esprits. Charming part directement dans la direction de Lestat, et lui donne un coup de poing en plein visage, mais qui ne lui fait aucun effet. Le regard de Lestat est si perçant a cette instant qu'il tuerai n'importe qui sur place.

Juge Bearer : OHH YESSSSS !!!

Lestat se releve et s'impose violament devant Charming, qui donne une serie de coup de poing sur Lestat. Il ne ressent plus la douleur on dirait. Le retour de TITAN !!! Il prend alors Charming a bout de bras et lui porte un Sidewalkslam. Titan se releve et va vers la cage, il regarde Marine qui semble effrayé par ce qu'elle vient de voir. Titan reprend alors à bout de bras le pauvre Remy qui est au sol. Et l'emmene directement dans la cage, BAM PROJECTION SUR LA GRILLE .... Charming vole en arriere apres ce choc. Titan n'en reste pas là et recommence la manoeuvre à plusieurs reprise. Charming saigne à son tour. Titan semble voir qu'il es ttemp de passer au chsoe serieuse. Il releve Charming, s'approche de son visage, et souris mechament. Le Juge Bearer s'exite en dehors du ring en voyant son titan à l'oeuvre au desarois d'OBEY. titan prend alors Charming et porte son ... DIVINE JUDGEMENT !!!! Charming est ecraser au sol apres le choc et semble fini. Titan commence le tombé ...

1,
2,

INTERVENTION DE B-MAX. Titan se releve immédiatement apres l'intervention de Max, qui est au sol, et y reste. Titan sans pitié relev B-Max pensant que le match etait sous son controle divin, et ... esquive,esquive ... UMPRETTIER !!!! Le public reagi avec surprise. B-Max qui sort l'une de ses prise de finition au dernier moment, sorti de nul part. B-Max tente un tombé ...

1,
2,

DEGAGEMENT DE TITAN !!!!

B-Max n'en croit pas ses yeux et ne sais plus quoi faire. Il se decide alors a vouloir sotir de la cage, par la porte. Il rampe doucement vers celle ci, pendant que Don Robert se reveille, ainsi que B-Max, Lestat lui aussi commence a se reveiller. Fortich dit donc. Max s'approche doucement de la porte, et apperçoit un mouvement de foule bizarre. Un geant sort de la foule, le sang devant les yeux de B-Max l'empeche de voir qui est cette personne !!

Jean : Mais, c'est Kevin Nash !!!

Exact, Kevin Nash est devant la porte de la cage, et refuse d'ouvrir. Il bloque ainsi la porte. B-Max se leve doucement et se dirige vers lui, tout en criant. Kevin Nash sourit en regardant l'etat de B-Max. Celui ci se focalise alors à essayer d'ouvrir la porte de la cage bloqué par le Big daddy Cool. Rémy est enfin debout et se rend compte de la situation, il veut partir vers son coequipier, mais ... se fait surprendre par Don Robert et ... CHOCKSLAM !!!!! Remy est au sol, Don Robert tombe sur lui, un tombé est realiser. LEstat tombe à son tour sur Don Robert, empechant à Charming de se liberer.

1...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:02

B-Max se retourne et voit que Charming c'est fait avoir.

2...

B-Max saute sur ses adversaires ...

3 !!!!

B-Max tombe sur les Punishers, mais trop tard, l'arbitre se lève est fait sonner la cloche.

Victoire et Nouveaux champion par équipe : Lestat Dragonheart & Don Robert De La Vega - Les PUNISHERS

La Cage se lève doucement, nous avons des nouveaux champion par équipe ce soir. L'arbitre monte sur le ring et donne les ceintures à Don Robert & Lestat. Lestat qui après tant d'effort reçoit son titre de champion par équipe. À défaut d'avoir échoué avec Draius, le voila vainqueur grâce à Don Robert. B-Max n'en croit pas ses yeux. Lestat & Don Robert quitte le ring victorieux, sous les cris de la foule et les sauts de joies du Juge Bearer. B-Max les regarde partir avec sa ceinture. Le règne d'Obey dans la division Tag Team est terminé. B-Max se retourne en direction de Kevin Nash, car tout ceci est de sa faute. Une fois retourné, B-Max se rend compte que Kevin Nash est deja sur le ring. le Big Sexy lève alors The Man Without Fear, et le place entre ses jambes ... il le soulève et ... JACKNIFE POWERBOMB. B-Max est écrasé au sol. Obey vient de se faire laminé, la cause, Kevin Nash. Sa musique retenti dans l'arena, et le Big Daddy Cool laisse comme pour mort, le coprs de B-Max au sol, aux côtés de son coéquipier Charming.

Jean : Oh oh ! Des titres qui changent de main, enfin !

Raymond : C’est arrivé y’a pas longtemps, t’éxagères.

Jean : Oui mais la ils ont vraiment changés de main.

Raymond : Bon bon, ok.

Jean : La suite ?

La suite c’est ça

Les combats sont bien beaux, mais où se trouve l’amour dans tout ça ? Et bien le voila ! Nous retrouverons Hard Gay, Armando Estrada et Hébus dans un bar en pleins milieu de la nuit, pourquoi un bar ?

AAE : Hébus tu m’énerves ! Pienso que es el tiempo de te buscar una mujer ! J’en ai marre de me trimbaler un gros machin plein de poils pendant mes rendez-vous galant tu comprends ?

HG : OKAYYYY !! Mais tu sais moi je peux le garder le soir ! Je serais heureux de découvrir le cœur qui se trouve sous cet amas de muscle saillant tu sais…Je suis sur que je peux faire quelques chose de lui mon Armando !

AAE : NO ! Je refuse ! Je veux que tu transformes mon Campéon en un machin à voile et à vapeur ! Alors calme tes ardeurs nino sinon ça va vraiment pas le faire…

HG : De toute façon j’en veux pas, il est trop poilus…Bon alors, comment tu vas faire pour revendre ton Mammouth à un de ces êtres du diable qu’on appel femme ? Tu vas le solder ? Moi je dis que pour que ça marche, on le rase entièrement et ensuite on lui apprenne à parler Italien ! Les italiens, c’est bien, c’est beau sa à la côte auprès des filles et des mecs…Il se fera embarquer en moins de deux c’est moi qui te le dis !

AAE : Hey ho on est pas dans « Guapa Mujer » ici, j’ai pas que ça à faire que faire les magasins avec lui pour qu’il soit présentable !

Hébus : Onkr…

HG : Bon bah on va quand même essayer le speed dating mais c’est pas gagné…La seul chance pour Hébus de se trouver quelqu’un c’est de se taper Chewbacca mais manque de chance on est pas dans la guerre des étoiles !

AAE : Soit pas pessimiste el Gay ! Pienso que Hébus va trouver sa Perla Rossa !

C’est ainsi que Razor Ramon Hard Gay et Armando Alejandro Estrada s’asseyent à une table histoire de pouvoir surveiller notre aimable boule de poil qui ne comprend pas grand-chose à la situation…Mais trop tard pour partir, la soirée Speed Dating commence !

Une grande brune fort charmante s’assois en premier à la table du Campeon et commence la discussion.

Candidate n°1: Alors salut, moi c’est Branda, j’ai 25 ans, je suis célibataire depuis 1 an et je cherche le BIG LOVE avec l’homme parfait, qui est beau, intelligent, fort, qui connaît toutes les chansons de Ricky Martin et qui aime le Sudoku ! Alors, est ce que tu corresponds à ma recherche ?

Hébus : Onkr…

Candidate n°1:C’est quel langue que tu parles ? Japonais ?

HG : Oh la péripatéticienne ! Elle compare ma langue à ce dialecte immonde ?!

Hébus : Onkr !

Candidate n°1: En tout cas je sais pas mais je te trouve assez mignon, tous ces poils sa me fait penser à un homme bien viril et sur de lui-même et apparemment c’est ton cas, t’as pas eu l’air d’avoir peur en me voyant et te disant que t’as aucune chance !

C’est alors que Hébus commet la gaffe, il regardait les cheveux de la jeune, vois une petite bête dessus, il choppe la bête et la mange…

Candidate n°1: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH MAIS C’EST QUOI CE MEC ????!!!

La jeune femme visiblement choqué de ce que vient faire le chaînon manquant préfère partir tout de suite de la table…

AAE : Ma qué pienso que el nocha va être muchas longue…

Deuxième fille qui s’approche, toute aussi mignonne que la première, mais avec un détails très important…Elle est blonde…On va dire que Hébus a une très très courte expérience avec les blondes et il s’agit de…

Hébus : Onkr ?! Ey-de-je ? ONKKKKRRRRRR !!!!!

Hébus pense que c’est Edge et se lève soudainement de sa chaise, prend la table et la fout dans la tronche de la jeune fille qui ne demandait pourtant rien à personne !!!

Candidate n°2:[/b] AAAH ! Mais il est complètement malade !

La femme ne dira plus rien d’autre étant donné qu’elle c’est prit une table en pleine tête, une chaise ainsi qu’un voisin qui était en train de boire un diabolo grenadine !

AAE : Mais il va nous foutre le bordel !

HG : Mais calmez le ! Il va tuer tout le monde !

AAE : He olvidado sus medicamentos ! On a qu’a attendre qu’il se calme !

C’est alors que l’incroyable arriva…Hébus stoppa toute activité violente, il s’arrête de mordre son voisin et fixe une personne puis lui fait un grand sourire

AAE : Es enamorado !

HG : Tiens…C’est un mec…

AAE : Mierda…C’est quoi votre nom monsieur ?

??? : Moi ? Demis Roussos pourquoi ?

Ca coupe

Alors que le public était encore tout excité à la fin du match précédent, dès que l'annonceur a présenté le match qui allait suivre, l'ambiance est retombée comme une chape de plomb. Pour la première fois dans l'histoire de la fédération aura en effet lieu un Casket Match, ou pour ceux qui suivent le show et seraient fâchés avec l'Anglais, un match du cercueil. Et ce n'est pas vraiment supposé susciter la joie et la bonne humeur un cercueil, comme le résumerait mon pote Roger, « le point commun entre une tombe et un cornichon, c'est que les deux sont faits pour accompagner la viande froide ». Le tout largement souligné par l'équipe technique de la MDWF qui fait preuve de sa « subtilité » (touss touss) habituelle !

DONG !

Requiem aeternam dona eis, Domine.
Et lux perpetua luceat eis.
Te decet hymnus, Deus, in Sion,
Et tibi reddetur votum in Jerusalem
Exaudi orationem meam
Ad te omnis caro veniet.

Requiem aeternam dona defunctis, Domine.
Et lux perpetua luceat eis.
Requiem aeternam dona eis, Domine
Et lux perpetua eis.


Le gong retentit, la lumière s'abaisse brutalement pour plonger l'arena dans le noir, avant qu'une lumière bleutée et des fumerolles sortent de sous le MillioTron. De l'épais brouillard entretenu à grands jets d'azote liquide (et croyez-moi, ça fait froid aux pieds ! On comprend mieux pourquoi Mark Callaway porte des bottes si épaisses !) surgissent 6 druides transportant du bout de leurs bras le fameux cercueil. Oui, ça rappelle furieusement ce qu'on voit ailleurs, dans la-fédération-dont-il-ne-faut-pas-citer-le-nom, heureusement qu'on a de bons avocats, on se mange un procès pour plagiat pour moins que ça !

Raymond: Jean... Jean ? Hey, Jean, rassieds-toi ! Et c'est quoi cette tronche de dix kilomètres ? On dirait un fan de Lady Di le soir au pont de l'Alma !

Jean: Messieurs dames, ce soir nous honorons la mémoire d'un membre de notre maison trop tôt disparu. Un catcheur jeune, ambitieux et ayant su se rendre populaire, dont le seul véritable défaut et qu'il n'a si ni s'entourer ni s'opposer aux bonnes personnes. Ce soir, nous honorons la mémoire de Razor Ramon Hard Gay, venu du pays du Soleil levant et qui est mort d'avoir trop voulu accéder à la lumière. Nous adressons à sa famille, éloignée de nous de plusieurs fuseaux horaires, nos plus sincères condoléances.

Raymond: Pfffffffffffffffft !

Carl: Raymond, fais un effort, au moins il a essayé d'être sympa envers ceux qu'il considère comme « l'ennemi » !

Raymond: Mouais...mais il vend la peau de l'ours avant de l'avoir tué, comme toujours ! Dis-voir, Jean, quand ce sera finalement ta Pamela Anderson qui sera mise en bière ce soir, tu tu prépareras aussi une oraison funèbre ?

Jean: Scientifiquement impossible, Ray: la seule bière que connaîtra jamais Mr. Ratings, c'est celle qui vient de Belgique et qui mousse !

Carl:...

Merci, messieurs pour cette intervention comme toujours pleine de bon sens...Le Cercueil arrive finalement aux abords du ring, et autour de celui-ci, les druides se font face. Trois d'un côté, trois de l'autre, certains semblent esquisser des gestes agressifs, à coups sûrs, ils ne passeront pas leurs vacances ensemble ! Mais il y a qui sous ces capuches, au juste ? D'un mouvement parfaitement synchrone, à rendre verts Virginie Dedieu et ses copines du championnat de natation synchronisée par équipe, les froques tombent...et à la découverte de leurs identités respectives, notre grand Carly national n'a pas pu réprimer un bref, mais néanmoins violent et bien placé:

Carl: Oh ben putain !


Dernière édition par le 30.09.07 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:02

A ma droite, les trois plus célèbres guest stars de la OUSK: Armando Alejandro Estrada, manager de La Bete restée dans les vestiaires pour récupérer de son match, Alice Suzuki, manageuse de Razor Ramon Hard Gay resté dans les vestiaires (mais pas pour récupérer de son match !) and...last but not least...

Raymond: « Il » est revenu !

Jean: En effet, « ça » est de retour.

Carl: Et ça, c'est vraiment lui!

Le seul l'unique en direct de l'arena ce soir pour vous, Elvis Suprême ! Apparemment, depuis « Summer Time is Money Time », il a toujours sa banane parfaitement entretenue: se serait-il réconcilié avec le King ? Est-ce parce que le pento, ça coute moins cher que des rasoirs Gilette ? Ou est-ce parce que c'est en fait un truc en plastique implanté au sommet du crâne qu'il n'a pas réussi à enlever ? Bref, il n'a pas changé d'un iota, on le reconnaît au premier coup d'oeil.
En face, on n'est pas en reste non plus: Rikishi...pardon Kishi Fatu...ah pardon, Junior Fatu...ah on vient de me dire dans le prompteur que c'est Mr. Fatu...bref, lui, le directeur de la communication d'OBEY, MVP qui a mis ses lunettes de verre fumés pour avoir l'air menaçant avec son look de Man In Black et Carlos Santana, apparemment ravi d'être là mais qui n'a pas tardé à se prendre le chou avec l'autre Cubain en face. Comme quoi, la solidarité au sein de la communauté latino, c'est comme le code de l'honneur chez la pègre: une légende urbaine !
L'altercation s'éternisant quelque peu, on est obligé de faire appel à la sécurité pour les « convaincre » de regagner les backstages: ils n'ont pas eu à se forcer, les six obtempèrent et remontent la rampe d'accès, tout en se regardant en chien de faïence. Il y en a un qui éternue, et on se retrouve avec six hommes morts !

Le cercueil est finalement laissé seul, à l'abandon, juste au bord du ring et entr'ouvert: qui finira dedans ? Qui refermera le couvercle ? On ne va pas tarder à le savoir, la première entrée retentit déjà dans l'arena...


Upside, inside out she's livin la vida loca
She'll push and pull you down, livin la vida loca
Her lips are devil red and her skin's the color mocha
She will wear you out livin la vida loca Come On!
Livin la vida loca, Come on!
She's livin la vida loca.

Forcément, avec l'ambiance funèbre du début, ça détonne. Mais c'est du Hard Gay pur jus ! Celui-ci apparaît d'ailleurs sous le MillioTron, vêtu de son meilleur uniforme blanc paillettes pour l'occasion. Sautillant, tressautant du bassin, avec lui le pire des enterrements n'arriverait pas à être morbide ! Approchant du cercueil, il le remarque et s'arrête quelques instants dessus. La vision de cette chose quand même pas très gaie (non, ce n'est pas un mauvais jeu de mots !) l'arrête, comme si ça avait suffi à le casser dans son « délire ». Il le scanne littéralement derrière ses épaisses lunettes, de haut en bas, puis de gauche à droite, en passant chaque poignée en laiton au peigne fin...puis d'un bond saute sur le couvercle et prend la pose, façon « diva pendant le salon de l'automobile » ! Gros succès auprès de la foule, visiblement, qui applaudit son challenger et mitraille la scène pour prendre des photos. Ca c'est un bon face, il a su se mettre toute l'arena dans la poche ! C'est finalement la fleur au fusil qu'il finit par rentrer dans le ring, pour scruter le MillioTron avec une impatience perceptible d'en découdre, enfin.


I think you know me...


L'arena est de nouveau plongée dans le noir, mais cette fois, pas question de sinistrose, ou alors faire crépiter des flashs partout dans l'arena et ajouter un gros fasceau lumineux sous le MillioTron est certainement ce qui se fait de nec plus ultra en matière de mise en bière de l'être aimé. C'est à cet endroit précis qu'apparait le Million Dollar Champion, Edge, tel le Christ de retour parmi les hommes (et en plus, il a la même coiffure, on ne vous l'a jamais dit ?). Les yeux bien planqués derrière ses lunettes de soleil, il scrute la foule avant de parcourir la rampe parsemée d'étoiles. Il s'apprête à se jeter dans le ring en passant sous la première corde comme il en a l'habitude mais est coupé dans son élan...par la présence de cette horrible chose en bois noir et aux poignets à laiton. Après la peur des clowns et la phobie des bestioles poilues, il est quasiment acquis que Mr. Ratings n'aime pas non plus les cercueils ! Marchant à reculons, il enjambe finalement la deuxième corde du ring et se résoud à quitter cette horreur du regard, pour faire face à son adversaire qui lui semble déjà à 100% dans le match et surmotivé. Non, vraiment, avec cette tenue provocante et ses moeurs douteuses (Je suis sûr qu'il est nécrophile ! C'est bien le genre !), ce serait vraiment la honte d'avoir pareil croquemort !


Sous l'injonction de l'arbitre, les deux lutteurs remettent leurs titres respectifs, la ceinture Wall Street à ma droite, le Million Dollar Championship à ma gauche. Le referee les tend bien haut à bout de bras, puis fait signe de faire sonner la cloche pour ce qui restera sans doute comme étant le match au plus gros enjeu qu'ait connu la MDWF.

Carl: Et c'est parti !

Raymond: Depuis quand t'es fan de Nadya, Carly ?

Les deux hommes se tournent autour au milieu du ring. L'un comme l'autre semble hésiter à entamer le combat, mais sans doute Edge plus que l'autre qui ne peut s'empêcher de jeter un coup d'oeil au cerucueil, qui l'obsède clairement ! C'est d'ailleurs sur un coup d'oeil en arrière de trop que s'entame le match ! Hard Gay se jette sur son adversaire comme la vérole sur le bas-clergé et lui balance une droite, puis deux droites, puis encore une troisième. En appui sur les cordes du ring, Edge penche dangereusement en arrière...et se rapproche du monstre qui n'attend que sa venue avant de se refermer ! Dans un sursaut (de peur ?), il réagit et repousse le Japonais, qui tombe. Et c'est cette fois à son tour de se jeter sur lui, en position assise sur le torse et lui matraquant le visage de ses petits poings. Hé, pas fermés, les poings, pas fermés, lui rappelle le bonhomme à rayures ! Ce qui fait autant d'effet qu'une crotte de moustique sur la proue du Yacht de Dwayne Johnson (oui, Dwayne Johnson, d'après les dernières rumeurs, il ne faut plus l'appeler « The Rock » ! Encore un caprice de star !). Au bout de la quatrième, ça s'excite: Edge relâche aussitôt son attaque et s'en prend verbalement au zèbre sur pattes qu'il est à deux doigts de cogner à son tour ! Pas de ça, Zinedine...euh, Adam, pardon, tu ne peux pas sortir du plus gros match de ta carrière de cette façon !

Carl: Mauvaise entame de match pour le membre d'OBEY ! Trop de pression, beaucoup trop de pression !

Raymond: Bah alors, Jeannot, serait-il trop fragile, ton blondinet de champion ?

Jean: Mets-toi à sa place, Ray: il a régulièrement rendez-vous avec des annonceurs, doit se rendre à plusieurs plateaux télé par jour et est une star de cinéma en devenir ! Sans compter son statut de figure de proue de la compagnie en tant que Million Dollar Champion ! Tu te rends compte de ce que ça doit être d'être en permanence au top dans tous ces secteurs ? C'est autre chose que d'entretenir sa fédération de Flesh Gordon Wanabees à Montréal pour s'occuper le dimanche, hein ?

Raymond: Et tu dois t'y connaître en cinéma pour avoir fait une apparition dans le « sublime » Rollerball, pas vrai ?

Il y en a un en tout cas qui profite de la situation, c'est bien Hard Gay: tandis qu'Edge détourne toujours malgré lui l'attention de l'arbitre, il place un...Testicular Claw ! Ni vu ni connu, je t'embrouille et j'écrase de ma main tes -censuré- ! Ce n'est pas fini, il enchâine sur une clotheline qui met la Michelle Pfeiffer du ring à terre. Il saute et atterrit le genou en plein sur le pif, façon « Legend Killer » made in Japan. Puis il se dirige vers les cordes, fonce, profite du rebond et atterrit en leg drop. Puis il enchaîne sur un head lock porté avec une force insoupçonnée compte tenu du physique de son porteur (Ben quoi, ne me regardez pas comme ça ! Ce n'est pas de la discrimination, avouez quand même que Hadogay, à la MDWF, ce n'est pas le plus « stock » !). La tête du Canadien devient aussi rouge qu'une cocotte minute, pour un peu, on croirait presque qu'il siffle des narines pour dire « c'est cuit ! ». Dans un sursaut désespéré, il lève le bras, et tente un « étranglement des yeux” comme dirait l'autre...qui marche ! Hard Gay relâche prise et recule, ce qui permet à la Rated R Superstar de se relever, pour mieux placer un coup de pied dans le bide ! Masaki Sumitani baisse la tête (mais pas pour saluer), ce qui le met en position idéale pour...un Edgecution ! Il ne perd pas de temps et prend tout de suite sa victime dans un Edgecator, une sorte de réponse du berger à la bergère !

Raymond: Quelqu'un peut leur expliquer qu'on ne peut pas gagner ce match par tap out ?

Jean: Quelqu'un peut lui expliquer qu'on s'en tamponne la nouille avec du coton hydrophilede ce genre d'avis d'expert ?

Carl: Quelqu'un peut vous expliquer que vous avez passé l'âge des disputes de cour de récré ?

De toutes façons, la prise n'allait pas tarder à être cassée: Hard Gay, comme souvent dans ce type de situations, applique la stratégie du « oh oui, vas-y, vas-y plus fort mon loulou, j'aime ça ! ». Le résultat est imparable: mû par un profond sentiment de dégoût, Edge lâche prise et saute de lui-même en arrière pour instaurer un no-man's land sanitaire entre lui et le champion Wall Street. Les deux sont debout, au milieu du ring, et se dévisagent. Retour à la case départ.
Apparemment, c'est plus l'heure aux attaques verbales qu'aux attaques tout court. Le membre d'OBEY semble passablement énervé, il nous sort la tête des mauvais jours (Vous savez, quand il nous fait son imitation de Courtemanche en se tenant les cheuveux par poignets ?) et hurle quelque chose au visage de Leather Ramon. J'ai même cru voir voler quelques postillons ! Son adversaire en face, lui, semble plutôt détendu, cette situation l'amuse même beaucoup ! Passez-moi un micro, on va essayer de savoir ce qui se dit entre les deux...Bon, pas terrible, le résultat, mais j'ai cru percevoir des « Do you think this is funny ? Do you think this is funny, shitty idiot ? Huh ? » prononcés avec un fort accent canadien.

Carl: Et pendant ce temps, au parti communiste...

Le Million Dollar Champion n'en finit pas de ressentir un énervement profond, mais pour Hadogay, ça ne semble pas encore assez. Se mettant juste en face de lui, il sort alors sa « trademove », le fameux déhanché du bassin. Pari réussi, cette fois, ça pète ! Edge se jette à nouveau à corps perdu dans le combat, ce que le Japonais esquive et réceptionne en un superkick ! Mr Ratings tombe comme une masse, mais ce n'est pas fini; il relève son adversaire, lui porte un scoop slam puis s'élance en direction d'un poteau du ring. Première corde, deuxième corde, troisième corde et moonsault ! En plein dans le mille Emile ! Hard Gay s'abaisse et tente le pin...


...


Pas de décompte. Il se rend compte qu'il a oublié un petit détail, et ce détail en question attend patiemment de l'autre côté en ringside. Allez hop, faut le soulever, l'autre animal, c'est qu'il pèse son poids, en plus ! Ho-Hisse, ho-hisse, Hard Gay tire (mais non, pas dans ce sens-là, pervers !) et approche du but...

Spear ! Spear d'Edge qui se réveille et lui fonce en plein dans le buffet ! Edge vient dans une réaction réflexe quasi désespérée de sauver sa peau, et peut-être le match. Hard Gay semble en effet l'avoir très mal digéré, à le voir se tenir le bide en se tortillant comme un ver au bout du hameçon. Mr Ratings se relève et regarde sa proie étendeu au sol, on dirait Hannibal Lecter devant une photo de Jodie Foster à moitié dénudée. Le prenant par la tête, il le soulève, le lance dans les cordes et le réceptionne en un coup de pied dans l'abdomen, une position plus qu'adéquate pour le porter sur ses épaules et l'étaler au sol en un Crash Money Market ! Hard Gay se relève mais ce n'est pas fini, Edge s'élance maintenant dans les cordes et porte une clotheline derrière la nuque. Fini ? Non, toujours pas, Hard Gay se relève, mais pour mieux se remanger un coup de pied dans le bide (ça travaille la viande !) et se faire prendre dans un Edge O'Matic.

Carl: Ca y est, les mouches ont changé d'âne.

Jean: Pourtant, y'en a toujours une ou deux qui volent au-dessus de Ray.

Raymond:...


Là, pour le coup, on se dirige bien vers le cercueil en traînant un corps avec soi, mais la foule est cette fois nettement moins enthousiaste. Elle hurle, même, elle s'indigne, elle pleure, elle crie au scandale, leur héros s'est fait avoir ! Le membre d'OBEY n'en a cure, mieux, même il s'en délecte. Oh et puis, il va même en rajouter une petit couche, tiens: il se dirige vers un poteau du ring, monte jusqu'au niveau de la troisième corde et hume l'électricité dans l'air. Tu sens ce que Mr Ratings est en train de te cuisiner, public (oui, on voit de qui ca vient !) ?
Tas de cons.
Hard Gay se relève, apparemment, il n'e a pas eu assez: qu'à cela ne tienne, il le recalme d'une clotheline, le resoulève et le projette contre le poteau. Il monte sur la première, la deuxième, puis la troisième corde, c'est parti pour le festival !

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
!

Elles y sont toutes ! Hard Gay titube, et retombe nez le premier contre le tablier du ring. Cette fois, il semble avoir eu son compte.
Le cercueil est tout proche, Edge l'y traîne de plus belle, sort le corps du ring, et ouvre le cercueil...Han, mais c'est qu'il résiste encore, le nippon ! Il en redemanderait pas, par hasard ? Hop, il l'attrape par le bras et le lance...contre les escaliers en métal. Ca, ça devrait le calmer, nondidju ! Il ne perd pas de temps, réagrippe le corps du Japonais et le traîne vers la hideuse boîte. Il ouvre le couvercle...soulève le corps de son ennemi (au passage, il n'en a pas l'air, comme ça, mais même s'il est monté comme une tringle à rideaux, il pèse son poids, l'olibrius !)... Hadogay ne réagit toujours pas alors que son nez tâte déjà le velours du fonds de la boîte...Cette fois ça y est, il est complètement entré dans la boîte et c'est un Edge plus que jamais pris de convulsions faciales qui s'apprête à refermer le cercueil !

Jean: Rest in...pisse !

Raymond: Repose en pets ?


Dernière édition par le 30.09.07 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:03

Le couvercle est sur le point de recouvrir le tombeau dans son entier, comme on le dit en Egypte, les Cairotes sont cuites (comment ça, “je me répète” ?)...NON ! La main de Sumitani ressurgit au dernier moment et empêche la fermeture du cercueil ! C'était moins une ! Et ça ne fait pas vraiment plaisir au Million Dollar Champion, à en voir la tronche de dix kilomètres qu'il tire ! Malgré la présence de la main, il tire de toutes ses forces sur el couvercle pour le refermer en donnant de grands coups dedans, je connais une paluche qui va passer du rose pâle au violet foncé d'ici ce soir ! Le champion Wall Street continue de ne rien lâcher malgré tout, le bras s'avance en direction du membre d'OBEY, lentement mais sûrement, en tremblotant légèrement. Pour un peu, on se croirait dans un remake de “la nuit des morts-vivants”. Edge se fait finalement aggripper et frappe comme un damné sur le bras maigrelet dont l'emprise n'en est pas moins ferme pour autant. Va-t-il chercher à le pousser ?
Non, il le tire ! Adam Copeland et Sumitani sont désormais les deux dans le cercueil qui se referme !
Ce type de match ne pouvant finir par un match nul, le combat continue...et c'est exactement ce qui se passe à l'intérieur de la petite boîte ! Elle s'agite, elle saute, personne ne peut voir ce qui s'y passe à l'intérieur mais pas besoin de sortir de l'X pour en déduire que ça doit être particulièrement violent !

Jean: Police ! Au viol !

La scène dure ainsi quelques longues minutes. L'attente est pour certains insoutenable: le MillioTron affiche tour à tour les membres d'OBEY et de la OUSK dans leurs loges, et la seule et même expression faciale est affichée: celle dite du “cabillaud venant de se faire attraper dans le filet de pêche et qui vient de comprendre qu'il allait finir d'ici quelques heures en bâtonnet pané chez Captain Igloo”.
Le couvercle bouge, ça y est, quelqu'un tente de sortir. Les deux, en fait: d'un mouvement quasi-simultané, Edge et Hard Gay hissent leurs corps hors de la boîte. Joli changement de look de la part de Mr. Ratings, d'ailleurs, qui a opté pour une nouvelle coiffure façon “Benimaru Nikaïdo” ou “Jean-Pierre Polnareff”. A force de se frotter au velours à l'intérieur du cercueil, l'électricité statique a fait des ravages ! Les deux se relèvent, et n'hésitent pas une seule seconde à reprendre là ils s'étaient arrêtés: un poing à gauche, un poing à droite, c'est du à toi à moi non stop ! Tout en continuant à se gauffrer avec une motivation qui ferait presque plaisir à voir, Hard Gay remonte sur le ring par les escaliers tandis que Edge lui se hisse directement sur le tablier du ring. Ce qui le met en position désavantageuse: alors qu'il se hisse enfin en position debout, le membre de la OUSK se trouve de l'autre côté des cordes...et lui porte le coup de la guillotine ! Adam Copeland chute et se retrouve sur le dos, pile poil sur le couvercle du cercueil. Sumitani semble hésiter, puis finalement monte sur le poteau du ring, au niveau de la première corde, puis la deuxième, et enfin la troisième...Non, il ne va pas...

Carl: Et si !

HARD GAY CALLING !
Hard Gay calling direction le couvercle du cercueil ! Edge vient de s'en prendre plein le buffet ! Leather Ramon aussi, d'ailleurs, avec un mouvement pareil, il s'est mal réceptionné et finit complètement KO ! Ces types sont des malades !

Raymond: Jean, si tu penses ce que je penses, tu devines pourquoi j'adore les casket match désormais !

Jean: Oh que oui, je penses ce que tu penses !

Carl: Et vous pensez à quoi, si ce n'est pas trop indiscret ?

Raymond & Jean: Qu'on va enfin finir la soirée avec une table intacte !

Je ne sais pas si la table restera intacte ce soir, mais j'en connais deux qui eux, ne le sont certainement déjà plus. Y'a de l'embouteillage sur Dream Boulevard, là ! De très longues secondes s'écoulent alors que ni l'un ni l'autre ne semble esquisser ne serait-ce qu'un embryon de mouvement. Qui va se réveiller le premier ? Qui va avoir assez de force pour enfin metre l'autre au fond du cercueil ? Ce sera très certainement le moment décisif du match !
Edge semble esquisser un mouvement...il lève la tête puis le haut du buste...
...
Et retombe. Ce ne sera pas pour cette fois.
Au tour de Sumitani de commencer à lever le buste...va-t-il y arriver ? Il peut le faire...Oui ! Oui, Hard Gay est debout ! Le public se dresse comme un seul homme (et non, ne comptez pas sur moi pour faire une allusion vaseuse, y'a un jeune public qui nous regarde !). Il titube comme après une cuite à grands coups de saké au bar du coin, mais il semble tenir encore sur ses deux jambes. Sous vos applaudissements (spéciale dédicace à Jacques Martin), il agrippe Edge par la chevelure, ce qui vu la densité capillaire du sujet, est relativement facile. Puis le traîne jusqu'au cercueil, qui attend désespérément que cette fois quelqu'u veuille bien rester sagement à l'intérieur. Sera-ce la Rated R Superstar ? Ho, hisse, ho hisse, c'est encore moins évident quand on n'a plus de forces, mais il faut le faire ! Edge ne bouge toujours pas alors qu'on s'approche dangereusement de la gueule du monstre...Leather Ramon le soulève, lentement, péniblement, mais sûrement...et parvient finalement à le mettre à l'intérieur ! Il n'y a plus qu'à refermer le couvercle !

Mais non. Apparemment, le membre de la OUSK veut une victoire avec l'art et la manière. Il se dirige vers le ring announcer, prend une chaise et monte progressivement au sommet d'un poteau du ring. Une fois au sommet, il regarde brièvement le plafond qu'il pointe du doigt...

Le public: Eddie ! Eddie ! Eddie !

Euh, je en crois pas, non (couillon de public !). Il place finalement la chaise sous son ventre et se prépare pour un finish move qu'on n'avait pas vu depuis quelques temps à la MDWF: le Armageddon from Memphis, direction tout droit vers l'ouverture béante de la petite boîte !

...Mais il n'y a personne: le cercueil est vide !

SLAM !

Trop tard: Hadogay n'a pas le temps de se retourner que le cercueil est déjà complètement refermé !

Winner, Million Dollar & Wall Street Champion: Edge !

Jean: We are the champions, my friend !

Carl: C'est désormais officiel: en plus d'être le Million Dollar Champion au règne le plus long dans l'histoire de la compagnie, Edge est devenu le premier champion "double couronne" !

Edge celebre son titre de champion du monde tout en levant vers les cieux, le titre Wall Street. Obey ressort tout puissant de cet affrontement titanesque. Les larmes viennent aux yeux du champion, quand soudainement, deux personnes viennent en courant vers le ring. Polak & Fathom viennent sur le ring, applaudissant et gesticulant en l'honneur du Rated R Superstar, mais pourquoi eux et non pas les membres d'obey ? Pourquoi Crusher, René, B-Max ou encore Charming ne se presentent pas ? Peu importe. Les trois hommes fêtent la victoire du seul et unique champion. Edge portent tout de même un regard asser hesitant vers ses fans improvisés, et garde bien les ceintures contre sa poitrine. Polka & Fathom prennent alor Edge sur ses epaules, le plublic hue Edge comme jamais. Edge fini par faire confiance aux deux rigolos de la JOHNNY B BRAND.

DEGAINE TA RACE !!!!

Le regard d'Edge et des deux compagnons se tourne alors vers le Millio'tron et la rampe d'acces, mais que se passe-t-il ? Voila maintenant que Juachim se montre sous le Millio'tron, le regard plein de haine, les dents sérrés il court vers le ring, arrivé à hauteur du cerceuil où est enfermés Hard Gay, Juachim s'arrete. Il montre du doigt Edge, les yeux rempli de violence. Juachim monte sur le ring, s'approche du champion, mais Polak & Fathom sont là pour jouer les gardes du corps. Juachim voit bien qu'il ne peut rien face aux trois hommes sur le ring, surtout qu'a n'importe quel moment, les membres d'Obey peuvent intervenir à l'insu du membres de la JBB. Juachim sort alors du ring et regagne doucement les vest... non, il s'approche alor du cerceuil, et sort une bombe de peinture. Edge le regarde bizarrement, Juachim commence alors à tager, sous une ambiance de mort, un silence absolument du public. Une fois fini, Juachim se recule, et demande à la camera de faire un gros plan ...

Jean : Qu'est ce qu'il a bien pus marquer ?

Raymond : Franchement j'en sais rien ...

La camera s'approche, les regards son tourné vers le Millio'tron ...

JBB IS OBEY

Fathom & Polak n'en croient pas leurs yeux, Edge souris finalement. Juachim monte sur le ring et une poigné de main se fait entre les deux hommes. Polak & Fathom sautent de joie à l'idée de revoir leur ami de retour. La Johnny B Brand fait maintenant parti d'Obey. Ce n'est pas un membre qui les a rejoint cette fois ci, mais tout un groupe. La domination d'Obey n'en devient que plus grande. De nouveaux membres, une ceinture en plus, c'est sur la joie et la bonne humeur, que la JBB & Edge quittent le ring.

La camera coupe sur ces images.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Ted DiBiase
Propriétaire de la MDWF
avatar

Nombre de messages : 5336
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:13

Bon show à tous.
N'oubliez pas de nous noter, et de critiquer ou féliciter notre travail ainsi que celui de nos bookers. Merci à tous les bookers.

Merci également à tous ceux qui font vivre la MDWF.

Les commentaires et la mise en page ont été fait par Ted DiBiase Les affiches ont été faites par Ted DiBiase. L'affiche principale par Bafftech/ L'intro par JBL

Crédits (segments)

John Cena
Segment Rap

IRS
Segment Staff et Rap

JBL
Segment Staff et Rap

Titan
Segment Rap

The Rock
Segment Staff

Razor Ramon Hard Gay
Segment OUSK

Hébus
Segment OUSK

Jason Fighting
Segment Jason Fighting & BJB

Johnny B. Brand
Segments JBB et fin de main-event

Ted DiBiase
Segment voiture de Jean

Crédits (matchs)

JBL
Million Dollar Championship - Wall Street Championship
Casket match

Razor Ramon Hard Gay© vs Edge©

Wolfpack
Tag Team Championship
Steel Cage Match
Lestat/Titan & Don Robert de la Vega vs B-Max© & Charming X Treme©

B-Max
Parking Lot Brawl
Black Jay Brawler vs Triple H

Charming X-Treme
Table Match
John Cena & Shelton Benjamin vs Johnny B.Brand

IRS
Hardcore X Championship

Buried Alive Match
Hébus vs René Duprée

Shelton Benjamin
Last Man Standing Match
Carlos Fisher vs Menace X

Menace X
Hardcore match
Chris Jericho vs Batista vs Kanji Crazy vs Kevin Nash

Jason Fighting
Hell in a Cell Match
Crusher vs Maximum Capacity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesaispas.activebb.net
Menace X

avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:26

ca refait du 10/10 les gars bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlos Fisher

avatar

Nombre de messages : 681
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:40

Bon, je ne saiss pas ce que t'en dis, Menace X, mais l'intervention de la JBB, apres notre match, mérite une vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crusher

avatar

Nombre de messages : 859
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:51

super matche super victoire super résumer Jason ^^ super Victoire pour Edge^^ cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=N-MSLQ2V1t8
Kevin Nash

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 22:57

On frise la perfection les amis.
J'ai beaucoup aimé la manière dont j'ai "effacé" 2 de mes adversaires.
Bravo pour le Rap Battle, et l'idée de speed Dating avec Hébus, surtout le fin avec un guest de renommée mondiale : Démis Roussos !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lestat/Titan

avatar

Nombre de messages : 1460
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 23:26

Bravo à tous, un show super !
ON EST LES CHAMPIONS, ON EST LES CHAMPIONS, ON EST, ON EST, ON EST LES CHAMPIONS !
Ca fait plaisir de remporter ces titres enfin, et le booking du match est excellent.
Tout le monde a fait un bon effort je trouve au niveau des bookings ça fait plaisir, un très bon combat entre Edge et HG, avec un petit bémol dans le sens où on ne verra plus de sitôt le titre WS et MD, mais Edge les mérite voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prisonville.miniville.fr/
Hébus

avatar

Nombre de messages : 1832
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 23:34

Pleure pas Hard Gay, nous ne sommes pas finis, on va les avoir !
Beau match, comme dit plus haut, tous les combats ont été bien bookés (ça n'arrive pas tout le temps !) les segments sont sympathiques, rien à redire. Un PPV de la belle eau pour une belle rentrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chaos-net.org
John Bradshaw Layfield
Général Manager / Tag Team Champion
Général Manager / Tag Team Champion
avatar

Nombre de messages : 2407
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   30.09.07 23:39

Teddy (pas Long !) a oublié une petite chose à propos de ce pépévé.
Qu'importe, rendez-vous en section bar-tabac pour ce faire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menace X

avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   01.10.07 1:35

@Carlos Fisher a écrit:
Bon, je ne saiss pas ce que t'en dis, Menace X, mais l'intervention de la JBB, apres notre match, mérite une vengeance.

OUAIS Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny B. Brand

avatar

Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   01.10.07 6:56

@Menace X a écrit:
@Carlos Fisher a écrit:
Bon, je ne saiss pas ce que t'en dis, Menace X, mais l'intervention de la JBB, apres notre match, mérite une vengeance.

OUAIS Twisted Evil

Vous l'avez meriter cag. - sa fait deux fois que vous refusez mes defis et en plus, vous allez pas dire que vous vous etes fouller pour cette semaine ( en plus, pour un PPV ... un defis ... ), je vous avez prevenu que sa partirai en cacahuette. En attendant, la vengance vous l'a ferez toute seul hein, vu les resultat du ppv, j'ai d'autre chat à foutter maintenant !!!!

JBB IS OBEY DEGAINE TA RACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R.R Hard Gay

avatar

Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   01.10.07 11:03

Excellent PPV.

Dommage pour la défaite

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charming X-Treme

avatar

Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   01.10.07 13:06

Déçus de la défaite, mais c'est pas grave(Quan même un peu cag.) j'ai d'autres projet en tête ^^

Sinon, comme l'a dit Hébus tout les matchs été bien bookés, et le dernier match été énorme ! Si HG avait gagné j'aurais pas réagis comme ça mais bon cag.
A présent toutes les ceintures sont partagés entre les trois factions, ça va être chaud ^^
Et une des bonnes nouvelles de la soirée c'est... JBB IT'S OBEY ! ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://qouaaaa.skyblog.com
René Duprée

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   01.10.07 13:17

@R.R Hard Gay a écrit:
Excellent PPV.

Dommage pour la défaite

.
je rejoins mon ennemi néanmoins ami dans ce magnifique commentaire.
Juste que l'on ne parl epas de la même défaite^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Where All Begins Again II - 30 septembre 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where All Begins Again II - 30 septembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anarchy Rulez ( 20 septembre 2007 ) - Résultats
» Armageddon (Smackdown) - 23 septembre 2007
» Unforgiven (RAW) - 16 septembre 2007 (Résultats)
» NESQUIK mâle type yorkshire 18 mois né le 10 septembre 2007
» [Archive 2007] 15-16 Septembre - Fêtes médiévales d'Hautpoul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Million Dollar Wrestling Federation :: Million Dollar Wrestling Federation :: La télévision-
Sauter vers: